Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amusement, bagarre, sang [Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Messages : 67
Age : 33
MessageSujet: Amusement, bagarre, sang [Aizen]   Sam 10 Déc - 23:22


Amusement, bagarre, sang

Ma tactique a changé, depuis quelques jours.. Nous manquons d’effectif, pour nos tests, nous ne ramenons plus assez de prise, faute à nos supérieurs, qui nous mettent la pression, pour que l'on attrape les grosses têtes de Missoula.. Je crois que je risque une bonne sanction, pour la soirée que je prévois, mais est-ce que l'on pourra m'en vouloir, si je parviens à ramener des corps, en nombre incalculable, à l'unité ? Ne vous inquiétez pas pour moi, j'ai mon plan, j'ai juste besoin de passer chez moi, enfilé quelque chose d'un peu plus sexy, pour attirer l'attention, et je n'aurais aucun mal à m'en tenir à mon plan. J'avoue, être parti sur une robe, dans un premier temps, faut dire que la gente masculine, aime bien, ce genre de vêtements, c'est plus facile à retirer.. Ou à ne pas retirer, d'ailleurs, mais pour combattre, ce n'est pas très, très pratique. Alors, au final, je suis partie d'avantage sur une combinaison, simple, mais qui mets en valeur chacune de mes courbes.. Avec cela, si je ne parviens pas à attirer l'attention, et être inviter à l'une de leurs petites fêtes, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus. Mais comme je n'ai aucun doute, que je passerais les portes de la petite fête à laquelle je compte me rendre, le problème ne se pose pas.. Je glisse quelques armes, dans mes bottes – oui, c'est plus pratique que d'énorme talon aiguille, pour un combat – et laisse mon sac derrière moi, il ne fera que m'encombrer, ou je risque de le laisser derrière moi, et donc, laisser des preuves compromettante, ce qui ne serait pas à mon avantage, il est donc mieux chez moi.

Comme prévu, j'ai aucun mal, à entrer à la petite fête, sans doute aurais-je un peu plus de mal à en sortie, en espérant que j'en sorte, ce qui de suite, au vu du nombre d'invité vampire, ne me semble pas une évidence, mais je ne me suis jamais dégonfler, ce n'est pas aujourd'hui que je commencerais. Peu importe le nombre de strigoïs que j'aurais à abattre, je me battrais jusqu'au bout, et je verrais bien, si je parviens à m'en sortir. De toute façon, avec le plan que j'ai prévu, je devrais les recevoir les uns après les autres, ce qui me laissera le temps de les abattre, je ne dois juste pas me laisser avoir par la fatigue. Je connais ces tunnels, je n'ai jamais été dans le coin, mais j'ai assez vu de plan, pour savoir où je dois me rendre. Je ne me mêle pas de suite à la fête, je suis les recoins, pour trouver, ce lieu, des souterrains, qui s'enfonce un peu plus dans la pénombre, mais qui offre aussi une sortie de recours, un moyen de me replier, si jamais je me retrouve coincé avec d'avantage de strigoïs, que je ne peux en combattre. Je ne compte pas abandonner, mais une bonne guerrière se doit d'avoir un plan B, non ? Sans surprise, je découvre des armes, que j'avais demandé à ce que l'on apporte, quelques jours plus tôt dans le plus grand secret, et dans la plus grande discrétion. Je ne les regardes pas tous, de toute façon, j'ai appris à me battre avec n'importe quel arme, je n'aurais qu'à piocher, en temps venu. J'installe les dernières touches de mon plan. Et je suis prête à me mêler à la foule. Je prends conscience que bien des humains, se mêlent à la foule, et j'espère, que je n'aurais pas à prévoir des cercueils, pour eux aussi, et que mon plan, permettra à ce qu'ils ressortent tous en vie. Je me mêle à la foule, danse au rythme de la musique, et je ne tarde pas à obtenir ce que je veux.. Un strigoï, qui me pense intéressé par ces compétences sexuels. Dommage pour toi, un autre jour, j'aurais pu être intéressé, par aujourd'hui.. Mais je fais comme si, je l'entraîne même à l'écart, vers mon petit repère secret, ou je compte bien faire mon affaire, mais pas celle qu'il espère. Je vois son regard dérivé entre moi, et les armes, alors je n'attends pas plus, et plante ma lame dans son cœur. Au moins tu ne m'auras pas posé un gros problème toi.

Je passe à la seconde partie de mon plan, qui consiste à l'étendre, au sol, pour retirer sa chemise. N'imaginez pas que j'aime passer un petit moment de plaisir avec les morts, je les préfères bien vivant, lorsque je m'attaque à ce genre de chose, lui, je compte juste user son torse, à d'autre fin. J'attrape à nouveau ma lame, lorsque je suis parvenu à me débarrasser de sa chemise, pour écrire en fine lettre « Minable » Je sais que les lettres ne s'effaceront pas, il est mort, son corps ne se régénérera pas. Je n'entends que trop tard, ces bruits de pas, derrière moi, et lorsque je me retourne, prête à attaquer, je me retrouve presque nez à nez, avec un humain. Et bien, je ne m'attendais pas à tomber sur quelqu'un d'aussi.. Étrange, on va dire, même si, dans un monde comme le mien, je ne sais pas bien, qu'elle définition je pourrais donner à ce mot. Le plus étonnant, c'est qu'il n'a même pas l'air plus choqué que cela, par la scène qu'il a sous les yeux. J'en déduis donc qu'il connaît nos secrets, et que je n'ai pas à faire semblant, pour une raison, ou pour une autre. Peut-être pourrait-il m'être utile ?

« Sais-tu te battre ? As-tu peur, de tuer ? »

Deux questions, qui me semblent importantes, pour qu'il me vienne en aide, j'espère que la première sera positive, et la seconde négative, sinon, cela risque de rajouter une difficulté à mon plan, et je m'en passerais bien. J'attrape mon portable, et ouvre le mode vidéo. C'est le moment où tout va se bousculer, et on n'a pas le droit d'échouer. Je filme la scène, le corps, m'approche assez, pour que les lettre soient lisibles, et lorsque je suis sur que cela sera imprimer dans la tête de tous ces monstres, je retourne la caméra vers moi, pour dire quelques mots, une simple provocation, qui les fera réagir, et partir à la chasse.

« Bande de mauviette ! Rien de plus humiliant, que de voir son espèce disparaître, à cause d'une humaine »

Je coupe la vidéo, que j'envoie jusqu'à l'ordinateur principale, relier au grand écran, prévu pour la fête. Lorsque la musique s'interrompt, je sais que ma vidéo est en train d'être diffusée, et que la fête ne tardera pas à débuter.

« Tiens toi prêt, l'action commence »

Combien de temps, avant que le premier parvienne à trouver notre cachette, à suivre nos pas, notre odeur ? L'odeur du sang ! Je sens que nous sommes pas encore débarrasser de tous ces strigoïs, que la soirée va être longue, mais qu'elle vaut le coup.  

acidbrain

_________________


Sous peu, tes barrières, je briserais, sous peu, tes émotions, je ferais éclater, sous peu, tu cesseras de me résister, sous peu, nous serons heureux, je t’en fais la promesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amusement, bagarre, sang [Aizen]   Dim 25 Déc - 17:20


Elisa & Aizen

Tueuse, tueuse, montre-moi à quel point tu es ambitieuse !

Un rendez-vous dans une fête aux souterrains, un échange équitable prévu, mes armes et des munitions contre de l’argent et une petite surprise que vous n’avez pas besoin de connaître. C’était le deal passé avec ces strigoïs, jusqu’à ce que cette rumeur parvienne à mes oreilles. Alors comme ça les immortels se croient suffisamment malin pour pouvoir m’arnaquer ? C’est qu’il y a beaucoup de personnes imprudentes dans cette ville ! Va falloir leur trouver une bonne punition et Sélène n’est pas là pour me conseiller. Tant pis, je trouverais sans elle, il risque simplement d’y avoir encore plus de morts. De toute façon il faut bien que cette ville apprenne qui dirige ici et ce ne sont certainement pas des strigoïs qui viendront remettre en cause mes compétences.

Je dis à mes hommes de se préparer, ce soir va y avoir du sang et de l’explosion ! Je leur dis de laisser les caisses d’armes qu’on avait prévu d’échanger au manoir, je ne veux rien dans le camion, ils porteront toutes les armes qu’ils décideront d’emmener avec eux, je ne laisserais pas la moindre petite mitraillette nous être dérobée. Maintenant que tout le monde est prêt nous nous mettons en route vers le lieu de rendez-vous. Une partie de mes hommes s’éclipsent pour aller poster les dynamites à divers endroits stratégiques de ces souterrains, le reste de mes hommes sortent des caisses d’armes remplis de cailloux. Autant tout de même récupérer l’argent avant de tous les faire sauter, je ne doute pas qu’ils ont amené ce que je leur ai demandé, ils savent qu’il me faudra voir leur butin avant que je leur offre le mien. Mes armes sont très réclamées alors je ne les vends pas à des escrocs.

Encore une demi-heure avant que le rendez-vous n’ait lieu, je laisse mes hommes aller profiter de la petite fête en attendant, de toute façon chacun sait ce qu’il a à faire et le moment où il devra le faire. J’attrape un Martini que le serveur m’apporte, mais quelque chose attire alors mon attention, cette humaine qui m’a l’air de savoir exactement ce qu’elle fait avec le strigoï qui se tient devant elle. J’avale mon verre d’une traite avant de le reposer et d’aller voir ce qu’il se trame. Voyez-vous, je ne tiens pas à ce qu’une invité surprise puisse gâcher mes plans. Je me rends dans cette salle à part et ne suis pas surpris d’apercevoir cette humaine au-dessus du cadavre de ce strigoï. Bonsoir petite tueuse ! Quelque chose me dit que toi et moi pourrions être amis, ce soir du moins. Je ne peux m’empêcher d’éclater de rire lorsqu’elle me demande si je sais me battre et si j’ai peur de tuer. Cette tueuse est délicieuse !

- C’est une proposition ? Hahaha ! Dangereuse petite tueuse ! Si tu voulais des morts il suffisait d’attendre un peu.

Mais puisque tu as déjà lancé les festivités, autant participer à la partie ! La vidéo qu’elle vient de tourner est diffusée. Ouh une provocatrice, elle me plaît d’autant plus ! A ton avis, combien de temps avant que ses petits camarades ne nous trouvent ici ? Pas beaucoup. Je regarde toutes les armes mises à dispositions, c’est qu’il y a de sacrés calibres par ici ! Peut-être que je devrais l’aider à se débarrasser de ses ennemis qui sont également les miens, et ensuite je récupérerais ses armes, j’en tirerais un meilleur bénéfice par rapport à l’argent qu’aurait pu m’apporter cette soirée. Oui, voilà une bien bonne idée ! Finalement tu ne gâches pas mes plans, on dirait même que tu les améliores. J’attrape l’une de ses armes sans demander la permission, elle m’en doit bien une pour m’avoir mêlé à ses affaires. La porte s’ouvre et je me place devant la tueuse, un sourire de joker sur mon visage.

- Hello gentleman !

Et sur ces mots j’appuie sur la gâchette sans jamais la relâcher, tirant en continue jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun de nos ennemis debout. Evidemment il ne s’agissait que de la première slave. J’éclate de rire avant de balancer son arme au sol et de sortir mes magnifiques lames. Rien de mieux qu’un peu de combat au corps à corps pour se défouler.

- Je tiens les comptes tueuses et j’en suis à douze morts contre un, tu te ramollis ! Hahaha !

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Messages : 67
Age : 33
MessageSujet: Re: Amusement, bagarre, sang [Aizen]   Mer 1 Fév - 18:54


Amusement, bagarre, sang

Est-ce que mon plan fonctionnera ? Je n'en ai aucune certitude, mais je n'ai pas d'autres choix. C'est un plan risqué, dans lequel l'unité ne m'aurait jamais suivi, s'ils avaient été mis au jus, alors si j'échoue, et que cela remonte à leurs oreilles ? Je suis cuite. Nous ne sommes pas infaillible, nous avons droit à une marche d'erreur, mais aussi conséquente que celle-là ? Non. Je pourrais dire adieu à mon job, alors je n'ai que deux options, face à cette soirée. Gagner, ou mourir. Bien entendu, j'ai tendance à privilégier la première option. Je n'ai pas prévu de rendre l'âme, de suite, j'ai encore bien des années, à vivre, et des missions à accomplir. J'ai revu mes plans une bonne dizaine de fois, pour être certaine de ne rien laisser au hasard. Cela devait fonctionner, il ne pouvait pas en être d'une autre manière. La seule chose qui me manquait peut-être, c'était des renforts, mais je ne pouvais pas impliquer quelqu'un là-dedans. Surtout que la seule personne en qui j'avais confiance, était mon frère, et c'était bien la dernière personne que j'allais impliquer là-dedans. Je prenais déjà un gros risques, inutiles que mon frère prenne le même. Je n'étais pas prête à l'impliquer avec moi. J'organise les derniers détails, et je suis fin prête à accueillir ce beau petit monde. Je me glisse dans la foule, je ne cherche pas à m'amuser, juste à savoir qui sera ma première proie. M'attirer les charmes d'un homme n'est pas bien compliqué, et en plus, il est assez naïf pour me suivre, sans poser de question. Dommage que tu sois si stupide, cela t'aura coûter la vie. Mais sois heureux, tu feras un beau modèle, pour tes frères et sœurs. Un modèle qui les feras venir à moi, commettre des erreurs d'eux-même.

Je me retrouve interrompu, et la dernière chose que je m'attendais à voir, c'est un humain. J'aurais pu le tuer, ou le renvoyer, comme s'il n'avait rien vu, mais la première chose que j'essaie à faire, c'est de le rallier à ma cause, enfin, de savoir s'il est capable de sa battre, d'abord. J'ai dis que je manquais d'aide. Et j'ai dis que je ne voulais pas impliquer mon frère, ni quelqu'un de l'unité, pour m'assurer que cela ne remonte pas aux oreilles du gouvernement, trop tôt, cela ne signifie pas, que je ne peux pas rapatrier du monde extérieur à ma cause. Après tout, qu'est-ce que j'en ai a foutre, qu'il crève ? Rien ! Est-ce une proposition ? Cela dépend de ce que tu entends par là ? Une proposition à te battre à mes côtés, oui, à te battre contre moi, non. Comme quoi, je ne m'étais pas trompé, au premier regard, tu m'as l'air bien étrange. Mais tant que cela ne se retourne pas contre moi, cela ne me pose aucun problème.

« Que veux-tu dire ? »

Parce que des morts, c'est certain, que j'en veux, ce soir. Je vais les causer moi-même d'ailleurs, mais je ne comprends pas ce que tu veux dire, par attendre un peu. Est-ce que tu avais prévu quelque chose, toi aussi ? Dans ce cas, j'aimerais autant être au courant, histoire de ne pas faire parti de ces personnes mortes. Parce que cela, ne fait pas parti de mon plan. L'avantage, c'est que si cela tourne mal, je pourrais toujours mettre les dégâts, sur le dos de ce gars, puisqu'il semble que lui aussi, avait l'intention de foutre le bordel. Mon message transmis, on ne tarde pas à recevoir de la visite, et je n'ai pas le temps de passer à l'action, qu'il a déjà descendu la première flotte. Tu te fous de moi, là ? Ne pouvais-tu pas commencer par une arme, un peu plus discrète. Le but, et de tous les attirer là, avant la fin de la soirée, mais là, avec ces tires, tu viens sans doute d'ameuter toute la troupe. Et en plus, tu te permets de me provoquer. Je sais pas, si je dois bien t'apprécier, ou te détester. J'étais déjà très motivé par ce combat, tu ne fais qu'en rajouter un peu plus. J'attrape un arc, et tire plusieurs flèche consécutive, à chaque nouveau strigoï qui rentre. Flèches qui se logent toutes, à peu de chose prêt, dans les cœurs de mes cibles. Et qui, juste au cas où, j'aurais loupé ma cible, répondra de l'argent dans leur organisme. Ce n'est pas mon plus grand atout, mais grâce à mon frère, je crois pouvoir me venter de viser assez bien, en général. J'attrape une épée, grande, mais assez manuelle tout de même, pour passer à un combat un peu plus rapprocher.

« J'ignore quel genre d'enjeu tu veux glisser là-dessous, mais n'espère pas me voler toutes mes cibles, c'est moi qui mène la danse »

Je m'approche des quatre prochains, avant lui, pour leur trancher la gorge. Oui, c'est un peu dégueulasse, surtout que cela répand du sang un peu partout, mais c'est un moyen comme un autre, de mettre fin à leur jour non ? Je profite d'un moment de répit, pour me tourner vers l'humain fou.

« 4 décapités, 7 en train de crever à l'agonie, plus mon modèle d'exposition, je crois qu'il ne m'aura pas fallu beaucoup de temps, pour te rattraper. Reste sur tes gardes, et ne te fais pas surprendre »

Je me retourne à temps, pour planter mon épée dans le ventre du prochain attaquant, qui se trouve, être une femme. Ne dit-on pas que les femmes sont les plus féroces ? Je confirme. Je n'arrive d'ailleurs pas à éviter son coup de crocs, qui se referme sur mon poignet, et me fait un mal de chien, en déchirant une partie de ma peau, et qui lui permet d'user de sa force, à mon désavantage, pour me renverser au sol, et prendre le dessus. Bon, d'accord, j'aurais peut-être pas du le mettre en garde, si c'est moi qui me fait avoir derrière, mais je suis bien trop orgueilleuse, pour reconnaître que j'ai merdé, ou que j'ai besoin de son aide. Il faut juste que j'arrive à dégager l'une de mes mains, pour atteindre les poignards cacher dans mes bottes.

acidbrain

_________________


Sous peu, tes barrières, je briserais, sous peu, tes émotions, je ferais éclater, sous peu, tu cesseras de me résister, sous peu, nous serons heureux, je t’en fais la promesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amusement, bagarre, sang [Aizen]   Mer 15 Fév - 16:23


Elisa & Aizen

Tueuse, tueuse, montre-moi à quel point tu es ambitieuse !

Une grande soirée nous attend ce soir ! Des armes, des tirs, du sang, de l’argent et le bouquet final : une belle explosion ! J’espère que vos proches sont préparés à faire leur deuil, car ce soir il y aura un grand nombre de morts. Mes ennemis d’aujourd’hui ont beau être des strigoïs, je n’ai aucun problème à détruire la vie de centaines d’humains au passage juste pour les avoir eux. Dommages collatéraux comme on dit ! Hahaha ! Va falloir un énorme récipient pour nettoyer tout le sang qui coulera ce soir ! Et toi ma jolie, tu n’as pas intérêt à te mettre entre mes plans, sinon tous les deux on ne sera pas de grands copains.

Ou peut-être que si, peut-être que je viens de tomber sur mon petit trésor ! Bon sang chérie c’est quoi toutes ces armes ? Je trouve que ça en fait beaucoup pour un seul minou, va falloir partager, surtout si tu réclames mon aide. Enfin si c’est juste des morts que tu voulais, il suffisait d’attendre un peu et ne pas être si pressée. Vous les femmes vous avez tendance à tout vouloir tout de suite. Tu sais ce que je veux moi ? Tout ton beau matériel et je compte bien m’en emparer, mais d’abord jouons, je ne suis pas pressé. Tu as envie de connaître mes plans ? Pas sûr que je veuille les partager, il ne faut pas être trop gourmand !

- Tic tac le temps te le dira ! A ta place je ne resterais pas trop longtemps dans le coin !

Juste un conseil, mais après tous les dynamites ne sont pas réglées sur un temps précis comme les bombes, elles se déclenchent à main nue, alors le temps tu peux en avoir en plus si tu le souhaites, mais ça je ne te le dirais pas. Après tout je gagnerais davantage à la voir déguerpir loin d’ici et récupérer ses armes entre temps alors qu’elle pensera simplement les avoir perdu dans l’explosion. Pourquoi pas ? Ou alors si elle traîne trop dans le coin mes hommes braqueront leurs armes sur elle pendant que les autres embarqueront les siennes. Dans tous les cas je suis gagnant !

En attendant profitons-en pour nous amuser un peu ! C’est bien joli d’attirer les foules avec ta vidéo, mais maintenant va falloir être à la hauteur au combat et là je prends clairement la main en les abattant tous à la mitraillette. Trop facile ! Ne fais pas cette tête tueuse, dis-toi qu’au moins les strigoïs rappliqueront pendant que les humains fuiront. Moi je n’ai pas de problème à tous les tuer, mais quelque chose me dit que tu préférerais sauver ces vies d’innocents, comme s’ils l’étaient... C’est au tour de la tueuse de reprendre la main et une remontée en force dans le nombre de mort. Je la regarde faire, sourire aux lèvres, tirer ses flèches puis égorger les prochains strigoïs. Cette tueuse est délicieuse !

- Au lieu de me donner des conseils, jolie tueuse, tu ferais mieux de regarder devant toi.

Car visiblement c’est toi qui a surtout besoin de rester sur tes gardes. Elle se retourne à temps pour attaquer cette strigoï qui lui saute dessus, mais visiblement ce n’est pas suffisant pour tuer celle-là. Oh je suis sûr que Sélène aurait adoré jouer avec cette strigoï, dommage qu’il faille la tuer. Je vois l’humaine commencer à perdre la main face à elle et finir au sol. Alors poupée, on se laisse devancer par une autre femme ? Je m’attendais à mieux. J’hésite, soutenir la strigoï, l’humaine, ou juste les regarder s’entretuer ? Quelque chose me dit que l’humaine pourrait m’être plus utile dans l’avenir que cette strigoï. Je grimace et finis par me décider. J’attrape un flingue parmi tant d’autres présents et tire une balle dans la tête du strigoï qui court vers moi, puis dans le cœur du suivant.

J’arrive jusqu’à mes deux poulettes sauvages, attrape fermement mes poignards par le manche dans chacune de mes mains et les enfonce dans le dos de la strigoï pour les faire ressortir de l’autre côté. Je tourne les lames dans son corps, lui faisant relâcher à la fois sa prise sur la tueuse et pousser un délicieux hurlement. Je maintiens ma prise sur elle pour la soulever légèrement dans les airs et libérer l'humaine.

- Tueuse tueuse, tue la petite blagueuse !

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Amusement, bagarre, sang [Aizen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amusement, bagarre, sang [Aizen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don de sang
» Une simple bagare de comptoir... [pv Janus Elakin]
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: