Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfin de retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
MessageSujet: Enfin de retour   Lun 13 Mar - 18:23


Enfin de retour
Gabriel & Matthew

C’est assez excitant de rentrer au bercail. Bon je risque d’être un peu dépaysé avec tous les nouveaux, mais j’ai quand même été le premier de la bande, alors j’estime y avoir toujours ma place ! Missoula, c’est donc ici que tu as décidé de déposer bagages. C’est vrai que c’est un coin sympa, de jolis paysages, de jolies filles et des tas de personnes avec qui s’amuser. Puis il semblerait qu’il y ait de nombreux strigoïs dans le coin, d’après ce que j’ai déjà pu voir, alors qu’as-tu fait au juste pour que ce soit après toi que l’armée en a ? Il semblerait qu’on risque d’avoir une longue conversation tous les deux.

Je débarque dans son grand manoir, classe, faut bien le reconnaître. Sauf que je me fais vite arrêter par deux gorilles qui surveillent la demeure. Du calme les gars, je fais partis de la famille ! Lorsque je leur dis que je viens voir Gabriel, c’est une fille qui me répond. Tiens tiens, semblerait que l’une de ces dames soit présente ce soir. Je tourne mon visage vers la voix qui s’appelle donc Effy. Gabriel n’est pas là ? Dommage, mais je pense savoir comment passer le temps en l'attendant. Les gorilles finissent par nous laisser sous sa demande, semblerait que son avis ait du poids dans cette baraque, intéressant.

Je n’ai pas perdu de temps avant de commencer à la draguer, faut dire que pour le peu de tissu qu’elle portait quand elle est venue m’accueillir, je me suis senti obligé de faire plus ample connaissance avec cette demoiselle. Moroï par ailleurs, un choix assez intéressant de ta part Gabriel, mais il va quand même falloir m’expliquer. En tous cas j’ai bien eu envie de la croquer, mais quand elle m’a avoué que tu étais parti seul en pleine mission, je me suis senti obligé de lui demander l’adresse et de l’abandonner là, mais attention, ce n’est que partie remise, je lâche rarement un morceau de viande avant de l’avoir goûté.

Il me faut une quinzaine de minutes pour arriver à l’adresse indiquée, d’autant que je ne connais pas le coin et ici tout se ressemble. A vrai dire ce sont les coups de feu qui me certifient que je suis à la bonne adresse. J’entre discrètement dans le bâtiment, pas assez apparemment puisque je me fais canarder de tirs par un humain. Humain que je ne tarde pas à tuer en apparaissant derrière lui pour lui craquer la nuque. Je me penche vers lui. Militaire, sans aucun doute. J’attrape ses armes et son talkie-walkie avant de poursuivre mon chemin vers les tirs que j’entends un peu plus loin. Là j’aperçois la scène, quatre humains postés à des endroits stratégiques et visant une personne abritée, possiblement Gabriel. Quoi qu’il en soit sa protection risque de ne pas tenir longtemps, mais moi je ne me fais pas de soucis. J’attrape le talkie-walkie et appuie sur le bouton pour communiquer avec les autres soldats, ou plutôt pour chanter.

- I was five and he was six, we rode on horses made of sticks. He wore black and I wore white. He would always win the fight...

Allez, tous ensemble !

- Bang bang, he shot me down.

Je tire deux coups de feu en plein dans le crâne de l’un de ces humains que j’ai dans le viseur avant de rapidement quitter ma position pour ne pas me faire repérer. Néanmoins je continue de chanter.

- Bang bang, I hit the ground.

Je frappe avec l’arrière de mon arme contre la nuque de l’un d’entre eux, l’envoyant au sol avant de donner un coup de pied dans son dos avec suffisamment de force pour lui briser la colonne vertébrale. Deux de moins.

- Bang bang, that awfull sound.

J’enfonce littéralement la pointe de mon arme dans le torse du suivant avant de tirer deux autres coups de feu et de disparaître une dernière fois pour le quatrième humain.

- Bang bang, my baby shot me down.

Je donne un coup au suivant pour le désarmer avant d’enfoncer mes canines dans sa gorge pour boire son sang jusqu’à ce que son cou craque et que sa tête roule au sol. Revigorant. Un vrai délice. Un corps plonge alors sur le mien pour me renverser au sol et si on pourrait croire que c’est pour m’attaquer, c’est au contraire pour me protéger des prochains coups de feu qui suivent. Tiens tiens, il semblerait que j’ai mal compté. J’aperçois le visage de Gabriel au-dessus du mien et si la situation devrait normalement être embarrassante, moi j’esquisse un sourire.

- Allons, je vous prie de retrouver vos manières cher monsieur, je ne suis pas un homme facile !

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enfin de retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin de retour (Agnès)
» Enfin de retour... (Idril - Danaë)
» Enfin de retour! [FINI]
» [2 septembre 1997] Enfin de retour
» Enfin tu es de retour ... [ Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Sud :: Usines-
Sauter vers: