Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis de retour [Gallen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Je suis de retour [Gallen]   Mer 27 Juil - 17:00




Je suis de retour
Gallen et Thémis

De retour, j'étais de retour à Missoula, prête à vaincre mes démons.. Ma ville natale n'avait plus rien à m'offrir, je m'étais trompée, en pensant retrouver ma mère, elle n'était plus là-bas, et je n'avais pas la moindre piste, pour lui mettre la main dessus. J'étais revenu au point zéro, et mon frère me manquait, pire que cela, j'étais inquiète pour lui, je n'avais eu l'occasion de découvrir Missoula qu'en faible partie, mais j'avais de suite compris qu'il s'agissait d'une ville dangereuse, d'une ville où les monstres étaient omniprésents, et je n'étais pas certaine, qu'au milieu de tout cela, mon frère avait choisi la bonne équipe. Je ne l'avais jamais forcé à faire un quelconque choix, il avait toujours choisi lui-même, les batailles qu'il voulait mené, comme j'avais choisi les miennes, mais là, j'avais bien peur qu'il se laisse dépasser par la situation, face à cette jeune moroï. Je n'irais pas jusqu'à dire que je la déteste, je ne l'ai sans doute pas côtoyer assez longtemps, pour me le permettre, mais cette femme pue les ennuies à plein nez, il  suffisait de l'observer trente seconde, pour le comprendre. Mon frère savait prendre des décisions, autrefois, mais fallait croire qu'il avait besoin d'un bon coup sur la tête pour se rendre compte de ces erreurs.

Je n'avais pas oubliée l'adresse de son studio, plutôt une bonne chose, parce que chercher un moyen de le joindre dans toute la ville, m'aurait sans doute fait perdre un temps précieux. Alors que là, je n'ai qu'à me pointer sur le paillasson, et frapper à la porte, et bien entendu, attendre qu'il daigne lever les fesses de son canapé.. Gallen, est son canapé.. Lorsqu'il ouvre enfin la porte, je ne lui laisse pas le temps d'en placer une. « Salut, grand frère ! » Je plaque une bise sur sa joue, avant d'entrer dans le petit studio. Tu te rappelles, de cette sœur, muette, et intimidé que j'étais à l'époque ? Cette fille, a repris du poil de la bête. Ce n'est pas encore cela, il m'arrive encore de perdre l'usage de la parole, face à de véritable inconnu, surtout que durant ces derniers mois, je n'ai pas eu l'occasion de bavarder avec beaucoup de monde, puisque je ne prenais jamais personne pour m'accompagner dans ma quête.. mais avec mon frère, je n'ai rien à craindre, alors je peux bien parler comme j'en ai envie, et puis, je ne veux pas le ramener à de mauvais souvenirs..

« J'espère que tu n'as rien prévu pour la journée »

Car, bien que je sois à peine de retour, j'ai toute mon idée sur le programme de la journée, et il ne sera pas interchangeable, quoi qu'il puisse en penser. Nous avons besoin de rattraper le temps perdu, et chaque minute est précieuse, pour cela. Je me mets à fouiller son studio, à la recherche des clés de sa moto. « T'es bien un mec.. on dirait un vrai foutoir » J'exagère un peu, je pense que bien des mecs, ont des studios, voir même des maisons, moins bien ranger, mais je prends toujours plaisir à taquiner mon frère, comme il apprécie le faire avec moi. Au bout de nombre recherches, je réussi à dégoter ce que je cherchais, et les tends fièrement sous son nez. Je lui balance le plus grand, des deux castes que je trouve près de l'entrée, et garde le second pour moi. A coup sur, il m'aurait fais une crise cardiaque, si je n'avais pas pensé à prendre ces casques, et je préfère évitée de l'amener aux urgences aujourd'hui. « Oust ! Dehors ! » Je le pousse presque dehors moi-même, et claque la porte derrière moi, sans oublier de prendre les clés au préalable, ce serait con que l'on se retrouve fermé dehors en revenant. Dans la descente des escaliers, j'en profite pour enfiler mon casque, et une fois dehors, repère assez vite sa moto, aussi neuve que la dernière fois. Le temps qu'il passe sur cette moto pour qu'elle soit parfaite, m'étonnera toujours. Une fois devant la moto, je n'hésite pas à enjamber celle-ci pour prendre la place conducteur.

« Allez, monte, je t'amène en balade »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis de retour [Gallen]   Mer 10 Aoû - 14:34

Je suis de retour
Arthémis & Gallen

Il doit y avoir des champignons hallucinogènes dans la ville. Ou peut être un gaz. Ou c’est peut être l’eau qui est contaminée. Mais en tout cas, y a quelque chose de pas net. Surtout depuis quelques temps. Même si Missoula n’a jamais été très net de toute façon. Bref, dernièrement c’est encore pire. Les strigoïs qui sont de meilleurs potes que les Dhampirs, je commence à m’y habituer. Les disparitions comme celles de ma sœur, de mon meilleur pote et patati et patata, ça aussi, je m’y habitude. Revoir d’anciennes connaissances, je m’y habitue pas trop mais pourquoi pas. Mais une journée de calme, je ne serais pas contre. Normalement, les strigoïs ne sont pas de sortis, il est encore trop tôt alors je compte bien en profiter pour dormir un peu. Genre me retrouver dans mon lit et ne plus en bouger. Ouais le truc que je n’ai pas fais depuis la nuit dernière et encore… même la nuit dernière je me suis bougée le fion avant de vraiment pouvoir dormir. Bref. Je m’écroule dans mon lit et black-out. C’est le noir.

J’entends du bruit. Enfin je crois que c’est ça. Toujours est-il que je suis réveillé. Je suis debout alors qu’il fait encore jour et que je voulais juste dormir… Et bah ça sera pas encore pour aujourd’hui. Qui est le con qui a oublié les horaires descentes sur cette planète ? Parce que ouais, les horaires descentes pour moi, c’est l’inverse des humains. Et normalement mes connaissances sont au courant de ça.
Je me dirige vers la porte en traînant un peu la patte, faut que je me réveille quoi. Encore quelques secondes pour être au point. A point. Bien cuit quoi. Bref, j’ouvre la porte. Et là, c’est la surprise. Je dois me frotter les yeux pour y croire. Je suis pas encore en train de rêver hein ? Parce que j’ai déjà fait des rêves chelous dernièrement mais je n’ai jamais imaginé ma petite sœur qui se ramène, en mode extravertie, pour en claquer une sur ma joue et rentrer en territoire conquis. Bref, du coup, je me retrouve comme un idiot parce que j’ose pas ouvrir la bouche. Qui sait, c’est peut être une hallucination et parler pourrait interrompre le trip ? Ouais, faut reprendre la théorie des champignons hallucinogènes… En fait, ça doit être un gaz au-dessus de mon lit, pas possible autrement…

Thémis me demande si je compte faire quelque chose. Bah dormir. Mais peut-être que je dors toujours après tout ? J’ai un peu de mal à comprendre ce qui se passe, je te l’avoue. Je suis un peu cassé, un peu crevé, peut être un peu ronchon également. Elle commence à se plaindre de mon foutoir et ça me réveille. Ouais, il était temps, je sais. Mais bon, on peut pas m’en vouloir d’être surpris, nan ?

« Eh oh, t’es pas mieux que moi pour le rangement. »

Ouais j’aurais pu trouver une réplique plus spirituelle pour une première fois, je sais… Ca sera pour la fois suivante, promis. Surtout qu’elle me déconcentre avec son cri de victoire et les deux casques en main. Quoi, on va faire une balade, vraiment ? J’ai l’air d’être prêt selon toi ? Mauvaise idée, Thémis, très mauvaise. J’ai tout juste le temps d’attraper des bottes et ma veste avant de sortir. Bah pourquoi pas, jogging, tee-shirt, bottes et veste… C’est vrai que le combo est totalement… normal. Ouais. C’est bien ma sœur qui est de retour, y a qu’elle pour me faire sortir dans cette tenue de déglingué. Encore heureux que mon jogging est presque l’air d’un vrai pantalon… Bref, j’enfile en deux mouvements mes bottes pendant qu’elle m’amène vers les escaliers avant de prendre place sur ma moto. Stop. Arrêt sur image. Ma sœur. A califourchon. Sur ma moto. A la place avant. Et qui m’invite à faire un tour. SUR MA MOTO ! Nan, définitivement, y a des trucs qui ne passent pas, pas quand je n’ai pas eu mon premier café de la journée.
Je me mets devant la moto, déposant mes mains sur le guidon et tentant de fixer son regard à travers le casque. Encore heureux qu’elle est relevé la visière d’ailleurs, que je ne m’adresse pas qu’à une boule noire… Bref, je me perds.

« Eh oh, Thémis, tu crois pas qu’il y a comme un binz dans l’air, comme un palmier au milieu des sapins ? Tu te ramènes comme ça, après avoir disparu pendant je ne sais combien de temps, après que je me sois inquiété pour ta survie… Et tu me proposes de faire un tour sur ma moto ? Alors qu’en plus, à ma connaissance, t’as pas passé ton permis de moto ? Nan, tu vois toujours pas le schmilblick ? »

Ouais, je sais, je parle trop. Pas ma faute, les mots se bousculent dans ma tête et faut que ça sort. Et pis, c’est soit ça, soit soulever ma sœur pour aller l’enfer dans mon studio. Avec une paire de menottes. Et une camisole de force. Et une triple serrure sur les portes. Avec en plus des vitres blindés, histoire d’être sur. On me l’a fait une fois, mais pas deux. D’ailleurs d’une certaine façon, ça fait deux fois qu’elle disparaît… Et là, je dis juste stop. Explications, maintenant comme qui dirait.

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis de retour [Gallen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
» Je suis de retour !
» Mon grand retour !! ^^
» Atelier de Givre (je suis de retour... enfin :] ) [0/1]
» Je suis de retour ! Pour vous jouer un mauvais tour ! //BUISSON//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: