Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfin on se rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Enfin on se rencontre   Jeu 16 Juin - 20:10



Enfin on se rencontre
Julian & Ruby
A nous deux petit avorton. Tu as cru pouvoir revenir d’entre les morts sans conséquences ? Détrompe-toi. Tu ne me connaissais pas avant, mais tu vas très vite me connaître maintenant. Pensais-tu réellement pouvoir revenir comme ça après tout ce qu’il s’est passé ? Mon cher petit tu vas très vite déchanter. L’avantage c’est que pour t’avoir déjà vu dans les souvenirs d’Emma il y a quelques siècles, je sais déjà à quoi tu ressembles. Et toi, sais-tu qui je suis ? J’ose espérer que non, ce sera tout de même plus amusant de découvrir sa tête lorsqu'il comprendra mon lien avec la première femme qu'il a aimé.

Julian, Julian, que vais-je bien pouvoir faire de toi ? Il faut que ta mort soit à la hauteur de ce qu’elle a enduré. De ce que j’ai enduré. Il y a des avantages et des inconvénients à avoir une sœur jumelle et j’admets que je ne saurais pas dans quelle catégorie placer cette connexion qui m’unie à Emma, j’imagine que tout dépend des jours. En tous cas grâce à toi j’ai ressenti toute sa peine, toute sa douleur jusqu’à ce qu’elle éteigne finalement ses émotions, puis alors est arrivé le vide. C’est à cause de toi que je méprise l’amour, que je ne vois qu’à travers ce sentiment une grande faiblesse. Peut-être devrais-je te remercier pour ça tout compte fait, je l'aurais probablement fait, si tu n'avais pas causé tant de peine derrière.

Voilà déjà plusieurs minutes que je te suis, je ne sais pas où tu te rends exactement, quels sont tes plans, mais je compte bien le découvrir. Tu as quitté la ville pour t’engouffrer vers la forêt. Que comptes-tu y faire là-bas ? Que comptes-tu y trouver ? Munie de mes gants de cuir, ma main se referme sur le pieu en argent que je tiens. Heureusement que je n’ai pas mis de robes ni de talons ce soir, ça aurait été quelques peu embêtant dans cette forêt. Je continue toujours de le filer, je ne comprends pas réellement ce qu’il compte faire mais qu’en ai-je à faire de toute façon ? On finit rapidement par se retrouver au milieu de la forêt et alors il s’arrête.  J’en fais de même, essayant de voir ce qu’il y a d’intéressant par ici, puis il finit par se retourner, son regard dirigé vers là où je me cache et je comprends que je suis repérée.

- On dirait que tes talents de gardiens ne t’ont pas quitté, Julian Turner.

Autant que les choses soient claires, je sais qui tu es, je connais ton nom et ton prénom, je connais tes origines et je connais ton passé avec Emma, mais ça tu ne le sais pas encore, ou peut-être pas. Je sors de ma cachette, non sans conserver mon pieu en main. Je préfère garder une certaine distance entre nous, je sais qu’il est fort et je ne tiens pas à lui laisser le temps de me surprendre. Tu es toujours un bien joli morceau Julian, d’ailleurs ne le répète pas à Emma mais je t’ai toujours préféré à ce Gabriel, dommage que tu aies si mal tourné. Des rumeurs disent que tu es avec les humains aujourd’hui, est-ce vrai ? Ce serait bien pitoyable de ta part de te rabaisser à une telle espèce, ou peut-être es-tu désespéré. J’ai vu ce qu’Emma t’a fait subir avant de te laisser pour mort, c’est d’ailleurs la dernière image que j’ai eu avant qu’elle ne coupe cette connexion entre nous. Aujourd’hui tu es revenu et notre connexion aussi, est-ce que tout est lié à toi ? Je ne sais pas, au fond je ne pense pas, ce ne doit être qu’une coïncidence. Enfin quand je vois comment Emma m'a abandonné, je me dis que cette fois je me serais nettement bien passée de cette connexion.

- J’imagine qu’il n’y a rien d’intéressant ici et que tu as simplement voulu nous isoler. Tu aurais pu choisir un meilleur endroit, je déteste l’humidité et les bestioles.

Mais rassure-toi, mon dégoût ne changera rien à notre combat, car nous savons tous les deux qu’il y en aura un. Alors qui donne le premier coup, toi ou moi ? Si tu es aussi gentleman que dans mes souvenirs, tu laisseras la dame commencer, autrement dit moi.

- Le bon côté c'est je n’aurais pas à traîner ton cadavre bien loin pour l’enterrer.

Je n’ai jamais été une femme très patiente, que ce soit en sexe, en stratégie ou en combat. Alors ne soyez pas étonné que je ne perde pas plus de temps à attaquer, ça me démangeait un peu trop de lui donner une bonne leçon. J’use de ma rapidité de strigoï pour arriver jusqu’à lui, visant mon pieu tout droit vers son torse. Cœur ou pas cœur ? Peut-être que je peux jouer un peu avant de le tuer...


© Pando


Dernière édition par Ruby Spencer le Ven 3 Fév - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enfin on se rencontre   Ven 3 Fév - 0:01


Enfin on se rencontre
Julian & Ruby

Combien de temps un plan peut-il tenir ? Tout dépend de celui qui le construit. Mais le mien ne va plus durer guère longtemps. Cela fait déjà quelques temps, que je me joue de ces humains, des membres de mon espèce également. Ennemis, alliés… Chacun sont des cartes à jouer dans une immense partie contre le destin. Tout du moins, si je croyais à ce genre de mots. Je suis un peu plus terre à terre, sur le point de la religion, depuis ma transformation. Après tout, continuer à se croire damner car nous ne voyons plus le soleil… A quoi cela sert, quand notre objectif final est de ne jamais rejoindre les enfers ?

Je laisse mon véhicule derrière moi, entrant dans la forêt. Poursuivant un point sur mon téléphone, un GPS me menant à un des seuls hommes connaissant mon existence dans cette unité. Mon objectif à ce jour, était de mettre tous les hommes que j’avais déjà croisés lors de mon séjour à l’unité, sous une hypnose passive. Ainsi, à mon signal, tous se retourneraient contre ceux que je n’aurais pas su trouver, avant de se suicider après 24 heures. Des ordres simples, incontournables et qui me permettraient également de me débarrasser du gouvernement. Tout du moins assez longtemps pour être enterré sous des tonnes de secrets. Ces derniers font partis de ma panoplie.

Je finis par identifier le bruit répété que j’entends depuis plusieurs minutes. Des pas. Des bruits de pas. Légers, aériens. Surement féminins. Strigoïs également, et certainement assez âgés pour faire si peu de bruits. Les plus jeunes n’ont pas assez de maîtrises. Malgré tout, cela ne change rien. Maintenant que j’ai identité ce bruit, je serais capable de le reconnaître n’importe où, même dans trois mois. En tout cas, je peux en localiser la source sans véritable problème. Je finis par m’arrêter dans une petite clairière, bordée par un cours d’eau. Un lieu assez découvert pour que je voie tout ennemi qui puisse arriver sur moi. Assez découvert également pour me permettre d’esquiver un projectile. Puis, je ne fais plus semblant, je pointe mon regard vers la source du bruit.

Je ne pensais pas que la personne se découvrirait aussi rapidement mais cela est une bonne chose. La voix que j’entends m’est inconnue, mais on dirait que l’inverse n’est pas vrai. Devrais-je être étonné ? Non, pas réellement. Tout du moins, pas dans cette ville. Elle est le lieu de ma naissance et de ma mort, mais elle est également le lieu où les secrets volent rapidement en éclats. Je la vois apparaître, une strigoï comme je le présageais, habillée de manière sobre mais surtout, une arme à la main. Une guerrière, sans l’être de naissance. Malgré toute son expérience, il y a des choses, dans notre posture, qui ne se corrige pas avec l’âge si les acquis ne viennent pas de notre enfance. Malgré tout, elle est dangereuse. Ou plutôt, son arme a un potentiel destructeur. Je continue de l’observer, sentant également son regard me détailler. Il y a une lueur de calcul dans son regard, que pense-t-elle ? Je ne le sais pas encore, mais je ne doute pas d’en obtenir bientôt la réponse. Elle recommence à parler, cette fois pour se plaindre. Mes sourcils se froncent. Tu perds des points, lady. Et tu me prouves une ascendance un peu trop luxueuse.

« Se plaindre d’un simple arrêt, pour une rapide conversation, est assez enfantin, lady. »

Elle me parle ensuite, de nouveau. D’enterrer mon cadavre. Désolé, ma chère femme brune, mais je ne compte pas me laisser tuer ce soir. Tout du moins, cela ne fait pas parti de mes plans. De quelque mort que ce soit, d’ailleurs. Bien qu’il y en ait des pires, je suppose, que face à une femme comme toi.

Je la vois s’approcher et mon corps réagit à peine une seconde avant le contact, exerçant une torsion sur le haut de mon torse, son bras me dépasse et je l’attrape. D’une rapide secousse, je retourne la situation, de telle sorte que son dos se retrouve contre mon torse, mon bras le long du sien plaque le pieu contre son tee-shirt, sans le transpercer. J’enroule rapidement mon deuxième bras autour de sa taille, bloquant son deuxième bras, pour l’empêcher de se débattre. Dans la même optique, je croise l’une de mes jambes avec l’une des siennes, histoire de pouvoir exercer un poids et la faire tomber, si elle se débat de trop. Je remarque en même temps qu’elle est bien plus petite et frêle que moi. Je ne dirais pas fragile, au contraire, il y a de la force dans ses mouvements… Malgré tout, notre position est assez… Asymétrique dirons-nous. Mais nous sommes maintenant en meilleure posture pour discuter, ne trouves-tu pas ? En tout cas, tu as parfum étonnant, très féminin, et tu as raison, bien peu adapté à cette forêt…

« Aurais-je maintenant l’honneur de savoir le pourquoi de cette attaque gratuite ? Ainsi que votre nom peut être ? Histoire que nous soyons sur un pied d’égalité. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enfin on se rencontre   Ven 3 Fév - 20:03



Enfin on se rencontre
Julian & Ruby
Pourquoi est-ce toi que je décide de traquer ? Toi que je décide d’attaquer ? Après tout je pourrais très bien laissez Emma se charger elle-même de toi, sauf que non, on dirait que ma chère sœur a décidé de passer sous silence radio, d’abandonner ta destruction, de m’abandonner moi. Si tu veux savoir, la seule chose que je trouve positive à cette disparition, c’est qu’au moins elle n’est plus avec ce crétin de Gabriel, je ne l’aimais vraiment pas celui-là. Ça n’empêche que je lui en veux toujours de ne pas avoir cherché à me connaître et on dirait que c’est toi qui vas devoir payer pour ça beau gosse, car après tout, tout est parti de toi, alors d’une certaine façon tu es responsable de tout ça.

Est-ce que tu étais vraiment obligé de nous faire aller dans cette forêt ? Franchement j’aurais pu te tuer dans une rue, ça aurait été tout aussi simple et au moins l’humidité ne viendrait pas abîmer mes cheveux. Enfin je vois tout de même le bon côté des choses, au moins je pourrais t’enterrer rapidement, si du moins je le fais, après tout je pourrais aussi me contenter de balancer ton corps en haut d’un arbre et laisser les oiseaux te dévorer. Au moins ce serait encore plus rapide, mais quand même moins discret. Tu trouves que ma façon de penser est enfantine ? Peut-être l’est-elle après tout, j’ai toujours joué le rôle de la fille pourrie gâtée à merveille et ce n’est pas prêt de changer, même pour ta belle gueule.

- Qui a parlé de rapide conversation ? Je dirais plutôt dernière conversation.

Et sur ces mots je me jette sur lui pour l’attaquer. Je sais, j’aurais pu attendre un peu, au moins mieux analyser, mais que voulez-vous, j’ai horreur de l’inactivité et de toute façon, ce n’est pas parce que je perds la main que je ne saurais pas la retrouver. Je dois dire que ce n’est pas si désagréable, de me retrouver dans une telle posture contre lui, mais je l’admets, la frustration l’emporte sur le reste. Dans ma précipitation j’en aurais presque oublié son passé de dhampir. Je tente de me défaire de sa prise en vain, alors je finis par arrêter de me débattre, tout simplement, attendant la suite. Vas-tu enfoncer ce pieu dans ma poitrine ? Bien sûr que non, tu es encore trop curieux et ton ignorance à mon sujet est ce qui me permettra d’avoir la vie sauve. Tu désires connaître mon nom ? C’est un nom que tu connais très bien Julian. Peut-être que ma réponse te mettra sur la piste quant à la raison d’une telle attaque.

- Ruby Spencer, il me semble que tu connais ma sœur.

Je crois qu’il ne s’attendait pas à une telle nouvelle et je savais que le choc le ferait relâcher la pression sur sa prise. J’en profite pour m’abaisser, soulevant son corps sur mon dos pour le faire basculer par-dessus moi et l’envoyer directement au sol, me jetant sur lui avant qu’il n’ait le temps de se relever, le pieu pointé cette fois en face de son cœur qu’il maintient au mieux loin de sa peau. J’imagine que tu es surpris d’entendre parler d’une sœur aujourd’hui, comme tout le monde à vrai dire, mais vois-tu, j’en avais marre de rester dans l’ombre pendant que ma sœur s’éclatait, alors maintenant c’est à mon tour de recevoir l’attention et la gloire.

- Je ne viens pas venger Emma puisqu’elle a décidé bon de tout abandonner, l’attaque c’est pour ma propre vengeance.

Je sais, tu ne dois pas y comprendre grand-chose, mais je ne suis pas venue là exposer mes explications de toute façon, je suis venue pour te tuer et j’en ai toujours l’intention. Qu’est-ce que j’y gagnerais après tout, de te dire à quel point toi et Emma m’avez fait souffrir ? Rien. En revanche j’y gagnerais bien plus en me vengeant. Alors fais-moi plaisir, lâche ce pieu et laisse-le s’enfoncer dans ton cœur. Promis, tu n’auras pas trop mal.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enfin on se rencontre   Dim 5 Fév - 18:21


Enfin on se rencontre
Julian & Ruby

Est-ce qu’il y a une raison à cette arrivée en fanfare, Lady ? Parce qu’on peut le dire, celle-ci a été plutôt bien marquée. Entre cette pseudo-traque et cette entrée en la matière, j’ai de quoi être sur mes gardes. Surtout avec ce pieu de sorti. Je ne connais pas ton visage donc je ne vois pas en quoi j’ai pu t’offenser et c’est plutôt une chose surprenante. Jusqu’à maintenant, quand j’avais un ennemi, j’étais capable de nommer précisément la raison et la date de cette haine. Alors que se passe-t-il dans ta tête ma chère ? Je suis plutôt curieux…

Je l’analyse du regard, tout en lui annonçant que je trouve ses raisons plutôt futiles. Mais entrer dans ce débat fait également de moi, quelqu’un de très… Inintelligent, je suppose. Je ne peux pas me permettre, dans cette partie, d’avoir des ennemis. Pas dans cette partie du globe. Alors je suppose qu’à la prochaine action controversée, je serais obligé d’agir. Pendant ce temps, tu m’as répondu et je finis par suivre ces derniers mots. Dernière conversation ? As-tu prévu une action kamikaze ? Car je te préviens, cela sera la seule façon de m’avoir…

Et effectivement, elle agit étrangement et plutôt brusquement. Malheureusement pour elle, mon corps est habitué à agir, parfois en symbiose avec ma tête, d’autre fois en précédant mes pensées. Alors je finis par retourner la situation à mon avantage. Pour combien de temps, cela… Est un petit mystère. Elle n’a pas l’air d’être une grande guerrière mais je ne sous-estime pas la ruse féminine, ni la volonté ou l’effet de surprise. Malgré tout, quand elle arrête de se débattre et que la situation devient un peu plus sous contrôle, je prends le risque de lui demander la raison de ce simulacre de combat.

Spencer ? Emma… Et apparemment sa sœur. Comment est-ce possible ? Emma ne m’en avait jamais parlé. Et pire encore… Pourquoi suis-je incapable de tomber sur l’objet de notre lien commun, avec cette jolie brune mais je suis capable de tomber sur sa sœur ? J’allais finir par demander au destin des comptes, à croire que j’avais perdu ma peau de lapin… Enfin ce qui me ramène à la réalité, c’est le fait de me retrouver dos contre le sol. Ce n’était pas prévu. Tout comme la brûlure de l’argent sur mes mains quand je dois rattraper son pieu avant qu’il ne perfore mon torse. Ce n’était pas du tout prévu. Et cela commence à être légèrement agaçant, tous ses imprévus… Elle parle d’une vengeance, de sa vengeance. Décidément, tout tourne autour de ses mots.

« C’est étrange, mais j’ai également une vengeance à prendre, sauf qu’elle concerne ta sœur. Et je suis désolé, mais peu importe la raison pour laquelle tu penses avoir le droit de te venger de moi, je t’annonce que je compte agir le premier. »

D’ailleurs, il faudra réellement m’expliquer ce que tu peux avoir contre moi. Enfin… Ma voix est parfaitement calme et modulé, malgré la douleur qui me provient de mes mains. D’ailleurs, il est temps d’agir, cette douleur commence à être incommodante. Je remonte mes jambes, la déséquilibrant en les emmêlant aux siennes. Définitivement pas une guerrière, sauf par la lueur dans ses yeux. Quoi que lionne lui conviendrait mieux. Nous lâchons chacun le pieu d’une main et j’en profite donc pour l’arracher de son étreinte, l’envoyant un peu plus loin. Et c’est à mon tour d’avoir le dessus et d’être au-dessus de son corps également. J’entoure sa taille de mes genoux, appuyant une main contre son cou, y mettant une pression suffisante pour bloquer une partie de son oxygénation. Mon autre main s’occupe de remonter ses deux poignets au-dessus de son corps. Bien, dernière chance pour toi, avant que je ne finisse par décider de te tuer.

« Donnes-moi une bonne raison de ne pas te tuer maintenant, Ruby ? Peut-être pourrais-tu commencer par m’expliquer ce que je t’ai fais ? »

Il en ait fini du lady. Pour le moment, nous sommes en plein combat de boue, et tu n’as plus rien d’une lady d’un autre siècle, mais bien plus de la souillonne qui montre les dents car elle a été rétrogradée. Montre-moi que je me trompe et retrouve tes manières. Tu peux me convaincre par de belles paroles, pour un peu qu’elles soient vraies. Les cartes sont entre tes mains, mais fais attention, Ruby. Le jeu n’est pas encore fixé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enfin on se rencontre   Lun 6 Fév - 17:43



Enfin on se rencontre
Julian & Ruby
Alors Julian, est-ce que tu es surprise par ma présence ? Par mon attaque ? Attends un peu de savoir la suite, car je n’ai pas encore fini de te surprendre. Je savais que tu étais un bon guerrier, mais je m’attendais tout de même à avoir plus de facilités pour te blesser, en général j’ai toujours le dessus, mais il semblerait que cette fois je sois tombée sur quelqu’un à la hauteur. Il faut dire que contrairement à lui et Emma, j’ai vécu auprès des humains et on ne m’a pas entraîné, j’ai dû apprendre toute seule, alors finalement ça aurait surtout était triste pour lui si j’avais réussi à le vaincre aussi facilement. Profite d’avoir le dessus Julian, car je te promets que ça ne durera pas longtemps, après tout je suis loin d’avoir dit mon dernier mot.

Il semblerait que le fait de me présenter le surprenne et comme prévu j’obtiens l’effet escompté, soit un relâchement sur sa prise. Il ne m’en faut pas plus pour reprendre le dessus et me retrouver au-dessus de lui, le pieu prêt à s’enfoncer dans son torse. Sauf que monsieur a envie de se brûler les doigts ce soir. Bon sang ne pouvais-tu pas me laisser simplement enfoncer ce pieu dans ta peau et encaisser ? Non ? Décidément il faut toujours que les hommes gâchent mon plaisir. Tu as une vengeance à prendre envers ma sœur ? Et bien, vas-y, si tu survis à cette soirée je ne te retiendrais pas. J’en ai marre de protéger Emma alors qu’elle n’accepte rien de moi en retour. Venge-toi, blesse-la, mais ne la tue pas, c’est ma seule condition.

Sauf que je n’ai pas le temps de lui donner mon feu vert de toute façon, il parvient une fois de plus à reprendre le dessus et retourner la situation à son avantage. Ces ex dhampirs m’insupportent ! D’autant que je n’ai même pas eu le temps de voir où est-ce qu’il a jeté le pieu, mais après tout il me reste toujours mon corps pour faire mal. Dos au sol, je tente de me redresser mais il vient seulement cogner mon dos de plus belle contre la terre, m’empêchant de me relever. Sa main enserre mon cou et l’autre vient tendre mes mains au-dessus de ma tête. Bien, si tu aimes cette position après tout pourquoi pas, mais en général je n’aime pas avoir le rôle de la fille en danger, alors ne compte pas sur moi pour rester longtemps comme ça.

- Ce que tu as fait ?

Même comme ça, je ne peux pas m’empêcher de rire. C’est vrai, tu n’es au courant de rien, tout comme Emma n’était au courant de rien elle aussi. Vous ne vous doutiez pas que derrière votre petite guerre, il y avait aussi moi pour encaisser les coups, mais jamais pour pouvoir les rendre. J’ai voulu offrir une chance à Emma, une opportunité de devenir de véritables sœurs, mais elle l’a rejeté alors maintenant elle est devenue une ennemie, tout comme toi.

- Vois-tu, l’inconvénient d’avoir une jumelle, même fausse, c’est qu’il y a cette possibilité d’être liée l’une à l’autre, et moi j’étais liée à elle, son corps, ses émotions, ses pensées.

Alors vois-tu, quand tu l’as détruite, tu m’as détruite aussi, quand tu l’as blessé, tu m’as blessé aussi, c’est aussi simple que ça. Crois-moi Julian tu ne te doutes pas à quel point tu as pu lui faire du mal, mais moi je le sais parce que je l’ai ressenti. Alors c’est peut-être injuste de m’en prendre à toi alors qu’indirectement tu n’as jamais cherché à me faire du mal, mais tu m’en as quand même fait à travers Emma et j’ai tendance à être rancunière, peu importe le nombre de siècles qui se sont écoulés depuis. Je tente de me libérer de sa prise, mais il semblerait que ce ne soit toujours pas pour tout de suite, qu’on va devoir rester comme ça encore un peu. Alors à la place je décide de relever mon visage, malgré sa main autour de mon cou. Je rapproche mon visage du sien, plantant mon regard dans le sien alors que je reprends la parole d’un ton provocateur.

- Alors Julian, est-ce que tu vas me tuer ? Si tu penses pouvoir te venger d’Emma comme ça, n’espère pas que ma mort l’atteindra une seule seconde.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Enfin on se rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin on se rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...
» Enfin dehors !
» On se retrouve enfin [Elcolo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: