Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien ne différencie l'ombre de la lumière si ce n'est notre perception... | Elliana & Lilith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rien ne différencie l'ombre de la lumière si ce n'est notre perception... | Elliana & Lilith   Jeu 16 Juin - 0:34



Rien ne différencie l'ombre de la lumière si ce n'est notre perception...
Elliana & Lilith

Quand l'amour le plus pur donne les tords les plus retords, que reste-t-il si ce n'est l'espoir d'un renouveau ?

Que chacun reste chez soi et les vaches seront bien gardées. Je ne sais plus qui a dit cela mais il était totalement dans le vrai. Mon chez moi était sacré et un peu trop souillé dernièrement, par une présence un peu trop prenante. Je le sentais partout entre mes murs, même devant l’entrée, lieu où il s’était écroulé. Mon monstre et mon obsession. Celui qui me tuera bien assez tôt également. Mais il fallait que j’arrête de penser à lui, à notre relation, à ce qui nous unissait… Au tout. J’en avais besoin. Et cette fois je n’utiliserais pas l’alcool pour oublier. Deux fois m’avaient suffis. Assez de bêtises comme ça. Quoi que certains pourraient dire que mon idée, celle que je venais d’avoir, était une bêtise également et ils n’auraient pas tord… Mais j’espère pour eux qu’ils fermeront leurs gueules car je n’hésiterais pas à cogner.

Je sors de chez moi, caquant la porte dans mon dos avant d’entrer dans ma voiture. Oui, j’en avais enfin achetée une… Mais qui surprendrait la plupart des gens qui ne me connaitraient pas. ce n’était une petite voiture, ni voiture de sport ou même une voiture de luxe… Juste un bon gros 4x4, solide et imposant, qui pouvait me suivre dans chaque aventure…
Ma première étape concernait la forêt qui bordait l’Académie, pas pour y retrouver Adrian mais plutôt pour replonger dans mes souvenirs. Nos premières retrouvailles avaient eu lieu ici. C’était à cet endroit que j’avais commis ma première erreur… Je n’avais pas pressée sur la détente. J’avais laissé ce monstre me manipuler, se jouer de moi, me toucher… Et il avait recommencé, sans que je ne réussisse à l’arrêter, de nouveau… Il ne s’arrêtera surement jamais. Quelle bêtise cela avait été de ne pas agir ce premier soir. Une bêtise que j’avais recommencée de nouveau, encore et encore, il y a quelques jours pour la dernière fois… Nous avions été plus proches que jamais, il y a si peu de jours… Mais ça ne recommencerait plus. Ce soir, j’allais me rappeler pourquoi il devait mourir et je retrouverais ma force dans ces instants pour, enfin, l’éliminer. Je ne pouvais plus flancher ni faiblir, je l’avais bien trop souvent fait et je savais que rien ne s’arrangerait… A moins que je ne prenne mon destin en main. L’heure du jeu avait tourné, l’heure des questions étaient terminées. La traque commence et cette fois, elle se terminera par une mise à mort.

Un bruit me sort de mes pensées. Un bruit de pas qui se rapprochent. Je me mets sur mes gardes et attends. L’attente n’est pas longue cela dit en passant. Elle finit par apparaître. Sa moroï, celle du cimetière… Je me demande si madame la salope l’apprécie, cette nana… Surement. Elles trainent toutes les deux avec lui après tout donc si elles sont toutes deux en vie, c’est qu’elles doivent s’appréciaient… Dommage, si elles s’étaient entretuées, j’aurais gagné du temps et des maux de tête en moins… Fallait que j’arrête d’être aussi insensible. Cette fille n’avait rien demandé… Je crois. Mais je n’allais pas pour autant baisser ma garde.

Je détourne mes yeux avec nonchalance, mais toute mon attention lui est consacrée. Si elle a réussi à survivre dans un environnement hostile, c’est qu’elle a de la ressource. Assez pour être un danger ? Je n’en sais rien mais je ne compte pas prendre de risque. J’avais peut-être fait quelques erreurs dernièrement, dont une ou deux qui auraient pu me coûter la vie, mais je n’allais plus me laisser faire. Je n’allais plus me faire avoir. Bref, voyons si le chaton s’est parée de griffes pour devenir un plus grand matou… Mais qu’elle soit au courant, si jamais elle tente de sortir les griffes, je l’enverrais en Enfer. Après tout, moroï, dhampir, strigoï, quelle différence ? Ils ont tous le même instinct meurtrier, juste une façon différente de l’exprimer…

« Je dirais bien que je suis ravie mais pendant toute mon adolescence, on m’a répété que mentir était mal. Alors je vais juste te demande ce que tu fais ici car je ne pense pas que tu ailles à l’Académie ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rien ne différencie l'ombre de la lumière si ce n'est notre perception... | Elliana & Lilith   Mer 21 Sep - 19:18

Une vie, au côté d'Hector, j'avais eu une appréhension, à première vu, mais au fond, je crois que je pourrais m'habituer.. Faut dire qu'Hector n'est pas dégueulasse à mater, à longueur de journée, c'est même très agréable, et ça permet de passer un peu de temps.. Est-ce que j'en suis tombée sous son charme ? Peut-être.. passer son temps avec une autre personne, du sexe opposé, ça rapproche, vous n'êtes pas d'accord ? Est-ce que je regrette, de m'être trouvée dans ce labyrinthe, d'avoir fais sa rencontre ? Je me pose cette question de manière régulière, mais je crois toujours arrivée à la même conclusion. J'ai trouvée ma place, à ces côtés, cette place, que je n'ai jamais réussi à trouver, au milieu des miens. Je n'ai pas besoin d'entre les remarques, pour savoir que mon choix ne serait pas apprécié, serait vu comme une trahison, et je sais, d'avance, que je n'ai pas intérêt à remettre un jour les pieds à l'académie. En revanche, m'approcher de celle-ci, aussi proche que je peux, ne m'effraie pas, Hector m'entraîne un peu plus, chaque jour, et même si je ne suis qu'une moroï, je suis capable de me défendre de moi-même. Je sais que je ne devrais quand même pas me trouver aussi proche des gardes, mais c'est au dessus de mes forces, peut-être que si je m'approche assez, je pourrais trouver mon frère, au milieu d'eux, peut-être que je pourrais attirer son attention, peut-être que je pourrais avoir une discussion avec lui, lui donner une véritable raison à ma disparition, et lui expliquer qu'il ne devait, pour rien au monde, me chercher.

Je contourne l'enceinte, mon frère n'est pas là, peut-être sera-t-il à l'arrière pour s'assurer que personne n'approche ? C'est ma dernière étape, ma dernière chance de trouver, et de pouvoir avoir une discussion avec lui, mais je n'ai qu'un faible espoir. J'avais bien plus de le chance de le trouver, à surveiller l'entrée, on ne met, à l'arrière, que les plus faibles gardiens, parce que c'est moins dangereux. Et mon frère n'est pas l'un d'entre eux, c'est le meilleur des gardiens, à mes yeux, mais peut-être cela n'est dû qu'au fais qu'il s'agisse de mon frère, et que je ne peux voir que de bonne chose en lui, les autres gardiens, ne m'intéressent pas, aucun autres membres, de ces minables espèces ne m’intéressent, juste mon frère, en dehors de lui, mon camp, mon soutien, va aujourd'hui chez les strigoïs. En parlant de minables espèces, j'aurais préféré me passer de cette rencontre. Je n'ai vu cette femme qu'une fois dans ma vie, mais je n'ai pas oublié son visage.. Comment est-ce que je pourrais l'oublier ? Peu importe ce qui s'est passé dans ce labyrinthe, ce n'est pas pour cette raison que j'en ai après elle, mais bien pour l'obsession, qu'elle représente chez Hector. Pourquoi elle, qu'a-t-elle, que je n'ai pas ? Regardez-là, semble-t-elle une seconde intéressante? Même ma vie, alors que j'étais encore à l'académie, était plus intéressante, je vous assure. Non, je ne comprends pas, et ne comprendrais jamais l'intérêt qu'il peut porter à cette femme.

« Ta vie est-elle si pitoyable, pour que tu t'intéresses avec assiduité à la mienne? »

Faut pas m'en vouloir, de la provoquer de cette manière, mais cette femme est mon ennemi, faut pas s'attendre à ce que je lui offre des fleurs. Je sais une chose, je dois l'éliminer, je dois mettre un terme à sa vie, et que mon crime reste anonyme, pour avoir une chance de récupérer l'attention de Hector. Et aujourd'hui, elle m'offre peut-être cette chance, peut-être que cette soirée, sera la dernière qu'elle vivra ici, mais je ne compte pas m'attaquer à elle physiquement, de suite. Je préfère d'abord la provoquer, c'est assez drôle, de pousser les gens à bout, vous n'avez jamais essayer ? Si vous n'aimez pas quelqu'un, essayez, vous verrez, c'est très drôle, et divertissant. Ce ne sera pas ma première fois, mais je compte bien me dépasser avec elle, plus je la pousserais, plus elle sera tenter d'attaquer la première, une erreur, et cela me laissera une porte d'entrée, une longueur d'avance. Je n'ai peut-être pas l'intérêt d'Hector, comme toi, tu peux l'avoir, mais je sais ce que je vaux, je sais que je le laisse pas indifférent, alors, à l'instant où tu cesseras d'exister, j'aurais enfin ce que je souhaite, alors, ne me refuse pas ta mort, de toute façon, vu la vie pitoyable que tu mènes, tu n'as rien à perdre, non ?

  « Sans déconner, je comprends même pas ce qu'il peut trouver à une fille comme moi, tu n'as rien de sexy, rien de palpitant.. Juste inutile »

Réagiras-tu à mes provocations ? J'imagine que je le serais assez vite, mais sache une chose, je n'en ai pas encore fini avec toi, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rien ne différencie l'ombre de la lumière si ce n'est notre perception... | Elliana & Lilith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayden ►Il y a une part d'ombre et de lumière en chacun de nous, ce qui compte, c'est celle qu'on choisit de montrer.
» D'Ombre et de Lumière [ Sonoshee/ Kawa no Kuni ]
» [QUETE] L'Ombre et la Lumière.
» L'ombre et la lumière.
» Entre l'Ombre et la Lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: