Forum d'écriture privé
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Captivité plaisante [Lu']

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elisa Parker
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Elisa Parker

Messages : 68
Age : 35

Captivité plaisante [Lu'] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Captivité plaisante [Lu']   Captivité plaisante [Lu'] - Page 2 I_icon_minitimeMar 31 Jan - 15:46


Captivité plaisante

Est-ce que tu as eu ce que tu souhaites ? Tu voulais des réponses, je t'en ai fournis, qui semble te convenir, en plus. Pas besoin que je te dises que tu n'as là, que la moitié du remède miracle, tu t'en rendras compte toi-même, bien assez vite, lorsque tu feras ta petite expérience, et d'ici-là, je compte bien avoir déguerpi d'ici. J'ai déjà pris de gros risques, à t'avoir donner cette indication, sur ces moroïs au pouvoir de l'esprit, je vais éviter d'en prendre plus, en t'offrant ce qui te manque encore. C'est vrai, c'est quelque chose que nous sommes fière d'avoir réussi, mais jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons ramener qu'une personne, parce que nous attendons encore de voir ce qu'une telle transformation pourrait donner, alors ce serait cool que toute la population ne s'amuse pas à le faire à bout de champ. Peut-être que si tu m'avais éclairé sur tes projets, depuis le début, tu aurais pu avoir la formule complète. Tu as voulu jouer à l'homme mystérieux, dommage pour toi. Et que comptes-tu faire de moi, en attendant, puisque tu n'as pas l'air d'avoir de moroï sous la main ? Le contraire m'aurait étonné, en même temps. J'espère que tu as de quoi nous occuper, parce que je compte faire en sorte de t'énerver au plus au point, si tu me laisses m'ennuyer ici, jusqu'à ce que tu trouves ton moroï. Est-ce que je suis chiante ? Peut-être, mais quitte à avoir fais de moi ta prisonnière, autant que tu t'en occupes. Tu as une belle jeune femme sous les yeux, ce serait dommage de ne pas en faire usage, tu ne crois pas ? Tu as l'air du même avis que moi, ou alors, c'est mon insistance, en début de discussion, qui paie ces fruits, je n'en ai aucune idée, mais de toute façon, le résultat, et le même. Est-ce que tu as besoin de me laisser le choix ? Avec toutes me convictions, de tout à l'heure, tu crois que je passerais à côté d'une telle perche ? C'est vrai, tes petites menaces, auraient pu me faire changer d'avis, mais à quoi bon, c'est le genre de situation qui m'arrive tous les jours, dans ma vie, cela ne m'empêche pas de profiter des petits plaisirs. Je ne me fais pas d'illusion, je sais qu'il redeviendra mon ennemi, après ça, comme je redeviendrais la sienne, en essayant de me tirer de là, mais au moins, cela me permettra de partir sur une touche, moins négative, et en l'ayant au moins un peu contenté.

Alors je n'hésites pas à me jeter à ces lèvres, mais cela n'a rien d'un geste amoureux, comme on peut en voir dans les films à l'eau de rose, c'est juste sauvage, et à sa réponse, je sais qu'il ne prend pas ce baiser d'une autre manière. Tant mieux, cela aurait été dommage que l'on se voile la face. En même temps, je ne crois pas me tromper à dire que l'amour, tu ne connais pas, alors ce n'était pas le genre de situation qui était prêt à arriver. Je me retrouve dans ces bras, son corps aussi proche que possible du mien. Je ne sais pas si tu accepteras mes prochains gestes, puisque cela me permettra de reprendre des forces. Ou si, au contraire, tu m'en empêcheras, mais je ne perds rien à essayer, alors je n'hésites pas à planter mes dents dans sa gorge, pour m'abreuver quelques minutes de son sang. Désolée si cela n'est pas très agréable, mais tu n'avais qu'à me fournir plus de sang, dès le début, je n'aurais pas eu à venir le chercher. Et au cas où tu ne l'aurais pas remarquer, je ne suis pas le genre de femme timide, qui hésite à venir chercher ce qu'elle veut. Et au vu du sourire qui s'affiche sur ton visage, lorsque je relâche ma pression, l'expérience n'a pas l'air de t'avoir déplu. Est-ce que je dois considéré cela comme un bon point en ma faveur, pour que tu n'oublies pas mes capacités en matière de sexe, dès le lendemain ? Je suis presque sur, que c'était une première pour toi, pas vrai ? Je ne prétendrais pas être ta première humaine, j'ai bien aucun moyen de savoir une telle chose, mais vu le respect que tu imposes, cela m'étonnerait qu'une autre humaine est déjà chercher à te mordre sans ton autorisation préalable.

« Chéri, tu es loin d'être le premier de ton espèce, alors, à moins d'être le meilleur, tu ne seras sans doute pas celui qui parviendra à m'épuiser »

En revanche, je ne suis pas pour, que tu me dises de la fermer. Je suis le genre de femme qui aime bien s'exprimer à voix haute, il faudra faire avec. Enfin, de toute façon, puisque le mouvement s'accélère, je n'ai plus grand chose à dire, ou critiquer. Je me retrouve sur sa table d'objet de torture, et tu as bien de la chance que je sois plus accaparer par notre partie de jambe en l'air, que par la perspective de sortir d'ici, parce que c'était l'occasion idéal, pour m'en prendre à toi. Nos vêtements disparaissent en peu de temps, et son corps rejoint enfin le mien. Et bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que même si tu n'as pas perdu de temps, tu auras su te faire attendre. Au moins, je dois admettre que tes compétences sont loin d'être décevante. Mais tu es loin d'être ma première baise occasionnelle avec un vampire, alors va pas falloir te contenter de ça, si tu veux vraiment être le meilleur. La morsure, aide bien à s'en rapprocher. Même si j'essaie de garder la tête froide, il faut bien que j'admette que la morsure, couplé à ces coups de hanche, ne m'aide pas à rester froide très longtemps. Bien au contraire, je ne tarde pas à perdre contenance. Tu vois, au final, tu aurais mieux fais d'accepter ma proposition, un peu plus tôt. Tu te rappelles, trois montées au septième ciel, contre trois éléments. Cela t'aurait permis de m'épuiser plus encore. Même si je dois le reconnaître, j'ai déjà bien du mal à récupérer mon souffle. Je m'approche quand même de son oreille, pour m'adresser à lui.

« Tu me dois de nouvelle fringue, mon beau »

Oui, désolée, mais les compliments, c'est pas pour moi. Alors tu as voulu faire le malin, en déchirant mes vêtements, il va falloir m'en offrir d'autre. Pas que mon corps nu, me gêne, mais j'aimerais mieux ne pas avoir à fuir comme ça.

acidbrain

_________________


Sous peu, tes barrières, je briserais, sous peu, tes émotions, je ferais éclater, sous peu, tu cesseras de me résister, sous peu, nous serons heureux, je t’en fais la promesse..
Revenir en haut Aller en bas
 
Captivité plaisante [Lu']
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» «Le cynisme, c'est une façon déplaisante de dire la vérité.» [FINITO !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: