Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Garry Kasparov devient une femme
Messages : 17
Age : 124
MessageSujet: Malia   Jeu 16 Juin - 13:38


Malia Steele
Feat. Katie McGrath

Date de naissance 18 janvier
Lieu de naissance : Amerique
Age : 123 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Strigoï
Éphémère : Non
Élément (pour les moroïs) : Feu /Eau / Air / Terre
175*280



Caractère & Physique

Un trait de caractère qui me défini bien ? Joueuse ! Mon caractère me poussera à me dépasser en toute circonstance, et ne pas laisser la moindre chance à mes adversaires. Je n’aurais aucune honte à user de manipulation pour arriver à mes fins. Je suis une femme stratège, toujours un plan B dans chaque circonstance, seul le plus malin survie. J’apprécie le sang, les tueries, les cadavres, à leurs juste valeur, je m’assure de toujours renouveler mes mises à morts, vous ne me croiserez jamais sans inspiration. Lorsque je souhaite quelque chose, je l’obtiens, quoi que cela m’en coûte.

La fidélité ? Je ne connais pas, qu’il s’agisse d’amitié, ou d’amour. De toute façon, l’amour, c’est un sentiment que je ne connais plus depuis des années maintenant, la seule amitié pour laquelle je suis resté fidèle, et celle de Daniel, mais contrairement à certains créateurs, je n’irais pas lui dire que je l’aime, qu’il s’agit de toute ma vie, ou que sais-je d’autre. On me considère comme une personne très froide, ce qui n’est pas faux. Je ne m’attache presque jamais, et je ne laisse pas non plus, entrevoir mes émotions. Cela serait une faiblesse, cela voudrait dire ouvrir une porte à mes ennemis, et je ne l’accepterais pas. Des qualités ? Je n’en ai pas vraiment, si ce n’est mon esprit plus développé que la moyenne, qui me permet d’avoir toujours un plan de secours.

Mon physique ? Vous voulez que je vous colle une photo sur la gueule ? Venez à ma rencontre, et vous verrez de vos propres yeux à quoi je ressemble.




Histoire

Une enfance de rêve, n’est-ce pas ce que tous ces enfants souhaitent avoir ? Une enfance sans défaillances, sans parents alcooliques, sans coups, sans violence, sans maltraitance ? Je n’ai jamais connu ma mère, juste élevé par mon père, je crois que d’une certaine manière, c’est de cette absence qu’est né ma haine pour les femmes aujourd’hui, pourtant, lorsque j’étais jeune, je n’en ai jamais ressenti le manque. Mon père s’occupait de moi, m’offrait ce que je souhaitais, j’étais sa petite princesse, alors il faisait en sorte de toujours être à mon petit soin, que je sois heureuse en toute circonstance. C’est peut-être l’une des raisons de mes agissements aujourd’hui, parce que j’ai toujours eu l’habitude que l’on s’occupe de moi, et que je mérite d’attirer les regards.

Cela se dégoupillait plutôt d’une bonne façon, pour une famille sans mère, jusqu’à l’âge de mes 16 ans. Cette poufiasse est entrée dans nos vies, accaparant toute l’attention de mon père. Malgré toutes mes efforts pour la tenir loin de notre famille, malgré toutes mes accusations, mon père n’a rien voulu entendre, ce mariant avec cette mauvaise femme, qui n’en voulait qu’à son argent. J’ai commencé à sombrer à cette période, mais ce n’était qu’un début, je sortais, je buvais, je fumais, je faisais tout un tas de conneries pour attirer l’attention de mon père, j’ai même renversé sa bagnole dans le fossé alors même que je n’avais pas le permis, cela ne l’a jamais inquiété, il n’avait d’yeux que pour cette bonne femme. Je la soupçonne d’être à la tête de mon agression, d’avoir payer quelqu’un pour me donner une bonne leçon, mais je n’ai jamais réussi à le prouver. Quelle agression vous allez me dire ? Celle qui va suivre. Je suis tout juste âgée de 17 ans, je rentre d’une soirée un peu trop arrosé, sans doute que je ne marche pas en ligne droite, un verre de trop dans le nez. Et cet homme qui me tombe dessus, qui m’arrache mes vêtements, ce couteau sous me gorge, pour me permettre d’obéir, sauf que ce n’est pas ce que j’ai fais, je me fichais pas mal d’avoir quelques entailles, je voulais m’en sortir, ne pas le laisser faire. J’ai réussi à retourner la lame contre lui, et je lui ai tranché la gorge. J’aurais du trouver cette acte horrible, en faire des cauchemars jusqu’à la fin des temps, mais j’avais pris du plaisir à tuer cet homme qui avait voulu me violer. Je n’ai jamais parlé de ce passage à mon père, lui cachant mes penchants pour les armes, j’ai peu à peu commencé une nouvelle vie, rythmée par la couleur noire, une couleur froide, malheureuse, triste.

Je me suis créée une réputation sans faille, une femme froide, sans sentiments, sans regrets, qui agit avec sa tête, et non avec son cœur, mais cela n’a pas arrêté ce Strigoï. J’ignore pour qu’elle raison je fus transformé ce soir là, mais une chose est certaine, je ne voulais pas devenir comme lui, pas sans me battre. J’ai du tenir une bonne dizaine de minutes, avant qu’il remporte le combat. J’ai juste un le temps d’apercevoir cet homme qui courait à mon secours, juste me temps d’apercevoir son visage, avant de mourir. De mourir pour renaître. Je n’ai pas voulu de cette transformation, et en fin de compte, cela c’est avéré être là meilleure chose de mon existence. J’ai laissé mon créateur m’enseigner tout ce qu’il savait, et une fois que je n’ai plus eu besoin de lui, je l’ai défie en combat, et je l’ai vécu, il avait peut-être la technique, mais il n’avait pas un esprit comme le mien. Je suis retourné chez moi, et j’ai assassiné ma belle mère, cette femme horrible qui avait cru pouvoir prendre la place de ma mère dans nos cœurs, laissant un simple mot à mon père, pour lui indiquer qu’il s’en sortirait mieux sans elle.

Ma dernière tâche consistait à retrouver cet homme, qui avait voulu me venir en aide. Je suis parti d’un portait robot, mais je suis en fin de compte parvenu à remonter jusqu’à lui, surveillant cet hôpital durant plusieurs nuits, surveillant le meilleur moment pour agir, et cela c’est avéré être lors d'une soirée tout à fait banal, alors que le personnel était en sous effectif. Je me suis faufilée à l’intérieur, jusqu’à le retrouver, et je lui ai offerts l’immortalité. Cette même nuit, j’ai offerts l’immortalité à un second homme, avant que l'intégralité de l'hôpital ne se transforme en un véritable brasier, Daniel, pour son charme, mais avant tout pour son côté stratégique, qui pourrait mettre d’un grand secours dans mes futurs plans. Lucas a décidé de faire cavalier seul, là où Daniel a décidé de m’accompagner durant les prochaines années.

Aujourd’hui, me voilà de passage à Missoula, une ville très intéressante. Notamment ce Strigoï, à la tête de la ville, Sébastian je crois.. je suis bien décidé à récupérer cette place, à me faire un nom ici, et pour cela, les talents de Daniel me seront fort utile, et ceux de Lucas ne seront pas de trop, alors je compte bien le rallier à ma cause.




Derrière le personnage
180*102

Qui se cache derrière ? ... Prénom / Pseudo Laure Age : 19 ans Comment es-tu arrivé ici ? ... Un avis sur le forum ? ...
Tes petits hobbies ? ...

Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Malia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Malia Hale ~ The werecoyote
» ain't no sunshine when she's gone - malia
» Malia La Lionne Du Desert..
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» blurred lines ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Administration :: Présentations :: Strigoïs-
Sauter vers: