Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Garry Kasparov devient une femme
Messages : 17
Age : 124
MessageSujet: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Jeu 16 Juin - 13:35




D'esprits à esprits, remportons cette guerre
Lucas & Malia

Est-ce que vouloir m’en prendre à Sebastian est dangereux ? Peut-être, certains diraient même que c’est de la pure folie, mais je ne compte pas abandonner pour autant.. Je ne suis pas la dernière des idiotes, je compte monter un plan contre lui, un plan qu’il sera impossible pour lui de contrecarrer, je vais user de mes plus grands atouts, et prendre cette place que je convoite, et que j’estime me revenir. Je n’ai pas encore exposé mes plants à Daniel, mais je suis presque certaine qu’il sera avec moi, de toute façon, il connaît ma façon de faire, cela ne devrait pas l’étonner plus que cela. J’aurais besoin de lui, comme toujours, ne croyez pas que je ne suis pas capable de me débrouiller seule, mais son état d’esprit, m’est toujours d’une grande utilité. Mais pour cette fois, je ne compte pas juste user de nos deux cerveaux, je compte rallier une troisième et dernière personne, et pas n’importe qui, Lucas, que nous puissions former ce trio que j’avais toujours désiré.. Traitez-moi d’égoïste de ne penser qu’à mes intérêts, je m’en fiche pas mal. Ma petite personne passe avant le bien être de mes coéquipiers, mais je ne pense pas que cela change un jour, de toute façon, eux aussi gagnerons quelque chose si je parviens à renverser Sebastian, puisqu’ils auront eu place d’honneur à mes côtés. Daniel a toujours su trouver une place dans ma vie jusqu’à aujourd’hui, malgré mes intérêts personnels, pourquoi Lucas ne parviendrait-il pas à en faite de même ?

Seras-tu capable de traverser toutes les épreuves que je te prépare ? A vrai dire, j’ignore si tu accepteras de jouer le jeu, peut-être que tu n’accepteras même pas de te déplacer lorsque tu auras compris que cela vient de moi, mais j’ai bon espoir que si tu ne viennes pas pour moi, tu viennes pour prouver que ton esprit est aussi vif que par le passé. Depuis des jours, je fais en sorte que le moindre détail ne soit pas laissé au hasard, et aujourd’hui, il serait temps que tu me rejoignes et que l’on voit de quoi tu es capable, tu n’es pas d’accord, Lucas ? J’ai envoyé un messager, délivrait un message à Lucas, ou du moins, une petite tablette, puisqu’il se trouve avoir deux messages à l’intérieur, un premier qu’il ouvrira à l’instant où il recevra la boîte, avec une petite vidéo de moi, me filmant en train de m’adresser à lui.. Oui, j’avais fais les choses grâces aux nouvelles technologies, mais c’était bien utile dans ce cas présents.. « A l’époque, ton esprit, plus spécial que la moyenne, m’a attiré vers toi, je voyais de grandes choses pour nous, mais tu as préféré prendre le large, il serait peut-être temps que l’on discute, et que tu me monstres que tes choix n’ont pas porté préjudice à ton sens de la logique.. Je t’attendrais dans l’usine la plus à l’ouest, de Missoula, ne sois pas en retard » Pas un mot de plus, de toute façon, si cela ne suffisait pas à le convaincre de venir, rien ne le ferait. Le second message était aussi une vidéo, mais une vidéo qu’il ne pourrait ouvrir qu’avec un code à quatre chiffres, un code se trouvant sur la porte à l’entrée de l’usine, la date de sa transformation, peut-être que cela aussi, le convaincra de venir à moi « J’ai entendu dire que tu affectionnais les labyrinthes, je te propose un petit jeu, pour me prouver à moi, et peut-être à toi-même, que tu n’as rien perdu de ton agilité d’esprit, rejoins moi de l’autre côté » Et seulement lorsqu’il aura entendu ce message, la porte de l’usine s’ouvrira pour lui permettre de faire face à un immense labyrinthe.

Je me suis renseignée sur toi, Lucas, et je n’ai pas manqué d’apprendre ce petit jeu, pour Halloween, que tu avais organisé dans un labyrinthe, alors pour te mettre à l’épreuve, quoi de mieux que te prendre à ton propre jeu ? Tu as joué avec eux, je jouerais avec toi. Penses-tu que tu parviendras à te sortir de ce labyrinthe ? De toute façon, une fois entrée, tu n’auras pas le choix, la porte se sera refermée derrière toi, et la seule façon de t’en sortir, sera de trouver la sortie. J’ai moi-même monté ce labyrinthe, de mes propres mains, et grâce à des humains hypnotiser qui auront monté certain mur pour moi, et m’aider à rendre le résultat plus vite. Mais ce n’est pas juste un labyrinthe où il te faudra trouver le bon chemin.. Des pièges se cache à chaque coin, des flèches argentés, des lames sortants des mûrs, et bien d’autres, il te faudra être malin pour réussir à te tirer de tout cela, mais je ne m’inquiète pas pour toi, tu seras faire, j’en suis certain. Lorsque qu’enfin tu arriveras à la porte de sortie, ce n’est pas une vidéo qui te permettra d’ouvrir la porte, mais bien une énigme, gravé dans la roche, qu’il te faudra résoudre. « Je sais que je la possède, mais lorsque l’on me dit que je ne l’ai pas, alors je risque de la perdre » Alors ? Trouveras-tu la réponse ? J’observe toutes son avancé depuis un écran grâce au divers caméra que j’ai installé, et le vois, non sans quelques difficultés de temps à autre, réussir toutes les étapes avec brio, et même donner la bonne réponse à l’énigme. La porte s’ouvre, et je le vois en fin de compte apparaître dans mon champ de vision.

« Je vois que tu n’as rien perdu de tes facultés, toujours aussi doué, alors que la moitié des gens aurait échoué »

Oui, tu vas décidément mettre très utile dans mes prochaines actions, et mes plans, en espérant que tu acceptes de me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Jeu 16 Juin - 16:09


D'esprit à esprit, remportons cette guerre
Malia & Lucas

Est-ce que ce sont mes jeux qui attirent peu à peu l’intérêt sur moi ? Est-ce que ce sont mes massacres ? Est-ce qu’il s’agit de mon génie destructeur ? Peut-être est-ce le mélange de toutes ces choses, mais il n’empêche que c’était tout de même plus pratique lorsque je me faisais plus discret. Voilà pourquoi je ne reste jamais longtemps dans une même ville, pour que les problèmes ne parviennent pas jusqu’à moi, pourtant cette fois je suis resté. Est-ce pour moi, pour Amaëlle ou une toute autre raison ? Je pense que je ne reconnaîtrais jamais la raison de mon emménagement ici, mais oui, soyons honnête Amaëlle tient une part importante de cette raison.

Je n’ai jamais aimé voir ressurgir mon passé dans ma vie actuelle. J’ai déjà eu des difficultés à accepter Irina et la laisser vivre alors qu’elle connaît une partie de mon passé d’humain. Je l’ai surveillé un moment avant de me rendre compte qu’elle avait des problèmes bien plus importants à régler pour perdre son temps à vouloir mener une guerre contre moi et apparemment elle ne mentait pas lorsqu’elle disait me porter dans son estime. Je n’ai plus à me focaliser sur elle à présent, mais sur deux autres personnes qui semblent me porter bien plus d’intérêt, Daniel et Malia. Suis-je heureux de les savoir de retour dans ma vie ? Ne nous mentons pas, ce n’est pas le cas. J’ai toujours voulu rester loin de mon passé. Daniel aurait dû être mort et Malia n’aurait pas dû avoir envie de revenir vers moi. On dirait que dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas ce qui est arrivé.

« Allons à ce rendez-vous Lucas. Malia a raison, il est temps que nous ayons une conversation, peut-être aurons-nous aussi droit à une bonne bagarre ! »

Toujours à vouloir de l’action Lucie, voilà qui te ressemble bien. J’ignore ce qu’ont Daniel et Malia à m’envoyer un message, que ce soit par lettre ou vidéo, pour me donner rendez-vous plutôt que simplement se montrer à moi, mais après tout, je n’ai rien de particulier à faire ce soir. J’arrive donc au lieu de rendez-vous où un code à quatre chiffres m’est demandé. En considérant l’idée que Daniel ne l’ait pas aidé à mettre en place ce code, il n’est pas bien difficile de trouver quel code Malia aurait pu mettre en place pour activer la prochaine vidéo, il faut dire que nous n’avons pas grand-chose en commun elle et moi en dehors de deux nuits, celle de sa transformation et la mienne. Deuxième message, à croire que tu aimes ça. Tu veux me tester Malia ? Pourquoi ne pas le faire en me regardant en face plutôt qu’à travers des caméras ? Que crois-tu, j’ai confectionné de tels labyrinthes bien avant toi et c’est à mon propre jeu que nous jouons alors je sais comment est-ce que ça marche.

Est-ce que j’accepte de jouer le jeu pour me prouver quelque chose ? Absolument pas, je sais ce que je vaux. Est-ce que j’accepte pour lui prouver quelque chose ? Encore moins, son avis m’importe peu. A vrai dire en temps normal je n’aurais même pas participé à son jeu juste pour pouvoir profiter de sa déception, mais comme l’a dit Lucie, il est grand temps que Malia et moi ayons une conversation, alors si je dois passer par ce labyrinthe et ces pièges, qu’il en soit ainsi. La porte se referme derrière moi mais de toute façon je m’y attendais. Finalement il n’y a pas vraiment de surprises, juste des épreuves à passer que je réussi avec succès. Je ne me fais pas blesser, j’admets que le niveau est assez élevé et avoir eu quelques difficultés par moment, mais je suis sûr que je tiens le meilleur score du temps parcouru pour arriver à bout de ton labyrinthe. Il ne me reste plus qu’une dernière énigme à résoudre on dirait. Un avis Lucie ? Toi qui es experte en la matière, tu devrais rapidement trouver.

« La raison. »

La porte s’ouvre et je la dépasse, apercevant comme prévu Malia en face de moi. Je reste debout à quelques mètres de distance d’elle, les mains croisées dans mon dos, l’air impassible face à sa présence et ses propos. Tu me félicites, mais nous savons tous les deux que ce n’est pas pour que tu affectionnes mon égo que j’ai accepté de participer à ton jeu.

- Tu es bien généreuse d’estimer que la moitié des gens aurait été capable de réussir.

Après tout tu as passé du temps à confectionner ce labyrinthe pour me donner des difficultés, alors penses-tu qu’autant de personnes auraient pu y venir à bout ? Enfin ce n’est pas là le sujet de notre rencontre, alors ne nous attardons pas sur des détails de pourcentage et de probabilité. Mon regard toujours plongé dans le sien, je reprends la parole.

- Je pense avoir gagné le droit de connaître la raison de ce rendez-vous et les plans que tu mijotes, du moins ceux qui me concernent.

Oui je suis assez direct mais pour le peu que tu me connaisses, je pense que tu savais au moins ça, sinon Daniel a bien dû te le dire. T’a-t-il aussi parlé de notre dernière rencontre ? Je suis curieux mais je ne te poserais pas la question, je ne me concentre toujours que sur les plus essentielles et celle-ci n’en fait pas partie. Alors Malia, voyons voir si tu es toujours la même personne que dans mes souvenirs.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garry Kasparov devient une femme
Messages : 17
Age : 124
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Dim 11 Déc - 22:28




D'esprits à esprits, remportons cette guerre
Lucas & Malia

J'admets, avoir doutée, quelques instants, dans l'attente de son arrivée.. Peut-être n'a-t-il pas souhaiter me rencontrer, cela serait loin de me surprendre, je n'en serais même pas attristée, mais je serais quand même bien heureuse que tu apparaisses enfin.. Ce qui ne tarde pas à venir, et sans que tu ne saches, tu viens de rendre cette soirée bien plus agréable, et intéressante, parce que je sais, d'avance, qu'avec toi, je ne pourrais m'ennuyer.. A moins que tu échoues dès la première étape, que tu ne sois pas en mesure de traverser ce labyrinthe, mais cela signifierait que tu as perdu ton sens pratique, et je n'aurais aucun scrupule à te laisser dépérir entre ces murs, parce que tu n'auras plus aucune importance à mes yeux.. Mais j'ai entendu parlé de toi, je sais ce que tu as fais, depuis que tu es à Missoula, qu'il s'agisse de carnage, hors du commun, ou de jeux, grandeur nature. Tu ne sembles pas avoir perdu de ton caractère, et j'ai hâte de pouvoir en attester moi-même. Tu te retrouves face à cet immense labyrinthe, est-ce que tu trouveras le courage de traverser, ou est-ce que tu feras demi-tour, et me décevra ? Je sais que tu ne m'as jamais beaucoup apprécié Lucas, mais tu devrais prendre conscience d'une chose, jusqu'à aujourd'hui, j'ai été de ton côté, mais si tu me déçois, je n'aurais plus aucune estime pour toi, tu passeras dans un camp ennemi, et je n'ai aucun scrupule pour mes ennemis, je n'hésite pas à leurs couper la tête. C'est ce que font des reines, non, elles coupent des têtes.

Avec une certaine satisfaction, je vois qu'il entre en fin de compte à l'intérieur, et je le loisir de pouvoir l'observer, alors qu'il traverse étape après étape. Je suis bien contente de voir que certaines étapes lui posent quelques difficultés, bien qu'ils parviennent tous à les dépasser, avec brio, mais en même temps, même avec la difficulté, que je lui avais réservé, je n'en attendais pas moi de lui.. Parviendras-tu à passer ma dernière étape, ma dernière énigme ? Tu as réussi à être à la hauteur, jusque là, alors ne me déçois pas, aussi proche du but, ce serait quand même dommage de pourrir à la porte de sorti, tu ne trouves pas. Car comme je l'ai dis, si tu ne parviens pas à sortir d'ici, ce n'est pas moi qui viendra te chercher. J'espère donc, pour toi, que tu connais cette dernière réponse. Il semblerait que oui, puisque la porte fini par s'ouvrir sous mes yeux, pour laisser apparaître Lucas. Et bien, tu auras quand même pris plus de temps que je l'aurais pensé.. Ce n'est pas grave, ce n'est qu'un détail, mais pour être capable de survivre à tous ce qui nous attend à l'extérieur, à tous ce qui se mettra en travers de notre chemin, il faudra que tu t'entraînes plus que cela, et que tu te montres plus réactif. Est-ce que je suis généreuse ? Peut-être tu as raison, sans doute bien plus que la moitié, aurait échoué à cette épreuve, mais l'idée était que toi, tu parviennes au bout, tout en devant usé de tes talents, je crois que j'ai assez bien réussi. Suis-je toujours à la hauteur de tes capacités, Lucas ? Je crois bien, c'est une preuve que nous n'en avons pas encore fini tous les deux, et que tu devrais arrêter de me fuir. J'aime la traque, mais après le plaisir, je me lasse, et c'est de suite, bien moins intéressant, je vous assure.

« Tu as toujours été bien pressé, Lucas, tu devrais apprendre à profiter, n'est-ce pas de magnifique retrouvailles ? »

Ne t'a-t-on jamais dis, que tu étais toujours sur la défensive, toujours à te méfier de tous et n'importe quoi ? Ce n'est pas toujours une bonne chose, tu sais.. Tu te méfies de moi, alors que je ne souhaite que t'offrir une meilleure place, à la tête de cette ville. Tu imagines, tu n'aurais plus rien à craindre, tu pourrais même mettre à l'abri cette jeune femme, que tu sembles apprécié.. Peut-être userais-je de ces éléments, pour te convaincre, plus tard.. De suite, je n'ai pas encore l'intention de t'offrir mes réponses, je n'ai pas encore eux toutes mes réponses. Je sais bien des choses, sur toi Lucas, mais je veux creuser plus loin, en découvrir d'avantage, et pour cela, je suis encore loin de t'avoir dévoiler toutes mes surprises de la soirée.

« Suis-moi »

Non, en faite, tu devrais pas me suivre, mais c'est trop tard pour que tu te rendes compte du piège, de cette ligne, sur laquelle j'ai bien éviter de marcher, mais que tu n'évites pas toi. Ce serait presque décevant que tu ne t'en sois pas rendu compte, mais pour ta défense, j'ai bien pris attention à dessiner pas mal de ligne, un peu partout, sans importance, pour que celle-ci, ne paraisse pas louche, quand tu t'en approcherais, j'ai bien fais, on dirait. Plusieurs tuyaux, sortent des murs, pour venir se planter dans son corps, malgré ces gestes pour se débattre. N'essaie pas de t’échapper, tu ne parviendras pas à faire une telle chose, tu ne perdras qu'un peu plus d'énergie, et ce n'est pas à ton avantage, déjà que ces tuyaux vont te vider de ton sang. Est-ce désagréable, de voir son sang, quitter son corps, de cette manière ? Te vider de ton énergie, jusqu'à ce qu'il ne te reste presque plus rien. A peine de quoi te lever, voilà ce que je te laisse, pas plus.

« Un chance sur trois, Lucas, voyons si tu me connais bien. Deux sang empoisonnés, un normal, sur qui tu pourras récupérer des forces. A ton avis, lequel j'aurais choisi à dévoré ? Ne te trompes pas, tu n'as qu'une chance ! »

Et oui, tu n'espérais quand même pas que j'allais me contenter d'un petit labyrinthe, pour tester tes capacités ? Ce n'est pas assez, et crois-moi, si je m'arrêtes ensuite à celle-là, ce sera déjà pas mal. Un homme, et deux femmes, devant toi, un beau gosse, un véritable bad boy, au sang empoisonné. Mon style oui, mais bien trop évident pour que je le choisisse lui. Deux femmes, une blonde, une brune, le cliché. Un sang empoisonné chez la blonde, un sang neutre, chez la brune. Pourquoi la brune ? Pour sa ressemblance avec moi, bien évidement, je ne peux laisser passer une telle chose, c'est celle que je me devrais d'abattre moi-même. Je suis unique, pas de ressemble, pas même une infime, voyons si tu parviendras à comprendre la ruse, et à choisir la brune. C'est plus compliqué qu'un simple jeu de piste, il faut que tu réfléchisses, mais pas juste pour toi, il faut aussi que tu réfléchisses, sur mon point de vu à moi. Seras-tu faire une chose pareille, Lucas ? Je suis sur que tu es assez main pour cela. Je m'approche de lui, et glisse un doigt sur son visage. Oui tu n'aimes pas cela, et alors, comme si tu étais en état de faire quoi que ce soit, contre moi, de toute façon. Serais-tu capable de te mettre en colère, Lucas ? Je ne t'ai jamais vu ainsi, et j'avoue que je suis assez curieuse de voir ce que ça donnerait..

« Je peux offrir luxe, et sécurité, à cette femme, que tu m'as l'air d'apprécié d'avantage que comme une simple connaissance, Lucas, personne n'osera plus jamais s'en prendre à elle, cela vaut peut-être quelques sacrifices, tu ne crois pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Mar 13 Déc - 12:26


D'esprit à esprit, remportons cette guerre
Malia & Lucas

Combien de tests comptes-tu me faire passer Malia ? Est-ce que toutes les rumeurs à mon sujet ne te suffisent pas, pour savoir ce que je vaux ? Non, évidemment c’est bien mieux de tester soi-même. Penses-tu que tu as une chance de me tromper ? Non, je suis bien trop méfiant et même si certains trouvent que c’est un défaut, face aux gens comme toi je dirais que c’est une grande qualité. Mais peut-être que tu m’auras après tout, je suppose que si quelqu’un peut me battre, ça ne peut être que toi, même si je te souhaite bien du courage. Je réussi tous les tests avec brio, je dirais limite trop facile, même s’il m’aura fallu un peu plus de temps pour certains. Est-ce que ça te plaît, de m’observer et me chronométrer ? Allons Malia, tu sais très bien qu’aucun problème ne me résiste, je trouve toujours une solution.

Nous voilà enfin en face à face Malia, maintenant il est temps d’évoquer les sujets importants. Tu me trouves pressé ? Pourtant je suis le genre d’homme qui sait réfléchir et prendre son temps plutôt que de foncer bêtement dans un piège, mais je suppose que tu le constateras par toi-même. Tu trouves qu’il s’agit de magnifiques retrouvailles Malia ? Moi je trouve que je perds mon temps ici. J’ai voulu te laisser une chance, mais plus les secondes s’écoulent, plus je commence à voir clair dans ton jeu. Les tests ne s’arrêtent pas là, n’est-ce pas ? Evidemment. Je remarque ce fil une demi-seconde trop tard, mais trop tard quand même.

Le sang coule, cette odeur qui à mes yeux reste nauséabonde alors qu’elle est pourtant si attirante pour les êtres de mon espèce. Il y a un nouveau test, de nouvelles provocations et même du contact. Chercherais-tu à me pousser à bout Malia ? Bien joué, ça aurait probablement été un succès, s’il avait véritablement s’agit de moi. Malia a tout juste le temps de terminer sa phrase que l’humain s’éteint sous ses yeux. De l’autre bout de la pièce j’applaudis. Tu ne comprends pas Malia ? Regarde-le à nouveau, tu verras que cette fois il ne s’agit absolument pas de moi.

Est-ce que tu commences à comprendre Malia ? Tu as voulu me tendre un piège, mais finalement c’est toi qui es tombée dans le mien. Sois contente, au moins tu n’es pas blessée, juste un peu ridiculisée. Je suppose que tu as dû entendre parler de mon jeu grandeur nature au labyrinthe ? Et bien j’ai en quelques sortes usé du même procédé. Vous croyez que j’allais relâcher tous les moroïs de l’esprit alors qu’ils me sont si utiles ? Ne rêvez pas. Trois moroïs m’ont suffi pour ce petit tour de passe-passe, l’un était chargé de renvoyer mon image et ma voix à l’esprit de Malia, l’autre m’a d’une certaine façon transféré dans la tête de l’humain pour que je puisse voir ce qui l’entoure et dépasser les obstacles à sa place, le dernier a fait en sorte de jouer avec tes sens pour que tu croies jusqu'au bout avoir un strigoï en face de toi et non pas un humain. Tu vois, un jeu d’enfant.

- La brune, évidemment. Tu es bien trop prévisible pour que je me trompe là-dessus.

Honnêtement Malia, tu es la personne dont je me méfie le plus dans ce monde, alors pensais-tu sincèrement que j’allais foncer tête baissée dans l’un de tes pièges ? C’est vraiment mal me connaître et je suis plutôt déçu que tu me sous-estimes de la sorte, alors que moi je te surestime peut-être un peu trop finalement. N’essaies pas d’activer un autre de tes pièges Malia, je m’en suis déjà débarrassé, mais après tout libre à toi d’essayer.

- Amaëlle n’a pas besoin de ta protection, la mienne lui suffit amplement.

Je devrais probablement partir, l’abandonner là dans sa frustration mais non, finalement cette conversation avec elle m’intéresse. Tu m’as déjà donné un premier aperçu de jusqu’où tu étais capable d’aller avec moi, une preuve que toi et moi ne serons jamais des alliés. Alors que cherches-tu au juste ? Car si tu me voulais dans ton camp, tu aurais clairement dû t’y prendre d’une autre façon.

« Pourquoi est-ce qu’on ne la tue pas Lucas ? ça nous ferait un problème de moins à gérer. »

- Oh on ne veut pas la tuer, pas ce soir en tous cas. C’est ta dernière chance de m’expliquer ce que tu es venue faire ici Malia, je pense avoir suffisamment perdu de temps comme ça entre Daniel et toi.



acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garry Kasparov devient une femme
Messages : 17
Age : 124
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Sam 4 Mar - 23:05




D'esprits à esprits, remportons cette guerre
Lucas & Malia

Pensais-tu régner en maître, sur cette ville, Lucas ? Je regrette de te décevoir, mais cette place n'est pas faite pour toi. Nous savons bien, que malgré tes réflexions avisées, tes plans par centaine, au final, tu n'es pas différents des autres, toujours à te retrouver dans les ennuis, toujours à avoir besoin d'appuis. Ce n'est pas parce que je viens à peine d'arriver, que je ne me suis pas renseigner sur toi, et ce que tu as déjà fais, ici, Lucas. Détrompes-toi, Lucas, je connais mes ennemis, et je connais mes amis. Peu importe dans la catégorie où tu te trouves, je ne manque pas d'information à ton sujet. Imprévisible. C'est un adjectif qui te défini bien, mais lorsque l'on connaît ta manière d'être, c'est bien plus simple, de comprendre. Tu vois grands, mais tu attires ennuis sur ennuis. Et cela n'aura pas des répercutions que sur toi. Tes proches aussi. Ce ne sera que des menaces, au début, puis avec le temps, leur vie sera mis en péril, et tu ne seras pas en mesure de les défendre.. C'est dommage, je n'ai jamais souhaité être ton ennemi, Lucas, mais il semblerait que c'est la seule relation que nous puissions avoir. Dommage, oui. J'aurais pu être une alliée précieuse, pour toi, au vu des ennemis que tu es en train de t'attirer ici. Et nous aurions aussi pu créer de grande chose, ensemble. Tu n'imagines pas tous les projets que j'ai, pour cette ville, pour nous, pour moi. A toi de voir, si tu souhaites me suivre, et t'élever dans le cercle des fortes têtes, de cette ville, ou rester en bas de l'échelle. Mais sache une chose, si tu finis en travers de mon chemin. Ma création, ou non, je n'hésiterais pas à t'éliminer.

Je suis assez déçu, que tu es pu te laisser prendre, par un piège aussi simple. A vrai dire, je n'ai jamais pu expérimenter tes limites, à ce niveau là. Tu n'es jamais resté très longtemps, à mes côtés, pour que je puisse me rendre compte, de ce que tu étais capable. Je ne peux que me baser sur des dires. Sur des images, que je me ferais de toi.. Mais ce soir, je compte bien aller jusqu'au bout, quitte à devenir ton ennemi, s'il le faut. Mais toi, mieux que personne, devrait comprendre pourquoi je testes tes limites. Je ne compte pas en rester à deux pauvres explosions, Lucas, mais plans sont bien plus grands, bien plus énorme. Et pour cela, j'ai besoin d'allié, qui tienne la route, et si tu te fais avoir, par des pièges aussi simple, c'est peut-être parce que tu ne vaux pas le coup. Que je ne peux pas me fier à toi. Tu as encore une chance, de prouver ta valeur. Alors n'échoue pas. De toute façon, si tu échoues, tu mourras, c'est aussi simple que ça. Je ne pleurerais pas une seconde, pour toi. Cruelle ? Je n'ai jamais prétendu le contraire. C'est ce qui me rend aussi inaccessible, je n'accorde aucune attache, pas même au plus proche. Je provoque, je tente le diable. Es-tu plus à l'aise, avec les contacts ? On dirait pas. Ce n'est pas grave, je n'ai jamais été du genre à m'arrêter au limite. Tu me connais, Lucas. Je suis stratégique, autant, si ce n'est plus que toi. Tu pourrais offrir la meilleure des protections, à ta copine. D'ailleurs, je dois admettre que je suis assez stupéfaite, que tu es laissé quelqu'un t'approcher. Toi, toujours aussi solitaire. Mais ce ne sera qu'une manière de plus de t'atteindre, si tu penches, du mauvais côté. Alors fais attention. Ma protection, ou mes attaques, à toi de choisir.

Je l'admets, j'étais sûre de moi. Je ne pensais pas pouvoir être prise au piège. Je connaissais les miens, et je pensais que ce n'était pas possible de les détourner. Alors voir son corps, s'éteindre sous mes yeux, me laisse perplexe. Pas que cela face naître la moindre émotion en moi. Mais cela n'aurait pas dû arriver. A moins que la pression puisse être forte, mais ce n'est pas ça. J'entends ces applaudissements, et je me retourne instantanément vers ces bruits, pour découvrir Lucas, en train de m'observer, plus loin. Mon regard se pose à nouveau sur le corps, à mes pieds, pour découvrir son véritable visage. Est-ce que je devrais être en colère ? Peut-être, mais moi, c'est un sourire, qui apparaît sur mon visage, alors que je lui accorde toute mon attention, à présents. Bien jouer, tu as réussi à m'impressionner, et me faire tomber dans ton propre piège, ce n'est pas rien. Je t'ai sous estimé, peut-être. Je vois que tu me connais. Mais de là, à dire que je suis prévisible, je ne dirais pas cela. Avais-tu seulement penser que je pourrais agir de la sorte ? Non, ton visage n'exprimerait pas cette colère refoulé, sinon. Alors ne prétend pas que je suis prévisible. Je me mets à rire. Un rire nette, loin d'être subtil. Tu as tords, Lucas, tu n'imagines pas.

« La prétention ne va pas à n'importe qui, Lucas ! Dis-moi, je suis curieuse, tu es là depuis combien de temps, quelques mois, à peine ? Et combien d'ennemi, as-tu déjà sur le dos, au juste ? Tu ne pourras pas la protéger Lucas, et tu sais que j'ai raison »

Parce que tes ennemis, n'hésiteront pas à l'atteindre elle, pour t'atteindre toi. Tu es toujours sur la défensive, mais ce ne sera pas son cas à elle, et tu ne seras pas toujours à ces côtés. Rends-toi compte, que tu ne peux qu'avoir l'un, ou l'autre ? La provocation qu'il s'agisse de gardiens, de strigoïs, ou autres.. Ou alors, l'attache. Cette fille sera ta faiblesse, tu t'en rendras vite compte. Est-ce que je peux interpréter tes paroles, comme un aveu, de la présence de Lucie ?

« Oh, comme c'est mignon. Ne me dis pas que Lucie souhaite déjà se débarrasser de moi ? Cette gamine a toujours été trop pressé »

J'en ai pas vu grand chose, à vrai dire. C'est Daniel, qui m'a parlé d'elle, puisque tu n'étais pas apte, à le faire toi-même, Lucas, mais je n'ai pas eu besoin de long discourt, pour comprendre sa manière d'être, et de t'influencer. Ce n'est pas grave, je me fiche un peu d'elle, de toute façon, ce ne sera qu'une faiblesse de plus, pour toi, si j'arrive à saisir toute la grandeur de cela.

« Ne prétendais-tu pas, que j'étais prévisible, Lucas ? Ne connais-tu pas ma folie des grandeurs ? Ce que je veux ? Conquérir le monde, à tes côtés ! »

C'est d'une telle évidence, que ta question en devient stupide, inutile. Tu n'avais pas besoin de la poser, pour savoir ce que je souhaitais. Parce que c'est ce que je souhaite, depuis le premier jour, en tant que Strigoï. Je veux le monde à mes pieds. Et je l'aurais. Avec, ou sans toi. A toi de décider si tu voudras faire parti de l'équipe, ou si tu veux te faire écraser, comme tous les autres.

« Nous pourrons faire des merveilles ensemble, en faisant équipe ! Tous tes jeux, tes manipulations, ce n'est qu'une étape, un brouillon, à côté de ce que nous pourrons faire ensemble »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Dim 5 Mar - 14:44


D'esprit à esprit, remportons cette guerre
Malia & Lucas

Je savais que tôt ou tard j’aurais à faire à toi Malia, dès lors que j’ai vu Daniel, j’ai su que tu ne tarderais pas non plus à me solliciter, j’ai su que tu voudrais me tester. Suis-je à la hauteur de tes attentes ? J’ai relevé tes tests haut la main, pourtant il semblerait que ce ne soit pas assez pour toi, tu en veux toujours plus. Etais-tu obligée d’en arriver là Malia ? Ce piège, cette blessure, ce sang, ce contact. Es-tu au courant que si ça avait été vraiment moi à la place de cet humain, tu aurais signé ton arrêt de mort ? Une chance pour toi qu’une fois de plus j’ai prévu le coup. Tu sembles persuadée que j’ai besoin de ton aide Malia, pourtant je trouve que je m’en sors très bien sans toi, après tout je m’en suis bien sorti pendant quatre-vingt-quinze ans seul, alors pourquoi est-ce que ça devrait être différent aujourd’hui ?

L’humain s’éteint sous son regard troublé et je me mets à applaudir, attirant son attention, faisant apparaître un sourire sur son visage. Visiblement elle est heureuse que je l’ai dupé, tant mieux, il vaudrait mieux qu’elle s’y habitue. Alors Malia, que faisons-nous maintenant ? J’ai réussi tous tes tests, j’ai répondu à ta dernière énigme et j’ai défait tous tes pièges, maintenant il est temps d’avoir une conversation sérieuse tous les deux. Tu me crois incapable de gérer mon nombre d’ennemis ? Allons Malia, tu te remets à me sous-estimer, ce n’est pas très plaisant, surtout pour quelqu’un qui me veut dans son camp.

- Qu'est-ce qui te dit que j’ai l’intention de m’éterniser en ville ?

Des ennemis on s’en fait partout, mais il suffit de changer d’endroit pour repartir à zéro, crois-moi je suis assez doué pour ne laisser aucune trace derrière moi, pour que personne ne me retrouve, après tout c’est bien de cette manière que je t’ai échappé durant toutes ces années. Je me suis peut-être éternisé à Missoula pour elle, mais j’ai bien l’intention de partir d’ici et de l’entraîner avec moi. C’est ainsi que je fonctionne, je ne reste jamais bien longtemps au même endroit. Lucie a l’air tendu, elle n’a jamais apprécié Malia de toute façon, elle sait mesurer sa dangerosité, tout comme sa fidélité. Malia n’est pas digne de confiance, voilà pourquoi elle souhaite la tuer, mais pas tout de suite, après tout peut-être que c’est moi qui pourrais me servir d’elle. Tu ne devrais pas trop provoquer Lucie, Malia, car si tu veux m’avoir dans ton camp, il faudra apprendre à l’accepter aussi. Plus vite tu te mettras Lucie dans la poche, plus facilement je te ferais confiance, hors là nous sommes bien loin d’une telle possibilité. Tu ne sais décidément pas t’y prendre. J’entends Lucie rugir, montrant les dents tel un animal prêt à attaquer. Du calme Lucie, ne te laisse pas atteindre par cette femme.

- Cette gamine sait évaluer les gens.

« Elle veut se servir de nous Lucas ! Tue-la ! Tue-la ! »


J’ignore les paroles de Lucie, même si je les prends en compte, je ne lui réponds pas. Tu as raison, Malia veut se servir de nous, c’est ce qu’elle a toujours fait, elle a commencé par Daniel et aujourd’hui elle veut poursuivre avec nous. Et tout ça pour quoi ? Conquérir le monde. Visiblement tu n’as absolument pas changé Malia, toujours la même qu’à notre rencontre, c’est décevant que tes plans s’arrêtent à ça. Tu crois viser grand ? Moi je trouve simplement ton plan enfantin, juste un désir de petite fille. Tout compte fait je n’ai rien à craindre d’une personne comme toi. Toi en revanche tu as besoin de moi, tu me veux dans ton camp pour accomplir tes plans, t’aider à prendre le pouvoir, te construire tous les stratagèmes, le plan A et le plan Z.

- C’est d’accord.

« Pardon ? »


Je vois Lucie se retourner vers moi en écarquillant de grands yeux. Visiblement ma réponse semble surprendre aussi bien l’une que l’autre. Ne me dispute pas Lucie, je t’expliquerais cette décision plus tard, pour l’instant laisse-moi faire.

- A condition que tu arrêtes tous ces petits jeux avec moi, plus de tests, plus de pièges, pas de provocation envers Lucie, pas de contact, pas d’attaque, et tu n'approches pas Amaëlle. Si tu me veux dans ton camp, ce sont les conditions.

Je ne peux pas me permettre d’avoir trop d’ennemis, de devoir faire attention à tout et à tout le monde, alors si je peux avoir Malia dans mon camp ne serait-ce que pour un temps limité, essayons. Nous verrons si elle m’est aussi utile qu’elle le prétend ou si je suis le seul à devoir faire tout le travail. Prouve-moi ce que tu vaux Malia et peut-être que je ne t’abandonnerais pas ensuite, mais attention, à la moindre erreur je n’hésiterais pas à te tuer.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garry Kasparov devient une femme
Messages : 17
Age : 124
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   Dim 5 Mar - 19:48




D'esprits à esprits, remportons cette guerre
Lucas & Malia

Je dois admettre que j'avais envisagé bien des scénarios, pour cette rencontre. J'avais envisagé, que tu n'arrives pas jusque là, même si c'était peu vraisemblable. J'avais envisagé que tu ne marches pas sur cette ligne.J'avais envisagé que tu réussisse à échapper à ces tuyaux. J'avais même prévu d'autres tests à supposer que tu trouves la bonne réponse.. Mais ça ? Non, je n'étais pas préparée à ce que tu joues de mes propres pièges. Mais cela n'empêche pas de me rendre d'autant plus ravi. Oui, j'aurais pu m'en vexer. En faite, j'aurais sans doute pris la mouche, face à quelqu'un d'autre, mais toi ? Ça ne m'étonne même pas, que tu es cherché à déjouer mes plans, sans même les connaître. Tu veux savoir, ce que je regretterais ? De ne pas savoir de quelle manière tu aurais pu t'en tirer, des épreuves suivantes, vu que je dois déduire de tes paroles, que tu aurais réussi à passer cette étape. Je ne m'attendais pas à cela, mais tu sais que je ne suis jamais à dépourvu, peu importe la situation. Et je ne te laisserais sans doute pas avoir le dessus. Je te respect, Lucas. Je connais ton caractère, tes pensées, mais je ne te laisserais pas avoir la main avec moi. Pas quand je souhaite obtenir ce que je veux. Tu penses penses être en mesure de protéger Amaëlle. Tu te rendras bien vite compte, que ce n'est pas possible. Tes plans ingénieux, qui triomphent toujours, interpellent. Tu attires l'attention, et tu attises les jalousies. Et ça, ce n'est jamais bon, lorsque l'on a une attache, à qui nos ennemis, son capable de s'en prendre. Ce n'est pas pour rien, que je suis toujours rester aussi détaché, Lucas. Je préserve les miens. Tu penses peut-être que sais une mauvaise façon d'agir, mais jusqu'à aujourd'hui, vous n'avez jamais été importuné par mes ennemis, qu'il s'agisse de toi, ou de Daniel.

« Que comptes-tu faire d'Amaëlle ? L'abandonner ici ? Allons Lucas, nous n'avons jamais été très proche, mais que tu laisses quelqu'un t'approcher, un femme, pour l'abandonner derrière toi ensuite ? Je n'y crois pas »

D'autant plus, que si tu pars d'ici, tu ne me seras pas d'une grande utilité, au fond, alors à quoi bon avoir toute cette discussion J'ai bien l'intention de conquérir le monde, mais je compte commencer par cette ville. Je ne peux m'empêcher cette petite touche de provocation, au sujet de Lucie, qui n'a pas l'air de plaire. A toi, ou à elle ? Au fond, tu dois bien te douter, que je me fiche pas mal d'elle. Que peut-elle m'apporter. Elle n'est même pas réel, alors elle ne m'aidera pas à mettre mes projets en œuvre. Ce n'est pas elle, que je veux à mes côtés, mais toi. Ce que je veux, exactement de toi ? C'est une autre histoire. J'ignore encore en quoi cela consistera. Nous verrons cela, si tu acceptes mon offre. Rends-toi comme toi-même, que nous pourrons faire de grande chose, ensemble. Pas juste, conquérir le monde Bien plus. Si tu deviens mon allié, je deviens la tienne, et je t'assure que je peux être d'une grande aide. Nous sommes pareil, Lucas. Nous n'avons pas les mêmes buts. Mais nous sommes pareils. Je t'ai fais cette offre, Lucas, à toi de l'accepter. De devenir mon allié, ou mon ennemi, mais pas d'entre deux, alors choisi bien. Et je serrais toi, j'éviterais de me laisser influencer par Lucie, parce que, puisqu'elle ne m'aime pas, je sais où cela finira, et je n'aurais pas envie de tuer, ma propre création. Surtout toi. Ce serait un véritable gâchis. J'ai toujours apprécié avoir Daniel, à mes côtés, mais toi, tu es d'autant plus précieux, alors ne me pousse pas à agir d'une manière stupide. D'accord ?

Malgré ce sourire, qui s'étend sur mon visage, je ne peux m'empêcher d'être étonné. Voilà bien une surprise. J'avais beau croire à cela, j'étais convaincu que tu refuserais. Tu as bien refusé de rester à mes côtés, la première fois. Cela ne m'aurait même pas étonné, que tu refuses une seconde fois, mais tu m'en vois ravi, que tu acceptes mon offre. Tu ne te rends pas compte, de toutes les hypothèses, que cela nous ouvre. J'écoute ces conditions, et même si je me prierais à cela, je ne peux m'empêcher de faire un moue. Tu n'es pas très drôle, Lucas. C'est grâce à toutes ces choses, que l'on garde nos esprits vifs, et toi, tu nous en prives, ce n'est pas très cool.

« Une négociation est-elle possible, sur les tests ? »

Mon sourire ne me quitte pas, à tel point, qu'il semble compliqué de savoir si je suis sérieuse, ou non. A vrai dire, moi-même, je l'ignore. Je suis prête à mes plier à ces règles, mais je trouve dommage, de ne pas pouvoir te tester un peu plus, en respectant tes autres conditions. C'est une manière, de me prouver, ce que tu vaux, et aussi, de me tester moi, comme tu l'as fais ce soir. Nous aurions pu bien nous amuser, mais je ferais sans, s'il faut. Je m'approche de lui, je m'arrête juste à quelques pas. Je lève une main, que j'approche de lui, comme pour caresser son visage, mais je ne caresse que l'air, avant de laisser retomber ma main. Est-ce que tu as cru, que j'allais déjà enfreindre tes demandes ?

« Je n'ai rien contre ta petite Lucie, Lucas, c'est elle, qui ne m'accepte pas, alors que nous pourrions faire de grande chose, ensemble. Pas juste, mes projets, tu as toujours su voir grand, Lucas, c'est ce qui m'a intrigué chez toi, ouvre-lui ces portes, pour qu'elle comprenne que je suis un véritable atout, dans votre équipe »

J'alterne mon regard, entre lui, et le vide, sans savoir où je suis censé regarder, pour croiser son possible regard. Tu ne me trompes pas, Lucas, je sais, que ce n'est pas pour moi, et mes plans, que tu acceptes de te joindre à moi. Je sais qu'il existe une autre raison, derrière cela. Mais je m'en fiche pas mal. Je peux bien t'offrir ce que tu veux, si tu m'aides à atteindre mes objectifs.

« J'accepte tes conditions »

Je lui aurais bien tendu la main, pour achever cette alliance, mais je sais que de toute façon, il ne l'aurait pas accepter, et cela aurait sans doute été vu, comme une provocation. Et ce serait déjà mal venu, d'enfreindre ces conditions, alors que je viens juste de les accepter. Surtout, cela laisserait sous entendre, que ma parole ne vaut pas grande chose, et ce ne serait pas à mon avantage, ni pour aujourd'hui, ni pour la suite.

« Est-ce que Lucie, accepterait un verre, en ma compagnie, pour lui montrer ma bonne fois, et seller cette alliance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'esprit à esprit, remportons cette guerre [Lucas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Lendemains nauséeux et esprit vaseux, le bonheur des héroïnomanes.» [PV : Ralph]
» CHEVALIERS DE L'ESPRIT
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» Le conseiller du Roy cherche que faire dans cette guerre
» Esprit du Désert~Ecoute cette musique, cette belle rythmique, laisse toi guider, laisse toi emporter, sa y est, le piège s'est refermé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Sud :: Usines-
Sauter vers: