Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un combat appelle au second [Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Messages : 67
Age : 33
MessageSujet: Un combat appelle au second [Daniel]   Jeu 16 Juin - 13:06



Un combat appelle au second
Daniel & Elisa



Un nouvel ordre de mission, encore une fois, je ne pouvais donc pas être tranquille ? Parfois, je n'aurais rien eu contre un peu de temps libre, pour faire mes propres recherches, des recherches sur ce type, par exemple, Julian, que je n'avais rencontré qu'une fois, mais qui obsédait pourtant mes pensées, et c'était pire depuis que j'avais trouvé sa trace dans les dossiers de l'unité.. J'aurais bien aimé connaître son lien avec l'unité, était-il un chasseur, ou un chassé ? Pourquoi ne m'avait-il rien dit lors de notre rencontre, alors même que j'aurais pu décidé de me retourné contre lui ? J'avais des tonnes de question sans réponse, mais fallait croire que cela ne serait pas pour ce soir, puisque j'avais une autre mission à régler, avant de m'atteler à mes propres soucis. Faire passer notre vie au second plan, c'était la première chose que l'on nous avait demandé lorsque l'on avait été recruté, et je trouvais que c'était devenu un peu trop récurant ces derniers temps.

J'ignore pourquoi le charme marche toujours avec eux, mais cela devient presque trop simple, à force.. Il suffisait que je pointe ma poitrine sous son nez, et l'affaire était réglé, il ne répondait plus de rien, et acceptait de me suivre sans discuter.. Tu veux mon corps, tu es pressé de me déshabiller, sauf que tu n'as pas encore vue toutes les armes que je possède autour de ma taille, que mon manteau un peu trop long, cache à la perfection. Je le surprends avec un coup de genou bien placé, qui l'oblige à se plier en deux. Pauvre idiot, tu aurais mieux fais de réfléchir avec ta tête, plutôt qu'avec ton sexe, cela t'aurait évité de te retrouver dans une situation aussi pitoyable.. Je me demande quel crétin a pu pensé que tu ferais un bon Strigoï, même moi, j'aurais honte de t'avoir à mes côtés, et pourtant, tu peux me croire, certains de ceux qui travaillent avec nous, ne sont pas très futé non plus, je pensais que l'on ne pouvait pas faire pire qu'eux, j'ai eu tord, tu es bien pire qu'eux, alors tu mérites ce qui t'arrive. Il tente de me sauter à la gorge, tout crocs dehors, mais ne récolte qu'une lame en travers de la gorge. Tu es bien pitoyable, quand est-ce que l'on me confronterait enfin à véritable ennemi ?

Un bruit m'interpelle dans mon dos, et je ne perds pas de temps à mettre celui-ci hors d'état de nuire.. Comme je ne peux pas le tuer, je me contente d'enfoncer une lame dans sa poitrine, tout proche de son cœur, je sais qu'il pourrait l'enlever, du moins, en temps normal, mais cette lame est un peu particulière, elle injecte de l'argent liquide dans son corps toutes les cinq seconde, alors je ne cours aucun risque, il est trop jeune pour pouvoir faire face à toute cette douleur. Je fais volte face, pour me retrouver face à un nouveau Strigoï.. Je n'aurais rien eu contre l'idée de lui faire du rentre dedans, à celui-là, faut dire qu'il est plutôt canon, mais étant donné qu'il vient de me voir me battre contre l'un des siens, je doute que cette technique fonctionne, alors je me contente de le fixer, avec un peu de chance, il fera l'erreur de passer à l'attaque le premier.. Sauf qu'il ne le fait pas, ce n'est pas grave, je procèderais d'une autre manière, et je remporterais aussi cette manche.

« Tu n'aurais pas du t'aventurer dans les coins, bel apollon, tu aurais pu faire un très bon amant, à la place, tu feras une parfaite victime »

Quoi ? Je suis certaine de moi, alors je n'allais sans doute pas me démonter face à lui, ne rêvez pas. J'avais comme l'impression que celui-ci était loin d'être idiot, alors ça allait enfin être un combat intéressant, je ne comptais pas me défiler. J'attrape une arme de ma ceinture, qui m'aidera à porter ma première attaque, et a distance, c'est parfait. Mon fouet en main, je le fais claquer, avant de le lancer en sa direction, et que la corde s'entoure autour de son poignet.. AU moins, je n'aurais pas perdu ma pratique, parce que cela n'était pas du tout mon arme favorite, non, du tout. Ma prise bien en main, je tire sur le fouet, assez violement, et d'une façon suffisamment soudaine pour le surprendre, et lui faire perdre quelque peu l'équilibre. Je n'ai pas besoin de plus pour lui sauter dessus, et le menacer d'une lame en argent sous la gorge.

« Qu'est-ce que tu faisais là, à m'observer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un combat appelle au second [Daniel]   Lun 13 Fév - 16:00



Un combat appelle
au second

Daniel & Elisa
Je ne comprends pas l’intérêt de Malia et de Lucas pour cette ville. Non, réellement, ce n’est pas compréhensible – a moins que ce ne soit moi, qui ne le suis pas – cette ville… N’a rien de particulier. Rien à elle, en dehors d’une proportion à la mort très importante. Elle regroupe aussi quelques moroïs et quelques dhampirs mais ceux-ci ne m’intéressent pas. Je me suis désintéressé de leurs études quand j’ai vu la redondance de leurs actions. Ils sont chiants. Je préfère m’intéresser aux immortels. Leur éternité les a rendu… Imprévisible. Délicieusement fou. De quoi mener des dizaines d’études différentes, allant de tout âge, tout sexe, toute orientation et toute religion différente.

Je me laisse distraire par un bruit, ce qui interrompt ma marche et me fige brusquement. Oh, serait-ce un délicat petit son de surprise ? On dirait un chiot. Vraiment. Pathétique. Je me dirige malgré tout vers la source du bruit, n’ayant rien de mieux à faire après tout. Et je tombe sur ce qui semble être un couple. Entre une vache et un bœuf. Voyons, vous pourriez faire un peu attention à vos manières tous les deux…

Ce qui me laisse légèrement étonné, c’est que ce soit la femme qui se redresse et qui me vrille du regard. Quand à son compagnon, il est parti au pays des songes. Fascinant. On a affaire à une mante religieuse. Et maintenant, si tu allais pondre ton œuf un peu plus loin, que je puisse t’observer en action ? Fais attention à ta ligne tout de même, cela serait dommage que tu ne répondes plus aux critères de beauté de ce siècle. J’attends qu’elle prenne la parole ou se détourne, mais on dirait que j’ai affaire avec une forte tête. Pourquoi pas. Par contre ses propos, je suis désolé ma jolie, mais je suis incapable de te trouver plus que du charme. Et je suis encore plus désolé de ne pas pouvoir jouer la parfaite victime. Je hausse un sourcil mais je me laisse prendre par surprise par ses instruments moyenâgeux. On vend encore ce genre de trucs pour se battre ? Faut te mettre à la page, ce n’est plus trop d’actualité, même à l’asile, ils n’utilisaient plus ce genre de moyen.

Je me retrouve à genoux, cela fait des années que cela n’était pas arrivé et je dois dire que cela ne m’avait pas manqué. Je risque de ne pas t’apprécier toi. Ou peut-être que je prendrais du plaisir à t’écraser. Ou à te faire cuire. N’est-ce pas ce que font certaines civilisations, avec leurs animaux ? Je dois dire que ce rôle t’irait à merveille, ma petite mante. Je tourne la tête, malgré sa lame, frôlant du bout des lèvres sa joue satinée. Délicieuse petite humaine, peau délicate et fine, mais l’intérieur n’a pas l’air joli à voir.

« Depuis quand un homme ne peut-il pas se promener dans cette ville ? Voyons, tu me déçois, fragile petite humaine, sauter ainsi aux conclusions… Tss. »

Je fais un petit bruit avant de décider d’arrêter de jouer. Je ne suis pas du genre à me retrouver en position de faiblesse très souvent et heureusement pour toi, car quand je le suis, la folie me guette un peu plus. Non pas que je ne sois pas fou d’origine, mais disons que je le suis un peu plus. Je ne trouve rien de plus amusant, dans cet état, que de jouer avec des trippes pendant que mes victimes sont toujours vivantes. Ne trouves-tu pas cela également amusant ?

Bref, j’ai attendu quelques secondes, j’ai failli oublier ma position. Je lève ma main, attrapant la sienne et tournant son poignet de telle sorte que le côté tranchant ne puisse plus m’atteindre. Puis, de mon coude, je donne un coup dans son ventre, la faisant ensuite passer au-dessus de mon épaule, elle se retrouve allongée et moi à genoux. Je dépose l’un de mes genoux contre sa main armée, l’autre contre son bassin et j’attrape sa seconde main. Je sais la position n’est pas conventionnelle mais je me tiens avec le moins de contact possible et hors de sa portée. J’en profite pour l’observer pensivement, curieusement, méthodiquement… Scientifiquement. Et tous les mots en –ment que vous voulez, pour un peu qu’ils expriment l’intérêt scientifique et non sexuel que je lui porte.

Que faire, que faire ? La tuer ? Trop facile. La détruire ? Trop simple également. Jouer de son esprit ? Trop long cette fois, je suis attendu ce soir. Ah, tu es une énigme ma jolie, mais pas pour les raisons auxquels tu penses. Il va falloir que je me décide, les secondes défilent. Et si tu me donnais un coup de main pour choisir ?

« Que vais-je bien pouvoir faire de toi… ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Un combat appelle au second [Daniel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat des Chixx!
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Like a flower [Daniel]
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: