Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 16 Juin - 0:27

Rejoins-moi ce soir
Amaëlle & Callie

Je laisse tomber le corps exsangue devant moi, il ne m’est plus d’aucune utilité. Je n’ai même pas pu m’amuser avec lui, son cœur a eu des ratés dès mon apparition et je ne suis pas une charogne, très peu pour moi de me nourrir sur un cadavre. Du coup, il est possible que je me sois légèrement énervée. Et légèrement tâchée également. Je baisse les yeux et remarque qu’effectivement, je me suis bien salie. Enfin vu que la moitié du sang de cette vermine avait fini sur mes vêtements et le sol de la forêt, mon repas n’avait guère était complet. Pas de quoi me calmer donc.

Je laisse le cadavre derrière moi, personne ne passe par ici de toute façon, à part quelques humains égarés. Je sais qu’un cours d’eau se trouve à proximité, je l’ai repéré quand j’ai pris en chasse ma si décevante proie. Je m’y dirige et entend bientôt le flux de la cascade. Un bref sourire étire mes lèvres, voici de quoi me nettoyer un peu pour éviter la pagaille que mon arrivée sanglante pourrait provoquer. Bien que cette pagaille pourrait être amusante, il était à parier qu’il faudrait moins d’une heure pour que les Dhampirs soient au courants, encore un petit quart d’heure pour qu’ils s’organisent, à moins que je ne les bouscule en m’offrant un petit apéritif ? Non je devais décidément arrêter d’y penser, l’idée m’était bien trop tentante mais l’aube se pointerait bien trop vite. Il faudrait l’appliquer plus tôt dans une soirée, l’hiver tant qu’à faire pour avoir une soirée plus longue… Mais c’était une idée à développer.

J’arrive devant des rochers, qui, je le sais, cache une magnifique surface d’eau. Surface qui virera rosée dans quelques secondes. Je prends le temps d’enlever mon téléphone, autant éviter de le bousiller, je le pose donc sur un rocher avant de plonger dans l’eau. Comme prévu, il faut à peine trois secondes avant que l’eau ne commence à se colorer, un sourire étire mes lèvres, il faut dire que le malheureux que j’avais vidé avait bien saigné.
Je finis par enlever mon jean, mon pull et mon tee-shirt, les essorant rapidement, je les étends sur la roche, ils ne vont pas vraiment sécher sans le soleil mais bon, ça sera déjà cela de gagné s'ils pouvaient être un peu moins humides. Après un instant d’hésitation, j’enlève aussi mes sous-vêtements, quel intérêt de les porter de toute façon ?

Vêtue en tout et pour tout de mon pendentif, je m’installe sous la cascade et laisse mes pensées vagabonder. La ville de Missoula m’offrait de passionnantes possibilités : Lucas, Adalrik, Irina... Je n’avais guère le temps de m’ennuyer oui, mais une fois le jour levé, l’ennui me saisissait tout de même en pensant à mon duo. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu de longues conversations dans des draps après un bon moment de sexe. Je ne savais pas ce qui me manquait le plus. La sensation d’un corps collé contre le mien de façon charnelle ou les discussions ponctuées de gestes joueurs et tentateurs. Peut-être les deux ?
Je sors la tête de la cascade en entendant du bruit et en levant les yeux, je pus observer tout en haut de la chute d’eau une comparse. Une autre Strigoï. Une rousse apparemment superbe. Mais je n’en vois guère plus avec l’eau devant moi, alors j’avance jusqu’à découvert. Elle me remarque enfin et je ne peux empêcher un sourire malicieux d’étirer mes lèvres face à sa surprise. Eh oui je ne porte rien. Je rejette mes cheveux de devant mes yeux et lui adresse la parole.

« Je ne m’attendais pas à croiser quelqu’un ce soir. Mais ne t’inquiète pas, l’étendue est bien assez grande pour nous deux. Enfin si tu te décides à descendre de là-haut un jour. »

Ma voix se fait malicieuse mais je ne peux m’empêcher de la taquiner. C’est peut être pour cela que je ne peux jamais m’entendre avec les femmes ?
Enfin il restait maintenant à voir comment ma rouquine réagirait. Bien je l’espérais, je me sentais d’humeur sociable ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 16 Juin - 10:16

Rejoins moi ce soir ft.Amaëlle & Callie

Le centre ville est étonnement vide ce soir. Les ruelles désertes, les boîtes de nuit abandonnées, les parcs dépouillés. À croire que tout le monde c'est donné le mot pour quiiter Missoula pour la soirée. Le fait que l'on soit en pleine semaine ne devait pas aidé à faire bouger les choses, mais j'avais tout de même eu l'espoir de trouver un bar un peu plus réputé dans lequel il y aurait foule. En vain. J'étais frustré. Il n'y avait pas de meilleur mot pour qualifier les émotions qui me traversaient en cet instant. Kate m'avait assuré que je ne m'ennuierais jamais dans cette ville, qu'il y avait toujours une attraction en quelque part, qu'il suffisait de chercher. Et bien appartement, elle c'était bien foutu de moi, car cette soirée faisait bien exception, et si je devais la passer seule, j'allais sacrément m'ennuyer. J'étais d'autant plus frustré que la faim commencé à monter petit à petit en moi. Je frappais dans un caillou, qui finit sa course trente bons mètres plus loin. Ou étaient-ils tous passés à la fin ? Je n'eus pas plus de résultat en changeant de quartier. Visiblement, ce n'était pas en restant en centre ville que j'allais trouver mon bonheur. Traînant légèrement le pas, je pris la route de la petite forêt qui bordait la route. Petite n'était sans doute pas le bon mot pour la décrire, mais c'était en tout cas l'impression qu'elle donnait de l'extérieur. Peut être que si tout le monde avait décampé la ville, c'était peut etre pour se retrouver autour d'un bon feu de bois. Je laissais mes pas me guider à travers la forêt, mon sens faisant la suite. Mais cet endroit avait l'air tout autant désert que le centre ville, où alors tout le monde était déjà passé avant moi. Pourtant, quelque part, je suis presque certaine de sentir l'odeur du sang frai, mais elle me paraît bien trop loin, et rapidement elle devient inaccessible.

Finalement je décide de répondre mon chemin. Quittes à ne pas trouver quelques bons repas, je pourrais peut être y découvrir quelque chose de sympa, un lieu un peu sympathique, que je pourrais toujours réutiliser lorsque je le désirerais. A mesure que mes pas me mènent, mes sens se modifie, je sens l'odeur fraîche de l'eau, j'entends son énorme chute. Je dois donc ne pas être très loin d'une cascade, je ne trouve pas d'autres raisons logique à un tel bruit. Il ne me faut guère bien longtemps pour rejoindre le haut de ces chutes d'eau. J'aperçois la petite mare en contre bas. Je ne suis pas du genre à m'attarder sur le paysage, un rien me convenait. Mais aujourd'hui je devais bien admettre que la vue était magnifique. Je regarde le sol bien plus bas, une soixantaine de mètres doit me séparer du sol. La chute serait mortel pour un humain, qui se briserait la nuque sur le coup. Moi, je ne pouvais rien faire qu'abîmer chaussures en n'atterisant pas au bon endroit. Les feuilles craquent sous mes pieds, et c'est sans doute ce qui a permit à la Strigoï de me repérer avant même que je ne me rende qu'une autre personne était présente. Finalement Kate n'avait peut être pas tord sur tout les détails. Il fallait vraiment que je me montre un plus attentif au monde qui m'entourait, sinon j'allais me faire tuer, et sans tarder. Encore heureux que celle ci n'avait pas pour but de me sauter à la gorge, sans quoi je serais sans doute déjà morte. Je porte mon regard sur elle lorsqu'elle attire mon attention en prenant la parole. Et j'avoue, être complètement surprise de la trouver dans sa plus simple tenu. Au moins, elle n'avait pas honte de son corps. En même temps, le contraire m'aurait étonné. Les Strigoïs étaient connu pour leur beauté exceptionnelle, ce n'était pas pour rien. Elle achève ces paroles par cette invitation à la rejoindre un peu plus bas, m'indiquant que nous aurions sans doute bien assez de place pour deux. Je n'hésite pas une seconde, je suis curieuse de savoir où va me mener cette conversation. J'approche du bord, et saute dans le vide. La chute est rapide, et j'atterris dans l'eau, non loin d'elle, l'eclaboussant presque autant que mes propres vêtements. Je laisse un instant mes yeux courir sur son corps, ce qui n'a pas l'air de lui déplaire puisqu'elle ne cherche pas à se cacher ou vêtir ces vêtements

《 Il est un peu tard pour un bain de minuit, non ? 》

Je m'avance un peu plus prêt d'elle dans long, me fichant bien de pourrir les chaussures que j'avais au pieds

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 16 Juin - 11:10

Rejoins-moi ce soir
Amaëlle & Callie

Un corps contre un autre, une danse charnelle et sensuelle, la séduction d’un cœur ou d’un corps. On ne pouvait pas séduire mon cœur, je l’avais verrouillée étroitement après la disparition de Lyana et le passage d’Ethaniel sur mon corps. Il m’arrivait encore de sentir dans mes cauchemars son haleine fétide dans mes narines, son corps qui envahissait le mien, le violait et asséchait mon cœur. Il m’arrivait de ressentir de nouveau la douleur vive de mon accouchement, le hurlement que je poussais en sentant Lyana m’être arraché. Leurs coups sur mon corps pour que je ne les suive pas, profitant de ma faiblesse physique pour me contenir.
Tout cela avait asséché mon cœur, m’avait fait poser des barrières dessus, je ne laisserais plus personne prendre un quelconque pouvoir sur moi. Mais je pouvais laisser l’envie m’envahir, le désir également. Le désir de compagnie plus que celui du sexe, le sexe était un bon défouloir, mais il ne valait pas les découvertes que nous pouvions faire de l’autre, de son cœur. Alors ma rouquine, quel découverte aurais-je sur toi en apprenant à connaître ton esprit ou ton corps ? Car j’apprendrais l’un des deux ce soir. Je pariais même sur ton corps, les seuls partenaires féminines que j’avais eu, que j’avais voulu avoir, ne m’avaient jamais rejeté. Je ne pense pas que ça commencera ce soir avec toi. Sauf si tu dis non, je ne forcerais jamais quelqu’un, voici une autre de mes limites. Des limites que j’explorais de nouveaux ses derniers temps, me forceras-tu à toucher du doigt cette limite ou seras-tu partante pour un moment de partage avec moi ?

Je l’observe, face à moi, elle a réagi à ma provocation en me rejoignant dans l’eau, me mouillant un peu plus, mais au vu de mon petit séjour sous la cascade, ça ne changerait rien à ma situation. Mais sa situation à elle était bien plus intéressante, les vêtements se collaient à son corps, laissant deviner ses formes. De très appréciables formes je devais bien l’avouer, si je n’avais pas à avoir honte de mon corps, c’était aussi le cas pour elle. Mais son corps serait encore plus appréciable sans ses vêtements la recouvrant.
Je peux aussi voir que je ne suis pas la seule à observer l’autre, fais donc ma rouquine, que se soit mon corps ou mes cicatrices que tu observes, rien ne te sera cachée. Seul mon pendentif restera éloigné de tes doigts.

« Il est un peu tard pour un bain de minuit, non ? »

Mon sourire s’agrandit pendant que je lui réponds avec malice, heureuse qu’elle ait entamée une conversation légère. Celle-ci ne sera guère difficile à interrompre le moment venu.

« Il n’est jamais trop tard pour un bain de minuit, surtout pour notre espèce. »

Je la laisse au dessein voir que j’observe son corps, je n’ai aucune raison de me cacher, soit je me ferais directement rembarrer, soit elle répondra à ma demande. Je lui fais donc une petite remarque.

« Tu es en train de foutre en l’air tes vêtements. Ce qui est dommage, tu es très bien dedans. »

Je fais demi-tour ensuite avec un petit sourire pour me ré-enfoncer dans l’eau, dans un endroit bien plus profond, l’eau léchant doucement ma poitrine, autant éviter d’aller plus loin pour ce que je comptais faire. Je me retourne pour l’observer et lui lancer une dernière remarque.

« Tu peux me rejoindre, je te promets que je ne mords pas d’êtres de mon espèce à moins qu’ils ne le demandent. »

Je te croquerais simplement différemment si jamais telle est ton envie. Ou nous pourrons passer la soirée simplement ensemble, rendant celle-ci un peu plus intéressante. En vaux-tu la peine ? En vaudrais-je la peine à tes yeux ? Pourquoi se poser des questions, les dés sont de toute façon déjà jetés. A toi de réagir à ta convenance pour modifier le cours de notre soirée. J’ai déjà dévoilé mon jeu, le dévoileras-tu toi aussi ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 16 Juin - 14:04

Rejoins moi ce soir ft.Amaëlle & Callie

Je ne sais plus vraiment les raisons qui m'ont poussées jusqu'ici. Je préfère généralement la compagnie, les lieux bondés de monde, où il n'est pas bien difficile de trouver une victime pour la fin de la soirée, des victimes plus que consentantes pour me laisser abuser de leur corps, comme de leur sang la grande majorité du temps. Pourtant ce soir, je privilégie plutôt la solitude. Cette marche nocturne à travers la forêt, le sifflement du vent qui berce mes pas, les feuilles qui craquent sous mes pieds, les quelques animaux sauvages qui passent par là. C'est un plaisir que j'aurais particulièrement apprécié de mon humanité, sans été à ne pas douter, mais aujourd'hui, ce spectacle sonore me laissait ni chaud, ni froid. Je m'enfonce plus profondément à travers les bois, découvrant des lieux encore inexplorés, jusqu'à cette cascade géante. La vue est magnifique. L'eau ne doit pas manquer d'être gelé par la température ambiante, mais le paysage donne envie de s'y baigner, de profiter d'un lieu si paradisiaque. Je ne suis apparemment pas la seule à avoir eu cette idée. Cette Strigoï n'a pas attendu l'autorisation pour y piquer une tête, et face à sa proposition, je ne tarde pas à la rejoindr

L'eau est froide, comme je l'avais imaginé, mais la propre température de mon corps ne me permet pas d'avoir froid, bien heureusement pour moi. Mes vêtements me collent rapidement à la peau à mesure que j'avance dans l'eau. Ils seront sans doute irrécupérable par la suite, mais je m'en fiche pas mal, ce n'est pas les vêtements qui manquent. Elle ne se gêne pas pour me le faire remarquer, et je laisse un petit sourire se dessiner sur mon visage. Est-ce une proposition à te rejoindre dans la nuditée ? Cela ne m'étonnerait guère. Et l'idée est plutôt tentante. Son regard qui coule sur mon corps me laisse envieuse, et je me surprends à espérer que ces mains suivront bientôt le même chemin

L'eau ne m'arrive qu'à la taille, mais cela ne m'empêche pas de retirer méthodiquement mes vêtements un à un. Rinces-toi l'oeil si tu le désire, je ne m'en sentirais que plus flatté d'attirer ton attention de cette manière. Il ne reste bientôt plus aucun vêtement pour couvrir mon corps, et je m'enfonce un peu plus dans l'eau, profitant de cette douce sensation. Depuis combien de temps n'avais-je pas profité d'un simple plaisir tel qu'un bain ? Bien trop longtemps, et je ne manquerai pas de réparer cela sous peu. Je me rends compte qu'elle m'a finalement tourné le dos, passant la cascade, s'éloignant toujours un peu plus. Je la suis sans aucune hésitation, et ces paroles ne m'indique qu'un peu plus que je suis la bienvenue. Souhaites tu la même chose que moi ? Est ce le même genre de mauvaises pensées qui t'animent en cet instant ? Je l'espère. J'aurais pu garder cette distance entre nous, mais je n'en ai finalement pas envie. Je me montre taquine, et joueuse. Je me redresse tous près d'elle, mon corps frôlant presque le sien, mais je ne la touche pourtant pas

《 La vue te plaît ? 》

Il me semble bien que oui, sans quoi tu ne me détaillerais pas de la sorte. C'est la première fois que j'envisage une telle relation avec une femme, la première fois que l'une d'entre elle me fait autant d'effet, peut être est ce du à sa nature, la même que la mienne, à sa non gêne, ou une multitudes de raison qui pourrait faire que je m'intéresse à elle. Cette idée aurait dû me choquer, mais ce n'est pourtant pas le cas. L'idée me fait même sourire en envisageant la tête qu'aurait pu faire mon père, si droit, en apprenant une telle chose. Nul doute qu'il n'en aurait pas été fière et qu'il n'aurait pas manqué de me mettre à la porte. Ce qui m'aurait par le passé mis en colère, me faisait aujourd'hui bien sourire

Je repose toute mon attention sur la femme qui me fait face. Il ne me semblait pas l'avoir croisé en ville jusqu'à présent, mais en même temps, je n'étais pas ici depuis bien longtemps, j'étais loin d'en connaître tous les habitants. Nul doute que si je l'avais déjà rencontré par le passé, je m'en souviendrais. Alors ? Que comptes tu faire maintenant ? Je sais que tu ne me repasseras pas. Je n'en ai aucune certitude, mais tu ne m'aurais pas aguiché de la sorte si tu ne me desirais pas. A moins bien sûr que tu ne joues double jeu avec moi, mais j'ai du mal à l'imaginer, ou en comprendre la raison. Je préfère croire que mon corps t'attire autant que le tien me fait de l'effet. J'approche d'un ultime pas en sa direction. L'eau remue autour de nous. Ma poitrine effleurent à peine la sienne, des frissons me parcourent, un mélange de sensation déferlent en moi. Que vas tu faire ? Poursuivre, ou partie ?

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 16 Juin - 19:59

Rejoins-moi ce soir
Amaëlle & Callie

Que faire lorsque la tentation frappe à la porte ? Y résister ou y succomber ? Personnellement, je préfère y succomber, je déteste me refuser un plaisir et cette femme m’apparaît comme un divin plaisir. Généralement, je suis plus attirée par les courbes masculines que féminines mais les siennes sont divines et son répondant n’attire que plus mon attention. Alors oui, je succomberais à la tentation et je m’assurerais de l’entraîner avec moi dans la perdition. Je ne serais pas la seule à avoir envie de céder à une étreinte, je sais déjà que je ne suis pas la seule à avoir cette envie sinon elle ne m’aurait pas rejoint dans l’eau. Tu n’as plus qu’à céder maintenant, à moins que tu ne veuilles que je cède la première ? Ce soir, tout est une histoire de partage, peu importe qui cédera la première, je t’assure que nous en ressortirons toutes les deux satisfaites.

J’ai la surprise de voir, qu’à sa façon, elle fait le premier pas en retirant ses vêtements. Je laisse mes yeux vagabondaient sur ses courbes, de divines courbes, en parties sublimés, en parties troublés par l’eau. Ça me laisse désireuse de savoir ce qu’il adviendrait d’elle si je l’entraînais sous la cascade, si je laissais l’eau la caressait tout autant que mes mains le feront très bientôt. C’est dans cette idée que je formule, sans le prononcer à voix haute, les mots "Suis-moi" du bout des lèvres, tout en me retournant.
Je m’enfonce dans l’eau, je ne cherche pas à savoir si elle me suit, elle le fera quand elle se décidera, je peux bien lui laisser quelques minutes pour qu’elle soit sûre de son choix. Je l’entends me suivre immédiatement et un sourire malicieux me vient aux lèvres avant que je ne me retourne. J’ai la surprise de la trouver plus proche de moi que je ne m’y attendais. Je profite autant avec mes yeux qu’avec mon odorat, l’eau sublime un peu plus son odeur, la rendant plus qu’appétissante. Ce soir, j’avais ma propre sirène pour me tenter et j’allais me laisser tenter sans même tenter d’y résister.

« La vue te plait ? »

Juste à ses mots, je ne peux pas empêcher mes yeux de vagabonder sur son corps. J’ai eu deux amantes dans ma vie, les deux ont été très spéciales à mon cœur. Toi qui serais-tu ? Ma tentation c’est assurée, peut être comme les autres, notre relation grandira et deviendra un peu plus importante ? Qui sait ce que l’avenir nous réserve. Je ne cache pas le désir dans ma voix quand je lui réponds doucement.

« Elle me plait énormément mais devrais-je me contenter uniquement de regarder selon toi ? »

Je ne sais pas ce qui lui traverse l’esprit pour attirer ce sourire sur ses lèvres mais j’aurais bien aimé plonger dans sa tête pour le découvrir. Qu’est-ce qui attire un sourire aussi carnassier et dangereux sur tes lèvres mon envoûtante sirène ? Peut-être aurais-je ma réponse un peu plus tard, pour le moment, la tentation est plus forte d’avoir ton corps contre le mien plutôt que de réfléchir à ce que tu penses. Heureusement, nous avons l’air sur la même longueur d’onde car elle s’approche de moi. Deuxième pas fait de ta part, j’en suis étonnée mais je ne vais pas m’en plaindre. J’approche les derniers centimètres qui nous séparent et nos courbes fusionnent doucement, ma peau touchant la sienne. Comme je m’en doutais, sa peau est délicate et douce, je laisse doucement ma main courir sur sa joue, glissant vers sa chevelure que je repousse derrière son épaule. J’en profite pour observer la courbure de sa nuque, le renflement de ses seins qui sont maintenant collés aux miens.
Je plante mes prunelles dans les siennes, je sais que les miennes ne cachent rien du désir qu’elle m’inspire, je ne tente pas de faire semblant ou de nier la vérité. Cette femme m’attire et j’espère bien qu’elle est tout autant attirée que moi je le suis par elle. Je laisse un sourire malicieux mais désireux éclairé mon visage en disant doucement.

« Ma chère sirène, si tu veux te défiler, fais le maintenant sinon je ne te laisserais pas repartir. »

Je laisse mon pouce jouait contre la veine de son cou, caressant cette zone pendant que j’approche mon visage jusqu’à laisser mes lèvres effleurer les siennes en de petits appuis. Décide-toi avant que je ne prenne sans te demander ma chère, je ne suis pas du genre patiente. Que veux-tu faire ce soir ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Mer 10 Aoû - 22:32

Rejoins moi ce soir  ft.Amaëlle & Callie

N'étais-je pas venu dans l'intention de me poser, tranquille, seule ? Pour réfléchir à de sombre pensée ? Je crois que, à plus le temps passe, à moins j'ai envie de rester seule, ici. Je crois avoir trouver une bonne partenaire, pour la soirée, et peut-être, plus encore.. Cette grotte, sous cette cascade, pourra, sans aucun doute, nous protéger de la lumière du jour, si nous décidons d'étendre nos coquineries, non ? Enfin, nous avons plusieurs heures à expérimentée, avant de nous poser cette question. Je crois que je suis plus que réceptive, à toutes ces promesses silencieuses, qu'elle me transmet, de regard à regard.. A vrai dire, jusqu'à aujourd'hui, je n'ai jamais été attirée par les femmes, je n'ai jamais été attiré par personne, les remontrances de mon père, ne laissait pas de temps libre, pour que je puisse sortir, comme tous les personnes de mon âge, la seule personne que je voyais, c'était Alec, et c'était déjà compliqué de le rejoindre, avec mon père toujours sur mon dos, alors, voir d'autres garçons, ou d'autres femmes, n'en parlons pas. Mais, à la vue de cette femme, je me rends compte que son corps n'est pas désagréable à l’œil, et je me surprends même à ressentir l'envie folle de caresser sa peau. Chose qui arrivera à son terme, si nous continuons sur cette piste.

Je n'ai pas besoin d'une grande discussion, pour la laisser me convaincre de la rejoindre, et d'ôter mes vêtements, comme elle-même, à pu le faire. L'eau, contre mon corps nu est agréable, ce qui l'est encore plus, c'est de sentir son regard, couler le long de mes courbes, et sentir son regard s’enflammer, comme en écho, à mes propres réactions, quelques secondes plus tôt, lorsque j'ai découverts son corps. Au moins, je ne suis pas la seule, à me retrouver dans un tel état, je vois que mon corps, lui fait autant d'effet, que le sien pour moi. Invitée à la rejoindre, je m'empresse de suivre ces pas, pour la rejoindre sous cette cascade, je prends quelques secondes, pour me rendre compte que la vue est magnifique, mais, puisque ce n'est pas ce qui m'intéresse, je ne perds pas plus de temps là-dessus, je préfère me concentrer comme je le devrais, sur ma tendre compagne pour la soirée. Face à ce regard, qui coule toujours le long de mon corps, je ne peux m'empêcher de la questionner, et je suis agréablement ravi d'entendre sa réponse. Est-ce qu'elle devrait se contenter de regarder ? Bonne question, je dois dire, qu'une réponse négative, effleure mes lèvres, durant une seconde, prête à les franchir, pour lui exposer ma réponse, mais en fin de compte, je prends un peu plus de temps pour me décider, pour réfléchir.

« J'imagine que cela varie, en fonction de ce que tu attends de moi, et de cette soirée.. Une pleine soumission, ou des rebondissements »

A ma façon, je lui fais comprendre que je pourrais très bien me mettre à la fuir, pour rendre l'enjeu plus intéressant encore. Pour être honnête, je n'ai jamais été du genre à rester tranquille, j'ai une large préférence pour l'action, peut-être parce que mon père, m'a gardé, trop longtemps, en prison, sous ces ordres, et qu'aujourd'hui que je suis libre, je compte bien profiter de la chance que l'on m'a offerts.. Enfin chance, c'est une façon de voir les choses puisque je ne voulais pas de cette transformation. Mais j'avais déjà essayer une fois, de me laisser mourir, j'avais échoué, je n'étais pas du genre à faire de fois la même erreur. Quelques pas nous sépare encore, et j'en fais un, lui signifiant, que pour l'instant, je ne suis pas encore apte à la fuir, mais plutôt à profiter de son corps contre le mien, à condition qu'elle veuille bien me l'offrir. Enfin, elle franchi ce pas qui nous séparer encore, et nos corps se fondent l'un dans l'autre. Je suis assez surprise que nos courbes, s'accordent ainsi, à la perfection, sans doute un manque très visible d'expérience, mais j'espère qu'elle ne s'en rendra pas compte, je crois que pour l'instant, cela n'est pas plus visible que cela. Ces premières caresses, délicieuse, envoûtante, et pendant de longue seconde, je réfléchis à lui rendre la pareille, mais cette fois, je n'agis pas, prête à la rendre folle, comme j'en ai envie. Autant comblé mes lacunes en matière de sexe, en la rendant folle, ce n'en sera que plus agréable, lorsqu'elle fera tout le boulot pour moi, et que je n'aurais qu'à observer, et ressentir, surtout ressentir.

« Pourquoi voudrais-je me défiler, alors que je pourrais passer la meilleure soirée de ma vie, depuis des années ? »


Ce serait assez stupide tout de même, vous ne croyez pas ? Enfin, en d'autres termes, cela signifie, bien sur, que je souhaite rester, et que je n'ai pas l'intention de me dérober à la dernière minute, ce n'est pas dans mes habitudes. Ces lèvres frôlent les miennes, et mes résolutions vacillent, me faisant presque prendre à mon propre jeu. Mais je réagis avant de me faire prendre dans le tourbillon de mon désir, et écarte mes lèvres des siennes. Nos corps sont encore en contact, mais plus pour longtemps. Mes doigts suivent la courbe de ces lèvres, effleurent ces crocs, à la surface, avant que je la relâche, et m'éloigne de son corps, pour plonger sous l'eau. En quelques mouvements de bras, je me retrouve assez loin d'elle, et remonte à la surface, pour me rendre compte qu'elle m'observe, sans avoir bouger, encore.

« Et si tu venais me chercher ? »

Et pour la tenter un peu plus, pour rendre cela plus tentant, je fais remonter mon corps à la surface, me mettant en planche flottante, sans trop de difficulté. Sans doute un avantage de l'immortalité. Ou pas, j'en sais rien. Alors, ma douce tentation, est-ce que tu viendras me chercher, ou est-ce que tu laisseras passer ta chance ?

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 11 Aoû - 1:29

Rejoins-moi ce soir
Amaëlle & Callie

Qui es-tu, ma petite rouquine ? L’innocent agneau qui vient se perdre entre les griffes du loup ou au contraire, une tigresse qui n’a pas encore fini de se dévoiler ? Tu ne manques pas d’assurance, pas de calme également mais comment réagirais-tu à des avances ? Car je ne compte pas me priver de t’en faire ce soir, au contraire même. Quand je désire quelque chose, je mets tout en place pour l’obtenir. Si tu me lances, je relancerais également en espérant que la roue tourne en ma fortune.
Déjà tu as fais le premier bon pas, m’amenant à penser que cette soirée pourrait être intéressante. Tu viens dans cette cascade, dénudée, de ton plein gré. Le fais-tu en ayant connaissance de mon intérêt pour ton corps ? Visiblement, vu que ta question m’y invite un peu plus. Mais tu ne peux pas m’empêcher de vouloir connaître ton choix en des mots bien clairs. Je t’annonce la couleur, si tu restes proches de moi, je ne garderais pas mes mains pour moi, je céderais à la tentation. Alors, me résisteras-tu ? Je te vois réfléchir. Tant mieux. J’aurais eu du mal à croire à la sincérité d’une réponse spontanée. Et au vu de ta réponse, je ne peux qu’apprécier que tu ais pris le temps d’y réfléchir. De la soumission ? Quand ai-je pu te donner l’impression que je cherchais la soumission ? Ma petite sirène, tu n’as aucune idée du lieu où tu as mis les pieds visiblement. Je laisse un grand sourire étirer mes lèvres, malgré un petit claquement de langue désapprobateur.

« Je n’aime rien de plus que la chasse et la séduction. Surtout quand le plaisir est au bout du chemin. Si je voulais juste te dominer, je ne te laisserais pas parler, je serais déjà sur toi, à te caresser et à t’embraser… A t’embrasser également, bien plus intimement que tu ne peux le penser. »

Si j’ai bien compris, tu me laisses une chance de séduire ton corps et peut être ton esprit, en me faisant miroiter des rebondissements. Il faut croire que je suis tombée sur la parfaite compagne de jeu ce soir. N’hésites pas sur les rebondissements, petite rouquine, je n’hésiterais pas à mon tour.
Je lui laisse une autre chance, une manière de dominer la situation, en m’éloignant et en lui laissant le choix de me suivre ou non. Je l’entends avancer sans hésiter, marchant dans mes pas, et s’arrêtant à quelques pas de moi. Je ne me gêne pas pour profiter de ses courbes, laissant mes yeux s’y attarder. Après quelques jeux de regard, on finit par se retrouver à la même hauteur et je laisse ma main glisser sur la douceur de sa joue, un contact assez innocent pour une première approche, mais c’est surtout une façon de garder le contrôle en lui laissant une dernière chance. Je ne tiens pas à affronter quelques remarques ensuite alors autant qu’elle soit sûre d’elle… Et j’en profite également pour découvrir son corps du regard, pour sentir ses courbes frôler les miennes, une manière innocente de commencer, mais cela bascule doucement sur du sensuel quand elle répond enfin pour me dire qu’elle ne défilera pas. Eh bien, tu viens de griller ta dernière cartouche chance ma belle…

Je ne réponds pas à sa question, je ne pense pas qu’elle attend une réponse de toute façon. Mes lèvres effleurent les siennes, par petites touches, lui laissant l’occasion d’apprivoiser ce contact, de répondre à son tour. Sauf que sa réponse est un recul avant que je ne sente sa main s’attarder à son tour sur mes lèvres. Hum je préférais le contact de tes lèvres mais après tout… Sauf qu’elle finit par réellement s’écarter avant de disparaître de ma vue. Mauvaise idée, ma rouquine, je ne pense pas que tu tiennes réellement à réveiller le fauve… Mais après tout, si tu souhaites jouer, qui suis-je pour te le refuser ? Surtout quand tu me demandes de venir te chercher…
Je plonge sous l’eau, la rejoignant en quelques secondes et attrapant ses hanches avant de sortir de l’eau, la forçant à se mettre comme je le souhaitais, c'est-à-dire autour de mon corps, aligné à celui-ci, et nos lèvres l’une en face de l’autre. Je ne perds pas mon temps à séduction cette fois, plongeant sur ses lèvres, les mordillant avant d’entraîner nos bouches dans un baiser des plus sensuelles. Autant t’annoncer la couleur, non ? Je finis par quitter ses lèvres, laissant les miennes glisser contre sa mâchoire et contre sa nuque, la mordillant. Pendant que ce temps, je lâchais finalement sa taille pour faire courir mes doigts sur son ventre, son dos, pour finir par redescendre sur ses cuisses. Ma voix n’est qu’un murmure contre sa nuque quand je reprends la parole.

« Fais attention à tes souhaits, ma douce sirène. »

Je m’écarte ensuite d’elle, laissant quelques millimètres entre nos deux corps, pour qu’ils s’effleurent à chaque mouvement de l’eau… On pouvait être deux à jouer les tentatrices, ma rouquine. Jouons de l’art de la séduction, ma chère… Et voyons qui gagnera.

« Si tu as toujours envie de fuir, je te laisse… Allez, cinq secondes d’avance, ma chère. Tic. Tac. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   Jeu 3 Nov - 13:19

Rejoins moi ce soir ft.Amaëlle & Callie

Pourquoi est-ce que je suis venu ici ? Pour être tranquille, je crois, je ne sais guère, en faite, mais est-ce que cela a encore la moindre importance ? Je ne pense pas, j'ai trouvée une partenaire intéressante.. tu me promets une soirée agréable en devenir, je crois que c'est ce que je cherchais, alors même ma tranquillité, mérite d'être sacrifiée, pour un bien être, qui restera dans ma mémoire, un sacré temps.. Parce que, je ne te connais qu'à moitié, mais j'ai comme l'impression que tu n'es pas ce genre de femme, à faire une chose à moitié.. Je pense que je peux compter sur toi, pour passer une soirée que je n'oublierais pas.. D'après ta réponse, tu ne cherches pas ma soumission, c'est une bonne chose, parce que je ne suis pas dans ce genre de trip, et encore moins, avec une pure inconnu. J'accepte de faire un certain nombre de chose, avec une inconnu, lui offrir mon corps, mais sans doute pas en me rabaissant.. Chasse, et séduction ? Je pense que je peux t'offrir l'un comme l'autre, ce soir.. A toi de te montrer à la hauteur. Et cesse avec tes questions, je n'ai pas l'intention de fuir, je ne vois pas bien pourquoi, je laisserais passer une telle occasion, de prendre mon pied. Ne t'inquiète pas, je suis bien consciente de ce que je suis en train de faire, je ne compte pas me défiler à la dernière minute, j'ai juste l'intention de t'offrir, moi aussi, une soirée inoubliable, et ce serait sans doute bien simple, si je ne t'offrais pas un peu de complication, tu ne crois pas ? Ton corps, qui frôle le mien, comme tes gestes tendres, sont bien tentant, mais je ne céderais pas à ta séduction de suite, va falloir que tu te montres plus convaincante que cela.. Je sens même ces lèvres contre les miennes, une douce tentation, qui n'a pas été loin de me faire céder, mais tu n'auras pas eu raison de moi, ma jolie. Cours-moi après, ce ne sera que plus agréable de voir ce que tu es prête à faire, pour posséder mon corps. Je fuis un peu plus, ne m'arrêtant qu'une fois assez loin d'elle. Alors, qu'attends-tu pour venir me chercher ? Je pensais que tu aurais déjà réagis, mais tu manques peut-être un peu d'encouragements ?

Alors je lui offre ces encouragements, viens me chercher, je n'attends que ça.. Est-ce que cela fait naître un peu plus de désir en toi ? C'est mon cas. Peut-être que tu es celle, en train de chasser, pour obtenir ce que tu souhaites, mais je suis celle qui cache son désir, et crois-moi, ce n'est pas une chose facile. Je recule, à mesure qu'elle approche, mais elle ne tarde pas à m'attraper, et je n'essaie pas de résister. Je laisse mon corps s'enrouler autour du sien, à sa demande, et réponds à son baiser, presque avec autant de sauvagerie. Je crois que je ne saurais choisir ce que je préfère chez toi, lorsque tu fais preuve de douceur, comme cette caresse, que tu as laissé traîner sur ma joue, ou lorsque tu te montres aussi sauvage, et passionnelle. Je crois que j'aime un bon mélange des deux, mais la douceur est réservé à après l'acte, non ? Pour l'instant, je me contenterais de ta sauvagerie, et il faudra que tu acceptes la mienne. Tu m'offres la possibilité de fuir, comme je viens de le faire juste avant, avec cette fois, une chance de gagner, mais je dois admettre que je n'ai plus aucune envie de fuir, j'ai juste envie de sentir un peu plus tes mains sur toi.

« A quoi bon, tu me rattraperais, de toute façon, gagnons du temps »

Sur ces quelques mots, je m’accapare une nouvelle fois ces lèvres, pour un baiser passionnel, encore une fois, une de mes mains glissent à travers ces cheveux, pour l'empêcher elle même de fuir, bien que j'ai conscience qu'elle pourrait bien vite reprendre le dessus sur moi, si elle le voulait, pour s'enfuir, je n'ai pas manqué de remarquer qu'elle était plus vieille que moi, mais qu'elle intérêt aurait-elle elle-même, à me fuir, de toute façon ? Je laisse ce baiser perdurer une bonne minute de plus, l'avantage d'être contrainte, ni l'une, ni l'autre à respirer, avant de me détacher d'elle, pour l'attirer un peu plus loin, vers un pan de cette grotte, qui n'est pas recouvert d'eau. Je n'ai rien contre l'eau, mais pour le coup, je crois que j'aurais bien plus de facilité à te combler, sur une surface sec, alors j'espère que cela ne te dérange pas, surtout que j'aurais bien plus l'occasion de profiter de ton corps, si celui-ci n'est pas caché par toute cette eau. Je l'allonge sur la terre, pas très confortable, mais c'est mieux que rien, on sera faire avec, et me dresse au dessus d'elle. Alors, ma jolie, par quel genre de plaisir souhaites-tu que je commence ? Je n'ai jamais eu une telle expérience, mais je crois que je trouverais bien une ou deux idées, pour te contenter, et faire en sorte que tu ressortes de cette grotte, tout aussi comblé que moi. Je repense à ces quelques paroles, à mon intention, avant que nos premiers échanges de baiser débute « A t'embrasser également, bien plus intimement que tu ne peux le penser » Cela me semble un bon début, pour lui offrir le plaisir qu'elle attend. Tu vois, au fond, c'est ce que tu voulais, et tu aurais mieux fais d'agir à ce moment là, parce que maintenant, ce n'est pas toi, qui me torturera avec mon désir, mais bien moi. Je laisse mes lèvres glisser de ces lèvres, sur toutes la surface de son corps que je peux atteindre, lors de ma descente, jusqu'à son intimité. Mais au lieu de lui offrir direct, ce bien être qu'elle désire, je me contente d'un simple souffle, contre celle-ci. Je n'ai pas une grande expérience, mais moi aussi, je peux faire perdurer ces instants de plaisir. Je répète le mouvement plusieurs fois, laissant traîner quelques baisers contre ces cuisses, entre temps. Enfin, je lui offre ce qu'elle veut, déposant mes lèvres contre son intimité. Combien de temps tiendras-tu, avant de craquer, ma jolie, hein ?

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________


Quand votre raison de vivre, n'est plus, deux choix s'offrent à vous, abandonner, baisser les bras, ou recommencer, repartir à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rejoins-moi ce soir | Ama & Callie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: