Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps [Bastian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps [Bastian]   Jeu 16 Juin - 11:24




Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps
Bastian & Judith


Après plusieurs jours dans cette maudite ville, j'étais enfin parvenu à me trouver des armes.. C'est vrai, j'en avais déjà un sacré paquet à la grotte, mais ce n'était pas des armes pour combattre, juste des armes pour faire souffrir, je dois dire qu'elle m'avait d'ailleurs bien été utile lorsque j'avais mis la main sur ce monstre, et je ne doutais pas qu'elle me serait encore utile à l'avenir, bien que faire souffrir n'était pas mon choix principale, je préférais me contenter d'abattre mes cibles, la souffrance, c'était juste lorsque j'avais besoin d'information. J'avais déjà exploitée les forêts, les grottes, pourquoi ne pas m'attaquer à la montagne ? Cela restait un lieu discret, ou je pourrais chasser sans le moindre problème, et ainsi, ne pas être vu. J'avais monté mon petit plan, maintenant, je n'avais plus qu'à attendre que l'un de ces monstres se pointe... La patience n'avait jamais été mon grand atout, mais depuis ma libération, je tenais à exterminer la moindre bête de cette espèce, alors même si cela était long, je prenais mon mal en patience, je savais que c'était pour la bonne cause, alors je faisais en sorte de garder mes pulsions pour moi. Aujourd'hui, ma patience est d'autant plus mise à l'épreuve, que je suis parvenu à retrouver ma sœur, et nos retrouvailles se sont avérées un peu compliqué, en partie à cause de moi.. Mes pensées ne cessent de dériver jusqu'à ce moment que nous avons passés ensemble, en attendant l'un de ces monstres, et ce n'est pas toujours très agréable de me le remémorer, parce que forcement, cela fait naître en moi des souvenirs bien plus lointain.

Comme cette nuit, où j'ai vu mourir nos parents sous mes yeux, avant d'être emporté, et enfermé dans l'une de ces grottes.. Assez comique que j'en fasse aujourd'hui mon repère, mais que voulez-vous, lorsque l'on tombait sur une petite merveille comme celle que j'avais trouvé, on ne pouvait pas se permettre de faire la fine bouche. Certains trouveraient d'ailleurs étrange que j'use de leurs propres méthodes pour arriver à mes fins, mais si je n'ai pas apprécié qu'ils l'exercent sur moi, je dois dire qu'elle est plutôt efficace. Non, comme vous pouvez le voir, je n'ai aucun regret à faire souffrir les gens, ni à les envoyer six pieds sous terre, je m'en moque royale, et j'aurais même tendance à les regarder s'éteindre avec un sourire, mais est-ce que l'on peut m'en vouloir après ce que j'ai vécu.. Je n'étais déjà pas une femme très sympathique avant tout cela, aujourd'hui, on peut dire que j'ai carrément sombré, mais je n'ai aucune envie de changer cela.. Si cela m'aide à tuer ces monstres, ce n'est qu'un atout de plus, vous ne croyez pas ? C'est en tout cas ainsi que je vois les choses, et j'allais chasser de mon esprit tous les souvenirs qui pouvaient jouer contre moi.. J'avais besoin d'être une femme forte, et ne pas laisser la moindre chance à l'ennemi de trouver mes faiblesses..

Du bruit me fait sortir de mes pensées, je n'ai pas besoin de m'approcher pour deviner qu'il s'agit de l'un de mes ennemis, du haut de ma branche, je vois très bien sa peau pale, que seul eux possède. Pas de chance, l'ami, tu vas bientôt devenir ma futur proie.. Je le laisse s'approcher, encore quelques pas, et tu ne pourras plus rien faire pour m'échapper.. Au bout d'un moment, il finit par poser le pied sur un tas de feuille, sans ce méfier. Ne t'ais-tu pas demandé pourquoi les feuilles c'étaient amassé ici ? Juste parce qu'elle cache quelque chose, une corde à vrai dire, qui se referme autour de ton pied lorsque je tire dessus, et te suspend à l'arbre.. On dirait que je suis toujours aussi doué qu'à l'époque pour faire des pièges, je crois que c'est de famille. Lorsque je me suis assurée qu'il n'arrive pas à s'échapper, je saute de ma branche, pour atterrir quelques mètres plus bas, juste en dessous de lui. Je lève la tête pour croiser son regard, un mauvais sourire sur le visage.

« Des fois, je me demande si mes pièges sont ingénieux, ou si vous êtes juste trop stupide pour vous méfier, j'aurais plutôt tendance à pencher pour la seconde hypothèse »

Et encore, tu as de la chance, j'ai été plutôt sympathique, la corde n'a même pas été trempé dans l'argent, ce que j'aurais facilement pu faire, mais encore une fois, je ne suis pas là pour le voir souffrir, juste pour le tuer, et exterminer sa race. J'attrape un arc, que j'avais caché un peu plus loin, sous un autre tas de feuille, et me permet de viser directement son cœur..

« Tu as quelques choses à dire, avant de mourir, le monstre ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le diable au corps, le coeur en fusion
Messages : 41
Age : 244
MessageSujet: Re: Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps [Bastian]   Jeu 16 Juin - 19:22

Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps
Judith & Bastian
Une petite chasse en montagne ? Pourquoi pas, ça fait longtemps que je n’ai pas pris un bon repas dans cette zone-là et il faut dire qu’en général, on est assez tranquille là-bas. J’aurais préféré une toute autre compagnie pour m’accompagner, grande, blonde, sublime et pleine de promesses, j’imagine que vous voyez tous de qui je veux parler. Sauf que non, c’est Enzo qui m’a proposé cette sortie, une récente connaissance en ville, un peu prétentieux (oui c’est moi qui dis ça) mais bon camarade de chasse, avec lui on ne s’ennuie jamais. De toute façon mes plans ont été gâchés à cause du mauvais temps, alors je ne perdrais rien à le suivre. Après de longues minutes à nous raconter des blagues toutes plus stupides les unes que les autres, on finit par trouver nos proies, une femme et deux enfants. Intéressant, du moins une personne sur trois l’est, les deux autres sont bons à jeter.

- Je me charge de Pocahontas, occupe-toi des gnomes.

Admettez qu’elle lui ressemble, mais c’est vrai que la meilleure description est accordée aux morveux. Je suis sur le point d’agir lorsqu’Enzo me devance, sauf qu’apparemment il a mal compris les indications puisqu’il s’en prend à la femme. Elle était pour moi… Pourquoi me laisser les gosses ? Je déteste les mioches. Je déteste les entendre brayer et pleurer dans les jupes de leur mère. Maman est morte les enfants et vous allez bientôt la rejoindre. L’un d’entre eux me tape sur le système à brayer, alors je ne peux m’empêcher de le pousser, juste un peu, rien de bien méchant je vous le jure, mais cet idiot perd son équilibre et tombe de la falaise. Dommage pour lui, il fallait écouter maman et ne pas se rapprocher autant du bord. L’autre est trop effrayé pour crier ou pleurer, pour s’enfuir aussi on dirait. J’arrive devant lui, soupirant un bon coup en regardant d’un mauvais œil mon camarade qui se régale sur le cou de sa mère.

- Retiens bien nos visages. Un jour tu deviendras un homme, enfin si tu grandis, et tu voudras venger ta mère et ton frère, si du moins tu survis jusque-là. J’ai toujours préféré les combats intéressants, maintenant fous le camp si tu ne veux pas finir comme eux.

Il reste figé et silencieux devant moi, mais il suffit que je m’approche l’air colérique pour qu’il se décide à se relever et prendre ses jambes à son cou. Bon débarras. Je me retourne vers Enzo qui vient apparemment de terminer son repas et n’a pas pensé à m’en laisser une goutte. C’est décidé, je ne chasserais plus avec ce crétin.

- Tu ne ferais vraiment pas un bon soldat.

- Les ordres ça n’a jamais été mon truc et puis je sais à quel point tu adores les gosses.

- Même la mort est plus sympa, au moins elle ne te hurle pas dans les oreilles.


Vous vous demandez sûrement d’où me vient cette haine envers les gosses ? Et bien, je vous le raconterai peut-être dans un autre chapitre, un autre jour, dans une autre vie. On continue notre route et cette fois j’ai bien l’intention à ce que le prochain repas soit pour moi. Sauf que quelques minutes plus tard, j’entends du bruit un peu plus loin, un cri de stupeur de la part d’Enzo puis une voix féminine qui prend la parole. Je me rapproche prudemment pour voir de quoi il s’agit et aperçoit cette dhampir. Tiens tiens, encore une beauté blonde, sauf que celle-là est bien plus sauvage. Tueuse aussi. Enfin Enzo n’est pas encore mort mais je ne le sauverai pas, ça lui apprendra à me voler mes proies.

- Il vient de tuer une femme et un enfant, honte à son âme, qu’il brûle en enfer. Oups, on dirait que tu viens de louper ton tour pour le tuer.

Bon et bien finalement je l’aurais peut-être sauvé. En même temps, une corde, c’est facile à couper, tu aurais pu élever le niveau en la plongeant dans de l’argent. Moi qui m’attendais à ce qu’Enzo reste et affronte cette dhampir avec moi, on dirait que se lâche a finalement opté pour la fuite. Ah les jeunes, on ne peut jamais compter sur eux. Je regarde la jeune femme, restant sur mes gardes et à distance, elle a l’air d’être forte et intelligente. Dommage pour moi qu’elle ne soit pas écervelée, mais ce n’est pas grave, je ne compte pas mourir ce soir de toute façon.

- Alors belle valkyrie, est-ce qu’on traque monsieur je prends la fuite ensemble où est-ce qu’on se bat l’un contre l’autre ? Je n’ai rien contre une course poursuite, encore moins contre un corps à corps.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand on traque une proie, mieux vaut prendre son temps [Bastian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: