Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Judith   Jeu 16 Juin - 11:21


Judith Blake
Feat. Gaia Weiss

Date de naissance 15 mai
Lieu de naissance : Colombie
Age : 16 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Dhampir
Éphémère : Non
Élément (pour les moroïs) : Feu /Eau / Air / Terre
175*280



Caractère & Physique

Que voulez-vous que je vous dise ? Mon surnom vous laisse un aperçu plutôt claire de la femme que je suis, non ? Ohanzee, ce surnom que l’on m’a attribué alors que l’on pensait que je baignais déjà dans les ténèbres, ce n’était qu’un doux euphémisme lorsque l’on voit ce que je suis devenu aujourd’hui.. je suis bien plus sombre que je ne l’ai jamais été avec ma famille, avec mon peuple. A ce jour, je ne jure plus que par la destruction, par la destruction de tous ces monstres, qui ont gâché ma vie durant des années. En réalité, je ne serais dire s’il s’agit de haine, ou de remord, je ne serais dire lequel de ces sentiments me ronge davantage.. Ma haine pour cette espèce, ou les remords d’avoir trahi mon peuple, d’avoir trahi ma sœur.. Est-ce que cela est digne d’avoir fait une telle chose, même sous la torture ? Voilà bien une erreur que je ne me pardonnerais jamais, et je ferais en sorte que ce genre de chose n’arrive plus jamais.. Ne cherchez pas dans mes profondeurs, vous ne trouverez plus que des ténèbres, ces monstres ont supprimés la dernière part de douceur qui résidait encore en moi.

Blonde ? Vous le voyez déjà. Élancée ? Vous le voyez déjà. Jeune ? Vous le voyez déjà. Oui, vous avez compris, je vous colle une photo sur le nez, et vous vous débrouillez par vous-même pour faire cette description.



Histoire

Ne me demandais pas d’évoquer mes parents avec vous, j’ignore même jusqu’à leurs noms.. Est-ce que je tenterais de les chercher lorsque j’aurais retrouvé ma liberté ? A quoi bon ? Je n’ai plus besoin d’eux, je n’ai besoin de personne, l’amour, même pour sa famille, ne mène qu’à la perte, c’est au moins une leçon que j’aurais retenu au cours des dernières années. Je n’ai de toute façon jamais été une petite fille modèle, une grande rebelle, au grand désespoir de mes parents adoptifs, peut-être de mon frère et de ma sœur aussi, mais cela n’a jamais été dans mes préoccupations.. J’apprenais à me battre, J’apprenais à chasser, et il se trouve que je me suis avéré plutôt bonne dans ce domaine, j’étais naturellement douée pour la traque. Là, où ma sœur avait sa place sur le front, j’avais ma place dans la traque, à trouver, et repérer l’ennemi. J’étais très impulsive, je n’hésitais pas à taper sur les autres lorsque l’on m’emmerdait de trop, qu’il s’agisse d’ennemis, ou d’alliés.. J’ai très vite été surnommé Ohanzee, l’obscurité, d’après une certaine langue, mais je n’irais sans doute pas faire des recherches là-dessus, c’est peut-être cette partie sombre en moi, qui on poussait les Strigoïs à me garder à leurs côtés, plutôt que de me tuer, comme mes parents.

Ne croyez pas que mon séjour est été agréable, loin de là, j’ai commencé par voir le massacre de mes parents sous mes yeux, et lorsque j’ai de nouveau accepté d’ouvrir les yeux, j’étais attaché à des chaînes, comme un animal en cage, toutes mes prochaines années de vie se passeront dans cette pièce, ou peut-être plutôt une grotte, je ne l’ai jamais su, quoi qu’il en soit, les lieux étaient sales, et peu vivable. J’imagine que je dois à mes gènes de gardienne de ne pas être tombée malade toutes ces années, ou peut-être cela vient-il du sang de Strigoïs qu’ils me procuraient, histoire de me remettre debout, avant de me torturer à nouveau.. Ces années de ma vie furent les pires de toute mon existence, je ne voulais rien dire, je ne voulais pas trahir les miens, je ne voulais pas trahir ma sœur, je n’avais peut-être pas le sens des valeurs, le sens de la famille, mais ma sœur était tout ce qui me restait, je ne pouvais pas être celle qui la mènerait à sa fin, pourtant, je n’ai pas tenu le coup, les coups étaient trop intense, et j’ai finis par leurs révéler ce qu’ils voulaient, des informations sur ma tribut, mais aussi sur ma sœur, qui était passé à la tête du clan, et comme si cela n’était pas suffisant, ils revenaient tous les jours en apprendre plus, connaître davantage le terrain, tous ces petits détails, qui ont fais perdre l’avantage à ma sœur, c’est à moi qui les doivent, j’ai trahi ma sœur, j’ai trahi mon peuple.

Ne croyez pas qu’ils en aient finis avec moi, je leurs étais bien trop précieuse pour eux, j’étais un atout dans leurs manches, et leurs petits jeux n’a pas cessé, jusqu’à ce qu’ils parviennent à renverser ma sœur, qu’elle se sacrifie pour sauver son peuple, je crois que les choses ont empiré à cet instant, lorsqu’ils m’ont permis de voir les tortures qu’on lui infligeait, sans qu’elle ne se rende compte de ma présence, je crois que c’est à cet instant que le surnom que l’on me donnait dans mon peuple a pris toute son importance.. Ils me prenaient pour quelqu’un de sombre durant toutes ces années ? Ce n’est rien à côté de ce que je suis devenu à cause de ces monstres. Chaque jour qui passaient, je me refermais un peu plus sur moi-même, devenant insensible à la douleur, n’acceptant plus de leurs révéler la moindre information. Je me fichais des coups, du moment qu’ils étaient occupé avec moi, ils n’allaient pas voir ailleurs. Je ne suis pas encore parvenu à m’échapper, mais je mijote mon plan en silence, dans mon coin.

En fin de compte, cela n’aura pas été bien compliqué, un traître, il y en a toujours un dans une organisation comme celle-là, cela m’aura juste pris quelques temps avant de trouver le bon, qui aura accepté de me libérer en échange de quelques informations supplémentaires, sur son chef cette fois, sans doute dans l’intention de le détrôner, sauf qu’il n’en aura jamais l’occasion, puisque je l’aurais tué à peine eut-il le dos tourné. Il m’aura fallu quelques heures pour comprendre qu’à un moment indéterminé, on m’avait déplacé, pour atterrir dans cette ville que je ne connais pas, sans la moindre trace de mon peuple, ou de ma sœur.. je compte bien retrouver cette dernière, et terrasser tous les Strigoï qui se présenteront sur mon chemin.



Derrière le personnage
180*102

Qui se cache derrière ? ... Prénom / Pseudo ... Age : ... Comment es-tu arrivé ici ? ... Un avis sur le forum ? ...
Tes petits hobbies ? ...

Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
 
Judith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dirèktè Lona Sando Joseph pran nan gonm akoz magouy pou madanm li Judith Benoit
» Judith Benoit yon ti poulich ki fè Gassan eksite, kakut , istwa pouvwa ak sèks
» Judith d'Aphel [ Comtesse d'Ydril ]
» Judith Gasnier
» Une suite pour le documentaire « Pourquoi pas Haïti? » 10 Janvier à RDI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Fiches de présentation-
Sauter vers: