Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Callie   Jeu 16 Juin - 10:15




Callie Dunn


feat. Katherine McNamara

Date de Naissance : 06 - 03 - 1993 ~ Lieu de Naissance : Oregon
Âge : 22 ans ~ Statut : Célibataire ~ Groupe désiré : Strigoï
Elément (pour les Moroï) :Feu / Eau / Air / Terre


Caractère,
Ceux qui m'ont connus par le passé vous diront sans doute que j'étais une femme douce, attentionné, à l'écoute de tous. Et c'est en effet ce que j'étais autrefois. Il m'arrive, de temps en temps que je le sois toujours, lorsque le monstre en moi s’apaise, pour quelques heures, et que je reviens l'aimant Callie que tout le monde connait. Mais il se trouve que cela n'arrive que très rarement, et n'en ai que plus destructeur. Mais ne vous y trompez pas, aujourd'hui vous aurez beaucoup plus de chance de vous retrouvez face à la tueuse, et cela n'aura rien d'une bonne nouvelle pour vous. Si j'étais constamment dans le doute, ma transformation m'aura au moins permis de prendre plus d'assurance en moi. De devenir plus manipulatrice également. Je n'ai plus à obéir à qui que ce soit, je fais et vais ou bon me semble.
Son physique
Ma taille est sans doute ce qui m'a toujours dérangé. Même si je ne suis pas petite, j'aurais souhaité être un peu plus grande. C'est sans doute pour cette raison que vous ne me verrez que très peu souvent sans talon. J'ai toujours aimé mes yeux gris, assez spécial. Aujourd'hui, le cercle rouge qui les entoures gâche un peu cela. J'aime laissé mes cheveux blond-roux à leur état naturel, mais il m'arrive parfois de changer de coupe pour varier. J'aime le changement. Je connais mes atouts, je sais ce qui attire le regard des hommes, et je sais en jouer pour obtenir ce que je veux



Son Histoire

Racontez nous sa vie
Je suis né le 6 mars 1993, dans l'Oregon. Un endroit magnifique, que tout le monde rêve de visité, de marcher pendant des heures sur le sable fin bordant la mer. Si lorsque j'étais jeune, j'adorais cet endroit, en grandissant, c'est devenu mon enfer personnel. Je n'arrivais tout simplement plus a y vivre, j'y étouffé. Mais lorsque vous avez une famille qui y vit depuis plusieurs génération, il est assez difficile de faire entendre son point de vu quand à un déménagement. Si j'avais su, j'aurais fuis avant que tous cela me tombe dessus. Je ne manquais de rien, si je souhaitais quelque chose, mes parents se débrouillaient à me l'obtenir. Le seul problème c'est qu'il aurait mieux valu pour moi que je naisse dans une famille normal, sans passé, et surtout, sans futur prémédité.

A l'age de 11 ans, alors que je rentrais du collège, je retrouvais toute ma famille autour de la table, ma mère, mon père, ma sœur, et mes grands parents. Si on voyait régulièrement la famille, c'était assez inhabituel que cela se déroule en pleine semaine, regroupé autour d'une table, l'air aussi grave. J'avais compris qu'il se passait quelque chose, mais j'ignorais à quel point cela allait changer ma vie. Ils me racontèrent tout ce soir là. Les Strigoïs, les Moroïs, les Dhampirs, et notre rôle à nous, les Alchimistes. C'était trop, bien trop pour moi. J'ai quitté la table, sans un mot, et me suis enfermé dans ma chambre, jusqu'au lendemain matin. Le matin venu, j'avais pris ma décision, je ne voulais pas de la vie qu'on m'offrait. Toute ma vie j'avais rêvé d'une vie normale, d'un mari aimant, d'un grand mariage de princesse, de fonder une famille, et sans surnaturel. Mes parents ne le prirent pas très bien, mais je m'en fichais, je niais tous en bloc pendant deux ans. Deux ans de retard qui ne m'empêchèrent pas de devenir une très bonne alchimiste. Deux ans pendant lesquelles, je pris conscience que le monde dans lequel j'évoluais n'était pas celui que j'imaginais. Je pris conscience du bien, du mal. Lorsque je finis par comprendre que c'était pour le bien de tous que j'étais destiné à devenir Alchimiste, j'étais prête à prendre mon rôle au sérieux. Il me fallut des cours, et des entraînements intensif pour rattrapé le retard que j'avais pris, mais j'y suis parvenu. Après plusieurs années à apprendre chaque technique sur le bout des doigts. Lorsqu'ils estimèrent que j'étais prête, on me dessina le tatouage caractéristique des Alchimistes, et on me lança sur le terrain. Les premières fois on m'accompagna, puis, au fil du temps, j'y allais seule.

Jusqu'à ce fameux jour. On m'envoya sur le terrain. Pas mal de cadavre avait été laissé, et après une fouille totale des gardiens, ils avaient déclaré le lieu sécurisé pour que je m'y rende, et nettoie le tout. Visiblement, il c'était trompé. J'avais presque finis mon travaille, lorsque qu'un petit groupe de trois Strigoïs débarquèrent. J'en fus étonné, on m'avait toujours appris que les Strigoïs ne se déplaçaient que rarement en groupe. Avec l'entraînement que j'avais eu, j'étais en mesure d'en battre un, mais cinq, c'était bien impossible. Ils jouèrent avec moi, s'amusèrent à me terroriser, me blesser, et me laissèrent pour morte. J'avais eu de la chance, j'étais tombé face à deux vieux Strigoïs, qui étaient en mesure de se maîtriser, et qui avaient préféré me laisser mourir dans d’atroce souffrance. Du moins, de la chance, c'est vite dire. J'aurais du mourir dans cette rue. Je n'avais plus assez de sang pour y réchapper. Mais la malchance avait décidé de s'abattre sur moi ce jour là, et je croisais le chemin d'une autre Strigoï, Kate. Mais au lieu de m'achever, elle me sauva la vie, et fit de moi une de ces affreuses créatures, l'ennemi juré de ma race, et du monde que je protégeais.

A mon réveil, je découvris une nouvelle personne dans le miroir. Une femme, les yeux cernés de rouge, plus belle, plus resplendissante, le tatouage de sa joue disparu. Et une irrépressible envie de sang


Aujourd'hui,
Deux ans ont passés. Deux ans durant lesquelles je n'ai semé que mort et chaos derrière moi, incapable du moins contrôle. Aujourd'hui j'ai migré jusqu'à Missoula, je sais que beaucoup de mes compagnons y vivent. Ma folie meurtrière ne m'a toujours pas passé, mais je commence petit à petit à reprendre mes esprits. Cela m'arrive, de temps à autre. Mais cela n'est pas une bonne chose. Parce qu'alors je repense à ma vie passait, mon travail d'alchimiste. Et je déteste ce que je suis devenu. Je me déteste de causer la mort, et je ne veux plus qu'une chose, ma propre mort. Heureusement, cela ne dure jamais très longtemps, la soif revient toujours rapidement.



Qui se cache derrière ?
Prénom/Pseudo : Laure
Age : 18 ans
Comment es-tu arrivé ici ? Avec mes nombreux comptes
Un avis sur le forum ? Je crois que vous le connaissez déjà
Tes petits hobbies ? L'écriture, et la lecture
Avatar : Katherine McNamara





Codage par Slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Callie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CALLIE JACOB - It wasn’t my choice. It wasn’t my fault.
» ❝La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ❞ CALLIE&DONOVAN
» tobias ≡ every step you take.
» CALLIE ϟ Smile up to the sky, everything 'll be alright
» Euh.... I don't understand ! Ft Callie ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Administration :: Présentations :: Alchimistes-
Sauter vers: