Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le manque à en perdre la tête [Am']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: Le manque à en perdre la tête [Am']   Jeu 16 Juin - 10:02

Le manque à en perdre la tête
Amaelle & Irina

J'ignore depuis combien de temps je n'ai pas eu l'occasion de discuter avec ma sœur, depuis bien longtemps, à vrai dire, je ne sais pas si venir régler mes soucis avec elle est une bonne idée, peut-être que je ne tirerais rien d'elle, peut-être que cette histoire se terminerait une fois encore sur une dispute, mais depuis peu, j'ai réussi à remettre de l'ordre dans ma vie, et cette guerre incessante avec ma sœur me tape sur les nerfs. J'ai perdu Nastia, je ne prendrais pas le risque de perdre Kate, aussi désagréable puisse-t-elle être. Peut-être que m'approcher de nouveau d'elle m'attirera des ennuies, je sais que depuis son arrivée en ville, elle a trouvé plus d'ennemi, que d'ami, mais au fond, elle reste toujours cette fille qui c'est occupé de moi lorsque j'en avais besoin, lorsque nos parents n'étaient pas là, et pour cela, je me dois de rester à ces côtés. Je me dois de me battre pour elle, et d'essayer de retrouver cette relation que nous avions à l'époque. Je ne doute pas qu'il me faudra du temps, qu'elle n'acceptera pas de ce livrer des les premières discussion, mais si quelqu'un peut la faire craquer, c'est moi, non ?

Rejoindre le quartier des affaires me semble être une bonne idée pour faire taire mes doutes, mais j'ai la déception de ne pas la trouver chez elle, et je n'ai pas envie de patienter qu'elle daigne bien ramener ces fesses. Je fais machine arrière, prête à rentrer chez moi, de toute façon, je n'ai guère mieux à faire, mais cette fête attire mon attention, ou plus précisément, ce couple, qui s'embrasse sur la terrasse, un peu à l'écart du reste des invités. C'est étrange, mais cette vision me dérange, même plus, elle me tape sur les nerfs. Voilà des jours que je n'ai pas eu l'occasion de voir Jessy, des jours que je n'ai pas pu avoir une étreinte, alors voir ce couple, épanoui et heureux, c'est plus que je ne peux le supporter. C'est bête, cette fête avait l'air de bien commencer, l'ambiance était même plutôt bonne, et ils n'ont pas choisi la plus petite baraque pour camper. J'aurais sans doute pu faire les choses avec un peu de discrétion, m'emparer de ce couple sans éveiller la curiosité de personne, mais ce soir, je n'ai pas envie de faire les choses dans les règles. Voir ce couple amoureux, s'embrasser à la vue de tous, à fait remonter en moi toute la colère que je m'efforçais de canaliser ces derniers jours. Je m'approche d'eux, sans qu'aucun ne s'aperçoive de mon arrivée.

« Vous formez un joli couple, très soudé.. Le serez-vous aussi dans la mort ? »

Sur ces derniers mots, je les sépare, alors que mes mots les interpelle. Je balance l'homme à terre, et plonge aussitôt ma main dans sa poitrine, le refermant sur son cœur, ne prenant pas compte de son cri. Etonnement, je m'attendais à ce que règne une véritable panique, que tous se mette à courir, a s'agiter, à crier, et prendre la fuite, mais ce n'est pas le cas. Tous les regards se sont tournés sur moi, sans doute pour savoir si je suis réellement en mesure d'arracher ce cœur. Pensez-vous que je fais semblant ? Vous feriez mieux de partir pendant qu'il est encore temps pour vous. Mais je ne m'intéresse pas davantage à eux, je me concentre plutôt sur la jeune femme, qui était en train d'embrasser son compagnon, encore quelques secondes auparavant, mais qui maintenant, doit ce contenter de le regarder agoniser. Que ressens-tu face à cette scène ? De la peine, de la tristesse, de la haine, de la colère ? Toutes ces choses à la fois ? Aimerais-tu être à sa place pour prendre toute cette douleur pour toi, et e soulager ? C'est bien la question que je compte te poser ce soir. Voyons voir si tu étais véritablement raide dingue de lui, ou s'il ne s'agissait que d'une histoire de passage.

« Acceptes de prendre sa place, et je le laisserais partir vivant »

Ta vie, contre la sienne, voilà l'offre que je te propose ce soir. Si tu es réellement amoureuse de lui, tu n'hésiteras pas une seconde, je n'aurais pas hésité une seconde s'il c'était agit de Jessy, mais on dirait que tu n'es pas amoureuse, que ta vie vaut plus que la sienne. Non ? Mon offre ne te tente pas ? Dommage ! Je n'attends pas plus longtemps, j'arrache le cœur de cet homme, qui cesse aussitôt d'exister. Il faut que je me jette un cou de cette femme pour que les invités comprenne enfin que je ne plaisante pas, et que j'ai bien l'intention de tous les tuer. Tu ne mérites pas ce bonheur, tu ne mérites pas un homme qui t'aime, alors que tu n'es pas capable de te sacrifier pour lui. Pourquoi aurais-tu droit au bonheur, alors que moi, je ne peux pas ? Pourquoi aurais-tu le droit de connaître l'amour, alors que moi, on me l'a arraché ? Non, tu ne mérites pas toutes ces choses alors que tu ne faisais que jouer avec les sentiments de cet homme. Je plante violemment mes canines dans son cou, et la vide de son sang. En temps normal, j'aurais apprécié cette sensation, mais ce n'est pas le cas ce soir. Ce soir, je ne veux qu'une chose, tuer toutes ces personnes qui pensent avoir le droit au bonheur. Je redresse la tête, la bouche recouverte de sang, mais je m'en fiche. J'aurais du m'occuper de toutes ces personnes qui s'affolent derrière moi, au moins pour les contraindre de ne pas fuir, mais une nouvelle personne attire mon attention.

« Tu souhaites peut-être te joindre à moi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le manque à en perdre la tête [Am']   Jeu 16 Juin - 11:12

Le manque à en perdre la tête
Amaëlle & Irina

Pourquoi m’avoir invitée, si c’était pour se casser pendant que j’effectue le chemin ? Ma chère Kate, tu as quelques efforts à faire niveau sociabilité. On n’invite pas des gens pour les laisser dehors, c’est légèrement contraire à toutes les règles. Enfin j’ai profité d’être là pour tenter de faire un petit coup à Callie mais on dirait que celle-ci a disparu. Ainsi les rumeurs sont vraies ? Kate a perdu tous ses rejetons, Jessy, puis Callie, et cette dernière a maintenant rejoins le château ? Eh bien désolée ma pauvre K, on dirait que la merde n’a pas fini de pleuvoir pour toi et après ta dernière disparition, je ne compte pas t’aider.

Je me poste sur le toit, m’asseyant au bord, observant les environs, il n’y a rien d’intéressant, rien qui ne retienne mon attention. C’est dommage car j’aurais bien besoin de quelque chose pour m’arrêter de penser. Willow, Emrys, Lucas, Eddard… Bien trop de noms, tous importants, tous près de moi en étant loin. Je pourrais passer des yeux à penser à eux mais finalement, qu’est-ce que cela m’apportera ? Tout comme je pourrais penser à John… Mais finalement, la seule chose qui en ressortira, c’est un massacre. Et autant j’aimais les morts, autant en faire un pour en faire un… Non. Ce n’était intéressant qu’avec un peu de challenge et d’autres joueurs. Aucun intérêt sinon.

Un éclat de cheveux bruns attire mon regard vers le bas, vers Irina. Je me penche légèrement, déposant mes coudes sur mes genoux en la suivant du regard. Elle tente de toquer à la porte sauf que désolée chérie, ma ta sœur a pris des vacances. Un léger sourire étire mes lèvres face à son exaspération. Cette femme a beau être belle et intrigante si j’en crois ses histoires amoureuses, il n’en reste pas moins qu’elle est impatiente et assez folâtre. Drôlement amusante à suivre donc… Et c’est ce que je fais, ne la quittant pas du regard pendant qu’elle s’intéresse à la petite fête dont la musique est, avouons-le, totalement à chier. Que comptes-tu faire, ma délicate amie ? Tu ne pourras pousser personne par-dessus bord cette fois. Je suis correctement installée pour profiter du spectacle et je compte bien ne rien en manquer.

Je me concentre sur mon ouïe et ma vue, ce qui me permet de suivre le spectacle gratuit que l’on m’offre. Un spectacle où ma délicate amie est totalement déchaînée. C’est étrange, je croyais me rappeler que notre ami commun ventait ton contrôle. Certes, plusieurs mois sont passés depuis mais de là à perdre le contrôle ainsi ? Qu’est-ce qui t’a fais réagir ainsi ? Serait-ce en lien avec ton nouveau couple ? Ou n’est-ce qu’un hasard si tu as commencé ton festin par ce duo ? Finalement, quel meilleur moyen d’obtenir des réponses que te rejoindre… Alors je me laisse tomber du toit, mes bottes à semelles compensées sont silencieuses contre le sol quand je commence à avancer pour te rejoindre. Ses petites proies sont effrayées, ce qui me permet d’avancer sans forcément attirer l’attention, bien qu’un humain tente de me retenir, agrippant mon bras nu pour m’attirer vers la sortie de la fête. Désolée chéri, mais je vais de l’autre côté. Je lui montre mes crocs et il ne cherche pas plus loin, me laissant te rejoindre, quand tu prends la parole, me montrant que tu as aperçu mon approche. Tant mieux, j’aurais été déçue autrement…

« Ca dépend. Est-ce que tu cherches une joueuse supplémentaire ou une victime qui te fera de la résistance, chérie ? »

Je l’observe, même si cette apparence vampirique et sanglante fait tache sur elle, il m’est d’avis qu’elle est bien plus belle ainsi. Adalrik la préférait peut-être comme une douce fleur, mais je préfère la version pleine d’épine. J’aurais peut-être dû la raisonner, en souvenir de mon ancien ami ? Peut-être. Mais je n’ai jamais prétendue être une bonne amie. Je peux consoler, je peux venger, je peux apprécier. Mais je ne respecte que peu souvent des dernières volontés. Heureusement, sinon j’aurais pourri en Enfer comme me l’a si gentiment demandé Ethaniel quand il est mort.
Un léger sourire s’inscrire sur mes lèvres quand je croise son regard fou. Une douleur qui ne demande qu’à sortir. Une envie de penser à autre chose… Intéressant. Très intéressant quand un massacre est en jeu. Mon sourire s’agrandit quand je prononce mes prochaines paroles.

« J’espère que tu aimes le sang de Dhampir, ce soir, je compte sur toi pour commettre un tel massacre que les Dhampirs se lanceront à nos trousses. Que dirais-tu de nous élancer dans Missoula, ma délicate amie ? »

Ce soir, nous allons laisser une traînée de cadavres, une traînée que les Dhampirs remettront jusqu’à leurs sources : Nous. Et là, l’amusement comme je l’entends commencera. En attendant, libre à toi de tuer tes proies comme tu le désires… Sauf bien sur si je suis ta proie. Dans ce cas ma chère, attends toi à ce que je vende chèrement ma peau. La soirée ne fait que commencer pour nous deux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: Re: Le manque à en perdre la tête [Am']   Dim 30 Oct - 19:37

Le manque à en perdre la tête
Amaelle & Irina

Pourquoi est-ce que j'imagine encore pouvoir arranger notre relation, avec Kate ? Voilà bien une cause désespérée, j'en ai bien peur, mais malgré mon espoir, minime, je n'abandonne pas, j'ai perdu une sœur, que je n'ai presque pas connu, je n'ai pas envie d'en perdre une seconde.. mais Kate semble un cas désespéré, que je ne pourrais changer, malgré mes efforts.. J'ignore si tu es juste absente, ou si tu refuses de me recevoir, l'un dans l'autre, cela ne change pas grand chose, je passerais ma soirée à une autre occupation, à condition que j'en trouve une, ma vie semble devenu bien terne avec l'absence de Jessy. J'entends, cette musique, qui résonne à mes oreilles, une fête, ou juste une petite soirée, entre ami ? Peu importe, je compte bien m'inviter à celle-ci. A ma première vision d'ensemble, je repère ce couple, très amoureux, en apparence, mais qui, au fond du compte, ne semble pas éprouver beaucoup de sentiments, l'un pour l'autre. De quelle manière je peux attester d'une telle chose ? Je vois, ce regard que pose Jessy, sur moi, à chacune de nos rencontres, ceux de ces deux personnes n'ont rien à voir avec un tel regard. Vous n'êtes pas amoureux, j'en suis persuadée, mais pour m'amuser, je vais tester vos sentiments face à une rude épreuve. Accepteras-tu, toi jeune femme, d'affronter ta propre perte, pour sauver ton amour de jeunesse ? Tu verses bien quelques larmes, mais je suis persuadée que ce n'est même pas, face à ta perte, mais face à tes propres peurs, de te retrouver dans la même merde. Tu es bien pathétique.. Pourquoi, toi, une fille sans importance, mériterait le bonheur, alors que moi, je me retrouve seule, à errer à travers les rues, pour absorber ce manque, que je ressens, au fond de moi ? Pourquoi est-ce que nous ne pouvons pas sortir de ce putain de malheur, qui nous accable, depuis que nous avons entamer cette relation ? Pourquoi es-tu parti, Jessy ? N'aurions pas pu nous occuper de ton problème, ensemble, sans que tu n'es à mettre toute cette distance ? Tu n'es pas ici, pour en attester, mais je vis mal, cette distance, entre nous, très mal.

A peine ai-je arrachée son cœur, que je me jette sur cette femme, tu mérites un fin, bien cruelle, mais je n'ai pas envie de faire dans du raffiné, alors je me contente de lui ôter toute trace de sang dans son corps. Je dois admettre que cela commencer à faire un sacré bout de temps, que je ne m'étais pas nourri, comme cela, d'une personne, sans retenu, que je n'avais fais preuve d'aussi peu de contrôle, et cela à un côté.. agréable. Je prends alors conscience d'une pair d'yeux, poser sur moi, qui me fixe, mais, là où j'aurais ressenti une honte, une peur, en temps normal, je ne ressens qu'une fierté, lorsque je crois le regard d'Amaëlle. Voilà bien un certain temps, que nous ne nous sommes pas vu, ma tendre amie, est-ce que notre rencontre sera aussi houleuse que la dernière en date ? Je n'ai aucune raison de m'en prendre à toi, aujourd'hui, ma haine venait de ma jalousie, envers Adalrik, cette jalousie, n'a plus lieu d'être.. aucun doute que je montrerais les crocs, si tu venais à t'approcher d'un peu près, de Jessy, mais je ne crois pas que ma réaction, puisse être la même.. Pas que je ne me montre pas possessive, avec ce dernier, voilà bien une chose, qui ne disparaîtra jamais, mais puisqu'il ferait preuve de la même possessivité, voici une question réglée, mais j'ai bien plus confiance en moi, aujourd'hui, que c'était le cas, lorsque j'étais encore avec Adalrik, et bien que je ne nie pas, que Jessy, est, lui aussi, connu des femmes, par le passé, cela ne pourrait atteindre le nombre de prétendante, d'Adalrik à pu connaître, au long de tous ces siècles de vie. Et puis, soyons honnête, Jessy c'est bien plus battu pour moi, que ne l'a jamais fais Adalrik..

« Je crois avoir assez de choix, au niveau de mes victimes, bien qu'aucune d'elle ne m'offrira une véritable résistance, mais peu importe, nous trouverons une autre manière de nous amuser, n'est-ce pas ? »

J'entends de vague murmure dans l'assemblée, encore étonnée, qu'aucun d'entre eux, n'est pensé à fuir, mais sans doute, l'alcool ingurgité, empêcher tous ces pauvres gens, de ce rendre compte, de la véritable merde, dans laquelle nous pourrions les mettre, car, j'ai bien peur pour vous, mes tendres amis que vous vous retrouviez, face à deux terribles adversaires. Je n'ai jamais eu l'occasion de voir Amaëlle, comme une adversaire, mais je ne doute pas, que celle-ci puisse être pleine de ressource, c'est une certitude que j'ai.. Pourquoi ? Parce qu'en autre cas, celle-ci n'aurait jamais retenu l'attention d'Adalrik, pendant autant de siècle. Je connaissais bien Adalrik, et, je savais, que ce dernier avait besoin de cette petite touche d'originalité.. Montre-moi, ce soir, Amaëlle, ce qui pouvait plaire, à notre tendre ami perdu. Attirer l'attention des gardiens, voilà une chose, que je n'ai jamais fais, à vrai dire, avec Adalrik, j'ai toujours cherché à me rendre discrète, à l'inverse même, de ce que je fais ce soir, mais cela me semble un planning bien agréable. Tu ne m'en voudras pas d'ajouter une petite étape, en finissant, ce que j'ai commencé ici ? J'ai débarrassée ce monde, d'un couple bien inutile, mais j'en ai vu quelques autres, que j'ai hâte de mettre à l'épreuve. Permets-moi ce petit arrêt, et nous pourrons parcourir Missoula, pour rendre dingue, chacun des gardiens que nous croiserons, autant que tu le voudras.

« Finissons-en avec cette fête, et je te suis, jusqu'à la fin de cette soirée, allons foutre le bordel, dans cette ville bien calme.. Au faite, tu seras gentille de me laisser m'occuper de ces petits couples prétentieux »

Peut-être penseras-tu que j'ai un problème, avec ce terme, couple, mais ce n'est pas grave, prend-moi donc pour une folle, cela ne changera pas grand chose à ma vie, mais en l'absence de Jessy, face à notre séparation, j'ai besoin de me venger, de tous ces couples, qui affiche leurs bonheurs, aux yeux de tous, alors qu'il n'est question que d'amour en carton. Je m'approche d'un nouveau couple, un sourire, bien sadique, sur les lèvres. Vous doutez-vous un peu, de votre fin ? Ne perdons pas plus de temps, dans ce cas là. Je me tourne vers cette jeune femme.

« J'ai un dilemme pour toi, ma jolie, un de vous, perdra la vue ce soir, je te laisse choisir qui, lui, ou toi ? »

Seras-tu assez amoureuse, pour te sacrifier, pour lui ? Seras-tu digne, de son amour, à l'inverse de ta collègue, morte ? C'est ce qui aurait pu te sauver, mais semble-t-il que tu ne vailles pas mieux qu'elle.. C'est lui que tu as désignée, c'est toi, qui te retrouvera aveugle. J'enfonce mes doigts dans ces yeux, ravi de l'entendre hurler à en damner le diable. C'est l'instant que choisisse tous ces invités, pour réagir, hurler, et prendre la fuite. Je me tourne vers Amaëlle, ravi d'une telle réaction d'ensemble. Peu importe où vous courrez, mes jolies proies, nous vous retrouverons tôt ou tard, alors courrez bien, et profitez de votre vie, aussi courte puisse-t-elle être.

« Que la traque commence ! Montre-moi un peu de quoi tu es capable »

_________________


Dans la noirceur de l'épreuve, ne laisse pas le désespoir t'arrêter. Continue avec courage, et de l'autre côté du sombre tunnel, tu retrouveras la lumière. Toute chose est en marche vers sa destruction, seul notre amour ignore le déclin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le manque à en perdre la tête [Am']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le manque à en perdre la tête [Am']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux
» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D
» Iris Fowl [Manque Avatar]
» Ou comment perdre son temps devant un portrait...[venez!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: