Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parlons de choses sérieuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Parlons de choses sérieuses   Jeu 16 Juin - 0:25

Parlons de choses sérieuses
Gabriel, Jake et Effy


Les choses se sont beaucoup bousculées ces dernières semaines. A vrai dire je passais la plupart de mon temps avec Emrys, délaissant parfois le groupe pour rester avec lui. Je n’aurais jamais cru m’attacher autant à un homme en venant ici, mais c’est arrivé, au déplaisir de certains. Puis quelque chose c'est produit. J’ai commencé à avoir des vertiges, des nausées, un caractère encore plus détestable qu’auparavant. Je ne m’intéressais pas plus à la question, jusqu’à ce qu’une dispute éclate entre Emrys et moi. J’admets ne pas avoir compris au départ, il était fou furieux et parlait d’un bébé. Quel bébé ? Tout était flou dans mon esprit, il parlait d’entendre deux cœurs battre, que je l’avais trahi et tellement d’autres choses. Je suis partie de chez lui assez déboussolée et énervée, puis je me suis décidée à faire un test. En réalité j’en ai fait six et ils étaient tous positifs. Moi ? Enceinte ? Comment est-ce possible ? Les strigoïs ne peuvent pas avoir d’enfant et je n’ai pas trompé Emrys.

Je suis retournée le voir, je lui ai expliqué, le problème c’est que je ne comprenais pas moi-même, alors comment voulez-vous que je parvienne à le convaincre ? Cette situation est complètement folle, sans la moindre logique et comme vous vous en doutez Emrys ne me croit pas. Le pire c’est que je ne peux même pas lui en vouloir, moi non plus à sa place je n’aurais pas cru en une telle situation. Je ne l’ai pas revu depuis cette dispute et je ne sais pas quoi faire de cette cho... Ce bébé qui grandit en moi. Dois-je le garder ou avorter ? J’ai su trouver une astuce pour que le groupe ne se rende compte de rien, pour qu’ils n’entendent pas ces battements de cœur en trop, autant vous dire que cela m’épuise assez. Finalement, après être restée enfermée dans ma chambre pendant plusieurs jours, j’ai fini par sortir et faire l’opposé, passant mon temps dehors, mais cette fois avec le groupe.

Chasser avec eux me fait du bien, piéger nos ennemis encore plus. Alors voilà à quoi je passe mon temps, pour ne pas penser à Emrys ni à ce bébé. Je crois bien n’avoir jamais fait autant de victimes en une durée si courte, mais que voulez-vous, les hormones me poussent à passer mes nerfs sur ces innocents. La dernière victime que j’ai à mon actif est celle qui m’intéresse le plus, d’après Bastien et les autres, je ressemble énormément à cette moroï. Ah vraiment ? Je garde cette information dans un coin de ma tête quelques temps et finalement une nouvelle idée émerge. Je n’ai pas encore parlé de cette idée à Gabriel et Jake, je me doute qu’elle ne leur plaira pas, c’est pourquoi j’ai remplis tous ces documents dans leur dos avant de me rendre à l’académie toute seule. J’ai volé les papiers de cette fille, volé son identité, et aujourd’hui me voilà officiellement inscrite à Saint-Vladimir sous le nom de Scarlett Brown et j’ai même demandé un dhampir. Me voilà maintenant de retour au manoir, les papiers signés, je n’ai plus qu’à attendre la rencontre avec mon dhampir et l’annoncer au groupe. Je me dirige vers la salle de réunion et ouvre les portes pour y trouver la plupart des membres présents, en pleine conversation, heureusement elle touche à sa fin, pour une fois on peut dire que j’ai un bon timing.

- J’aimerais discuter en privé avec Gabriel et Jake.

Ils me regardent tous quelques secondes avant de se lever et de quitter la salle. Je reste silencieuse tout le long, jusqu’à ce que la dernière personne restante quitte les lieux et ferme les portes derrière elle. Une fois fait, je repose mon regard sur eux. Je me trouve à l’extrémité de la table, eux étant en face de moi de l’autre côté, assis l’un à côté de l’autre et me fixant à leur tour.

- J’ai une nouvelle stratégie à vous proposer, infiltrer l’ennemi de l’intérieur. Je suis une moroï, autant s’en servir non ? Je ne m’inscrirai pas sous mon véritable nom puisque je suis sur liste rouge et je ne vivrai pas là-bas, mais au moins je pourrais m’y rendre sans avoir à me cacher et vous apporter bien plus d’informations.

Je les regarde à tour de rôle, mais en voyant leur réaction, j’ai l’impression que l’un comme l’autre n’a pas envie de réfléchir à cette possibilité. Je sais qu’ils ne veulent pas que je prenne le risque de me rendre là-bas, Effy Hawkins est bannie de cette académie depuis bien des années et au vue de ma réputation, ils n’hésiteraient pas à me tuer s’ils découvraient la vérité, mais pas besoin qu’ils le découvrent.

- A vrai dire je suis déjà inscrite...

code par slana


Dernière édition par Effy Hawkins le Jeu 16 Juin - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   Jeu 16 Juin - 12:40

Parlons de choses sérieuses
Effy, Jake & Gabriel

Une réunion de dernière minute, une simple affaire de routine pour évaluer l’évolution depuis notre arrivée en ville. C’était ville était-elle une bonne chose pour nous ? J’étais venu ici, dans un but bien précis, mais cela valait-il le coup que je mette la vie de mes frères en danger ? Devrais-je privilégier l’amitié à l’amour ? C’était une question à laquelle je ne voulais pas réfléchir. Jake est à mes côtés, là où est sa place naturelle, et notre discussion à vite dérivée sur les alliés et ennemis du groupe. Je n’étais pas très étonné d’apprendre que nous nous étions fais davantage d’ennemi, que d’alliés. N’était-ce pas ainsi dans toutes les villes dans lesquelles nous passions ? A la différence que nous avions ici des alliés bien plus redoutable, à commencer par mes deux compagnons de toujours. Nous avions beau nous être perdu de vu, je savais pouvoir compter sur eux en cas de problème, tout comme je n’hésiterais pas à me mettre en danger pour eux. Tous avaient déjà entendu le nom de Lucian comme étant l’un de nos alliés, mais jusqu’à présent, j’avais toujours gardé celui de Emma pour moi, il était temps d’en faire privilégier tout le groupe.

« Emma Spencer est l’une de nos alliées »

Je n’en dis pas plus, je n’ai de toute façon aucun besoin d’argumenter, toute personne présente autour de cette table à suffisamment confiance en moi pour laisser leurs vies entre mes mains, ils ne remettront donc jamais ma parole en doute. Je crains un peu plus les répliques piquantes de Jake, mais je suppose que je ferais avec. Je n’avais pas le choix de toute façon, les mots étaient dis, je n’avais opus qu’à attendre l’attaque venant de lui.

« En revanche, Janine Hathaway et Andrei Vladescu.. N’hésitez pas, achevez-les à la première occasion »

Tu vois, Emma ? Tu as refusé de m’offrir leurs noms, je me suis débrouillé à les trouver seul. Aujourd’hui, j’espère pour eux qu’ils auront la chance de ne jamais avoir à croiser ma route, car je ne me contenterais pas de les tuer. Ils subiront d’atroces souffrance. Quelques échanges supplémentaires, et la réunion touche à sa fin, à l’instant même où les portes s’ouvrent pour laisser apparaître Effy. Je suis à la fois soulagé qu’elle n’est pas été là lorsqu’il m’a fallu aborder le sujet d’Emma, mais je suis furieux de ne pas avoir été mis au courant de son escapade. Ne sais-tu pas que je tiens à ce que tu sois toujours accompagné par l’un des nôtres lorsque tu quittes le manoir ? Ce n’est pas compliqué de comprendre que je me soucis seulement de ta sécurité. Je n’ai pas l’occasion de m’interroger davantage sur toutes ces questions de sécurité, elle prend déjà la parole pour annoncer qu’elle souhaite nous parler, à Jake, et moi. Et bien, pour que tu souhaites que tous nous quittes, c’est que cela doit été important. Les gars quittent la pièce rapidement. Vois-tu comme chacun d’entre eux n’osent aucune rébellions contre toi ? Tu as trouvé ta place parmi nous, et cela ne pourrait me faire plus plaisir.

Les portes de referment derrière la dernière personne, et nous sommes enfin seul. Bien, tu peux maintenant parler librement. J’ai toute confiance aux gars, mais lorsque cela touche personnellement à Effy, je tiens à être avertis avant toute chose pour m’assurer que tous puissent être au courant par la suite. Et en ce qui concerne cette conversation, je suis bien heureux que seul nous sommes en mesure de l’entendre. Tu ne parles pas sérieusement, Effy. Penses-tu que je te laisserais prendre de tels risques ? Je ne supporterais pas l’idée de te perdre, alors e n’accepterais pas que tu prennes de tels risques

« Je regrette, mais ça ne va pas être possible »

Tu ne crois pas sincèrement que je vais te laisser t’infiltrer dans cette école, alors que chacune de ces personnes ne souhaitent que ta mort ? Même le plus inconscient d’entre nous n’aurais jamais eu une idée pareille. Ou es-tu à lier chercher cela ? Tu n’es pas sérieuse, n’est ce pas ? Ce n’était qu’une proposition sans importance, non ?

« Je refuse que tu prennes ce risque »

Je me tourne vers Jake, j’aurais bien besoin de ton aide pour lui faire comprendre à quel point cette idée est dangereuse pour sa vie. Tu pourrais en effet y gagner bien des informations, mais tu pourrais y perdre la vie, et c’est une chose à laquelle je me refuse. J’accepte de perdre toutes ces informations si cela veut dire te garder en sécurité au manoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   Jeu 16 Juin - 12:41



Parlons de choses sérieuses
Effy & Gabriel & Jake

Qu’est-ce qui pouvait être plus barbant qu’une réunion ? Eh bien, une réunion sans les piques d’Effy, tout le monde était en mode sérieux, n’osant pas contredire le chef-oui-chef, j’adorais Gabriel, vraiment, mais certainement pas son mode sérieux. Où se trouvait l’amusement dans tout cela ? Nulle part en fait… Je reconnaissais l’intérêt de ses réunions mais je ne l’avouerais pas à voix haute, au moins, cela me permettait de rattraper quelque peu mon retard. Par contre Gabriel, mon cher, si tu crois m’apprendre que la petite rose est une de nos alliées, alors c’est que tu te goures sur toute la lignée. Enfin, j’imagine qu’elle n’a pas du te reparler de notre rencontre sinon je ne pense pas que ton regard sur moi aurait été le même. T’attends-tu à une remarque de ma part ? Allez, je vais être gentil mon grand, je vais attendre que nous soyons un peu moins nombreux… Non, en fait, je ne suis pas gentil alors pourquoi me retiendrais-je ?

« Il faudra que tu nous présentes ta délicate petite fleur, certain d’entre nous n’ont connu que son odeur. Et courage avec notre princesse ténébreuse et cette petite dame. »

Oui, je parle bien d’Effy et d’Emma, le mélange des deux risque d’être explosif, non pas que je m’en plaigne, un combat de femme peut être mille fois plus intéressant qu’un combat entre deux hommes. Elles usent de mots bien plus que de poings. Tant qu’elles ne s’entretuent pas, cette rencontre ne peut qu’être intéressante. Enfin, une rencontre est encore plus prometteuse, c’est celle qui risque de nous opposer à cette Janine Hathaway et cet Andrei Vladescu. Je note leurs prénoms dans un coin de ma tête, me faisant la remarque que je devrais faire quelques recherches sur eux. Peu importe la raison pour laquelle ils avaient attirés l’attention de Gabriel, elle devait être importante pour qu’ils les déclarent ennemis de notre Clan. J’espérais juste que les petits gars n’allaient pas se précipiter sur eux sans prendre de précautions, je ne tenais pas à aller recueillir des cendres demain… Oui, je me mettrais à mes recherches dès ce soir. Je ne prête pas attention au reste de la réunion, plongé dans mes pensées, ces prénoms me disaient quelque chose mais impossible de savoir d’où je les tenais. Ça allait finir par me revenir quand Effy fait une entrée fracassante. Oh, la promesse de belles choses arrivaient ce soir, elle avait raté une superbe réunion et avait l’air décidé à nous dire des mots qui fâchent, quoi qu’elle ait prévu, ça allait barder. En prévision du show qui arrive, je me lève de la table pour aller servir trois verres de rhums, on risquait d’en avoir besoin si les mots commençaient à voler un peu trop haut… Mais on verra bien ce que ça donnera.

Apparemment, j’ai bien fait de sortir ces verres vu les propos que tiennent Effy, pendant qu’elle parle, je dépose leurs verres devant eux, non pas que je me prenne pour un serveur, mais ça va péter et mieux vaut boire que se taper dessus parfois. Oui, c’était bien moi qui disait cela…
Alors que je bois mon verre, j’écoute ses propos, je les analyse plutôt. L’idée aurait pu être bonne mais Effy connaissait déjà mon point de vue sur la question, je n’appréciais déjà pas les quelques visites nocturnes qu’elle avait effectué dans cette Académie… Alors, ayant déjà exprimé mon point de vue, c’est celui de Gabriel qu’elle devait attendre. Je le laisse donc parler en premier et comme je m’en doute, il exprime directement son refus. Pas forcément la meilleure méthode pour atteindre Effy et la faire réfléchir de notre point de vue mais les dès sont jetés. De toute façon, si elle est déjà inscrite à cette Académie, on ne pourra plus que limiter la casse, on ne pourra pas la faire changer d’avis, mais on pourra toujours s’assurer d’avoir un pion à l’intérieur pour être nos yeux et nos oreilles mais aussi pour veiller sur elle et sacrifier sa vie si c’est nécessaire pour qu’elle s’en sorte en vie… On avait plusieurs méthodes pour intervenir, peu importe le choix de ce soir, alors je m’assurerais juste, du mieux que je puisse, que la sécurité de tout le monde ne soit pas compromises… Décidément, entre les gars qui se lançaient à la poursuite de cette Hathaway et ce Vladescu et Effy qui allait à l’institut, manquait plus qu’elle les rencontre là-bas et on aurait le pompon… J’aurais pas dû penser à ça, je vais me porter tout seul la poisse moi…
Gabriel se tourne vers moi, voulant apparemment que je l’appuie. Eh bien, je suis d’accord avec toi mais pas avec ta méthode mon grand… Mais je m’adresse d’abord à Effy, me rappelant de nos retrouvailles et des mots que nous avions échangé à ce propos.

« Quand tu m’as demandé de te faire confiance, il n’était mention que d’une ou deux visites dans cet institut. Et maintenant, tu t’y inscrits. Apparemment, si je t’ai fais confiance, tu ne nous as pas fait assez confiance pour nous parler de ton projet dès le début. »

Oui, c’est moche de jouer avec la culpabilité des gens et tout, mais bon, je ne suis pas un gentil garçon qui tente de ménager la sensibilité des autres. Je dis ce que je pense et je pense ce que je dis. T’as mal joué tes pions Effy, t’as mal calculé le coup, t’aurais du nous en parler avant, t’aurais sûrement agis de la même façon, avec tout autant de précipitation, mais au moins, nous aurions pu nous y préparer et tenter de te convaincre. Nous mettre devant le fait accompli n’est pas la meilleure des idées que tu puisses avoir.
Je finis mon verre en finissant de prendre la parole, n’ayant pas grand-chose à ajouter. Gabriel savait que je le soutenais, Effy savait que je n’aimais pas son projet, elle allait pourtant gagner parce que cette tête de mule ne s’arrêtait pas dans son projet avant de se faire blesser. J’espérais juste qu’elle ne se ferait pas tuer cette fois.

« Je soutiens Gabriel sur ce point, ta sécurité est plus importante que les informations que tu pourrais réunir dans ce lieu. Si tu veux risquer ta vie, il y a bien d’autres endroits que cet institut du diable. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   Jeu 16 Juin - 18:35

Parlons de choses sérieuses
Gabriel, Jake et Effy


Il est grand temps de prendre les choses en main maintenant que nous sommes bien installé. C’est bien beau d’avoir des idées de projet, mais comme toujours j’aime voir les choses en grand. Je suis moroï non ? Ce serait ridicule de ne pas s’en servir. Souviens-toi Gabriel, quand tu m’as recruté tu me voyais comme une arme, et bien je te propose de devenir une bombe à retardement. Imagine tout ce que je pourrais découvrir ! Imagine tout ce qu’on pourrait accomplir avec une infiltrée à l’intérieur. Sauf que vous avez besoin de quelqu’un pour ça et oh tiens surprise, je suis une moroï ! Vous n’avez pas intérêt de refuser. Pourtant c’est ce que fait Gabriel, il refuse sans même réfléchir à cette possibilité. Pourquoi faut-il toujours qu’il parle de risques, de danger et de mort ? Je suis une grande fille, je saurais me défendre toute seule. D’ailleurs je ne serais même pas seule, mais ça il n’a pas besoin de le savoir. Pour la sécurité de Gallen il vaut mieux que je ne leur confie pas ce détail.

- Tu n’y as même pas réfléchis deux minutes ! Jake raisonne-le !

Sauf que Jake aussi est contre moi et je me rends compte que l’idée de boire un verre m’aurait franchement fait du bien si je n’avais pas été enceinte. Alors je me contente de m’asseoir sur une chaise, une moue boudeuse lorsque Jake se met aussi à me faire la morale. Ce n’est pas très gentil de ta part de vouloir jouer avec ma culpabilité. Admettez-le, si je ne m’étais pas déjà inscrite vous auriez tout fait pour m’en empêcher et je sais que vous auriez gagné, alors comme ça au moins je suis sûre d’avoir le dernier mot. Bon c’est sûr que je pourrais toujours me désinscrire, mais il n’y a que moi qui puisse le faire et ils ne me forceront certainement pas à ça.

- Arrêtez un peu avec ma sécurité, vous m’avez recruté pour ma force mais à côté de ça vous ne relevez que les risques et mes faiblesses. Laissez-moi au moins essayer ! Disons un mois, si jamais c’est trop risqué, qu’il y a des doutes ou quoi que ce soit, je laisse tomber. Mais vous verrez que j’en suis capable et qu’on avancera bien plus vite comme ça.

Maintenant allez-vous me prendre un peu plus au sérieux et reconsidérer la question ? Je l’espère bien car pour ma part je n’ai pas l’intention de changer d’avis, mais ça ils doivent bien s’en douter. Lorsque je vois comment ils prennent la chose alors que ce n’est sans doute pas la pire nouvelle que j’ai à leur annoncer, je redoute un peu la suite. Enfin peut-on vraiment dire qu’être enceinte est une pire nouvelle ? Je ne sais pas, mais moi je le vois de la sorte. J’ai vraiment envie de m’arrêter là, de ne pas poursuivre sur cet autre sujet, mais pourtant il faudra bien que je le fasse un jour ou l’autre et le plus tôt sera le mieux. Et puis je suis fatiguée de devoir user de mon pouvoir pour pouvoir leur cacher les battements de cœur, alors ça me fera toujours un problème de moins dont je devrais me soucier.

- J’ai autre chose à vous dire.

En fait j’ai un peu peur que cette deuxième nouvelle vienne renforcer leur refus quant à mon inscription à l’académie, mais après tout je peux très bien gérer les deux. J’attrape mon verre toujours posé sur la table, fuyant leur regard, jouant avec l’alcool qu’il y a l’intérieur en faisant de légers ronds avec ma main. Est-ce que je vais vraiment leur dire ça ? Bon sang je ne pensais pas que ce serait si dur d’avouer ce genre de nouvelle. Allez Effy, lance-toi qu’on en finisse, ce n’est pas ton genre de fuir devant une situation.

- Je...

Non je crois bien que j’en serais incapable. J’ai l’impression de devoir annoncer une mauvaise nouvelle à mes parents, sauf que là il s’agit de Jake et Gabriel. J’ai envie de me faire toute petite. J’ai envie de fuir. Je ne sais pas pourquoi je le vois comme ça, peut-être parce que je n’approuve pas moi-même le fait d’être enceinte. Je n’ai pas envie de lire la colère ou la déception ou je ne sais quoi d’autre sur leur visage. Pourtant maintenant que j’ai commencé je sais bien que je ne partirai pas d’ici avant de leur avoir dit, à moins que je trouve autre chose mais honnêtement je ne vois pas.

- Je suis enceinte... D’un strigoï... Et ne me demandez pas comment, je n’en ai pas la moindre idée.

Là tout de suite j'aimerais que la foudre s'abatte sur moi. Je ne relève toujours pas les yeux vers eux, préférant ne pas savoir quel genre de sentiments peuvent bien les traverser. Je continue de fixer cet alcool et de tourner ma main de plus en plus vite, de plus en plus nerveusement, m'attendant déjà à me faire réprimander comme une gosse.

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   Jeu 16 Juin - 18:40

Parlons de choses sérieuses
Effy, Jake & Gabriel

J'ai bien conscience que cette réunion n'est pas au gout de tous, moi-même, je m'en serais bien passé, j'ai des choses bien plus importantes à régler, comme le compte de ces deux gardiens que je viens de nommer, mais c'est un mal nécessaire pour la survie de la bande. Nous avons tous besoin de connaître nos alliés, comme nos ennemis, j'ai besoin de savoir quel genre de conneries les gars pouvaient avoir fais, et quel genre de personne ils auraient pu se mettre à dos. Pourtant, il semblerait qu'une grande majorité d'entre eux soit parvenu à ce tenir tranquille, en faite, Effy est sans doute celle qui c'est attiré le plus d'ennui depuis notre arrivée, mais cela ne m'étonne guerre, elle a toujours eu le chic de se mettre dans la merde, pourquoi cela aurait changé en changeant de ville ? Je ne relève pas les paroles de Jake, j'évite de faire preuve de violence avec les gars, mais je dois admettre que Jake mériterait des claques pour toutes les provocations qu'il me lance à longueur de journée.. C'est vrai, ce n'est pas toujours désagréable, mais lorsqu'il se le permet devant le reste d'une groupe, c'est une autre histoire.. Son statue lui permet ce genre de chose, et de pouvoir contester les ordres, mais je ne souhaite pas qu'un des gars se pense tout permis lui aussi, et ce mette à remettre mes décisions en cause. Deux personnes avaient cette chance, Effy, et Jake, pas d'autres.

L'entrée d'Effy nous empêche de nous attarder plus que nécessaire sur cette discussion, et je fais signe à chacun des membres présents de nous laisser tous les trois. Vous sentez la mauvaise nouvelle arrivée ? Je la sens à des kilomètres à la ronde. Pour qu'Effy fasse une entrée comme celle-là, c'est qu'elle a quelque chose d'important à nous dire, et étrangement, je sens que cela risque de ne pas me plaire. Et en effet, c'est une très mauvaise chose. J'espère que tu rigoles Effy ? Qu'il ne s'agit que d'une mauvaise blague ? Hors de question que tu mettes les pieds là-bas, tu as raison, cela pourrait nous apporter de précieuse informations, hélas, elles ne te serviront pas à grand chose si tu te fais attraper entre temps, et en allant provoquer ces gardiens sur leurs propres terrains, c'est ce qui finira par arrivée. Je regrette, mais je ne prendrais pas ce risque avec toi.. Trouves-nous une autre moroï de confiance, trouves-nous quelqu'un qui pourrait nous apporter ces informations, mais ce ne sera pas toi.

« Je n'ai pas besoin de réfléchir davantage sur la question, je ne changerais pas d'avis, tu ne mettras pas les pieds là-bas »

J'ignore ton point de vu, Jake, mais tu n'as pas intérêt de me contredire. De toute façon, nous savons tous les deux que même si tu t'avères être de son côté, tu ne parviendras pas à me faire entendre raison.. Sauf que nous n'aurons pas besoin de le découvrir, car tu es bel et bien de mon avis. Peut-être est-il un peu cru dans sa façon de présenter les choses, mais je n'irais pas le contredire, nous savons tous les trois qu'il a raison, qu'Effy c'est inscrite dans cette académie avant de nous concerter, parce qu'elle ne voulait pas nous laisser le choix, et c'est une chose que je n'approuve pas, moi non plus. Jake ne sait pas montré très doux dans ces propos, mais tu ne fais guère mieux, Effy. Nous rappeler la raison pour laquelle nous t'avons recruté est quelque peu déloyale, mais si tu crois que cela réussira à modifier ma façon de voir les choses, tu te trompes, en beauté.

« Comme tu l'as si bien dis, tu es sur liste rouge, Effy.. Combien de temps crois-tu qu'il leurs faudra pour comprendre qui tu es ? Et tu peux être sur que ce jour là, ils n'hésiterons pas à t'éliminer, ils ne prendront pas le risque que tu t'échappes à nouveau »

Alors la décision est prise, tu ne mettras pas les pieds là-bas. Ce n'est pas une question de faiblesse, tu es sans doute capable de te battre contre eux, mais tes pouvoirs ne pourront pas toujours te sauver, tu pourrais te retrouver dans une situation que tu ne pourrais pas gérer, et nous ne pourrons pas te venir en aide si tu es au sein de l'académie. C'est vrai que les risques sont minimes, mais tout de même là, et pour cette raison je ne changerais pas d'avis.

« T'inscrire dans cette académie était stupide, le faire sans notre accord, est plus stupide encore »

Je suis trop franc ? Je m'en fiche, elle ne devait pas s'attendre à ce que je saute de joie à cette idée. Elle a voulu faire les choses dans son coin, comme une grande, à elle dans assumer les conséquences, et donc, mon point de vu. Je ne sais pas ce que tu as à rajouté à cela, Jake, je ne sais pas si tu es de mon avis, là encore, de toute façon, j'imagine que cela ne changera pas grand chose à la situation. Autre chose à nous dire ? Est-ce encore une mauvaise idée ? Je ne céderais pas une seconde fois, Effy, alors prends très attention à ce que tu comptes dire. Je me concentre un peu plus sur elle face à son silence. Et bien ? Maintenant que tu as commencé, tu n'espères pas pouvoir t'en sortir sans nous dire ce que tu as en tête, j'espère ? Je l'admets, je crains quelque peu ce qu'elle peut avoir à nous dire. Ce n'est pas le genre d'Effy d'être intimidé, même lorsqu'elle sait que nous n'approuverons pas son idée, cette fichue inscription en est la preuve, alors pour qu'elle se taise, et nous laisse au beau milieu de notre inquiétude, c'est que ce qu'elle a à nous dire, n'est pas une mince affaire.

Sommes-nous censé être heureux de cette nouvelle ? Après tout, n'est-ce pas ainsi que les choses se passent normalement ? Les gens ne sautent-ils pas de joie face à une femme enceinte ? Je crois bien que si, pourtant, ce n'est pas ainsi que cela se passe, à la place de la joie, c'est une toute autre émotion qui m'envahi, la colère. Comment as-tu pu être aussi stupide pour tomber enceinte, Effy ? Et d'un Strigoï ? Je pensais que cela était impossible, d'ailleurs j'aurais bien pensé à une blague, mais au vu de sa façon de procéder, je dirais qu'elle est sincère. Enceinte.. Franchement, Effy, ne crois-tu pas que c'était la dernière chose à faire ? Je reste silencieux de longues minutes, je ne me retourne même pas pour connaître la réaction de Jake, je me contente de fixer Effy, qui de toute façon, à fuit notre regard. J'imagine que lui crier dessus ne servirait pas à grande chose, pourtant, j'aurais bien envie de l'attraper, et de la secouer une bonne fois pour toute pour qu'elle se rende compte de la connerie qu'elle a fait. Au lieu de ça, je fais preuve de calme qui m'étonne moi-même lorsque je reprends la parole, et je ne sais pas s'il s'agit d'une bonne chose, nous savons tous qu'après le calme, vient la tempête.

« Qui est le père ? »

Puisque tu as conscience qu'il s'agit d'un Strigoï, j'imagine que tu sais qui est le père, non ? Demander son nom, n'est peut-être pas une bonne idée, je ne sais pas si je pourrais me retenir d'aller lui casser la gueule, à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   Mar 23 Aoû - 16:00



Parlons de choses sérieuses
Effy & Gabriel & Jake

La réunion de l’ennui s’est transformée en combat contre le diable. Sauf que je n’arrive pas trop à savoir qui est le diable pour le coup. Pourquoi Effy veut-elle rejoindre cette Académie ? Au mieux, ils vont la faire chier, au pire, ils la découvriront et… Eh bien vaut mieux pour eux qu’ils pondèrent leurs réactions. Mais dans tous les cas, ça va mal finir et ça va tous nous mettre sur les nerfs. D’ailleurs depuis combien de temps est-ce qu’elle a ce projet insensé en tête ? Nan en fait, il vaut mieux que je ne réfléchisse pas trop dans ce sens sinon je vais vider tout l’alcool du manoir… Dans le vide vu que de toute façon, je peux pas finir saoul mais c’est soit ça, soit tout détruire.
J’appuis sur les bons boutons, du moins je tente, pour convaincre Effy de réfléchir. Mais elle n’a pas l’air de vouloir le faire. Effy enragé premier service et elle est déjà prête à nous mettre K.O. Fais gaffe à ne pas briser les corps en mordant trop fort, Effy, ça serait dommage pour toi. Et pour rappel, ma petite princesse ténébreuse, je n’étais pas là quand tu t’es ramené dans le lot. Mais j’ai appris à t’accepter, puis à t’apprécier avant qu’on en arrive là. Donc techniquement, je ne t’ai pas recruté. Et surtout pas pour tes forces. Ouais, comme tout le monde, t’as tes faiblesses également. Mais maintenant, tu es aussi une faiblesse. Celle de Gabriel et la mienne. Celle du groupe même. Comment tu crois qu’on prendra les blessures que tu pourrais récolter là-bas ?

Mais je n’ai pas l’impression que palabrer là-dessus changera quelque chose. On a beau être butés, à moins de coller au train d’Effy, elle saura nous semer. Et même ainsi, il suffira d’un rayon de soleil pour qu’elle puisse nous mettre sur la touche. Je laisse Gabriel parler, résumer nos pensées pour deux, pendant que je m’éloigne un peu pour réfléchir. Il allait falloir qu’on infiltre l’Académie, qu’on y place nos pions et qu’on en mette le plus possible sous hypnose. Mais en même temps, il allait falloir que le moins de monde possible soit au courant de cette aventure, histoire que personne ne parle et ne foute en l’air cette couverture. Je ne doute pas que personne ne nous trahira ici, mais sous le coup d’émotion, il y a des paroles en l’air qui pouvaient faire des dégâts. Il allait falloir que je me rapproche de Bastien, au moins avec lui, j’étais certain que j’aurais sa loyauté, vu que sa préférence allait vers Effy… A deux et avec assez de ce magnifique don de suggestion, on devrait au moins un peu couvrir le danger… Je reprends le cours de la discussion quand Gabriel finit par conclure en traitant Effy de femme stupide. Hum, mon pote, faut que tu prennes des cours pour apprendre à parler aux femmes, tu risques de vexer notre princesse.

« Il y a beaucoup de choses qui pourraient faire tomber ta fausse identité, Effy. Il va falloir que tu prétendes maîtriser un élément qui n’est pas toi. Il faudra aussi que tu arrêtes de nous fréquenter. Aller voir des strigoïs n’est pas une chose habituelle pour une moroï. Il faudra aussi que tu sois discrète, qu’on ne te remarque pas. Que dès qu’on détourne le regard de toi, on t’oublie. Et tu veux maintenant une période de test qui dure un mois ? Tu penses vraiment pouvoir prétendre pendant autant de temps ? Sans t’oublier au milieu de ton rôle ? »

Oui, contrairement à Gabriel, j’arrive à me détacher assez pour opposer des arguments un minimum… élaborés. Et surtout imparables. N’oublies pas, j’ai beau prétendre être le trublion de la troupe, je suis aussi un ancien avocat. Et contrairement à ce qu’on croit, faut pas être un idiot absolu pour faire ce métier, au contraire. Faut savoir contourner absolument toutes les défenses, rentrer dans les têtes pour retourner les arguments des uns contre les autres. Il faut savoir semer la graine du doute. Même si pour le cas où… Je placerais quand même quelques pantins à ton Académie. Pour le cas où je ne peux pas te convaincre.
Je prends le temps de lui adresser un petit sourire avant de lever mon verre bien haut pour le boire. Buvons à ton mensonge, Effy. Buvons à cette soirée qui promet d’être catastrophique. Oh oui, on va l’adorer cette soirée…

Par contre pour la suite de la conversation… Je l’avoue, il faut un temps pour que ça me monte au cerveau. On ne peut pas m’en vouloir, en 350 ans, je n’ai jamais été confronté ça. Fils unique, sans aucun gosse et depuis j’ai rejoins ce groupe où Effy est la première femme avec des ovaires en état de marche dans le coin. Plus de 300 après… Donc ouais, je suis surpris. On me parle en langue étrangère et on a oublié les sous-titres. Nan en fait même les sous-titres doivent être traduits pour le coup. Parce que c’est uniquement quand Gabriel reprend la parole que finalement, je sors de l’état dans lequel je suis. J’en profite d’ailleurs pour reposer mon verre qui était à mi chemin vers ma bouche, je devais ressembler à une statue de cire. Mais encore une fois, j’ai été surpris. Et pourtant ce n’est pas quelque chose de facile à faire d’habitude. Faut vraiment que je me reprenne. Mais je vais pas parler maintenant, je n’ai pas confiance en ma voix. Je préfère observer, comprendre et après… Bah je sais pas trop ce que je ferais après. Je verrais. Quand j’aurais vraiment enregistré ce qui se passe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   Mar 13 Sep - 0:48

Parlons de choses sérieuses
Gabriel, Jake et Effy


Cette soirée est catastrophique. Pourquoi est-ce que j’avais bon espoir que tout se passe bien déjà ? Peut-être parce que d’habitude j’arrive à faire en sorte de les convaincre, mais pas ce soir on dirait. J’en ai marre qu’on me traite comme une enfant et qu’on ne me fasse pas assez confiance pour prendre des risques. On envoie les garçons aux bataillons et les filles doivent rester sagement à la maison ? Hors de question ! J’ai le droit à ma part moi aussi et tout comme eux j’ai envie de participer. Franchement je suis sûre que je pourrais faire une très bonne espionne ! J’ai toujours voulu jouer aux agents secrets. Bon je sais que là il ne s’agit pas d’un jeu, mais franchement, vous avez vu toutes les failles de cette académie ? On sait tous que malgré les risques ce serait un jeu d’enfant, seulement ils ne veulent pas le reconnaître, voilà tout.

Ils parlent à tour de rôle, détruisant peu à peu mon enthousiasme. Franchement vous n’êtes pas amusant ce soir ! Et pas très aimable non plus. Tu dis que tu ne changeras pas d’avis Gabriel ? Et bien on est deux dans ce cas-là, je me suis déjà inscrite et peu importe à quel point tu trouves ça stupide, je ne compte pas rebrousser chemin maintenant. Ses mots me blessent et m’énervent, encore une fois j’ai l’impression d’être rabaissée au statut de petite fille et c’est agaçant. Quand est-ce qu’ils me confieront une mission sans avoir à surveiller mes arrières au juste ? Ce serait bien de commencer un jour et aujourd’hui me paraît une bonne idée. Vous voulez attendre quoi ? Que j’ai quarante ans pour enfin essayer ? Désolée mais je ne suis pas aussi patiente. Et oui Jake, je sais déjà qu’il y a des tas de choses à prendre en compte mais tu sais quoi ? Gabriel et toi avez été de très bons professeurs.

- Ils ne sauront pas pour cette fausse identité ! Ils n’ont jamais rencontré cette Scarlett et sur les photos de ses papiers on pourrait croire à ma jumelle ! L’académie ne sait pas pour sa disparition et ignore à quoi je ressemble aujourd’hui alors il n’y a aucune raison qu’ils fassent le rapprochement avec moi. Et je pourrais toujours vous fréquenter puisque je n’ai pas élu domicile à l’académie, j’ai simplement le droit d’y aller quand bon me semble et pour la durée de mon séjour ici, alors ils n’auront pas non plus besoin de savoir pour mon pouvoir. J’ai pensé à tout, même au dhampir qui serait mon gardien, comme ça vous n’aurez pas à vous inquiéter lorsque je serais sur place. Vous pouvez tenter de poser des questions pièges, j’ai déjà pensé à tout, il ne vous reste plus qu’à accepter, ce serait quand même mieux que de bouder !

Oui c’est surtout à toi que j’adresse ces derniers mots Gabriel, bien que Jake est concerné aussi. Et si vous arrêtiez un peu de tenter de démonter mon plan et de m’engueuler ? Ce serait sympa, surtout que j’ai autre chose à vous annoncer et si la première nouvelle ne vous fait pas plaisir, je n’ose même pas imaginer ce que donnera la deuxième. Non c’est décidément une très mauvaise soirée, j’avais un peu trop confiance en moi en arrivant mais maintenant toute cette assurance s’est envolée. Allez Effy, il est temps de leur avouer pour le bébé. Oui c’est le moment... Je prononce ces mots lentement, j’y vais presque à reculons, souhaitant revenir en arrière une fois l’annonce faite. Il y a un instant de silence qui me paraît durer bien trop longtemps. Je relève même le regard vers eux pour voir s’ils respirent encore, même s’ils n’en ont pas besoin. Je vois Jake figé et Gabriel inexpressif. Pas le plus beau tableau d’eux que j’ai pu voir. Je finis par rebaisser les yeux, m’attendant à une nouvelle crise.

Jake ne dit toujours rien. Gabriel finit par poser une question. Qui est le père ? Qui est le père ?! C’est tout ce que tu as à me dire face à cette nouvelle ?! Ma perte d’assurance disparaît doucement pour laisser la confiance revenir. Pourquoi est-ce la seule chose qui t’intéresse Gabriel ? Tu veux tuer le père ? Le menacer ? Lui casser la gueule ? Ne compte pas sur moi pour laisser cette rencontre arriver, je préfère que le groupe se tienne éloigner d’Emrys et inversement. Je sens des tas d’émotions différentes monter en moi, trop de sensations fortes. C’est peut-être les hormones, je ne sais pas, mais je m’emporte. Je me relève sèchement, ma chaise reculant dans un bruit sourd alors que je pose mes deux mains sur la table en plongeant mon regard d’abord vers Gabriel.

- C’est tout ce qui t’intéresse, de savoir qui est le père ? Tu ne te demandes pas plutôt comment une grossesse d’un strigoï se déroule ? Parce que moi vois-tu je me demande tous les jours si ça se déroule comme n’importe quelle autre grossesse. Tu ne te demandes pas non plus comment je le vis ? Peut-être que tu devrais être un peu plus heureux pour moi. Peut-être que tu devrais au moins me rassurer parce que même si ça ne se voit pas cette larve me fout la trouille !

Oui, la Effy furieuse s’est réveillée et je ne sais même pas si c’est de leur faute ou de la mienne. Qui est en tort dans cette histoire déjà ? Eux ou moi ? Je ne sais même plus, je sais juste que j’ai besoin de m’emporter et de laisser tout sortir, alors c’est ce que je fais, et ensuite j’irais m’enfermer dans ma chambre comme une enfant, puisqu’apparemment c’est ce que je suis à leurs yeux. Je me tourne cette fois vers Jake qui n’a toujours rien dit à ce sujet, première fois que monsieur devient muet, il n’a pas vraiment choisit son moment.

- Et toi, tu n’as rien de mieux à m’offrir que le silence ? Même pas une blague à propos des gosses ? Une provocation ? Quelque chose ! C’est bien, ce bébé va apprendre à grandir avec une mauvaise mère, un parrain qui veut probablement tuer son père et un autre qui est devenu muet ! Autant lui épargner ça et le tuer tout de suite !

Je ne me rends même plus compte de ce que je dis, ni de la table qui est secouée depuis tout à l’heure comme s’il y avait un tremblement de terre. A la place je leur tourne le dos et quitte le bureau pour aller me calme là-haut. Peut-être que m’enfermer avec mes belles robes pendant une bonne heure me calmera. Ou alors ça me donnera envie de pleurer en pensant que dans quelques mois je ne pourrais plus en porter aucune. Finalement c’est déprimant d’être enceinte et j’ai encore plus de huit mois à tenir.

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parlons de choses sérieuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons de choses sérieuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînons-nous, avant les choses sérieuses. [Solo-FB]
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» On démarre les choses sérieuses [libre]
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!
» [Archive 2006] Le Samain, ma vision des choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps communs-
Sauter vers: