Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 20
Age : 20
MessageSujet: Renaissance   Jeu 16 Juin - 3:04

Renaissance
Qu’est-ce qui définit le faible et le fort ? J’ai toujours appartenu à la première catégorie, incapable d’échapper à ce destin de tortures et de souffrances. Je ne veux plus de cette destinée. Je ne veux plus devoir dépendre des autres. Je ne veux plus que quelqu’un puisse me faire quoi que ce soit sans mon accord. J’ai bien l’intention à ce que mon dernier séjour à l’unité ne se réitère pas. J’ai bien l’intention de ne plus être la proie mais d’enfin devenir le chasseur. La peur et la faiblesse, j’ai enfin décidé de m’en débarrasser, de la laisser aux autres et cette fois je ne compte plus rien laisser m’arriver.

Tous mes souvenirs me sont revenus, ou du moins une bonne majorité, le reste revient peu à peu par bribes lorsque je m’endors. Faire redevenir Callie alchimiste a annulé les effets du tatouage sur mes souvenirs. Comment ? Je ne sais pas, mais ça avait l’air de déplaire fortement à ces humains. Je ne comprends pas pourquoi. Certes je ne risque plus de les aider à quoi que ce soit maintenant que je me souviens d’eux et de ce qu’ils font, mais ces souvenirs-là vont considérablement changer le cours de ma vie. En m’étant enfuis de cette unité, je m’étais rendu compte de quelques différences, déjà parce que j’avais pris en muscle, mais aussi parce que j’avais certains réflexes que je ne comprenais pas  et surtout, mon pouvoir avait évolué. Avant il n’y avait que des questions sans véritables réponses, aujourd’hui tout devient enfin clair.

Je sais me battre. Je sais tuer. Au départ je me suis demandé s’il ne s’agissait pas de faux souvenirs, mais j’ai testé ça dehors, j’ai mis mon entrainement en application et j’ai pu tuer à nouveau. En une nuit j’ai quitté la case du faible pour passer à celui du fort. Je me souviens maintenant à quoi sont dues toutes ces cicatrices sur mon corps. Je me souviens de tout ce qu’ils m’ont fait mais surtout de tout ce que j’ai fait et de comment j’ai appris. Depuis tout ce temps j’étais devenu une machine à tuer et je ne le savais même pas. A partir de ce jour ma vie a pris un nouveau tournant et cette fois, j’ai bien l’intention de rester fidèle à ce que je suis, de ne jamais retrouver la place du faible, de me battre jusqu’à la mort.

Vous vous demandez probablement où a bien pu passer le Rick que vous connaissez ? Et bien il n’est plus là, disparu sous les tortures, enterré par les coups et les morts. Une mort en particulier m’a littéralement achevé, celle de ma sœur Hedwige. Des regrets, voilà tout ce que j’ai à présent. Je regrette de m’être comporté comme un connard avec elle lors de nos dernières rencontres. Je regrette de ne pas m’être plus investi dans sa vie. Je regrette d’avoir laissé ce monstre me l’arracher. Pardonne-moi Hed, j’ai été un mauvais frère mais je te jure de te venger. Quelque part je t’en veux d’être mort Hed, tu connais la paix maintenant alors que moi je dois continuer de survivre dans ce monde de souffrance, dans un monde où tu n’es plus là. Lorsque tu es morte tu as emporté avec toi mon cœur et mon âme, mais je te jure qu’à partir d’aujourd’hui, c’est moi qui deviendrais le malheur de ce monde.

Après mon retour de l’unité, j’ai décidé de quitter l’académie, les prévenant que je m’absenterai quelques temps pour ne pas qu’on me recherche. Je me suis isolé dans un entrepôt à l’extérieur de la ville, m’entraînant sans relâche matin, midi et soir, jour après jour. Il est temps que je me remette physiquement en forme. Il est temps que tout cet apprentissage me soit utile. Je n’ai fait que ça durant ces trois dernières semaines, prenant rapidement en muscles, retrouvant cette force et cette rapidité que l’on m’avait fait oublier. Les moroïs ne doivent pas se battre, c’est toujours ce que l’on entend à l’académie, mais les moroïs comme moi qui sont pris pour cible et qui n’ont pas de dhampirs doivent savoir se protéger seul. A partir d’aujourd’hui je pourrais enfin me vanter d’être devenu un soldat moi aussi. Où que tu sois Hedwige, j’espère que tu es fier de moi, car je suis devenu ce nouveau Rick pour toi.

Trois semaines et trois jours sans interruption, sans pause, sans divertissement. Je suis redevenu le Rick que l’unité a créé avec quelques améliorations. Mon entrainement est désormais terminé. Il est maintenant temps de tester mes capacités sur le terrain et quoi de mieux pour cela que de revenir dans la ville où les monstres ont trouvé bon de s’installer. Me voilà de retour à Missoula mais cette fois, je suis un homme nouveau. La traque a déjà commencé, un seul monstre pour l’instant, autant débuter doucement que de mourir bêtement. Le strigoï vient d’attirer sa proie dans une ruelle sombre, une naïve petite humaine. Lorsque toute son attention est tournée vers elle, j’arme mon arc de ma flèche et tends le fil, prenant quelques secondes pour viser avant de lancer. Je regarde la flèche voler dans sa direction avec de grands espoirs, mais le strigoï se tourne à temps et attrape la flèche avant qu’elle ne le blesse. On dirait bien qu’il va me falloir plus d’entraînement pour le tir à l’arc, mais au moins j’avais prévu le coup d’un possible échec. J’appuie sur un bouton accroché à mon jean et le bout de l’arc explose, répandant un poison d’alchimiste sur son visage pour l’aveugler. L’humaine se met à hurler, ne comprenant rien alors que je m’empresse de les rejoindre.

- Fuis.

C’est le seul mot que je lui adresse avant d’entamer le combat avec le strigoï aveugle. Je sais que sa vue ne tardera pas à revenir alors il vaut mieux que je lui assène le plus de coups maintenant. Au moins j'ai le mérite d’être bien équipé. Je plante un kunaï en argent à l’arrière de chacun de ses genoux pour mieux l’immobiliser, j’esquive un premier coup, frappe à mon tour mais déjà le monstre a retrouvé la vue. Il use de sa rapidité pour retirer les lames plantées dans son corps et me balance contre le mur, mon crâne frappant en premier. Le strigoï se met alors à rire en réalisant que je ne suis pas un dhampir mais simplement un moroï.

- Les moroïs d’aujourd’hui sont décidément suicidaires, tu aurais mieux fait de resté cacher dans ton académie, morveux.

Il m’attrape par la gorge, me soulevant peu à peu jusqu’à ce que mes pieds ne touchent plus le sol. Je n’ai pas assez de force pour le repousser de mes simples bras et je commence à étouffer, mais je ne suis pas prêt d’abandonner comme ça. Souviens-toi Rick que ton pouvoir est une véritable arme. Les yeux du monstre passent du mépris à l’incompréhension puis à la douleur. Il finit par se mettre à hurler, me relâchant et tombant à genoux au sol en plaquant ses mains contre ses tempes. C’est décidément un bien dangereux pouvoir que j’ai là. Je profite qu’il soit dans cet état pour attraper une lame en argent et la planter dans son cœur. Je regarde le strigoï tomber, raide mort à mes pieds alors que je reprends mon souffle, constatant mes résultats.

- Pas si mal pour une première fois...

- Dommage que ce ne soit la dernière.


J’ai à peine le temps de me retourner que je vois le visage d’un strigoï enragé, déjà en train de me foncer dessus pour mettre fin à mes jours. Ça on peut dire que je l’avais pas prévu…


- crooner curves


Dernière édition par Rick Heroland le Jeu 16 Juin - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 16 Juin - 3:06

Renaissance
Gallen & Rick

Un jour, je passerais une semaine sans m’improviser apprenti-traqueur. Non, parce que j’aime apprendre, mais ça va deux secondes. J’ai pas la fibre du traqueur et surtout pas avec Rick, je commence à en avoir marre de rechercher mes moroïs. Effet ping-pong assuré, on me refile toujours les fugueurs, je dois les attirer. Rick, Effy, Rick. Choisir entre la peste et le choléra, les deux sont aussi incontrôlables et dévastateurs.
Je pensais pourtant être bien parti avec mon con de meilleur ami mais faut croire que non. Monsieur disparaît et se ramène pour nous dire « bah… Je vais disparaître. » Ouais bah t’avais pas besoin de ramener ta fraiser pour nous dire ça. Et t’aurais pu me filer ton numéro de téléphone, que je garde le contact. Mieux, t’aurais pu m’envoyer un texto parce que mon numéro, il a pas changé lui ! Mais non, c’est bien mieux quand tonton Gallen, il part à la recherche des sales gosses. Bah oui, pourquoi on se pose la question. Rien n’est mieux que de me voir tourner en rond dans la ville.

Le bon point… Je crois. C’est qu’Effy m’a redonné ma « liberté ». Je peux passer du temps avec elle sans prétendre le faire pour une protection dont elle n’a pas besoin. De toute façon, on a bien vu que ça donnait quand je cherchais à protéger quelqu’un ! Il disparaît toujours pour se faire torturer. Alors ouais, vaut mieux que je n’ai que des potes et pas des protégés… C’est moins dangereux pour eux. Mais en attendant, j’ai mon ex (nouveau ?) protégé à ramener par la peau du cou dans un lieu plus sur… Non carrément la peau du cul en fait, ça devrait le faire réfléchir, ça lui fera plus mal.

Je tourne depuis trois heures dans le nouveau secteur, celui où, les Strigoïs d’Effy auraient vu un mec correspondant à moitié à Rick… A moitié je dis bien. Parce que monsieur serait devenu monsieur muscle brun. Ouais bah Teddy Bear, t’as intérêt à m’expliquer le changement quand je t’aurais retrouvé. Comme ça je pourrais me concentrer sur le prochain problème urgent : Effy. Vous voyez le problème ? Ouais, je tourne. Rick. Effy. Rick. Effy. A l’infini. Ça fout la gerbe. Ou le tournis. Mais les deux ne sont pas indissociables.

Il y a une femme qui court et qui est à deux doigts de me rentrer dedans. Ralentis cocote, j’ai bien trop de contacts avec la gente féminine dernièrement. Je n’aurais pas réagis plus que ça s’il n’y avait pas eu les traces de sang dans son cou. Ça, ça correspond à une personne qui aurait des informations. Je ne tente pas d’arrêter la femme, mieux vaut qu’elle se mette en sécurité. Par contre, je sors mon pieu, commençant à trottiner vers le lieu d’où elle vient. Je mesure mon souffle pour ne pas me retrouver mort avant même un début de combat… Et je me retrouve dans une scène merdique. Bizarre… C’est pareil. Rick. Qui est bien brun. Qui est bien musclé. Qui est armé. Mais qui a un ennemi dans le dos surtout, bien qu’il ne s’en rende pas compte. Arrête de nous tourner le dos, ‘bécile de Rick, l’amour est de l’autre côté !

Je ne prends pas le temps de réfléchir, dès que le Strigoï parle, je sors une dague que je lance. Je suis incapable de viser correctement avec une carabine, mais par contre, le lancer de dague, ça va. Bon, je ne réussis pas à mettre assez de force dans mon coup pour tuer monsieur le Strigoï mais la dague est au bon endroit pour ma prochaine action. Attention les fesses, j’arrive pour un plaquage digne d’un professionnel de rugby. En fait, je profite de l’effet de surprise et de la douleur qui aveugle surement le Strigoï (si j’en crois son mugissement de rage et de douleur… On dirait un bœuf. C’est mignon non ?) pour sauter sur son dos et enfoncer la dague, entourant son torse de mon bras libre. Ça c’est du poignardage. Même si ce mot n’existe pas.
Bref, avec l’élan, je suis à deux doigts de me casser la gamelle donc je lâche tout, le Strigoï et mon arme (et je me rends compte d’ailleurs que j’ai laissé tombé mon pieu tout à l’heure) pour me redresser, croisant du coup le regard stupéfait de Rick. Ouais, c’est moi mon pote.

« Surpris, mon pote ? »

Je lui adresse un sourire avant d’agir, plus vite que je ne l’aurais cru possible. Un bon coup de poing dans son plexus. J’espère que tu vois des étoiles mon gars, comptes les bien, y en aura encore plus la prochaine fois que tu me refais un coup fourré !
Je me laisse aller à parler, beaucoup. A faire mon sérieux et mon préoccupé. Ouais, un vrai poto quoi… Que je ne suis pas. Parce que j’ai réussi à le perdre. Et il ne m’a pas fait assez confiance pour me rappeler.

« Bordel mec, un coup de fil, c’était tant demandé que ça ? Et qu’est-ce que tu fous là d’abord ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Age : 20
MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 16 Juin - 3:07

Renaissance
Terminé l’entraînement et bonjour le combat. Est-ce que je suis vraiment prêt ? J’imagine qu’on ne tardera pas à le savoir. Je commence soft avec un seul ennemi à la fois, parce que bon je veux bien devenir un combattant mais je ne peux pas non plus devenir Terminator du jour au lendemain et survivre avec cinq strigoïs sur le dos. Non pas possible, pas pour moi en tous cas. Bref, on peut dire que face à cet unique strigoï, je m’en suis plutôt bien sorti quand même, non ? Un cadavre à mes pieds et moi sûrement quelques bleus dans le dos et un mal de crâne mais soyons honnête, j’ai connu largement pire donc je ne pleurnicherais pas pour ça. Bon par contre je ne m’attendais pas à ce qu’un autre monstre à dents longues me tombe dessus. Paix à ton âme Rick.

Je suis prêt à contre-attaquer, mais surtout à accueillir la mort parce que celui-ci m’a l’air bien plus coriace et que moi j’ai pris un peu trop de temps avant de réagir, mais apparemment ce n’est pas le cas d’une autre personne. Une dague frappe de plein fouet le strigoï, l’arrêtant dans sa lancée, autrement dit tout droit vers moi, et un type sort de nulle part et se prend pour un rugbyman... Est-ce une surprise qu’il s’agisse de Gallen ? Pas vraiment, c’est tout à fait son genre. Enfin au moins sa méthode a le mérite de fonctionner puisqu’il parvient à l’achever sans recevoir en retour le moindre dégât. Toujours la super forme pour toi à ce que je vois. Il se redresse et se rapproche de moi et je dois dire que je suis encore un peu sur le cul mais bien heureux qu’il soit là et surtout qu’il soit intervenu. Oui c’est ce que je pense mais pas ce que je dis.

- Juste un peu, mais bon à deux secondes près j’aurais pu l’avoir.

Ou alors à deux secondes près je serais en train d’agoniser, c’est probablement plus un truc dans ce genre là en fait, mais on va faire semblant de croire le contraire. Je lui rends le sourire qu’il m’adresse, finalement c’est assez réconfortant de le revoir et de savoir que je peux toujours autant compter sur lui pour me sauver la peau même s’il n’est plus mon dhampir. Enfin ce qui serait bien c’est qu’il ne m’ait pas sauvé pour me tuer, parce que ce coup-là je l’avais pas vu venir. Son poing s’abat dans mon plexus, de quoi me faire plier à moitié et lâcher un grognement. Je préférais nos anciennes retrouvailles, quand on se faisait une accolade, c’était quand même plus sympa. Je reprends un bon coup mon souffle avant de répondre à ses questions.

- Tu m’avais manqué aussi mon pote, même si j’aurais préféré éviter que tu me le montres. Sinon pour le coup de fil j’avais pas de portable sur moi, donc ça aurait été un peu compliqué, et puis tu devais certainement être assez occupé comme ça.

Ce n’est pas une critique ni même un reproche, juste un constat. T’es un dhampir, c’est normal que ton emploi du temps soit chargé, alors que moi j’avais rien de mieux à faire que de m’entraîner et ne pas me laisser encore une fois kidnapper ou tuer, on peut dire que j’ai plutôt bien réussi cette fois. Ah c’est vrai que j’ai pas encore répondu à sa deuxième question. Qu’est-ce que je fous là ? Bah à vrai dire je pensais que ça se voyait mais on dirait que c’est pas encore ça.

- J’étais en pleine chasse, ça se voit non ? L’arc, le pieu, tout ça... T’es là depuis combien de temps ? Tu m’as pas vu tuer l’autre strigoï ? Dommage sinon, t’as loupé un sacré spectacle !

Est-ce qu’il va me prendre pour un fou ? Peut-être bien, il pourrait après tout, je le suis un peu, d’une certaine façon. Bref, je m’éloigne un peu de lui pour récupérer mes armes tombées par terre et sur le cadavre, ma fléchette, mes kunaïs, mon pieu, et je crois que le compte est bon. Je reviens vers Gallen, qui semble être finalement le plus surpris de nous deux, et décide de reprendre la parole.

- Ma dernière visite du côté des humains m’a permis de me souvenir de ce que j’avais oublié. Ils ont fait de moi un combattant, un agent double aussi, et maintenant je soulage ma conscience en tuant des ennemis.

Voilà le topo, même si au fond il y a plus que ça, beaucoup plus... Le retour d’une strigoï à l’état d’alchimiste, mes souvenirs revenus, tous ces moroïs que j’ai vendu, la mort de ma sœur… Ouais pas vraiment de bonnes nouvelles, mais bon apparemment il faut faire avec et j’ai trouvé un moyen d’être utile sans avoir trop à penser. Pas mal, non ?



- crooner curves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Renaissance   Mer 17 Aoû - 1:50

Renaissance
Gallen & Rick

Ce con de Rick ! Il me fait le chercher partout et je le retrouve au dernier endroit au monde où il devrait être : à côté de strigoïs. Et merde à la petite voix d’Effy qui me dit que les strigoïs sont, parfois, gentils. C’est pas le genre de gens avec qui Rick devrait composer. Nan en fait, il devrait être en train de prendre le thé avec la reine, pour tenter de découvrir tout ce qui a pu se passer dans sa vie de fou depuis la dernière fois. Je sais, plus de mémoire, il devient cinglé mais hey ! La royauté est composé de cinglé donc il aurait pas été dépaysé !
Je lui adresse un sourire, je lui demande s’il est surpris. Mais dans ma tête, je lui adresse un bon coup derrière la tête et je lui demande s’il est cinglé. Me regardez pas comme ça, c’est presque pareil d’abord ! Et en plus, cet ‘bécile pense qu’il aurait pu s’occuper de Mr Kinder Surprise. Ouais, la chance du débutant, tu connais ? Même un dhampir surentraîné n’est pas capable de s’en sortir s’il est pris par surprise ! Et ouais, c’est le rugbyman qui te dit ça !

« Et à deux secondes près, j’aurais aussi pu retrouver ton cadavre, idiot ! »

Cette fois, pour ses propos et aussi parce qu’il le mérite bien, je lui fous un coup qui lui coupe le souffle. De quoi lui faire respirer une bonne dose d’air frais et d’intelligence ! Quoi que, normalement, de nous deux, l’intelligent c’est lui. Bon bah disons de l’air frais et du bon sens. C’est cool le bon sens. Personne n’en a jamais assez. Ça sauve des vies aussi. Bien plus que les dhampirs. Donc ouais, il aurait peut-être besoin d’un deuxième coup ?
Enfin, je me retiens pas, je déverse ma diarrhée verbale sur lui, heureusement sans odeur, et il finit par se reprendre assez pour me répondre. Ouais ducon, tu m’as manqué mais rien que pour les frayeurs que tu m’as fais, tu ne risques pas de me l’entendre dire ! Quand à ne pas avoir de téléphone ? Attends, à quoi ça sert d’avoir des gens autour de soi et de sauver leurs miches si tu ne peux pas leur piquer leur tél deux secondes ? Et puis même, rentres dans le premier bar venu, files un bifton et ils te laisseront utiliser leurs téléphones ! C’est une excuse de couillon celle-là mais disons qu’elle passe. Parce que tu manques d’originalité. Et de bons sens. Un autre coup ? Ca pourrait te remettre les idées en place mon gars !
En fait, je réfléchis encore plus à cette idée de coup quand ma mâchoire tombe parce qu’il me répond. Je dois ressembler à un personnage de cartoon mais… Qu’est-ce qu’il a foutu, au nom de tout ce qui est sacré ? Qu’est-ce qu’il lui ait passé par la tête ? Il a viré sa cuti, d’accord, mais il aurait pu être sympa et me prévenir, pour que je le couvre. Pour que je tente de le retenir. Et il est passé à deux doigts de la mort pour en rire. Ouais, stop, arrêtez tout, nouveau Rick est plus cinglé que l’ancien ! Et il continue à parler, me disant qu’il est un agent double. Et quoi ? Je t’appelle agent Smith maintenant ? Sortez moi de la matrice ! J’ai besoin de respirer de l’air non avarié pour me remettre les idées en place ! Le pire c’est qu’avec les cadavres, c’t idiot continueras à penser qu’il a bien fait.

Je referme ma mâchoire avec un claquement audible, continuant à réfléchir. Je le bute maintenant ou j’attends que quelqu’un le fasse ? C’est une question existentielle mine de rien !

« A quoi ça sert la boîte vocale selon toi ? Et tu t’es jamais demandé, couillon, pourquoi les gardiens ont une espèce de vie trois fois inférieur à celle des moroïs ? »

Allez, t’es intelligent, prouves le encore ce soir et changes d’avis. Ça m’éviterait les cheveux blancs. Et je les aime comme ça mes cheveux ! Ils ont une belle couleur ! Pas forcément une belle forme mais j’y travaille !

« C’est parce qu’on va en chasse, comme tu le dis si bien. Et je te préviens, c’est hors de question que mon meilleur pote soit mort avant moi et avant qu’on ait eu tous les deux tellement de gamins qu’on en vomira des mièvreries. »

Quelque chose me dit que tu ne seras pas facile à convaincre… Je me trompe ? Je regarde ses armes. Travail manuel. Elles correspondent à ses mains, il a du y passer des heures. Mais sa posture n’est pas la bonne… Eh bien, tant qu’à ne pas réussir, autant gagner du temps et nous permettre de survivre non ? D’une pierre deux coups. Et comme ça, soit il arrêtera ce projet ridicule parce que j’aurais trouvé les bons mots, soit il deviendra vraiment une menace et il pourra… Laver sa conscience. Pouah, c’est quoi ce mot. Si je voulais laver ma conscience, faudrait que j’en sauve vingt des comme toi, Rick, et pour l’heure, c’est pas gagné.

« Sois gentil avec ton pote, remballes le matos et on se casse de là. Tu vas me montrer ce que tu vaux, je veux voir si tu fanfaronnes ou si tu peux vraiment te permettre d’être sur le terrain. Tu vas m’affronter et soit je te laisse tranquille, soit tu prendras tes leçons avec moi et tu restreindras au max tes sorties pour tuer. Je t’empêche pas de le faire mais je ne veux pas que t’ailles à la chasse si ton niveau est trop bas. On a un deal, protégé ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Age : 20
MessageSujet: Re: Renaissance   Sam 5 Nov - 18:33

Renaissance
Gallen n’a pas l’air enchanté de me voir, enfin je crois qu’il n’est pas enchanté de voir que j’étais à deux doigts d’y laisser la vie, et apparemment ce sentiment l’emporte sur la longue absence. D’accord d’accord, je sais que ce strigoï aurait pu me tuer, mais hé, peut-être que c’est moi qui serais parvenu à l’avoir ! Un mystère de plus qui ne sera jamais résolu. Son point s’abat de nouveau contre mon ventre, encore plus fort que le précédent, me coupant carrément la respiration. Pas cool Gallen ! C’est comme ça que tu dis bonjour à ton pote ? J’y réfléchirais à deux fois avant de partir en vacances du coup.

- Ce serait sympa d’arrêter de frapper ton pote...

Je dis ça d’une voix encore douloureuse, comme ci je venais de me prendre un coup dans les parties. Non Gallen, n’y pense même pas ! Heureusement il laisse ses poings rangés, ses genoux aussi. Je suppose que maintenant vient la longue explication. J’ai jamais été très doué pour me justifier, en général il me suffit de dire "je me suis fait kidnapper" et on me laisse tranquille. Sauf que là j’ai disparu après mon autre kidnapping, et cette fois ce n’en était pas un quatrième, oui oui miracle ! Regarde-moi Gallen, l’ancien Rick a disparu maintenant, terminé le trouillard, le faible qui se fait capturer et battre. Tu devrais être heureux pour moi, ravi de la nouvelle personne que je suis. Après tout je ne suis pas devenu un monstre alors c’est plutôt un bon changement, non ?

Tu sais quoi Gallen ? Je n’aime pas qu’on me fasse la morale. Ma sœur faisait ça à l’époque et finalement elle n’avait aucun conseil à me donner, ses propres fautes l’ont tué. Moi je n’essaie pas de m’enfoncer, je ne veux pas finir comme ça, alors laisse-moi devenir cet homme, je ne veux plus être un pauvre gosse qu’il faut protéger du monde. Personne n’a su me protéger, alors aujourd’hui je le ferais par mes propres moyens. Et oui Gallen, je suis au courant des risques. Je suis au courant que je pourrais mourir demain mais tu sais quoi ? Ça fait bien longtemps que j’ai accepté que la mort vienne me chercher, alors le jour où elle se décidera à venir, je serais prêt. En attendant c’est moi qui donnerais la mort à autant de monstres que je pourrais et je ne te laisserais pas m’en empêcher.

- Tu ne m’arrêteras pas Gallen, et je connais parfaitement les risques. Ce n’est pas juste un nouveau passe-temps, un truc décidé sur un coup de tête. J’en ai besoin. J’ai besoin de ça pour m’éviter de penser à... J’ai besoin de punir le mal pour m’éviter de penser au mal que j’ai moi-même pu faire.

Tu ne sais pas ce qu’il s’est passé Gallen, personne ne le sait à part eux, même moi je ne me souviens pas encore de tout, parfois les souvenirs remontent comme des bouts de flash, me rappelant à quel point ils m’ont fait souffrir, me rappelant à quel point j’ai moi-même été pourri. C’était mieux lorsque je ne me souvenais de rien. Alors maintenant laisse-moi jouer les héros, même s’il s’agit surtout de soulager ma conscience. Je ne sais pas si Gallen comprend, s’il s’en fou, ni ce qui peut bien lui passer par la tête. Je sais juste qu’il accepte de me laisser une chance de lui prouver ce que je vaux, alors c’est le moment de lui montrer à quel point j’ai changé. Mais avant il y a quelque chose qui fait tilt dans mes pensées, ses derniers mots. Je le regarde, un peu suspicieux, me demandant bien pourquoi est-ce qui m’appelle de nouveau protégé.

- Je ne suis plus ton protégé Gallen. Je suis au courant à propos de Scarlett Brown, la nouvelle moroï qu’ils t’ont attribué. Tu devrais sûrement être avec elle en ce moment.

Nous n’avons jamais parlé de ça, faut dire que je ne suis pas vraiment revenu à la surface depuis. Lorsque je suis revenu à l’académie et que j’ai appris la nouvelle, c’est là que j’ai décidé de partir, ça m’a fait réaliser que finalement je ne pouvais compter que sur moi-même, que je devais apprendre à me protéger seul. Je ne t’en veux pas Gallen, tu fais ton boulot, tu n’as probablement pas eu le choix, et les moroïs comme moi qui n’ont aucun sang royal seront facilement remplacés et mis aux oubliettes. Ce n’est pas plus mal finalement, ça m’aura au moins poussé à devenir un combattant.



- crooner curves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 29 Déc - 14:14

Renaissance
Gallen & Rick

Quand on retrouve son protégé dans une situation de merde, on fait comment ? Bah on fait comme moi, on accueille le couillu avec une remarque poignante et un coup percutant ! Quoi ? Faut pas faire vos têtes choqués, ce mec l’a mérité ! S’il savait le sang d’encre que je me suis fait quand je l’ai cherché pendant des mois, pour le retrouver, pour qu’il redisparaisse… Bah il me présenterait de lui-même une surface à frapper !

Vous savez ce qui m’agace ? Je veux dire, ce qui m’agace encore plus que le fait de parler dans ma tête comme si y a quelqu’un qui pouvait me lire, ce qui est très idiot comme concept. Nan, ce qui m’agace, c’est quand il est pas d’accord avec moi, le petit Rick, quand même bien trop grand pour moi. Nan, mais ce géant, il a abusé sur la soupe quand il était gosse, faut qu’il se calme, fissa.

Bref, ce qui me convient pas non plus, c’est que ce grand gamin a l’air super content d’être à deux doigts de se faire tuer tous les soirs. Nan mais, sont passés où ses moroïs qui ont peur pour leurs culs à chaque fois qu’ils quittent l’Académie ? Cette ville les transforme en cinglé ou quoi ? D’abord Effy, puis Rick, manquerait plus que la Reine se décide à devenir une ninja… Et nan, je veux pas du tout essayer d’imaginer ce que ça donnerait ! Et vous non plus ! J’ai pas envie d’avoir des cauchemars cette nuit.

C’est quand même pas sorcier, d’être d’accord avec son gardien, nan ? Bah on dirait que pour Rick, c’est un trop gros truc à demander ! Qui m’a foutu un moroï pareil ? Bon au moins, il m’a écouté jusqu’au bout, c’est déjà ça ! Ne pas l’arrêter, connaître les risques, en avoir besoin. Mon gars, t’es encore plus plafonné que je le pensais ! Ca va devenir chaud patate dans les environs et toi, tu veux sortir pour te sentir bien. Bah c’est moi qui vais pas me sentir bien ! T’essayes d’imaginer le nombre de crises cardiaques que je vais risquer, à cause de toi ? Si tu me retrouves à un moment, allongé sur le sol, en position de PLS, c’est que tu m’auras tué ! Par contre, je te préviens, je te voudrais pas à mon enterrement si tu me fais ça !

Enfin bon, je vais pas répliquer à son longue tirade. Ce grand dadet a décidé de devenir un bad-boy, y a plus qu’à m’assurer qu’il a toutes les cartes en main. Il veut se racheter ? Grand bien lui fasse ! Moi je veux pas perdre l’un de mes protégés, ça s’arrête là ! C’est vrai quoi, qui perd son meilleur ami ? Et quatre fois de suite en plus ! A un moment, faut savoir se calmer… Donc du coup, je lui propose un deal. Il sait se battre, je lâche du mou, même s’il peut être sûr que je vais quand même garder un œil sur lui. Il sait pas se battre ? Eh bien, il va passer par un entraînement corsé. Et je peux vous assurer que pour l’évaluation, je vais me battre à mon vrai niveau. Bon, après, je suis pas un warrior non plus, mais je me débrouille plutôt bien et je suis ingénieux. Donc je table que j’arriverais à le surprendre et à lui faire assez mordre la poussière pour avoir quelques jours tranquillou ! Quoi ? Pas besoin de faire vos têtes surprises. Je laisserais pas mon protégé dans la nature tant qu’il sera pas capable de me mettre à terre et de m’y laisser pendant une bonne minute ! Il croise mon regard et je vois de la surprise dans ses yeux. Quoi encore ? Ah… Mec, t’as raté un chapitre de l’histoire ! T’as même raté tout un livre !

« Déjà, elle s’appelait pas Scarlett, ensuite mec, t’es vraiment pas à jour ! Faut que t’arrêtes de disparaître, t’aurais su sinon que tu m’as de nouveau au cul. Ça y ait, je suis de retour pour te coller aux pattes. »

Ouais, tout ça pour dire que je suis de nouveau son gardien, et alors ? Bref, les morts, ça va puer, donc on va se casser ! Surtout qu’on a un petit défi à réaliser. Je suis sûr qu’il crèche dans un endroit où il peut s’entraîner donc on va faire d’une pierre deux coups. Je vais pouvoir aller le faire chier, voir son niveau et en même temps, voir où il vit. Il devrait plus réussir à m’échapper comme ça ! Ah et faut que je lui achète un téléphone ! Merde, ou est-ce qu’on va mettre tout ça dans notre programme ? Ca commence à en faire des choses, et la nuit ne fait que commencer… Yata, en route mauvaise troupe !

« Allez mec, on va ramasser tes affaires et se battre un peu, tu vas devoir me réserver la soirée ! »

Je commence à sortir de la ruelle, avant d’entendre enfin les pas de Rick qui me suit. Bah mec, t’en as pris du temps. C’est que je t’ai surpris ou que tu perds de tes réflexes ? Ou peut-être même un autre truc. Ah tiens j’ai oublié. Je suis pas le lapin blanc et je suis certainement pas accompagné d’Alice… Donc le trou dans l’arbre, bah j’en connais pas la direction. Je me tourne vers mon compagnon de route, parce que mine de rien, c’est lui qui sait… Et riez pas, ça arrive à tout le monde de vouloir aller trop vite et de se rendre compte qu’on a oublié de mettre ses chaussures ! Bah moi, j’ai juste oubliez d’aller chercher l’adresse, c’est tout ! Y a pire quand même ! J’aurais pu oublier Rick !

« Dis, mon poto, c’est par où ton terrier ? Par contre, je te préviens, j’y mangerais rien, ma taille me convient. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Age : 20
MessageSujet: Re: Renaissance   Dim 29 Jan - 22:46

Renaissance
Est-ce que c’est une bonne nouvelle de retrouver Gallen ? Complètement, ça fait du bien de revoir un visage connu et apprécié. Est-ce que j’approuve pour autant ce genre de retrouvailles ? Pas trop, je vous avouerais que les coups gratuits je m’en passerais bien. Disons que ça passe pour cette fois, mais la prochaine je répliquerais et moi aussi je peux faire mal maintenant ! Par contre si t’es venu me réprimander, désolé mec mais tu peux faire demi-tour parce que je ne t’écoute pas. C’est pas parce que je suis un moroï que je ne devrais pas me battre. D’ailleurs qui a appliqué cette loi à la con ? Au lieu de nous apprendre à nous battre, à être utile, ils nous cachent derrière des guerriers. C’est ridicule et beaucoup de moroïs en ont payé le prix. Je l’ai payé moi aussi, pendant bien trop longtemps, alors aujourd’hui je décide de prendre les choses en main.

Je ne sais pas si ça te rend fier ou si ça t’inquiète Gallen, mais faudra faire avec, parce que ça ne changera pas. J’aimerais mieux éviter un kidnapping de plus. J’aimerais mieux éviter de mourir bouffé par un strigoï parce que je ne saurais pas me battre et que personne ne serait là pour me protéger. J’aimerais mieux éviter que l’unité se serve encore de moi pour parvenir à leurs fins. Alors tu vois, ça fait beaucoup de raisons de vouloir se battre, et encore je ne les ai pas toutes citées. T’es convaincu maintenant ? Oui ? Non ? Bah de toute façon ce sera pareil. D’autant qu’aux dernières nouvelles, je ne suis plus ton protégé, donc c’est à moi qu’il convient de gérer tout ça maintenant.

Faut croire que je me trompe, ou que l’académie aime se foutre de moi, je sais pas trop. Ça leur arrive souvent de jongler avec les moroïs comme ça ? Un coup Rick, un coup Scarlett quand il est plus là, puis de nouveau Rick ? Et si je disparais encore, sait-on jamais, ça reviendra encore à Scarlett ? Ce qui n’est apparemment pas son prénom... Bref, en réalité je m’en fous de savoir comment elle s’appelle, je sais juste que ce sont ses arrières que tu dois surveiller maintenant. Ah non, pardon, j’ai encore du mal à assimiler la nouvelle, c’est vrai que c’est de nouveau passé à moi.

- C’est qu’avec nous ou ça leur arrive souvent de changer comme ça ? Moi qui pensais enfin être libre...

C’est ironique évidemment, faut dire qu’il ne l’a pas volé. Bien sûr que ça me fait plaisir de ravoir Gallen comme gardien, je dirais même que ça m’avait manqué, je vais de nouveau pouvoir m’amuser à le rendre fou, mais cette fois j’éviterais de le faire en passant par la case disparition c’est promis. Je le rendrais juste fou en approchant la mort tous les jours dans ma guerre contre les strigoïs et le gouvernement, mais en dehors de ça je dirais que je devrais bien m’en sortir. Alors Gallen, t’es prêt à faire la guerre toi aussi ? Sinon je te conseil de démissionner tout de suite, car on ne m’enlèvera pas cet objectif de la tête.

Tu veux qu’on aille s’entraîner ? Enfin ça m’a plutôt l’air d’être un genre d’évaluation là, c’est bien ça ? J’ai pas vraiment le temps de lui poser la question de toute façon puisqu’il est déjà en route. Tu vas où comme ça ? Bon j’abandonne avec ces questions, je vais le suivre et puis on verra bien. Sauf qu'il finit par se retourner vers moi et me demander où se trouve mon terrier, ce qui signifie mon adresse dans le langage Gallen. J’étais pas au courant qu’on allait chez moi, fallait le dire plus tôt parce que c’est pas la bonne direction. Je me racle doucement la gorge avant de finir par lui répondre.

- Euh... C’est de l’autre côté en fait, et ça tombe bien parce que j’aurais pas grand-chose à te proposer.

Mon terrier ressemble plus à une sorte de gymnase qu’à un appartement, pour ça j’ai l’académie, alors t’y trouveras plus de matériel que de nourriture, mais il semblerait que ça tombe bien puisque c’est ce que tu veux. Enfin du coup c’est moi qui ouvre la marche et nous mène tout droit vers mon antre, qui n’est plus très loin d’ailleurs. On tourne à une autre ruelle et là je finis par sortir les clés et ouvrir l’espèce de porte garage qui nous fait face. Ouais je vous avais dit que c’était pas un véritable appartement. J’allume la lumière pour lui faire découvrir tout ce qui se présente devant nous et je peux vous dire qu’il y a le choix. Sur la gauche est rangé tout le matériel, poids, arcs, flèches, lames, il n’y a que les armes à feu qui me manquent mais je dois dire que ça ne m’intéresse pas. A droite, une espèce de gymnase improvisé avec des tapis au sol, un sac de frappe suspendu, plusieurs cibles accrochées à différentes distances. Bon en réalité c’est un peu le bordel mais je trouve que je me suis plutôt bien organisé pour un espace comme celui-là, faut dire que toutes mes économies sont passées là-dedans. Quant à la partie "habitation", bah ça se trouve dans la pièce d’à côté.

- Bienvenue dans mon antre. Plutôt pas mal hein ?



- crooner curves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Renaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: