Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 24
Age : 39
MessageSujet: Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?   Jeu 16 Juin - 2:36


Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?
Alec & Nathaniel

Deux strigoïs en fuite, un dhampir à leur poursuite. Devrais-je m’y intéresser ? En temps normal j’aurais suggéré que non, sauf que dans cette affaire, l’un des strigoïs fait partis de mes cibles et je tiens à pouvoir rayer moi-même un nom de plus. Si je n’avais pas passé autant de temps à le traquer et le faire sortir de son trou, peut-être l’aurais-je laissé à ce dhampir, mais je n’ai pas fait tout ce boulot pour le laisser me voler la vedette, d’autant que celui-ci est assez âgé alors pas dit qu’il s’en sorte indemne contre ces deux-là. En réalité je me fiche bien du sort de ces dhampirs, en dehors de Chloe aucun d’eux ne m’intéresse, d’ailleurs nous savons tous qu’après les strigoïs exterminés, ce sont aux dhampirs et moroïs que nous nous attaquerons. En attendant ils peuvent toujours être de bons alliés aux humains, sauf que je ne suis pas humain, alors va falloir que je m’y prenne bien pour ne pas que ce dhampir me combatte en même temps que je me bats avec ce strigoï. La course poursuite arrive à son terme, le dhampir en rattrape un, l’autre strigoï s’apprêtait à abandonner lâchement son camarade, mais ça c’était avant que je ne lui barre la route.

- Qu’est-ce que tu fous ? Avec toi on se retrouve à trois contre ce dhampir, aide-nous à le tuer.

- En fait c’est plutôt lui que je vais aider à vous tuer.


J’aime toujours voir leur air incrédule chaque fois qu’ils comprennent que je ne suis pas dans leur camp. Sauf que le temps qu’il réalise les choses, je me suis déjà élancé sur lui pour engager le combat. Je ne fais pas attention aux deux autres derrière-moi, je me dis juste que si le jeune strigoï pouvait survivre ça m’arrangerait bien. Ça fait un moment que je n’en ai pas envoyé à la base, trop occupé à éliminer les plus vieux. Enfin pour l’heure je ne dois pas me laisser distraire par toutes ces pensées. Le combat dure un moment, je laisse mon adversaire prendre l’avantage sur moi pour lui faire croire qu’il va l’emporter, mais au moment où il s’apprête à me donner le coup fatal, j’esquive à la dernière seconde et sort une seringue pour lui injecter un produit dans le cou. J’adore ces petites merveilles mais je n’aimerais pas que quelqu’un l’utilise contre moi. Je ne sais pas comment les scientifiques ont créé ce produit, mais en tous cas ça fonctionne à tous les coups. L’argent glisse du cou jusqu’au cœur du strigoï et se met à le ronger jusqu’à ce qu’il n’en reste rien. Une fois le produit injecté dans l’organisme, rien ne peut l’arrêter.

Le strigoï hurle si fort que je crois qu’il a réveillé la ville entière mais tant pis, c’était ça où j’y passais et il y a encore bien trop de boulot dans cette ville pour que je ne meurs déjà. Il s’arrête de crier, tombant à mes pieds, sa dernière expression n’exprimant rien d'autre que la douleur. Un monstre de moins sur cette Terre, un nom de moins sur ma liste. Au moment où je me retourne pour voir où en est le combat derrière moi, je me reçois un bon coup sur la tête, de quoi me mettre k.o quelques secondes. Heureusement je reprends rapidement mes esprits, du moins suffisamment vite pour bloquer les poings du dhampir avant que son pieu n’atteigne ma peau et se plante dans mon cœur. Mais quel crétin bon sang, je viens de l’aider à tuer l’un de ces strigoïs et il se jette sur moi ? Décidément ces dhampirs manquent cruellement de reconnaissance. Mes poings bloquent les siens, continuant de les repousser en arrière. C’est qu’il a de la force celui-ci, mais il en faudra plus que ça pour me tuer.

- Crétin je viens de te sauver la vie.

Et sur ces derniers mots je pousse en arrière d’un coup sec, espérant l’éloigner de moi, sauf que je me rends compte trop tard que le pieu était limé des deux côtés et qu’il s’est enfoncé dans son torse. Je me relève, le repoussant sur le côté alors qu’il est en train de se vider de son sang. Et merde... Est-ce que je devrais le sauver ou le laisser mourir là ? Après tout il mérite bien ce qu’il lui arrive. Pourtant ma conscience humaine me pousse à me rapprocher de lui et à mordre dans mon poignet pour lui offrir mon sang, mais le gardien le refuse. Encore plus crétin que je ne le croyais décidément.

- C’est mon sang ou tu meurs.

- Lai...


Lai quoi ? Il n’a pas le temps de prononcer un mot de plus, il se met à cracher du sang, la blessure étant trop profonde. Quelques secondes après il n’est déjà plus de ce monde. Finalement je ne suis même pas sûr que mon sang aurait pu soigner une telle blessure. J’entends des bruits de pas derrière-moi, me retournant vivement pour voir de qui il s’agit. On dirait un humain. Non, au vue de son tatouage c’est un alchimiste et à tous les coups ce type va croire que j’ai tué ce dhampir après que celui-ci ait achevé les deux strigoïs, en tous cas c’est ainsi que doivent paraître les choses. Bon, de toute façon je devrais pouvoir être tranquille face à un alchimiste. Du moins c’est ce que je pensais jusqu’à ce que je le voie sortir sa machette.

- Beau joujou, fais attention avec ça, tu pourrais te blesser.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?   Jeu 16 Juin - 2:40

Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?
Alec & Nathaniel

Où était-elle encore passée ? J’avais l’impression de passer ma vie à chercher tout le monde. Ma sœur, Callie, Allan, de nouveau ma sœur… Et si on refaisait un petit tour maintenant ? Allez, on recommence, ça fait longtemps que je me suis pas mis dans la casquette d’un détective… Simplement si j’avais voulu être un putain de détective, j’aurais fait une formation et au moins, ça m’aurait donné une rentrée d’argent. Parce que là, à part me perdre encore et encore dans les rues de Missoula, je ne trouvais pas du tout ma sœur… Le pire c’est qu’elle devait juste être avec son Adrian… Ouais, la discrétion, c’était certainement pas un truc de famille et je dois dire que je ne tenais pas vraiment à ce qu’on se fasse un dîner de présentation… Enfin, y avait tout de même une chance pour que Kyara soit partie à la chasse aux Strigoïs et dans ce cas, je préférerais vraiment être au courant du lieu où elle est. Je baisse les yeux vers mon téléphone et ce fichu GPS… Qui est en train de me mettre dans les choux. Non parce que là, il m’indiquait que Kyara se trouvait… Dans la forêt. Alors qu’une seconde auparavant, elle était dans une des allées de cette putain de rue piétonne… Et y a un quart d’heure, elle était au centre commerciale. Non mais merde quoi, ma sœur n’était pas une chauve-souris, elle ne pouvait pas voler d’un lieu à un autre en une nanoseconde, alors soit j’étais vraiment con, soit ce téléphone avait besoin d’une bonne mise à jour…

Un frisson me parcourt en entendant un hurlement de douleur. Pas du tout le genre de bons frissons, plutôt celui qui me parcourt avant un combat… Sauf que bon, pourquoi je ressentirais ça face à quelqu’un qui avait mal ? Je détestais ne pas savoir… Et rien foutre que ce soit la curiosité qui ait tué le chat. Je range mon téléphone et me dirige au son. Pas vraiment une bonne idée parce qu’avouons-le, mon sens de l’orientation ne s’est pas du tout amélioré depuis le temps… J’ai même l’impression de tourner en rond sauf que… Surprise ! Apparemment j’arrive quand même au bon endroit. Montre un, monstre deux, monstre trois et monstre quatre, au rapport… Visiblement, y avait eu une belle tuerie dans le coin. Deux Strigoïs à terre, un Dhampir presque éventré et un dernier Strigoï toujours debout… C’est gentil mon grand de m’avoir mâché le travail en tuant tous les autres mais t’avais pas besoin de survivre jusqu’au moment où je devrais te tuer… Enfin tant pis, même si je n’étais pas forcément préparé à me battre, j’avais tout de même ma machette avec moi et c’était la seule chose vraiment importante. Je sors mon arme et immédiatement, monsieur le Strigoï réagit, amenant un léger sourire sur mon visage, pas forcément gentil le sourire… Mais ce Strigoï était assez amusant. Me blesser avec ma propre arme ? Ca serait con, mais c’est sympa de t’inquiéter pour moi l’idiot du village… Simplement tu devrais plutôt t’inquiéter pour ta survie.

« Pas besoin de t’inquiéter pour moi, ça ne sera pas la première fois que je m’en servirais pour tuer l’un des tiens… Et cette machette sera surement bien moins dangereuse que tes crocs, monsieur le suceur de sang. Tu ne pouvais pas mourir avec les autres ? Tu m’aurais épargné bien du travail… »

Je m’approche un peu plus de lui, enjambant le cadavre du premier Strigoï tout en analysant du regard le survivant. Calme, droit… On aurait dit un de ses militaires en mission, sauf que je sais très bien à quel point les Strigoïs peuvent être théâtraux et je sais également qu’ils ne gardent que très peu de leurs anciennes personnalités… Sauf certains. Est-ce que je tombe sur une exception ? Je ne pense pas mais même si c’était le cas, est-ce que je devrais pour autant me retenir de le tuer ? Je ne pense pas… Les exceptions ne couraient pas les rues et ne valaient pas le risque que je les laisse en vie…

« Je crois que c’est le moment où on demande à l’autre s’il a quelque chose à confesser. Alors ? Je t’écoute… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Age : 39
MessageSujet: Re: Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?   Jeu 16 Juin - 2:42


Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?
Alec & Nathaniel

Un bon combat se déroule dans l’une des rues de Missoula, au moins il n’y a personne aux alentours, donc pas de place aux dommages collatéraux, ce qui est plutôt une bonne chose. On se retrouve à quatre, deux contre deux, même si je me sens plutôt seul contre tous puisque cet abruti de dhampir a décidé de se retourner contre moi alors que je viens de lui sauver la mise. Aucune reconnaissance décidément. Je tente de lui faire comprendre qu’il ne se retourne pas contre la bonne personne, mais cette espèce est connue pour être bien têtue et il faut dire que je suis tombé sur une sacré tête de mule. Désolé mon gars mais ma vie passera avant la tienne, je veux bien te sauver et t’épargner, même te soigner, mais si tu refuses toutes les conditions alors forcément tu ne survivras pas à cette soirée. Je le vois s’éteindre devant moi, prenant sa mort d’une certaine façon comme un échec mais au moins on ne me blâmera pas pour la mort d’un dhampir, après tout il n’est pas vraiment humain.

Ce type en revanche avec sa machette est humain, alchimiste certes, mais humain tout de même, et ce serait bien sympathique s’il pouvait ranger son jouet, mais apparemment il n’en a pas l’intention et je ne pense pas que ma remarque vienne l’influencer dans ce sens. On ne m’en voudra pas de tuer un humain pour légitime défense, non ? Non, on ne m’en voudra pas, néanmoins ma mission est de les protéger, pas les tuer, alors s’il y a un moyen pour que je sauve sa vie tout en épargnant la mienne, je compte bien le prendre. Apparemment monsieur l’alchimiste semble avoir réellement une dent contre moi, pourtant je ne pense pas lui avoir fait du tort dans une autre vie. J’aurais pu dire qu’il y a un début à tout mais non, n’entrons pas vers cette voie obscure, rien de bon n’en ressortirait.

- A vrai dire la machette ou les crocs, ça s’équivaut, mais j’imagine que ce n’est pas ce que je devrais dire pour éviter un combat.

Non, vraiment pas car il semble sincèrement vouloir causer ma perte. Et bien, voilà qui n’annonce rien de très joyeux, surtout qu’on ne combat pas vraiment à armes égales puisqu’il attaque dans le but de tuer alors que je devrais faire en sorte de nous sauver tous les deux. Je viens de mettre deux types k.o, rien ne m’empêche d’en mettre un troisième et de l’abandonner là inconscient, mais quelque chose me dit qu’il sera plus compliqué que les autres à avoir et généralement je ne me trompe pas dans mes analyses. Au moins il me laisse le droit à une dernière parole, j’imagine que je devrais en profiter pour le convaincre de ne pas se battre contre moi. Oui, ce serait la meilleure chose à faire, il y a déjà eu assez de cadavres comme ça pour la soirée.

- Chouette, j’ai le droit à une confession... Profitons-en pour énoncer les faits dans ce cas. Contrairement aux apparences ces deux gars raides morts ne font pas partis des miens, on peut même dire que les miens te ressemblent bien plus puisqu’il s’agit d’humains. Je suis un strigoï chasseur de strigoïs, mais évite de l’ébruiter, je tiens encore à conserver ma couverture un moment, c’est bien plus simple d’anéantir l’ennemi de l’intérieur.

Voilà, je viens de te confier mon rôle et ma stratégie, est-ce que ça te suffit pour ranger ton arme ? Je te dirais bien aussi pour qui je travail, mais non en fait, ça ne te regarde pas. Soit tu me fais confiance, soit j’imagine que je n’échapperais pas à un combat avec toi. Alors, ce sera quoi ? Comme tu peux le voir je ne cherche pas à porter le premier coup, mais peut-être n’en auras-tu rien à faire de mon histoire. J’imagine que les prochaines secondes nous le diront.

- Alors, toujours envie de me faire la peau ?


copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?   Jeu 16 Juin - 2:43

Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?
Alec & Nathaniel

Un ennemi. Un ennemi à crocs, c’est la seule chose que je dois retenir. Et c’est ce que je compte faire. Même si tu te présentes, avec un sourire enjoliveur et des paroles prudentes, je ne compte pas me laisser prendre par de tels artifices. Donc le sourire colgate, tu peux le remballer mon gars. Je ne prends pas de gants quand vient le moment de lui dire que je ne rangerais pas cette arme. En fait, je compte même passer son fil tranchant sur ta tête pour ne plus avoir à voir ta face de Joker, t’en dis quoi ? Au moins, la situation sera réglée et je pourrais rentrer chez moi… Je commence à devenir sédentaire mine de rien.

« Tu ne l’éviteras pas. »

Ton combat, tu l’auras, que tu le veuilles ou non. Mais je parie que, même si tu m’assures ne pas le vouloir, tu finiras par entrer en frénésie. Les choses se déroulent toujours de la même façon. Alors on peut s’affronter du regard jusqu’à ce qu’on se fasse de vieux os ou alors, on peut conclure cette rencontre ? Je te laisse la parole une dernière fois. Ce n’est pas pour écouter le son de ta voix mais surtout pour t’analyser. Le corps prêt à te mouvoir, les mains en position de prudence, tu n’es pourtant pas trop loin de ton arme. Ce que je risque à t’attaquer ? Certainement beaucoup de choses… Mais depuis quand ça me retient ? Tu as beau avoir de grands crocs mon gars, je ne leur laisserais pas l’occasion de toucher ma peau. T’as intérêt à être plus rapide que moi, sinon tu es cuit…

Je l’écoute tout de même parler et il continue avec son ironie mordante. Quelque chose que j’aurais apprécié un autre jour mais ce soir, je reste concentré sur mon but. Mon seul objectif : avoir ta peau. Alors tu peux papoter autant que tu veux, le résultat restera le même. Je ne peux pas m’empêcher, pourtant, d’être curieux face à ses propos. Ce n’est pas la première fois qu’on me faisait le coup de l’allié caché mais c’est surement la première fois qu’on y mettait autant de cœur. Réel ou pas réel, finalement ? Le risque est bien trop grand. Et s’il chasse réellement les Strigoïs… Bon sang, je n’aime pas penser ainsi mais avec Callie… Est-ce que je peux prendre le risque ? Non. Définitivement non. Trop d’hésitations, trop de possibilités, peu de scénarios en ma faveur. Mon gars, désolé pour toi mais tu n’as pas gagné mon approbation. Tu dis ses mots mais tu dois te douter de ma réponse, non ?

« Si tu avais souhaité survivre, tu serais parti ou tu m’aurais assommé. Ton histoire a déjà été cent fois utilisée et rien ne te différencie des autres. Je ne prendrais pas le risque de laisser un d’entre vous m’échapper… Et si tu chasses réellement les Strigoïs, tu comprendras. »

Ma prise se resserre sur mon arme pendant que j’ancre mes yeux dans les siens. A-t-il dit la vérité ? Je ne le sais pas mais il est trop tard pour me poser la question. La décision a été prise, la seule chose qu’il reste à connaître, c’est le nom du vainqueur. Le nom du survivant… Et nous allons nous battre pour cela, je n’en doute pas. Il a désiré mettre un terme au conflit, peut-être, mais il portera le coup fatal s’il le peut, je n’en doute pas. Mais je ne compte pas lui en laisser la moindre occasion.

« Tu n’aurais pas dû sortir ce soir, chasseur… »

Je sors une autre arme, une dague et je la lance dans un même mouvement devant moi. Comme je m’en doutais, ce faux allié esquive le coup mais ce n’est pas le cas du Strigoï derrière lui qui se prend ma lame en plein cœur avec une expression de surprise. Pourquoi lui avoir sauvé la vie ? Je me pose moi-même la question. Mais bon, ce n’est pas comme si j’avais déjà été logique un jour, après tout ma petite amie fait parti d’une espèce que je chasse avec passion alors bon…
Finalement, je vois deux autres Strigoïs retomber derrière mon allié provisoire et quand je me retourne, il y en a un autre devant moi. Décidément…

« La nuit des morts-vivants, deuxième version. Faut se calmer les mecs, j’ai atteint mon quota de discussions ce soir. »

Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’on est avec les potes des macchabés sur qui on marche depuis tout à l’heure. Eh bien, la vengeance sera brève pour vous car je ne compte pas me laisser tuer. Alors le faux allié, il est temps de me prouver si tu es celui que tu prétends être… Et pour moi, il est temps de me battre. Comme qui dirait : à l’attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si ce n'était qu'un grand malentendu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]
» Il était une fois Sophie la girafe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: