Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il y a les bons et les mauvais deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Il y a les bons et les mauvais deal   Jeu 16 Juin - 2:21


Il y a les bons et les mauvais deal
Owen & Jessy

Je l’ai attaqué. Je m’en suis pris à elle... Bordel c’est la seule personne qu’il me reste et je lui ai fait du mal ! Faut que je me fasse enfermer. Faut sérieusement que je me fasse enfermer car sinon ça pourrait recommencer, je sais que je me contrôle de moins en moins et ça finira forcément mal. Mais est-ce qu’au moins l'un de ces hôpitaux à la con pourra vraiment me retenir ? Quoi que j’aurais pas le droit d’avoir mes briquets sur moi et sans feu je pense pas pouvoir m’échapper d’un lieu pareil, je pourrais me battre c’est sûr, mais pas m’enfuir. Oui, quand je vous disais que j’y pense sérieusement je ne parlais pas à la légère. Je repense à cet hosto dont mes parents m’ont parlé, s’ils l’ont sélectionné j’imagine que ça doit être pour de bonnes raisons. C’est situé aux alentours de Missoula, je me souviens que mes parents voulaient que ça reste proche pour pouvoir me voir plus souvent, pour que je puisse voir Sarah et apparemment il est foutrement bien noté. Ouais, je dois être vraiment déprimé pour penser réellement à une telle option, mais depuis que j’ai fait du mal à Irina j’ai du mal à la regarder, du mal à avancer.

C’est dans l’optique de visiter cet hosto à la con que je suis sorti, ne mettant pas longtemps avant de trouver les lieux, faut dire que c’est vachement grand et imposant donc on ne peut pas vraiment le louper. Bon bah voilà, j’y suis. Qu’est-ce que je fous maintenant ? Je devrais rentrer pour une visite ou une connerie dans le genre, je suis même pas sûr que ça se fasse en fait, mais je me suis arrêté devant les grilles sans chercher à entrer. D’abord une clope... Ouais, une bonne cigarette et après j’y vais. J’en fume une, puis deux, puis trois. J’ai fait le tour de la bâtisse, cherchant déjà à voir s’il y a une espèce de sortie cachée quelque part, je dois vraiment être con. Allez bouge-toi Jessy putain, rentre à l’intérieur ou barre toi de là mais reste pas à traîner autour.

- Fait chier...

Finalement je retourne sur mes pas, commençant à peine à m’éloigner de ce centre lorsque j’entends des bruits derrière moi et je me doute tout de suite de ce qui va me tomber dessus, un strigoï. C’est effectivement le cas, à croire qu’ils sont devenus hyper prévisibles, mais je me retrouve éjecté du sol, volant quelques instants dans les airs avant d’atterrir par terre un peu plus loin. Qu’est-ce qu’ils ont tous à me faire chier en ce moment ? Je me relève immédiatement, me moquant bien de mes égratignures, à vrai dire maintenant j’ai un peu de mal à ressentir la douleur. Une femme s’avance vers moi, sourire aux lèvres, laissant clairement ressortir ses canines qui brillent sous la lumière de la lune. Lorsqu’elle s’approche un peu plus, je la reconnais immédiatement.

- Je viens réclamer ce que tu me dois mon beau, ça fait un moment que tu ne m’as pas fournis.

- Faut dire que j’avais d’autres choses à foutre.

- Comme rendre visite aux fous ? A moins que ce ne soit pour toi ?

- Viens prendre ce que tu veux et tire-toi.


Elle hausse simplement les épaules, ne se faisant pas prier avant d’arriver jusqu’à moi et planter ses canines dans ma gorge. Pourquoi je la laisse faire ? Parce que c’est un deal que j’ai passé avec elle. Je lui offre mon sang qu’elle peut boire à même ma peau en échange de ses informations et parfois de son propre sang à elle. Puis faut dire que ce soir je n’aurais rien contre une dose d’endorphine. Je sais très bien qu’elle ne me tuera pas, disons que c’est une habituée et qu’elle aurait tout à perdre en le faisant, apparemment elle a du mal à se fournir en moroï. Après un instant elle s’éloigne de moi, essuyant ses lèvres d’un simple mouvement de main avant de me sourire et m’adresser une dernière phrase.

- A dans deux semaines mon beau, j’espère que tu ne seras pas enfermé mais sache que ça ne m’empêchera pas de venir chercher ton sang.

- Barre-toi !


Elle quitte les lieux dans un rire presque démoniaque. Je secoue doucement la tête, essayant de me remettre les idées en place alors que les endorphines ont déjà envahi complètement mon esprit. Finalement je me laisse tomber le long d’un mur, contre la bâtisse de ce foutu hosto, sortant une nouvelle clope pour la fumer et attendant d’avoir repris mes esprits avant de reprendre la route. Sauf qu’on dirait que quelqu’un d’autre a envie de me faire chier ce soir. J’entends du bruit autour de moi sans parvenir à apercevoir un visage. A moins que ce ne soit dans ma tête ? Je pense pas encore être atteint à ce point.

- Allez montre-toi, sinon c’est moi qui viens te chercher et je te botterai le cul donc vois ce que tu préfères.

made by roller coaster


Dernière édition par Jessy Barrymore le Jeu 16 Juin - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il y a les bons et les mauvais deal   Jeu 16 Juin - 2:26

Il y a les bons et les mauvais deal
Jessy & Owen

Qu’est-ce que je foutais là ? Des rumeurs, c’est tout ce qu’on avait et pourtant, j’étais tout de même envoyé ici. Certes, si les rumeurs étaient vraies, si ce lieu contenait vraiment des moroïs, alors j’ai devant moi tout un pan de l’histoire de notre unité… Mais si ce n’était que des rumeurs, j’aurais perdus des jours de mon temps… Donc il était maintenant l’heure de savoir si les rumeurs étaient vraies… Sauf que je ne pourrais pas rentrer dans ce lieu ainsi, sans un bon alibi, j’avais besoin d’une excuse ou de bien plus de renseignements… Peut-être pourrais-je convaincre l’unité d’envoyer Rick dans ce bâtiment ? Il tirerait bien plus de renseignements que moi et je pourrais partir sur un autre lieu, une autre traque, qui serait certainement plus constructive que celle-ci…

Je me relève de ma position, sentant certains de mes muscles protestés contre cette attente forcé que je leur avais fait endurer. J’étais là depuis plus de cinq heures et rien. Pas un seul passage. Aucun résultat à la caméra thermique… Je pariais sur le fait qu’ils avaient de solides murs ou qu’ils étaient en profondeur… Une bombe, ça pourrait être un bon moyen de connaître le fin mot de l’histoire, sauf que ça serait perdre des spécimens, donc, je n’aurais jamais l’accord pour la poser… Dommage. Je suis sur le point de sortir mon téléphone pour contacter la base, quand un élément surprenant survient. Un homme, ou plutôt un garçon qui marche en direction du centre… Avant de faire demi-tour. Je le suis du regard, m’accroupissant en haut du toit de l’immeuble en ruine où je me trouve… Et je peux absolument tout voir. Cet homme n’est pas dangereux, du moins ne le paraît pas et sans cette pâleur sur le visage, je l’aurais peut-être pensé humain… Mais j’ai déjà appris que cette pâleur n’était commune qu’à quelques races… Trop rapidement pour mes yeux, un de ces êtres aux yeux rouges se ramènent… Quelle délicate surprise. Le vol de cet homme qui se clache au sol doit faire légèrement mal, mais je lui conseille de se relever rapidement s’il veut s’en sortir en vie.
La logique… Ou du moins mon métier, voudrait que je vienne en aide à cet homme, qui pourrait être un humain, face à cet être de la nuit… Mais je ne tiens pas à risquer ma peau pour un peut-être, ça serait triste à dire, mais ce n’est guère le premier garçon qui mourrait sous les crocs d’un de ses êtres, il ne sera ni le premier, ni le dernier que j’observerais finir ainsi. Ma mission est plus importante qu’un seul homme. Et visiblement, je fais bien de ne pas agir car la demoiselle finit par se barrer. Il faudra que je regarde l’histoire de la caméra pointé sur le centre, je suis sûr que je pourrais avoir une bonne image de son visage, de quoi l’envoyer à ma sœur, avec mes compliments…

Maintenant que la Strigoï est parti, il est l’heure de savoir ce que je pourrais faire de cet homme. J’aurais passé mon chemin un autre jour mais voilà, il a tenté d’entrer là-dedans, donc il a possiblement quelques infos pour moi… Sans compter qu’il a été mordu donc il doit être un peu plus coopératif qu’il ne le serait normalement.
Descendre du toit, sans emprunter les escaliers est bien plus rapide mais bien plus dangereux. Je me laisse glisser de rebords de fenêtre en rebord de fenêtre et le bruit doit attirer l’attention de cet homme car il se met à parler quand je touche le sol. Tu veux me botter le cul ? Garçon, t’es même pas en état de lever ton propre cul du sol…
Je m’approche de lui, relevant la capuche du sweet sur ma tête. Il verra peut-être mon visage mais au moins, je n’apparaîtrais pas sur la bande d’enregistrement… Je continue à avancer, jusqu’à me retrouver à quelques pas de lui. Recommence donc à parler, que je puisse vérifier si t’as des petits crocs de moroïs mon gars, c’est la seule chose qui peut m’intéresser chez toi.

« T’es certainement pas en état de me botter le cul. On dirait même que t’es un camé vu ta position. C’est la raison pour laquelle t’es aussi proche de l’ancien asile ? »

Ouais, je me suis renseigné, sur le papier, ce n’est qu’un ancien asile… Autant me faire passer pour un habitant lambda tant que je n’en sais pas plus… Et je ne compte pas te dire un mot de plus que nécessaire, alors habitues-toi à mes phrases sans transition, je ne dirais que la vérité brute, c’est la seule chose qui nous intéresse après tout… Toi, tu veux connaître mon identité, pour me « botter le cul » et moi, je désire connaître ta nature… Alors dis moi la vérité… Ou plutôt, ouvre la bouche.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Re: Il y a les bons et les mauvais deal   Jeu 16 Juin - 2:28


Il y a les bons et les mauvais deal
Owen & Jessy

Foutu hosto de merde et foutue strigoï de merde. Ouais je sais, tout est merdique et croyez-moi, c’est moi que ça fait le plus chier. J’arrive pas à me décider sur cet endroit. J’y vais ou j’y vais pas ? Je m’étais dit que j’aurais le courage d’y foutre les pieds mais en fait non, je suis qu’un putain de trouillard qui n’a pas envie de finir enfermé dans une sorte de chambre ou de cellule. C’est pas une vie pour moi ça, mais en même temps je peux pas continuer d’être un danger pour le reste du monde, pour les personnes auxquelles je tiens. Fait chier ! J’arrive même pas à penser clairement. Peut-être que les endorphines de cette strigoï m’aideront à remettre toutes mes idées en place. Je me laisse glisser le long du mur, tirant une latte de ma cigarette, laissant les drogues envahir mon esprit, jusqu’à ce que j’entendre un nouveau bruit.

C’est quoi encore ce bordel ? Si elle est revenue pour plus de sang, je vais lui faire passer un sale quart d’heure à cette strigoï, mais quelque chose me dit que ce n’est pas à elle. Apparemment j’ai encore un bon instinct puisque c’est un type qui sort de l’ombre quand je le menace de lui botter le cul. Je le fixe quelques secondes, un humain on dirait, bon bah au moins j’ai rien à craindre de ce gars. D’ailleurs je sais pas s’il se fou de ma gueule, mais à sa place j’éviterai de jouer les malins. Tu penses que je suis venu ici parce que je suis un camé ? Mon vieux t’es bien loin de la vérité... J’aurais préféré être ici pour cette raison d’ailleurs, mais bon je crois pas que cet asile pour fous fasse aussi centre de désintox.

- A ta place je me fierai pas trop aux apparences, j'ai cassé la gueule a plus d'un type en étant bien plus défoncé que ça. Et non, j’ai rien à voir avec un putain de camé même si là tout de suite on dirait pas. Qu’est-ce que ça peut te foutre de toute façon ?

C’est vrai, pourquoi est-ce que tu t’intéresses à moi au juste ? Je sais pas qui t’es, tu sais pas qui je suis, on a cas en rester là, ça m’ira très bien comme ça. Pourtant tu restes là. Pourquoi ? J’en ai pas la moindre foutue idée, mais je t’avoue que ça me plaît pas trop qu’on me dévisage ainsi. Je m’appuie contre le mur pour me redresser, lâchant un long soupire alors que je me remets debout sur mes deux jambes pour être un peu plus à sa hauteur. Je tire de nouveau sur ma cigarette tout en continuant de le fixer. Un pas de travers mon pote et j’utilise le feu qui me sert à consommer cette clope pour te cramer le cul.

- Je parie que t’es juste un putain de curieux. Tire-toi de là, crois-moi t’as pas envie de savoir ce que je peux bien foutre ici.

Non, t’en as vraiment pas envie, car vu que je suis pas du genre à m’étendre sur ma vie, ça voudrait dire que tu m’aurais provoqué, que tu aurais fait ressortir la mauvaise part de moi et que je t’aurais fait passer un mauvais quart d’heure, peut-être même tué. Alors vraiment, tu n’as pas envie de savoir ce que je fais là. Je pourrais me poser la question à ton sujet, mais sincèrement je m’en fous pas mal, chacun est libre de faire ce qu’il veut après tout, viens juste pas me faire chier c’est tout. Voyant que ce type n’a toujours pas l’intention de bouger de sa place, je finis par perdre patience et rouler les yeux d’un air lassé.

- Tu sais quoi ? Reste là, c’est moi qui me casse, cet asile de fous est pas fait pour moi de toute façon.

Je me contente de lui tourner le dos, reportant ma clope à la bouche alors que je m’apprête à partir. Pour un humain je trouve ce type vraiment louche, mais après tout on est devant un foutu asile de tarés alors ça devrait pas m’étonner de faire des rencontres étranges à proximité.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il y a les bons et les mauvais deal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a les bons et les mauvais deal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» vos bons et mauvais coup
» Dossier Ti Lili: La vie a quand même ses bons et mauvais moments ...
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: