Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Douce folie [Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 7
Age : 20
MessageSujet: Douce folie [Logan]   Lun 13 Mar - 23:32



Douce folie

La colère, la fatigue, l'irritation, c'est des sentiments, que je ressens de manière régulière, ces derniers temps. Pour la première fois, depuis ma rencontre avec lui, je me suis jeté avec Simon. C'est assez stupide, d'autant que je ne me rappelle même pas, de la raison. Un désaccord, c'est l'unique chose que je peux dire. Sur le coup, je ne me suis pas rendu compte, de toutes les horreurs, que j'ai pu lui dire, ma colère était démesurée, amplifiée, à tous les niveaux, et j'étais incapable de gérer cette abondance de colère. Je crois même avoir usée de la suggestion, sur lui, dans ma colère, pour le pousser à partir, à me laisser tranquille, un peu. J'ai compris que c'était le cas, lorsqu'il n'a pas chercher à répliquer, qu'il s'est contenté de tourner les talons, pour partir. Et cette vision, m'a déchiré le cœur. J'avais l'habitude, d'être égoïste, de ne penser qu'à moi, mais pas avec lui, pas en sa compagnie, et j'ignorais pourquoi je n'arrivais pas à me calmer. Après le troisième regard croisé,  et des douleurs mentales créées chez cette personne, je décide d'enfiler des lunettes de soleil, même si la lune éclaire le ciel. Sans doute me prendra-t-on pour une folle, mais c'est mieux pour leur propre sécurité de me croire folle, que de souffrir. Après quelques minutes de marche, je me retrouve face à cette boîte, et même si c'est sans doute une mauvaise idée, j'entre à l'intérieur, sans même prendre la peine de retirer mes lunettes. Même au comptoir, je les gardes. J'aurais pu commander un verre, mais opte pour une bouteille entière, c'est pas comme si je manquais d'argent pour la payer, de toute façon.

Mais au final, je ne touche presque pas, à cette bouteille. J'ai à peine bus deux gorgées, poser mon regard sur la salle, que je ne me sens pas à ma place ici. J'ai toujours apprécié faire la fête, mais je les préfère quand je me retrouve avec des proches, ou peu de monde.. Je ne me sens pas bien ici, beaucoup trop de personne autour de moi, j'ai besoin de prendre l'air, et cette sensation, s'aggrave, lorsque ce type, essaie de m'inviter à danser. La seule réponse que je lui offre, c'est un « passe ta route, tocard » qui semble assez claire, pour qu'il me foute la paix, et que je puisse me frayer un chemin, vers l'extérieur, toujours ma bouteille en main. Je les payais, autant que je l'emporte avec moi, qui sait, ma soirée n'est pas encore fini. Je me sens libéré, lorsque j'arrive à l'extérieur, je peux enfin respirer, prendre plusieurs grande bouffer d'air. Je dépose ma bouteille au sol, pour me poser quelques instants, et essayer de retrouver mon calme. J'ignore ce qu'il me prend, ce soir, d'habitude, je ne suis pas comme ça, pas sur les nerfs, pas sur la défensive, pas aussi agité. Mais ce soir, on dirait que tout ça, et décuplé, et je sais pas le gérer. J'entends des bruits, derrière moi, qui me font sursauté. Merde, d'habitude, je ne me laisse pas surprendre, non plus. Mais, du moment, que je ne me fais pas attaquer, c'est pas bien grave j'imagine. C'était bien ma veine, en tout cas, de tomber sur un strigoï, le soir où je ne suis pas en compagnie de Simon. Peut-être que je devrais me tirer, tant qu'il ne m'a rien demandé, mais je ne peux pas m'empêcher de l'observer, plusieurs longues secondes. Je n'ai jamais été du genre froussarde, alors ce n'est pas aujourd'hui, que j'allais commencé, surtout que ce type là, était bien plus à mon goût que celui qui m'avait abordé à l'intérieur. De quoi vouloir croquer le fruit défendu, de suite. Ce n'est pas parce que Reed, et Simon, sont les deux hommes de ma vie, qu'ils sont les seuls, ne vous tromper pas. Je peux user de mon charme, grâce à la suggestion, comme je l'entends, alors je ne m'en prive pas.

« C'est que t'es un vilain garçon, à effrayer les femmes »

Je m'approche de lui, alors que je retrouve enfin, un sourire sur mon visage, un sourire charmeur. Tu n'as pas intérêt à me résister, mon beau, parce que je n'aurais aucun scrupule, à user de suggestion sur toi. Je laisse ma bouteille en arrière, pour me retrouver à quelques pas de lui. Je lève la main, mes doigts glissant contre sa mâchoire, mais je ne m'attendais pas que ce simple contact, déclenche de si lourd souvenirs en moi. Ces images, de mon internement, à l'hôpital psychiatrique, les crises que j'ai piqué, avec l'absence de mon frère, et de Simon, les pires moments de mon existence. Des images floues, pas très précises. Elles s'offrent à moi, naturellement, et lorsque je reviens sur terre, lorsque je croise son regard, je vois, dans ces yeux, que ce n'est pas juste moi, qui ai vu ces images. Je n'ai pas l'intention de me poser trente miles questions, à ce sujet, comme certains l'aurait fais, moi je sais déjà, que cela vient de mon pouvoir, d'un nouveau, qui a décidé que ce soir, était le bon soir pour apparaître. Je pousse un soupire, au fond, ce soir à l'air d'être la mauvaise soirée, pour bien des choses. En plus de ne rien comprendre à ce qu'il vient de se passer, ce type va sans doute me prendre pour une véritable folle, après ce qu'il vient de me voir, et au fond, aurait-il torts ? Même pas. Ma main retombe, et je me détache de lui, pour reprendre une distance convenable. Je retrouve ma bouteille, un peu plus loin, et cette fois, n'hésite pas à boire à grosses gouttes. L'alcool canalise nos pouvoirs, alors si cela peut m'aider, à les faire disparaître ce soir, c'est la bienvenue.

« Je ne suis pas folle, ce n'est qu'une illusion »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Age : 30
MessageSujet: Re: Douce folie [Logan]   Mar 14 Mar - 20:29


Douce folie
Avery & Logan

Un autre soir comme les autres. Une autre fête comme les autres. Une autre fille comme les autres. Mes soirées commencent vraiment à se ressembler et je n’apprécie que peu cette sensation. Je crois qu’il va falloir que je me trouve d’autres occupations, que je fasse de nouvelles rencontres, car visiblement ce n’est pas Nohlan qui viendra faire la fête avec moi et malheureusement Amaëlle m’a fait faux bond. Mh désolant tout ça, mais je ne perds pas espoir, je trouverais bien quelqu’un à la hauteur de mes attentes dans cette ville. En attendant cette fille fera l’affaire pour ce soir, une coucherie de plus, un cadavre de plus, une nuit banale dans la vie de Logan Ivaskov.

Je quitte la boite en compagnie de cette Stéphanie, ou alors Stéphanie était celle d’hier ? Je ne sais même plus, d’autant qu’elles se ressemblent toutes. Bref nous quittons la boite ensemble, elle est déjà bien assez alcoolisée comme ça et je ne tiens pas à avoir sur le dos une femme trop saoul pour être excitante, là on passerait de soirée banale à mauvaise soirée sinon. Elle éclate de rire, je l’hypnotise pour qu’elle se taise un peu. Tout compte fait j’hésite, je pourrais autant me contenter de juste la vider de son sang et partir à la recherche d’une meilleure proie. Puis cette femme quitte la même boite quelques minutes plus tard et mon regard se tourne vers elle. Tiens tiens, une moroï, voyez-vous ça, toute seule qui plus est. Il semblerait que finalement ce soit mon jour de chance.

- Rentre chez toi avant que je ne te tue.

La jeune femme qui m’accompagne tourne les talons et se met en direction de sa maison, bien que tanguant, mais à vrai dire je m’en fiche un peu si quelqu’un lui tombe dessus entre temps, elle n’avait qu’à pas boire autant. Et toi ma jolie, vas-tu te saouler autant qu’elle ? J’aimerais mieux que non. Je m’approche de la moroï, visiblement ça a pour effet de la faire sursauter, mais pas de l’effrayer pour autant. Ainsi donc tu ne cries pas au loup, tu marques des points ma jolie. Mon regard fixé sur elle, je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire lorsqu’elle prend la parole. Pas effrayée et provocante qui plus est, de plus en plus alléchante.

- Et encore tu n’as rien vu Milady, je peux être bien plus vilain et je peux effrayer bien plus les femmes.

Mais pour la deuxième partie il vaudrait que ça ne se fasse pas contre toi, crois-moi, si je voulais vraiment t’effrayer tu ne ferais pas que sursauter, tu n’oserais même pas t’approcher comme tu le fais. Je reste à ma place, adossé au mur, la laissant venir jusqu’à moi, l’admirant un peu plus. Une vraie beauté, il n’y a pas à dire, le genre de femme que l’on voudrait garder dans un musée tant elles paraissent précieuses, mais l’es-tu réellement ? Es-tu ce joyau rare que je recherche ? Je l’ignore, mais je veux bien te laisser ta chance. Sa main glisse sur ma peau, le long de ma mâchoire et alors il se passe quelque chose de très étrange. J’ai des visions d’elle, je crois, des visions plutôt glauques, mais clairement pas assez pour me repousser. Ces images durent quelques secondes à peine avant de disparaître, avant que ce ne soit ses yeux que je retrouve. Sa main quitte ma peau pour venir à la place s’emparer de sa bouteille qu’elle porte à ses lèvres avant de lâcher cette remarque.

- J’en ai vu des fous dans ma vie, crois-moi tu ne leur arrive pas à la cheville.

Moi en revanche peut-être bien, ça m’arrive parfois, lorsque mes crises reprennent, mais dernièrement elles ne sont pas très présentes, alors profitons-en. Je glisse ma main le long de son bras, caressant sensuellement sa peau avant de venir m’emparer de sa bouteille. Tu partages j’espère ? Un petit corps comme le tiens ne s’enfilera jamais une bouteille pareille toute seule de toute façon. Je porte la bouteille à mes lèvres, buvant quelques gorgées avant de la lui rendre.

- Alors Milady, est-ce qu’on boit pour oublier ou plutôt pour s’amuser ?


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Douce folie [Logan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» Présentation de Logan Echolls
» L’argent conduit à la folie !
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Crise de folie... |Libre|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Nord :: Centre historique-
Sauter vers: