Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
MessageSujet: Matthew   Lun 13 Mar - 16:35


Matthew Thompson
Feat. Vinnie Woolston

Date de naissance 17.08.1604
Lieu de naissance : Nouvelle-Zélande
Age : 411 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Strigoï
175*280



Histoire

Avant que vous ne commenciez à vous faire des idées, je n’ai jamais connu de grands drames dans ma vie humaine. Mes parents ne se sont pas fait déchiqueter par un strigoï sous mes yeux, mes frères et sœurs étaient tous en parfaites santés, malheureusement pour certains, je n’ai jamais été battu, violé, ou quoi que ce soit dans le genre. En fait ma vie d’humain était parfaitement chiante, pourtant je descends d’une famille d’aristocrates, alors avec tous les banquets et autres festivités nous avions de quoi passer le temps. Troisième enfant d’une famille de sept, j’avais quatre frères et deux sœurs, au grand bonheur de mes parents. A l’époque c’était bien vu d’avoir autant d’enfants, surtout des garçons. Néanmoins nous étions trop nombreux pour être proche les uns des autres.

Mes deux sœurs étaient de parfaites petites catholiques, vierges et bonnes à marier. Mes frères trouvaient tous leur voie, deux dans la politique, un comme commandant à l’armée, un autre dans la finance. Quant à moi ? J’étais le mouton noir de la famille, évidemment. Je me complaisais dans la luxure, les fêtes, l’alcool, les corps des femmes qui étaient toutes à mes pieds, la violence également. Je participais souvent à des combats de rue, mes amis lancés leurs paris sur moi et généralement ils remportaient l’argent qu’on se partageait ensuite. Il s’est avéré finalement que j’étais doué pour ça, me battre, monter des plans, des stratégies imparables. Mes parents voulaient que je m’engage dans l’armée pour défendre le pays, mon frère aurait pu facilement me trouver une place là-bas, sauf que je ne voulais pas avoir de supérieur et obéir à des règles.

J’ai quand même fini par les rejoindre lorsque la guerre est arrivée jusqu’à notre pays et que nous étions en train de la perdre. J’ai commencé à dessiner des croquis, des plans, des maquettes, il fallait que je leur montre comment gagner. Je leur ai créé de nouvelles armes, je leur ai prouvé qu’on pouvait l’emporter en limitant les pertes et ils ont fini par m’écouter. Evidemment nous avons remporté la guerre et après ça j’ai fait la fierté de ma famille, du moins jusqu’à ce que je me retire. Maintenant que la paix était revenue, ils n’avaient plus besoin de moi, non ? Au départ je ne voulais pas être dirigé, aujourd’hui je ne voulais pas diriger.

Sauf que visiblement les humains n’étaient pas les seuls intéressés par mes capacités. Cet homme est venu jusqu’à moi, ou plutôt ce strigoï. Je n’étais pas au courant de l’existence d’une telle espèce, pourtant je n’ai pas cherché à fuir lorsqu’il me l’a montré. J’étais à la fois fasciné et prêt à mourir s’il le fallait, mais je n’étais pas effrayé. Gabriel Connor a alors voulu que je fasse mes preuves. Il m’a posé un problème, expliqué tous les tenants et les aboutissants et m’a demandé de lui trouver une solution. Je lui en ai trouvé trois, ça a semblé lui plaire. Il m’a alors convaincu de me laisser tenter par cette nouvelle vie et soyons honnête, il n’aura pas eu besoin de beaucoup d’arguments pour que j’accepte. C’est ainsi qu’à l’âge de 30 ans, je suis devenu strigoï, laissant Gabriel me transformer.

Il paraît que la transformation peut agir de différentes manières d’une personne à l’autre. Chez moi ? Ça aura tout décuplé et je ne parle pas là de mes capacités. Mes émotions étaient ingérables, ma soif aussi et je ne vous parle pas de ma violence. Heureusement nous avons rapidement quitté le pays avant que je ne commette l’irréparable auprès d’un membre de ma famille. J’ai bien failli tuer l’une de mes sœurs pourtant, mais Gabriel m’aura arrêté à temps, c’était l’une de mes conditions après tout, je ne voulais pas qu’il arrive malheur à un membre de ma famille. C’est pourquoi nous sommes partis.

Les années qui ont suivi étaient spectaculaires, nous faisions le tour du monde. Gabriel recrutait, moi je continuais de lui confectionner des tas de plans tout en continuant de m’amuser. Je ne me suis jamais senti aussi libre. Je ne me suis jamais senti aussi vivant. Malheureusement mes problèmes ne s’arrangeaient pas, ma violence attirait l’attention, parfois de nombreux ennemis et si généralement je trouvais des solutions pour l’emporter, parfois nous étions aussi obligé de partir. Puis il y a eu cette femme, forcément, comme dans toute histoire il y en a toujours une. Elle était belle, grande, fine, des yeux perçants, des cheveux longs bouclés, magnifique. Je l’ai aimé d’un amour infini, je l’ai aimé à en mourir.

Rappelez-vous de mes problèmes d’émotion, tout était décuplé et l’amour l’était également. J’étais prêt à tout pour elle, personne ne pouvait lui faire du mal et elle en a profité. Cette femme s’est servie de moi. Cette femme m’a détruit. Ce n’était pas moi qu’elle voulait mais être moi. Elle voulait faire partie du groupe, que Gabriel la transforme, qu’il l’aime au-delà d’une progéniture, qu’il passe l’éternité avec elle. Je ne l’ai pas cru, lorsque Gabriel est venu me dire qu’elle était allée dans sa chambre en douce la nuit, après avoir fait l’amour avec moi. Elle a voulu le séduire, elle a voulu qu’il me tue. Comment ai-je pu autant me tromper à propos d’une femme ?

Il ne l’a pas tué, c’était une décision que je devais prendre moi-même, sauf que mes émotions s’emmêlaient beaucoup trop, entre l’amour que je ressentais encore pour cette femme, la trahison et la déception. Je lui ai donné rendez-vous, elle ignorait que j’étais au courant. Elle s’est vêtue de sa plus belle robe pour me séduire, de ses plus beaux bijoux. J’ai passé une dernière soirée avec elle, en mémoire de tous ces bons moments que nous avions vécu ensemble, quand bien même ils étaient faux. Un dernier dîner aux chandelles, un dernier baiser, puis je l’ai tué. J’ai mordu à son cou et j’ai bu son sang jusqu’à ce qu’il n’en reste plus une goutte, versant une dernière larme pour elle avant de me mettre à hurler, serrant son corps contre moi. Puis je l’ai abandonné là.

J’ai laissé un mot à Gabriel pour l’informer que j’avais besoin de me ressourcer, que j’ignorais encore combien de temps est-ce que ça prendrait. J’ai quitté le groupe et j’ai commencé à voyager seul. C’est ainsi que ma réputation s’est faite, alors qu’il ne restait plus que rage et violence, je semais le chaos partout où j’allais et les humains ont fini par me nommer l’Eventreur. Les années se sont écoulées ainsi, je continuais de m’informer sur l’avancée de Gabriel, visiblement son groupe s’agrandissait et il s’en sortait bien. Moi je continuais d’être ce monstre.

Je vais vous épargner cette très longue période de dépravation, de meurtres, de corps et d’amusement. Sachez seulement que malgré les siècles qui se sont écoulés j’ai continué de garder des nouvelles de Gabriel et récemment j’ai entendu dire que ça n’allait pas fort pour lui. Il a perdu des hommes au combat, l’un de ses piliers l’a abandonné et ils seraient apparemment tous en danger, dans la ligne de mire de notre très chère armée. Comme c’est intéressant. Il semblerait que mon plus vieil ami ait de nouveau besoin de mon génie. Et puis j’ai entendu dire que quelques filles avaient rejoint les troupes, alors il serait temps d’aller tester ce qu’elles valent. De toute façon je commençais à m’ennuyer, la jeunesse d’aujourd’hui n’est pas aussi amusante qu’à notre époque. J’espère que tu seras heureux de me revoir Gabriel, mais ne t’attends pas à ce que j’ai beaucoup changé, mes qualités sont toujours les mêmes tout comme mes défauts.


Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matthew "Matt" Williams
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» DAMIEN J. Bradford ► Matthew Bellamy ►Montre moi ton mouchoir, je te dirais qui tu es (si j'ai envie :o)
» [M] Matthew Gray Gubler - Indépendants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Administration :: Présentations :: Strigoïs-
Sauter vers: