Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Destruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 59
Age : 26
MessageSujet: Destruction   Sam 4 Mar - 17:35

Destruction
Elisa & Jessy

Le sang représente mes nuits et mes jours. La violence. La mort. J’aime ça, j’en veux toujours plus et je ne suis pas le seul. Combien de strigoïs m’ont remercié de les avoir libérés ? De leur avoir appris à être complètement eux-même et s’accepter ? On se réprime à cause de nos ennemis, stupidité, la seule chose qu’il nous faut, c’est être unis contre eux plutôt que nous entretuer les uns les autres. Est-ce qu’en réalité j’en ai quelque chose à faire de leur vie ? Non, ils ne sont personne, ils ne sont rien, juste des pions, comme nous tous. Ils sont malgré tout mes soldats, ma nouvelle armée, alors je me dois de leur faire croire qu’ils sont un minimum importants, ou plutôt qu’ils ont de la valeur pour l’avenir, puisqu’ils auront un rôle à jouer.

Vous savez ce qui me plairait ? Détruire ce monde. L’extinction de la race humaine. Tuer juste à droite à gauche ne me suffit plus. Je sais très bien que s’il n’y a plus d’humains, il n’y a plus de strigoïs non plus, on mourrait de soif, mais est-ce réellement important ? Même les immortels doivent mourir un jour après tout. Je me fiche bien de la fin, tout ce que je veux, c’est accomplir, et j’ai trouvé mon objectif. La population diminue un peu plus de jour en jour, de ville en ville, ça a fini par attirer leur attention, mais je les attendais de toute façon. Il faut dire que tous ces massacres et destruction d’immeubles devaient bien finir par alerter le gouvernement. Je suis même étonné qu’ils n’aient pas réagit plus tôt.

C’est avec une cinquantaine de strigoïs que je me trouve dans l’un des plus grands bâtiments de Missoula. Celui qui gère l’électricité de toute la ville. A votre avis, que se passera-t-il si je détruis cet endroit ? La ville sera plongée dans le noir, aucun moyen de communication, plus d’électricité. Ce sera la panique générale. Ce sera le chaos absolu et c’est bien mon but. Tous les employés ont été réunis dans le réfectoire, du moins pour ceux qui n’auront pas encore été massacrés. Il vaudrait mieux en garder quelques-uns vivants, sait-on jamais si le gouvernement aimerait les récupérer, après tout il me semble que le directeur de cette entreprise est le frère d’un militaire haut gradé, alors je suppose qu’ils voudront tout de même le récupérer. Je me tourne vers les autres strigoïs qui attendent mes instructions.

- Je veux deux équipes de cinq pour placer les dynamites, les autres surveillent et protègent les lieux.

Me feras-tu l’honneur de te déplacer jusqu’à moi Elisa ? Ou est-ce que tu ne m‘estimeras pas assez à la hauteur pour ça ? Pour un jeune strigoï, je trouve que je me débrouille plutôt bien, qu’en dis-tu ? J’ai plutôt hâte d’avoir ton avis à ce sujet. L’annonce a été lancée, la nouvelle a fait le tour des informations, espérons au moins qu’Irina n’ait pas la bonne idée de venir par ici, car ce bâtiment explosera, peu importe qui sera à l’intérieur. Mes hommes m’envoient un message pour me dire que les dynamites sont placées et sécurisées. Etonnamment, moins d’une minute après mon portable se met à sonner. Numéro privé, mais je sais déjà de qui il s’agit.

- Je me demandais quand est-ce que tu interviendrais. Qu’attends-tu pour venir me voir ? Mes hommes ne t’attaqueront pas si tu ne te montres pas menaçante.

Je raccroche avant même de lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, ne prenant même pas la peine de vérifier que c’est bien Elisa au bout du fil. Si tu veux discuter Elisa, il faudra te déplacer. En attendant ce bâtiment et ces humains sont toujours sous ma menace et je n’ai pas l’intention de les épargner, mais après tout si je peux te piéger avec eux dans ce bâtiment, je ne dis pas non à une victime de plus. Alors Elisa, décide-toi, le temps presse, bientôt ce sera trop tard.

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Messages : 68
Age : 34
MessageSujet: Re: Destruction   Jeu 19 Avr - 16:40


Destruction

Ces derniers temps, j'en ai oublié ma véritable guerre. La raison pour laquelle je m'étais engagé dans l'armée. Mais je me rends compte, que depuis qu'Owen n'est plus là, ça n'a plus une très grande importance. J'ai toujours voulu rendre à notre père, ce qu'il nous avait pris. C'était une quête, pour moi-même, mais aussi pour Owen. Pour son âme. Pour qu'il puisse un jour vivre en paix. Aujourd'hui, il n'était même plus de ce monde. Alors venger sa mémoire, semblait avoir une importance plus grande que venger un passé révolu. Je m'étais concentrée là-dessus. Entre autre. Je m'étais peut-être un peu laisser distraire, aussi. Un peu. Mais j'étais passé à deux doigts de le rejoindre. Alors, pour mener un véritable combat, contre son tueur, fallait avant toute chose, que je reprenne du poil de la bête, non ? C'était ce que j'avais fais. J'avais fais en sorte de redonner un sens à ma vie. C'était toujours aussi morne, morose. Mais l'idée de rejoindre mon frère, six pieds sous terre, était devenu moins attrayante. Certaines choses avaient changé. Mes recherches n'étaient plus centré sur notre paternel, mais sur ce Bastian. Et toute personne pouvant être lié à lui, d'une manière, ou d'une autre. Je n'en oubliais pas qu'il était probable que quelqu'un cherche à venger Effy, un jour. Ou Jake. Mon nombre d'ennemis s'étaient amplifier, ces derniers temps. Mais je n'avais pas peur. Je n'avais plus peur. J'étais prête à affronter le destin. Qu'importe ce qu'il pouvait me réserver. Je savais, qu'un jour, je finirais pas rejoindre mon frère. L'unique chose qui allait changer, c'est le chemin que j'allais emprunter. Qui allait être celui qui me porterait le coup final ? Gabriel ? Bastian ? Lucian ?

Ou peut-être Jessy. C'était pas celui que j'aurais mis en premier sur ma liste. Disons que je ne nous aurais pas qualifier comme des ennemis. Mais j'avais toujours une manière bien à moi, pour qualifier quelque chose. Qui n'entrait pas dans les mêmes définitions que mon entourage. Alors, peut-être qu'en fin de compte, tu nous envisages comme des ennemis, Jessy ? Avec toutes ces histoires, je t'avais presque oublié. Enfin, oublié. Je ne pense pas que cela puisse être un terme qui te correspond, mais disons qu'avec toutes ces personnes qui souhaitaient me faire la peau, je t'avais mis sur la touche. Mais j'aurais dû me méfier. Peut-être que j'aurais dû te classer dans ces personnes qui souhaitent me voir enterrer ? Ou alors, tu supportes pas que l'on ne t'offre pas toute notre attention. De ce que j'en ai compris, c'est une chose forte probable. Enfin, cela dépendra encore de la personne que j'aurais en face de moi ce soir, j'imagine. C'est peut-être suicidaire, mais j'aurais tendance à préférer ta seconde personnalité. Celle qui ne désire faire que du mal. Ca à toujours été plus intense, avec elle. Et depuis le temps, tu devrais savoir que c'est ce que j'aime. Une petite conversation tranquille, autour d'un café, c'est pas pour moi. Mais au vu du plan que tu t'acharnes à mettre en place ce soir, j'ai pas de véritable doute. Je sais que tu relèveras mes attentes. Tu sais, Jessy, on aurait pu se rencontrer en d'autre circonstance. L'unité t'avait en quelque sorte lâché la grappe. Ou du moins, t'étais plus dans ces priorités. T'aurais pu avoir une vie tranquille. T'as ruiné tous tes efforts, ce soir. T'as de nouveau attiré leur attention, avec ton plan version géante. Je dois admettre que tu ne fais pas les choses à moitié. Et même si ta menace est réelle, je dois te féliciter mon l'ingéniosité. Ton message est plutôt clair. C'est moi que tu veux. Ca ne m'étonne qu'à moitié. C'est toujours à moi, que t'as eu à faire. C'est moi, qui me suis montré implacable, lorsqu'il a fallu faire ressortir cette cruauté, qui se cachait en toi. C'est moi qu'est joué, au pire des jeux. Alors je me doutais, que c'est moi que tu voudrais. Tu n'avais pas besoin de frapper si haut, pour attirer mon attention. Un simple message, et je me serais déplacée. « Vous ne pouvez pas vous rendre là-bas, madame » Un sourire fend mes lèvres. Alors là, c'est ce qu'on allait voir. C'était moi qu'il voulait, je comptais bien lui offrir ce cadeau. « Mettez tous vos hommes sur les lignes. Je vous que vous me trouviez un moyen de désamorcer la menace. Moi, je monte. Seule. » Je suis obligée de préciser, quand je vois que l'on cherche à me suivre. « Préparez-moi du sang » Pas plus d'indication. C'est dans le rituel habituel. Je sais qu'ils ont compris. Je lève les yeux, et contemple la bâtisse. C'est quoi ton but, Jessy ? Tu cherches quoi, au juste ? Ne pouvais-tu pas te contenter d'une vie éternelle avec ta femme ? Ca aurait été trop calme pour toi ? Je secoue la tête. Cette rencontre promet un bon nombre de rebondissement. Encore. Je m'approche d'un des équipements de l'unité, et après une piqûre, et des forces rebootées, je grimpe. Ma démarche est un peu plus rapide qu'en temps normal, grâce au sang, mais j'ai quand même besoin de plusieurs minutes, pour rejoindre le strigoï. Y'a même une sourire qui franchi mes lèvres, lorsque je l'aperçois, à une dizaine de mètre. Et bien voilà, Jessy. Tu me voulais en face de toi, je suis là. Mais une grimace barre bientôt mon visage.

« Je dois admettre que je suis assez déçue. Je pensais que le jour où tu devrais m'affronter, tu le ferais à la loyal »

Je provoque, parce que je connais mes chances de m'en sortir, dans l'état actuel des choses. Zéro. Alors qu'un véritable combat.. C'est bien plus simple. Je commence à connaître ces techniques, ces faiblesses, à force d'affrontement. Et je compte pas mourir ce soir. J'ai encore une vengeance à mettre en place, avant que tu puisses faire quoi que ce soit.

« Alors, c'est quoi la suite ? Tu fais peter l'intégralité de la bâtisse, avec nous à l'intérieur ? »

A moins que tu es prévu quelque chose d'autre, Jessy ? J'avoue être curieuse de savoir jusqu'où tu comptes pousser ton plan. Est-ce que ça s'arrête là, ou t'as autre chose de prévu pour nous ?

« J'espère que tu ne comptes pas te tirer juste avant. La lâcheté ne fait pas parti de toi, pas vrai ? »

acidbrain

_________________


Sous peu, tes barrières, je briserais, sous peu, tes émotions, je ferais éclater, sous peu, tu cesseras de me résister, sous peu, nous serons heureux, je t’en fais la promesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Destruction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» U.S. dollar destruction
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]
» Destruction Fatale [ pv ]
» Destruction d'un ensemble de documents au service d’immigration
» Episode #2 : Un pas vers la destruction de Konoha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Nord-
Sauter vers: