Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une longue soirée en perspective

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 7
MessageSujet: Une longue soirée en perspective   Jeu 2 Mar - 18:23


Une longue soirée en perspective
Emrys & Hayley


Je cours dans la forêt, pieds nus, ma robe flottant au vent, un strigoï à ma poursuite. Combien de temps me laissera-t-il de l’avance ? Peut-être souhaite-il m’emmener dans un endroit précis ? Je continue de courir, jusqu’à ce qu’il finisse par me rattraper, se jetant sur moi pour nous faire rouler au sol. J’éclate de rire. Tu n’es pas très délicat Max, mais de toute façon je n’ai jamais vraiment apprécié la douceur. Je nous fais basculer à nouveau sur le côté pour me retrouver au-dessus de lui, assise sur son torse, mes longs cheveux roux tombant sur mon épaule droite. Ton corps ainsi collé au mien est décidément très tentant. Et bien quoi ? Qui a dit que je ne pouvais pas profiter de mes gardes du corps ? Après tout ils sont sexy et plutôt doué alors ce serait bête de passer à côté même si je les sacrifie. Au moins ils pourront se vanter de m’avoir goûté.

- En voilà un bien vilain garçon et ce n’est sûrement pas par des baisers que tu seras récompensé.

J’ouvre les boutons de sa chemise un à un en même temps que je prononce cette phrase et lorsque je termine, ce sont mes ongles que je plante du haut de son torse pour les glisser jusqu’en bas. Il grogne, mais je sais que c’est un grognement de plaisir. Je lèche ces quelques gouttes de sang, si peu, tes blessures se referment trop vite, s’en est presque frustrant. Je m’apprête à le mordre, mais c’est seulement maintenant que j’entends le bruit d’une musique qui résonne au loin. Allons Max, tu aurais pu me dire qu’une fête se déroulait par ici, au moins j’aurais gardé le dessert pour la fin. Je relève la tête, sourire aux lèvres.

- On dirait qu’il y a une fête dans le coin. Rhabille-toi, on va aller s’amuser un peu.

Et ce n’est pas une demande, c’est un ordre. Je me fiche bien que tu voulais d’abord mon corps, moi je veux d’abord voir d’où provient le bruit. Je me relève et lui rends sa liberté, le laissant se rhabiller alors que nous nous dirigeons ensemble vers la source du bruit. On ne tarde pas à arriver sur place, une cascade, charmant. Je vois tous ces jeunes autour de nous, certains moroïs, je parie même que l’un d’entre eux doit chauffer la cascade, autrement personne n’entrerait dedans à cette période de l’année. Mon bras par-dessous celui de Max, je me tourne vers lui, sourire aux lèvres.

- Profite de la soirée mon beau, mais n'attire pas trop l'attention, j’aimerais pouvoir profiter de l’eau avant de jouer avec leur sang.

Et sur ces mots je le quitte, le laissant aller chercher sa première cible ou peut-être se contentera-t-il juste d’un verre. Allez savoir. Pour ma part je décide de laisser tomber la robe au sol et de plonger dans l’eau. Oh j’aurais tout aussi bien pu retirer les sous-vêtements, mais je crois que ça n’aurait pas plu à Max et même si sa jalousie peut le rendre mignon, c’est aussi très exaspérant. La température de l’eau est parfaite et je ne manque pas de repérer à qui on doit ce petit extra. Je m’approche du moroï en question qui avait de toute façon les yeux rivés sur moi. Je glisse mes doigts contre sa mâchoire, sourire aux lèvres et si je m’apprête à le draguer, je n’ai pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit qu’un premier hurlement retentit, créant la panique générale. Vraiment Max ? Je croyais pourtant t’avoir dit d’attendre.

- Toi tu restes là et tu continues de chauffer cette eau.

Je me retourne, prête à aller engueuler Max et convaincre tout le monde de continuer cette petite fête sans se soucier des cadavres, sauf que je me rends compte que le cadavre en question qui a fait hurler les autres est justement le corps de Max. Je relève les yeux vers ce type tâché de sang et au regard meurtrier, un strigoï comme il m’en faut. Je m’approche du bord de l’eau sans pour autant quitter la cascade, m’adressant directement au strigoï en question.

- Hé toi ! Tu viens de tuer mon garde du corps, je ne suis pas très contente, pour une fois que j’en avais trouvé un qui ne faisait pas l’enfant.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Une longue soirée en perspective   Jeu 2 Mar - 22:28


Une longue soirée en perspective


Mon monde c’est écroulé, tout c’est éteint, dès le moment où elle a prononcé ses mots m’a vie c’est comme arrêté. Je ne pouvais plus me regarder dans un miroir, et ma soif ne faisait que grandir, je ne parvenait pas à l’enrayer. Je devais boire, plus toujours plus.Je ne voulais plus être en mesure de penser. Je devais à tout prit me vider l’esprit et les meurtres étaient une très bonne distraction.

J’avais entendu parlé d’une petite sauterie du coté d’une cascade, je me disais que ce serait intéressant d’y aller. Mais sur le chemin, je me ferai sans aucun doute quelque petit en cas. Je ne pris même pas la peine de faire attention à ce à quoi je ressemblais, ses choses là étaient soudain devenu futile. Je ne prenais même plus ma voiture, me contentant de marcher à travers rues nuits après nuits. C’est à pied que je m’y rendrais et tant pis si je devais passer la journée dans une grotte ensuite.

Sur le trajets je rencontrais un couple de fille qui fasse à tant d’effusion et d’amour me donna envie de vomir. Pas que je sois contre l’homosexualité, non pas du tout, c’est le concept de l’amour qui me dérangeais en ce moment. Sans même prendre des gants, je les saisit toutes les deux dans le dos, les trainant sur le sol pour les entrainer dans une ruelles. Elles crièrent, mais peu m’importait. J’en balançais une sur une grosse benne où elle s’assomma, nous laissant tranquille avec sa dulcinée. Elle se débattait dans mes bras, mais il y a longtemps que je ne prenais plus de gants, sans ménagement je plantais mes crocs dans son cou, buvant chaque goutes avec délice jusqu’au moment où sa tête glissa sur le sol. Alors je me détournais d’elle pour manger sa copine.

Quelques minutes plus tard je sifflotais dans les rues à la recherche d’une nouvelle proie sur le chemin de la cascade. J’attrapais une gamine qui se dépêchais de rentrer chez papa maman et l’entrainait sur la route avec moi. Elle devait avoir quatorze ans au maximum et son corps fini dans un fossé sans véritable ménagement.

Enfin la cascade s’offrit à moi. Je choisie de commencer par la jouer discret, entrainant une fille, puis une autre pour un bon petit casse croûte. Je n’y prenais pas de plaisir, je ne m’amusais pas, je cherchais juste à ressentir la frénésie du sang.  Une petite dizaine de cadavre s’amoncelait dans un coin quand ses deux intrus furent irruption. Une moroï et un strigoï, drôle de duo. Le strigoï commença à tourner autour de mes proies, ce qui ne me plaisait pas du tout. Elles m’appartenaient toutes, sans exceptions. J’arrivais face à lui et avant qu’il n’ai eu le temps de réagir j’arrachais sa tête à deux mains de son corps pour l’envoyer volé aux pieds d’une pauvre fille apeuré. Les cries ne t’hardèrent pas et la moroï se retourna comme pour disputer son petit lutin. Ah non…garde du corps.

- Visiblement, il n’était pas très douée, puisque maintenant il est mort et toi sans protection. Je ne vais pas m’en plaindre, le sang de moroï est bien meilleur que celui des humains.

J’avançais vers elle, sans me soucier de lui faire peur ou quoi. Je tournais autour d’elle, la détaillant, elle était plutôt mignonne, à croquer !

- Qu’est ce qu’une moroï comme toi faisait avec un type pareil ?

Je la pris par la taille la collant à moi, humant son odeur pour déposer mes crocs contre la peau de son cou pour titiller sa veine, sans pour autant mordre. Je me redressais, la lâchant, et si on jouais un petit peu.

- Alors jolie rousse ? Qui es tu donc ?  
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 7
MessageSujet: Re: Une longue soirée en perspective   Sam 4 Mar - 19:10


Une longue soirée en perspective
Emrys & Hayley


Les fêtes j’ai toujours aimé ça, en général on y trouve facilement des tas de garçons à croquer et je suis une grande gourmande. Qui aura la chance de goûter à mon corps ce soir ? Qui devra se contenter de mes crocs ? Nous verrons, peut-être que je me déciderais en faisant la plouf. Pour l’heure je décide de laisser Max s’amuser dans son coin tandis que je profite de l’eau, mais rapidement mon attention est attirée par ce moroï qui réchauffe l’eau. Mignon, et en plus avec le pouvoir du feu je suis sûre qu’il pourrait rendre mon corps en chaleur. Je ne perds rien à espérer en tous cas. Je m’approche de lui, il a l’air ravi que je lui accorde toute mon attention, mais ça ne dure pas vraiment à cause des cris. Je vous jure que je vais moi-même faire hurler Max pour avoir gâché aussi vite mon plaisir. J’hypnotise le moroï pour qu’il reste là tranquillement pendant que je règle le problème, sauf que Max ne risque plus d’être un problème à l’avenir, puisque sa tête se retrouve séparée de son corps. Dommage, je l’aimais bien celui-là.

Je porte donc toute mon attention sur l’autre strigoï, n’hésitant pas à le réprimander malgré la menace qu’il représente. Plus je le regarde et plus je me dis que je prendrais grand plaisir à punir quelqu’un comme lui, mais je crois que mes punitions lui plairaient et ce ne serait pas très gentil de faire ça en la mémoire de Max. Enfin qu’importe après tout puisqu’il est mort et comme tu le soulèves, à cause de son incompétence je me retrouve maintenant sans protection. J’imagine que tu ignores de quoi je suis capable pour penser ainsi. Max m’aurait été utile contre plusieurs ennemis, mais dans un duel en tête à tête je peux parfaitement être à la hauteur.

- Evidemment que notre sang est meilleur, mais le mien se mérite, si tu en veux un gratuit, tu n’as qu’à dévorer celui qui chauffe la cascade.

Après tout je me moque bien que tu le tues, je comptais le faire moi-même, mais je veux bien te le laisser, si tu n’essaies pas de me dévorer en échange. De toute façon je ne te laisserais pas faire, mais autant que la décision vienne de toi plutôt que de devoir te forcer la main. Je le vois approcher, me tourner autour. Est-ce que la vue te plaît ? Je pourrais être encore plus dévêtu si tu le voulais, mais encore faudrait-il que je le veuille aussi et pour l’instant j’hésite encore, alors il faudra me convaincre.

Il me pose une question avant de venir m’attraper par la taille, rapprochant mon corps du sien. Une vraie poigne d’homme, comme je les aime. Je prends le risque de le laisser approcher ses crocs de ma peau. Vas-tu mordre ? Je devrais l’arrêter avant qu’il ne le fasse, pourtant je n’en fais rien, je suis curieuse. Finalement il se décide lui-même à me relâcher alors qu’un sourire se dessine sur mon visage. Tu veux savoir qui je suis ? Je suis la meilleure rencontre que tu aurais pu faire. Je décide de réinitier le contact avec son corps, je n’en ai pas encore eu assez on dirait. Je glisse mon index le long de son torse, par-dessus son tee-shirt alors que je plante mon regard dans le sien.

- Tu poses beaucoup de questions mon mignon, n’est-ce pas mieux de trouver les réponses toi-même ? Je veux bien te donner mon nom, Hayley Miller, mais pour le reste il faudra te débrouiller.

De toute façon est-ce réellement important de savoir ce que je faisais avec Max ? Maintenant qu’il est mort on s’en fiche. Ce que je suis venue faire ici en revanche est bien plus intéressant. Je suis venue m’amuser et il semblerait que j’ai trouvé quelqu’un à la hauteur. Je romps ce contact entre nous et m’éloigne de lui, nageant dans l’eau pour rejoindre le moroï à qui j’avais demandé de ne pas bouger. Une fois jusqu’à lui, je caresse son torse sensuellement alors que je reporte mon regard sur le strigoï, une lueur de provocation dans mes yeux.

- Si tu ne te décides pas c’est moi qui le croquerais.

Je te l’avais offert mais je peux tout aussi bien le reprendre. Et pour le provoquer un peu plus, je viens lécher son cou, prête à y planter mes crocs dans sa peau si je n’ai pas bientôt de réaction de sa part.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une longue soirée en perspective   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une longue soirée en perspective
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une longue journée en perspective... [Riri/Willy] [Terminé]
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Haiti-perspective:Gérard est revenu pour de bon
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Autres lieux :: Cascade-
Sauter vers: