Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Julie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 1
MessageSujet: Julie   Mer 1 Mar - 14:24




Julie Jenkins


feat. Rachel McAdams

Date de Naissance : 1978 ~ Lieu de Naissance : Missoula
Âge : 36 ans ~ Statut : Célibataire ~ Groupe désiré : Moroï
Elément (pour les Moroï) :Terre


Caractère, Vivre ou mourir ? Rester ou partir ? On se pose bien souvent la question. Combien de fois ai-je entendu un patient me demander à quoi il servait dans ce monde ? Mais à tout, et à rien à la fois, comme chacun de nous. Tous à notre façon faisons partie de l’univers, nous l’enrichissons, comme nous le détruisons. Nous y avons tous notre place, que l’ont soit bon ou mauvais. Le bien n’existe pas sans le mal, l’homme ne vie pas sans la femme, et que serait le plaisir sans la souffrance ? Le monde recherche son équilibre, j’essaie au mieux d’aider ceux qui l’ont perdu à le retrouver, ce concentrer sur eux même pour puiser au fond d’eux même ce qu’ils sont vraiment. Pourquoi fais-je cela ? Pour racheter les fautes de ma propres existence. J’étouffe sans pouvoir le dire, sans pouvoir le montrer, je l’extériorise en aidant au mieux mes patient, dans toutes sorte de situation, certain on besoin de parler, d’autre de souffrir. La psychologie de l’être vivant est vaste, mystérieuse, personne ne peut vraiment dire connaitre quelqu’un sans l’avoir étudié. Je pense connaitre mes patient, je connais mes patient, mais personne ne me connait vraiment. J’étais heureuse, j’étais souriante, prévenante, et j’ai perdu cette plusoiyance. Une simple nuit et votre esprit peut sombrer dans les plus noirs côté de lui même. Oublier la véritable jouissance de la vie, découvrez la façade de la jeune femme heureuse, des sourires, des rires forcés. Des rendez-vous annulez par une panique croisante. Si j’étais mon propre patient, je me dirais de me poser, de dire tout ce que j’ai sur le coeur, de pleurer, et de relever la tête, la culpabilité ne sert à rien, elle ne fait que détruire la vie et pourtant elle est bien présente dans ma vie. Chaque jour un peu plus, chaque matin mon coeur se sers à sa vue, elle si belle endormie. Comment vivre sa vie avec un tel poids sur la conscience ? Cette impression d’avoir brisé une famille, sa famille, étouffer, j’étouffe un peu plus tous les jours.
Son physique Y a t-il besoin d’être grande pour être évolué ? Ce faire une place dans la société ? Pas forcément, une femme petite mais belle est tout de suite intégré, prouvant bien encore que seul les apparences compte pour le commun des mortels. C’est malheureux à dire, mais il s’agit bien de la vérité. Malgré mon metre soixante trois, il me suffit d’un sourire pour obtenir ce que je désir de la gente masculine, pathétique à souhait, mais avec une analyse psychologique comme la mienne il n’est pas compliqué de deviner à quoi peut penser un homme. Croyez le ou non, ils sont tous branché sur le mal canal. Là où une femme voit un tout, il ne voie que quelques parcelles de vous mêmes. Les yeux, la bouche, la poitrines, les fesses et souvent les hanches. Le reste ? Rien à faire, vous êtes un assemblent de morceaux agréable à l’oeil. Alors pour une moroï à petit poitrine, il est parfois dure de jouer de cette atout, mais le sourire et les yeux suffisent à charmer et envouter un homme pour le rendre désireux de votre personne, une robe de soirée, s’arrêtant quelques centimètres au dessus du genou. Il ne sert à rien de trop en montrer, les hommes sont imaginatif, laissons leur imagination s’exprimer. Des talons fins, haut pour rehausser et affiner les taille, et toujours des couleurs pouvant éviter ce côté malade du teins pâle des moroïs. Quant aux cheveux, les miens changent assez souvent de couleur, blond, brun, roux même parfois, tout dépends de l’humeur, mais cela dépends nettement du caractère compulsif du changement dont je souffre.



Son Histoire

Racontez nous sa vieNaitre dans une famille aimante, c’est ce qu’attende chaque enfant. Chaque enfant a besoin d’un équilibre certain pour pouvoir grandir et créer sa personnalité. Laisser un enfant seul, sans parents, ils se débrouillera mais sera plus violent que la moyenne, plus rebelle et plus solitaire. Laisser une petite fille avec deux parents aimant, donné lui deux petite soeur et celle-ci s’épanouira mieux que personne, prenant une autorité naturel sur ses petites soeurs, les protégeant de la cour d’école à la cour de la vie. Une grande soeur ça sert à ça, engueuler et aimer ses petites soeurs. Je me suis donné à coeur joie pendant toute mon adolescence.

Des études à l’académie Saint Vladimir, bientôt rejointe par mes petites soeurs chérie. Des années banals, sans grand rebondissement, une vie simple d’adolescente moroï. Ses soirées dans les petit salon, ses fuite en catimini pour rejoindre la ville, ou la chambre d’un dhampir ou d’un autre moroï. Des journée où nous aurions dû sans doute dormir mais où ça n’a pas été le cas. Il y a certaine choses qu’il faut mieux parfois ne jamais dire, juste les oublier.

J’ai été diplômé, mes parents avaient suffisamment les moyens pour qu’on m’attribut un dhampir, Angel, je me suis souvent foutus de lui pour son prénom, je ne le connaissais pas, il avait été diplômé quelques années plutôt dans une autre académie. Il était mignon, sympathique, il l’est d’ailleurs toujours, il est entré au service de mes parents pour ma protection au début de mes études de psychologie, les entament avec moi, aujourd’hui, il est mon associer et toujours mon gardien. Même si je n’ai jamais été attaqué par un strigoï.

Coté famille ça se dégradait, Judy à commencer à s’éloigner, à s’enfoncer dans les conneries de la drogue, si bien qu’on ne l’a plus vue pendant plusieurs années, jusqu’à ce fameux jour. Joyce avait 25 ans, j’en 34, il y a deux ans. Nous étions en voiture, elle, son copain et moi, je conduisais pour rejoindre le restaurant où nous avions rendez-vous avec nos parents et nous avons eux cet accident. Lui est mort sur le coup, j’ai été blessé, mais suis sortie une semaine plus tard de l’hôpital. Joyce elle y est toujours dans un coma profond pour lequel je n’arrive pas à me pardonner qui me ronge depuis deux années, me poussant un peu plus dans la travail chaque jour.

Pendant l « l’absence » de Joyce, beaucoup de chose ont changer. Un soir alors que je lui rendait visite j’ai découvert Judy à son chevet, elle c’est écroulé dans mes bras, me racontant ce qu’elle voulait bien, voulant revenir à la maison. Je l’ai prise chez moi, travaillant sans qu’elle c’en rende vraiment compte à une thérapie pour l’aider à aller mieux, mais elle est malheureuse, je ne sais pas ce qu’elle a vécu, mais j’aimerai bien le savoir pour faire souffrir les responsables.

Un soir Judy et moi avons été appelé par notre mère en pleure, qui nous annonçait le décès de notre père. Celui ci avait finalement succombé à sa maladie, le syndrome de Sandovsky. Après des années de lutte, il avait fini par arrêter de se battre après l’accident, se laissant peu à peu mourir, me laissant plus malheureuse et coupable encore. Je suis une psy avec de sérieuses névroses.



Aujourd'hui, la vie suit son court, notre père est mort, notre soeur dort toujours, Judy semble aller un peu mieux, même si ce n’est toujours pas ça. Je commence un nouveau travail en parallèle du cabinet avec Angel, nous travaillons avec les autorités moroïs sur le profilage de certains strigoïs qu’ils aimeraient démasqué et éliminé. Le voici à analyser des crimes. C’est ce que je faisais il y a quelque encore quand le téléphone à sonner, c’était l’hôpital, enfin, oui enfin, Joyce c’est réveillé…



Qui se cache derrière ?
Prénom/Pseudo :
Age :
Comment es-tu arrivé ici ?
Un avis sur le forum ?
Tes petits hobbies ?
Avatar :





Codage par Slana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Julie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JULIE X caniche teckel de 13 ans (10) ADOPTEE
» Combat #3: Julie vs Andriana
» Julie Daval [Validée]
» Julie la guerrière...
» miss julie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Administration :: Présentations :: Moroïs-
Sauter vers: