Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avoir confiance en l'inconnu revient à oublier le côté trompeur de la vie | Irina & Owen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Avoir confiance en l'inconnu revient à oublier le côté trompeur de la vie | Irina & Owen   Jeu 16 Juin - 2:06

Avoir confiance en l'inconnu revient à oublier le côté trompeur de la vie
Irina & Owen

Canaliser la douleur pour en faire une force plus importante, première leçon de survie. Apprécier la douleur pour s’en faire une alliée, la deuxième leçon de ma vie. La souffrance est mon alliée, elle m’accompagne chaque jour, m’enveloppant dans son manteau de certitudes. Tant que je saurais comment avancer, je n’aurais pas de doute sur ma mission. Je ne me poserais pas de questions, je ne me poserais plus de questions. Trop de rencontre, trop de relations, je commence à dériver et je sais très bien qu’Elisa ne sera pas suffisante. Il faut que je trouve le moyen de revenir par moi-même à la réalité. Il faut que j’oublie l’humanité des proies que je traque et que je torture, il faut que je ne voie en eux qu’un chiffre. Une simple série de chiffre…

Je sens mes muscles me tirer, s’échauffer mais je ne m’arrête pas de courir. J’aurais pu prendre la voiture, j’aurais dû mais je veux une autre constante ce soir sur laquelle m’accrocher. Il faut que je me retrouve pour continuer ma mission, je ne peux pas me permettre de faillir. Il faut que j’oublie tout, que je me concentre sur le but de ma vie… De plus, j’aurais sûrement pu avoir pire comme métier. Au moins, je touche à des personnes ayant quelque chose à se reprocher… Je pense. Il faut que j’arrête de penser, ça ne me réussit pas.
Je ralentis l’allure, je ne sais pas où je suis. Hors des quartiers les plus habités de la ville, c’est sur. En périphérie, quelque part où les parcs ne sont même plus signalés tant ils sont nombreux. Etre dans un lieu si sombre, en pleine nuit, pourrait provoquer de la peur… Pas chez moi. J’ai appris depuis bien longtemps que l’obscurité n’est pas ce qui est le plus dangereux. Le danger, c’est ce qui se dissimule, et il n’y a pas besoin d’ombre pour cela. Mes pas ralentissent, deviennent silencieux, ceux du chasseur que je suis. Qui sera ma proie ? Normalement personne mais cette ville aime surprendre, alors surprenez-moi.

Je ne marche que depuis dix minutes, tout du moins c’est ce que j’estime quand j’entends des bruits de bagarre au loin. Je ne suis pas du genre à m’en mêler mais je sais qu’il faut au moins que j’y jette un coup d’œil, surtout en étant aussi tard le soir. J’arrive devant et ne trouve aucun intérêt à intervenir. Ce ne sont que deux humains qui se cognent à s’en faire saigner. Si vous voulez, je peux vous remplacer et vous briser les os, ça ira plus vite… Je me détourne, prêt à repartir dans une autre direction quand un souffle chaud frôle mon cou. Mon corps réagit avant mon cerveau et je m’abaisse, faisant une roulade pour m’éloigner de ce souffle. En me retournant, mes yeux remarquent une tâche floue qui disparait. Un Strigoï, bien trop rapide pour ma vision. Ma main se tend vers mon harnais, attrapant l’arme accroché à mon dos. Une dague, presque une petite épée en fait. Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’un ballet démarre même si je déteste la danse, je ne peux comparer notre combat qu’à cela. Il dure une vingtaine de secondes avant que je ne prenne le dessus et que je n’arrive à enfoncer ma dague dans son cœur. Il n’y a plus que ma respiration comme bruit dans les environs… Et seulement ma respiration. Je fais volteface, regardant le lieu où se trouvaient auparavant les deux humains. Il n’y a plus personne… Ce n’est pas normal. Soit ils auraient continués à se battre, soit je les aurais entendu partir… Y aurait-il quelqu’un d’autre ? Est-ce que cet idiot avait amené un ami ? Merde… Ouais c’était le bon moment, c’est la merde totale.

Je ne perds pas de temps, je mets le feu au Strigoï. Un autre jour, j’aurais appelé l’unité pour qu’ils viennent ramasser le cadavre… Mais aujourd’hui, je ne prendrais pas de risque. Et je n’allais pas laisser une aussi grosse preuve derrière moi. Je transferts mon arme dans mon autre main avant de sortir un pistolet avec des tranquillisants associés à de l’argent liquide… Une véritable hécatombe pour les morts vivants. S’ils se faisaient toucher, ils tombaient forcément dans le sommeil. Et ce sommeil arrivait de plus en plus vite avec le nombre de bal… Le petit bonus était que cela fonctionnait sur toutes les espèces et que je ne tuerais pas un Strigoï tant que je ne visais pas son cœur. Une arme parfaite donc dans cette situation où un ennemi risquait d’apparaitre devant moi à tout instant…
Je suis un chasseur, je l’ai déjà dit, mais plus que tout, je peux être patient. Ça ne me dérange pas d’avancer en prenant mon temps, d’attendre en restant sur mes gardes… Et je suis récompensé, mais également légèrement surpris. J’ai laissé les corps dans mon dos et les buissons bougent sur ma droite. Soit c’est une autre proie, soit elle a décidé de me contourner… Mais je ne prendrais pas de risque. Je tends mon arme et tire, une balle dont le bruit d’impact est audible à mes oreilles. Il y a également un bruit de chute mais je ne sais pas si ma balle a atteint sa cible ou si ma cible a été surprise par l’apparition d’une balle qui l’aurait frôlé… Je ne prends pas trop le temps de réfléchir, rejoignant l’endroit d’où est venu le bruit mais évidemment, il n’y a plus rien ni personne. Tant pis, tant qu’à être foutu, autant que je prenne la parole à voix haute, de toute façon, je suis déjà découvert…

« Montrez-vous ou ce petit jeu pourrait durer longtemps. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: Re: Avoir confiance en l'inconnu revient à oublier le côté trompeur de la vie | Irina & Owen   Jeu 16 Juin - 10:04

Méfiance ou confiance pour affronter l'inconnu
Owen & Irina


Mes dernières soirées avec Alex, à lui apprendre à contrôler sa soif, à voir toutes ces quantités de sang déverser sans avoir l'occasion d'assouvir ma propre soif, m'avait donnée faim, et pour une fois que j'avais ma soirée pour moi, j'allais pouvoir en profiter. J'avais l'habitude d'aller chasser dans le quartier centre, après tout, c'était dans ce genre de lieu que l'on trouvait plus facilement des proies, mais pour une fois, j'avais l'envie de changer, peut-être quand choisissant un quartier bien moins fréquenté, j'aurais plus de chance pour trouver une distraction intéressante. Je ne mets pas plus de quelques minutes à rejoindre les alentours de la ville, et en me promenant dans les rues, je finis par tomber face à deux adolescents, qui se tapent dessus, en espérant montrer à l'autre qui est le plus puissant, sauf qu'à un tel rythme, demain, ils seront toujours en train de se cogner dessus. Pourtant, je n'interviens pas, je suis tout de même curieuse de connaître le grand vainqueur de ce combat, alors je les observe ce tourner autour, cherchant la meilleure technique à mettre en place.

Je remarque que je ne suis d'ailleurs pas la seule à observer le combat, un humain, les regarde aussi d'un peu plus loin, sans chercher à intervenir. Etrange, mais en même temps, je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête, peut-être qu'il s'agit aussi d'un petit merdeux, qui n'attend que la fin de ce combat, pour défier le vainqueur, après tout, de nos jours, c'est celui qui a le plus de puissance, qui règne en maître, non ? Mais j'ai la chance d'assister à une scène plus intéressante encore que ces deux idiots qui se battent. Une troisième personne, de ma race cette fois-ci, était, on dirait, en train d'observer la scène, attendant le meilleur moment pour intervenir, mais c'est en fin de compte sur l'humain qu'il se décide à agir, et passer à l'offensive. Un humain, qui ne se laisse pas prendre au dépourvu, qui évite l'attaque et se met en garde, prêt à attaquer une seconde fois. On dirait que l'on est pas tombé face à n'importe quel humain, ce qui est à la fois, intéressant, et très dangereux pour moi.

Je n'attends pas d'en voir plus de ce combat, je me détourne, m'approche des deux idiots toujours en train de se cogner, les attrape par le col, et les entraîne un peu plus loin avec moi. J'use de l'hypnose pour que le premier ne bouge pas, et plante mes crocs dans le cou du second. Je n'ai pas vraiment le temps de déguster, à en croire le combat qui se déroule plus loin, notre humain vient de remporter la partie, alors vaudrait mieux que je ne m'attarde pas trop longtemps à découvert. Je laisse le second humain derrière moi, de toute façon, ce n'est sans doute pas ce qui intéresse l'humain, alors je pourrais le retrouver là plus tard, si je sors vivante de ce combat, je déguerpis un peu plus loin, passant derrière une haie, et je l'entends, plus que je le vois, s'approcher. On dirait qu'il a compris que j'étais là, et qu'il ne compte pas me laisser partir sans un petit combat au préalable. J'entends une détonation, et je me jette en avant, à temps pour éviter la flèche qui filait en ma direction. Apparemment, notre humain ne rigole pas, et il a prévu tout le matériel nécessaire pour me faire la peau. Tu veux discuter maintenant ? J'ignore si cela serait à ton avantage, ou au mien. J'apparais un peu plus loin, mais reste tout de même sur mes gardes, prête à repartir d'une seconde à l'autre s'il tire une seconde flèche

« Dois-je en conclure que tu n'aimes pas jouer ? C'est plutôt rare, les chasseurs apprécient jouer avec leurs proies »

N'est-ce pas vrai ? Tu n'es pas le premier que je croise, et tes prédécesseurs ont toujours apprécier torturer leurs proies durant de longues minutes, voir plus que cela. Alors pourquoi ne voudrais-tu pas jouer ? Tu rêves si tu crois que je vais me laisser avoir aussi facilement, je tiens à ma vie, alors si tu veux m'attraper, tu vas être obliger de jouer. Content, j'espère ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Avoir confiance en l'inconnu revient à oublier le côté trompeur de la vie | Irina & Owen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: