Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lyudmila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Enfant Prodige
Messages : 4
MessageSujet: Lyudmila   Lun 27 Fév - 15:02




Lyudmila Iegorova


feat. katheryn winnick

Date de Naissance : 1773 ~ Lieu de Naissance : Russie
Âge : 244 ans ~ Statut : Célibataire ~ Groupe désiré : Strigoï
Elément (pour les Moroï) :Feu / Eau / Air / Terre


Caractère, C’est dans la beauté de mon regard que se plonge mes proies. Toujours à  accueillir la mort avec bonheur, puisque je la leur procure, leur vie s’achève dans un élan de plaisir et même lorsque je les tortures ils n’attendent qu’une chose, que j’appuie plus fort. La douleur se transforme rapidement en plaisir, il suffit de savoir où frapper, et la fréquence à laquelle répéter les coups. Je suis une dominatrice, je l’ai toujours été, depuis le jour où mon esprit c’est réveillé. J’avais été brimé, mal traité, violé, frappé, jusqu’à me rendre compte que je voulais intervertir la situation, frappant chaque conquête plus forte que la précédente, devenant l’une des instigatrices du sadomasochisme, puis les rôles se sont inversé à nouveau, pour finir dans une fine danse. Tout dépend du partenaire, suis-je la punis ou le bourreau ? Pas d’amour, pas de sentiments, juste le sentiment de vivre. Aimer n’est qu’un concept pour les faibles, pour les mortels. Pour moi rien ne vaux le plaisir et la douleur plutôt que la tendresse et la douceur. La mort doit se donner avec plaisir, avec passion, tuer est un art qui demande à ce que tout notre être se lâche dans cette extase.
Son physique
Un mètre soixante huit, les yeux bleu, les cheveux blonds. Une taille fine, des cicatrices sur tout le corps, des vêtements prêt du corps, pas de jupe, rarement des robes, des pantalons, des vêtements permettant de se battre facilement, des talons vertigineux, des vestes de cuir, des cheveux long, parfois tressé sur le coté, souvent lâché.




Son Histoire

Racontez nous sa vie

Pendant de très longue année j’ai cru être un véritable membre de la famille Iegorov, jusqu’au jour où la vérité c’est révélé à moi. J’étais l’enfant d’une autre que ma mère, et d’un autre que mon père, soudain les maltraitantes dont j’étais victime n’avait plus la même significations, je ne les trouvais plus si dégoutante. J’avais grandis pour devenir une jolie jeune femme de seize ans, il ne me considérai pas réellement comme sa fille, alors j’avais fini par me dire que ce n’était pas si grave. Les coups, les abus, tout à fini par devenir normal, puis un jour, j’ai fini par rendre les premiers, je lui ai même brisé la nuque. Réalisant que je ne pouvais plus rester ici, je suis partie. J’ai rejoins les rangs d’une maison close, vendant mon corps, donnant des services plus particulier que les autres.

C’est au alentours de vingt cinq que je suis tombée enceinte. Pendant neuf mois j’ai attendu un enfant, à l’époque il n’y avait pas de matériel pour savoir s’il serait en bonne santé et encore moins son sexe. Que fut ma surprise lorsque je mis d’abord au monde un petit garçon, puis une petite fille. Il était évident que je ne pouvais pas élever ses enfants, de plus, je ne tenais pas à donner le nom de mon père adoptif. C’est à cette époque que j’ai commencé à chercher mes origines. La communauté moroï n’était pas si grande que ça, remonter jusqu’à ma famille ne fut pas compliqué. J’apprit le nom de ma mère, Irina Kozolv, elle m’avait mit au monde à seize ans, puis des années plus tard avait disparut, la rumeur courait qu’elle avait été transformé en strigoï. Je crois que c’est à cette époque que cette idée commença à germer en moi. Cela étend, je choisi de donner le nom de ma mère à mes enfants, mon fils prolongerai la ligné. C’est de la qu’ils partirent tous les deux en orphelins. Je fis en sorte que le nom perdure.

Dix ans on fini par passé, la vie que je menai ne me convenait plus et je réalisais que c’est autre chose que je désirai. Un soir, alors que de mes clients me rejoignait dans ma chambre, j’ai finalement pris la décision de mettre fin à me vie de mortel. Lorsqu’il c’est approché, j’ai commencé à embrassé son cou, puis j’ai planté mes crocs dans son son corps jusqu’à lui ôter la vie, me rendant strigoï. Cette nuit là, j’ai tué chaque personne présente dans le bordel, après tout, ce n’était que des humains ignorent. J’ai quitté la russie quelques jours plus tard, devenant clandestine sur un navire marchand en route pour les caraïbes. J’ai petit à petit mis fin à la vie de la plus part des marins, laissant croire aux rescapé que le bâtiments était maudit.

Après des mois de périple et de nombreux arrêt au port, un bâtiment au pavillon noir nous a attaqué. J’y ai vu alors une opportunité. Je suis sortie de l’ombre, tuant le capitaine des pirates, prenant « légalement sa place ». En une nuit j’étais devenu le capitaine d’un bateau pirate. Ignorent du monde, ce fameux soir, j’étais loin de me douter du navire dont j’avais pris possession. C’est quelque nuit plus tard que je demandais à un des matelot son nom. « Le Queen Anne's Revenge capitaine. » Je faisais partie de la cour des grands, les historiens c’étaient trompé, il n’avait jamais coulé sous le règne de Barbe-Noire.

Les années se sont écoulé, j’ai pillé les mers, diner des pauvres marins accostés. Un soir, dans une taverne de pirate, je rencontrais le capitaine d’un autre navire, une femme. Son nom m’eut alerté dès qu’il fut prononcé Le capitaine Kozolv. Je me suis demandée si il s’agissait de ma mère, puisque cette femme était bel et bien une strigoï. Mais son prénom était Kate, j’avais lu son nom sur l’arbre généalogique. Sa soeur, ma tante. Je lui ai longuement parlé, sans préciser qui j’étais, découvrant un peu ce membre d’une famille qui ne serait jamais la mienne.

Et comme pour tous les strigoïs, les siècles ont passé, la piraterie à disparut, et j’ai repris mon ancien métier, bien que maintenant, on me donne le nom de dominatrice.


Aujourd'hui, 2017, j’ai maintenant 244 ans, la piraterie est loin derrière moi, mais mon surnom d’alors continue de me suivre. « Le bouché des mers ». Être un bouché est parfois mal vu dans notre monde, mais j’ai évolué, me contrôlant bien mieux.  J’ai appris que Kate était morte, dès lèvres d’un très vieux strigoï avec qui je me suis amusée à passé des nuits intéressantes. Nous avons parlé de l’éternité, de nos connaissances immortels et un nom à retenu mon attention. Irina Kozolv. Il repartait pour Missoula, là où elle se trouvait, et je me suis dis, qu’après tout ce temps, il était peut-être venu que je la rencontre enfin.




Qui se cache derrière ?
Prénom/Pseudo : Noémie
Age :
Comment es-tu arrivé ici ?
Un avis sur le forum ?
Tes petits hobbies ?  
Avatar :





Codage par Slana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lyudmila
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Administration :: Présentations :: Strigoïs-
Sauter vers: