Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oublier, pour un soir [Kylian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 20
Age : 24
MessageSujet: Oublier, pour un soir [Kylian]   Sam 25 Fév - 18:07

Oublier, pour un soir
Kylian & Cléo

« Je m'enfonce, dans cette noirceur, qui m'entraîne, jour après jour, plus bas, encore plus bas, sans arrêt, sans pause, sans suspens. Juste la chute »


Je suis toujours vivante. J'ignore de quelle manière je fais, pour toujours m'en sortir, peu importe ce qui me tombe dessus. J'ignore même, de quelle manière je peux être encore en vie. J'ai bien failli passer à la casserole, plus d'une fois, avec la police, avec les strigoïs, par moi-même. Et pourtant, je suis encore là. Dingue, folle, face à toutes ces voix, mais toujours là. J'ignore si je dois prendre cela comme un signe, et persévérer. Plus d'une fois, j'ai eu envie de baisser les bras. Plus d'une fois, je me suis dis que la seule solution, serait d'en venir à bout. Comment est-ce que je peux faire taire ces voix ? Comment est-ce que je peux faire cesser ces cauchemars ? Comment est-ce que je peux me débarrasser de tous ça ? La réponse s'impose toujours de manière direct, dans ma tête. Mourir. C'est la seule réponse, que je trouve, encore et toujours face à toutes ces merdes. C'est la seule réponse, que me fourni toujours Lucy. Oui, j'ai fini par lui donner un nom, c'est plus simple ainsi, et celui-ci, me semblait logique. Lucy, Lucifer. Le diable, en personne. La seule à toujours vouloir me voir mourir. J'ai bien pensé à l'écouter, mais malgré toute ma motivation, je n'ai jamais réussi à passer ce cap. Toujours quelqu'un, pour m'en empêcher. Quelqu'un, ou quelque chose. Un signe. Vous comprenez mieux pourquoi, maintenant ? Est-ce normal, qu'à chaque fois que je pense à mourir, je me sente coupable, envers Adalrik. Il a fais beaucoup pour moi, c'est une certitude, mais en même temps, il a beaucoup reçu, en échange aussi. Je ne devrais pas me sentir coupable pour lui. Je ne doute pas, qu'il parviendra à me remplacer, bien assez vite. De toute façon, je ne suis qu'une humaine de plus, parmi tous ceux, à ces côtés, je ne lui manquerais pas. Pourtant, très souvent, c'est sa pensée, qui m'a empêcher d'agir.

Pour la première fois, depuis longtemps, je me suis permise de me faire belle. Je n'ai eu aucun mal, à trouver des vêtements dans ce style, même si je n'en porte jamais, j'en ai un nombre incalculable, grâce à Adalrik, qui fait en sorte que nous ne manquons jamais de rien. Et comme je ne connais pas grand chose, là-dedans, j'ai pris le loisir de lui laisser choisir ma robe, pour ce soir. Que je regrette assez, maintenant que je la porte. J'ai l'impression d'être à nu. Complètement dévoilé. Une robe, qui arrive largement, plus haut que les genoux. Et qui dévoile mon dos, de manière très exagérer. Je n'ai rien, pour me cacher, si j'en ressens le besoin, ou si quelqu'un me repère. Je vois qu'Adalrik, a du goût, envers les tenues, qui ne couvre qu'une partie infime, du corps des femmes. Je vous dirais même que plus d'une fois, j'ai eu envie de faire demi tour, mais il m'a assuré que je ferais fureur, ainsi. Est-ce que j'en ai envie ? Est-ce que c'est ce que je veux ? Non, je ne crois pas. La seule chose, que je désire, c'est m'amuser, pour une fois. Essayer de ne penser à rien d'autre. Juste m'amuser. Oublier ces morts, un tant, oublier ces mauvais cauchemars, oublier ces voix. Je ne demande rien d'autre. Je ne demande pas d'être la star de la soirée. Non, au contraire, j'aimerais juste être une femme, parmi tant d'autre.. J'aimerais juste être comme tout le monde, pouvoir avoir une soirée comme n'importe qui. J'ignore même si c'est possible. Mais peut-être qu'avec un peu d'alcool dans le sang, cela passera mieux ? Je n'ai jamais essayer cette technique, peut-être que cela fonctionnera ? En tout cas, elles n'ont pas l'air pour, alors c'est que j'ai peut-être une chance. Je ne me prive pas d'essayer, assise au comptoir, alors que la fête, à déjà bien débuté, derrière moi. Mais à plus j'enchaîne les verres, plus c'est infernal. C'était censé les faire taire, pas les exciter, au point de les entendre hurler, toutes les secondes. Je n'arrive même pas à comprendre pourquoi elles sont si agité ce soir. Elles sont toujours présentes, à chaque fois que je ne suis pas en la présence d'Adalrik, mais jamais comme ça. Jamais aussi préoccuper.

« Taisez-vous, je vous en prie, taisez-vous, je n'en peux plus. Je veux juste, passer une soirée normale, sans vous »

Le « Sans vous » les fait bien réagir, et c'est encore pire. Merde. Je délaisse mon verre, et ma place, au comptoir, pour quelqu'un d'autre, et me dirige jusqu'à la piste de danse. A vrai dire, cela fait bien longtemps, que je n'ai pas danser. Depuis la mort de ma mère. Je n'ai jamais remis un pied, dans une de ces soirées, je n'ai jamais danser à nouveau. Est-ce que j'en suis toujours capable ? C'est comme le vélo, le genre de truc qui ne s'oublie pas, non ? Oui, je me rends compte, que je retrouve vite, le rythme de la musique, que je retrouve vite, mes habitudes, et bientôt, je me laisse complètement porter par la musique.


_________________
we're meant to be
mais lorsque nous sommes perdues, lorsque la terreur, l'horreur, vous abreuve de son sang, qui sommes nous..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Come on, baby. Faith wants to play !
Messages : 22
Age : 31
MessageSujet: Re: Oublier, pour un soir [Kylian]   Dim 5 Mar - 0:53


Oublier pour un soir

Triste nouvelle pour les hommes de Missoula, ma chère Lady a déserté les lieux. J’admets que j’appréciais particulièrement cette fille, mais au fond ce n’est pas plus mal qu’elle ait quitté cet endroit, tôt ou tard elle aurait fini par y passer étant donné le taux de strigoïs et de psychopathes réunis dans cette ville. La protéger aurait pu être un bon challenge, mais soyons honnête, je ne suis pas vraiment une bonne nounou et étant donné les jouets qu’il y a chez moi, ce n’est pas vraiment une maison adapté pour tout type de public. Je crois que c’est la perte de son frère qui l’a poussé à partir, ça lui a prouvé que même un strigoï n’était pas suffisamment fort pour se protéger, alors elle ? Elle n’aurait jamais survécu.

Comme prévu on a à nouveau déménagé pour s'installer dans le manoir d’Aizen et Sélène, vraiment cool comme baraque, dommage qu’ils ne nous aient pas laissé quelques jouets au passage. Le truc cool, c’est qu’on a un véritable coffre-fort pour stocker tout ce qu’on veut, que ce soit argent, drogue ou armes, c’est assez grand et sécurisé pour tout y mettre. J’ai quand même fini par trouver la grande surprise de ce manoir en visitant le garage, il semblerait qu’ils aient oublié une voiture et pas n’importe laquelle, une lamborghini noire, magique, parfaite. Je ne mets pas longtemps à trouver les clefs et m’installer derrière le volant, puis finalement je trouve une note collée à la boite à gant. Un petit cadeau de la part de Sélène il semblerait, faut croire qu’elle avait deviné que je récupérerais leur manoir. J’esquisse un faible sourire avant de revenir au salon, c’est l’heure de la réunion.

Je mets rapidement au clair la mission des uns les autres ce soir. On a de la revente à faire et ce serait bien d’arrêter de traîner, je ne tiens pas à ce que mes clients finissent par se plaindre. Ce soir on se concentre uniquement sur la drogue, demain on s’occupe des armes. Chacun prend son stock et se rend à son poste. Moi ? C’est à la discothèque pandemonium que j’ai rendez-vous. J’embarque dix kilos de cocaïne sur moi, quelques armes, quelques hommes, et nous voilà en route. On arrive sur les lieux, des hommes nous font entrer directement par la porte arrière et nous conduisent au sous-sol. Je m’installe autour d’un verre avec l’autre chef et les négociations sont lancées.

Je ne suis pas réellement content de cette affaire. Nous devions écouter les dix kilos de cocaïne ce soir, mais notre cher collègue s’est fait voler par un autre gang récemment, ce qui implique qu’il ne peut que se permettre de prendre la moitié. Voilà qui ne fait pas mon affaire, j’aurais aimé me débarrasser des cinq autres kilos. A vrai dire j’aimerais me débarrasser du deal de drogue tout court, rester uniquement sur les armes, mais c’est plus facile à imaginer qu’à faire. Il semblerait que ça va prendre encore plus de temps que prévu. Le deal est tout de même accompli, on ressort avec la moitié du stock en moins, mais j’annonce à mes gars que je leur offrirais une prime s’ils arrivent au moins à écouler un kilo aux gens de cette fête, je leur interdis juste de vendre aux plus jeunes, car on sait tous que des mineurs se baladent en boite.

- Un Whisky sec.

Je m’installe au comptoir, attendant que mon verre me soit servi, ce qui ne tarde pas à arriver. Je guette du coin des yeux mes hommes se fondre dans la masse, essayant de revendre quelques sachets de cocaïne. Je doute qu’ils parviennent à écouler tout un kilo, mais je suppose que ça fera toujours ça de moins. Je bois une gorgée à mon verre lorsque j’entends cette fille installée à côté de moi se débattre contre je ne sais qui, secouant la tête, suppliant de la laisser passer une soirée normale. Sauf qu’il n’y a personne autour d’elle qui la dérange. Intrigant. J’avale une nouvelle gorgée alors que je la vois s’éloigner vers la piste de danse, ne la quittant pas des yeux tout au long de sa performance. Peut-être une future cliente ? Je n’en sais rien, mais elle a attiré mon attention. Je termine mon verre et le laisse sur le comptoir pour traverser la foule, me glissant aux côtés de cette demoiselle qui semble avoir besoin d’évacuer.

- Tu demandais à passer une soirée normale tout à l’heure, et si je te proposais de passer une soirée magique, est-ce que tu serais intéressée ?

Car j’ai le remède magique pour t’y aider, j’en ai même deux à vrai dire, mais je te laisse choisir celui qui te tentera le plus. La drogue ou le sexe, peut-être bien les deux. Enfin la première option m’irait le mieux, car tu m’as tout de même l’air assez jeune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oublier, pour un soir [Kylian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» [X]Juste pour un soir oublier mes capacités et passer une bonne nuit... [X]Pv Jiao
» Montréal Alignement
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Centre :: Rue piétonne :: Discothèque Pandémonium-
Sauter vers: