Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre vieux amis ⎜ Lucian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Entre vieux amis ⎜ Lucian   Jeu 23 Fév - 23:24


Entre vieux amis


La nuit tombe tout juste que je fini de m’apprêter pour sortir. Déjà mes oies se bouscule dans tout les sens, certains se demandant qui j’emmènerai, qui n’emmènerai pas, qui serait offert, quel bouteille serait prise. On me montrait des dizaines de bouteilles de Rhum différents, différentes années, différent cépages. Je fini par jeter mon dévolu sur un des Antilles, les bouteilles sont vite emballer. On m’apporte déjà le présent que j’emporte pour l’occasion. Et en même temps entre trois magnifiques jeunes, une blonde, une rousse, une brune, pour tous les gouts. Par égards pour mon ami je déclare que la rousse sera juste pour la voiture et que les deux autres seront nos compagnes de soirée. Mon major d’homme glousse, se marrant sans doute pour ce que pense ses jeunes filles. Elles sont persuader qu’elles vont passé une soirée inoubliable, c’est sans aucun doute la vérité, mais elles ne pourraient pas le raconter à quiconque. Mon chapeau sur la tête, nous nous engouffrons à plusieurs dans l’ascenseur et j’attrape au vole une femme de chambre qui passe, histoire de m’occuper le temps de la descente de l’appareil.

Les pauvres s’ouvrent sur le grand hall de l’immeuble, le portier se précipite et nous ouvres. Le chauffeur est déjà prêt, toutes portière ouvertes, je laisse ses délicates demoiselles passer les premières, puis alors que la portière se referme sur moi, j’attire la rousse vers moi. Je la distingue avec avidité, réalisant que j’ai bien fais de la garder pour la voiture, son visage aurait été bien trop perturbant, rien que le fait de la regarder me rappel son sourire. Je plonge mes crocs dans son cou, buvant à grandes goutes. Aussi étrange cela soit-il, mon appétit c’est agrandit ses derniers moi, depuis ma renaissance au Pérou. Je voie encore son corps délicat nu et resplendissant dans la nuit, son sourire, j’entends son rire, ses mots de dévotion et mes crocs qui se plongent en elle. Je la regrette vivement, peut-être n’aurais-je pas du la laissé là bas ? Aurais-je du l’emmener avec moi ? Une telle beauté ne peut être gâché.

Je relâche la rousse, sans vie, sur le sol de la voiture. Les deux autres filles ne font aucun commentaire, plutôt soulagé que ça ne soit pas elles. À travers les vitres je voie la ville défiler puis nous nous arrêter devant une magnifique villa. Lucian a toujours été un homme de gout. Avant de sortir j’ordonne au chauffeur de faire disparaitre le corps le plus vite possible, mais le plus lui loin qu’il lui saura donné de cette demeure, ne voulant pas que Lucian puisse la voir. Je n’ai pas la moindre idée d’où en est son deuil, je ne préfère donc rien laisser au hasard.

Le chauffeur se précipite, mais je suis déjà descendu. Les filles à ma suite, je charge la blonde de la grande boite carré, et je prends les bouteilles dans ma main. La brune se contente de nous suivre alors que nous nous avançons vers la porte. Je n’ai pas besoin de sonné, il est déjà ici. C’est avec un grand sourire que je m’exclame :

- Lucian ! Toujours aussi fringuant ! Je ne te dérange pas j’espère, j’ai amené de quoi passer une très bonne soirée. Deux grands mets délicats,   j’indique la blonde et la brune, de bonnes bouteilles,   j’agite le rhum devant lui, et en gage de mon amitié, je t’ai dégoté une grande toile de maitre.  

Il nous laisse entrer, ce qui m’aurait étonné autrement, je découvre son intérieur avec un sourire. Je savais que chez lui, plus que chez quiconque je pourrai y trouver des toiles splendide, et sans aucun doutes de lui. Je lui proposerai bien de devenir son galeriste, nous ferions fortune en vendant ses toiles. Peut-être même voudrait-il accompagner mes affaires et rendre à de grands tableaux une célébrité sans pareil.

- C’est un plaisir de revoir. Plus d’un an à passé depuis la dernière fois, une soirée assez spécial d’ailleurs. Une qui me fais bien rire aujourd’hui, quel fou j’ai été.   Je fais bien sur allusion à ma soirée d’enterrement de vie de garçon.
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 48
Age : 817
MessageSujet: Re: Entre vieux amis ⎜ Lucian   Sam 25 Fév - 12:31

Entre vieux amis
Adalrik & Lucian
Je commence doucement à accepter la mort d’Alistair, à accepter que ma vengeance m’ait été arraché. Oh ne vous détrompez pas, j’ai toujours autant l’intention de faire de la vie d’Effy un enfer, mais disons que je suis désormais passé au-dessus de sa perte. La vie me paraît avoir un nouveau sens maintenant que cet homme est mort, j’ai retrouvé ma liberté en perdant mon pire ennemi, le seul véritablement capable de mettre fin à mon existence. Aujourd’hui plus rien ne m’arrêtera, plus rien ni personne. Alors sortez le champagne, parez-vous de votre plus belle tenue et laissez le sang couler sur votre corps, car je viendrais pour vous. Je vous goûterais tous. Je vous tuerais tous. Missoula n’est qu’à un autre tournant de son nouvel enfer et désormais je serais pour elle son pire Lucifer.

J’ai retrouvé ma pleine inspiration. Je crée des toiles à n’en plus finir, surtout des toiles humaines il faut bien le reconnaître, mais que voulez-vous, les corps peuvent être parfois bien plus inspirants qu’une toile blanche et un pinceau. Ce soir j’ai bien l’intention de créer une nouvelle œuvre, de créer tout court, mais il semblerait que la fête soit livrée à domicile aujourd’hui. J’entends le bruit d’une voiture se garer près de chez moi, allié ou ennemi ? Peut-être futur festin. Je sens plusieurs odeurs, des humaines, un strigoï, un vieil ami. Je ne peux empêcher un sourire de s’esquisser sur mon visage. Adalrik, voilà bien longtemps que nous ne nous étions pas vu, je dois dire que je n’attendais pas ton retour aussi tôt, mais c’est une bonne nouvelle, pour moi en tous cas.

J’arrive jusqu’à la porte et l’ouvre, sourire aux lèvres pour découvrir un Adalrik plus qu’en forme accompagné de deux jolis futurs cadavres, je vois qu’il sait toujours aussi bien les choisir. Décidément que de surprises ce soir, il semblerait que tu me prennes par les sentiments mon vieil ami, non seulement j’ai droit à ton retour, mais en plus à tous ces délicieux cadeaux. Evidemment que tu es le bienvenue chez moi, même sans tout ça, je t’aurais accueilli à bras ouverts, mais j’admets être friand de toutes ces attentions.

- Allons entrez, même sans tous ces présents tu aurais été le bienvenue chez moi Adalrik. C’est un plaisir de te revoir, très en forme qui plus est !

C’est à leur côté que je retourne à l’intérieur, me dirigeant à leur suite vers le salon, plus précisément vers le comptoir pour sortir quatre verres, après tout cadeau ou pas ce serait mal élevé de garder un tel Rhum pour moi et je suis un homme qui aime le partage. Je m’empare de la bouteille qu’il me tend et commence à servir les verres, rien que l’odeur m’est déjà enivrante. Quant à cette sublime toile qu’il vient de m’offrir, je l’imagine très bien dans ce salon, trôner à la place de l’unique œuvre qu’il y a dans cette pièce, mais pas la moins extravagante. L’une de mes œuvres, mais vous me connaissez, je suis du genre à rapidement me lasser de ce que je crée. J’apporte les verres à nos deux demoiselles, après tout il faut savoir rester gentleman même avec ses victimes, puis je tends un autre verre à Adalrik tandis que je garde le dernier pour moi.

La dernière fois que nous nous sommes vus tu n’avais pas l’air très en forme, je suis ravi de voir que cette mauvaise phase est passée. Je vous ai toujours apprécié Irina et toi, mais à aucun moment je n’aurais choisis entre l’un de vous deux. Le destin est parfois cruel avec nos cœurs, mais visiblement tu t’en es bien remis. Tant mieux, j’aurais été déçu de te retrouver abattu. L’amour nous a rendu fou tous les deux Adalrik, mais aujourd’hui je pense pouvoir dire que nous sommes sur la même longueur d’onde. Les sentiments ne valent rien, seul le plaisir compte.

- Que veux-tu, l’amour ne réussit pas à des hommes comme nous, les plaisirs éphémères nous correspondent davantage, comme ces deux jolis mets que tu as apporté là.

Je me rapproche de la délicieuse brune qui glousse bêtement. Un peu stupide mais délicieuse à croquer il n’y a pas à dire. Mon sourire est malsain alors que je glisse mes lèvres près de son cou, sentant cette odeur exquise du sang qui va bientôt couler. Je relève mon visage et plonge mon regard dans celui d’Adalrik. Tu es venu pour faire la fête, alors laisse-moi donc faire de nos retrouvailles une soirée digne de ce nom.

- A ton avis mon vieil ami, combien d’humains nous faudra-t-il pour faire de ce salon la plus belle des toiles ?

Est-ce que ces deux-là nous suffiront ? Non, ils nous en faut bien plus, après tout ce salon est immense et même si je n’aime pas les toiles surchargées, deux ce n’est tout de même pas assez. Nous aurons besoin de bien plus de sang. Nous aurons besoin de bien plus de corps. Ce soir Adalrik, nous passerons une nuit mémorable et nous serons les deux seuls survivants à pouvoir parler de cette soirée.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entre vieux amis ⎜ Lucian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi entre vieux amis [PV manu][TERMINÉ]
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» diorama : de très vieux amis
» [tuto] De très vieux amis
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Les alentours de Missoula :: Villa de Lucian-
Sauter vers: