Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 S'amuser, jusqu'au bout de la nuit [Lu']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: S'amuser, jusqu'au bout de la nuit [Lu']   Jeu 23 Fév - 17:30

S'amuser, jusqu'au bout de la nuit
Lucian & Irina

« Mais si on avait été bon et humain envers moi, je n'aurais pas songer à contenter ma curiosité aux dépens du prochain.J'aurais renfermé mon amusement dans la connaissance des secrets que m'enseigne ma grand' mère pour la guérison du corps humain. »


Jessy ? Porté disparu, depuis que le soleil a disparu. Est-ce que je devrais m'en inquiéter ? Sans doute pas. Ce n'était pas la première fois, que cela arrivait, depuis sa transformation, à vrai dire, et de toute façon, il était bien libre de faire ce qu'il souhaite. Du moment qu'il ne s'amusait pas à ce mettre dans une quelconque emmerde, qui lui coûterait la vie, je me fichais pas mal, de ce qu'il pouvait faire de ces soirées. J'aimerais bien éviter, aussi, qu'il finisse sa soirée, sous les draps d'une autre nana. J'étais peut-être folle, de lui faire confiance, à ce niveau, avec cette personnalité là, mais c'était quand même le cas. De toute façon, me battre avec lui, à ce sujet, n'aurait rien changé. Et puisque c'était assez répétitif, qu'il sorte seul, valait mieux, pour ma santé mentale, que je ne cherche pas à savoir, ce qu'il faisait, chaque soir. Ni à m'inquiéter, jusqu'à ce qu'il rentre. Parce que même en étant, un vampire, morte depuis des années, j'allais me bouffer la santé. Et si vous voulez mon avis, j'avais bien mieux à faire. S'il sortait de son côté, pour s'amuser, je pouvais aussi le faire, sans soucis. C'était peut-être triste, qu'au final, une transformation, qui aurait dû nous permettre de passer l'éternité, au côté l'un de l'autre, nous permettait pour l'instant, juste, de sortir, chacun de son côté. Mais disons que c'était un état des faits, qui ne prendrait fin, que lorsque Jessy, aurait réussi à calmer ces premières pulsions, de jeune vampire, à calmer, cette envie de sang, pour reprendre le contrôle. Je ne pouvais rien faire, en attendant. Rien faire d'autre, qu'attendre. J'appréciais toujours ces moments, en sa compagnie, vous détrompez pas, je m'étais juste rendu compte qu'aujourd'hui, il était plus dangereux encore, qu'avant.

J'avais enfilé une robe, bleu turquoise, qui s'arrête un peu plus haut que les genoux, de quoi mettre mon regard en valeur. Ce n'est pas parce que je n'allais pas trompé Jessy, que je ne pouvais pas mettre mon corps en valeur, et faire tomber ces messieurs. Ou alors, vous n'avez pas compris quelque chose, dans mon changement. Mes cheveux lissés, mais quelque peu ébouriffé, pour quand même donner un air un peu plus sauvage. Une paire de talon, et j'étais prête à sortir. Quand à la destination ? Ne vous inquiétez pas, je savais parfaitement où j'allais. Je n'avais même pas besoin de réfléchir, pour me souvenir du chemin à emprunter. Je n'étais pas venu ici, depuis son ouverture, mais j'étais déjà venu bien des fois, par le passé, alors à force, je connaissais les lieux. Et c'est bien pour cette raison, que je n'ai pas pris le temps de faire la queue, dans la file d'attente. Et de toute façon, vu le propriétaire, je n'aurais aucune difficulté à lui faire comprendre pourquoi, je ne me suis pas gêné pour cela. Je veux bien que l'on fasse patienter tous ces inconnus, mais moi, c'est bien hors de question. Et puis, pour m'avoir fais croire, que tu étais morts, tu me dois bien une entrée immédiate, lorsque je le souhaite, non ? Oui, j'ai pas encore fini de te le faire payer, même si maintenant, mes vengeances seront de manière plus gentille. Disons que c'est juste histoire, de m'assurer que tu ne recommenceras pas. Ou que la prochaine fois, tu réfléchiras à deux fois, pour me mettre dans la confidence. J'aurais pu être étonné, par le nombre de personne, présente, alors que le bar, n'a rouvert que quelques jours plus tôt, mais non, au fond, cela ne m'étonne pas. Lucian a toujours été très fort, pour attiré la foule. Ce soir, le prouvait, une fois encore.

J'ai eu besoin d'un sacré moment, pour réussir à le trouver, dans tout ce monde, ou peut-être était-ce parce qu'il se cachait, quelque part, ailleurs, et qu'il vient juste d'apparaître. A moins que cela ai changé, j'avais pu visité moi même, chaque recoin, du bar, grâce à Sebastian, pour savoir que cette piste de danse, et ce bar, pour prendre une boisson, n'était qu'une petite part, et qu'une bonne partie du bâtiment ne servait qu'au propriétaire, qui était juste Lucian, aujourd'hui, si je ne me trompais pas. Sebastian, n'était plus là. Hélène non plus. Il ne restait donc plus que lui. Je m'approche de lui, une fois que je le repère, et me plante devant lui, pour l'empêcher de se rendre, j'ignore où.

« J'espère que tu n'as rien prévu, pour ta soirée, parce que je suis venu chercher la folle soirée, que tu m'as promise »

A vrai dire, je ne crois pas que tu es utilisé ces mots, la dernière fois. Je ne crois pas non plus, que tu me l'avais promise, mais ce n'est pas bien grave. Tu m'avais tout de même dis de venir te chercher, lorsque je m'ennuierais, au côté de Jessy. Cela n'est pas vraiment le cas. Je suis sur que si je l'avais suivi, je ne me serais pas ennuyer, disons juste, que j'ai un peu besoin de changer d'air, de faire autre chose, de mon côté, comme lui. Et je sais que tu seras le parfait partenaire, pour cela. J'en suis même sur. Jusqu'à présent, je n'ai jamais été déçu, par une soirée passé à tes côtés, et je compte bien faire en sorte que cela continue.

« Alors, qu'est-ce que tu me proposes, pour cette soirée ? Attention, je veux quelque chose d'exceptionnel, que tu n'as jamais proposé à personne d'autre. Étonne-moi »

Est-ce que je mets la barre trop haute ? Non, je ne pense pas, par pour toi. Tu es toujours prêt à relever les défis, et je ne pense pas que cela te dérange, de passer cette soirée avec moi, sinon, je risque de me vexer.


_________________


Dans la noirceur de l'épreuve, ne laisse pas le désespoir t'arrêter. Continue avec courage, et de l'autre côté du sombre tunnel, tu retrouveras la lumière. Toute chose est en marche vers sa destruction, seul notre amour ignore le déclin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 48
Age : 817
MessageSujet: Re: S'amuser, jusqu'au bout de la nuit [Lu']   Sam 25 Fév - 0:01

S'amuser jusqu'au bout de la nuit
Irina & Lucian
Le Crisp Night ne cesse de fermer puis de rouvrir ses portes, mais je crois que d’une certaine façon, ça plaît à la clientèle, de ne jamais savoir à quel moment ils vont pouvoir passer la soirée de leur rêve. Il aura fallu une bonne semaine de fermeture après la dernière soirée qu’Elisa a pris soin d’organiser, le temps de faire évacuer tous les cadavres, de refaire les sous-sols comme c’était prévu au départ, de nettoyer tous le sang et de refaire un peu la déco. Il y aura eu quelques travaux d’effectués, j’ai eu la bonne idée de faire installer une scène, de toute façon c’est suffisamment grand pour y faire tout ce que l’on veut. Alors maintenant vous pourrez venir jouer du piano à vos heures perdues, à moins que la guitare ne soit un instrument qui vous plaise davantage, ou peut-être la batterie. D’autres installations ont été effectuées, comme ces cages suspendues en l’air par un câble qui monte et descend, beaucoup d’invités aiment entrer dedans et faire leur show. Il a fallu aussi remettre à jour le stock d’alcool, car un bar digne de ce nom mérite de posséder tous les alcools de ce monde.

De nombreuses modifications ont aussi été apportées au sous-sol mais ça c’est une partie que seuls les plus curieux découvriront, comme cette humaine par exemple. Comment s’appelle-t-elle déjà ? Jennifer ? Jessica ? Ou peut-être Amanda. Je ne sais pas, ce que je peux vous dire en revanche, c’est qu’elle n’a absolument rien contre la possession. Attachée nue les mains au-dessus de sa tête par des menottes, elle ne peut pas s’enfuir, elle n’a de toute façon aucune envie de s’en aller. Mes mains caressent sa peau et elle y prend déjà du plaisir. J’hésite à profiter d’abord de son corps avant de la vider de son sang, mais c’est finalement la faim qui l’emporte. Une main plaquée contre sa taille, une autre sur son sein, je mords dans son cou, lui offrant ce plaisir extrême, cette extase que la morsure est capable de faire ressentir. Je l’entends gémir alors que je la vide de son sang, mais après tout je peux bien lui offrir cet ultime plaisir.

Je laisse le cadavre-là, suspendu au crochet une fois que j’ai terminé de me nourrir, quelqu’un d’autre s’occupera de faire disparaître le cadavre à ma place. Je referme ma chemise, essuie le contour de mes lèvres pour ne pas qu’il reste la moindre trace et remonte à la petite fête, ou plutôt grosse soirée étant donné le monde qui a débarqué. Il semblerait que le Crisp Night ait retrouvé toute sa réputation avec mon retour. Ou alors ce sont peut-être les invités de marques qui attirent tout ce monde par ici, comme Irina Barrymore par exemple. Je la repère dès l’instant où je remonte dans la partie principale, il faut dire que d’entre toutes les femmes présentes, c’est elle qui dégage les meilleures ondes. Irina arrive jusqu’à moi et je ne peux pas cacher un certain sourire face à sa demande.

- Je savais que ton moroï finirait par t’ennuyer, enfin je devrais plutôt dire strigoï maintenant. Félicitations.

Finalement il aura enfin passé le cap. Oui je suis au courant de tout ce qu’il se passe ici Irina, surtout lorsque ça concerne le peu de personne auxquelles je tiens encore. Il paraît que Jessy ne tourne pas très bien, apparemment les joies du sang lui auraient fait tourner la tête. Tu sais qu’il m’a rendu une petite visite ? Tu t’es dégoté quelqu’un de très possessif ma belle, mais pas assez effrayant. Tu veux passer une nuit de rêve ? Alors tu es venue chercher la bonne personne, il est temps de te rappeler comment Lucian O’Brien s’amuse. Un sourire en coin se dessine sur mon visage avant que je prenne la parole.

- Et bien je n’ai encore jamais donné de cours d’art à qui que ce soit, je suppose que c’est le moment où jamais de commencer.

Ne t’inquiète pas Irina, ce ne sera pas ennuyeux crois-moi, mes cours d’art n’ont strictement rien à voir avec les cours traditionnels, les miens sont plutôt du genre illégaux. Je glisse une main autour de sa taille et l’entraîne avec moi vers l’une de ces cages suspendues en l’air qui commence à descendre.

- Considère que cette cage est ta toile et que tout ce qui se trouve dans ce bar sont tes instruments. Laisse courir ton imagination, laisse la passion te guider.

Le choix s’offre à toi ce soir Irina, d’autant qu’avec les derniers travaux tu as de quoi créer quelque chose d’amusant. Je rapproche mon visage de son oreille pour venir lui murmurer ces quelques mots.

- Regarde tous ces corps mouvants autour de toi, ils n’attendent qu’une chose, que tu les rendes beau.

Car toute la beauté se trouve dans l’art. Vas-tu essayer Irina ? Tu voulais quelque chose de nouveau, je parie que personne ne t’a encore proposé ça. C’est le moment de me surprendre. C’est le moment de te surprendre.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
S'amuser, jusqu'au bout de la nuit [Lu']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» Jusqu'au bout de la nuit
» Les démons de minuit vont danser ...jusqu'au bout de la nuit [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Nord :: Centre historique :: Crisp Night-
Sauter vers: