Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ezra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 7
Age : 20
MessageSujet: Ezra   Mer 22 Fév - 19:39


Ezra Chan
Feat. Harry Shum Jr

Date de naissance 9 juillet 1985
Lieu de naissance : Amérique
Age : 31 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Humain
175*280



Histoire

Je suis ce genre d'homme, qui ne se confie jamais. Mon histoire, je l'ai vécu, je connais celle-ci par cœur, et je sais aussi, ce que cela entraîne, comme émotion, chez ces quelques personnes, qui ont eu la chance, de la connaître. La pitié. Et c'est bien loin de ce que je souhaite voir, dans le regard des gens. Je n'ai pas besoin de pitié, de compassion. A quoi bon ? Est-ce que cela change quelque chose ? Non, cela ne refera pas mon passé. Cela ne m'aidera pas non plus, à oublié, ou devenir plus forts. Est-ce que c'est possible, au moins, de se relever, de ce genre de séquelles ? Vous voulez savoir ? Vous êtes sur ? Alors écoutez, comprenez, et après regardez votre regard, dans un miroir, vous comprendrez pourquoi, cette histoire, sera la dernière.

J'ai été un gamin adorable, toujours vouloir aider ces parents, toujours à être là, à la moindre occasion, à se faire bien voir. Je crois qu'on fond, c'est ce qui énerver mon frère. Grand frère. Lui, n'était pas comme ça, réservé, enfermé dans sa chambre, toute la journée, même les repas de famille, n'était pas une bonne chose, à ces yeux. Pourtant, sans que je sache pourquoi, ça à toujours été lui, le préférer de notre père. Je crois, que c'est à cause de mon frère, que tout à commencer. Je crois que c'est lui, qui s'est plains à mon père. Enfin, je ne crois pas, j'en suis sur, je l'ai ai entendu un soir, alors que je passais pour rejoindre mon père. Et le lendemain, l'enfer à commencer. Je ne savais jamais à quoi m'attendre. J'étais devenu le bourreau de cette famille. Ma mère ne savait rien. Mon père me faisait subir les pires horreurs, et mon frère, se réjouissait de mes drames. Les pires années de ma vie. C'était assez simple. Je devais me montrer discrets, toujours, parce que lorsque je ne l'étais pas assez pour mon père, ou même, pour mon frère, je prenais une sentence. C'était toujours la même chose. Je rejoignais la cave, et je devais encaisser les coups. C'était différent, à chaque fois, sa main, un fouet, un martinet, ou autre. Toujours de quoi faire mal, parfois, plus violemment que d'autre. J'ai eu quelques membres cassés, à cause de cette brusquerie, mais je prétendais toujours une mauvaise chute, à ma mère. Elle ne devait pas savoir. Mon père me le répétait à chaque fois, et de toute façon, je ne voulais pas qu'elle sache.

J'aurais d'ailleurs pu subir les coups, aussi longtemps qu'il aurait fallu, mais c'était toujours pire le soir. Toutes les nuits, c'était la même chose. Mon père quittait sa chambre, une fois que ma mère dormait, pour se glisser dans ma chambre. Je n'ai pas besoin de longue déclaration, pour que vous compreniez ces intentions. Il ne peut pas exister cinquante version pour ce genre de chose. Attouchement, parfois cela s'arrêter là, parfois, lorsqu'il était d'humeur colérique, il poussait la souffrance plus loin encore, jusqu'à l'extrême, jusqu'à souiller mon corps. Je crois que mon frère, n'était pas au courant de cela. Mais je ne pourrais quand même jamais lui pardonner d'avoir pousser mon père, à agir de cette façon. Regardez votre regard, déjà. Regardez bien. Qu'est-ce que vous voyez ? La pitié se lit déjà, et je suis loin d'avoir fini. C'est peut-être le moment de partir pour vous.

J'ai encaissé, jour après jour. Les coups, les caresses, dégueulasse de mon père. J'ai pleuré, je me suis mué dans le silence. Jusqu'à ce que j'en ai marre, jusqu'au soir, jusqu'à cette brutalité, pire que les autres nuits. J'ai pas réfléchi, une fois que mon père a eu quitté ma chambre, une fois que mes larmes ont été tari, j'ai quitté ma chambre, avec quelques affaires, et je suis parti, pour ne jamais revenir. J'ai dormi trois nuits, dans le froid, sur un bord d'un trottoir, jusqu'à ce qu'on me trouve. J'étais parfait, c'est ce qu'on m'a dis. Je n'ai compris ce que ce parfait, signifiait bien des années plus tard. Parfait parce que j'étais seul, parfait parce que je ne manquerais à personne, parfait parce que je ne serais pas rechercher. Cette femme m'a amené avec elle, d'abord dans une académie, St Vladimir, je crois. Et j'ai découverts le monde de la nuit. J'ai découverts ce que devait être mon rôle. Je suis devenu une source. Je suis devenu ce genre d'homme, shooté aux endorphines, à longueur de journée. Ce genre d'homme, qui délire totalement. Ce genre d'homme, perdu entre réalité, et rêverie. Mais c'était agréable, je n'avais plus à me poser de question, plus à penser à tous mes malheurs, à mon corps souillé, à ma famille. J'étais bien. Ils m'ont changé d'endroit, je suis passé à la cours royal, j'ignore pour quelle raison, peut-être parce que les gens de l'académie, en avait marre que je raconte mon histoire. Il m'aimait bien, à la cours, je crois. Puis, ça a été fini. Je me suis de nouveau retrouvé à la rue, sans comprendre pourquoi. Mes pensées dérivées de nouveau vers mon père, vers cet enfoiré, vers mon frère, vers les coups. Puis, avec le temps, avec les jours, j'ai pris conscience, de ces souvenirs, qui étaient toujours présents, de ces crocs, qui se plantaient dans ma gorge. J'ai pris conscience d'un paquet de souvenir, qui n'avait rien de logique. Comme si j'étais juste en train de rêver. Je me suis mis à chercher, seul, toujours. Toujours dans ma solitude. Toujours réservé. Je ne veux pas d'aide. Je ne veux pas de compagnie. Je ne veux rien. Juste être seul.


Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ezra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» [terminé] Ezra et Aria: Choc émotionnel.
» (M) - Ezra Miller - Run from the pigs, the fuzz, the cops, the heat...
» Présentation de Ezra Selyan [Validée]
» CAM CALLUMS > Ezra Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Fiches de présentation-
Sauter vers: