Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Obsession ⎜ Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Obsession ⎜ Callie   Mer 22 Fév - 13:41


Obsession


L’obsession, parfois éphémère parfois éternelle. Avant de la rencontrer, il y en avait une autre. Moins puissante certes, mais tout aussi fascinante, une femme qui m’avait vibrer pour la première fois en soixante longues années. Elle avait redonner un sens à la chair des femmes qui avait commencer à en perdre à mes yeux. Elle et sa crinière de feu, son rire, sa voix cristalline. Sa peau délicate et sa façon de faire. J’avais veillé sur elle de loin, faisant d’elle ma protéger sans qu’elle ne le sache. Pendant un temps, elle était devenu le centre de mon univers, l’unique raison de respirer, jusqu’à ce que je ne rencontre ma magnifique moroï. Après ça, je l’avais perdu de vu, tout en gardant un contact avec sa vie, m’assurant toujours qu’elle se portait bien. Aujourd’hui, je venais constater son avancé dans ce monde.

Après quelques recherches rudement mené, j’avais fini par apprendre où elle vivait. Pourtant en arrivant, quelque chose me frappa, l’odeur. Il n’y avait aucune odeur de strigoï dans les parages, juste celle, entêtante d’ailleurs, d’une humaine. Un mets délicat attendant d’être dégusté. J’avais d’abord pensé avoir été trompé, elle ne pouvait pas résider ici. Et pourtant, elle avait fini par entrer dans mon champs de vision, totalement transformé.

C’était comme si mon coeur c’était serré. Elle, humaine ? Comment cela était-il possible ? Avais-je sombré dans la folie la dernière fois pour la croire strigoï ? Je ne crois pas pourtant, quasi certain de ce qu’elle avait été, de ce qu’elle avait fait, de ce que nous avions fais. Comment cela était-il possible ? Comment avait-elle pu redevenir humaine ?

Beaucoup de questions, et aucune réponses. Je savais où aller pour les obtenir. J’attendis patiemment qu’elle quitte de nouveau les lieux pour y entrer à mon tour, histoire de faire le tour du propriétaire. Mes doigts glissent sur le dos d’un fauteuil, j’humai l’air, à la recherche d’une moindre indice, de la moindre supercherie. Un strigoï ne pouvait pas redevenir humain, je trouvais cela inconcevable. Pourtant, après avoir fouiller chaque placards, chaque tiroirs, chaque recoins, je n'avais rien trouvé qui puisse répondre à mes questions. Je ne pouvais qu’attendre que la source ne rentre pour me donner des explications. En attendant, je pris un verre de vin, y versant un rouge délicat aux effluves fruités.  Je me laissais choir sur le canapé, les pieds posé sur la table basse. Je jouais avec mon verre lorsque enfin j’entends le clic du pen dormant tourner. La porte d’entrée s’ouvrit pour me laisser contempler ma beauté de feu,…bel et bien redevenu humaine avec un parfum envoutant qui me donnait l’eau à la bouche.

- Callie, Callie,… Je crois que tu me dois une petite explication concernant…eh bien….ton état.  

D’un geste de la main je la désignais de la tête aux pieds encore ahurie par ce que je voyais de mes propres yeux. Je me levais d’un bon, posant mon verre à verre sur la table pour la rejoindre avec un sourire espiègle sur les lèvres. C’est seulement à quelques centimètre d’elle que je me stoppais, déposant une main sur son visage pour le caresser délicatement :

- Une douce peau d’humaine. Que t’es-t-il donc arrivé ?  

Je passais l’autre main dans ses cheveux, human plus encore son parfois, dévoilant mon appétit, mes crocs dépassant sur mes lèvres avec l’envie de mordre dans sa chair. J’envoie mon visage dans ses cheveux, puis dans son cou, mes lèvres sur sa peau, mes crocs la mordillant délicatement. D’un cou de langue je goutais son essence.
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Re: Obsession ⎜ Callie   Mer 22 Fév - 17:04



Obsession


Emrys & Callie


J'étais retourné chez moi.. Enfin chez moi, une petite maison que j'avais trouvé, et acheté, juste au cas où.. Mais au vu de ma relation, plus que difficile, avec Alec, ces derniers temps, j'avais fini par partir, et venir aménager ici. Ce n'était pas mieux, j'étais seule, en permanence, de quoi me rendre folle, mais au moins, je ne me disputais plus avec ce dernier, c'était déjà pas mal. Enfin, d'après l'appel que j'avais reçu de Kyara, ce matin, cela faisait plusieurs jours, qu'elle n'avait aucune nouvelle d'Alec. Sans doute ne m'a-t-elle appelé, que pour s'assurer qu'il n'était pas avec moi, parce qu'elle se fiche sans doute, de ce que je peux ressentir, là-dessus. Et j'admets, que je ne sais pas, ce que je suis censé ressentir. Je suis sans doute la dernière personne, qu'il souhaite voir, alors même si je tentais de l'appeler, je n'aurais aucune réponse, et de toute façon, lors qu’Alec, décide qu'il a besoin de calme, de solitude, rien ne peut le faire sortir de ça. Alors je n'ai pas cherché à le contacter, ou à rassurer sa sœur. Peut-être me trouvera-t-elle égoïste, mais aujourd'hui, avec ce qui s'est passé, j'ignore encore, si notre couple, en est toujours un, si nous avons la moindre chance, de repartir du bon pieds. J'ai conscience, d'être celle qui a pris les mauvais choix, de nous avoir enfoncé, mais ce que je sais aussi, c'est qu'il ne pourra jamais comprendre, ce que je ressens, aujourd'hui. Il ne pourra jamais comprendre, la haine que j'ai, envers moi-même, pour avoir tué tous ces gens, il ne peut pas comprendre, alors qu'il en est lui-même un. Je ne lui lance pas la pierre, mais cela l'empêche de comprendre ce qu'il se passe dans ma tête. Mes raisons, pour le tenir à l'écart. Je ne souhaite en aucun cas, l'entraîner dans ma chute. Ce serait encore plus égoïste, que le rejeter.

Mais en fin de compte, j'ai quand même fini par sortir, pour me rendre jusqu'à chez lui. Puisque pour l'instant, j'ai encore les clés, autant que cela puisse m'être utile. Je me doute que sa sœur, à déjà dû s'y rendre, mais ne sait-on jamais, si elle a loupé quelque chose, qui pourrait la rassurer, peut-être que c'est le moins que je puisse faire. J'avoue, avoir quand même eu une certaine pression, qu'il est décidé de rentrer, entre temps, mais je trouve la maison vide, de fond en comble. Même ces tiroirs, et placards. Peut-être est-il juste parti pour quelque temps. Lors de l'une de nos rares discussions, je me rappelle l'avoir entendu évoqué une mission, qui lui tenait à cœur, peut-être n'est-ce que ça. Est-ce normal que même cette vision, ne me fasse pas paniquer ? Je n'en sais rien. Je ne sais plus rien, à vrai dire. Je continue mon tour du propriétaire, mais ne trouve rien, pas de papier, de petit mot, laissé, pour nous expliquer, de quoi prouver que notre relation, c'est brisé, à un moment, sans retour en arrière. Sans cela, il ne serait pas parti comme un voleur, même s'il ne s'agit que de quelques jours. Je passe devant le meuble d'entrée, et fini par déposer mon trousseau de clé, dessus. De toute façon, je n'en aurais plus besoin. Cela m'étonnerait, que j'ai un jour, besoin de remettre les clés. Je ne me sens plus ici chez moi, depuis des semaines. Assez ironique. Je n'avais pas ma place ici, lorsque Kyara était encore là, et aujourd'hui qu'elle n'est plus là, c'est moi qui m'en vais. Moi qui ne trouve pas ma place. En parlant de cette dernière, je lui envoie un rapide message, pour lui indiquer qu'après quelques recherches, je n'ai aucune trace de son frère, mais qu'elle ne devrait pas s'inquiéter. Je claque la porte derrière moi.

« Adieu, Alec »

Oui, c'est peut-être un peu tôt, peut-être que j'aurais dû me laisser du temps, mais c'est la meilleure chose à faire, de toute façon, pour l'un, comme pour l'autre. Ça ne sert à rien, qu'il m'attende, surtout pour une cause désespéré. Autant qu'il aille chercher son bonheur ailleurs. Je reprends le chemin de ma propre maison. J'ai besoin d'une bonne demi heure de marche, pour rentrer, mais cela me fait le plus grand bien. Je pousse la porte d'entrée, dépose mon sac, et mon blouson, m'avance dans le salon, pour me retrouver face à Emrys. Et bien, voilà une personne, que je ne m'attendais pas à revoir. Je ne savais déjà pas, si je pouvais me permettre de renouer, avec mes anciens confrères, depuis que j'étais à nouveau humaine, mais toi, tu es bien la dernière personne, que je m'attendais à trouver dans mon salon. D'autant plus que tu semblais avoir disparu, depuis un sacré moment, maintenant. Une explication ? Qu'est-ce que je suis censé dire, quand je ne comprends moi-même pas, comment une telle chose à pu m'arriver. Encore plus, lorsque son approche, me perturbe. Est-ce que tu comptes vraiment te comporter, avec moi, comme si rien n'avait changé ? Je ne suis pas certaine que mon corps supportera ta brutalité, celle que j'appréciais tant, avant.

« Je.. Je ne sais pas »

C'est la vérité. Je ne sais pas, ce qu'il m'est arrivé. C'est encore flou dans mon esprit, parce qu'au fond, je ne crois pas avoir envie de me rappeler de cette soirée. Je me rappelle de ce moroï, je me rappelle, de la douleur, de cet humain, mais de là, à pouvoir dire ce qui m'est arrivé. Je suis à nouveau humaine, voilà ce qu'il m'est arrivé, mais je n'ai pas besoin de le dire à voix haute, je crois que tu t'en rends très bien compte. Je vois, dans ton regard, cette soif. Je l'ai aussi ressenti, je l'ai vu, dans mon propre regard, lorsque je me plaçais, face à un miroir, je serais la reconnaître chez n'importe quel membre de ton espèce. Est-ce que j'ai envie de fuir, pour autant ? Je ne crois pas. J'espère pouvoir compter sur les quelques soirées, que l'on a passer ensemble, pour pas qu'il me tue. De toute façon, soyons honnête. Si je fuis, il me rattrapera, si je commence à me battre, il ripostera, dans tous les cas, je perds.

« Pour.. Pourquoi est-ce que tu es là ? »

Tu n'as pas l'air si surpris que ça, de me trouver humaine, tu savais donc déjà que c'était le cas, et pourtant, tu as quand même décidé de venir me voir. Pire que ça, tu continues à jouer avec moi. Je sens ces lèvres, contre ma peau, ces crocs, contre ma gorge, et au lieu de me sentir effrayer, je me surprends à lui tendre mon cou, à le pousser à céder, à craquer. Je sens sa langue, passer sur ma veine, comme s'il cherchait à me préparer à sa morsure. Est-ce que tu céderas ? Est-ce que tu essaies juste de me tester ?

Code by Sleepy

_________________


Quand votre raison de vivre, n'est plus, deux choix s'offrent à vous, abandonner, baisser les bras, ou recommencer, repartir à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Obsession ⎜ Callie   Sam 25 Fév - 10:25


Obsession


Comment une strigoï peut-elle redevenir humaine ? Cela me dépasse complètement, une telle infamie devrait être vite puni. Priver notre espèce d’une telle créature est cruel, même pour les humains. Parce qu’il ne doit avoir que de stupides humains pour penser à ça. Les Moroïs acceptent bien plus facilement la fatalité. Ses humains et leur idées tellement humaine. Leurs faiblesses humaines. Je sens son corps contre le mien, elle ne dirait pas non à une morsure, se laisserait même bien volontiers faire. Tout ça parce que je suis beau ? Immortel ? Plus puissant qu’elle ? Tu es devenu faible ma belle et je ne suis pas sur que rester à tes côtés soit une bonne idée, je pourrais si facilement te casser, et en souvenir de nos magnifiques soirées c’est bien la dernière chose que je désire.

Je relève la tête, décollant mes lèvres de sa peau. Je plonge mon regard dans le sien le temps d’un instant et finalement retourne m’installer sur son canapé. Je doute de ce que je suis venu faire ici maintenant, son corps d’humaine n’est pas aussi attrayant que l’avait été celui d’avant, celui de notre rencontre. Et puis ses temps ci, rien n’est plus pareil, la vie n’a plus de véritable sens. Poussant un soupire, je l’invite à me rejoindre.

- La vie est cruelle, n’est-ce pas ? Regrette tu ta condition de Strigoï ?

Je me pose sincèrement la question, maintenant qu’elle est redevenu humaine, comment appréhende-t-elle les choses ? Cela lui manque t-il ? Ou au contraire son ancien mode de vie la répugne-t-elle ? L’âme humaine est fascinante, certaine mauvaise, d’autre profondément bonne. De quelle catégorie étais-tu avant Callie ? Toi si douce et délicate même strigoï, bien qu’à ne pas énerver. Une beauté, tu l’as toujours été. Mais à quel point es-tu proche de la femme que je connaissais ? Je doute d’avoir retrouver une amie, peut-être plus un casse-croûte et pourtant je me refuse te gouter, aussi tentante sois-tu.

- Maintenant que je te voie, je suis déçu.

Mes paroles sont sans doute dur pour la pauvre humaine qu’elle est devenu. Je lève le bras, déposant ma main sur son visage pour caresser sa peau. Même son odeur m’est moins attrayante. Je n’ai pas envie de la manger, cela a-t-il un rapport avec notre relation passé ? Un vestige d’une affection, un respect pour la femme qu’elle a été ? Je ne sais pas, je sais juste que je n’ai finalement plus rien à faire ici. Je me lève, sans précipitation, je termine mon verre de vin d’une traite.

- L’humanité ne te vas pas très bien, pur vérité, je n’apprécie pas ce changement de condition, de sa part j’aurai aimé plus de vitalité, plus de la femme que j’avais rencontré un soir dans un bar.
J’aurai pensé que tu aurais gardé une part de ta fougue. Mais il n’en est rien.

Je m’avance jusqu’à la cuisine, me servant un nouveau verre. Je partirai bientôt, mais j’aimerai tout de même comprendre avant. Qui ? Quoi ? Comment ? Comment un strigoï peut-il redevenir humain ? Dîtes le moi, je ne comprend pas.

- Si tu ne sais pas comment, sais-tu au moins qui ?

Je me retourne vers elle, curieux de sa réponse. Elle n’est sans aucun doute pas redevenu humaine toute seule. Il est certain que quelqu’un s’en est chargé. J’aimerai bien savoir qui, éradiquer une telle vermine me ferait le plus grand bien. J’ai besoin de passer ma colère sur quelqu’un.  
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calamity Jane is there !
Messages : 51
Age : 24
MessageSujet: Re: Obsession ⎜ Callie   Jeu 9 Mar - 18:52



Obsession


Emrys & Callie


Que fais-tu là, Emrys ? Tu n'as rien à faire ici, tu n'es pas chez toi, et je ne t'ai pas invité à entrer. Pour quelle raison es-tu venu, au juste ? Parce que tu veux retrouver nos nuits de folies, comme la dernière fois, parce que tu as appris pour ma transformation, et que tu veux me tuer ? Pourquoi, au juste ? Je ne suis même pas certaine, d'avoir envie, de te voir ici. Notre relation passée, était malsaine. Pour toi, comme pour moi, et je compte en aucun cas la reprendre. J'étais aussi une autre femme, que je ne compte pas redevenir. Tu as eu l'occasion de rencontrer la femme, hors de contrôle, qui n'avait aucun  scrupule, pour les humains, se n'est plus mon cas aujourd'hui, alors au fond, je ne suis pas certaine qu'il nous reste encore des points en commun. Tu devrais partir. Faire comme si de rien n'était, si tu n'étais pas tombé sur moi, comme si je n'étais pas tombée sur toi. Juste partir. Sauf que ça ne se passe pas comme ça. Tu préfères mettre ma volonté à rude épreuve. Tu t'approches, tu me tentes, de ton souffle, de tes crocs, et je suis prête à céder. Alors même que je ne souhaite retrouver ces morsures, pour rien au monde, pas après ma transformation. Pas alors que tu aurais ce pouvoir, ce pouvoir de me transformer, à ton bon plaisir. J'espère que tu ne penses pas à cela, parce que je ne pourrais jamais autant te détester, que si tu faisais une chose pareil. Et je sais très bien, que je ne pourrais pas t'en empêcher, pas alors que, sans même m'avoir mordu, je suis déjà une larve dans tes bras.

Sauf qu'aucune morsure n'apparaît, je ne ressens que le vide, la liberté, et je mets un temps, à me rendre compte, que je suis seule, encore débout, qu'il m'a quitté, pour rejoindre le canapé, et s'installer tranquille, comme si de rien n'était. C'est quoi ton jeu, au juste, Emrys, tu me tentes, tu me jettes. Ça ne marche pas comme ça, ça ne marchera jamais comme ça, encore moins, chez moi. Tu es chez moi, dans ma maison, alors ne crois pas être en position de faiblesse, ne crois pas être le roi. Tu ne mèneras pas la danse. Je suis peut-être humaine, je suis peut-être faiblesse, mais je préfère mourir, en étant fière, et sans me laisser marcher sur les pieds, plutôt qu'en te laissant m'humilier. Est-ce que tu crois que je vais te rejoindre ? Vraiment ? Tu fais fausse route. Comme quoi, au fond, en dehors de mon corps, tu ne connais pas grand chose de moi, mais c'est typique des hommes, qui ne recherche qu'à s'envoyer en l'air. Je reste plantée là, au milieu du salon. Je ne bouge pas, je ne cherche pas à le rejoindre. Je ne réponds pas non plus, à sa question. Est-ce que je regrette ma condition ? Qu'est-ce que cela peut bien te faire, au juste ? Non, je ne la regrettes pas, parce que je ne suis pas comme toi, je ne suis pas un monstre, j'ai une conscience, et je déteste ça. Je déteste repenser à tous ces meurtres que j'ai fais. Je déteste, avoir pu être comme ça. Alors je ne regretterais pas ma condition, pour rien au monde. Et je ne reviendrais jamais ainsi. Pour être honnête, je préférerais mourir, qu'avoir à revivre cela, alors ce serait inutile, de me condamner à cette vie. C'est ces nouvelles paroles, qui déclenche ma colère, qui me pousse à m'approcher de lui, dans l'intention de frapper. Je me retiens de peu, du moins, je parviens à me retenir, jusqu'à ce qu'il pose ces mains sur ma joue, presque tendre, presque aimant. Là, je ne cherche pas à retenir mon geste. Je me fiche de l'énerver aussi, ma main s'abat contre sa joue, violente, aussi violente que je peux. La peau de ma pomme rougi, picote, douloureuse. Sans doute cela est-il plus douloureux, pour moi, que pour lui, mais je m'en contre fiche.

« Te crois-tu meilleur que moi ? Regarde-toi, tu n'es qu'un bon parti, à peine bon à mettre sous ses draps, rien d'autre, tu ne connais pas l'amour, tu ne connais pas l'attache. Tu n'es qu'un monstre. Un monstre qui mérite d'être seul »

Est-ce que je suis horrible avec lui ? Peut-être, un peu, mais après ce qu'il m'a dis, lui même, c'est mérité. Est-ce que j'ai torts ? Je ne crois pas, sur peu de détail, en tout cas. Tu ne mérites peut-être pas de finir seul, mais si tu continues à te comporter comme ça, c'est ce qui arrivera, alors au fond, même ça, ce n'est pas exagérer. Il se lève, et je ne le retiens pas. J'ai même l'espoir, qu'il finisse par partir. Sauf que non, il se contente de prendre un autre verre. Tu te fous de moi ? La colère déforme mon visage, une fois encore. Je le rejoins dans la cuisine, et si j'avais juste prévu de lui hurler une nouvelle fois dessus, lorsque je vois cette fourchette, sur le comptoir, ma réaction est bien différente. J'attrape la fourchette, et la plante dans sa main, poser contre le comptoir. Je m'étonne moi-même de réussir à le surprendre, mais on dirait qu'il ne s'attendait pas à ce que je puisse agir d'une telle manière.

« Tu ne fais pas parti de ma vie, Emrys, cela ne te regarde pas »

Et même si cela te regardait, je ne l'aurais pas dis. Je ne suis pas folle, je sais pourquoi tu t'intéresses à cela, et même si je ne connais pas ce moroï qui m'a retransformé, je ne tiens pas à ce qu'il meurt, d'autant plus, qu'il n'est pour rien, à cela. Et je ne souhaite pas que tu te retrouves dans la ligne de mire de l'unité, même si tu me sors par les yeux, face à ton comportement de ce soir, je ne souhaite pas que tu finisses en guerre avec eux. Je ne veux pas que tu meurs.

« Pars, Emrys, si tu es venu me descendre, tu n'es pas le bienvenu ici »

Code by Sleepy

_________________


Quand votre raison de vivre, n'est plus, deux choix s'offrent à vous, abandonner, baisser les bras, ou recommencer, repartir à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Obsession ⎜ Callie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Obsession ⎜ Callie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paradoxal Obsession ~ L'espoir est éphémère.
» CALLIE JACOB - It wasn’t my choice. It wasn’t my fault.
» Quand la passion vire à l'obsession ...
» Testez votre subconscient
» Twilight Obsession

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Centre :: Logements :: Maison de Callie-
Sauter vers: