Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Te revoir ⎜ Effy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Te revoir ⎜ Effy   Mer 22 Fév - 1:07


Te revoir


Partir pour ne jamais revenir ? J’avais accepté, réalisant la lâcheté en moi. Je ne m’étais pourtant jamais trouvé lâche, alors qu’elle avait tout représenter en moi. Elle était devenu mon obsession principal, le centre névralgique de mes pensés. Un an que j’avais capitulé face à la puissance de ce strigoï et de ce qu’il menaçait de faire si je ne partais pas. Et pourtant, après tout ce temps, elle hantait encore mes nuits. J’aurai pensé que j’aurai fini par l’oublier. Mais elle c’était implanté en moi bien plus profondément que je ne le pensais. J’avais tué sans relâche pour oublier, mais rien n’y avait fait, j’avais perdu gout au meurtre, à la théâtralité. Je ne faisais plus que me nourrir.

Ma guitare avait été rangé dans son étui un soir, pour ne jamais en ressortir, l’étui avait fini sur la banquette arrière de ma voiture, et c’est derrière le volant que je passais le reste de mon temps. Puis sans même m’en rendre compte, j’avais roulé jusqu’à elle. Passé les limites de Missoula, c’était comme si un poids avait été perdu, j’étais de nouveau chez moi.

J’avais roulé jusqu’au hangars, arrêter le contact devant pour le découvrir dans un état pitoyable. Quelqu’un y était passé, il y a bien trop longtemps déjà pour que je ne puisse percer son odeur. Depuis, rien n’avait bougé. Les meubles étaient brisé, les tapis déchiré, et mon lit avait brisé était passé par la baie vitré. Une personne m’en voulait personnellement, à croire qu’on était venu me chercher en personne pour régler des comptes. On ne m’avait pas trouvé et voilà le résultat. Mon sac tomba sur le sol, et je me laissais tomber sur le canapé éventré et parsemé de morceaux de verre.  J’allais être condamné à passer la prochaine journée sous terre. Quel retour en fanfares.

Mais je n’étais pas là pour m’apitoyer sur mon sors, ce qui était loin d’être mon genre. Sautant sur mes pieds, je quittais les lieux, à pieds, courant à travers la ville à la recherche d’une infinie trace de son odeur.

C’est le rire d’une fille qui me sortie de ma traque, un rire cristallin comme je les aimais tant. Je ralentis, soudain tenaillé ma une soif qui m’avais quitter depuis longtemps. À croire que tout n’est qu’une question de climat. J’approche furtivement d’elle et de son groupe d’ami, j’attend qu’elles se séparent chacune pour rentrer chez elles. Puis je commence à remonter la rue dans le sens inverse d’elle, finissant par la croiser. Je sens son regard sur moi et un large sourire fend mon visage. Je m’arrête devant elle, la peur, ou l’excitation ? À ce stade, impossible de savoir, se dessine doucement sur son visage. Je m’approche d’elle, lève une main pour caresser son visage :


- Ta peau est douce, comme le plus délicat des tissu.  

Elle ne sait pas si elle veut rire ou pleurer. Je dépose un délicat baiser sur ses lèvres, goutant son essence pendant que ma main droite cour doucement dans son dos. Mes lèvres frôle son cou ensuite et je murmure des paroles pleine de tendresse amoureuse contre sa peau. C’est bien plus l’excitation que la peur qui s’empare d’elle. Je sens son bas ventre se tordre sous moi, n’attendant plus qu’une seule chose. Je ris, le visage enfouie dans ses cheveux, inhalant son odeur, m’enivrant d’une soif dévastatrice. Je l’attire dans la ruelle la plus proche et plonge délicatement mes crocs dans son cou, elle cri doucement, je me retire pour venir percer son bras, puis l’autre. Tout son corps, sans jamais laisser le temps aux endorphines de porter le bout de leur nez. Bientôt le sang commence à se faire rare dans son corps. La mort est déjà autour d’elle. D’un coup d’ongle je griffe son ventre pour faire perler le peu de liquide rouge qui reste, et avec je trace doucement ce mot « retour ». Je la dépose délicatement sur le sol, me relevant, essuyant le peu de sang qui reste sur le coin de ma bouche, et je respire à plein poumons, reprenant ma traque avec plus de force et de vitalité. Je tourne quelques minutes dans la villes jusqu’à flairé une infime odeur que je suis jusqu’à un grand manoir, puis une odeur plus récente me chatouille les sens. Je me laisse guider jusqu’à la foret, pour enfin la découvrir entre les arbres. J’avance doucement vers elle, dans son champs de vision et à plus j’approche à plus elle est en mesure de me reconnaitre. Mes yeux la dévorent, mon corps s’accélère. Le poids de cette dernière année complètement oublié.
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Te revoir ⎜ Effy   Jeu 23 Fév - 22:39





Te revoir
Emrys & Effy

Tout va mal ces derniers temps. Vous me connaissez, je ne suis pas du genre à m’apitoyer sur mon sort, je garde la tête haute en toute circonstance, mais je ne suis pas insensible pour autant alors par moment ça m’arrive aussi de craquer. C’est la raison pour laquelle je quitte le manoir sans les garçons ce soir, j’ai besoin d’être seule, encore, car visiblement il semblerait que c’est ma destinée. Ils savent pourtant tous que ma véritable crainte est l’abandon et Jake n’a pas hésité à partir sans même me laisser un mot. Il est clairement l’abandon de trop dans ma vie. Alors j’ai besoin de sortir évacuer toute cette colère, mais aussi toute cette folie qui ne me quitte pas. Il semblerait qu’à force je finirais par m’habituer à leur présence, à les voir, à les entendre. Je ne pense pas qu’on puisse s’habituer à ça.

Je me pare d’une robe à bustier bordeaux, simple, laissant mes épaules entièrement découverte. Comme d’habitude une tenue sexy qui ne va pas dans le vulgaire. Je pensais qu’aller en boite me ferait du bien, que me défouler sur la piste de danse me permettrait d’évacuer. Sauf qu’une fois arrivée devant, je ne ressens pas la moindre tentation à entrer dans un tel endroit, alors je finis tout simplement par poursuivre ma route. Pour aller où ? Je l’ignore encore, mais je suppose que je ne tarderais pas à le découvrir.

Vous voulez savoir un truc sympa ? Les fantômes qui n’étaient que des ombres commencent à avoir de plus en plus une apparence, devenant des silhouettes à part entière et pour certains, j’arrive même à identifier des visages. Vous voulez savoir lequel me hante depuis hier ? Non, pas Alistair, mais Josh. Je le vois me suivre jusque dans la forêt, puisqu’apparemment c’est là-bas que j’ai envie de me diriger. Il sourit mais je l’ignore. Sauf que plus je m’enfonce dans cette forêt et plus son sourire s’agrandit, jusqu’à ce qu’il se mette à rire, ce qui m'exaspère.

- Quoi encore ?!

« Rien, je me remémore simplement la fois où j’ai tenté de te tuer dans cette forêt. »

Je lui jette un regard noir. Et dire qu’à cette époque je pensais qu’il était de mon côté, mais maintenant que j’y pense, je réalise que j’ai été bien plus en danger de mort les fois où il me tenait compagnie comparé aux autres du groupe. Je ne regrette décidément pas de l’avoir tué celui-là. Je finis par m’arrêter, tourner sur moi-même en regardant les arbres autour de moi, ressentant ce désir de détruire cette forêt avec mes pouvoirs pour évacuer... Sauf que j’ai promis à Gabriel de ne pas en user à moins de nécessité, pas tant que mes pouvoirs continuent de me détruire.

Je n’ai pas vraiment le temps de réfléchir à quoi faire maintenant que je suis ici que j’entends du bruit derrière moi. Faut croire que la visite n’aura pas tardé. Peut-être une future victime ? Je me tourne vers le bruit et reste bloquée lorsque je vois Emrys plonger son regard dans le mien, juste devant moi. Est-ce un autre fantôme venu me hanter ? Non impossible... Lui je ne l’ai pas encore tué. Je le vois me jeter ce regard. Ces mêmes yeux avec lesquels il m’observait lorsque nous étions ensemble. Ce regard suffit à me mettre hors de moi. Je m’approche de lui, assez pour rompre la distance entre nous et ma réaction ne tarde pas. Ma main se retrouve contre son visage pour lui offrir cette claque mémorable. De ma vie je n’ai jamais donné une claque aussi forte à quelqu'un, mais le pire c’est que je suis persuadée que ça ne lui aura pas fait mal.

- Toi... Comment oses-tu revenir ici ? Comment oses-tu revenir vers moi ?!

Je frappe du poing contre son torse et je me moque bien de me faire plus mal qu’à lui, j’ai besoin d’évacuer et sans pouvoirs c’est tout ce qu’il me reste. Alors je continue de frapper, un poing à tour de rôle en même temps que je lui crache ces mots.

- Fous le camp ! Dégage de là avant que je ne te tue !



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Te revoir ⎜ Effy   Ven 24 Fév - 12:09


Te revoir


Face à son visage toutes les peines s’effaçaient. Elle redevenait le centre de mon univers, bien qu’elle n’ai jamais quitté cette place dans mon coeur. J’étais parti par nécessité, réalisant que je ne pourrais gagner contre lui, mais aujourd’hui je n’avais plus rien à perdre, et je savais qu’il ne lui ferait pas de mal à elle. Je continue d’avancer, et elle aussi. Nous retrouvant à quelques centimètres l’un de l’autre. Cette gifle s’abat sur ma joue, comme la caresse du vent, je ne bronche pas, admettant que de son point de vue à elle, je le mérite amplement.

Je ne l’avouerai pas à voix haute mais ses paroles me blesse. Aucun espoir qu’il lui ai avoué que j’étais parti pour sauver une vie. Et malgré ses suppliques, son besoin que je parte, je reste planté devant elle, la laissant exprimer sa rage contre moi. Elle me frappe, mais encore ce n’est pas mon corps qui en souffre, mais bien ma tête. Je laisse quelques minutes s’écouler, le temps qu’elle en évacue le plus possible. Elle me somme de partir, je ne bronche pas, puis je fini par saisir ses poignets à deux mains. La retenant de me mettre d’autre coups. D’un geste, j’emprisonne ses bras derrière son dos d’une seule main, tendit que l’autre la prend par la taille, la collant contre moi avec force, mais une douceur qui n’est destiné qu’à elle :

- Calme toi.  

Je sais que cette phrase ne sert à rien, elle continue de se débattre. J’aurai bien tenté de l’hypnotiser mais ça aurait été triché, et je ne triche pas avec elle. Je ne triche jamais avec personne d’ailleurs. Je sers un peu plus ses bras dans son dos pour maintenir une pression qui je l’espère la calmera un peu.

- Je sais qu’aucune parole ne pourra excuser mon départ, mais je te jure que je ne voulais pas partir. J’y ai été contraint Effy, sinon je serais resté avec toi. Je suis revenu pour toi !  

A part elle, qu’est-ce qui aurait put me pousser à revenir dans une telle ville ? Une ville que je n’apprécie même pas, il y a bien quelques distractions, mais en dehors d’elle rien qui ne vaille véritablement le coup. Je l’attire contre moi, enfouissant mon visage dans ses cheveux, faisant fit de ses protestations. Je sais que je ne devrais pas avoir droit à une seconde chance, mais j’ai bien l’intention de la prendre quand même. Je pourrais ramper pour elle.

- Écoute moi Effy, écoute moi, je t’en prie.  

Je la supplie, cela devrait l’alerter, ce n’est pas mon genre, ça ne l’a jamais été, je n’ai jamais supplié personne de toute ma vie. Mais c’est elle, elle a boulversé ma vie, et cette année sans elle fut une torture sans nom.

- Je n’ai plus que toi. Juste toi, tu es la seule et unique personne qui compte à mes yeux aujourd’hui. La seule personne que je désir.  

Je redresse la tête, plantant mon regard dans le sien. Ne peut-elle pas lire tout mes sentiments pour elle ? M’obligera-t-elle à le dire tout haut ? S’il le faut. Elle est mon unique raison de vivre, aujourd’hui il n’y a plus que les battements de son coeur qui compte à mes yeux, rien d’autre n’a d’importance. Ma vie se résume à elle, et si par malheur elle me rejette et qu’aucun espoir ne joue en ma faveur pour une reconquête, je ne suis pas certain de pouvoir survivre à cette nouvelle perte. La folie finira par me gagner, et j’oublierai totalement qui je suis.  
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Te revoir ⎜ Effy   Ven 24 Fév - 20:40





Te revoir
Emrys & Effy

Je n’en crois pas mes yeux. Je n’en crois pas son culot. Comment a-t-il osé revenir ici ? Revenir dans ma vie ? Ne pense-t-il pas m’avoir assez fait souffrir comme ça en partant ? Et maintenant il faut qu’il revienne enfoncer le clou. Sur le moment je ne ressens que colère pour lui, haine, trahison, déception. Pendant longtemps j’ai souhaité le retrouver pour pouvoir le faire payer, puis finalement je me suis habituée à son absence, il faut dire qu’aux côtés de Jake tout est devenu beaucoup plus facile, mais aujourd’hui c’est lui qui est partit et Emrys qui revient. Je n’en peux plus. Alors moroï ou pas je n’ai pas peur de lui donner une claque, je n’ai pas peur de le traiter ainsi et de continuer à frapper. Je n’ai jamais eu peur du danger de toute façon et au fond je ne pense pas qu’il en soit un pour moi.

Est-ce que le frapper m’aide à aller mieux ? Un peu, mais pas assez. Sauf qu’il finit bien vite par m’arrêter, attrapant mes poignets, les bloquant dans mon dos, me collant contre lui. Je ne cesse pas de me débattre pour autant et lorsqu’il me demande de me calmer je souhaite juste pouvoir lui faire plus mal. Non Emrys, je ne me calmerais pas et j’ai tout à fait le droit d’être en colère contre toi. Tu n’aurais jamais dû revenir. Je continue de le repousser, d’essayer de m’éloigner, en vain. Je pourrais toujours user de mes pouvoirs, mais c’est une possibilité que je préfère laisser de côté. Tes excuses ne changeront rien Emrys, je sais que Gabriel t’a ordonné de partir, mais si tu m’aimais vraiment, tu serais resté pour moi, malgré ses menaces.

- Menteur ! Tu es juste lâche !

Admets-le, c’est cet enfant qui t’a fait peur. Tu ne voulais pas assumer la responsabilité d’être père pour de vrai, et je ne te parle pas de stupides humains que tu aurais transformés pour en faire des progénitures. Après tout, les choses se passaient bien avant qu'il y ait cet enfant, nous étions tous les deux sur la même longueur d’onde, puis il est arrivé dans mon ventre et finalement il y a eu ta disparition. Tu es un lâche Emrys et aucune excuse ne pourra justifier ça. J’essaie encore de le repousser, m'éloigner lorsqu’il m’attire un peu plus contre lui, je veux juste pouvoir le faire hurler aussi fort qu’ils m’auront fait hurler lorsqu’ils m’ont arraché mon enfant. C’est lorsqu’il me supplie de l’écouter que je me calme, mais ne crois pas que ma colère disparaît pour autant, ce ne sera pas aussi simple crois-moi, je ne pense même pas que ce soit possible, que je puisse un jour te pardonner. Surtout que ma colère se multiplie lorsqu’il prononce ces nouveaux mots. Mon regard planté dans le sien, je finis par réussir à le pousser en arrière.

- Et lui alors, n’a-t-il jamais compté pour toi ? Ce bébé que j’ai porté plusieurs mois, ton bébé ! Tu nous as abandonné ! Tu aurais dû être là pour nous protéger !

Je sens les larmes me monter aux yeux et je le déteste un peu plus pour ça. Je m’étais pourtant juré de ne pas verser de larmes devant lui, mais ces larmes ne te sont pas destinées Emrys, elles sont destinées à cet enfant qui n’aura jamais vu le jour. Peu importe les menaces de Gabriel, tu aurais dû rester pour nous, pour notre bébé, pour moi. Je recule d’un pas, je sens cette larme couler le long de ma joue alors que je repense à cette nuit, aux mots d’Alistair, à ses actions et à ma douleur. Je sens ma voix se briser, lorsque je reprends la parole pour lui annoncer cette nouvelle.

- Ils l’ont tué...

Ce n’était pas un sujet que je pouvais facilement aborder avec les garçons, peut-être parce qu’au fond ils n’étaient pas abattus par la perte de cet enfant, ils étaient même soulagé que ce bébé ne soit plus une menace pour moi, même si par respect ils compatissaient à ma peine. Aucun d’eux n’était aussi concerné que toi. Sais-tu combien de temps il m’aura fallu pour passer au-dessus de cette perte ? Non tu l’ignores, parce qu’encore une fois tu n’étais pas là. Aujourd’hui à cause de toi j’ai l’impression de faire un bond en arrière, de revenir exactement à ce moment où je me rends compte que ce bébé ne naîtra jamais, où j’ai l’impression que le sol va s’ouvrir sous mes pieds et m’engloutir à tout jamais. D’autres larmes coulent sur mon visage car je vois très clairement à son expression que la nouvelle le détruit tout autant que moi et sa peine me renvoie à la mienne.

- Je n’ai pas pu le sauver... Je n’ai pas pu me battre pour lui... Pourquoi est-ce que tu n’étais pas là ? Pourquoi est-ce que j’ai été aussi faible ? Je n’ai pas pu le sauver...

Et au fond c’est ce qui me détruit, que ni toi ni moi n’avons été là pour lui, aucun de nous n’a pu le sauver, toi parce que tu as pris la fuite et moi parce que j’étais prisonnière, blessée et démunie de pouvoirs. Tu as peut-être fait le choix de l’abandonner Emrys, mais moi je me suis battue pour lui, même lorsque je n’y croyais plus, je n’ai pas cessé une seule seconde. Et pourtant ce soir-là je n’ai rien pu faire contre cette lame s’enfonçant dans mon ventre.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
MessageSujet: Re: Te revoir ⎜ Effy   Ven 3 Mar - 11:44


Te revoir


Suis-je un lâche ? Peut-être qu’à ses yeux oui, mais je ne me considère pas ainsi, j’ai été contraint de partir pour la survit de mon enfant. Et à quel prix ? J’y ai perdu Effy, puis finalement je l’ai perdu elle aussi. Aujourd’hui, je n’ai plus rien n’y personne. A part elle, l’espoir de ma retrouver, je n’ai plus que ça pour vivre.

-  Peut-être…oui je suis un lâche, j’ai été lâche, j’aurai dû venir te voir, t’emmener avec moi peut-être. Je ne sais pas ce que j’aurai dû faire, je voulais sauver sa vie, mais à quoi bon ? Elle a fini par mourir, j’ai dû la tuer…  

Ma voix se brisa, parler de ça, parler de la mort de fille m’était difficile, j’avais moi-même dû lui enfoncer ce pieu dans le cœur. Dans tout les cas elle aurait fini par mourir ce jour là, nous avons juste choisit tous les deux que c’était à moi de le faire. Je lui avais pris sa vie humaine, je lui avais retiré l’éternité. Me justifier auprès d’Effy était inutile. Ça ne servait à rien. Peut-être l’avais-je définitivement perdu j’étais peut-être parti trop longtemps, n’y avait-il plus d’espoir pour nous ?

« Et lui alors, n’a-t-il jamais compté pour toi ? Ce bébé que j’ai porté plusieurs mois, ton bébé ! Tu nous as abandonné ! Tu aurais dû être là pour nous protéger ! »

Je ne sais pas trop ce qu’il c’est passé dans ma tête à cet instant. Un enfant, un bébé ? Comment étais-ce possible ? Avions-nous eu un enfant ? Où se trouvait-il ? Chez elle, l’attendant ? M’attendant, moi, son père ? J’étais père ? J’avais dû mal à y croire. J’étais mort…mais pas elle, elle et ses pouvoirs, sa magie, ma sensation de redevenir vivant en elle…

« Ils l’ont tué... »

Mon cerveau c’est arrêté de penser sur cette information, mon cœur a cessé de battre. Mes pensés n’ont pas défilé, ma vie c’est juste effondré. Le noir à commencé à m’entourer, la rage, la douleur m’est monté aux joues. Je n’étais plus capable de résonné, j’ai juste eu le temps de lui murmurer ses mots
"écarte toi…"  , je ne voulais pas lui faire de mal, mais mon monde était en train de s’écrouler. La douleur, la colère, tout se confondait en moi, je ne pourrais pas me retenir, elle devait s’éloigné le plus vite possible avant que je n’explose.

Elle sembla comprendre qu’elle ne pouvait rester trop proche de moi, elle recula et alors tout explosa. Je poussais un cri de désespoir qui dû s’entendre jusqu’à la ville. Mes poings se levèrent, j’avais besoin de frapper quelques choses et je ne voulais pas que ce soit elle, mais si elle ne s’écartait pas un peu plus, elle pourrait bien devenir ma cible. Avec un effort sur humain, me tendant, serrant les dents, je me retournais pour ne plus lui faire face, et pour la première fois de ma vie de strigoï une larme coula sur ma joue. Il larme qui me rendit plus furieux encore si c’était possible. On m’avait arraché mon enfant avant même que je puisse le voir. Et alors, tout bascula, ma colère l’emporta.

Je fonçais sur l’arbre le plus proche, l’arrachant du sol pour l’envoyer voler sur les autres. Mais ça ne me calmât pas, je voulais tuer, je voulais massacrer mais il n’y avait personne ici, a part elle. Je me tournais vers Effy, les yeux rougis par le sang et la colère et je lui hurlais dessus :

- Sauve toi ! Sauve toi avant que je ne puisse plus me retenir !  

Je me mis à grogner. La mort n’était pas loin, elle allait s’abattre, je ne savais seulement pas sur qui. Surtout pas elle, mais si elle ne partait pas très vite, elle pourrait bien mourir ce soir.  
code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Te revoir ⎜ Effy   Sam 4 Mar - 23:58





Te revoir
Emrys & Effy

J’avais promis à Amaëlle de te faire du mal le jour où je te reverrais. J’avais promis aux garçons de te faire payer cet abandon au moment où j’avais le plus besoin de toi. Pourtant tu vois, j’en suis bien incapable, à part te hurler dessus et te donner quelques coups de poing, je ne te fais rien de plus. Au fond il y a encore une part de moi qui tient à toi et je te déteste encore plus pour ça. D’autant que tes mots n’apaisent rien, au contraire, tu me rappelles juste que tu es parti pour elle, pour ta maudite progéniture dont j’ai entendu parler. Tu l’as choisi elle plutôt que moi, plutôt que ton véritable enfant. Tout ça pour quoi ? Au final tu l’as toi-même tué.

- Tu as tout gâché Emrys.

Voilà ce que tu as fait. Je suis peut-être cruelle, mais tu m’as fait souffrir durant des mois entiers, alors je ne vois pas pourquoi je devrais me comporter autrement avec toi, je ne vois pas pourquoi je devrais être douce face à ton abandon. Comment as-tu pu choisir une strigoï à un véritable enfant ? Sais-tu combien d’êtres de ton espèce auraient rêvé d’être à ta place ? Avoir la chance de pouvoir engendrer ? Toi tu as eu cette opportunité et tu l’as laissé passer. Je ne te comprends pas Emrys, je ne pourrais jamais comprendre une telle décision. Ou alors tu n’étais pas au courant... C’est ce que me laisse penser ton regard lorsque j’évoque cet enfant. Ignorais-tu vraiment que j’étais enceinte ou joues-tu la carte de l’incrédulité ? Non tu sais très bien qu’il ne vaut mieux pas jouer avec moi.

N’aies pas trop d’espoir, ce bébé tu ne le serreras jamais dans tes bras, tout comme je n’ai jamais pu le serrer moi-même. Au final cette perte aurait fini par détruire notre couple de toute façon, ou alors tu aurais su nous protéger, peut-être... J’imagine que nous ne le saurons jamais, c’est trop tard de toute façon, le mal a été fait. Emrys me demande de m’écarter et je me contente de l’écouter, essuyant mes larmes d’un revers de main. C’est fini à présent, je ne pleurerais plus pour vous. Je le vois serrer ses poings, je sais qu’il a besoin de s’exprimer, d’évacuer, alors fais-le Emrys, moi aussi j’en ai eu besoin. Il me tourne le dos pendant plusieurs secondes, j’ignore pourquoi, peut-être retient-il sa colère, peut-être ne veut-il pas me montrer à quel point ça le touche. Pourquoi te cacher de moi Emrys ? J’ai aussi versé des larmes pour lui, c’est normal, puisque c’était notre enfant.

La seconde suivante il se retrouve près d’un arbre qu’il arrache du sol et envoie cogner contre les autres. Est-ce que ça te fait du bien de détruire la forêt ? Fais-toi plaisir dans ce cas, il reste encore des tas d’arbre à déraciner, tu as de quoi de faire. Sauf que non, la nature ne lui suffit pas, ce qu’il veut c’est du sang. Il se tourne vers moi, le regard rempli de noirceur, me hurlant dessus. Tu crois que je vais fuir Emrys ? Personne ne me donne d’ordres, pas même toi. Je n’ai pas peur de ce que tu pourrais me faire et de toute façon fuir et te tourner le dos ne jouerait pas en ma faveur, alors autant te faire face directement. Le rôle de la demoiselle en détresse ça n’a jamais été mon fort.

- Moi je ne fuis pas Emrys.

C’est peut-être une provocation que j’aurais dû garder pour moi, surtout après une telle annonce. Sauf que soyons honnête, aujourd’hui je me moque bien des sentiments des autres, j’en ai marre de tous les faire passer avant moi, maintenant je pense d’abord à moi-même, aussi égoïste soit-il. Tu peux bien être en colère Emrys, tu es aussi en parti responsable après tout, mais ne compte pas sur moi pour fuir qui que ce soit. J’aurais cru que tu tiendrais suffisamment à moi pour te retenir, mais il semblerait que non. Tu n’aurais pas dû faire tout ce chemin pour moi, pas si c’est pour te conduire comme ça.

Je le vois se précipiter vers moi mais je ne le laisse pas m’atteindre, usant de mes pouvoirs pour envoyer son corps valser contre un arbre. Finalement on dirait bien que je vais l’avoir, mon affrontement, et ne compte pas sur moi pour te ménager. Tu n’es pas le seul à avoir besoin d’évacuer et tu n'imagines pas à quel point mes pouvoirs ont pu évoluer depuis ton départ. Allez Emrys, relève-toi, je t’attends, mais un conseil, ne plonge pas ton regard dans le mien, car je n’aurais aucune pitié à t’emmener avec moi dans cet autre monde pour te torturer.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Te revoir ⎜ Effy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Te revoir ⎜ Effy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Ce n'est qu'un au revoir
» Comme c'est agréable de te revoir...
» Besoin de le revoir et d'explications...
» sniff, au revoir madame lhasa...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Autres lieux :: Les forêts-
Sauter vers: