Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ressemblance troublante [Jane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 11
Age : 1137
MessageSujet: Ressemblance troublante [Jane]   Mar 21 Fév - 22:55

Ressemblance troublante
Jane & Jason

Au fond, j'ignore ce qui attire tous mes semblables, dans cette ville. On trouve quelques distractions, c'est vrai, mais une fois qu'on a fais sauter quelques fêtes, tué quelques centaines de personnes, manipuler une cinquantaine d'autre, on se retrouve bien vite à cours d'idée, pour s'amuser. S'en est presque triste. Et je suis là, depuis, un peu plus d'une semaine, guère plus ? Avec le temps, je commence à me dire que les quelques séjours que j'ai passé ici, sont assez, pour me permettre de découvrir cette ville. Mais habiter ici, ça risque d'être une autre histoire. A dire vrai, j'ai du mal, à me poser, depuis ma transformation. J'étais déjà un grand voyageur humain, mais je crois que ma transformation n'a fais qu'accentuer ce côté de ma personnalité. Et quand je m'ennuie, c'est pire encore. Alors au lieu de me désister, et de prendre la fuite, aussi vite, j'ai essayé de me trouver une autre occupation. Et pour vous dire, visiter la ville, n'est pas très intéressant, qui plus est, on réussi le challenge en un rien de temps. Je regrette le temps, ou je pouvais encore m'intéresser à quelque truc, en apprendre un peu plus. Mais au bout de plus de miles ans de vie, que voulez-vous encore apprendre ? On sait déjà tout ce qui est nécessaire à une quelconque survie. Triste à dire, mais vrai. Ce monde n'évolue plus de la meilleure des façons. Au lieu d'éduquer les jeunes, c'est ces derniers, qui font la lois, de nos jours. Je vous jure, vous traîner en ville, un soir de week-end, et vous vous rendrez compte que ce n'est que pure débauche, dans tous les recoins de la ville. Et rien de très amusants, surtout quand nous, ne pouvons pas finir saoule. Alors j'ai préféré m'isoler, vers les montagnes. Plus calme.

J'ai été assez étonné de retrouver ce trou, au milieu de la montagne. Cette grotte. Au même endroit que des années plus tôt, des siècles plus tôt. Là, où ma vie à basculer. C'est un peu étrange, de revenir là, aussi longtemps après. Étrange, de repenser à mes motivations, lorsque je suis venue la trouver, ce jour là. De me rappeler mon désespoir, cette conscience, de ne plus avoir aucune autre solution, pour sauver mon peuple. Des fois, je me demande, si nous aurions quand même réussi à remporter la guerre, si nous serions tombé, si nos enfants auraient fini sous leur gouverne. Cette simple hypothèse, me rend dingue. Quel genre de personne, pouvait vouloir voler des enfants, de toute façon ? Ils méritaient leurs morts. Je finis par grimper, jusqu'à la grotte, sans véritable difficulté. Faut dire, que ce n'est pas une petite montagne, qui allait me poser le moindre problème. J'ai réussi à l'escalader lorsque j'étais humain, alors aujourd'hui.. En revanche, je suis assez surpris de voir que quelqu'un est déjà là. En faîte, ce qui me surprend, c'est de ne pas avoir fais attention à ce détail plus tôt. Avant de repérer son ombre. Une femme, je le repère à ces courbes. Elle m'a repérer, elle aussi, mais pourtant, elle reste dans l'ombre de la grotte, ce qui ne me permet pas de l'observer, malgré ma vision. Es-tu méfiance ? Crains-tu que je te fasse du mal ? Ou alors étais-tu venu pour être seule ? Je pourrais te laisser, juste redescendre mais je n'en ai pas envie, je suis aussi venu là, pour une raison précise. J'ignore si tu es là, par hasard, ou parce que ce lieu symbolise quelque chose pour toi, aussi.

« Vous pouvez vous approcher, ce lieu est assez grand pour deux »

Je ne compte pas te manger, d'autant que tu es du même sang que moi, un strigoï, et ce n'est pas très comestible. J'ai plutôt tendance à privilégier les moroïs, qui ont un goût bien particulier. Je me place, au bord de la grotte, presque les pieds dans le vide, mais je regarde toujours en arrière, jusqu'à ce qu'elle s'approche. Jusqu'à ce que je puisse voir son visage. Et j'avoue que sur le moment, cette découverte me fait presque basculer en arrière. Son visage. Je jurerais me retrouver fasse à Eleanor. Et quand je vous dis ça, ce n'est pas une blague. Son portrait craché.

« Eleanor.. »

Sur le moment, je me demande même s'il ne s'agit pas juste, d'un tour de mon esprit, comme il m'est déjà arrivé de le vivre, par le passé. S'il ne s'agit pas juste de son fantôme. Je m'approche d'elle, à une vitesse fulgurante, et la saisi par les bras. Non, bien réelle. Pourtant, Eleanor est morte, je l'ai vu mourir sous mes yeux. Comment est-ce possible qu'elle soit là ? Même sa condition de Strigoï, n'aurait pas pu la sauver. Je l'ai vu mourir, sous la lame de l'un de mes ennemis, sans même pouvoir lui dire au revoir. Je suis dans un mauvais rêve, ça ne peut être que ça, je vais forcément me réveiller, dans mon lit. Ou alors, ce n'est qu'un mauvais jeu, une manipulation. Je me mets à secouer la jeune femme entre mes bras.

« Qu'est-ce que vous êtes en train de me faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Age : 305
MessageSujet: Re: Ressemblance troublante [Jane]   Jeu 23 Fév - 23:28

Ressemblance troublante

   

Dernièrement je suis perdue à la recherche de mes souvenirs, à la recherche de mon passé. Depuis que j’ai vu ces images j’en suis obsédée. Il faut que je retrouve Julian, il faut que j’en sache plus. Je ressens aussi un certain besoin de m’isoler, même si je sais que ça ne plait pas à Gabriel, mais depuis que j’ai réalisé la perte de cet enfant, depuis que je l’ai vécu à nouveau, je sens un vide au plus profond de mon être, une douleur qui ne disparait pas. Alors peut-être que prendre l’air me fera du bien et en même temps je suis une trace qui je l’espère, me mènera jusqu’à Julian. J’ai beau le chercher, impossible de trouver son adresse, inconnu au bataillon, mais je sais que c’est parce que tout comme moi il se cache de l’unité. Voilà pourquoi je ne devrais pas poursuivre ces recherches, parce qu’ils pourraient en profiter pour nous tomber dessus et nous avoir tous les deux, mais j’ai besoin de le retrouver.

Une source m’a parlé d’un habitat secret caché derrière les grottes, alors c’est là-bas que je me rends ce soir. Je fouille les lieux de fond en comble, j’y passe des heures mais je ne trouve rien. Pas la moindre piste, pas la moindre odeur, pas la moindre trace. Où as-tu pu donc bien passer Julian ?... Lorsque j’ai complètement fouillé les lieux, je finis par soupirer et abandonner. Psychologiquement je commence à ne plus supporter ce manque de réponses, ce manque d’identité. J’ai besoin de savoir qui je suis, qui j’ai été et ce que j’ai vécu. Je finis par me rendre au fin fond d’une grotte et m’assois par terre dans l’obscurité, me contentant uniquement de profiter du calme. Parfois j’ai besoin de méditer un peu pour ne pas m’emporter.

Puis je sens cette présence, celle d’un strigoï. J’ouvre les yeux mais avec l’obscurité je ne distingue pas vraiment de qui il peut bien s’agir. Je finis par me lever sans me rapprocher pour autant, je sais qu’il m’a repéré, mais reste encore à savoir si c’est un ennemi ou juste un étranger. Il prend la parole et sa voix ne me dit rien, mais au moins elle ne m’a pas l’air menaçante. Alors je me contente d’approcher comme il l’a suggéré et sa réaction est assez étonnante. Eleanor ? J’ignore qui est cette femme mais sur le moment je me dis que c’est peut-être un faux nom que je lui aurais un jour donné au cours d'une rencontre, car il a l’air de clairement me reconnaître. J’ai l’impression de revivre ces soirées où je rencontre Julian ou bien Gabriel et qu’ils prononcent mon nom, comme ci j’étais censée les connaître. C’est exactement la même chose ce soir, sauf que lui ne m’appelle pas Jane.

Perdue dans mes pensées, je finis par me faire surprendre par la suite des événements. Je me retrouve avec ce strigoï nez à nez devant moi en train de m’attraper par les bras et me secouer de plus en plus fort en déblatérant des propos incompréhensibles. Alors je finis par le repousser en arrière, dégainant mes lames que je suis prête à user contre lui s’il approche encore d’un pas.

- Je ne suis pas Eleanor, je m’appelle Jane et si vous faites le moindre pas en avant je n’hésiterais pas à enfoncer l’une de ces lames dans votre cœur.

Soyons honnête je ne ferais probablement pas le poids contre ce strigoï qui m’a l’air bien plus vieux que moi, mais peut-être que la menace suffira à le raisonner, après tout ça a déjà fonctionné avec d’autres. Toujours en garde, je ne le quitte pas des yeux, me disant que j’ai probablement traîné trop longtemps dehors et qu’il serait grand temps que je rentre au manoir, si du moins il me laisse passer.

- Maintenant laissez-moi passer, je n’ai pas l’intention de tenir compagnie à vos absurdités.

Je sais, je ne devrais peut-être pas provoquer, mais il ne fallait pas non plus se comporter de la sorte avec moi. Peut-être que je lui aurais laissé une chance de nous connaître s’il avait agi comme tout individu normal, mais ce fou vient de louper le coche.


(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ressemblance troublante [Jane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Jane, la gaffe ... (pv Isabell / Libre)
» maddi jane wyman-jones ► minka kelly
» SPIRIT-ACE ACACIA CARTWRIGHT ~ jane levy.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Autres lieux :: Les grottes-
Sauter vers: