Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne pars pas [Jane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 613
MessageSujet: Re: Ne pars pas [Jane]   Dim 12 Fév - 20:38


Ne pars pas

Que sommes-nous en train de faire, Jane ? Est-ce que c'est une connerie ? J'espère que ce n'est pas ainsi que tu vois cette soirée, parce que si tu viens à regretter cette passion, qui nous dévore, j'ignore de quelle manière je pourrais réagir. Sans Jake, sans Effy, tu restes mon seul repère, alors tu ne peux pas te jeter dans mes bras, et regretter le lendemain. J'espère que tu en as conscience, parce que cela pourrait jeter un sacré froid entre nous. Parce que moi, peu importe ce qu'il se passera après ce soir, je ne regretterais pas. Je ne changerais pas d'avis, non plus. Je n'ai pas toujours pris les bonnes décisions. Je n'ai pas pris la bonne décision, lorsque je t'ai laissé partir, à l'époque, et crois-moi, je ne ferais pas cette erreur une seconde fois. Je n'ai pas toujours fais ce qu'il fallait, qu'il s'agisse de mon avis, ou de celui de cette famille. Mais aujourd'hui, je me fiche bien de ce que cette famille pourra penser de cette histoire entre nous. La seule chose qui compte, c'est toi, et moi, rien d'autre. J'espère que tu vois cela de la même manière que moi. J'ai toujours essayé de prendre en compte l'avis des autres, mais là, en l’occurrence, cela ne les concerne pas. C'est une question que l'on doit réglé entre nous, et qui ne concerne que nos propres sentiments. Alors j'espère que tu ne fais pas cela, juste pour profiter d'une dernière soirée entre nous, ou juste pour mon corps, comme tu l'avais laissé entendre, déjà une fois. Je ne pourrais pas me contenter d'une relation de sex-friend, comme tu l'avais qualifié toi-même, comme nous avions à l'époque. A l'époque, je pouvais m'en contenter, parce que j'avais toujours cette petite étincelle pour Emma. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, j'ai tiré un trait sur elle, lorsqu'elle a décidé de partir, et de m'abandonner derrière elle, malgré toutes les révélations que j'avais pu lui faire. Est-ce que c'est ce qui l'a poussé à partir ? Je n'en ai aucune idée, mais aujourd'hui, Emma fait parti du passé, et toi, j'ai envie que tu puisses être mon avenir.

Est-ce que je fais les choses bien, pour te prouver que tu es importante pour moi ? A l'époque, je ne faisais pas preuve d'autant de douceur, mais tu ne t'en souviens sans doute pas. Mais dans l'hypothèse où t'en aurais quelques souvenirs, tu te rendras compte que les choses risque d'être bien différente. Je prendrais bien d'avantage mon temps, je serais bien plus doux, et attentif. Parce qu'il faut l'admettre, à l'époque, ce n'était qu'un désir primitif, bien loin de ce qui nous lie aujourd'hui, pas vrai ? Alors je prends garde à tous, ces désirs, même aux sensations de son corps. Je lui laisse aussi avoir la main mise sur la situation, alors que ce n'est pas dans mes habitudes. Mais ne dit-on pas que le lâcher prise est aussi une bonne chose ? Quand je vois ce que tu es capable d'éveiller en moi, rien qu'avec quelques baisers, quelques caresses, je veux bien croire. Mais n'espère pas que je te laisserais cette main, bien longtemps. Parce que je sais, que tu pourrais me faire perdre le contrôle que j'ai, sur la situation, tu pourrais me faire perdre de vu, mes objectifs, et ce ne serait pas une bonne chose. Alors je reprends la main, d'une certaine façon. J'observe son corps. Ou l'admire, plutôt. C'est comme à l'époque, et en même temps, j'ai l'impression de redécouvrir ce corps, de me rendre compte de sa beauté, de toutes ces particularités. Ces petits défauts, mais qui le rendent plus beau encore. Ces courbes, que mes mains caressent, redécouvrent. Sans parler de ce sourire, que j'arrive à faire naître, sur tes lèvres. Oui, tu es là, maintenant, et j'espère que tu comprendras pourquoi je suis prêt à faire n'importe quoi, à t'offrir n'importe quoi, pour que tu restes à mes côtés, tu n'aurais pas dû partir la première fois, je ne te laisserais pas partir une seconde fois.

Je retire son pantalon, dévoilant une plus grande partie de son corps à découvrir. Ma main glisse naturellement, jusque sous son dernier sous-vêtement, pour faire naître en elle, une nouvelle bouffée de plaisir, et cela a l'air plus qu'efficace. Je sens son corps se réchauffer, l'avantage d'être qu'à moitié, de mon espèce, j'imagine. Tu ne pourras pas me cacher l'influence que j'ai sur toi. Puis viennent ces quelques sons de plaisir, qui font naître un sourire malicieux sur mes lèvres. Il semble que tu sois toujours aussi sensible à ce genre de petit plaisir, et c'est tout à ton honneur. Tu ne me laisses pas avoir la main, assez longtemps à mon goût, mais j'imagine que je serais m'en contenter, pour ce soir. Tu as raison, nous n'avons pas besoin d'attendre plus longtemps, ce serait une véritable torture pour tous les deux, de toute façon. Je retire ce dernier bout de tissu, alors qu'elle retire mon pantalon, et si j'étais convaincu de passer à l'acte, je ne peux pas m'empêcher de la laisser faire son travail quelques instants. Et bien, même si ce soir, c'est son propre plaisir qui m'importe, j'en reste pas moins un homme, qui s'est profité des petits moments de plaisir qui s'offre à lui. Mais je me retrouve bientôt aussi impatient qu'elle, alors je l'arrête à mon tour, pour reprendre le dessus, et croiser son regard. Oui, c'est ce que je veux, et je vois dans ton regard, que c'est aussi ce que tu souhaites. J'aligne nos bassins, rapproche nos corps, et m'empare de ces lèvres au même moment que nos corps s'unissent pour ne former qu'un, laissant nos corps s'exprimer à leur propre plaisir, satisfaire nos besoins. Cela n'a rien à voir, avec nos précédentes coucheries, cela n'a rien à voir non plus, à ce que j'ai déjà partager avec Emma, c'est plus tendre, et à la fois plus passionné, plus enflammé aussi, peut-être parce qu'avec Emma, je n'ai jamais eu cette connexion, que l'on a, tous les deux. Ce n'est qu'un long moment plus tard, que j'accepte de la relâcher, de lui laisser reprendre son souffle, sa respiration, mais je ne la relâche pas, pour autant, non.

« On dirait que tu n'as pas fais ta valise pour rien, tu changes de chambre ce soir »

Et tu n'as pas intérêt à me le refuser, parce que je suis capable de changer de chambre, moi-même, mais crois-moi, la mienne est bien plus agréable, puisqu'il s'agit d'une des plus grandes du manoir.
acidbrain

_________________
I would find you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Age : 306
MessageSujet: Re: Ne pars pas [Jane]   Dim 12 Fév - 23:59

Ne pars pas

   

Cette nuit a été unique, magique. Et dire que quelques semaines plus tôt je voulais le tuer... Et aujourd’hui me voilà à vivre à ses côtés et faire l’amour avec cet homme. Qui l’aurait prédit. Pas moi en tous cas, mais pour le coup j’apprécie les surprises du destin. J’apprécie aussi particulièrement la façon de faire de Gabriel et il semble aimer tout autant les réactions que cela provoque chez moi. Tu semblais vouloir prendre ton temps, mais à ce rythme-là je ne vais pas pouvoir tenir. Non clairement je ne tiendrais pas alors il faut que je l’arrête. N’attendons pas plus longtemps Gabriel, à quoi bon ? Moi je ne tiendrais pas et je suis sûre que tu n’as pas envie de me frustrer.

Mais pour t’inciter un peu plus à céder, je n’hésite pas non plus à jouer avec tes sensations. Alors Gabriel, qu’est-ce que ça fait maintenant que les positions sont inversées ? Il semblerait que tu apprécies, mais tout comme moi au bout d’un moment tu finis par craquer, par vouloir plus. Alors prends et n’hésite pas, surtout maintenant qu’il n’y a plus le moindre tissu entre nos deux corps. Ensuite c’est toutes sortes de sensations qui me traversent lorsque nos corps se mêlent, plaisir, désir, bien-être. Pour rien au monde je ne voudrais me séparer de lui. En tous cas tu as gagné Gabriel, après cette soirée je peux te certifier que tu m’auras complètement convaincu de rester au manoir, dans cette famille et surtout à tes côtés.

Nos corps finissent par se défaire l’un de l’autre après un long moment torride et passionné. Un moment que je voudrais bien réitérer par la suite. Je crois que je n’ai jamais autant appréciée finir épuisée, le sexe c’est bien mieux que de courir un marathon ou de combattre. On reste un moment silencieux, allongé l’un contre l’autre. Ma tête repose sur son torse, juste en dessous de son cou, alors que ma main s’amuse à caresser sa peau du bout de mes doigts en dessinant des ronds. Puis alors il finit par rompre le silence et me faire cette proposition. Je m’arrête quelques secondes, immobile face à ses mots. Tu me proposes réellement de venir emménager dans ta chambre ? Tu vois donc bel et bien une relation sérieuse entre nous ? Un sourire se dessine automatiquement sur mon visage. C’est dingue comme il arrive facilement à me faire sourire. Je relève doucement mon visage vers le sien pour croiser son regard.

- Est-ce que tu me le demandes ou est-ce que tu me l’imposes ?

Au fond dans les deux cas le résultat sera le même, mais j’aime bien t’embêter avec ça. Je finis par rapprocher mon visage du sien pour l’embrasser avant même qu’il ne m’ait donné sa réponse. Effectivement je n’aurais pas fait ma valise pour rien, mais du coup il va falloir que tu me fasses un peu de place dans tes placards. Rassure-toi, je n’ai pas besoin d’autant de places qu’Effy pour mes affaires, mais je n’en reste pas moins une fille pour autant, alors forcément il me faudra tout de même plus qu’une rangée sur ton étagère. Mais j’ai déjà eu l’occasion de jeter un petit coup d’œil à ta chambre et elle ne manque pas d’espace, alors pour deux ça fera très bien l’affaire.

- Je serais ravie d’envahir ta chambre et surtout ton lit.

Oui surtout ton lit, c’est là que je risque de me faire le plus envahissante, collée contre ton corps, mais j’imagine que tu avais déjà mesuré les pour ou les contre avant de me faire une telle proposition, auquel cas c’est trop tard pour changer d'avis. Est-ce qu’on déplace mes affaires maintenant ou est-ce qu’on le fait plus tard ? D’un côté je suis déjà pressée de changer de chambre, même si celle-là était confortable, d’un autre je n’ai pas encore envie de quitter ses bras. Restons encore un peu, juste un peu.


(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ne pars pas [Jane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Jane, la gaffe ... (pv Isabell / Libre)
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» Je pars à Cuba !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: