Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin des illusions | Peter & Nathaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La fin des illusions | Peter & Nathaniel   Jeu 16 Juin - 1:51


La fin des illusions
Peter & Nathaniel

Se laisser aller à de vils instincts est la meilleure façon de se perdre en soi-même. Nathaniel tente d’y remédier mais je ne pense pas que ce soit le cas de toutes les âmes qui vivent en cette ville. C’est en tout cas cette pensée qui me fait continuer ma besogne, en plus de celle, bien plus satisfaisante, qui concerne la vie sauve de dizaine d’humain. Je tente de me dire, à chaque fois qu’un Strigoï meurt, que ce sont des centaines de vies qui sont sauvés, des centaines de victimes, pas encore née pour certaines, qui vivent grâce à cette mort. J’ai les mains tâchées de sang mais c’est un sacrifice que je consens volontiers pour permettre à d’autres de vivre. Et je n’ai pas besoin de croiser le regard de mes frères d’armes pour savoir qu’ils ressentent exactement la même chose. C’est ce qui nous unit bien plus surement que cette nuit où nous sommes tous morts.

Ce soir encore, je tenterais de rapporter des résultats concluant, ce qui signifie une mort ou une capture. Je n’aime que peu la seconde option, surtout en connaissant les difficultés qu’à mon frère à se contrôler. Passer entre les mains de nos scientifiques aideront peut-être quelques jeunes vampires à se reprendre… Mais cela passera forcément, pour eux, par un gouffre de faim et de désespoir. Ne serait-ce pas plus humain de les éliminer ? Je n’en sais rien et pour ne pas me retrouver confronter à ce problème, je m’attaque toujours de plus en plus haut dans la chaîne alimentaire. De plus en plus vieux… Il est possible qu’un jour, je sois dépassé par les événements mais tant que ce n’est pas le cas, je continuerais à agir.
Je sais que le bar vers lequel je me dirige est fréquenté par quelques hauts rangs des Strigoïs. Les rumeurs vont bon train, surtout sur les services qui sont offerts dans les étages supérieurs de l’établissement. Un bar, ce n’est qu’un bar. Mais qui offre d’autres boissons pour qui sait mieux y regarder. Je ne suis pas intéressé par celles-ci, mais bien plus par ce qui pourraient être intéressés par ses promesses.

Je jette un dernier regard dans le miroir, ajustant ma veste autour de moi pour dissimuler le harnais autour de mon torse. Pour certains, cela pourrait passer pour des bretelles, mais c’était véritablement un harnais. Qui contenait des seringues contenant de l’argent, dosé mortellement pour certaines et mélangés à des somnifères pour d’autres. J’avais également quelques fines lames et un uzi calé contre mon cheville. Bref, j’étais armé, même si mon apparence ressemblait à celle de n’importe quel homme voulant simplement se détendre : jean et chemise, avec cette veste qui me permettait de tout dissimuler. Bref, j’étais assez armé pour aller affronter la réalité extérieure et celle de ce bar donc je ferme la porte de ma chambre de motel derrière moi avant de me diriger vers le bar, prenant le temps d’y aller à pieds. C’était, certes, un risque non négligeable d’agression, mais c’était aussi le meilleur moyen de savoir si j’étais poursuivi et si mes services auraient pu être plus utiles ailleurs. Sauf que visiblement, ce soir, mon destin se trouve dans ce bar… Peu importe à quel point je peux détester ce mot : destin. Tout n’était qu’une question de calcul et de prévoyance… Tout du moins, pour mon esprit.

J’hoche la tête en direction du vigile, humain, mais je ne doutais pas qu’un Strigoï se tenait un peu plus loin en cas de problème. Quand ce genre de réputation commençait à grandir, c’est qu’il y avait quelqu’un de haut placé derrière… Mais je n’allais pas m’attaquer à cette personne immédiatement, elle m’offrait un magnifique terrain de chasse après tout.
Je me dirige vers le bar après avoir parcouru la salle des yeux. Quelques tables, quelques fauteuils également, une piste ronde de danse déjà bien prise d’assaut. Un bar proche de la piste. Deux sorties menant vers des toilettes, une autre menant surement vers l’étage. Une sortie vers l’extérieur, des fenêtres hautes et très étroites. Oui, un bon terrain de chasse… Mais pas que pour moi. Je sens l’odeur de quelques Strigoïs, perdus aux milieux des fragrances humains même si je n’arrive pas à les repérer très précisément. Mais après tout, j’ai le reste de la soirée pour cela, ils ne fuiront pas… Donc approchez, ce soir, je suis en chasse et certainement pas d’humains ni de sexe, contrairement aux rêves que vendent cet établissement.


Dernière édition par Peter Johnson le Sam 11 Fév - 16:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Age : 39
MessageSujet: Re: La fin des illusions | Peter & Nathaniel   Sam 8 Oct - 23:33


La fin des illusions
Peter & Nathaniel

Peter, Peter, sais-tu que je suis revenu en ville en partie pour toi ? Pour eux et pour toi. Eliminer l’unité, t’entraîner avec moi. Tu es après tout en partie responsable de ma chute, alors j’ai bien le droit de te tirer dans mon camp. Emma m’a rendu monstrueux en échange de ta survie, accroc au sang, disparue cette part d’humanité, il ne reste que le strigoï qui réclame vengeance et beaucoup de morts. Je t’avais demandé de m’arrêter avant de tomber aussi bas, je t’avais demandé de me tuer avant que ce ne soit moi qui tue, je suis sûr que tu t’en souviens Peter, ça ne remonte qu’à quelques mois après tout. Tu ne l’as pas fait. Peut-être n’as-tu pas osé, peut-être n’en as-tu pas eu la force, mais maintenant ce sont des innocents qui en paient le prix. Quoi que sont-ils réellement si innocents ? Une partie de mes victimes sans doute, mais pas ceux que je pourchasse. Tu les connais bien ceux-là, puisqu’il s’agit de l’unité. Près de dix scientifiques sont morts depuis ces deux dernières semaines, depuis mon retour, et je ne compte même pas les soldats.

Tout a changé à présent, en détruisant ma part d’humanité, c’est mon ancienne vie qui a été détruite. Déclaré comme cible à abattre par l’unité, j’ai aussi de mon côté l’intention de les détruire. La liste a changé camarades, désormais elle contient les noms de tous ceux qui nous ont manipulés, contrôlé et mentis. Les scientifiques de l’unité sont mes cibles principales, eux qui nous faits toutes ces belles promesses, trouver un remède, nous faire redevenir humain, nous redonner notre vie d’avant, celle qu’ils ont détruit avec leurs expériences. Des paroles en l’air, nous étions seulement des échecs bons à utiliser, mais pas à soigner. Ils nous ont fait ces promesses pour nous garder dans leur camp, pour avoir leurs meilleurs soldats. Traîtres et manipulateurs. Je te ferais ouvrir les yeux sur eux Peter, après tout tu es mon frère et toi et moi appartenons à la même espèce.

Tu n’es pas facile à repérer Peter, mais ce soir je t’ai enfin trouvé. Un bar ? Pas le genre de lieux que tu fréquentes habituellement, mais après tout j’ai toujours dit que le changement pouvait être bon. Sauf qu’ils te surveillent eux aussi, ils se doutaient peut-être que je viendrais pour toi, alors ce soir ils sont là pour moi. Je regarde ces cinq soldats de l’unité qui m’entourent, prêts à suivre les ordres qui sont de m’éliminer. Pas de capture pour moi, juste la mort. Je les regarde à tour de rôle, silencieux, les laissant attaquer en premier. Pensent-ils réellement pouvoir me battre alors qu’ils ne sont que cinq ? Ils oublient que j’ai reçu le même entraînement qu’eux, que j’étais haut gradé pour mes compétences au combat, et surtout qu’aujourd’hui je suis un strigoï, de quoi creuser énormément leurs chances de remporter cette victoire. Trois minutes plus tard il y a déjà deux morts, un soldat inconscient, un autre qui se vide de son sang et un dernier qui est parvenu à planter son pieu dans mon ventre. Pas loin du cœur, mais pas au cœur pour autant.

- Tu viens de manquer ta chance gamin.

La seconde plus tard il vole littéralement contre la porte du bar, la fracassant sous son poids alors que tous les regards se tournent vers celui-ci. Je retire le pieu enfoncé dans ma peau, non sans grimacer légèrement, mais aucun son ne sort de mes lèvres. J’entre à mon tour dans le bar, rejoignant mon ennemi qui commence doucement à reprendre ses esprits, du moins jusqu’à ce que je lui porte un coup à la tête suffisamment fort pour l’assommer. Un autre de moins. Je survole la pièce du regard, voyant que tous les yeux sont posés sur moi mais je m’en moque assez en réalité, du moins si on ne compte pas les seuls yeux qui m’intéressent et qui me fixent aussi. Peter. Je m’avance près du bar, là où il se trouve, prenant place en toute tranquillité à ses côtés tout en commandant un verre de Whisky. Ce n’est qu’ensuite que je repose mon regard sur lui et prends la parole.

- Alors mon frère, tu as un rendez-vous ce soir ? J’espère que ce n’était pas professionnel, sinon je crains qu’il faille reporter. Il faut bien reconnaître que tu es un bon appât.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fin des illusions | Peter & Nathaniel   Sam 11 Fév - 21:26


La fin des illusions
Peter & Nathaniel

Trop d’évènements se déroulent et ce ne sont pas forcément des meilleurs. Je ne sais pas comment tout a pu basculer aussi vite, mais je sais, que plus rien ne sera comme avant. Nous avons une scission, au sein même de notre unité, et j’en suis en partie responsable. Aurais-je du écouter Nathaniel ? Mettre fin à sa vie avec la dernière balle qu’il me restait ? Non. Je ne pouvais pas mettre fin à sa vie, pas comme ça, pas sans avoir tout essayé une dernière fois. Est-ce que je regrettais ? Un peu, enfin je regrettais tout le sang qui avait coulé. La souffrance qu’elle avait engendrée, la peur qu’il semait, la rage et la haine. Mais je ne regrettais pas d’avoir laissé une chance à mon frère. Même si maintenant, j’étais sur la sellette avec l’unité, c’était un choix que j’avais effectué en mon âme et conscience, et je ne pourrais pas le regretter. Oh non…

Histoire de donner un peu de mou dans ma relation avec le gouvernement, je partais à la chasse ce soir. Et cette fois, ce n’était pas Nathaniel que je cherchais, mais une proie sur laquelle l’unité pourra se casser les dents. Ou en tout cas, une qui les fera détourner les yeux quelques temps. Je sais qu’avec ce que propose ce bar, je devrais trouver rapidement des proies, de quoi me laisser un peu de ma soirée pour avancer dans mes recherches. Sauf qu’il semblerait que je n’ai pas besoin de me déplacer ce soir et que j’ai encore moins besoin de faire des recherches. C’est quand le chasseur se relâche, qu’il devient la proie, Nathaniel me rappelle cela ce soir.

Au début, je sens uniquement l’odeur du sang mais je ne comprends pas qu’une bagarre en est la cause. Ou plutôt, je me figure qu’il y a eu quelques échanges en dehors de la boîte mais je n’imagine pas ce qui se passe réellement. C’est quand la porte est détruite et que l’odeur de sang me provient brusquement que je comprends ce qu’il en est réellement. Il y a quelqu’un qui est en train de mourir. Et il y en a un autre qui n’est pas loin de se faire détruire. Par Nathaniel. Par le démon qui a pris la place de mon frère et que je revois réellement pour la première fois depuis des semaines. Je suis prêt à me redresser, surtout quand il l’assomme mais Nathaniel se désintéresse de l’homme à terre pour me rejoindre alors j’hésite. Je suis encore celui dans ce bar qui peut le mieux se battre contre lui, le seul qui puisse, rivaliser sans chercher à le tuer. Alors il vaut mieux que je reste calme et que je le laisse s’approcher jusqu’à ce que… Jusqu’à ce que quoi d’ailleurs ? Jusqu’à maintenant mon plan était de le retrouver, de l’assommer, de nous isoler du reste du monde jusqu’à le sevrer de son état sang-dépendant… Mais là… Être en public changeait énormément la donne. Je ne pouvais pas me permettre d’agir ainsi. Je me retrouvais légèrement coincé, sans les armes nécessaires, avec des paires d’yeux en trop et je ne savais pas forcément quoi faire.

Nathaniel arrive à mes côtés et commande, ce qui me permet de reprendre contact avec la réalité et de m’assurer que rien dans mon attitude ne trahisse mon désarroi… Ou n’importe quel autre type de sentiment. Ses paroles me surprennent pourtant. Un bon appât ? Mais de quoi diable parle-t-il ? Et surtout, y aurait-il quelques souvenirs qui ont sautés chez lui ? Il sait très bien que si je suis ici, c’est pour un quelconque travail, ce n’est pas le genre de lieu où j’irais de mon plein gré un jour de repos, après tout…

« J’ai bien peur que même si j’aurais du avoir un rendez-vous, tu n’aurais réussi à la faire fuir. »

Alors cela tombe bien que ce ne soit pas le cas. Parce qu’à part l’unité, je ne vois pas qui tu pourrais attirer, Nathaniel. Ce n’est pas parce que je suis faussement nonchalant que je ne me rends pas compte des regards portés sur nous. Des regards plus qu’hostiles. Visiblement, les hommes de ce bar ne cherchaient pas la mort, ils préféraient se contenter des bagarres et mon compagnon d’arme les avait contrariés… Ce qui n’était pas forcément une bonne chose pour leur survie. A moins qu’ils n’y aient quelques uns de ses dhampirs dans le tas, il allait y avoir un carnage.

« Je vais devoir vous demander de dégager de mon bar. »

J’entends en même temps que ses paroles une arme qui se recharge et quand je me tourne vers le bar, je tombe sur un nouvel homme, tenant un canon scié en main qu’il pointe sur nous. Et un peu plus loin se trouve le barman qui nous regarde avec inquiétude. Je me disais bien que le verre de Nathaniel prenait son temps à arriver. Par contre, les ennuis n’ont guère pris très longtemps. Je finis mon verre et me relève, déposant ma main sur l’épaule de Nathaniel. Si tu as encore la moindre amitié pour moi, tu me suivras. De toute façon, il semblerait que nous voulions discuter tous les deux et loin des oreilles indiscrètes, cela n’en sera que mieux.

« Nous allions partir, n’est-ce pas mon frère ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Age : 39
MessageSujet: Re: La fin des illusions | Peter & Nathaniel   Dim 12 Fév - 16:23


La fin des illusions
Peter & Nathaniel

N’auraient-ils pas pu envoyer plus d’hommes que ça pour me combattre ? Non parce que très franchement, c’est presque trop facile et je n’aime pas l’ennui. Peut-être que toi tu seras à la hauteur, n’est-ce pas Peter ? Ou peut-être que j’ai trop d’espoir en toi, après tout je t’avais demandé de me tuer avant de dégénérer et tu ne l’as pas fait, alors pourquoi le ferais-tu aujourd’hui ? Je suis surpris par le pieu qui s’enfonce dans mon torse, mais juste une seconde, pas assez longtemps pour me faire perdre. Dommage pour le petit jeune qui traverse le bar et finit assommer. Ne te réveille pas petit, sinon la prochaine fois je te tuerais. Je laisse tomber le pieu enfoncé dans mon ventre à mes pieds, ma blessure se soignant déjà alors que je m’approche de Peter au comptoir et commande un verre. Je ne peux m’empêcher de lâcher un léger rire face à sa remarque.

- Si cette simple intervention l’aurait fait fuir alors ce n’était définitivement pas le bon rendez-vous.

Après tout malgré mon arrivée spectaculaire dans le bar il n’y a pas grand monde qui est partit tout compte fait, ou alors je n’y ai juste pas fait attention. En fait je dirais même que les humains de ce bar sont presque plus courageux que ceux de l’unité, en tous cas celui qui braque son flingue vers moi l’est. Courageux ou suicidaire ? Je ne sais pas trop en fait. Je plonge mon regard sur ce type qui n’a apparemment pas l’intention de baisser son arme, même devant mon mauvais sourire. Peter réagit en premier, posant sa main sur mon épaule en insinuant que nous allions partir. Si vite ? Allons, je n’ai même pas eu droit à mon verre. Je ne bouge pas, restant silencieux de longues secondes à affronter l’ennemi du regard alors que je sens la pression monter du côté de Peter.

- Je ne quitte jamais un bar avant d’avoir consommé au moins un verre, c’est de la politesse après tout.

Et puisque vous ne semblez pas vouloir m’offrir le whisky que j’ai commandé, alors je vais passer à une toute autre boisson. J’envoie mon coude s'enfoncer dans le ventre de Peter pour l’empêcher de réagir à temps. Une seconde me suffit pour me retrouver hors de tir, juste aux côtés du tireur, une autre pour lui briser la nuque, une dernière pour me mettre à boire son sang, me moquant bien de tous les autres. C’est trop tard pour le sauver de toute façon, je me suis assuré de sa mort avant de le goûter. Une fois que j’ai assez bu je laisse le cadavre retomber à mes pieds, affrontant tous les autres du regard mais visiblement aucun d’entre eux ne semble vouloir prendre la place du mort. J’essuie le sang qui reste sur mes lèvres d’un revers de main avant de reposer mon regard sur Peter, toujours ce même sourire sur le visage.

- Maintenant on peut partir.

Ne fais pas cette tête mon frère, tu sais bien que je n’aime pas être menacé, c’est juste qu’aujourd’hui je suréagis peut-être un peu, mais tu devrais essayer, tu verrais comme c’est amusant ! C’est en sifflotant que je me dirige vers les portes du bar pour le quitter, ignorant si Peter me suit ou non, mais après tout je doute qu’il veuille me perdre de vue après ça, alors je suppose qu’il ne tardera pas à me rejoindre. Une fois dans la rue je me retourne vers Peter, presque comme un enfant pressé de découvrir quel sera le prochain jeu.

- Alors mon frère, quel est le programme pour ce soir ? Une boite, des filles et du sang ? Peut-être quelque chose d’un peu plus sérieux ? A moins que tu ne te sois finalement décidé à me tuer ?

Je ne cesse de le fixer du regard, insistant, curieux. Alors ? Fais rapidement ton choix ou je le ferais à ta place, pas dit que ça te convienne en revanche...

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La fin des illusions | Peter & Nathaniel   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin des illusions | Peter & Nathaniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: