Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 0:14





Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Jake & Effy

Pourquoi est-ce tu as fait ça Josh ? Pourquoi cette trahison ? On était pourtant censé être amis, faire partie d’une même famille. Je les ai entendus parler de toi, Jake et Gabriel, de leurs doutes à ton sujet, mais ils voulaient en avoir le cœur net avant de t’accuser. C’était à eux de s’en occuper, je ne devais même pas être au courant. Malheureusement je n’ai pas autant de patience qu’eux dernièrement, surtout lorsque les noms d’Alistair et Arya ont été prononcé. Quel est ton lien avec eux ? J’ai besoin de savoir, de comprendre pourquoi, de comprendre ce qui ne va pas. D’abord Nigel, maintenant Josh... Qui sera le prochain ? Que leur ai-je fait au juste pour mériter ces trahisons ?

Il a tout de suite compris lorsque je suis arrivée seule devant lui et que je me suis mise à le fixer silencieusement. Je crois qu’ils devaient déjà savoir que des doutes pesaient sur lui. A mon grand regret, le combat a commencé, il a tenté de me blesser, de me tuer. J’ai été plus forte que lui, mais ça s’est joué de peu, j’aurais pu être celle qui serait morte ce soir, sauf que je n’ai pas encore dit mon dernier mot. Puisque les voitures et camions ne l’arrêtaient pas, c’est tout un immeuble en construction que j’ai fait s’effondrer sur lui. Oui, comme vous pouvez le voir mon pouvoir s’est développé, je me suis entraînée dur pour ça, soulever plus de choses, soulever de plus en plus lourd. C’est épuisant, mais ça a le mérite de me faire remporter la bataille. Sauf que Josh n’est pas encore mort, juste inconscient, et c’est une bonne chose étant donné que je suis loin d’en avoir fini avec lui.

Il n’a pas apprécié être saucissonné sur une chaise avec des chaines d’argent touchant à même sa peau, vraiment pas, mais je veux me fiche bien de ce qu’il pense ou ressent à présent. L’interrogatoire a débuté, il aura duré longtemps, des heures, je n’aurais jamais cru que Josh tiendrait autant de temps. S’il avait parlé plus tôt il aurait moins souffert avant de mourir. J’ai quand même pu savoir ce que je voulais, j’ai su qu’il jouait bien double jeu avec nous, qu’il était bien en lien avec mes deux grands rivaux, j’ai su qu’il désirait particulièrement ma mort. Pourquoi ? A cause d’une stupide blague. Seulement ça. Pourquoi ne m’en as-tu pas parlé Josh ? Pourquoi ne pas m’avoir rendu la monnaie de la pièce autrement ? On était proche pourtant, je t’aimais comme un membre de ma propre famille, mais tout était faux, encore une fois. Sais-tu à quel point ta trahison me fait mal ? Non, tu ne sais pas, vous les garçons vous ne comprenez pas que les femmes peuvent être plus sensibles, que je peux craquer moi aussi. Je ne suis pas un robot bordel !

Je n’en peux plus Josh, de tout ça, de tous ces mensonges, de ces malheurs qu’on s’inflige, de ces trahisons. A qui puis-je faire confiance au juste ? Vous étiez les seuls en qui je n’hésitais pas à confier ma vie et aujourd’hui je découvre que c’est justement ma vie que vous voulez. Combien ? Qui d’autre au juste ? Est-ce que toi et Nigel étiez les seuls ou dois-je me méfier des autres aussi ? Tu ne veux pas me répondre. Malgré ton état, ta douleur, ton épuisement, tu continues de me tenir tête. Je pensais pourtant t’avoir détruit mentalement, mais on dirait que tu veux encore plus. Ton corps est couvert de sang, le mien aussi à vrai dire, mais il s'agit uniquement du tien. Tu pensais que je n’étais pas capable de torturer physiquement ? Tu auras appris ce soir que je ne manque pas d’imagination. J’aimerais tellement tout oublier, qu’on efface ce qu’il s’est passé et qu’on recommence tout à zéro. Pourquoi est-ce que ce n’est pas aussi simple ? Pourquoi est-ce que tu me provoques encore Josh ? Pourquoi parles-tu avec tant de haine de mon bébé ? De moi ?

Je n’avais pas le droit de te tuer, pas le droit de te condamner sans le consentement des garçons, ça fait partis de nos règles après tout, mais je n’ai pas été capable de les respecter. Je comptais te rendre à eux pourtant, mais cette provocation me touche bien trop pour que je la laisse passer. Comprends-moi Josh, tu as choisis la mauvaise période pour jouer, je ne contrôle plus mes émotions, je ne contrôle plus mon pouvoir, et ce soir tu en paieras le prix. J’ai été heureuse de t’entendre hurler jusqu’à ce que mort s’en suive, d’être capable de te faire aussi mal. Gabriel disait que certains des garçons avaient peur de moi, je vais leur donner une bonne raison de me craindre, de quoi les convaincre de ne plus nous trahir. Je suis mauvaise, autant que les strigoïs, peut-être même plus ce soir. Je ne pense pas que les autres l’auraient autant torturé, l’auraient tué de façon si cruelle alors qu’il a fait partis des nôtres. Moi je le fais. Moi je ne ressens plus rien hormis cette haine qui assombrit chaque jour un peu plus mon cœur.

Mes deux mains se rapprochent de plus en plus l'une de l'autre, jusqu'à ce que mes doigts finissent par se rejoindre. Les hurlements cessent alors, il n’y a plus de battement de cœur, plus de vie. Vous vous souvenez de la manière dont je l’ai emprisonné à cette chaise ? Et bien voilà, maintenant on peut dire qu’il est un véritable saucisson. J’ai manipulé la chaîne jusqu’à ce qu’elle s’enfonce encore et encore à travers lui, tranchant sa peau, ses organes, ses membres, y compris son cœur et sa gorge. Oui, le voilà reposant en plusieurs morceaux devant moi, un tableau bien écœurant il faut le reconnaître, mais qui me laisse pourtant indifférente. Je ne fais pas attention à ma respiration haletante lorsque j’ai terminé, ni au sang qui a coulé de mes yeux et de mon nez parce que j’ai trop abusé de mes pouvoirs. De toute façon on ne ferait pas vraiment la différence avec tout le sang de Josh qu’il y a sur moi. Je me retourne, prête à quitter les lieux, mais à peine ai-je fait un pas en avant que ma tête se met à tourner et je m’écroule au sol.

J’ignore combien de temps je suis restée inconsciente, je m’en moque bien à vrai dire. J’ouvre les yeux, constatant que je suis toujours au même endroit mais qu’on m’a déplacé. Je me redresse en position assise et jette un coup d’œil vers l’ouverture de la porte, apercevant Josh dans l’état dans lequel où je l’ai laissé, ou disons plutôt sur ce qu’il reste de lui. Puis lorsque je détourne le regard vers la droite, c’est Jake que j’aperçois. Il me fixe silencieusement, le visage inexpressif et je ne saurais dire ce qu’il pense ou ressent en cet instant. Je n’ai pas envie de le savoir de toute façon. J’ai terminé ce que j’avais à faire ici, je n’ai pas l’intention d’en débattre. Je me lève, le regard de Jake n’a pas bougé, comme s’il était perdu dans ses pensées, ce qui est probablement le cas.

- Josh était bien un traître. Je rentre maintenant, comme tu peux le voir j’ai du sang à nettoyer.

Mon ton est froid, mais dernièrement les garçons ont l’habitude de me voir adopter ce comportement, Jake un peu moins étant donné notre rapprochement, mais il faudra faire avec. Je ne demanderais pas pardon, je ne m’expliquerais pas, ne t’attends à rien de tout ça. Face à son silence, je me contente de l’ignorer moi aussi et de me diriger vers la porte pour quitter cet endroit et rentrer.



codage by jacks ღ gifs from tumblr



Dernière édition par Effy Hawkins le Jeu 16 Juin - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:35



Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Effy & Jake

Décidément, tout était étrange dernièrement et pas forcément dans le bon sens. Un paquet de disparition suspecte, un paquet d’enlèvement. Et les membres de notre groupe qui se retournait les uns contre les autres, nous laissant indécis quand à l’identité de nos alliés et de nos ennemis. En réalité, les seuls en qui j’avais confiance été maintenant Effy et Gabriel… Ainsi que d’une façon totalement tordue, Bastien. Je ne doutais pas que ce dernier voulait me botter le cul mais il le ferait en face. Il ne chercherait pas à trahir le reste du groupe comme le faisait les autres. Comme trop de monde le faisait. Des décennies que nous cohabitons tous sous la forme d’une famille et maintenant… Ca.

Mon téléphone sonne, me faisant interrompre ma course folle dans les bois séparant la villa de la ville. Je m’arrête, décrochant sans même regarder l’appel entrant.

« Oui ? »
« Elle est dans les usines. Avec Josh. »
« T’es sûr de ton coup ? »
« C’est ce que son GPS me dit. Grouille-toi. »

Et il raccroche ce petit bâtard… Quoi que ce ne soit pas le bon mot si on considère que je suis son père vampire. Bref… Ca doit bien être la première fois depuis des années que Bastien accepte de me parler sans tenter de me cracher son venin. Un moment que je ne peux pas apprécier à sa juste valeur car le temps m’est compté. Tant que je ne sais pas comment va Effy, je ne compte certainement pas me reposer sur mes lauriers. Je redémarre la voiture sur les chapeaux de roues, parcourant la distance qui me sépare de la ville en un temps record. Je crois que j’ai écrasé un clébard au passage mais je n’en ai rien à foutre.

Quand j’arrive à la zone des usines, je laisse la voiture sur la première place de parking que je trouve. Si quelqu’un souhaite la voler, qu’il le fasse. Le GPS intégré me permettra d’aller punir le petit insolant, en attendant, j’ai bien mieux à faire dans ce quartier déglingué. Il me faut plusieurs minutes pour retrouver la trace d’Effy et Josh, ce qui ne me rassure pas vraiment, c’est que c’est l’odeur du sang qui me met sur la voie. Le sang et les trippes. Et je n’entends qu’un cœur battre… Heureusement, puissant comme il l’est, je l’identifie comme mortel, reconnaissant la mélodie qui anime le cœur de ma complice… Et c’est cette reconnaissance qui m’empêche de bondir au plafond. J’entre donc dans l’usine d’un pas lent… Et je me stoppe presque immédiatement face au spectacle devant moi.

« Bah mon vieux, t’es pas prêt de nous trahir une deuxième fois… »

Ouais, je chuchote, faut dire que je ne m’y attendais pas. Quand il s’agit de torture physique, je suis celui qui s’y colle. Ou Gabriel. Ou Bastien. Ou, anciennement, Josh. Jamais Effy. Elle se réservait le mental. Mais là, vu l’état du compère et la force de ma compagne… Elle avait réussi à le torturer. Surement avec ses pouvoirs parce que je ne pense pas qu’elle ait les muscles nécessaires pour faire… Ca.
Mon regard tombe sur le corps d’Effy allongé sur le sol et je m’en approche, rassuré de la voir respirer doucement. Bien, y en a au moins une qui est plus ou moins en bonne position… Enfin ça doit tout de même ne pas être très confortable ce sol. Mes bras entourent son corps fin que j’avais appris à connaître ces dernières semaines et je l’amène sur une autre zone de l’usine. Certes, ce canapé est totalement déglingué mais c’est toujours mieux que le sol. Je l’allonge, repoussant doucement ses cheveux de son visage, un geste de tendresse que je ne permets pas toujours. Et je remarque en cet instant que le sang sur elle lui appartient en partie, surtout grâce à l’odeur. Je me suis abreuvée à son sang, j’ai suivi de mes crocs la ligne de ses veines des dizaines de fois. Je saurais reconnaître cette odeur même si une seule goutte venait à être versée. Et là, il y en a eu bien plus… Qu’est-ce qui s’est passé exactement, ma princesse des ténèbres ?

Je finis par me redresse, m’approchant des restes de Josh, prêt à faire le ménage… Sauf que je n’ai aucune idée de comment faire et par où commencer. Cacher un corps, je le peux. Cacher des bouts de corps et ramasser chaque viscère tombé au sol ? Essuyer le sang et tout ? Euh… Non. Joker. Je passe le relais.
Je sors mon téléphone, envoyant un message rapide à Gabriel pour lui faire part de la situation quand Effy montre des signes de réveil. Quand je range mon téléphone après avoir envoyé le message, ses yeux croisent les miens et elle se relève. Que comptes-tu faire ? Tu devrais te reposer encore un peu. Tu pourrais aussi m’expliquer… Plutôt que de me balancer deux phrases comme si je méritais encore moins de ta part. Comme si je ne méritais que ton silence et que tu me faisais un cadeau en me prononçant ses phrases totalement impersonnelles. Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de ma compagne ?

« Ouais Josh est un traître, youpi. Et maintenant, Effy, dis-moi, pourquoi tu ne m’as pas appelé ? Ou Gabriel ? Ou même Bastien, pour qu’on reste avec toi ? Pourquoi tu ne nous as pas tenus au courant ? »

Ne me fais pas croire que tu ne pouvais pas nous joindre, rien ne te résiste quand tu souhaites quelque chose. Et arrête de me tourner le dos, je pense mériter plus que cela tout de même. Peut-être as-tu repris tes esprits et décidé que tu voulais redevenir la femme libre que tu étais avant, sans te coltiner l’ancien tombeur que j’étais ? Soit. C’est possible. Mais dans ce cas, au nom de notre amitié, je pense mériter un minimum de respect, chérie.
Je me mets sur son chemin, ne pouvant m’empêcher de m’inquiéter face à l’absence de vie dans ses yeux et face à ses blessures. Certes, le sang a arrêté de couler… Mais elle a tout de même été blessée. Par quoi ? Par ses pouvoirs ? Ou par Josh ? Est-ce que tu consentiras à me le dire ou vas-tu continuer à faire ta tête de mule ? Tu le sais, je peux être pire que toi. Attends-toi à être confrontée au cerbère, chérie. Et t’auras trois têtes de mule contre toi à la place d’une… C’est con, ça, n’est-ce pas ?
Mes mains glissent sur son cou, mes pouces suivant la ligne de sa mâchoire quand je la force à relever la tête pour me regarder dans les yeux, lui demandant doucement :

« Souffres-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:38





Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Jake & Effy

Douce amertume qui me consume, quand donc cesseras-tu de jouer ainsi avec toi ? Je déteste perdre, je déteste ne pas pouvoir avoir droit à ma vengeance. Des semaines que l’on me promet la tête d’Alistair et d’Arya et toujours rien. Pourquoi me faire languir autant ? Plus le temps s’écoule et pire je deviens, hantée par cette vengeance que je ne peux pas obtenir. Alors comment aurais-je pu rester encore là sans rien faire lorsque le nom de Josh a été prononcé parmi les traitres ? Je n’ai déjà pas pu faire regretter à Nigel le coup qu’il m’a fait, je n’allais pas laisser encore une fois un traitre me passer sous le nez. Alors je l’ai attrapé lorsque les garçons continuaient de débattre à son sujet et je l’ai tué. Voilà, terminé, plus besoin de discussion pour savoir quoi faire, agir est tout de même beaucoup mieux. Beaucoup plus fatiguant aussi.

J’ouvre les yeux, me rendant compte que je suis toujours à l’usine mais allongée dans un vieux canapé. J’aperçois le corps de Josh, ou plutôt ses restes, me rassurant sur le fait que je n’ai pas rêvé et que tout ceci s’est bel et bien produit. Je suis couverte de sang, majoritairement le sien, mais je me moque de ça, je devrais plus me soucier de Jake qui me fixe en silence. Pourquoi ne pas m’avoir ramené au manoir ? Pourquoi es-tu là tout court d’ailleurs ? Je me contente de me lever, malgré ma tête qui tourne encore un peu, mais tout ce que je veux c’est rentrer. Alors je lui dis que Josh était bien un traître pour expliquer ce carnage et me défile en lui disant que j’ai un bain à prendre. Apparemment ce ne sera pas pour tout de suite. Sa réaction ne tarde pas à venir, les questions aussi. Demande-toi plutôt pourquoi est-ce que j’aurais dû vous tenir au courant alors que je pouvais m’en charger toute seule.

- Pourquoi faire ? Je n’ai pas besoin qu’on reste avec moi. Je voulais ce tête à tête avec Josh, je l’ai eu et maintenant il est mort. Il mérite ce qui lui est arrivé.

Je n’ai jamais aimé être froide et distante avec les garçons, encore moins avec Jake surtout maintenant que nous sommes ensemble mais c’est plus fort que moi. Tant que les traîtres continueront de vivre, je n’arriverai pas à être comme avant. Tant que nos ennemis continueront de monter des plans contre nous, j’aurais encore et toujours cette soif de vengeance. Je sais pourquoi tu voulais que je vous tienne au courant, parce que vous avez tous remarqué que dernièrement je ne contrôle plus mes pouvoirs, je ne contrôle plus rien. Pourtant comme tu peux le voir je m’en suis sortis et c’est Josh qui est en mille morceaux. Je n’ai pas à chercher d’excuses pour ce que je viens de faire, vous devriez être plutôt soulagé d’avoir un ennemi en moins à vous préoccuper.

Je m’approche vers la porte, ne voulant pas de cette conversation, je désir seulement rentrer à présent mais Jake me barre la route. Quoi encore ? Veux-tu que je m’excuse pour ce que j’ai fait ? Pour mon comportement actuel ? Pour être devenue si froide ? Non, ce ne sont pas des excuses qu’il veut, seulement s’assurer que je vais bien. J’irai parfaitement bien lorsqu’on aura plus rien à craindre de personne mais j’imagine que ce n’est pas ça que tu veux savoir. Ses mains glissent sur mon cou et sa douceur me calme un peu. Il me pousse à le regarder dans les yeux avant de me poser sa question. Est-ce que je souffre ? Je ne saurais pas vraiment répondre à cette question Jake, pourtant tu attends quand même une réponse.

- La seule chose qui pourrait me faire souffrir, c’est de perdre l’un d’entre vous.

Et par vous j’entends Gabriel, Bastien et évidemment toi. Les autres je n’arrive plus à leur faire confiance. Quel triste sort n’est-ce pas ? Nous formions une belle et grande famille et depuis que nous sommes arrivés en ville tout est parti en fumée. Est-ce de ma faute Jake ? Parce que j’en ai bien l’impression. Nigel m’a trahi pour vous atteindre, mais aussi parce qu’il détestait qu’une moroï lui soit supérieure. Josh m’a trahi à cause d’une stupide blague, encore une fois mon comportement qui se retourne contre moi. Si eux pensent ainsi, pourquoi pas les autres ? Je suis en train de détruire notre famille et ça me fait mal de le reconnaître, alors oui, d’une certaine manière je souffre mais je suis prête à parier que ta question concernait surtout mon état physique parce que c’est souvent ce qui vous inquiète le plus.

Je caresse sa joue de ma main droite, toujours en le fixant droit dans les yeux. Si tu savais comme je tiens à toi... Mais j’ai l’impression de ne plus avoir droit d’aimer, que tôt ou tard ça finira par se retourner contre nous. Plus j’aime fort et plus la douleur est grande. Je finis par baisser les yeux, ma main retombe le long de mon corps et je m’écarte de lui pour le contourner. Je ne cherche pas à quitter l’usine, juste à me rapprocher de Josh pour regarder dans quel état je l’ai rendu. C’est vraiment moi qui ai fait ça... Peut-être suis-je un monstre après tout, mais cette pensée ne me dérange pas.

- Je voulais discuter avec lui puis vous le laisser, j’avais prévu de vous contacter. Je n’ai pas réussi à me contrôler...



codage by jacks ღ gifs from tumblr



Dernière édition par Effy Hawkins le Jeu 16 Juin - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:40



Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Effy & Jake

Se perdre dans les délices de la chair ou du sang avec Effy, voici la seule chose qui aurait du occuper mes pensées. Mais non, nous nous sommes tous lancés dans une vendetta dans laquelle Effy vire timbrée. Et pas le joyeusement timbré que j’apprécie, bien évidemment, elle préfère aller de plus en plus loin et de plus en plus seule. Ce qui est, en soit, l’une des raisons pour laquelle je vais la chercher. Elle veut être seule ? Eh bien elle le sera, avec moi. Oui c’est contradictoire, mais je m’en fous. On parle de ma princesse ténébreuse et je franchis toutes les limites quand elle est concernée.

J’arrive au lieu qu’on m’a indiqué et il me faut tourner quelques temps pour retrouver la piste d’Effy et Josh. Un Josh en mille morceaux et une Effy inconsciente serait plus exact. Le genre d’événement que j’aurais pu apprécier à moitié… Si je n’avais pas une vague idée du revers. Bien sur, faut attendre le réveil d’Effy pour voir si mes hypothèses sont exactes mais ce soir, la star du jour ne se laisse pas désirer, elle répond immédiatement présente. Ce que je déteste, par contre, c’est ce ton qu’elle utilise. Ou plutôt cette absence de ton, je ne sais pas. On dirait qu’elle a tout d’un coup perdu tout sentiment. Je me retrouve devant un robot et c’est une situation qui m’est inconnue. Bon, je me suis déjà retrouvé devant des Strigoïs ayant éteint toute émotion… Mais là, on parle d’Effy, une moroï. Ce n’est absolument pas normal.
Je tente d’en faire abstraction, lui posant une première question en lui demandant pourquoi elle ne nous a pas attendus. Jusqu’à maintenant, à chaque mise à mort d’Effy qui comptait un tant soit peu, nous étions là. Soit moi, soit Gabriel, soit Bastien. Parfois nous trois. Nous étions à ses côtés, même si nous pouvions ne rien faire. Comme ce Dhampir, qui l’avait blessé et lui avait fait frôler la mort. Et là, on se retrouve devant un traître… Qui ne trahira plus personne, soit dit en passant, et elle fait tout, toute seule. En pensant qu’elle n’a pas besoin d’aide. Désolée ma jolie, t’as beau être la femme que je respecte le plus au monde, tu peux parfois être légèrement idiote. Si t’as besoin d’aide, tout en toi le crie. Et pourtant, tu fais la sourde oreille. C’est une situation tellement… Idiote. Qui a l’air de nous coincer et de te retourner contre les autres. Garde le contrôle, Effy et ressens.

Je pourrais répliquer mais franchement, à quoi ça servirait ? Pour l’instant, cette tête de mule est persuadée d’avoir raison. Laisses moi quelques temps et tu comprendras que c’est faux. Mais pour avoir quelques temps, encore faut il que tu ne t’enfuis pas. Comme si je t’aurais laissé faire de toute façon. Je déteste qu’on me tourne le dos et je déteste te perdre de vue. De plus… Je suis le chasseur et tu es ma proie, je ne sais pas trop comment je compte te dévorer, combien tu me laisseras faire mais je sais que tu ne quitteras pas cette pièce sans m’avoir affronté.
Je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter, quand je me retrouve devant elle et que je vois les restes de ces blessures. Mes mains encadrent son visage pendant que je lui demande comment elle va. Est-ce une émotion dans ton beau regard ? Tant mieux. Je ne supporte plus ce vide. C’est celui que je veux chez mes victimes, pas chez toi.

« Ca n’arrivera pas. Pas tant qu’on sera là les uns pour les autres. »

De toute façon, de nous tous, tu es celle qui a le plus de risques de mourir, même si j’aime penser que tu sauras toujours te défendre. Tu es celle qui est la fragile, tout en étant indestructible… Mais ce soir, on dirait que tu pourrais te plier et casser à la moindre menace, à la moindre émotion que tu ressentirais. Je n’aime pas ça… Comment pourrais-je aimer cela de toute façon ? Ce que je cherche à faire venir chez mes proies, je le retrouve chez toi Effy, alors que tu es la seule que je souhaite réellement protéger. Mais on dirait que ce soir, je ne pourrais pas te protéger, je suis arrivé trop tard.
Sa main glisse contre ma peau et je profite de ce contact comme si c’était le premier depuis des mois. Tu ressens si j’en crois tes yeux et c’est déjà cela. Sauf que tu te détournes pour contempler les restes de Josh. Pourquoi je sens que les embrouilles arrivent ? Peut-être parce que je les cherche tellement, habituellement, que je sais les anticiper…

Je la laisse parler avant de m’approcher d’elle silencieusement, me plaçant dans son dos et entourant sa poitrine de mes bras. Je sentais son cœur battre contre l’un de mes bras pendant que sa chaleur diffusait dans mon corps. Et pourtant, je suis certain qu’elle se sent glacé de l’intérieur. Tu es devenu la proie de ton pouvoir, Effy. La proie et le dîner et tu n’as pas encore trouvé le moyen de retrouver le contrôle. Il le faudra, pourtant, parce que je n’accepterais pas de te perdre pour de tels conneries. Et j’aimerais qu’on évite le sentimental encore un peu.

« Tu n’as pas réussi à te contrôler ou tu n’as pas réussi à contrer l’influence de ton don, ma princesse ténébreuse ? »

Est-ce que tu prends conscience de son influence ? Peut-être. J’ai toujours apprécié ce don en connaissant pourtant le revers de la médaille. Des années de fréquentations sont suffisantes pour nous permettre de savoir où chercher… Et Gabriel et moi avions trouvé de quoi nous faire réfléchir. Peut-être que tu devrais avoir accès à ses archives ? Peut-être que cela t’aiderait. Je ne sais pas. Je n’aime pas trop y réfléchir, pas quand tu te retrouves dans mes bras, proche de chavirer d’un côté ou de l’autre. Dépression ou colère ? Finalement, c’est à cela que se résume les choix quand le mot d’ordre n’est pas la froideur…

« Ne t’en veux pas. Il serait mort de toute façon, bien que cela aurait peut-être était moins embêtant à transporter si j’avais été le responsable. Ou Gabriel. Mais il aurait de toute façon souffert, puis il serait mort. La fin est la même, il y a juste le parcours qui change… »

Il y a juste toi, qui change, Effy… Et moi, qui tenterais de te retenir. De te laisser du bon côté de la folie. En espérant réussir…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:42





Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Jake & Effy

Dis-moi Jake, toi qui me connais si bien, est-ce que je me suis perdue ? Si tu me dis que oui peut-être devrais-je m’en inquiéter, mais déjà faudrait-il que je te pose la question. Je n’ai pas envie de voir les choses en face, pas pour ça en tous cas. J’avais demandé à Gabriel de me ramener vers vous si je me perdais, mais sans doute estime-t-il qu’il n’est pas encore trop tard. A moins qu’il ne puisse pas. Et toi, est-ce que tu le pourrais ? Tu serais même le mieux placé pour ça mais voilà, je n’ai pas pensé à te le demander. Que penses-tu de moi aujourd’hui ? Regrettes-tu d’être avec moi ? Regrettes-tu l’ancienne Effy ? Suis-je donc si différente que ça ? Je ne sais pas Jake, je refuse de voir la vérité en face alors ouvre-moi les yeux.

Je n’aime pas cette distance entre nous et pourtant c’est moi qui l’impose, c’est moi qui cherche à te fuir. Laisse-moi tranquille, laisse-moi dans ma noirceur, je ne veux pas te faire du mal, je ne veux pas perdre le contrôle avec toi ni dire des choses que je ne penserais pas. Tu me demandes si je souffre mais je ne suis pas sûre que mon corps puisse avoir mal, il n’y a que mon cœur qui peut encore me détruire, votre perte qui pourrait m’anéantir. Tu dis que ça n’arrivera pas mais qu’en sais-tu au juste ? Es-tu devenu devin sans que je ne le sache ? Quand bien même ce serait le cas je ne te croirais pas. Je ne crois plus en notre invincibilité comme autrefois.

- Comment peux-tu dire ça alors que c’est notre propre groupe qui désire notre chute ?

Peut-être que j’exagère un peu les choses, mais j’ai aussi raison. Il y a eu Nigel, il y a eu Josh, qui sera le prochain ? Qu’est-ce qui nous garantit qu’il n’y en aura pas un autre ? Finalement parmi toute cette famille il n’y en a que trois en qui j’ai confiance, que trois Jake, je trouve que ça fait beaucoup de possibilités de trahison au vue de notre nombre. Pardonne-moi d’être si froide, si pessimiste, mais j’ai l’impression d’être celle qui attire les traîtres. D’abord ma propre famille qui m’abandonne, mes parents qui me trahissent et m’abandonnent. Maintenant mon autre famille, mes amis qui jouent double jeu et tentent de nous faire du mal. J’aimerais que les choses soient différentes pour une fois, qu’on puisse tous avoir une confiance aveugle les uns envers les autres, mais on ne vit pas dans un monde de bisounours comme dirait si bien Gallen.

Ma main glisse sur sa joue et j’aimerais qu’il comprenne à travers mon regard tout ce que je n’arrive pas à dire, mais au fond je ne comprends pas moi-même tout ce qui me passe par la tête. Je finis par me détourner de lui et me rapprocher de Josh, observant ce qu’il reste de lui avec dédain, sans le moindre regret. C’est vrai, j’aurais dû vous appeler, mais je l’ai laissé jouer avec mes nerfs et j’ai perdu le contrôle. Est-ce si grave ? Si on en avait besoin vivant j’aurais dit que oui mais ce n’est pas le cas. Je le sens se coller à mon dos et ses bras protecteurs m’enlacent. Je pose mes mains dessus, profitant de cette étreinte. Tu crois peut-être que je te repousse mais être à tes côtés me fait du bien, toi mieux que personne sais comment me calmer. Je me sentais bien, ainsi contre toi, dans ce silence de sourd. Pourquoi viens-tu me dire ces mots ?

Contrôle ou influence, qu’est-ce que ça change Jake ? Qu’est-ce que tu essaies de me dire par là ? Je reste silencieuse, cogitant sur sa question mais il ne tarde pas à reprendre la parole. Je crois qu’il tente de me rassurer... Alors pourquoi est-ce que ses mots ravivent ma colère ? J’ai l’impression qu’il y a des accusations cachées, ou alors c’est peut-être moi qui me fais des idées, je ne sais pas, mais je ne peux pas m’empêcher de réagir. Je me tourne vers lui, quittant ses bras pour lui faire face, plongeant mon regard dans le sien. Je vois que tu n’as toujours pas peur de t’y affronter, peut-être que tu devrais, après tout je pourrais te faire du mal à toi aussi. Manque de contrôle ou influence de mon don ? Que dirais-tu si ça se retournait contre toi ?

- Ou juste moi qui change, n’est-ce pas ? Tu penses que mon pouvoir prend le dessus ? Influence ou manque de contrôle, qu’est-ce que ça change au fond, ce ne sont que des mots et Josh n’est qu’un traître, un cadavre à présent.

Pourquoi est-ce que je réagis si mal à la moindre chose qu’on me dit ? Je ne sais pas, j’ai toujours l’impression qu’on essaie d’amoindrir certaines vérités, qu’on ne veut pas me brusquer. Peut-être eux aussi ne veulent-ils pas vraiment voir les choses en face, peut-être que je ne suis pas la seule. Il y a tellement d’émotions qui me compriment le cœur Jake, que j’ai juste envie de toutes les jeter, de les abandonner et de ne pas les écouter. L’une d’entre elles me hurlent de t’embrasser alors qu’une autre me dit de te repousser. Mais tu veux savoir laquelle est la pire ? Celle qui me dit de t’enfermer dans ce monde parallèle pour te prouver que je ne laisse pas mon pouvoir m’influencer. Oui tu peux le dire, j’ai perdu la raison. Je fuis à nouveau son regard, par peur d’agir contre lui malgré moi, alors je préfère me tourner sur le côté et ne pas me laisser influencer comme il le dit si bien.

- Vas-t-en Jake, je ne veux pas que tu restes près de moi...

En réalité si, je veux que tu restes, que tu me protèges des autres mais surtout de moi-même. Je veux que tu sois là même si je te dis le contraire, mais j’ai peur de perdre le contrôle à nouveau et avec toi. Qu’est-ce que je deviendrais si je te blessais ? Regarde l’état de Josh, tu as vu ce que je suis capable de faire, alors tu ne devrais pas tenter le diable. Tu vois Jake, mes parents étaient finalement les plus intelligents, ils savaient que tôt ou tard je deviendrais un danger pour mes proches et ils ont su s’en préserver à temps.



codage by jacks ღ gifs from tumblr



Dernière édition par Effy Hawkins le Jeu 16 Juin - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:43



Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Effy & Jake

Il y a des surprises qui sont bien plus agréables, Effy. Des surprises qui n’impliquent pas ta disparition ou ton indifférence. Qu’est-ce qui vient de ta peine ? Qu’est-ce qui vient de ton don ? Qu’accepteras-tu de partager ? Peu de choses, c’est sur. Tu es sur la défensive, tu es prête à mordre. Tu ne me laisses pas le temps de réagir, tu préfères t’éloigner. Comme si j’allais te laisser faire. Je suis têtu, plus que toi pour cette fois. Je ne sais pas trop de qui tu as besoin en cet instant. Du Jake qui est ton amant ? De l’ancien ami qui pouvait toujours te faire sourire ? Ou du silence ? Je ne sais pas. Peut-être aurais-tu besoin que je m’éloigne, que je t’envois quelqu’un d’autre mais je ne le pourrais pas. Tu as toujours eu une place privilégiée dans ma vie et maintenant, tu m’es devenu indispensable. Je ne pourrais pas m’éloigner comme si de rien était.

Tu attends quoi de moi ? Des paroles rassurantes ? Que je te confirme tes pensées ? On pourrait tous mourir mais je ne doute pas que si un groupe devait survivre à la fin du monde, c’est nous. Tu doutes, un peu à raison. On a été trahi mais on se relèvera et seul restera les plus forts. Ce n’est qu’une épreuve dont nous passerons au travers. Une épreuve qui nous laissera des séquelles mais qui ne nous brisera pas. Qui ne nous tueras pas. Je te le promets.

« Ne confonds pas les traîtres avec la généralité. Il y en a qui ont oublié ce qui faisait de notre groupe une force : notre cohésion et notre amitié. On est une famille, Effy. Et une fois que les membres les plus pourris seront partis, on redeviendra cette famille soudée. »

Je n’en doute pas. J’ai connu ce groupe bien plus longtemps que toi, on a toujours eu des hauts et des bas mais on a également toujours survécu. Parfois, certains disparaissent, définitivement ou non, parfois on s’éloigne. Mais toujours, on revient à nous. Les traîtres n’ont pas compris qui on était réellement. Mais je l’ai fais, tu l’as fais, et tous les autres qui devraient compter pour nous également. C’est la seule chose qui importe finalement.

Tu t’éloignes. Est-ce que tu cherches à échapper à mes mots ? Est-ce que tu cherches à comprendre ? Ou à te faire du mal ? Quelle importance, je ne romprais pas le contact. Eloignes-toi autant que tu le désire, je serais derrière à te retenir. Je me glisse dans son dos, écoutant ses mots, l’entourant de mes bras. Je lui dis quelques mots, peut-être pas les bons, mais ceux que je ressens. Culpabilité ? Est-ce que tu ressens ? Je ne sais pas. Je ne te laisserais pas faire en tout cas. Si, comme je le pense, tu es sous le contrôle de ton don, tu risques, dans les semaines à venir, de commettre des méfaits que tu regretteras. Sur moi, sur Gabriel, sur Bastien. Je ne sais sur qui. Mais je sais que la culpabilité interviendra rapidement dans ta vie, une fois que tu auras repris le contrôle. Alors peut-être ne saisis-tu pas ce que je souhaite faire en te rassurant mais tu le comprendras quand tu reprendras l’entier contrôle…

Tu te retournes dans mes bras, m’affrontant du regard ; retrouvant cette lueur de compétitivité qui est la tienne mais d’une manière bien plus sombre. On dirait que j’ai appuyé sur le mauvais bouton. Eh bien, Effy, déchaînes-toi, je n’attends que ça. Fais le sur moi, puis reprends-toi avant de te blesser, toi. Ou de blesser quelqu’un d’autre. Je ne tiens pas à voir d’autres membres du groupe trinquer. Je supporterais ce que tu me feras alors n’hésites pas à m’attaquer autrement qu’avec des mots.

« Des mots qui marqueront ton futur. Soit tu changes réellement, comme tu me l’as dit et tu devras assumer la femme que tu es devenu dans le futur. Soit tu restes telle que tu étais et tu reprends le contrôle qui n’aurait pas dû t’échapper. Tu deviens plus forte encore. »

Je ne compte pas rebondir sur Josh. Qu’est-ce que j’en ai à faire d’un mort ? Sa fin a été signé et son âme déjà emporté. Je ne cracherais pas sur lui. Il a été… un bon compagnon avant tout cela. Je peux au moins lui offrir ce luxe. Car je ne le défendrais jamais plus…
Je t’observe pincer les lèvres et détourner le regard. Pourquoi encore ? Qu’est-ce qui te taraude ? Et pourquoi me fermes-tu la voie ? Tu me dis des mots que je refuse de croire. Tu n’as peut-être pas besoin que je reste à tes côtés mais l’inverse n’est pas vrai. Alors que tu m’offres un mensonge ou la vérité, je serais plus têtu que toi.

« Dis-moi, Effy, en dehors d’une situation d’urgence vitale… M’as-tu déjà vu suivre un ordre ? »

Oui, quand l’un d’entre nous est en danger, j’obéis sans discuter, une fois que je suis sur que les ordres ont une bonne logique. Mais en dehors de ces cas ? Je discute, je pinaille, je me moque, je fais l’inverse des demandes. Alors, est-ce si étonnant que je continue à rester auprès de toi ? Que je tourne ta tête vers moi pour que tu croises mes yeux, gardant ma main sur ta joue. Que veux-tu maintenant ? Que désires-tu ? Souhaites-tu me faire du mal ? Peut-être. En tout cas, je n’ai vu que peu souvent cette lueur dans tes yeux quand tu me regardais. Mais pourquoi pas. La douleur est une constante que je peux apprécier, parfois. Si elle te permet de comprendre ? D’apprendre et de survivre… Alors fais-moi mal Effy, amènes-moi dans ton monde et comprends. Comprends la nécessité de reprendre le contrôle.

« Jusqu’où es-tu prête à aller pour que je m’en aille, ma princesse ténébreuse ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:45





Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Jake & Effy

Etre là les uns pour les autres, c’est ce qu’on était censé faire. On était censé être une famille, mais des traîtres se sont insinués à l’intérieur et sont en train de tout détruire, je les déteste pour ça. Combien sont-ils ? Est-ce qu’il n’y avait que Nigel et Josh ? Est-ce qu’ils sont encore deux, quatre, cinq ? Maintenant le doute plane, même sur ceux qu’on connaît depuis des années, je n’appelle plus vraiment ça une famille si on ne peut plus se faire confiance les uns les autres. Dans une famille nous ne sommes pas censés désirer la perte des autres. Tu me dis de ne pas confondre les traîtres avec la généralité, c’est vrai tu as raison, mais admets-le, toi aussi tu doutes de chacun d’eux.

- Je ne suis pas sûre de pouvoir leur faire confiance autant que je te fais confiance, mais espérons que tu aies raison.

Espérons qu’on parviendra à trouver toute la moisissure dans notre belle famille et qu’on les réduira à néant, je ne demande pas mieux. Notre famille n’était pas comme ça avant, nous n’avions jamais connu de problèmes de trahison. Pourquoi est-ce que ça arrive aujourd’hui ? Je me suis souvent posée la question tu sais, j’ai souvent pensé en être la cause. Peut-être que comme Josh font-ils tous semblant de m’apprécier, pour ne pas avoir de problèmes avec vous. Peut-être qu’ils ne supportent pas que j’ai une meilleure place que la leur alors que je suis une moroï et de surcroît une fille. On pourrait penser beaucoup de choses, mais j’imagine que jamais je ne saurais vraiment la vérité.

Mais ai-je le droit de reprocher à notre famille de changer alors que je change également ? Il fallait bien s’attendre, après toutes ces épreuves, à ce que je ne sois plus totalement la même personne. Suis-je plus forte ou plus faible ? Là encore il m’arrive souvent de me poser la question, mais j’ose croire en la première option. Et toi Jake, quel est ton avis ? Tu dis que je devrais faire un choix, changer et assumer ou bien redevenir comme avant. Penses-tu que je redeviendrais plus forte en redevenant l’ancienne Effy ? A mes yeux l’ancienne était plus heureuse, mais elle était aussi plus faible. Ne pouvons-nous pas combiner les deux ? Force et bonheur ? J’aimerais ne pas avoir à choisir, pouvoir aimer sans avoir peur, pouvoir sourire sans mauvaises surprises.

- Pourquoi faut-il toujours faire des choix ? Je ne veux pas choisir. Je ne sais pas quoi choisir. J’aimerais pouvoir avoir les deux.

C’est aussi l’un de mes problèmes, à force d’être gâtée, je finis par ne plus savoir faire de choix, par ne plus savoir lequel est le meilleur. Je veux tout ou rien, sauf que je ne peux pas ne rien avoir et je ne peux pas avoir les deux non plus. Je pense déjà connaître ton avis sur le sujet, mais ça ne m’aide pas à y voir plus clair pour autant, pas avec ce puissant désir de vengeance qui me ronge chaque jour. Je ne "veux" pas obtenir ma vengeance Jake, j’en ai besoin, un besoin vital et ça me tue de devoir attendre encore et encore. Je ne suis pas sûre de pouvoir redevenir l’ancienne Effy tant que je n’aurais pas d’abord eu droit à leur mort. Sauf qu’en attendant mon cœur s’obscurcit, mon pouvoir augmente et je deviens dangereuse.

Je crois que je vais devenir folle Jake, je crois que ce n’est pas un ennemi qui finira par me tuer mais mon propre pouvoir, je crois que je n’échapperai pas à ce destin. Dois-je pour autant te le dire ? A quoi bon ? Tu me dirais que j’ai tort et je continuerai de le penser, alors ça ne changerait rien, à part peut-être t’inquiéter un peu plus et nous n’avons pas besoin de ça. Ce dont j’ai besoin, c’est que tu t’éloignes en attendant, que vous tous, vous vous éloignez. Je ne regrette pas avoir tué Josh, mais je regretterai tuer l’entre vous. Pourquoi êtes-vous tous si têtu ? Gabriel, Bastien, toi... Pourquoi ne m’écoutez-vous donc jamais lorsque je vous demande quelque chose ? Pour une fois essayez un peu de passer en premier au lieu que ce soit moi.

Est-ce donc trop demandé de me laisser ? Apparemment oui. Il reste, il se rapproche même, glissant sa main contre ma joue, plongeant son regard dans le mien. Es-tu fou ? Bien sûr que tu l’es. Et moi, suis-je tant que ça hors de contrôle ? Le problème c’est que je me pose toujours la question. J’ai envie de le protéger et pourtant... Pourtant il y a toujours cette haine grandissante en moi qui prend bien trop souvent le dessus. Je ne veux pas agir contre lui...

- Je ne veux pas te blesser Jake... Mais je sais que ça finira par arriver, je l’ai vu, je vous vois tous morts à cause de moi.

Et sur ces derniers mots je le prends sous mon emprise, mais pas pour m’en prendre à lui, pas pour jouer avec son esprit ni pour me défouler, mais pour lui montrer ce que je vois. Pour une fois il ne sera plus un participant mais un spectateur. Je lui montre cet endroit chaotique où il n’y a plus que flammes et débris, tout est détruit, tout est mort. Nos ennemis sont morts, chacun d’entre eux, mais plus on avance, plus il y a du monde, des inconnus, des amis, notre famille et eux. Ils sont tous là. Ils sont tous morts. Et moi je suis assise à genoux parmi tous ces cadavres, couverte de sang, sale et folle. Complètement folle. Je nous fais alors revenir à la réalité, gardant mon regard plongé dans celui de Jake.

- Alors la question n’est pas jusqu’où je serais prête à aller pour que tu t’en ailles, mais jusqu’où je serais prête à aller pour que tu survives. Je préfère encore partir plutôt que de vivre ça. Je préfère encore me transformer...

Nous n'avons jamais véritablement évoqué le sujet, celui de la transformation, même si au fond on a tous plus ou moins notre avis sur le sujet. Pour ma part j'aime mon statut de moroï, être un peu la fille à part du groupe, les avoir près de moi pour me protéger, leur être si fascinante grâce à mon pouvoir. J'ai aussi envie de cette transformation, mais bien plus tard, pas lorsque je serais vieille car je tiens à rester jeune et belle, mais je pense avoir droit à quelques années avant d'en arriver là et j'aimerais bien pouvoir en profiter. Pourtant s'il le faut je serais prête à les sacrifier pour leur sécurité, pour rester saine d'esprit. M'aimerais-tu toujours si je devenais strigoï ? Je chasse cette question de mes pensées, à quoi me torturer avec ça de toute façon... Je veux juste que notre famille survive, c'est tout ce qui compte à mes yeux.



codage by jacks ღ gifs from tumblr



Dernière édition par Effy Hawkins le Jeu 16 Juin - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:46



Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Effy & Jake

Cet épisode de notre vie est navrant, chiant, crevant, tut ce que tu veux. C’est la fin du monde à tes yeux, c’est une perte pour nous tous. On ne sait plus à qui faire confiance, on ne sait plus ce qu’on peut dire, à qui… Mais je ne crois pas que ce soit un mal. Les fruits pourris ne tombent pas trop loin de l’arbre, mais au moins n’y sont-ils plus accrochés. Ouais, je peux aussi faire de jolie métaphore quand je le veux. Donc toutes les pommes pourris sont tombées et maintenant, on va pouvoir faire en sorte que l’arbre tienne toujours. Les cons se sont cassés, ne restera plus que les plus loyaux et bons… Que ceux qui doivent réellement compter pour nous. Pour l’instant, tu ne sais pas si tu peux leur faire confiance… Mais y a que le temps qui changera ça.

« Je ne te demande pas de leur faire autant confiance, simplement de ne pas les condamner par la faute d’autres cons. »

Ne fais de cas particuliers des généralités. Sinon c’est toi qui t’isoleras. Et j’aimerais autant que cela ne t’arrive pas. Arrête de te concentrer sur Josh, sur les « si » et les « peut-être », ce qui compte c’est maintenant. Mais depuis quand est-ce que j’ai une quelconque influence sur ta façon de penser ? Certes, je tente de t’atteindre, de te prouver que c’est ton pouvoir qui dicte ta conduite… Mais je crois que tant que tu n’auras pas blessé quelqu’un à qui tu tiens réellement, tu n’en auras que faire. Alors je t’en prie, blesses-moi. Tentes donc de me briser, de me détruire. Essaies de me faire ce que tu as fais à Josh. D’un côté, je ne pourrais qu’être fier que tu saches te défendre… Et de l’autre, peut-être ouvriras-tu les yeux. Peut-être tenteras-tu de contrôler ton pouvoir, d’en affiner les limites sans pour autant en devenir folle. Peut-être. Beaucoup trop de peut-être. Mais toutes ses possibilités se réaliseront si tu m’en laisses le loisir.
On s’affronte du regard, on s’affronte de nos mots. J’arrive à te toucher, un peu. Tu me dis que tu souhaites être les deux femmes. Celle qui contrôle et celle qui se laisse contrôler. Oh ce n’est pas ça que tu me dis mais c’est ce que je comprends. Tu souhaites être la femme qui possède le pouvoir et le contrôle. Sauf que pour l’instant, tu n’as ni l’un ni l’autre. Tu es hors de contrôle et bien loin de ton plein potentiel. Tu es juste sur la brèche, prête à te blesser et à nous blesser. Mais si c’est ce qu’il faut pour que tu retrouves le contrôle…

« Parce que si on ne fait pas des choix, la vie le fait pour nous. Je ne sais pas si tu apprécierais le revers si tu continues à rester dans l’indécision »

Restes donc dans cette position et ton pouvoir finira par te bouffer. Tu finiras par te haïr car tu blesseras le reste du groupe… C’est une promesse. Mais tu n’es peut-être pas prête à l’entendre. Pourtant, je n’hésiterais pas à te pousser dans la bonne direction si jamais tu tardes trop à prendre ta décision.
Tu tentes de me tourner le dos, de me forcer à partir mais ma princesse… M’as-tu déjà vu fuir à la moindre déconvenue ? Bien sur que non. Tout comme je n’obéis à aucune demande à moins qu’elle ne soit en accord avec mes souhaits. Or, je ne conte pas partir. Donc je ne le ferais pas. Peu importe le danger, ça ne m’a jamais fait peur de toute façon, je resterais avec toi. Et je ne te laisserais pas le choix non plus. Tentes donc de me faire partir, montres-moi à quel point tu souhaites me faire fuir et peut-être que je te laisserais quelques minutes seule… Mais pas plus de quelques minutes.

Ma main contre sa joue, nos regards qui se croisent et tes mots qui n’ont aucun véritable sens. Ne pas me blesser ? Chérie, je me blesse tout le temps et de mon propre fait, c’est un petit peu mon loisir. Bon la mort ne m’attire pas par contre, mais les blessures ne sont rien. Elles finissent toujours par guérir. Sauf que tu tiens à argumenter ton point de vue apparemment et je tombe sous ton emprise. Sauf que ce n’est que ma tête et encore. Je vois des informations que je sais être fausse. L’illusion n’est pas totale, elle n’est que cela, poudre aux yeux. Des morts par centaines et toi qui te tiens au milieu d’un joli trio. Je fais un mort très sexy, ne trouves-tu pas ? Par contre enlève la défiguration et ça marchera mieux. Enlève la folie aussi ça m’irait parfaitement.
Finalement, ce sont de nouveaux tes yeux qui sont face à moi pendant que tu reprends la parole. Il me faut une seconde quand même pour basculer du faux vers la réalité mais je finis par reprendre le fil de ton discours. Pour comprendre que tu souhaites partir, ou te transformer. Rêves si tu crois que je laisserais la première option se réaliser.
Ma deuxième main me permet d’encadrer doucement son visage pendant que je reprends la parole, ne quittant pas son regard. Non, la première fois ne m’a pas servi de leçon… J’aime le danger ce n’est pas de ma faute !

« Rêves si tu penses pouvoir partir. Je te retiendrais et je ne serais pas le seul, tu ne pourras pas fuir. Quand à la transformation, elle ne sera certainement pas pour des fausses raisons altruistes. Soit tu reprends le contrôle et tu réitères cette demande en le désirant vraiment… Soit je te ferais reprendre le contrôle pour que tu refasses cette demande. Je suis sûr que tu rêves toujours d’être enfermée avec moi pendant des mois. »

Oui, je suis légèrement fou. Mais je n’ai jamais prétendu être sain d’esprit. Me faire enfermer avec elle est le meilleur moyen de la voir perdre son contrôle sur moi… Mais au moins cela lui donnera une bonne raison de se reprendre. Et je ne compte pas mourir pour autant, merci bien. Les désirs de morts, je les laisse à mes proies. Je lui fais juste assez confiance pour qu’elle reprenne le contrôle avant. Sinon… Eh bien, ça sera Gabriel et Bastien qui seront heureux, ils auront des vacances ces grands nigauds !

« Alors, est-ce que tu fais ton choix maintenant ? Tu te laisses contrôler par ton don et on va s’enfermer quelque part ? Ou tu reprends le contrôle et on s’enferme pour d’autres raisons un peu plus… libidineuses. »

Quoi ? On ne peut pas m’en vouloir de rebondir sur la case enfermement une fois qu’on connaît le corps d’Effy… Et à celui qui le connaît déjà, tu vas perdre un bras prochainement mon gars…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Jeu 16 Juin - 1:48





Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Jake & Effy

Est-ce qu’on va vraiment se reconstruire Jake ? Est-ce que notre famille va vraiment tenir le coup ou allons-nous finir à quatre ? Personnellement quand on est connaît les quatre cela me va très bien, j’apprécie aussi les autres, mais ils ne me sont pas indispensables. Tu as l’air d’avoir foi en notre groupe, au fait qu’il tiendra et sera encore plus solide. J’aimerais avoir autant d’assurance que toi à ce sujet mais je n’y arrive pas, peut-être parce que la première trahison m’a beaucoup trop coûté. Je ne suis pas sûre de pouvoir leur refaire confiance à nouveau Jake, mais heureusement ce n’est pas ce que tu me demandes, tu veux simplement que je ne les condamne pas tous et je crois que je peux faire ça. J’acquiesce de la tête en réponse, sachant très bien qu’il a raison, que si je condamne les plus fidèles, alors c’est ainsi que nous nous retrouverons seuls. Alors je te fais confiance pour nous débarrasser de tout ce qui est mauvais dans notre famille, en espérant que tu sauras tous les repérer et qu’il n’en restera bientôt plus aucun.

Sauf qu’il n’y a pas juste un problème de traîtres à régler, il y a aussi le problème Effy qui échappe de plus en plus à notre contrôle et c’est le cas de le dire. Tu me demandes de faire un choix entre l’ancienne Effy et celle que je suis devenue, mais je n’ai pas envie de devoir choisir. Comment est-ce que je fais si je les veux les deux ? Comment est-ce que je fais si je n’en veux aucune ? En réalité je veux simplement le juste milieu, est-ce que ce ne serait pas possible ? Le contrôle et la puissance, c’est bien mieux d’avoir les deux plutôt qu’un seul sur deux. Je n’ai pas non plus envie que la vie décide à ma place, même s’il a raison, c’est ce qui finira par arriver au bout d’un certain temps. Combien ai-je de temps pour me décider dans ce cas ? C’est ce que j’aimerais savoir.

- N’y aurait-il pas un revers dans tous les cas ? Chaque décision implique une conséquence. Et si aucune ne me plaisait ?

Toujours des questions, tu vois à quel point je suis dans le doute ces derniers temps. Si je redeviens comme avant, je prends le risque de perdre ma vengeance et je ne saurais le supporter. Si je continue de perdre le contrôle, je prends le risque de faire du mal à l’un des miens et je ne saurais vivre avec ça sur la conscience. Et si je ne décide rien ? J’ignore ce qui arrivera, peut-être que ce sera pire, je ne sais pas. De toute façon le mieux serait que je m’en aille, comme ça je n’aurais pas à choisir et je ne vous ferais pas de mal. Je ne t’ai jamais parlé de ce rêve que je fais souvent, à vrai dire je ne sais même pas s’il s’agit vraiment d’un rêve, mais j’ai cette vision à chaque fois que j’abuse trop de mon pouvoir. Peut-être est-ce un avertissement ? Je ne sais pas, mais je ne veux pas que ça se produise.

Je décide de lui montrer ce qui m’obsède, peut-être comprendra-t-il mieux ainsi ? Regarde-toi Jake, sans vie à mes côtés, aux côtés de Gabriel, de Bastien et de tellement d’autres personnes. Je suis la seule survivante mais la mort semble être bien douce à côté de la folie qui me ravage. Je ne veux pas vivre ça. Je ne veux pas nous condamner à un pareil destin. Si je partais rien de tout ça n’arriverait. Ou peut-être que la transformation serait la solution ? Je ne sais pas, je ne suis pas sûre de faire une bonne strigoï, mais au moins il n’y aurait plus de risques. Son autre main vient encadrer mon visage dans un geste tendre, ses mots le sont un peu moins en revanche même si je sais qu’il dit ça pour moi. Il parvient à me faire esquisser un sourire à la fin de sa phrase, le premier de la soirée. Tu réussi toujours à retourner la situation en ton sens à ce que je vois, mais même si je cède ce soir, ça ne m’empêchera pas de continuer de penser à ces deux options. Tu n’es pas le seul à être têtu Jake.

- Je rentre avec toi à condition que tu me fasses une promesse. Promets-moi de toujours protéger le groupe, toi y compris, peu importe ce qui arrivera, tu devras les faire passer en premier, les protéger de moi s’il le faut.

Oui je sais, encore une promesse, d’abord Gabriel, maintenant toi, mais j’ai besoin que vous le fassiez, j’ai besoin d’avoir un minimum de certitude, même si ça ne changera probablement pas grand-chose, mais ça signifie beaucoup pour moi. Tu as toujours été le protecteur du groupe Jake, alors promets-moi seulement de remplir ton rôle, même si c’est de moi que tu dois les protéger, même si tu dois me faire du mal pour ça. Promets-moi de les faire passer en priorité et je rentrerai avec toi, sinon même si ton offre est très tentante, je resterais là, ou bien j’irais ailleurs, je ne sais pas encore.

- Donne-moi ta parole et je te promets en retour de ne plus évoquer l’idée de partir. On ira s’enfermer où tu veux et tous le temps que tu veux.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   Mer 10 Aoû - 0:42



Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Effy & Jake

Je n’aime pas cette situation, je n’hésite pas à le dire, je ne te le dirais pas, parce que je dois d’abord te secouer les puces. Mais comptes sur moi pour ramener ma fraise dans le futur quand tu seras redevenue l’ancienne Effy. Oui, cette ancienne Effy que tu ne veux pas redevenir. Sauf que personnellement, je la préfère. Elle a bien plus de temps à me consacrer, bien moins de rancœur et elle ne m’ignore pas. Oui, je ne pense qu’à ma poire et alors ? Je n’ai jamais prétendu être un bon samaritain. Je laisse ça pour les bonnes poires.
Bref, le moment est terrible, le moment est important et tout le tralala. Donc, continuer à parler au-dessus du cadavre de notre ancien pote. Ouais, le meilleur moment de ma soirée, y a pas à dire. Bref, Effy se pose un tas de questions, un tas de questions inutiles. Ouais, chaque choix à des conséquences. C’est encore pire quand t’es immortel. T’as les conséquences sur le long, très looooong terme. Ne vaux mieux pas fourrer son nez dans le mauvais tiroir. Et vaut mieux arracher la bonne langue pour ne pas se faire mordre le cul plus tard.

« Alors si à chaque fois, il y a des conséquences, il vaut mieux que tu affrontes celles qui découlent de ton choix plutôt que celles qui découlent du choix que la vie fera pour toi. Quoi qu’il se passe, tu ne seras pas seule. Tu n’es pas forcée d’aimer le résultat, mais tu surmonteras tout ça, comme à chaque fois. »

Et si on arrêtait maintenant le mélodramatique, t’en penses quoi, Effy ? Non, évidemment, ce n’est pas possible. Continuons donc à détruire l’ambiance en se posant des questions, en tentant de se sauver et tout le tralala. Pas de chance pour toi, Effy, je n’obéis à aucun ordre, aucune demande, à moins que ça ne soit en accord avec ce que je veux. Ce que je souhaite là, c’est que tu arrêtes de te poser des questions, que tu arrêtes de te détruire. Je veux que tu prennes une décision, que tu t’y tiennes et que je sache enfin à quoi m’en tenir. Parce qu’à continuer dans cet ambiance de merde, y a pas que toi qui est en train de te détruire, on marche tous sur des chardons ardents. Alors, y a pas à dire, j’aimerais que l’ambiance refroidisse un peu et qu’on puisse de nouveau jouer comme on le faisait auparavant.

Elle rentre dans ma tête pour me montrer le scénario catastrophe que sa petite tête a inventée. Parfois, Effy, je me demande si ton pouvoir de l’esprit ne se retourne pas contre toi jusque dans tes cauchemars. Parce que j’ai du mal à imaginer que tu veuilles à ce point me défigurer. Si ma tête te revenait si peu, je pense que tu me l’aurais dis depuis longtemps, ma ténébreuse princesse. Alors oui, le mélange de mots, intenses et parfois plaisants, qui sortent de mes lèvres, sont également sérieux. Je t’enfermerais s’il le faut, je serais le seul à affronter tes colères et tes envies de morts, si c’est ce qui doit t’animer face à moi. Mais tu reprendras le contrôle, tu redeviendras reine de ton esprit, je te le promets. Il faut juste que tu en es envie également…
Je vois enfin ton beau sourire revenir sur tes lèvres, petite mais intense victoire. On dirait qu’on est sur une bonne voix. Sauf que ta demande ne me plait pas forcément. Tu me demandes de te promettre de t’abandonner si tu pètes un boulon ? Voyons, chérie, je pensais que t’étais au courant. J’adore vivre dans le danger, je ne risque pas de faire demi-tour à l’apparition des premières flammes. Ta promesse, par contre, me fait légèrement réfléchir. Je ne pense pas que j’aurais mieux de ta part, je n’aurais pas souhaité en avoir tant d’ailleurs… Tu es dure avec moi, chérie.

« Je ne pourrais pas tenir cette promesse si ça signifie t’abandonner en plein milieu d’une zone ennemie. Mais je te promets de tout faire pour que tu n’ais ni la mort, ni même la blessure d’un des nôtres sur ta conscience. Et même si tu n’aimeras pas ça, je te promets également de proche de toi, mais en sécurité, jusqu’à ce que tu reprennes le contrôle. »

Je caresse sa peau du bout des doigts, restant proche d’elle. Alors, cette promesse te conviendra également ou est-ce qu’on va continuer à argumenter ? Non parce que le cadavre commence vraiment à schelinguer là.

« Est-ce que ce contrat te va ? Sinon on pourra toujours élaborer les petites conditions en bas de la page, tout en étant dans un lit. Bien plus confortable. »

Ex-avocat, mauvais garçon, mec épris. Tu devais douter que le mélange des trois me pousserait à tenter de prendre le dessus tout en laissant une place à la séduction. On a perdu bien assez de temps dans les drames, tu ne trouves pas ? Mettons ça derrière nous, laisses-toi un temps pour réfléchir à ton choix mais fixes-le… Fais m’en part et ne recommences plus le numéro de froideur parce qu’il est sérieusement agaçant celui-là. Vraiment très agaçant…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon pouvoir grandit et mon cœur s'assombrit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: