Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Transformation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Re: Transformation   Mer 8 Fév - 23:42

Transformation
Irina & Jessy

Est-ce que cette soirée se finira mal pour l’un de nous deux ? Vu comment elle est partie, c’est bien probable. Le pire c’est que tu ne cherches pas à me calmer, non au lieu de ça tu rentres dans mon jeu, mais ça ne me fera pas changer d’avis à ton sujet Irina, même si on fait l’amour ce soir, je finirais par te briser, d’une manière ou d’une autre. Le supporteras-tu ? A l’époque j’aurais dit non, mais aujourd’hui, avec la nouvelle femme que tu es devenue ? J’ai quelques doutes. Peut-être que ce sera plus compliqué de te faire du mal, mais pas impossible, crois-moi rien ne l’est. Alors j’espère que tu es prête à survivre à cette nuit, car il ne sera pas question que de plaisir ce soir.

Il semblerait que nous jouions à tour de rôle, je te fais mal, tu me fais mal, et ainsi de suite. A ton avis ma belle, qui portera le dernier coup ? Qui portera le plus douloureux ? Tu me connais, en général je n’abandonne pas l’affaire avant d’avoir gagné. Ta morsure est douloureuse, mais au fond elle me procure un bien être que tu ne t’imagines pas. La douleur est ma nourriture Irina, tu devrais le savoir, plus j’en aurais, pire je deviendrais. Alors c’est à mon tour de reprendre le dessus, de jouer, de faire mal. Tu vois Irina, je suis peut-être tout jeune mais moi aussi, je sais comment mordre. N’essaies pas de te débattre, tu es bloquée et ça s’arrêtera uniquement lorsque je l’aurais décidé. Ou peut-être pas.

Est-ce que c’était si dérangeant de te retrouver dans cette position pour que tu en viennes à te briser toi-même les os pour reprendre la main ? Faut croire que oui. Au final ça m’amuse bien plus de te voir te tordre de douleur juste pour reprendre le dessus, mais je ris un peu moins, lorsque se sont mes propres os qui encaissent juste après. A ton avis Irina, combien de fois ces cotes se sont retrouvées brisées ? J’ai été habitué à encaisser les coups bien avant de te connaître, alors ce que tu fais là, même si c’est douloureux, ce n’est pas ce qui me fera craquer. Tu n’espérais quand même pas que je te laisse avoir le dernier mot si facilement, non ? Je ne peux m’empêcher de lâcher un mauvais rire face à ses mots.

- Parce que tu crois que ça va m’empêcher de prendre mon pied ?

Tu peux continuer de me rendre coup pour coup Irina, ça ne fera que rendre la partie plus intéressante. Et puis au risque de passer pour un fou, je dois reconnaître que la douleur mélangée au sexe c'est extrêmement plaisant. Je suis sûr que c’est une sensation que tu aimerais aussi découvrir, pas vrai ? Je profite un peu de nos corps qui se mélangent, pas trop longtemps avant de me décider à reprendre le dessus. Je nous fais à nouveau basculer sur le côté, mes côtes pouvant ainsi se guérir et surtout mon corps peut reprendre le dessus sur le sien. Je sais qu’elle s’apprête à recevoir un nouveau coup, mais pour l’instant je me contente de plonger mon regard dans le sien, de caresser sa peau, d’unir à nouveau nos corps. Profite de ce moment de répit Irina, parce qu’il ne durera pas. Je rapproche mon visage du sien, capturant ses lèvres pour un baiser sauvage avant de rapprocher mes lèvres de son oreille pour lui murmurer ces mots.

- Admets-le, c’est bien mieux avec moi.

Tu n’as pas à te retenir de me faire mal, tu n’as pas à te retenir de me mordre, le sexe sauvage Irina, c’est toujours plus plaisant. Mes ongles viennent griffer sa peau du milieu de sa poitrine jusqu’au bas de son ventre, une griffure douloureuse, profonde. Je lèche le sang qui coule sur son ventre, remontant jusqu’à sa poitrine, remontant jusqu’à son cou. Nos corps continuent de se mélanger dans ces mouvements de hanches plaisants et lorsque je la vois fermer les yeux, je sens qu’elle en oublie presque ce mauvais jeu pour se contenter de profiter un instant. Sauf que moi je n’oublie pas. Profite de ce bien être Irina, car il ne durera pas.

Lorsque je la sens atteindre le point d’extase, je me dis qu’il est temps de lui rappeler que je ne suis pas là que pour ça, que pour le sexe. Alors dès lors qu’elle rouvre les yeux, je me sens l’envie d’essayer quelque chose. Ma main s’enfonce dans sa poitrine, lui procurant la pire des douleurs lorsque j’attrape son cœur entre mes doigts. C’est fascinant, j’avais déjà vu plusieurs strigoïs faire ça, mais je ne me doutais pas que ça puisse être aussi simple. Que vas-tu faire maintenant que je tiens littéralement ta vie entre mes doigts ?

- Je lui avais dit que je te tuerais...

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: Re: Transformation   Jeu 23 Fév - 15:36


Transformation

Est-ce que tu avais prédis que ta transformation, se passerait de cette manière ? Que tu agirais de la sorte ? Est-ce que tu pensais que tu prendrais ton pieds, à ce point ? Est-ce que tu pensais partager cela de cette manière, avec moi ? Je ne pense pas, que tu avais prédis cette situation, non. Parce que l'homme a qui je suis marié, à toujours voulu me tenir loin de cette mauvaise personnalité. Alors si tu avais prévu, une telle soirée, je n'aurais pas reçu ce message, pour que je te rejoigne. Est-ce que moi, je l'avais prévu de cette manière ? Non. A vrai dire, je n'avais même pas prévu ta transformation. Cela aurait pu être un énorme choc, pour moi. Cela l'aurait été, si tu m'avais laissé le temps de digérer, mais voilà. Tu ne m'as pas permis d'encaisser, tu m'as poussé à réagir sur un coup de tête. Et on sait tous les deux, que ce n'est pas une bonne chose. Regarde où nous en sommes, maintenant. Est-ce que c'est ce que tu voulais ? Une transformation, où nous finissons tous les deux, en proie à nos démons ? Nous n'avons parler que très peu, de cette transformation, mais toutes les fois, où nous en avons discuter, où je me suis imaginer cette soirée, je ne l'ai jamais vu comme ça. Au final, toutes les craintes, que nous avons pu avoir, se trouve être vrai. Te rappelles-tu de cette soirée, où tu m'as annoncé que tu étais l'auteur du crime d'Anton. Cette même soirée où tu m'as annoncé que tu m'aimais. Cette soirée, aussi, où tu m'as annoncé, que beau jour, tu te transformerais, pour nous. Te rappelles-tu, de cette question ? A ton avis, comment je serais ? Fidèle à toi-même. C'était la réponse que je t'avais fais. Mais au fond, on craignait tous les deux, ce qu'il se passe ce soir. Que ta mauvaise personnalité l'emporte. Et ce n'est que pire, maintenant que tu m'as fais replonger. C'est dommage, avec tous les efforts que tu avais fais, pour que je retrouve mon contrôle. L'anéantir, aussi vite. D'autant plus, que j'ignore si après cela, tu parviendras à retrouver la véritable Irina. Tu as réussi à m'atteindre une fois, mais je ne me laisserais pas avoir par la même stratégie une seconde fois.

Regarde-nous, Jessy. Tu as toujours voulu me protéger du mal, que tu pourrais me faire. Combien de fois as-tu essayé de me repousser, à cause de cela. Et regarde-nous aujourd'hui. Nous sommes en train de nous battre, pour savoir celui qui fera du mal, à l'autre. N'est-ce pas stupide ? Peut-être pas. Cette soirée à l'air d'être à ton goût. Une entré en fanfare dans ta vie de strigoïs. Et moi, est-ce que cela me plaît ? Je crois que cette question t'importe peu. Et la réponse est assez mitigé. Est-ce que j'aime cette façon sauvage que l'on a d'agir ? Oui, est-ce que j'aime souffrir pour autant ? Disons que je l'accepte, mais c'est loin de me plaire, au contraire de toi. Mais tu as toujours été capable de faire ressortir le pire en moi, Jessy. Depuis le premier jour. Tu as été capable de me faire renoncer à vie parfaite, avec un foyer, un avenir tracé, pour une vie instable, à tes côtés, sans savoir dans quoi je me lançais. Tu as réussi à faire ressortir le pire en moi, lorsqu'il a fallu que je relève le niveau, lorsqu'il a fallu que j'affronte ceux qui ne te considéraient pas comme notre égal, ceux qui remettaient l'amour que je te portais en cause. Tu m'as fais devenir une autre femme. Est-ce que j'apprécie cette autre femme ? J'aurais tendance à dire oui. Elle est capable de gérer des situations, que celle que j'étais, au côté d'Adalrik, n'aurait pas pu. Mais dans une situation, comme celle-ci ? Encore une fois, je l'apprécie, pour être capable de se défendre, mais je sais, que je regretterais amèrement cette soirée, lorsque je prendrais conscience de mes actes, des souffrances que je t'ai fais endurer, même si c'est cette souffrance que tu recherches en me provoquant.

Malgré cela, je lui rends coup pour coup. C'est ma seule façon de m'en sortir. Au fond, je devrais le remercier, d'avoir réveiller cette femme, hors de contrôle, parce que je n'aurais pas supporter cette soirée, d'une autre manière, je n'aurais pas su encaisser les coups. Alors que là, non seulement je les encaisse, mais je les lui rends, aussi. Je n'hésite même pas à me faire du mal, moi-même, à briser mes membres, pour reprendre la main. Je sais que si je reste dans cette position de faiblesse, il en finira avec moi, et c'est pas envisageable. Je reprends la main, et c'est à mon tour, de m'en prendre à lui, à nouveau, de briser ces os. C'est bien moins drôle, quand cela nous arrive, pas vrai ? Je sais, que ce ne sera sans doute pas la première, qu'une telle chose t'arrivera. Je t'ai moi-même vu rentrer plus d'une fois, dans des états bien plus pitoyable, mais tu sais, ce qui a de plus douloureux, qu'une blessure, pour un être comme nous ? D'empêcher la guérison d'opérer. Et c'est ce que je compte faire, avec toi. Voilà pourquoi je reste en appuie, contre ton torse. Je maintiens cette souffrance, pour qu'elle dure un certain moment, pour qu'elle dure, même lorsque nos corps s'unissent. N'est-ce pas ce que tu voulais, le plaisir, mêlé à la souffrance. Tu l'as plus que jamais, alors profite-en. Mon avantage ne dure pas très longtemps. Jessy reprend vite la main, et si je m'attends à ce qu'il me fasse regretter mes actes, j'ai droit à un moment de répit. Gentil de ta part. Je peux même profiter de quelques caresses. En aurais-tu marre, en fin de compte, de ce petit jeu ? Préfères-tu le sexe, pure et dure ? Je dois admettre que si je n'ai rien contre quelques souffrances, c'est bien mieux ainsi. Je peux me permettre d'en profiter à sa juste valeur, sans avoir à me battre pour ma survie.

Sauf que la paix, ne dure pas bien longtemps. Ces ongles s'enfoncent dans mon corps, laissant de grosse traces de ma poitrine, jusqu'au bas de mon ventre. La douleur est là, mais ce n'est pas le pire. Disons que c'est supportable, avec le bien être que je ressens, à chacun de ces coups de hanche. C'est d'ailleurs ce plaisir, qui l'emporte, d'ailleurs. Malgré ma blessure, pas tout à fait refermé, je me laisse totalement aller, à cette sensation. Est-ce que toi aussi, tu sens, que c'est différent. Oui, c'est plus sauvage, plus brutal, mais la sensation, maintenant que tu es comme moi, et différente elle aussi, plus intense, et c'est sans doute ce qui me fait basculer. Ce qui me permet d'atteindre le point culminant, quelques secondes, à peine avant que cette situation dérape pour de bon. Je vois son geste, un quart de seconde trop tard. Sa main s'enfonce dans ma poitrine, pour atteindre mon cœur, et même si ça s'arrête là, même s'il ne me tue pas de suite, je ne peux pas empêcher ce cri, de quitter mes lèvres. Alors s'en est fini du plaisir ? Il ne reste plus que la douleur, et la mort ? Au fond, est-ce que je pourrais t'en empêcher. Non, parce que simple geste, à suffit à briser ma résistance. Est-ce que tu te rappelles, lors de notre lune de miel, de quelle manière, tu as réussi à m'atteindre. En m'attaquant, personnellement. Et c'est ce que tu fais, ce soir aussi, tu t'attaques à ma vie. Mais je sais que je ne peux pas la laisser revenir, parce que je perdrais, contre ce Jessy là.

« Tues-moi, Jessy ! Qu'attends-tu ? Tu en meurs d'envie, depuis le premier jour ! »

Ce n'est pas la première fois, que tu essaies de me tuer. Je ne devrais peut-être pas te provoquer, je joue sans doute à un jeu dangereux, mais contrairement aux autres soirs, je ne chercherais pas à récupérer l'autre Jessy. De toute façon, je sais que c'est peine perdu. Je n'ai aucune chance, de retrouver ce Jessy là, ce soir. Pas avec tout ce sang, qui nous entoure, pas avec l'excitation, du carnage que l'on vient de causer. Non, je n'y parviendrais pas. Alors je provoque. Je compte m'en sortir d'une autre manière.

« Depuis le premier jour, mais tu n'as jamais rien fais, parce qu'au fond, il a raison, toi aussi tu m'aimes. Tu me déteste, mais tu m'aimes autant que tu me détestes.. Et que ce soir, je viens de t'offrir l'une des meilleures soirées de ta vie »

Si ce n'est, la meilleure, directement. Mais je préfère quand même imaginer, que notre mariage, arrive quand même en tête, même si ce n'est pas toi, qui me dira cela. Je joue peut-être ma vie, sur un coup de dé. Mais après tout, je n'ai pas vraiment d'autre choix, tu tiens ma vie entre mes mains, tu es le seul, à pouvoir, me relâcher, continuer à me faire souffrir, ou me tuer.

_________________


Dans la noirceur de l'épreuve, ne laisse pas le désespoir t'arrêter. Continue avec courage, et de l'autre côté du sombre tunnel, tu retrouveras la lumière. Toute chose est en marche vers sa destruction, seul notre amour ignore le déclin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Re: Transformation   Jeu 23 Fév - 21:54

Transformation
Irina & Jessy

Qu’espérais-tu ce soir Irina ? Qu’attendais-tu de cette soirée exactement ? Qu’as-tu imaginé dès l’instant où tu as compris que j’étais devenu strigoï ? J’aimerais bien entrer dans ta jolie tête pour savoir tout ça, mais après tout, autant m’épargner les pensées d’une troisième personne. A ton avis, qui aura le plus mal ce soir ? Je vois que tu es douée en ce qui concerne la douleur, mais est-ce que tu le seras plus que moi ? Est-ce que tu la supporteras mieux que moi ? Rien n’est moins sûr. Pour l’instant en tous cas je profite de la mienne, la douleur mélangée au plaisir, il n’y a rien de mieux à mes yeux, mais j’aime faire partager alors je ne reste pas bien longtemps passif, faisant couler son sang dans une longue griffure. Est-ce que c’est assez pour toi Irina ? Il semblerait que tu te sois perdue entre toutes ces sensations. Ne t’inquiète pas, je vais te faire redescendre sur terre.

Fini de planer chérie, maintenant on retourne aux choses sérieuses. J’attends le moment parfait avant d’enfoncer ma main dans sa poitrine, traversant sa cage thoracique pour tenir son cœur entre mes mains. Cette sensation est... Jouissive. Avoir le plein pouvoir de la vie d’une autre personne, c’est tellement excitant ! Je sens son cœur battre dans ma main, si proche de la fin, il me suffirait d’un simple mouvement et elle n’est pas en mesure de m’empêcher de la tuer cette fois. Qu’est-ce que cela te fait Irina ? De savoir qu’un strigoï d’à peine quelques heures est sur le point de te tuer ? Tu t’es faite avoir en beauté, c’est d’une tristesse accablante, même si je ne peux pas vraiment te blâmer étant donné que mon charme en est la cause. Il semblerait que la mort ne t’effraie pas pour autant, ou alors tu bluff.

- Tu crois que je n’en suis pas capable ?

Est-ce pour ça que tu me provoques ? Que tu me test ? D’autant que tu as tout faux Irina, je n’ai pas voulu te tuer depuis le premier jour, le premier jour je t’ai désiré comme jamais je n’avais désiré aucune femme de mon existence. Aujourd’hui j’ai eu ton corps, mais ça ne me suffit pas, parce que je sais très bien pour quelle raison tu l’as fait. Elle reprend la parole, objectant que je l’aime moi aussi. Alors même avec tout ça tu crois que je peux ressentir ce genre d’émotion ? Mon regard est plongé dans le sien, elle a l’air prête, elle a l’air confiante. Tu crois tellement tout savoir Irina.

- Tu l’as choisi lui alors dis-moi, pourquoi est-ce que je ne vous détruirais pas tous les deux en te tuant toi ?

Oui, il y a bel et bien une part de jalousie entre mes deux personnalités, que voulez-vous, on ne s’entendra jamais lui et moi. Sauf que toi tu as fait ton choix depuis le début, c’est lui que tu voulais, lui que tu réclamais, lui avec qui tu voulais faire l’amour, faire tes projets de vie. Tu n’as eu aucun problème à accepter mon évincement lorsqu’il te l’a proposé, alors pourquoi est-ce qu’aujourd’hui ce n’est pas toi que j’évincerai ? Ça le détruirait tellement, que je suis sûr qu’après ça il n’aurait plus jamais la volonté de reprendre le contrôle. Je resserre un peu plus ma main autour de son cœur, pour lui prouver toute ma rancœur.

- Tu l’as choisi lui plutôt que moi. Tu l’as laissé me contrôler, tu l’as laissé me faire disparaître.

Maintenant c’est à ton tour de disparaître, sauf que contrairement à moi tu n’auras aucune chance de revenir après ça. Je suis clairement sur le point de lui arracher le cœur, mais ma main se retrouve alors bloquée, impossible de l’emporter avec moi et je me mets à grimacer, luttant contre moi-même, luttant contre lui.

- Si tu la tues c’est moi qui te briserais !

- Et comment comptes-tu t’y prendre ? De nous deux c’est toi le plus faible.

- Alors je nous briserais tous les deux.


Mon visage change d’une seconde à l’autre d’expression à chaque fois que la bonne et la mauvaise personnalité prend le dessus. Je me mets à rire. Un rire de fou. Un rire mauvais. Puis je me mets à hurler et à la regarder avec toute cette haine, mais finalement quand j’arrache mon bras de sa poitrine, je n’emporte pas son cœur avec moi, le laissant dans sa poitrine. Je ne bouge pas pour autant de ma place, toujours en face d’elle, toujours mon regard noir planté dans le sien. N’espère pas pouvoir communiquer avec l’autre Jessy, son temps est écoulé. Je rapproche mon visage de celui d’Irina, mes lèvres glissant contre son oreille avant de lui murmurer ces mots d’un ton parfaitement calme et menaçant.

- Je renonce peut-être à ta mort, mais pas à ta destruction.

Et sur ces mots je finis par me relever, observant sa blessure se refermer à vue d’œil alors qu’elle doit probablement être sous le choc de ce qu’il vient de se passer. C’est bien la première fois que nous communiquons autrement que par pensée lui et moi et cette nouveauté ne me plaît pas.

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Transformation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Transformation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» petite transformation d'un prédéfini (sans qu'il soit le personnage joueur)
» [Magie] Magie de Transformation
» Examen transformation en Seigneur Liche
» Transformation de fruits : des opportunités à exploiter
» Chewing gum humain, bon pour l'haleine? (question sur les métamorphes et leur transformation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Sud :: Parc-
Sauter vers: