Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je ne veux pas être avec toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 30
Age : 21
MessageSujet: Je ne veux pas être avec toi   Mar 27 Déc - 18:21


Je ne veux pas être avec toi

J’essaie d’être normale, de paraître normal, de ne pas laisser Liam et sa stupide bande m’atteindre. J’essaie de sourire, d’être la même personne et seulement lorsque je suis enfin seule, je me permets de craquer. J’aurais pensé qu’il me ficherait la paix après avoir eu ce qu’il voulait, qu’il m’oublierait, comme toutes les autres filles avec lesquelles il a couché. Sauf qu’il est toujours là, toujours à me chercher, toujours à m’envoyer des messages, toujours à me proposer des sorties, comme si rien ne s’était passé. Stupide Liam ! J’aimerais réellement pouvoir lui faire regretter et en même temps j’aimerais juste pouvoir oublier. Mais comment faire lorsqu’il me le rappelle sans cesse ? Que ce soit à travers des sous-entendus, des regards, des messages. Je soupçonne Liam d’avoir des photos de mon corps, peut-être même une vidéo. Je continue de lui tenir tête malgré tout, mais je redoute le jour où il pourrait les utiliser contre moi.

Une soirée est prévue à l’académie, une petite fête entre moroïs. J’aurais préféré qu’on ne pense pas à m’inviter, ça m’aurait évité d’avoir à trouver une excuse pour ne pas y aller. Je prétends être malade, de toute façon je n’ai pas spécialement bonne mine ces derniers jours alors personne ne se doutera d’un mensonge. Le problème c’est que je n’arrive pas non plus à dormir, les insomnies ne me quittent plus ces derniers jours et je commence à en avoir marre de tourner dans mon lit. Qu’est-ce que je fais alors ? Option une : allez à cette fête. Hors de question. Option deux : quitter l’académie et trouver quelque chose à faire. Ça risque d’être compliqué de passer outre les gardiens. Option trois : regarder un film. Disons qu’il s’agit de la plus faisable.

J’enfile un long gilet par-dessus le débardeur et le short que je porte comme pyjama, bon c’est assez découvert mais pourquoi prendre la peine de vraiment m’habiller alors que je ne devrais croiser personne ? Le gilet suffira de toute façon. Je me faufile jusqu’à l’étage des salles de classe, évitant de passer par l’aile qui mène à la fête. Pourquoi une salle de classe ? Parce qu’ils ont des rétroprojecteurs et que c’est tout de même plus sympa de voir un film projeté sur un mur que sur le minable écran qui me sert d’ordinateur. Vous vous attendez probablement à ce que je regarde un bon film d’amour, mais non, je ne suis pas vraiment d’humeur à ça en ce moment, en revanche un bon film d’horreur me tente bien plus. Quitte à ne pas dormir, autant se donner une bonne raison.

Est-ce que j’aurais dû entendre cette personne arriver ? Probablement, mais j’étais trop concentrée sur le film. Est-ce que c’est un dhampir venu me dire que je n’ai pas à me trouver ici ? Ou bien un moroï venu m’emmerder ? Moroï on dirait. Ryan Zeklos. Evidemment fallait que ça me tombe dessus. Est-ce que tu es seul cette fois ou est-ce que ton meilleur pote est collé à tes basques ? Seul on dirait, c’est tout de même un minimum rassurant, de ne pas avoir à affronter Liam encore une fois. Le film continue toujours de tourner mais mon regard ne quitte plus celui de Ryan, jusqu’à ce que je me rende compte que mon gilet est ouvert. Je détourne brièvement mon regard du sien lorsque je croise mon gilet en même temps que mes bras sous ma poitrine.

- Qu’est-ce qu’il y a ? Tu t’es perdu ? La fête n'est pas ici.

Mon ton est froid, mais en même temps ça ne m’avancerait à rien de jouer les gentilles filles avec lui. J’ai tenté une fois de vous accepter, de vous faire confiance, de ne plus me méfier de vous. J’ai baissé la garde une seule fois et vous me l’avez fait regretter, alors ne compte pas sur moi pour commettre de nouveau une telle erreur.

- Va-t’en Ryan, va donc rejoindre tes potes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Mar 27 Déc - 19:55


Je ne veux pas être avec toi

Une petite fête, qui s'organise à l'académie, c'est le genre d'initiative qu'on n'ignore pas, encore moins quelqu'un comme moi. Oui, je sais, j'ai de sacré problème sur le dos, alors je devrais éviter les fêtes, l'alcool, la drogue, et ce qui s'en suit, mais vous comprendrez que c'est au dessus de mes forces. Si je ne profite pas de ma jeunesse aujourd'hui, quand est-ce que je pourrais le faire ? Quand on sera parvenu à me mettre la main, et que je me retrouverais enfermé ? Non, se sera trop tard pour moi, alors je me dois d'en profiter jusque là, et cela commence par participer à toutes les fêtes que je peux. Alors, celle-là ne fera pas exception. J'ai beau ignorer qui en est l'auteur, je n'en ai pas besoin de toute façon, pour m'inviter à la fête. Soyons honnête, personne ne nous refuse l'entrer, c'est même d'avantage une fête réussi, que d'avoir notre groupe, qui participe. Petite touche personnelle, j'ai même fais en sorte, que drogue, et alcool ne manque pas. Quand on est un consommateur récurant, comme moi, on a aucun mal, à avoir les bons contacts, pour se faire fournir, pour ce genre de petite fête. A vrai dire, ce qui est complexe, dans l'histoire, c'est de parvenir à faire entrer la drogue, mais les gardiens sont loin d'être aussi vaillant qu'ils prétendent.. Alors ce soir, cela ne manquera pas, bien au contraire. Cela promet donc une soirée, haute en couleur, et où l'ennui ne sera pas au rendez-vous. De toute façon, ennui, et fête, cela ne va pas ensemble. Pour peu que l'on s'engage dans l'animation de la fête, on ne peut pas s'ennuyer.

L'élégance, à faire preuve pour une fête de ce genre, est bien différente de celle que l'on m'obligeait à avoir, à la cours. En faite, c'est assez simple, pourvu que l'on ne se ramène pas avec un jogging boueux, c'est bon. Alors pour la soirée, j'ai juste opté pour un jean déchiré aux genoux, et une chemise noire. Ne dit-on pas que le noir, fait plus sombre, plus mystérieux ? J'en suis un grand mystérieux, cela dépend juste des domaines. En ce qui concerne les femmes, non, je n'ai pas vraiment de jardin secret, à quoi bon. Tous voudrait se fixer avec une femme pour toujours, pourquoi faire ce genre de chose, lorsque l'on peut en avoir une différente, plus surprenante, chaque soir ? Oui, de mon point de vu, les adultes sont assez stupides, mais puisque je n'en suis pas encore arrivé là, pourquoi me prendre la tête ? Je trouverais sans doute une jolie femme, à ramener dans ma chambre ce soir. Quoi que, à force, les nanas de l'académie, commence à ne plus être très neuve, et c'est toujours les mêmes, qui reviennent.. Peut-être que je devrais envisager de préparer des fêtes en extérieur, pour avoir de nouvelle tête. Ou virer de bord, mais pour être honnête, c'est quelque chose qui ne me tente pas plus que cela, alors j'éviterais de tenter l'expérience, je crois, et me contenterait d'aller chercher en extérieur, quelques agréables compagnies. Et si certains sont du genre timide, à ne pas vouloir faire ce genre de chose, alors que leurs gardiens les surveilles, j'en ai bien rien à foutre, moi.

« Et mec, t'aurais pas vu Luna ? »

Je lève la tête, vers Liam, sans être plus étonné que cela, que lui aussi, puisse être présent. C'est normal, après tout, nous ne passons pas une fête, l'un sans l'autre, cela n'a pas le même amusement, dans le cas contraire. Quand à Luna, j'ai bien aucune idée, de l'endroit où elle pourrait être, mais en même temps, cela m'étonnerait qu'elle remette les pieds, dans une fête comme celle-là, surtout qu'elle a l'air bien au courant, de ce qu'il s'est passé la dernière fois.

« T'es encore sur elle, gros ? C'est une véritable obsession »

Et en fin de compte, je me retrouve de corvée à aller débusquer cette jeune femme. A vrai dire, je tourne à l'angle de son couloir, au même moment qu'elle sort de sa chambre, pour aller je ne sais où, ce qui fait, qu'elle ne me voit pas arriver, ni même la suivre. Je garde une certaine distance, avec elle, quand je la suis, jusqu'à la voir entrer dans une salle de classe. Sérieux ? Les femmes ont décidément quelques choses que je ne comprendrais pas, à même vouloir se rendre dans une salle de cours, lorsque ce n'est pas l'heure. Enfin, bientôt j'entends les premières paroles, d'un film, et je comprends un peu mieux la raison de sa présence ici. Alors je n'attends pas bien plus longtemps, pour entrer, et la rejoindre. On dirait que je ne suis pas très discret, puisqu'elle me repère assez vite.

« Ta présence manque, à la fête, je suis venu te chercher »

Je lui réponds, mais je ne la regarde pas, je fixe l'écran des yeux, ou plutôt, ce monstre, qui sort de l'écran, et se rapproche de nous, à pas lent, des vêtements déchiré, une tête de zombie, à faire flipper, et cauchemarder toute la nuit. Sans parler du sang, qui recouvre ces vêtements, et qui ne laisse rien présager de bon.

« Bordel de merde, j'hallucine ! Bon sang, bouge ton cul, Luna, je ne tiens pas à mourir dans une salle de classe aussi pourri »

Qu'est-ce que t'attend, pour bouger ? Qu'il t'ai mi la main dessus ? Si tu continues comme ça, ça ne va pas tarder, et je ne risque pas de me mettre en danger pour toi.


Dernière édition par Ryan Zeklos le Jeu 29 Déc - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Age : 21
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Mar 27 Déc - 22:15


Je ne veux pas être avec toi

Est-ce qu’on ne peut jamais être tranquille dans cette académie ? Sérieusement, j’ai lancé le film depuis moins de cinq minutes et je me fais déjà interrompre, j’aurais mieux fait de me contenter du petit écran de mon ordinateur finalement. A croire que plus on veut rester seule par ici et plus on a de chances de ne pas l’être. Si ça avait été une amie à moi à la limite ça ne m’aurait pas dérangé, ou même un inconnu, je lui aurais proposé de regarder ce film avec moi ! Mais Ryan... Bon sang non ! Je ne veux pas de lui ici, ni d’aucun de ses amis. Tu es venue me chercher ? Parce que tu crois sérieusement que je vais venir à cette fête ? Déjà je ne suis pas vraiment habillée, ensuite je ne suis pas non plus d’humeur, enfin et surtout je ne veux pas vous voir.

- Parce que tu crois que je vais y aller avec toi ?

J’ai presque envie de lui rire au nez, mais ça c’est avant qu’il ne se mette à s’exciter tout seul et péter les plombs. Sérieusement, c’est quoi leur problème à ces hommes ? Ce n’est pas toi qui hallucine Ryan, je crois que c’est moi. J’hallucine de te voir péter les plombs comme ça tout ça parce que je ne vais pas à cette fête et tu crois que c’est en étant vulgaire que je vais te suivre ? Ces mecs ne comprennent décidément rien. J’admets en revanche ne pas saisir la fin de sa phrase. Mourir dans une salle pourrie ? Oui, Ryan a décidément de gros soucis, mais c’est moi qui deviendrais son plus gros problème ce soir, parce qu’il est littéralement entrain de gâcher mon film. Je me lève de ma place et attrape la télécommande pour mettre le film sur pause avant de reposer mon regard sur Ryan.

- C’est quoi ton problème au juste ? Tu crois qu’en me disant de bouger mon cul je vais venir avec toi ? Tu crois qu’en essayant de me faire peur avec tes idioties je vais te suivre ?

Oui, quel est ton problème avec moi ce soir ? J’ai déjà bien assez à faire comme ça de me coltiner Liam, alors par pitié n’en rajoute pas. Je vais devoir relancer le film au début à cause de toi, j’ai manqué la moitié des dialogues et la première scène d’action. Merci Ryan ! C’est sûr que je peux toujours compter sur vous pour me gâcher mes soirées !

- Tu sais, je commençais vraiment à vous apprécier, avant que vous ne fassiez tout foirer. Maintenant retourne voir Liam, il doit sans doute s’inquiéter que son ombre ne soit plus derrière lui.

Oui je ne suis peut-être pas une combattante mais personne ne pourra nier que je suis une femme de caractère. Après tout c’est à cause de ça que Liam m’a absolument voulu au départ. J’aurais sans doute mieux fait de me taire ce jour-là plutôt que de vouloir défendre à tout prix mon amie, même si au fond je ne peux pas non plus le regretter, j’ai vraiment détesté comment Liam l’avait traité. Et toi Ryan, qu’aimes-tu chez Liam ? Pourquoi rester avec lui ? Comment as-tu pu devenir ami avec une telle personne ? Au fond c’est idiot que je me pose la question alors que la réponse est évidente, vous êtes pareil, voilà pourquoi vous vous entendez si bien. Je détourne mon regard du sien et remets le film en route. Je n’ai même pas envie de le remettre au début, en réalité je n’ai même plus envie de le voir grâce à lui, mais je préfère toujours ça plutôt que de continuer à discuter avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Jeu 29 Déc - 19:09


Je ne veux pas être avec toi

Est-ce que c'est une mauvaise tache, de devoir aller chercher Luna ? Ça va, j'ai déjà connu pire. Mine de rien, cette nana, je l'aime bien, et même s'il me semble qu'elle, nous porte pas dans son cœur, depuis notre dernière fête ensemble, je ne peux qu'apprécier son caractère. Je me demande ce qu'elle se rappelle, de sa dernière fête. Est-ce qu'elle sait avec exactitude, ce qui s'est passé, ou est-ce juste quelques vagues souvenirs, peut-être même des suppositions ? Et ce con de Liam, qui n'a même pas prétendu l'innocente. J'adore ce gars, mais des fois, je me demande ce qui lui passe par la tête. Ce n'est pas comme s'il risquait de s'attirer de gros problème, si jamais Luna décide de parler à quelqu'un. Enfin, cela ne me concerne pas, dans le pire des cas, je risque d'avoir quelques problèmes avec la drogue, que j'ai fais circulé, et que je lui ai transmise, rien de plus. Ce n'est pas moi que les véritables soucis concerne. Donc à lui de se débrouiller avec ça. J'étais son pote, jusqu'à une certaine limite, je n'allais pas tomber avec lui, juste pour une amitié. Enfin, je ne prends pas bien longtemps à trouver Luna. La fête, c'est de l'autre côté, ma belle, tu te trompes. Quoi que, tu ne m'as pas l'air vêtu comme si tu avais l'intention de te rendre à une fête, ça me semble une évidence. Ce n'est pas pour autant que je ne ferais pas en sorte de te tirer jusqu'à là-bas. Je ne compte pas me faire détruire par Liam, parce que je ne t'aurais pas ramener avec moi. Alors je suis peut-être un véritable connard, mais même s'il faut que je te tire de force, jusqu'à là-bas, je n'hésiterais pas, alors je serais toi, je coopérerais.

Je rentre dans la pièce, et elle ne met pas bien longtemps à me repérer, c'est une bonne chose, on ne perdra pas de temps avec ça. Sérieux, Luna, comment fais-tu pour préférer un stupide film, à une fête, organisé par nos soins ? Bon d'accord, elle n'a pas entièrement été organisé par nos soins, mais ce n'est pas bien grave, beaucoup de chose viennent de nous, ce qui signifie, que d'une manière ou d'une autre, grâce à nous, cette fête sera réussi, et que tu ne peux décidément pas la louper.

« Je t'en pris, Luna, ne fais pas ta difficile. Je suis un cavalier plus que charmant, quand même »

N'importe quelle femme, apprécierait d'être à mon bras, toi, je viens te chercher, de moi-même, sans même que tu n'es à demandé, et tu arrives encore à te plaindre. Franchement, je n'arrive pas à te suivre. Sauf que j'ai eu la mauvaise idée de détourner mon regard d'elle, pour le porter sur ce film, et je n'ai pas pu m'empêcher de voir, ce monstre, qui en sort, prêt à venir nous bouffer. Putain, décidément Luna, tu regardes des trucs bien dégueulasse. Et c'est pour ce genre de truc, que tu dis non à ma compagnie ? Je te comprends encore moins. Par contre, si tu ne veux pas te faire bouffer, va falloir bouger ton cul, et vite, parce que je ne crois pas qu'il prendra bien longtemps, pour arriver jusqu'à nous. D'accord, c'est un zombie, il n'est pas très en forme, mais je ne crois pas que c'est quelques marches,, qui lui poseront une véritable difficulté. Sérieux, tu crois que j'ai que ça à faire ? Me foutre de ta gueule ? Je dois admettre qu'en temps normal, c'est un passe temps assez agréable, mais pas ce soir, pas alors qu'on va se faire bouffer. Qu'est-ce qui va pas chez toi, est-ce que tu es bigleuse ?

« Aurais-je fendu ton petit cœur de princesse inaccessible ? Milles excuse, princesse, maintenant, bouges tes fesses »

C'est plus poli ? Peut-être que cela te conviendra ? Non, on dirait pas, puisque tu es prête à regarder ton film, comme si de rien n'était. Non mais là, je vais vraiment finir par croire que tu as de la merde dans les yeux, Luna, c'est pas possible autrement. Tu as de la chance que je t'aime bien, sinon, je n'aurais même pas regarder en arrière, et je t'aurais laisser crever. Je dévale les escaliers, pour attraper son bras, et l'entraîner avec moi, jusqu'à la porte. Une porte qui ne s'ouvre pas, malgré toutes mes tentatives acharnées sur la poignée. Je tape même contre la porte, réflexe désespérer, mais avec un zombie à nos trousses, vous pouvez comprendre ? Je me retourne, pour découvrir que la scène se déroule exactement de la même manière dans le film.

« Putain, manquait plus que ça, se retrouver piégé dans le film. Et dire que j'étais tranquille, à une fête bien agréable. J'aurais dû te laisser crever toute seule avec ton zombie »

Ou alors, j'aurais du dire à Liam de se démerder, et de venir te chercher lui-même, après tout, c'est lui qui voulait te voir, pas moi. Et ce putain de zombie qui s'approche toujours plus. J'entraîne Luna, à l'autre bout de la pièce, cette fois. On s'éloigne de la porte, mais de toute façon, puisque nous ne pouvons pas l'ouvrir, à quoi cela nous sert, d'être proche d'elle ?

« C'était ton idée, de regarder ce film pourri, j'espère que tu as une idée, pour nous tirer de là »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Age : 21
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Ven 30 Déc - 0:42


Je ne veux pas être avec toi

Je rêve, achevez-moi, ou achevez-le plutôt, car si je le fais moi-même je risque de le tuer dans d’atroces souffrances. Oui c’est bien moi qui dis ça, mais au fond en serais-je réellement capable ? Vous savez bien que non, même si parfois j’essaie d’y croire. Est-ce que Ryan se moque de moi ? Parce que c’est concrètement l’impression qu’il me donne. Les hommes sont-ils donc tous sourds dans cette académie ou seulement ceux que je côtoie ? Non Ryan, je ne serais pas ta cavalière, va donc te trouver une autre princesse à séduire, car moi je serais plutôt celle qui te donnera un coup de poing. Certes ça me fera probablement plus mal qu’à toi, mais ne rigole pas trop, j’ai appris à donner de sacrés droite !

- Va donc en séduire une autre avec ton charme infaillible Ryan.

Allez, oust, du vent ! Et laisse-moi regarder mon film maintenant. Non ? Toujours pas ? Sérieusement vous êtes de sacrés chieurs dans cette bande, dans mes souvenirs tu étais moins pénible. J’essaie de me concentrer sur le film et l’ignorer mais non, Ryan continue de jouer au plus malin. Finalement peut-être que je vais bel et bien m’initier au meurtre s’il continue. Je réponds à sa réplique par un doigt d’honneur avant de me remettre à l’ignorer, mais Ryan est décidément en forme ce soir puisqu’il a apparemment choisi de ne pas me lâcher. Il m’attrape de force et me tire avec lui, et soyons honnête, ma minable force ne me permet pas de le repousser. A quoi est-ce que tu joues Ryan ? Ou est-ce que tu vas comme ça ? Et c’est quoi ton problème au juste avec ce film ?

Je commence un peu à m’inquiéter lorsque je le vois taper contre la porte avec véracité. Est-ce qu’il y aurait réellement un danger que je ne verrais pas ? Impossible, nos ennemis ne peuvent pas entrer ici, alors quoi ? Un zombie ? Ma panique redescend. D’accord, j’ai compris, il se fou de ma gueule cette fois c’est sûr. Je commence à en avoir sérieusement marre de lui, alors à peine a-t-il le temps de terminer sa phrase que je me place en face de lui et que ma main vole contre sa joue. Faut dire que tu ne l’as pas volé Ryan, et peut-être que maintenant ça te fera redescendre, parce que je crois que tu as pris un peu trop de drogue ce soir pour halluciner à ce point.

- Est-ce que cette gifle t’a suffi à redescendre ou il t’en faut une autre ? Parce que je pourrais faire ça toute la nuit, si ça me permet de ne plus t’entendre délirer à propos d’un zombie qui nous poursuit.

Je ne suis pas douce avec lui, pourquoi le serais-je de toute façon ? Ryan est devenu mon ennemi au même titre que Liam, au même titre que toute leur bande. Est-ce que ça t’amuse de te droguer Ryan ? Est-ce que ça t’amuse de droguer les autres ? Continue donc de te détruire la santé mais ne vient pas pourrir mes soirées avec tes délires de dégénéré. Ou alors c’était un pari ? Un jeu ? Allez savoir avec eux. Est-ce qu’il y a une caméra cachée quelque part ? On dirait que non, tant mieux pour toi je suppose, ça t’évitera que tout le monde puisse voir cette gifle que tu t’es reçu.

- La drogue ne te réussit vraiment plus Ryan, tu devrais penser à arrêter.

Oui, même si je pense que c’est ton problème, je ne peux m’empêcher de te glisser ce conseil, parce qu’au fond je n’aime pas voir des gens se détruire. C’est idiot, j’aimerais être celle qui te détruise et en même je n’ai pas envie de voir ça. Tu vois, finalement même pour ma propre vengeance je ne suis pas très douée, on dirait que ce genre de choses ce n’est pas fait pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Ven 30 Déc - 12:11


Je ne veux pas être avec toi

Est-ce que je devrais partir, et te laisser là ? Après tout, Liam ne pourra pas m'en vouloir, j'aurais essayé, et il est assez bien placé pour connaître ton caractère, de ce que j'ai entendu dire, de sa bouche, comme celle des autres, il a eu certains avant goût de ta manière haute en couleur de te défendre. Je n'en ai jamais fais les frais, et je préférerais éviter, si tu veux bien, si tu pouvais juste arrêter de te plaindre pour rien, et juste me suivre, ça nous arrangerait tous. Après tout, je me fiche pas mal de comment tu occuperas ta soirée, une fois à la fête, la seule chose que je veux, c'est que tu me suives. Ce n'est pas bien compliqué, si ? Tu pourras retrouver tes amis, une fois là-bas, je m'en fiche pas mal, ça pourrait même être amusant, de voir Liam se prendre un râteau, encore une fois, alors arrête un peu avec ton cinéma.

« Au moins tu reconnais que j'ai un charme infaillible, c'est un grand pas »

Ça change des « vous êtes tous des connards » que j'entends régulièrement, de la bouche de pas mal de fille. Lorsque vous aurez compris que j'en ai rien a foutre, de ces vous pensez, vous pourrez utiliser votre salive à des fins plus agréable. Mais de toute façon, nous avons pas l'occasion de parlementer à ce sujet très longtemps, puisque nous sommes littéralement en train de nous faire attaquer par un zombie, et le pire, c'est qu'elle ne s'en rend même pas compte. Par pitiez, réveillez là. Elle se fout de ma gueule, c'est juste pas possible qu'elle ne se rende pas compte de se mort vivant, qui approche. Encore heureux que tu es choisi un film de zombie, et que ces créatures ne semblent pas être très rapide, qu'est-ce qu'on aurait fais contre un vampire hein ? Mais la prochaine fois, lorsqu'il te prend l'envie de te faire une virée nocturne en salle de cours, pour voir une film, choisi un film à l'eau de rose, du genre « Roméo et Juliette » Ça devrait être bien moins dangereux. Quoi que là encore, je ne pourrais rien promettre, tu sembles être un véritable aimant à problème, ma pauvre fille. Tu sais qu'avec un autre que moi, tu aurais pu crevé ici. Tous n'aurait pas fais l'effort de venir te chercher. Certains se seraient juste cassé, pour sauver leur peau. Moi je pense quand même un minimum à toi, alors je t'en pris, la prochaine fois, tu pourras être un peu plus aimable avec moi. Je m'acharne après cette porte, mais rien à faire, peu importe ma force, j'ai l'impression que cette porte est bloqué, et lorsque je vois que la même scène se déroule dans le film, cela ne me rassure vraiment pas. Putain, et dire que je pourrais être à une fête génialissime, et je vais me retrouver à crever, dans une salle de cours pourave, à cause d'elle. Je prends une claque, violente, qui me fait reporter mon regard sur Luna. Putain, mais qu'est-ce qui te prend, tu ne crois pas que nous sommes déjà assez dans la merde, comme ça, sans en rajouter.

« Est-ce que j'ai l'air de rire, Luna ? »

Je veux bien croire que je fais de salle blague, mais est-ce que ça à l'air d'en être une. Sérieux, comment est-ce que tu fais pour ne pas le voir ? Moi, je ne vois que ça, que lui. Enfin regarde un peu devant toi, Luna, tu ne peux pas le louper. Je suis sur que si tu prenais un peu attention à ce qui t'entoure, au lieu de juste me voir comme un gros connard, qui fait des blagues pourri, tu te rendrais compte que je ne rigole pas, et que nous sommes vraiment en danger. Enfin, bientôt, nous ne le serons plus, puisque nous serons morts.

« Dis-moi que tu as déjà vu ce film, et qu'il ne finisse pas dévorer par ce zombie ? »

A moins que l'on arrive à déjouer leurs plans ? Peut-être qu'en utilisant nos pouvoirs, on pourrait faire quelque chose, pour nous garder en vie. Petit problème, je n'ai pas un super contrôle, sur mon pouvoir, et je crois que pour toi, c'est la même. Mais est-ce que nous avons d'autre choix ? J'essaie de ne pas céder à la panique, me concentrer, sur ce zombie, qui nous poursuit encore. Le sol se met à trembler, légèrement, au début, puis avec plus d'intensité. Je suis même obligé de me tenir au mur, pour ne pas tomber. Je ne savais même pas être capable d'une chose pareille, mais cela à au moins l'effet de faire tomber les chaises, et les tables, qui empêcheront au moins cette créature de venir trop vite jusqu'à nous.

« Et pour ton info, je n'ai rien consommer ce soir, je n'en ai pas eu l'occasion, avant de venir te chercher. Sans déconner, Luna, est-ce que tu penses que je pourrais me foutre de ta gueule, sur quelque chose d'aussi importante ? Je délire peut-être aussi, quand cette porte ne s'ouvre pas, alors qu'aucun de nous deux ne la verrouillée ? »

Je l'admets facilement, je suis un gros con, avec des blagues pourri, pour faire flipper les gens, voir les humilier, mais tu peux me croire, je ne rigole pas, ce soir, alors tu ferais bien de réagir un peu. C'est vrai, je devrais peut-être me poser des questions, sur la raison pour laquelle, elle, elle ne panique pas, mais au vu de la situation, vous comprendrez que c'est le dernier de mes soucis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Age : 21
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Ven 30 Déc - 13:29


Je ne veux pas être avec toi

Je me maudis de ne pas être restée dans ma chambre, au moins je n’aurais pas été dérangée. Quoi que, avec eux c’est vite dit, je suis pratiquement sûre que Ryan aurait été capable de débarquer dans ma chambre et me réveiller au beau milieu de mon sommeil. C’est fou ce qu’ils peuvent me taper sur le système ces hommes ! Et en plus ils ne comprennent pas l’ironie, bah bien sûr. Je roule des yeux face à sa remarque on ne peut plus prétentieuse, cette fois j’abandonne, je vais juste continuer de regarder mon film et tant pis s’il reste là. Après tout ce n’est pas mon problème s’il veut rater sa soirée. Ce qui est mon problème en revanche, c’est lorsqu’il vient gâcher la mienne et c’est exactement ce qu’il est en train de faire en me tirant par le bras. Bon sang Ryan mais il faut vraiment que tu te calmes ! Et j’aimerais mieux que tu ne me touches pas d’ailleurs.

Je finis par en avoir marre de son comportement, alors je me dégage de sa prise et je ne retiens pas ma main de voler contre sa joue. Et maintenant Ryan, est-ce que ça t’amuse toujours ? On dirait, puisqu’il n’en démord pas. Tu as un sérieux problème avec ce film, faut croire que les hommes sont bien pire que les femmes lorsqu’ils regardent des films d’horreur, en tous cas ici c’est Ryan qu’il faut réconforter, lui qui se prend pour un macho, je trouve ça bien ridicule. Est-ce que dans le film ils finissent dévorer par le zombie ? Dans cette scène oui, évidemment puisque c’est l’une des premières et qu’il s’agit de seconds rôles ! Es-tu vraiment sûr de ne pas avoir consommé Ryan ? Parce que j’ai de sérieux doutes à ce sujet, mais soit, puisque ça t’amuse alors je vais rentrer dans ton jeu, mais uniquement pour cette fois.

- Ok, je sais ce qu’il se passe Ryan, dans le film il y a certaines personnes qui sont plus vulnérables parce qu’elles ne peuvent pas voir les zombies. Tu le vois, je ne le vois pas, alors il va falloir coopérer.

Est-ce que c’est vrai ? Absolument pas, les zombies sont déjà assez dangereux comme ça alors si en plus on ne peut pas les voir, survivre risque d’être d’autant plus compliqué. Sauf que j’ai une longueur d’avance sur toi Ryan, je connais le film et pas toi, même si là je viens d’inventer. Je m’écarte de lui pour attraper une vieille chaise en bois qui est tombée et donne plusieurs coups dedans, jusqu’à en briser un morceau.

- Si tu veux qu’on survive tu as plutôt intérêt à bien m’indiquer où se trouve le zombie, sa tête surtout, c’est comme ça qu’ils meurent. Alors, tu es prêt ?

Il vaudrait mieux de toute façon puisque je m’écarte de toi direction le zombie. Je risque de passer pour une abrutie, à balancer mes bras dans le vent et tuer un zombie qui n’existe pas mais vous savez quoi ? Je suis prête à me ridiculiser si c’est pour qu’il arrête enfin ses délires. Il finit par m’indiquer son emplacement, je feins même d’éviter quelques coups de griffures de zombie, autant se prêter complètement au jeu après tout. Je lève les bras, prête à abattre ce morceau de bois dans le crane invisible du zombie.

- C’est bon là ? Je suis bien positionnée ? Plus à droite ? Maintenant ? Ok !

Et j’abats le morceau de bois dans les airs en poussant un semblant de grognement, histoire de continuer à rendre ça un tant soit peu réel. Je feins ensuite de retirer le morceau de bois du crane du zombie et de reculer de quelques pas pour ne pas qu’il me tombe dessus. Sauf qu’histoire de ne pas continuer dans ce délire-là, je me dirige juste après vers le projecteur pour l’éteindre. Voilà, plus de zombie, plus de film, plus de délire morbide. Tu sais quoi Ryan ? Au final j'ai réussi à trouver ça amusant, mais autant que tu ne le saches pas, ça m'évitera d'avoir à te supporter davantage.

- Voilà, terminé, les scientifiques ont trouvé un remède, les zombies ont tous été soigné, et maintenant tu peux rejoindre tes amis pour fêter la fin de l’apocalypse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Sam 14 Jan - 19:52


Je ne veux pas être avec toi

Bordel, mais c'est quoi ce délire ? J'ai déjà vu bien des choses, je suis moroï, nous vivons dans un monde de vampire, où certain d'entre eux, cherchent à nous tuer, alors au fond, pourquoi pas autre chose ? Mais des zombies, quoi. Merde, c'est pas possible, même nous, ne pouvons pas grand chose contre eux. Peut-être, que je pourrais faire quelque chose, avec mon pouvoir, mais je ne contrôle rien, alors ça risque d'être assez dangereux. Mais alors, qu'est-ce que nous sommes censé faire, pour ne pas mourir, au juste ? Nous battre contre eux, ne servirait pas à grand chose, et si je ne me trompe pas, de tous les films que j'ai vu, à ce sujet, une simple griffure de zombie peut signifier la fin pour nous. Je ne peux pas prendre ce risque, mais ne rien faire, n'arrangera pas non plus, le problème. Est-ce que tu as un solution, Luna ? Dis-moi que tu sais, de quelle manière ce termine ce film, et qu'ils ne finissent pas dévoré ? Que ce zombie disparaît comme par magie ? Cela me semble étrange, mais pour le coup, ça m'arrangerait bien, quand même. Pourquoi est-ce que tu continues à me traiter de fou, Luna ? Ne vois-tu donc pas ce qu'il se passe ? Merde, nous allons mourir ici, et toi, tu en as rien à foutre. Es-tu folle ? Est-ce qu'il faut que je te secoue, pour que tu réagisses. Je sais pas, dis-moi ce que je suis censé faire, pour que tu te rendes compte de ce qui est en train de nous arriver, que nous sommes entre la vie et la mort.. Réagis !

Attends, qu'est-ce que tu es en train de me dire ? D'où certain d'entre nous, ne pourrions pas voir ces zombies ? Qu'est-ce qui nous serrait arrivé, si je ne les avais pas vu, non plus ? Tu regardes vraiment des films étranges, Luna. Pour notre prochaine rencontre, je te ferais une petite liste de film, qui sont très bien, et où nous ne serons pas obliger de vivre ce genre d'histoire. Coopérer, j'imagine que l'on peut faire cela, de toute façon, est-ce que l'on a vraiment le choix, si on veut rester en vie ? Je ne crois pas, alors balance ton idée. Attends, est-ce que tu es en train de me dire que tu veux te lancer dans une bagarre contre eux ? Est-ce que tu es folle, ou comment est-ce que ça se passe, dans ta tête ? Je ne veux pas dire que tu es faible, mais contre une espèce comme celle-là, est-ce que tu as véritablement, une chance, même si tu sais comment les abattre ? C'est fou, et périlleux. J'aimerais ne pas mourir ce soir, mais je préférais autant que tu gardes la vie, toi aussi. Je n'ai pas envie que l'on m'accuse de t'avoir tuer, pour une raison, ou une autre, et ils sont tellement barges, dans cette école, qu'ils en sont bien capable. Et puis, une zombie, qui voudra me croire, si je n'ai pas d'autre preuve, que ton corps ? Non, je sais ce qu'il m'arrivera, je serais contraint à voir un psychologue, comme à l'époque, je serais décrété fou, et je finirais en asile, je n'en ai pas envie, c'est pas possible. Je ne peux pas te laisser faire ça, il faut que je trouve une manière de t'en empêcher, et vite, parce que tu as l'air bien décidé à combattre ce zombie. C'est fou que tu sois plus courageuse que moi, dans cette histoire, mais est-ce que l'on peut m'en vouloir, de prendre la fuite, face à un zombie ? Non.

« Attends Luna, tu ne peux pas faire ça, tu vas mourir »

J'essaie de la retenir, mais c'est déjà perdu d'avance, elle s'est éloigné de moi, pour se jeter dans la bagarre, avec ce zombie. Je les vois ce battre, et à chaque coup que ce zombie porte, j'ai le cœur qui bondi dans ma poitrine. Merde, merde, merde. Elle va mourir, et moi, je suis incapable de faire autre chose, que de la regarder. Je lui cris de s'éloigner, de faire attention, parfois, lorsque je vois un coup arriver. Je ne veux pas que tu meurs, je veux encore moins que tu prennes un coup de griffe, parce que je crois que ce serait encore plus critique pour moi, et je n'ai pas envie de devoir me battre contre toi. Plus d'une fois, je me dis que je devrais intervenir, que je devrais l'aider, mais je trouve jamais le courage, c'est au dessus de mes forces, il faut croire que les zombies, sont ma phobie.

« Frappe-le ! Maintenant ! »

Je hurle de toutes mes forces, pour qu'elle ne loupe pas le signal, parce que j'ai bien peur que le coup suivant, puisse être mortelle. Mais heureusement, elle ne loupe pas son coup, elle-même, c'est une chance, et je vois le corps s'étaler au sol. Et bien, Luna, tu viens de me sauver la vie, j'imagine que je te suis redevable. C'est con, ce n'est même pas moi, qui me suit battu, mais j'ai comme l'impression d'avoir vécu ce combat, avec elle, je suis aussi essouffler que si j'avais moi-même porté les coups. Le film disparaît, et en quelques mots, elle me résume la fin du film, et je suis assez soulagé, de le découvrir. Au moins, si tu avais pris un mauvais coup, on aurait pu te soigner. Je m'assoie sur l'une des marches, pour reprendre mon souffle, puis enfin, je réagis, sur ce qu'il vient de se passer.

« Est-ce que tu es folle ? Tu aurais pu mourir ce soir, tu n'aurais jamais dû faire ça. Comment est-ce que j'aurais fais, si tu étais morte, hein ? Tu es inconsciente »

Je me suis redressé, pour m'approcher d'elle, et la secouer par les épaules. Non, tu ne dois sans doute pas être consciente, de ce que tu as fais, à moins que ce soit moins terrible, quand l'on ne voit pas le zombie, au moins, on ne voit pas sa laideur, j'imagine, mais ça reste quand même stupide.

« Je ne crois pas que j'ai envie de retourner à la fête, pas ce soir. Ça te gêne, que je reste avec toi, quelques minutes ? »  

Je n'ai pas envie de rester seul, et croiser l'un de ces monstres, en retournant, soit à la fête, soit dans ma chambre. Et puis, de toute façon, je suis sur que si je retourne à la fête, sans toi, je vais me faire démolir par Liam, ou alors, il me demandera ce que j'ai foutu, pendant tout ce temps, et je ne serais pas lui expliquer.

« Pourquoi est-ce que tu ne viendrais pas avec moi ? De toute façon, tu as déjà vu ce film, et puis, ça nous changerait les idées, tu ne crois pas ? Si ça peut te rassurer, je laisserais pas Liam t'approcher »

Bon, d'accord, je sais, j'ai aussi participer à ce qui t'est arrivé, j'ai ma part de responsabilité, mais tu peux bien me pardonner d'avoir voulu faire plaisir à mon pote, non ? Puis, si tu ne lui avais pas résister, les choses se seraient passé autrement. Je lui adresse un sourire, alors que j'essaie d'ouvrir la porte, et que cette fois, elle s'ouvre sans la moindre résistance.

« Ou alors, on peut juste faire la fête tous les deux, si tu veux, j'ai de quoi nous arranger une petite fête privée dans ma chambre.. Au faite, merci, de m'avoir sauver la vie »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Age : 21
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Dim 15 Jan - 17:53


Je ne veux pas être avec toi

Ryan est complètement barré, il n’y a pas à dire. Je savais déjà qu’il avait un problème mais là, c’est bien pire que la drogue. Je n’ai vraiment pas envie de jouer avec toi Ryan, mais si c’est ce qu’il faut pour que tu me fiches la paix alors soit, je peux faire une exception. Sans lui laisser le choix je pars à l’attaque de ce zombie imaginaire, n’écoutant pas ses objections, brisant une chaise pour partir au combat. D’ailleurs concernant le matériel j’espère pour toi que personne ne m’accusera car je n’ai pas envie d’avoir des problèmes à cause de tes délires morbides. Je dois dire que c’est assez hallucinant comment Ryan me décrit les actions du zombie, c’est suffisamment détaillé pour me faire presque les voir, oui presque, parce qu’il faudrait que je sois aussi folle que lui pour véritablement voir ce zombie.

A un moment donné j’hésite même à faire semblant de perdre le dessus et simuler ma mort, histoire de me foutre de lui et le faire flipper, il ne mériterait que ça après tout, mais finalement j’en arrive au moment où j’achève ce zombie et éteins le film. C’est bon, c’est terminé ? Il semblerait, puisqu’il est de nouveau capable de bouger, j’aurais quand même préféré qu’il évite de me secouer en m’hurlant dessus. Cette soirée n’aurait pas pu être pire. Enfin tu peux continuer de crier Ryan, mais personnellement moi j’ai trouvé ça amusant, surtout de te voir mortifier devant ce zombie imaginaire. Tu viens de perdre toute crédibilité avec moi, mais promis, ça restera entre nous.

- Oh si j’étais morte je me serais réveillée pour te dévorer et vu comme tu flippes j’aurais sûrement gagné.

C’était une perche facile Ryan, tu devais bien te douter que je la saisirais pour te rabaisser un peu. Faut dire que c’est assez plaisant, de remettre un macho en place et découvrir ses craintes. Au moins maintenant je saurais comment me débarrasser de toi, si ta présence m’insupporte trop. En parlant de ça, que dirais-tu de retourner à cette fête maintenant que tu es saint et sauf ? Seul, cela va sans dire. Sauf que non, monsieur veut rester encore quelques minutes avec moi. Je lâche un soupire, presque désespérée. Au fond j’aurais presque pitié de lui, mais c’est avant qu’il reprenne la parole pour me proposer de venir avec lui à cette fête. Quel est ton problème au juste ? Il y a une minute tu dis que tu n’as pas envie de retourner à cette fête et maintenant tu viens que je vienne avec toi ? Serais-tu bipolaire en plus d’être cinglé ? On dirait que j’ai touché le gros lot avec toi.

- Le mieux pour ne pas que Liam m’approche serait de ne pas aller à cette fête, d’autant que je n’ai aucune confiance en toi.

Après tout il est ton meilleur ami et jusqu’à présent je ne t’ai jamais vu lui refuser quoi que ce soit. La preuve, il t’a demandé de venir me chercher et tu t’es exécuté. Je n’irais pas à cette fête Ryan et ce n’est certainement pas toi qui m’y traineras. Je le vois ouvrir la porte qui était soit disant bloquée tout à l’heure. Mon regard reste bloqué quelques secondes dessus, vraiment Ryan, au moins je ne peux pas nier que tu es un bon acteur, car j’ai vraiment cru que cette porte était verrouillée. Enfin bref, il me propose une autre soirée plus privée, sans Liam, sans personne d’autre. Est-ce que c’est une bonne idée ? Certainement pas, mais ça me paraît quand même mieux que la fête.

- Va pour la soirée privée, mais ne te fais pas d’idées, il ne se passera rien entre nous.

Je sais que tu ne m’as rien proposé, mais autant que les choses soit claires, ce n’est pas parce que je te suis dans ta chambre que j’ai envie de coucher avec toi ou quoi que ce soit d’autre. C’est peut-être ce qu’il se passe à chaque fois que tu ramènes une fille dans ta chambre, mais va falloir que tu acceptes que je sois l’exception. Je recroise ma veste, histoire de me couvrir un peu, et passe la porte la première. De toute façon je sais où se situe sa chambre alors je n’ai pas besoin d’un guide. On y arrive rapidement et je me contente de m’installer par terre, dos au lit, attendant de voir ce qu’il entendait par : j’ai de quoi arranger une petite fête privée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   Dim 5 Fév - 19:24


Je ne veux pas être avec toi

Serais-tu en train de te foutre de moi, Luna ? Ce n'est pas très drôle, je peux t'assurer, que si tu n'as l'air de croire qu'à moitié, à ce qui s'est passé, c'est la vérité, je ne vois pas l'intérêt que j'aurais eu, à inventer toute cette histoire, surtout que cela m'a bien fais flipper. A croire que c'est drôle de ce faire attaquer par un zombie. J'aurais bien voulu te voir, toi, si t'avais été en mesure de le voir. Et puis, tu critiquais ma venue ici, mais sans moi, tu serais sans doute morte, à l'heure actuelle, puisque selon tes descriptions, tu n'es pas en mesure de voir ces monstres.. Il aurait pu te tuer, sans même que tu t'en rendes compte, et sois en mesure de te défendre. Alors tu vois, tu ne m'aimes pas, je ne peux pas te le reprocher, mais je t'ai sauvé la vie, ce soir, alors tu peux être un minimum reconnaissante, au lieu de te moquer comme tu fais, parce que je pourrais me vexer, et je suis assez rancunier, pour te dire, alors ce ne serait pas une bonne idée, que l'on entame une dispute maintenant.. Ris, si tu veux, moi, je sais ce qu'il en est, maintenant, tu serais gentille de ne pas utiliser cela contre moi, parce que là aussi, je pourrais devenir méchant, et avec ce que je sais sur toi, ce qui est arrivé, je pourrais être très méchant. Enfin, j'essaie de me calmer, sur cette soirée, de relativiser. Nous sommes en vie, et c'est l'essentiel, non ? Bon, ne comptez pas sur moi, pour admettre que c'est grâce à elle, que je suis toujours en vie, j'aurais pu le faire, si elle n'avait pas chercher à se moquer de moi, mais là ? Même pas en rêve.

Alors, je lui proposer que l'on retourne à la fête. Du moins, que je retourne à la fête, et qu'elle m'accompagne. Je fais même l'effort de lui proposer d'empêcher que Liam s'approche d'elle, mais ça n'a pas l'air de la tenter plus que ça. Tu n'es pas une femme très drôle, en faîte, Luna. Cette soirée pourrait être agréable pour toi, et tu n'es même pas capable de voir la perche que je te tends. Tu doutes peut-être de moi, parce que Liam est mon pote, mais parce qu'il est mon pote, tu devrais savoir que je le connais mieux que personne, et à partir de là, c'est très facile, de lui mettre plus d'un verre dans le nez, de détourner son attention, vers une autre femme, pour qu'il te foute la paix. Alors tu vois, tu ne me fais peut-être pas confiance, et d'une certaine façon, peut-être as-tu raison, mais là-dessus, lorsque je te dis que je peux éviter que tu sois emmerder par Liam, tu devrais me faire confiance. De toute façon, tu n'es qu'une lubie, au yeux de Liam, alors il finira vite par se désintéresser de toi. Surtout depuis qu'il a eu ce qu'il voulait de toi. Certes, pas dans les conditions qu'il veut toutes les autres femmes, mais il t'a eu quand même, ta résistance l'attire encore, mais ce ne sera plus très long, tu peux me croire. Ou alors cela signifierait qu'il a un véritable attachement pour toi, et ce n'est pas le genre de la maison, tu peux me croire. A moins qu'il change, mais je mettrais ma main à couper, que ce n'est pas possible pour Liam.

« Tu me vexes, Luna »

Ne pas avoir confiance en moi, vraiment, je ne comprends pas. Je prends même un air offusquer, mais je ne pense pas que ça la fera culpabiliser, de toute manière, alors je finis juste par lui faire une proposition différente. J'ai intérêt à ce que Liam ne l'apprenne pas, parce que je pense qu'il ne sera pas ravi que je me sois amuser avec Luna, sans lui, d'autant plus, en tête à tête alors que j'étais censé te ramener à la fête. Déjà que je vais me faire questionner demain, sur mon absence là-bas, alors je préfère autant ne pas avoir de question à ton sujet. Il ne se passera rien entre nous ? Chérie, moi, je ne suis pas comme Liam, je ne force pas, tu finiras par le demander un jour, de toi-même, je t'assure. Pour l'instant, tu me déteste, mais ça ne restera pas toujours comme ça. Toutes les femmes, finissent par craquer, toi aussi.

« C'est partie pour une soirée de folie »

Je passe derrière elle, mais finis vite par la rattraper, et passer un bras autour de son cou. Tu as accepter de faire la fête avec moi, alors il va falloir que tu supprimes cette tête, que tu tires, et que tu me le changes par un jolie sourire, sinon, je ferais en sorte, que cela arrive. Parce que fête privé, autant te dire, que ça ne rime pas avec faire du tricot. J'espère que ce n'est pas ce que tu t'attends à découvrir avec moi, parce que ça n'arrivera pas. Je déverrouille la porte de ma chambre, une fois arrivée devant celle-ci, et l'invite à entrer. Je la laisse s'installer, pendant que je fouille dans certains de mes placards, pour en sortir un carton, que je pose en face d'elle, et m'assoie à ces côtés. Dans ce carton, des bouteilles d'alcools, vodka, bière, et autres, quelques sachet de drogues, auxquels elle ne touchera pas, j'imagine, des pilules, aussi. Après tout, je ne suis pas celui qui fourni les fêtes, pour rien.

« Je te propose un jeu, pour mieux apprendre à nous connaître. Une révélation, sur nous, chacun notre tour, à l'autre de découvrir s'il s'agit d'une vérité, ou d'un mensonge. Si on se trompe, on boit, si on vise dans le mile, l'autre boit »

Alors, est-ce que tu arriveras un peu à te détendre, pour accepter mon jeu ? Ce n'est pas méchant, et tu risques rien, alors j'espère que tu vas accepter, surtout que cela nous changerait bien les idées, après la soirée catastrophique dans la salle de classe.

« Je commence facile. Je suis un moroï de sang royal »

Vrai ou faux ? Tu ne devrais pas te tromper là-dessus, c'est bien pour ça, que j'ai choisi cela, pour le premier coup, pour voir que ce n'est pas bien compliqué, et que tu peux marquer des points facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne veux pas être avec toi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne veux pas être avec toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» » Venez jouez avec moi, je ne vous ferais rien, promis... ♥ « || Demande de RP's
» Qu'est-ce que tu veux ? Va jouer ailleurs. - Lilia - Terminé.
» Tu veux faire un exposé avec moi? [PV Freyja]
» Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ?
» [Recherche] Tu veux "jouer" avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: