Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan   Jeu 16 Juin - 1:28


Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan
Gallen & Lucas

Missoula est devenu calme ces derniers temps, trop calme. Peut-être est-ce dû aux nombreuses pertes que nous avons subi. Je crois que le monde des strigoïs n’a jamais été aussi bas, s’en est presque déprimant, mais je laisse ce genre d’émotions à Lucie, moi il me reste des plans dont je dois m’occuper, toujours des plans. J’ai l’impression de ne plus avancer dernièrement, ne plus avancer ou bien échouer, je ne sais pas réellement lequel est le pire. Dans un cas je laisse mes ennemis prendre de l’avance, dans l’autre je perds. Je déteste ces deux options. Alors remue-toi Lucas, il est temps de trouver de nouvelles idées, d’orienter ton esprit vers autre chose, vers quelque chose d’encore plus grand. Que dois-je viser exactement ? C’est une question à laquelle je ne tarderais pas à trouver réponse.

« Prends-la comme bouclier, elle nous sera utile là où on va. »

Je me rapproche de cette moroï en larmes, apparemment elle est précieuse pour l’académie, c’est l’occasion de voir jusqu’à quel point même si je mise les chances de mon côté. Ils ne me tueront pas s’ils la veulent vivante et je ne pense pas me tromper sur ce dernier fait. Je glisse une lame dans sa main tremblante et plonge mon regard dans le sien pour la prendre sous mon emprise.

- Je veux que tu sois mon reflet Lana, si je survis tu survis, si je suis blessé tu es aussi blessée, si je meurs et bien, tu connais la suite. Ne lâche jamais cette lame et suis-moi en silence.

L’avantage de la contrainte, c’est qu’on peut avoir tout ce qu’on veut sans même perdre son temps à user de tortures. Simple, rapide et efficace. J’ai besoin de me rapprocher de l’académie et pour ça j’ai besoin d’elle. Je vous raconterai mon plan plus tard. Voilà une bonne vingtaine de minutes que nous traversons la forêt, mais normalement nous ne sommes plus très loin.

« Si le plan échoue on emmène la fille, on aura bien besoin de nous défouler. »

Depuis quand envisages-tu l’échec avec moi Lucie ? Je n’aime vraiment pas ça et je prends sur moi pour rester stoïque. Je me contente de l’ignorer et de poursuivre mon chemin, du moins jusqu’à ce que j’entende des bruits de combat. Je pourrais juste passer mon chemin, sauf qu’ils se trouvent justement dessus alors c’est l’occasion de voir ce qu’il s’y passe. Je me rapproche prudemment pour voir de quoi il s’agit et aperçois deux strigoïs, dont un en mauvais état, affronter un dhampir. Mon regard se perd sur ce dernier, l’air incompréhensible.

- Jay ?

Ce n’est qu’un murmure, pas assez fort pour qu’on me repère, mais j’ai besoin d’aller voir de plus près. Alors j’ai beau détester les contacts, je ne peux m’empêcher d’intervenir en faveur du dhampir lorsque le strigoï dans son dos s’approche pour lui donner un coup fatal, du moins avant que ma main ne déchire sa peau et broie son cœur. Une technique qu’Amaëlle m’a montrée une fois, même si ce n’était pas contre un membre de notre propre espèce, qui aurait cru que je l'utiliserai un jour. Le dhampir achève l’autre strigoï tout en restant sur ses gardes face à moi alors que je continue de le fixer.

- Je te connais...

Et tu devrais me connaître aussi, pourtant... Mieux je l’analyse et plus je me rends compte des différences. Ce n’est pas Jay et ça ne pourrait de toute façon pas être lui à moins qu’il ait été strigoï. La ressemblance est pourtant frappante, je dois bien le reconnaître, mais certains traits restent bien différents et me prouvent que ce n’est pas lui.

- Je me suis trompé de personne. Allons-y.

Mes mots sont adressés à Lucie et à la moroï toujours derrière moi. Je tourne le dos au dhampir sans même chercher à le tuer, ce qui ne plaît pas à Lucie mais tant pis. J’ai d’autres choses plus importantes à faire que de me lancer dans un combat avec un dhampir, d’autant que le corps à corps n’a jamais été mon fort dans un duel.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan   Dim 28 Aoû - 0:46

Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan
Gallen & Lucas

Cette ville est folle. Crazy. Barjot. Cinglé. Remplie de cinglés aussi. Si si, c’est la vérité. Bon on peut me mettre dans le lot mais je crois qu’il y en a qui sont encore plus allumés. Et pourtant faut y aller… Mais j’ai l’impression qu’on a pris tous mes cours de gardien dans le désordre, on les as mis dans un shaker et on a tout régurgité. Les alchimistes se battent, les dhampirs deviennent des couards, les moroïs changent de camps et les strigoïs épargnent des gens… Putain mais où je suis là ? Dans la dimension X ? Bah mon vieux, j’aimerais bien retrouver ma bonne vieille planète Terre. Elle était pas mal celle-là. Malgré… Bah toutes les révélations de merde de ces dernières semaines mais ça… Enfin bon !

Je continue à avancer à travers cette forêt, toujours embêté d’avoir dû laisser ma petite chérie sur le bas de la route. Si jamais quelqu’un me la pique… J’arracherais des têtes. On pourra dire adieu à cet idiot de gardien ! Ouais, je sais, le traiter d’idiot pour avoir perdu sa moroï alors que j’ai perdu mes protégés… Souvent… C’est se foutre de la gueule de l’autre… Mais au moins, je les ai perdu avec style ! Mort, puis capturé, puis capturé et oh… Une retraite stratégique. Si c’est pas mignon. J’attends de voir ça sera quoi ma prochaine tuile. Mais en attendant, je dois rattraper la tuile d’un autre et c’est pas mon dada. J’aurais préféré… Bichonné ma petite chérie. Ou dormir. Ouais dormir c’est bien aussi. C’est une activité que je ne fais pas assez. Ça me dérangerait pas du tout de la faire là maintenant. Bon peut être pas dans la forêt mais faire demi tour pour retrouver mon lit ça serait cool.

J’entends un bruit de branche qui se brise, ce qui me fait dresser l’oreille. Bon, je crois qu’il est temps d’arrêter de me perdre dans mes pensées comme un crétin… Je resserre ma prise sur ma lame avant de continuer à avancer en faisant le moins de bruits possibles. Avec de la chance, y a un crétin devant moi qui me prendra pour un écureuil. Ouais, je sais, je suis un peu trop grand pour ça… Je finis par arriver sur une trouée, presque une clairière et j’ai pas le temps de faire demi-tour ou de me remettre sous le couvert des arbres. J’ai les strigoïs en pleine vue et ils… Me vrillent du regard. Avec du sang sur les crocs. Manquerait plus que la vision laser et on se croirait dans un mauvais remake de Superman.

« Hey salut les mecs, ça farte ? »

Vu qu’ils se jettent sur moi, je suppose que ça va pas trop nan. Ou alors ça va trop bien. Allez savoir avec les Crocs-magnons. Ouais je sais, c’est pourri. Je me recule, rapidement, pour éviter des crocs un peu trop acérés et on commence un petit ballet. Pas à dire, ça danse bien un strigoï. Alors deux strigoïs ? On se fait la plus des danses de ce siècle. Bon okay j’exagère un peu. Mais faut dire qu’ils sont résistants ses cons. J’ai presque réussi à en éventrer un… Okay, pas très glamour mais à la base, je cherchais juste à le poignarder, c’est lui qui a fait le con pour se déloger ! Par contre l’autre, il est toujours en forme et je sens que je commence à ralentir. En même temps, ça doit bien faire… Sans blaguer, à peu près six ou sept minutes qu’on se bat. Et avec la vitesse des strigoïs, c’est épuisant. Vous saviez qu’un cerveau humain ne peut pas se concentrer plus de quinze minutes sur son but avant de décrocher pour quelques millièmes de secondes ou quelques secondes ? Bah je m’approche dangereusement de la limite. Parce que ouais, mon cerveau est le même que les autres : Surprise !
Je sais pas trop ce qui change mais ça change. Si en fait, je le comprends après. Je profite de la surprise de mon partenaire de danse pour le tuer et quand je fais volte-face, je vois le corps du deuxième pote à terre et un autre mec debout à sa place. Qui a un regard… Halluciné ou hallucinant ? Bonne question. Mais en tout cas des yeux rouges pas sympathiques. Sauf qu’il n’attaque pas. Ah non ! Pas encore ! Je veux ma bonne vieille Terre ! Stop à la dimension X. Et nan, je te connais pas. T’as raison, tu t’es trompé de personne. Par contre quand tu causes, je me rends compte de ta copine et… Désolé de te le dire l’ami, mais t’es avec la personne que je recherche.

« Je vais quand même devoir te piquer un peu de ton temps, l’ami. C’est cool si tu tentes pas de me tuer, ça me change. Donc je vais en profiter pour te le demander gentiment : t’aimerais pas me laisser copine la moroï sans te battre ? Nan parce que… Je connais une fille qui me tirera les oreilles si je tente pas une approche gentille avec les yeux rouges. »

Et je tiens pas à mettre Miss tentacules mentales en colère… Bon c’est aussi un bon moyen de réduire le nombre de combat… Pis merde, ce couillon m’a sauvé la vie. Donc ouais, je le connais pas. Mais je veux faire un effort de civisme. Et qui sait, ça marchera peut être ? Ouais, même les poules sans têtes, elle y croit à ça…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan   Mar 30 Aoû - 10:35


Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan
Gallen & Lucas

Il est temps de nous rapprocher de cette académie Lucie, on a des choses à découvrir, des choses à prendre. Nous sommes restés bien assez loin de nos ennemis jusqu’à aujourd’hui, maintenant on agit. Je ne peux plus les laisser prendre de l’avance, pas aussi facilement, pas contre moi, alors il est temps d’inverser la tendance. Tu es prête Lucie ? Bien sûr que tu l’es, tu attendais ce moment avec impatience. Et toi, douce moroï ? Ça ne m’étonnerait pas qu’elle éclate en sanglot dans moins de deux minutes, mais ses loopings sentimentales, ce ne sont pas mes problèmes. Alors maintenant tu vas me faire le plaisir de me suivre, car que tu le veuilles ou non, tu es sous ma contrainte à présent et tu es obligée de jouer au jeu du miroir.

On se rapproche doucement de la zone intéressante. On y serait dans moins de cinq minutes s’il n’y avait pas cette interruption. Sauf qu’interruption il y a et même si je pourrais choisir de ne pas m’y intéresser, cette personne qui se bat seule change la donne. La ressemblance est assez étonnante, surtout après toutes ces années. Le plus étrange c’est que je ne suis pas passé d’un humain à un strigoï mais à un dhampir. Y-a-t-il un lien entre Jay et ce dhampir ? Je ne peux pas ignorer la ressemblance physique, mais je dois aussi prendre en compte les autres variantes. Du moins quand j’aurais plus de temps, autrement il perdra la vie devant moi et je n’aurais pas le temps de résoudre ce mystère.

Je tue le strigoï dans son dos avant qu’il ne le fasse, broyant son cœur à main nue. Je ne suis vraiment pas un grand adepte de cette méthode, trop de contacts à mon goût, trop de salissures. Dès qu’il se meurt entre mes mains, je le relâche immédiatement, laissant son corps retomber à mes pieds et reprenant une certaine distance de sécurité. Les paroles que j’adresse ensuite au dhampir sont inutiles, irréfléchies, une perte de temps. J’essuie ma main dans un mouchoir avant de me retourner, prêts à l’abandonner et repartir avec la moroï qui continue de répéter les mêmes mouvements que moi. Puis la voix du dhampir résonne dans mon dos et me stoppe dans mon action. Je reste ainsi, immobile, dos à lui, songeant à ses paroles.

« On lui sauve la vie et il en demande plus ? Typique des dhampirs ! Tue-le Lucas, ce n’est pas Jay de toute façon, sa vie ne vaut rien. »

Penses-tu vraiment cela Lucie ? Et si on avait tort ? Et s’il avait un lien ? Je ne prendrais pas le risque de le tuer sans avoir d’abord obtenu réponses à mes questions, tu me connais pourtant bien Lucie, tu devrais t’en douter. Après plusieurs longues secondes de silence, je finis par me retourner vers le dhampir, la moroï derrière moi imitant mon action. Je reste ainsi à le regarder encore quelques secondes en silence, à le fixer avant de finalement prendre la parole.

- Contente-toi de survivre dhampir, pas de sauver des vies. J’ai besoin de cette moroï, elle vient avec moi.

Je ne te demande pas la permission de toute façon. Mes paroles ne semblent néanmoins pas lui convenir, je m’en doutais mais tant pis. Je le vois bouger, je n’attends pas de savoir ce qu’il compte faire avant de lancer une lame tout droit dans sa jambe, la moroï lançant sa propre lame à son tour. Lancé inutile de sa part puisque la lame ne touche rien d’autre que le sol. Pendant que le dhampir s’occupe de sa blessure, je ramasse la lame de la moroï pour la lui remettre entre les mains. Je ne tiens pas à ce qu’elle n’ait rien pour se blesser si jamais ce dhampir décide de jouer au plus malin.

- Pars et soigne-toi, avant que je ne change d’avis. Je te dirais où retrouver la moroï une fois que j’en aurais terminé, vivante si tu ne tentes pas de t’interposer.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les souvenirs peuvent ruiner tout un plan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan de Laurent Lamothe ; tout le monde en parle !
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: