Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comme on se retrouve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Comme on se retrouve   Sam 10 Déc - 23:10

Comme on se retrouve
Elisa & Jessy

Et voilà, les vingt-neuf jours de lune de miel sont terminés. Je ne sais pas si c’est normal que je rentre autant épuisé alors qu’il était censé s’agir de vacances, mais je suppose c’est logique au vue de ce que nous y avons vécu. Enfin, au moins nous y avons aussi passé de bons moments, et même s’ils étaient moindres, je préfère les retenir aux mauvais. La nuit est tombée depuis plus d’une heure, je ne sais pas où est passée Irina, mais je suppose que nous ne passerons pas la soirée ensemble. Sans doute est-elle allée rendre visite à son ami Lucian, ou qui sais-je. Moi ? Je regarde les noms qui figurent sur mon portable et je me rends compte que je n’ai personne à voir, personne que j’ai envie de voir. Je laisse tomber le portable sur le matelas dans un long soupire avant de passer sous la douche.

Me voilà maintenant dehors, clope à la bouche, à marcher dans les rues de Missoula sans trop savoir quoi faire. Pitoyable n’est-ce pas ? Je suis trop jeune pour n’avoir plus rien à faire de mes soirées, pour n’avoir plus personne avec qui faire la fête. Pourtant il faut voir la vérité en face, Anton et Aaron sont morts, Sebastian a quitté la ville pour aller je ne sais où, et le peu de moroïs que je fréquentais doivent probablement être planqués à l’unité. En fait la solution serait que je me fasse un nouveau cercle de fréquentations, mais honnêtement ? Je ne suis pas trop d’humeur à faire dans le sociable en ce moment.

Je sais que si je continue vers le quartier centre, je risque de tomber sur des tas de fêtes qui me plairaient à vue d’œil, qui pourraient être intéressantes. Pourtant je décide de prendre la voie qui me conduit jusqu’au parc, allez savoir pourquoi. L’endroit est désert, comme je m’y attendais, et je me pose simplement sur l’herbe, allumant une nouvelle clope en regardant le ciel. C’est merdique en fait, de s’allonger là et de regarder les étoiles. Sérieusement, qui aime faire ça ? Même pas une minute que je suis là et je me fais déjà chier. Non, je vais peut-être reprendre la voie qui mène aux fêtes finalement. Enfin ça va dépendre de si mes vêtements finissent ou non tâchés de sang. Je me redresse lorsque j’aperçois ce strigoï me fixer. Il a l’air blessé, mais surtout assoiffé. Fait chier, je commence à en avoir marre qu’on me regarde avec des yeux meurtriers.

- Mon pote, si tu veux survivre à cette soirée va falloir te trouver un autre casse-croûte. Crois-moi je suis pas digestif, j’ai tendance à faire flamber les intestins.

Pourtant il ne dit toujours rien et se contente de foncer tout droit sur moi. Désolé mon gars, mais je t’avais prévenu et comme je n’ai pas de pieu sur moi... Bah tu vas sacrément souffrir. Je ne lui laisse pas le temps de m’atteindre, je me sers de la faible flamme qui me sert à fumer ma cigarette pour l’agrandir et l’envoyer tout droit sur lui avec l’image d’un dragon qui vient l’encercler puis le dévorer. Quitte à tuer, autant rendre ça joli. Il se met à hurler de toutes ses forces, ce qui pourrait certainement attirer l’attention ici.

- Merde ferme-là et contente-toi de mourir vite.


En fait je ne sais même pas pourquoi je dis ça, à la place je me concentre seulement pour rendre les flammes beaucoup plus chaudes et il ne tarde pas à devenir poussière. Le feu disparaît petit à petit, et au fond je ne suis même pas étonné d’apercevoir Elisa juste derrière. On dirait que tu m’as retrouvé beauté, ça faisait un moment. Est-ce que je t’ai manqué ? Je suis sûr que tu rêverais de me déchirer encore mes vêtements.

- Alors quoi, c’était un autre test ou tu n’es plus capable d’arrêter les strigoïs comme une grande ?

Je suis piquant dans mes mots, mais après tout ne le mérite-t-elle pas ? Elle devrait déjà s’estimer heureuse que je ne tente pas de la cramer. Peut-être que je changerais d’avis d’ailleurs, nous verrons. Je sors une nouvelle clope, puisque l’ancienne est foutue. Ouais je sais, je fume beaucoup trop, mais après tout on s’en fou, non ? Puisque bientôt je serais immortel. J’allume ma clope et range mon briquet dans ma poche avant de reporter mon regard sur elle.

- Avant de me dire que tu as l’intention de me ramener à l’unité ou une connerie dans le genre, tu devrais plutôt me proposer un verre. Je suppose que tu me dois bien ça.

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Messages : 67
Age : 33
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve   Dim 11 Déc - 0:39



Comme on se retrouve

Je perds du temps, sur un nombre incalculable de chose inutile, mais que voulez-vous, je suis ce genre de femme, parfois un peu nostalgique, qui aime bien s’assurer de la bonne évolution de ces anciennes proies. Bien que je ne puisse pas tous, les considérer comme proie, Jessy le premier.. A dire vrai, je ne serais même pas dans quelle catégorie le mettre, d’une certaine manière, je me suis montré bien plus dure avec lui, que j’ai pu l’être avec n’importe quel autre moroï, mais bon, vous me voyez faire preuve de tendresse envers Jessy ? Pas possible.. J’ai aussi compris que c’était la seule façon de procéder avec lui, car si je montrais la moindre faiblesse, il n’hésitait pas à en profiter, alors je ne pouvais pas me laisser marcher sur les pieds .. Sa sortie c’est faite plus vite que je ne l’aurais imaginer, mais je devais bien admette qu’il avait fais un certaine nombre de progrès, et puis, Jessy n’est pas du genre à rester enfermer, alors ce n’était pas la solution sur du long terme. Mais aujourd’hui, je me devais de prendre des nouvelles de lui, de m’assurer que toutes nos mésaventures n’avaient pas été inutile. Est-ce que ta mauvaise personnalité fait encore des ravages, ou est-ce que tu parviens à la contrôler ? J’admets que j’ai toujours été curieuse de me retrouver face à elle, quelque chose, m’intrigue, chez toi, lorsque ton mauvais côté prend le contrôle, mais je ne serais pas cruel, au point de provoquer ce côté, si tu parviens à mener une vie normale, sans agitation. Nous verrons bien, de quelle manière se déroulera notre rencontre. En attendant, j’ai u défi pour toi, et j’espère que tu seras le relever de manière un peu plus direct que la première fois.

J’ai fais en sorte qu’on trouve sa trace, histoire que je puisse lui mettre la main dessus et grâce au GPS insérer dans le camion, je les suivis, jusqu’au parc, un coin tranquille, que je découvre vide, et qui me permettra de passer à l’action. Je gare le camion pas trop loin, parce que c’est quand même risquer, le Strigoï incontrôlable, et attacher à l’arrière est pour Jessy, et je ne souhaite pas qu’il s’échappe ailleurs. Ce serait de mauvais augure, surtout que je n’ai prévenu personne de mon plan, et donc, si quelque chose avec ce vampire dérape, je risque de perdre ma place, mais ça vaut le coup de prendre le risque, surtout qu’avec quelque indication, un peu de sang agiter sous son nez, et une façon très claire de lui faire comprendre que je ne suis pas le bon repas, son premier repas, et de chercher de quoi bouffer au plus proche, et au meilleur, un moroï est idéal pour lui. Je reste en retrait, et j’observe l’échange. On dirait que t’es quelques séances à l’unité ont vraiment porté leurs fruits, pour que tu restes calmes, même face à un Strigoï qui souhaite te bouffer. Je suis moins déçu que la première fois, je vois que cette fois, tu réagis avant que ce vampire te saute à la gorge, c’est pas mal, tu as fais des progrès, mais c’est encore lent.. Je vois le vampire partir en feu, et alors, je m’approche de Jessy. Encore heureux que nous soyons seuls à des kilomètres à la ronde, parce que vu le bruit de ton mort qui crame, tu aurais déjà été repéré.

« Un autre test passé avec brio, une nouvelle victoire, ça commence à en faire pas mal, peut-être que tu es fin prêt à te battre contre moi »

Mais ce n’est pas pour cela que je suis là, nous n’aurons donc pas à nous battre ce soir. Je suppose que tu aimerais savoir pourquoi je suis ici, ce que je compte faire de toi. J’aurais pu te ramener à l’unité, mais ce n’est pas mon intention, si cela avait été le but, je t’aurais retrouver depuis bien longtemps, et je ne t’aurais pas laisser le choix, je ne me serais pas amuser à mettre cette petite mise en scène en place. A ton avis, pour qu’elle raison est-ce que je peux être là ? Un verre, me semble une bonne dire, malheureusement, je n’ai pas envie que l’on se retrouve sous quelques regards curieux, alors ce n’est pas aujourd’hui que je t’offrirais ton verre, peut-être un de ces jours. A moins que tu m’amène chez toi, mais je suppose que tu tiens à ce que cela reste secret, que l’on ne prenne pas ta femme pour cible, bien que je n’aurais pas de mal à trouver l’adresse, si je le voulais, j’espère que tu en as conscience, que tu es toujours dans notre ligne de mire, et que l’on pourrait te tomber dessus à n’importe quel moment.

« Ta femme va bien, j’espère ? Est-ce que toutes ces légendes sont véritables ? Est-ce l’amour fou, les premières semaines, un véritable partage, des moments magnifiques, et inoubliables ? »

Pas que cela m’intéresse, les mariages, ce n’est pas mon truc, et je ne crois même pas que je participerais à l’un d’eux, peu importe mon rôle dans celui-ci. Alors, qu’attend-tu pour répondre à ma question ? Profites-en, je suis sympa, je ne prononce aucune menace, je cherches juste à me renseigner, alors saisis la perché. As-tu toujours  ce même caractère, Jessy ? Tes piques mordante ? Sache que je n’ai pas perdu de ma reparti non plus, alors attention à cette soirée, je ne voudrais pas avoir a t’humilier en public comme je l’ai fais à l’unité. Tu en prendrais bien plus pour ton ego.

« Le seul verre que je pourrais t’offrir, est une gorgée direct à mon cou »

Je n’ai pas peur que tu puisses retourner cela contre moi, à moins de vouloir te transformer de cette manière, tu ne pourras pas vider mon corps de tout mon sang, alors c’est une proposition qui ne m’effraie pas.

« Je ne suis pas ici pour ta ramener à l’unité, Jessy. Ta place n’est pas là-bas ! Est-ce que je pourrais de nouveau espérer rencontrer l’autre Jessy, ou en ai-je fini avec lui ? »

J’aimerais bien en avoir l’occasion, mais je suis presque certain, que même s’en cela, tu peux t’avérer très intéressant. J’observe les alentours, la nuit, tombée depuis un certain temps, puis à nouveau Jessy, un air assez interrogatif sur le visage..

«  Ça ne ressemble pas à Jessy, cette solitude, au beau milieu d’un parc, j’aurais presque de la peine pour toi »

_________________


Sous peu, tes barrières, je briserais, sous peu, tes émotions, je ferais éclater, sous peu, tu cesseras de me résister, sous peu, nous serons heureux, je t’en fais la promesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve   Mar 13 Déc - 17:57

Comme on se retrouve
Elisa & Jessy

Est-ce une surprise de voir Elisa ici ce soir ? Pas vraiment, à vrai dire je suis même surpris de ne pas l’avoir vu avant, mais faut dire qu’avec la lune de miel, je suis pas sûre qu’elle aurait fait le voyage jusque là-bas. Sinon je me serais bien passé du strigoï affamé, comme cadeau de mariage, t’aurais pu trouver mieux. On ne t’a jamais dit que j’étais le pote des strigoïs ? Du coup j’aimerais mieux éviter de trop en tuer, déjà que certains ne m’aime pas, si en plus je me mets à tuer leurs potes ils m’apprécieront encore moins, mais hé, je vais pas non plus me laisser tuer. Est-ce que ce monstre t’a échappé ou est-ce que tu l’as envoyé pour moi ? En réalité j’en ai rien à foutre, mais finalement tu me confirmes bien que c’était un test, ou alors tu dis ça pour ne pas paraître ridicule, allez savoir.

- Sûrement, mais je voudrais pas abîmer ta jolie gueule d’ange.

Notre relation n’a pas changé on dirait, toujours à s’envoyer des piques, faut dire que j’aime bien l’énerver cette nana, peut-être parce que c’est l’une des rares qui a du cran et sait vraiment se battre, l’une des rares qui pourrait me mettre une raclée. Je prends une nouvelle taffe de ma cigarette avant de reposer mon regard dans le sien quand Elisa reprend la parole. Alors comme ça tu es au courant de mon mariage. Quoi vous nous avez espionné pendant les engagements et la soirée ? Vous auriez pu venir, pas que ça manquait de festin mais je suis sûr que nos potes strigoïs auraient adorés vous goûter. Etrange que vous n’ayez pas gâché les festivités pour tous les capturer d’ailleurs. Enfin bref, tu devrais faire attention de quoi tu parles Elisa, j’aime pas trop quand on se mêle de ma vie privée, j’aime encore moins les menaces subtiles.

Je ne réponds pas à ses questions, pourquoi faire ? Je ne discuterais pas d’Irina avec cette femme ni n’importe quel autre membre de l’unité d’ailleurs. Et puis franchement, au fond je ne saurais même pas quoi lui dire. Ouais, c’est toujours carrément l’amour fou entre nous et ouais, c’était plutôt inoubliable comme lune de miel, mais pas forcément dans le sens que tout le monde pense, mes nouvelles cicatrices en attestent. Tu veux savoir un truc qui te déplaira certainement Elisa ? Autrefois j’étais un danger pour Irina, aujourd’hui on a inversé les rôles, mais au fond je préfère que ce soit comme ça. Je relève un sourcil interrogateur lorsqu’elle me propose de boire une gorgée à son cou. En fait je suis même pas sûr que ce soit une réelle proposition.

- Vraiment ? Tu n’aurais pas peur que j’en profite pour te tuer ? Sois tu es trop sûre de toi, sois tu as un peu trop confiance en moi.

Après tout qu’est-ce qui m’empêcherait de te détruire si tu me laisses toi-même avoir accès à ton sang ? Je pourrais te vider de ton sang et me transformer, ce serait l’occasion je suppose. Ou alors je pourrais laisser le temps aux endorphines d’agir et te tuer, brûler ton corps et ni vu ni connu, personne ne pourrait m’accuser. Oui, tu tentes le diable Elisa, fais attention à toi. Ou alors c’est ce que tu essaies de faire. Tu veux avoir à faire à lui ? Crois-moi, moins tu le côtoieras et mieux tu te porteras. Enfin, je peux au moins m’estimer heureux d’une chose, on est tous les deux d’accord pour dire que ma place n’est pas à l’unité.

- Je ne suis pas sûr que l’autre Jessy aimerait te revoir. Je ne pense pas non plus que tu apprécierais le sort qu’il te réserverait.

Alors un conseil, évite de le faire remonter à la surface, ces derniers temps il s’est plus ou moins éteint et je me porte très bien sans lui. Déjà qu’Irina est hors de contrôle alors pas la peine d’en rajouter. Un nouveau silence s’installe entre nous qu’Elisa ne tarde pas à briser. Honnêtement Elisa ? J’en ai plutôt rien à foutre de ta peine.

- Effectivement, poireauter dans un parc à rien foutre c’est pas trop mon trip, d’où l’idée d’aller boire un verre. A moins que tu veuilles toujours être ce verre, au final tu en profiterais sûrement plus que moi.

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La plume plus forte que les baisers... La seringue... L'argent !
Messages : 67
Age : 33
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve   Mer 1 Fév - 14:52



Comme on se retrouve

Ma jolie gueule d'ange ? Voyons, Jessy, tu peux me faire des compliments, sans passer par des tournures détournées. Quand à l'abîmer, pour cela, il faudrait déjà que tu m’atteignes. Est-ce que tu as déjà oublié que je suis bien plus entraîner que toi ? Oui, tu es prêt pour un duel contre moi, cela ne veut pas dire, que tu le remporteras. Même si j'imagine que tu es celui qui pourra le plus revendiquer une victoire contre moi, mais je ne crois pas que cela sera à la loyal, dans un combat au corps à corps, sans user de tes pouvoirs. Mais je serais quand même curieuse de savoir ce que tu as appris, de ton séjour à l'unité, et depuis que tu es en liberté. Ou alors, peut-être que tu es un dégonflé, et que tu as peur d'encaisser une humiliante défaite ? Si j'ai réussi à te maîtriser une fois, pourquoi n'arriverais-je pas à le faire une seconde fois ? Alors abîmer ma gueule d'ange, comme tu dis, cela ne me fait pas peur, bien au contraire. J'ai déjà pris des coups, et à l'unité, avec le sang de strigoï que l'on a, en un tour de main, je n'ai plus aucune blessure, alors n'est pas peur d'abîmer mon visage, toutes les traces que tu pourrais faire, ne resterait pas bien longtemps. Alors que toi, on ne pourra pas en dire autant.. A moins, bien entendu, que tu uses du sang de ta fiancée, pour guérir. Ce ne serait pas très étonnant, en fin de compte.

« Une manière très élégante de te dégonfler, mais j’apprécie ce compliment à sa juste valeur »

Je me fiche un peu de toi, mais ne m'en veut pas, ce n'est pas pour être méchante. Mais tu m'offres une occasion en or, de t'attaquer, tu n'as pas cru que j'allais laisser passer cela ? Je ne suis pas ici, pour faire la guerre avec toi, de toute façon, Jessy, pour te provoquer un peu, peut-être, juste pour tester tes limites, à nouveau, peut-être me confronter à ton autre personnalité, mais je ne suis pas, contre toi, je ne l'ai jamais été. D'une certaine manière, j'ai toujours voulu t'aider, même si tu remettras en cause ma façon de faire. Mais le chemin pour arriver au résultat, ne compte pas, n'est-ce pas ? C'est juste le résultat, qui compte non ? Alors souviens toi, Jessy, que voulais-tu, lorsque tu es arrivé à l'unité ? Tu voulais pouvoir contrôler cette mauvaise partie de toi. Et n'est-ce pas le cas, aujourd'hui ? Alors, je l'admets, j'ai peut-être été brutale, avec toi, mais si tu arrives à ce que tu souhaites, n'est-ce pas ce qui compte ? Alors faisons la paix, tu veux bien ? Par contre, si tu crois pouvoir me convaincre de t'inviter à prendre un verre ? Je t'aime bien, Jessy, mais dépenser mon argent, pour toi ? C'est autre chose. Je connais les gens comme toi, ils ne veulent qu'un verre, au début, et puis après, deux, trois, quatre, et plus encore. Alors, tu vois, le seul verre que je pourrais t'offrir, c'est celui que tu pourrais prendre à mon cou. Est-ce que je suis trop sur de moi ? Tu as sans doute raison, mais qu'est-ce que tu pourrais me faire ? Si tu crois pouvoir m'atteindre, en buvant une gorgée à mon cou, c'est toi, qui a trop de confiance.

« N'as-tu donc rien appris de moi, Jessy ? D'un, je ne doute jamais de moi, et de deux, ce n'est pas parce que tu vois rien, que je ne suis pas armée »

Alors même si tu tentais quelque chose contre moi, je serais faire en sorte de t'arrêter, avant que tu commette l'irréparable. Et cela ne m'empêchera pas de pouvoir te maîtriser, quand j'en ai envie. Je t'ai fais une offre, si tu n'es pas capable de la saisir, tant pis pour toi, c'est toi qui te retrouveras priver du verre que tu souhaitais. Je ne compte pas m'attarder indéfiniment sur ce sujet. En revanche, j'en ai un autre, bien plus intéressant. Qu'est-il arrivé à l'autre Jessy ? Est-ce qu'il est parti pour de bon, ou est-ce que j'ai encore une chance, de le revoir ? Parce que pour ma part, je suis loin d'en avoir fini avec lui, bien au contraire. J'ai hâte de le retrouver, et de tester encore ces limites.

« Vois-tu, je serais plus qu'heureuse de le retrouver, au contraire, je t'assure »

Quand à ce qu'il me réserve ? Un peu de souffrance, ce n'est pas grand chose, j'arriverais à faire. Tu ne seras pas le premier à t'en prendre à moi, Jessy. Je ne suis pas nouvelle, dans ce métier, alors ne t'inquiète pas pour moi, je survivrais, tu peux me croire. La preuve, je n'hésite pas à te provoquer, à la première occasion. Je ne crois pas que la solitude, cela puisse être ton truc, encore moins venir déprimer tout seul, dans un parc. N'es-tu pas censé profiter de ta femme ? A moins que ça ne soit plus aussi joyeux entre vous ? Cela ne m'étonnerait pas, vu que tu as l'air d'avoir bien fais exprès d'éviter ma question.

« J'étais tous à fais sérieuse, dans mon offre, je serais toi, j'en profiterais, ce sera ma dernière offre »

Je tapote même mon cou, pour lui faire comprendre que je pourrais bien changer d'avis. Je te laisse l'occasion de te venger un peu, à travers cette morsure, mais pas trop, alors profites-en, Jessy. Je doute que quelqu'un d'autre de l'armée, te fasse cette proposition. Est-ce une manière d'avoir ce que je veux ? Aussi, il me semble que c'est le sang, qui déclenche l'arriver de l'autre personnalité, non ? Alors je ne perds rien à essayer ainsi.

« A moins que tu ne préfères ma première proposition, qui consistait à m'affronter. Mais je crois, que pour toi, comme pour moi, le verre serait plus agréable »

_________________


Sous peu, tes barrières, je briserais, sous peu, tes émotions, je ferais éclater, sous peu, tu cesseras de me résister, sous peu, nous serons heureux, je t’en fais la promesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on se retrouve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones
» Comme on se retrouve ! Connard. ▬ Akemi & Alexi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Sud :: Parc-
Sauter vers: