Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prenons les choses en main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Prenons les choses en main   Sam 26 Nov - 17:51





Prenons les choses en main
Gabriel & Effy

L’unité, je commence à en avoir sérieusement ras le bol de ce groupe. J’avais donné ma parole à Promesse que je ne les chercherais pas, mais ce sont eux qui nous cherchent. Ils s’en sont pris à Gabriel et moi. Ils se sont servis de Liam pour m’attirer dans un piège et j’ai dû le regarder mourir sans pouvoir rien y faire. Ils ne lâchent plus ma famille, alors je ne peux pas simplement me contenter que les garçons règlent le problème en attendant dans mon coin. D’autant qu’il y a du nouveau dans l’air, une autre fille qui aurait appartenu au groupe quand je n’étais pas encore de ce monde, une certaine Jane qui pourrait bien venir vivre parmi nous. Et le pire c’est que je n’ai même pas mon mot à dire là-dedans. Est-ce que ça en étonnerait certain que je sois contre ? Je veux bien accepter que cette fille soit arrivée avant moi et qu’elle ait lié des liens solides avec les garçons... Mais non, en fait je m’en fous, je ne veux pas partager ma place.

J’ai cru comprendre que son problème majeur était l’unité ? Une de plus on dirait. Bien je crois qu’il est grand temps de faire face à ces humains, je commence à en avoir marre de devoir me cacher d’une espèce inférieur à la nôtre. Et puis j’ose croire que s’il n’y a plus d’unité alors il n’y aura plus de Jane dans les parages, car si j’ai bien compris c’est pour se protéger d’eux qu’elle est là, comme ci nous n’étions pas déjà assez de cibles regroupées dans un même manoir... Il faut dire aussi que lorsque chaton m’a raconté que cette Jane s’amusait à draguer Gabriel et Jake par le passé… Non, on ne peut vraiment plus attendre, il faut éliminer l’unité et que cette fille dégage.

Ce sont toutes ces raisons qui me motivent à les traquer. J’ai été sage suffisamment longtemps comme ça je trouve, et de toute façon je ne vois pas en quoi il s’agit d’une bêtise d’éliminer l’ennemi. Bon peut-être que s’en est une de le faire seule, mais j’ai besoin de laisser mes pouvoirs s’exprimer, alors mieux vaut qu’il n’y ait pas de strigoïs dans les parages, autrement je pourrais m’en prendre à l’un des miens sans même m’en rendre compte. Comme prévu un groupe d’humains tombe dans le piège et m’encercle, armes braquées sur moi. Je crois que vos copains ont déjà vu que les armes ne marchaient pas contre moi, ils auraient dû faire passer le message.

- La dernière fois ils étaient une bonne centaine et là on ne m’en envoie que dix ? Me voilà bien déçue.

Et sur ces mots je les désarme la seconde qui suit, envoyant leurs armes valser à plusieurs mètres d’eux. Que la partie commence. Le combat dure un moment, même s’ils ne m’ont pas envoyé leurs meilleurs soldats. J’admets avoir eu peur de la défaite, surtout lorsque j’ai vu cette seringue passer à un centimètre de ma peau. Je préfère éviter qu’ils m’injectent encore un de leur produit dans le sang, la dernière fois ça ne m’a pas vraiment réussi. Je finis par remporter le combat, avec quelques blessures superficielles, mais au moins je pourrais tous les ramener vivant, enfin à condition que celui qui ai une barre de fer enfoncée dans l’estomac ne perde pas tout son sang sur le trajet.

Des hommes que j’ai contraint de m’obéir ramassent les corps et les balancent dans le coffre d’un camion. Camion qui finit par se garer au beau milieu d’une usine. Evidemment ce n’est pas moi qui conduis, étonnant d’ailleurs que je sois capable d’un tas de choses extraordinaires, mais incapable de conduire un véhicule. Bref, ces mêmes types sortent les corps du camion et les attachent bien solidement avant de partir, oubliant sous mes ordres tout ce qu’il vient de se passer. Je me retrouve ainsi seule avec mes dix charmants humains, enfin charmants pour certains. Mais je ne serais pas seule bien longtemps, j’ai envoyé un message à Gabriel avec l’adresse pour lui dire que j’avais une petite surprise pour lui, il ne reste plus qu’à l’attendre. Je marche devant les dix soldats qui ont récupérés leurs esprits et me jettent un regard noir face à mon mauvais sourire.

- Je me demande lequel d’entre vous passera le plus mauvais quart d’heure lorsque Gabriel sera là.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Mar 6 Déc - 23:41


Prenons les choses en main

Une surprise, d'Effy, j'ignore ce que je suis censé penser face à une telle nouvelle.. Une bonne, surprise, ou une mauvaise ? Avec elle, je ne peux rien prévoir à l'avance.. J'ai déjà essayé de lui faire confiance, mais à chaque fois, on se retrouve dans des situations pire que suicidaire.. En faite, ce n'est même pas une question de confiance, puisqu'elle a toute ma confiance, depuis longtemps, c'est d'avantage une question d'inconscience, peut-être parce qu'elle n'a pas la responsabilité d'un groupe, derrière elle, et qu'elle pense qu'agir, se battre, ne sera qu'en notre avantage. Hors, ce n'est pas toujours vrais. Je ne lui souhaite aucune défaite, aucune balle prise, par mégarde, d'autant qu'elle a déjà assez eu de malheur comme ça, mais faut croire qu'elle a besoin d'un véritable danger, qui pèse sur sa vie, ou celle de ces proches, pour la faire réagir. Je dois vous rappeler qu'elle s'est jeté d'un toit, avec la certitude, que je la rattraperais, alors que je venais à peine d'arriver, et que j'aurais pu avoir du retard. Le goût du risque, je vous dis, vous comprenez que je craigne un peu, sa surprise ? C'est sans doute pour cette raison, que malgré mes occupations de la soirée, j'ai préféré annulé, parce qu'avec elle, je pouvais en avoir pour des heures, avant de parvenir à la faire réagir, ou la sauver, je ne sais pas. Peut-être les deux, je préfère me méfier, et être prête à n'importe quelle éventualité, bonne, comme mauvaise. Un chemin, qui m'aurait pris une demi heure, ne me prend en fin de compte, qu'une vingtaine de minute. Pressé, oui, de découvrir ma surprise, ou de m'assurer de sa sécurité, je n'en ai aucune idée.

J'arrive à l'entrepôt, et la première chose que j'entends, c'est ces cœurs, qui battent à l'unisson, sauf un, en décalé, bien plus calme que les autres, Effy, je devine, bien que je n'ai aucun moyen de m'en assurer, mais je sens sa présence, à travers son odeur, je sais au moins qu'elle est à l'intérieur, et vivante, c'est une bonne chose, j'espère quand même qu'elle ne se retrouve pas dans une mauvaise situation. En temps normal, je n'aurais pas attendu plus longtemps, avant d'entrer, mais là, je me permets d'écouter les autres bruits alentours, pour m'assurer qu'aucun piège n'a été déposé contre moi. Mesure de prévention, je vous les dis, Effy peut très bien être en position de force, comme de faiblesse, alors je prends toutes les précautions nécessaires. Mais après vérification, rien n'a l'air de clocher, alors je finis par entrer, pour trouver en effet, Effy en position de force, dans une situation, que je n'attendais pas, et pour cause, je lui avais bien préciser de rester loin de l'unité, surtout, en monde absence. Vas-tu encore te plaindre, que je te râle dessus, alors que c'est toi, qui fini toujours pas me désobéir ? Tu cherches, alors ne te plains pas. Est-ce que tu comprends, ce que signifie, ce regard noir ? Je m'approche d'elle, et je ne suis, ni amical, ni menaçant, pour la surplomber de ma taille, sans vouloir lui faire peur, de toute façon, Effy est bien la dernière personne, à qui je chercherais à faire du mal, mais pour lui rappeler qu'ici, c'est moi qui donne les ordres, et qu'elle devrait s'en rappeler, pour la prochaine fois, parce que je pourrais être bien moins aimable.

« Qu'as-tu encore fais, Effy ? »

Je lui pose la question, pour avoir des précisions, mais je n'entamerais pas une discussion ici, quand à lui apprendre ce qu'elle peut faire, et ne pas faire. Ce n'est pas parce que tu as des avantages, sur les autres, que tu dois me désobéir à la première occasion, parce que si toi, une femme, peu importe ta place au sein du groupe, peut le faire, pourquoi le reste du groupe, ne le ferait pas ? Et je ne peux pas me permettre que cela devienne le bordel, alors que nous sommes dans la ligne de mire de l'unité. Nous discuterons de cela, très vite, mais pas de suite, pas devant ces humains, bien qu'aucun d'eux, ne ressortira d'ici, en vie. Nous aurons cette discussion, que tu le veuilles ou non, tu n'échapperas pas à une remontée de bretelle, pour avoir été aussi stupide, de te mettre en danger, mais pour une fois, je t'enterais de garder mon calme, pour profiter du fait que tu sois encore en vie, et que tu m'offres un bien beau cadeau.. La prochaine fois, quitte à risquer ta vie, prend quelque pour assurer tes arrières, juste au cas où.

« Je ne sais pas si je dois te remercier, ou te donner la fessée, pour avoir désobéi à un ordre direct »

Peut-être les deux, mais finalement, tu n'auras droit, ni à l'un, ni à l'autre. Je dépose un baiser contre son front, avant de me détourner. Profites-en, c'est les seuls remerciements que tu auras pour l'instant, tant que je ne suis pas sur que tous ce passera bien. Je m'approche de tous ces soldats, regroupés en ligne, certains, plus en mauvais état, que d'autres. Je les examine tous, un à un, mais au fond, je ne serais même pas, par lequel commencer. Je me tourne à nouveau vers Effy, qui s'est avancé, au passage.

« Par lequel devrais-je commencer, à ton avis ? Celui-là, peut-être ? Me semble l'avoir déjà vu en quelque part »

Lors de notre dernière confrontation, avec l'unité, où nous avions bien failli y passer. Je suis presque certain, d'avoir croiser son visage, alors que nous étions en train de prendre la fuite. T'en souviens-tu Effy ? Peut-être pas, nous n'étions pas en train bon état, ce jour là, et cette journée, ainsi que ces détails, restent assez flou, mais je suis presque sur de moi.

« Les as-tu fouillé ? Avec un peu de chance, ils possèdent sur eux, quelques-uns de ces seringues, aux produits miracles, qui fait déliré ? Que dirais-tu d'user de leurs propres armes, contre eux ? »

Ne penses-tu pas qu'il s'agit d'une bonne idée ? Moi, je pense que cela pourrait être très divertissants, à observer. Peut-être que l'on pourrait même créer un joli film, à envoyer à l'unité, quand dis-tu ? Je fouille ces hommes, et il me faut arriver jusqu'au troisième, pour dégoter une seringue.

« Trouvé ! Parfait, on va pouvoir commencer à s'amuser. Je t'en pris, ma belle, choisi lequel subira les effets de cette seringue »

Après tout, il s'agit de mon cadeau, et même si tu as désobéi aux ordres, tu as pris des risques, toutes ces fois, où ils nous ont attaqué, alors tu as le droit de prendre ta part, et de te venger avec moi.

acidbrain

_________________
I would find you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Jeu 8 Déc - 21:51





Prenons les choses en main
Gabriel & Effy

J’attends Gabriel, et je dois dire que je suis plus qu’impatiente qu’il arrive et découvre ma petite surprise ! Enfin, dix humains de l’unité, je pense qu’on peut appeler ça une grande surprise. Je suis sûre qu’il sera ravie de cette prise et surtout qu’il ne se privera pas de les torturer. Oui, je me demande vraiment lequel d’entre eux passera le plus mauvais quart d’heure. J’entends du bruit derrière moi et me retourne avec un grand sourire, sachant très bien de qui il s’agit. Pourquoi ne souris-tu pas Gabriel ? N’es-tu pas heureux de ce cadeau ? Je finis par perdre mon propre sourire lorsqu’il me pose sa question. Pourquoi es-tu toujours si sérieux Gabriel ? J’aimerais parfois que tu arrêtes de te comporter comme si tu étais mon père, que tu profites simplement de l’instant présent. Regarde, je ne suis pas blessée, je ne suis pas dans une mauvaise position, en fait je contrôle totalement la situation. Alors dis-moi, que te faut-il de plus au juste ?

- J’ai agi.

Est-ce que c’est un reproche que je te fais là ? Peut-être, à toi de considérer ces mots comme bon te semble. Tu ne sais pas si tu dois me remercier ou me donner la fessée ? Sérieusement ? Je vais finir par en être vexée Gabriel, avant tu savais mieux apprécier mes cadeaux. Je ne réponds pas, pour quoi faire de toute façon ? C’est lui le chef après tout, donc à lui de décider. Finalement il dépose un baiser contre mon front et se décrispe enfin. Il était temps. Je le regarde observer tous ces humains puis il finit par me demander par lequel il devrait commencer. Honnêtement ? Peu m’importe, tant qu’ils souffrent tous. Je pose mon regard sur celui qui semble familier à Gabriel et l’examine davantage.

- Peut-être qu’il fait partis de ceux qui nous ont attaqué. Peut-être même que c’est celui qui t’a tiré dessus.

En fait je n’en ai pas la moindre idée, mais si ça pousse Gabriel à se déchainer contre lui alors je n’hésiterais pas à l’orienter vers cette voie-là. Pourquoi est-ce que je fais ça ? Peut-être parce que pour une fois, j’ai envie de voir Gabriel exploser, se faire plaisir, oublier son statut de chef et faire en sorte de passer une délicieuse soirée. Penses-tu en être capable Gabriel ? Lorsqu’il me parle de retourner leurs armes contre eux et plus précisément ces seringues, je ne peux m’empêcher d’esquisser un grand sourire. En voilà une bonne idée. Dans mes souvenirs leur produit n’avait absolument rien d’agréable. Est-ce que ça n’atteint que les moroïs et strigoïs ? J’en doute, je suppose qu’il suffit d’essayer pour savoir.

- J’en dis que c’est une excellente idée.

Je le regarde fouiller ces hommes un par un alors que je m’installe sur un vieux bureau, balançant mes jambes dans le vide sans perdre une miette de ce qui se déroule sous mon regard. Gabriel ne tarde pas à trouver un de leur jouet. Ces soldats doivent avoir un véritable souci avec les seringues pour en avoir constamment sur eux. Enfin bref, je ne suis pas là pour tenter de les comprendre de toute façon. Je me lève de ma place lorsque Gabriel me propose de choisir la première victime, marchant devant les uns les autres en les examinant un par un. Finalement je retourne auprès de Gabriel tout en fixant l’homme qu’il avait cru reconnaître.

- Pourquoi pas celui qui te semblait familier ? Il m’a l’air de bien nous connaître.

- Vous pouvez me torturer, Effy Hawkins et Gabriel Connor, je sais que l’unité vengera ma mort. La prochaine fois ils enverront la bonne personne pour vous tuer, bien plus efficace que l’incompétente qui vit maintenant chez vous.


Pour qui se prend-il, de nous parler ainsi alors qu’il est en position de faiblesse ? D’autant que ça ne l’aidera certainement pas d’évoquer cette Jane devant moi. J’attrape la seringue des mains de Gabriel et me rapproche dangereusement de lui, la plantant d’un coup sec dans le pectoraux de ce soldat pour y injecter la totalité du produit. Au moins ses hurlements ne tardent pas à venir. Je me retourne et croise le regard de Gabriel.

- Désolée de t’avoir volé celui-là, il commençait à m’ennuyer. Je te laisse t’occuper des autres, épate-moi.

Et par pitié fais-moi oublier que c’est à cause de cette bande de crétins que je dois me coltiner la nouvelle venue. Je retourne vers le bureau et reprend place dessus, essayant d’apprécier les hurlements de cet homme, même si je préfère davantage voir son sang couler de tous ses orifices. Voyons voir si un humain peut y survivre.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Mar 20 Déc - 23:55


Prenons les choses en main

Qu'as-tu encore fais, Effy ? T'attendais-tu à ce que je sois ravi, de cette surprise ? Ravi de pouvoir torturer ces pauvres crétins, peut-être, mais pas que tu es pris ces risques pour quelque chose d'aussi minime, pas que tu ais désobéi à mes ordres. Si tu commences à agir, combien de temps crois-tu que je pourrais retenir les garçons d'agir comme ça ? Ton action était stupide, Effy, et tu aurais dû en prendre conscience toi-même, parce que ce n'est pas juste toi, que tu as mis en danger, mais toute la bande. Je compte sur toi pour garder pour toi, notre soirée, parce que je t'assure que tu auras l'occasion de prendre cette fessée, si l'un des gars vient à l'apprendre et remet mon autorité en cause. Tu as agis ? Est-ce un reproche ? Oui, tu as agis, mais comme une inconsciente, comme une écervelée. Ne t'es-tu pas assez retrouvée dans les ennuis, pour continuer à agir de manière aussi stupide ? Tu as toujours réussi à t'en sortir, mais faut que tu réussisses à comprendre que tes pouvoirs ne seront pas toujours infaillible, qu'à force dans user sous leurs yeux, ils finiront pas trouver une parade, et à cet instant, tu risques de te retrouver dans une sacré galère, et comme tu as la sale manie de prendre tes initiative seule, personne ne sera là, pour te venir en aide. Tu mérites de savoir ça, mais je n'ai pas l'intention de m'engueuler avec toi, sous leurs yeux, cela leurs feraient trop plaisir, alors j'attendrais d'être seul à seul avec toi, pour faire passer mon point de vu.

En attendant, j'essaie de relâcher un peu la pression. Semblerait que pour l'instant, Effy est fais les choses correctement, et que nous ne soyons pas en danger. J'espère pour toi, que tu as pris la peine d'éjecter tous objets électroniques qu'ils pourraient avoir sur eux, et qui pourraient mener le reste de l'unité jusqu'ici. Je les observe un par un, alors que les idées germent peu à peu dans ma tête, mais d'abord, je m'arrête sur la tête de ce type, qui me semble quand même bien familier. C'est notre particularité, à nous, strigoïs, de ne jamais oublier un visage que l'on croise. Je suis persuadé que tu étais là, lors de notre dernière petite mésaventure, avec Effy, de quoi nous offrir une double raison de nous venger, tu ne crois pas, Effy ? Qu'en penses-tu ? Te souviens-tu de lui, toi ?Ou es-tu trop occupée, ce jour là, pour avoir fait attention à toutes ces têtes qui nous entourer. Je serais presque ravi que quelques-uns d'entre eux aient survécu, pour que l'on puisse d'avantage faire marcher notre imagination sur eux. Est-ce qu'il s'agit de celui qui m'a tiré dessus ? Peut-être bien, je suis persuadé de l'avoir aperçu, mais à quel moment ? Je ne serais pas le dire, toutes ces actions se sont passé trop vite, pour me souvenir qui à fait quoi. Mais en attendant, cela vient de me donner une sacré idée, et il semblerait qu'Effy soit de mon avis. Je n'ai plus qu'à fouiller ces idiots, en espérant qu'ils possèdent bien une de ces seringues sur eux. Nous avons de la chance, je parviens à trouver une de ces seringues. Que contient-elle ? Je n’en ai pas la moindre idée puisqu’aucune induction n’est écrite dessus, mais ce n’est pas grave, nous allons la tester en direct, et nous verrons bien ce que cela donne.

« Tu as raison, je trouve qu’il fera un excellent rat de laboratoire »

N’est-ce pas ainsi, que vous-même, vous considérez toutes ces personnes que vous ramener dans votre repéré secret ? D’ailleurs, je n’aurais rien contre quelques informations, surtout l’emplacement de votre base, cela m’aiderait à monter mes futurs plans. Car oui, contrairement à ce que semble penser Effy, je suis loin d’être inactif, et d’avoir oublier notre vengeance. J’essaie juste de faire en sorte qu’aucun de nous prenne des risques insensés.. Tu entends ça, Effy ? On dirait que monsieur n’est pas d’accord avec son sort, a-t-il vraiment son mot à dire ? Surtout que mon gars, tu as mal misé, à t’en prendre à Jane. Avoue, que ce n’est pas son incompétence, qui vous intéresse, parce qu’au contraire, elle est loin de l’être, puisqu’elle est parvenu à vous fuir. Au fond, mon gars, tu as bien de la chance qu’Effy réagisse la première, et que tu ne doives supporter que les effets secondaires de votre produit, parce qu’au vu de tes paroles, cela aurait été bien pire pour toi.

« Du calme, princesse, ce vieux bougre n’attend que cela, nous atteindre, et nous détruire, ne lui offre pas se plaisir »

Bon d’accord, moi-même, je l’aurais détruits pour ces paroles, mais cela ne m’empêche pas de donner des conseils à Effy, non ? Et je dois admettre que je suis curieux de connaître la raison d’une telle réaction, ce n’est sans doute pas pour les même raisons que moi, puisque tu ne connais pas Jane, alors quoi ? Je sais bien que tu ne m’offres pas toute la vérité, mais peu importe, j’aurais le loisir de comprendre plus tard. Ou en tout cas, d’essayer. En attendant, maintenant que tu m’as piqué mon idée, va falloir que j’en trouve une autre, ce qui ne sera sans doute pas trop dure. Au lieu de m’approcher d’eux, je m’approche d’Effy, pour croiser son regard. J’espère que tu es en forme. D’habitude, je ne suis pas très chaud pour que tu utilises ton pouvoir, mais cette fois ci, c’est moi qui te le demande.

« Princesse, je vais avoir besoin de tes compétences, pour la suite du programme. Voyons voir, si tu persuadais l’un d’entre eux, d’attaquer ces collègues, comment crois-tu qu’ils gèreraient la situation ? »

J’ai bien envie de savoir ce que ça donnerait. Est-ce qu’ils essayeraient de le convaincre de revenir du bon côté, ou est-ce qu’ils se contenteraient juste de l’achever ? Je l’attrape par la taille, pour la faire quitter sa place, et la déposer devant ces hommes. Je te laisse choisir celui qui sera ta proie, celui que tu pourras influencer comme tu en as envie. Moi, en attendant, je me charge de celui que je veux voir dans cette situation délicate.

« Ni va pas de main morte, je veux voir un véritable carnage. Quand à toi, mon gars, tu as intérêt à te battre, si tu veux survivre »

N’est-ce pas agréable, de faire équipe, comme avant, Effy ? Je sais, que je peux parfois être dure, avec toi, que je ne prends pas toujours les bonnes décisions, de ton point de vu, mais cela ne veut pas dire que c’est après toi que j’en ai, bien au contraire, j’essaie juste de te protéger..

acidbrain

_________________
I would find you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Sam 24 Déc - 17:00





Prenons les choses en main
Gabriel & Effy

Qu’allons-nous faire de tous ces soldats Gabriel ? Tellement de possibilités que ça en serait presque difficile de choisir. Mais par pitié évitons de nous chamailler ce soir tu veux bien ? Le but était de te faire une bonne surprise, pas de me faire engueuler, alors amusons-nous, après tout maintenant qu’ils sont là, ce serait dommage de les laisser repartir. Gabriel accepte enfin de jouer le jeu et je dois dire que je serais curieuse de voir les effets que leur seringue aurait sur ces humains. Lorsqu’ils me l’ont injecté ça ne m’avait pas vraiment réussi, mais qui sait, avec un peu de chance ils subiront tout autant, voire même plus ! Je garde espoir à ce sujet. Je choisis la première cible de Gabriel, celui qu’il pensait avoir reconnu, il sera parfait pour commencer. Sauf que monsieur joue au plus malin et vous me connaissez, je suis du genre à être facilement énervée et impulsive. Alors oui, évoquer cette Jane alors que je suis en tête à tête avec Gabriel ne me plaît pas, alors je ne me prive pas pour le faire taire, ou plutôt hurler, mais au moins il ne parlera plus d’elle.

- Aucun humain ne nous détruira.

Mon regard est planté dans celui de Gabriel lorsque je prononce ces mots avant de retourner m’installer sur le bureau. Je suis sérieuse Gabriel, peut-être que je les sous-estime trop, mais à mes yeux peu de personnes seraient capables de nous détruire et certainement pas ces crétins d’humains. Certes ils sont des ennemis considérables, mais pas suffisamment forts pour nous détruire. J’attends de voir ce que Gabriel compte faire des prochains, mais finalement c’est vers moi qu’il s’approche pour me faire une demande des plus intéressantes. Est-ce que tu me demandes réellement d’utiliser mes pouvoirs ? Le sourire revient instantanément sur mon visage, comme à une petite fille à qui on vient d’offrir son cadeau de noël. En général tu préfères que j’évite d’avoir à les utiliser, surtout depuis qu’ils ont de mauvais effets sur mon humeur, alors je ne peux qu’être heureuse que ce soir tu réclames mes talents !

- Va pour l’expérience, mais rendons les choses plus intéressantes en misant sur le vainqueur. Si le soldat que je contrôle s’en sort vivant, tu devras te déguiser en père noël pour le réveillon. Si c’est son collègue qui s’en sort, et bien à toi de choisir ce que tu veux.

Alors Gabriel, est-ce qu’on a un deal ? Je dois dire que j’aimerais vraiment te voir déguiser en père noël et prendre des photos avec toi, je suis sûre que Jake, Bastien et le reste des garçons adoreraient aussi une telle surprise ! Après tout ce n’est pas parce que nous sommes des strigoïs et moroïs que nous ne pouvons pas faire les fêtes, d’autant que toute occasion est bonne pour s’amuser. Alors Gabriel, es-tu prêt à relever le défi ? Le temps que tu te décides, je quitte sa prise pour me rapprocher de ma proie. Lui m’a l’air d’être des plus résistants, espérons qu’il tiendra le coup et remportera la partie. Je l'analyse quelques secondes alors que Gabriel me demande un beau carnage. Je tourne mon regard vers lui, sourire aux lèvres.

- Allons, tu me connais, les morts simples et douces, ça ne me ressemble pas.

Et sur ces derniers mots je plonge mon regard dans les yeux de ce soldat pour le prendre sous mon emprise. Voyons voir ce qu’il y a de si intéressant dans ton esprit. Je cherche, je trouve. Une vengeance, un strigoï qui l’a ligoté et forcé à voir toute sa famille se faire tuer, son pire cauchemar, de quoi bien le motiver. Est-ce que Jake t’a parlé de la nouvelle évolution de mon pouvoir ? Glisser une idée dans la tête de ma cible jusqu’à ce qu’il réponde à ma demande. C’est l’occasion pour toi de la voir à l’œuvre. Le soldat que Gabriel a choisi n’apparaît plus comme un collègue aux yeux de ma proie, non, il n’y a d’ailleurs plus aucun de ses collègues autour de lui, plus de Gabriel, plus d’Effy, juste cet homme qui représente son pire ennemi et lui qui a cette terrible soif de vengeance. Il est temps de relâcher la bête. Je lui glisse une dernière idée en tête, un désir profond de vouloir à tout prix démembrer sa cible avant de l’achever une bonne fois pour toute. J’esquisse un sourire alors que je le libère, m’écartant de lui pour rejoindre Gabriel.

- Que la bataille commence. Mon jouet a une sacrée motivation, j’espère que le tiens aussi.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Mer 11 Jan - 15:51


Prenons les choses en main

Qu'est-ce qui t'arrive, Effy ? J'ai toujours su, que t'étais du genre à réagir sur un coup de tête, c'est un peu ce qui te caractérise, mais là, je ne vois pas ce qui est successible d'avoir déclencher une réaction comme celle-là. N'est-ce pas toi, qui voulais que l'on passe du bon temps, avec ces humains ? Si tu commences d'ores et déjà à t'énerver, aux paroles du premier venu, crois-tu que tu parviendras à tenir, jusqu'à ce que le dernier puisse être tué ? J'admets que pour l'heure, je ne comprends pas, ce qui a déclenché ton excès de rage, mais ne compte pas sur moi, pour rester sans réponse. Je ne te demanderais pas d'explication pour l'instant, mais cela viendra, parce que je sais que bonne raison, derrière cette acte, il existe. Mais voyons donc ce que je pourrais réserver aux autres, vu que celui qui était, normalement ma cible, m'a été arraché, et hurle de douleur, je dois m'en trouver un autre. Tu as intérêt à ne pas me l'arracher, celui-là, parce que je veux bien être cool avec toi, Effy, mais tu m'as quand même fais venir dans l'intention que je m'amuse un peu, avec eux, alors si tu m'enlèves tout mon plaisir, je ne vois pas l'intérêt, surtout que cela signifierait que tu as pris des risques pour rien, au final, donc je serais deux fois plus sévère, une fois rentré au manoir. Ce ne serait donc pas à ton avantage. Bon, qu'est-ce que je peux trouver pour eux, maintenant ? Tu as de la chance, princesse, tu vas pouvoir t'amuser avec moi, j'ai une idée, et cela t'implique toi aussi. Mais rend-moi service, ce n'est pas parce que je te demande de te servir de ton pouvoir, que tu dois en abuser. Et je ne pense pas être d'accord, pour l'idée que tu viens de proposer. Au cas où tu ne t'en souviendrais plus, malgré le fait que toi, tu désobéisses à toutes les règles, je suis quand même le chef de notre famille. Comment veux-tu que j'arrive à me faire respecter, si j'arrive avec un déguisement de père noël ? Mais ne même temps, je n'ai jamais refusé un défi, et ce n'est pas aujourd'hui, que je compte changer cette règle.

« Ce que je veux ? Facile ! Que tu te plies aux ordres, et aux règles, pendant une semaine, au moins »

Ce n'est peut-être pas quelque chose de stupide, comme toi, avec ton déguisement, mais je crois qu'au final, si je remporte la partie, ce sera encore plus dure à assumer pour toi. Bon, du coup, je me dois de choisir quelqu'un qui sera quand même un peu riposter. Je choisi celui qui me semble le plus costaud, s'il a un peu de muscle, il devra quand même réussir à s'en sortir un minimum, bien que je sais qu'il faudra plus que ça face aux pouvoirs d'Effy. Mais je ne suis jamais à cours de bonne idée. Je mords dans mon poignet, pour le porter contre ces lèvres. Un, de quoi m'assurer que tu auras un peu plus de force, même si au vu de vos entraînements, je pense pas que cela changera quoi que ce soit. Deux, pour m'assurer que tu feras le nécessaire pour te battre, et remporter cette partie.

« Laisse-moi t'expliquer ce qui t'arrivera, si jamais tu perds ce combat.. Vu la quantité de sang que je viens de t'offrir, tu mourras, mais tu ne tarderas pas à revenir. Et une fois que ce sera fais, ce n'est pas ici, que tu mourras, avec tous tes petits copains, mais bien plus tard, dans quelques mois, ou quelques années peut-être, quand j'en aurais assez, de défigurer ton corps, de te détruire, corps, et âme »

Ne me regardes pas comme ça, je sais, que je fais peur, tu ne serais pas le premier à me le dire, donc économise ta salive pour le combat qui t'attend. Effy, lâche son fauve, et je m'écarte, pour les laisser se lancer dans leur propre combat. Est-ce que le mien à une bonne motivation ? Peut-être pas du même genre que la tienne, mais je crois qu'il a quand même une bonne motivation. Je pense que c'est à celui qui se montrera le plus malin. Je crois que nous en avons pour un petit moment, à les observer, alors pourquoi ne pas en profiter, pour discuter un peu ? Je me penche, près de son oreille, pour lui murmurer quelques mots, que je ne souhaite que seule elle, entende.

« Et si tu en profitais que l'on ne nous accorde plus l'attention, pour m'expliquer ta petite crise, de tout à l'heure ? Et ne fais pas semblant de ne pas comprendre de quoi je parle »

De toute façon, quel intérêt, de ne pas me répondre ? Si tu ne me réponds pas maintenant, tu seras obligé de le faire au manoir, tu ne gagnerais pas grand chose. Et puis, je n'ai pas l'intention de te le reprocher, j'aimerais juste en comprendre la cause. Et puis, soyons honnête, discuter tous les deux, et bien plus intéressant, que les observer ce taper dessus, parce que la haine, les pousse à agir sans réfléchir, et de manière désordonner. Peut-être que je vais me lasser de ce petit spectacle, et les tuer moi-même, s'ils se dépêchent pas.. J'aimerais comprendre, tous ces sauts d'humeur, dont tu fais preuve, à mon égard Effy. A mon égard, et peut-être pas que, d'ailleurs. Après tout, je sais que ça se passe comme ça avec moi, j'ignore comment ça se passe, avec les gars, au manoir. Je ne suis pas toujours dernière toi, bien que ces derniers temps, ce serait peut-être nécessaire, pour que tu arrêtes de faire des conneries. Mais dans un sens, bien heureusement, parce que je crois, que je deviendrais dingue, à devoir toujours te surveiller. C'est pour ça que ce serait pas mal, que je remporte ce duel, histoire que tu sois un peu plus sage, au moins une semaine.

« La prochaine fois, on se battra nous même, ce sera plus divertissant »

acidbrain

_________________
I would find you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Ven 13 Jan - 19:58





Prenons les choses en main
Gabriel & Effy

Ça fait longtemps qu’on ne s’est pas lancé de défis Gabriel, que dirais-tu de jouer un peu avec moi ce soir ? Après tout c’est toi qui as proposé un duel avec un guerrier chacun, moi je n’ai fait que surenchérir avec une victoire bien spécifique. Est-ce que tu accepterais de te déguiser en père noël si tu perdais ? Tu as plutôt intérêt, sinon tu auras droit à la Effy boudeuse que tu apprécies tant. Alors Gabriel, il est temps de choisir, soit on se contente simplement d’un mort, soit on mise. Tu proposes à ton tour une récompense, que je me plie aux règles pendant une semaine. N’as-tu donc pas quelque chose de plus amusant ? Non, on dirait que tu profites de la situation pour arriver à tes fins. Et bien soit, je me plierais aux règles si je perds, seulement si.

- Une semaine. Marché conclu.

Après tout qu’est-ce qu’une semaine ? Tant qu’il ne m’enferme pas tous les soirs dans ma chambre, je peux bien faire ça, et puis j’aurais de quoi passer le temps avec les garçons. Bon d’accord ce sera peut-être difficile mais je le ferais, sauf si je gagne. Alors je n’hésite pas à jouer avec les souvenirs de ma cible, transformer sa vision, le briser à nouveau. J’ignore ce que tu as dit à ton gardien pour le motiver, mais crois-moi, peu de choses motivent plus que la vengeance personnelle. Si je vous avais vu mourir devant moi et que je devais affronter votre bourreau, je sais que je ne perdrais pas, pas pour vous. Voyons voir si ce dhampir sera à la hauteur. Dhampir ou animal, car en ce moment il ressemble davantage à une bête sauvage.

Les bêtes sont lancées, le combat débute et Gabriel et moi nous reculons quelque peu pour pouvoir toujours observer tout en discutant tranquillement. J’observe le combat devant moi, mais toute mon attention est en réalité portée par les mots de Gabriel. Evidemment il fallait que tu poses cette question. Ne pouvait-on pas se contenter de profiter du spectacle ? Ou de discuter d’un sujet moins sensible peut-être. Il semblerait que non. Je ne suis pas sûre que tu aies réellement envie de savoir Gabriel, car finalement tu n’aimerais pas ma réponse, tu n’aimerais pas savoir ce que je ressens et ce que je pense à propos de cette fille. Je reste silencieuse un long moment, continuant d’observer ce combat, puis finalement il reprend la parole. C’est vrai, un combat entre toi et moi aurait été plus divertissant, mais au final avec une telle question ne risquons-nous pas d’avoir un combat verbal tous les deux ? Probablement. Je finis par me tourner vers Gabriel et le regarder droit dans les yeux, l’air tout à fait sérieuse.

- Je ne l’aime pas.

Inutile de préciser de qui nous parlons, nous le savons tous les deux, c’est toi qui l’as évoqué après tout. Tu veux que je sois honnête Gabriel ? Alors laisse-moi l’être, ne me demande pas d’être hypocrite, car je ne saurais pas me conduire ainsi. Je n’aime pas cette fille et je ne pense pas être capable de l’aimer un jour.

- Cette fille a tenté de vous tuer, de te tuer. Elle était avec l’ennemi et là voilà qu'elle débarque de nulle part pour venir vivre chez nous. Tu la vois peut-être différemment mais à mes yeux elle restera cette ennemie. Et je n’ai pas non plus aimé que tu nous l’imposes.

Je sais que c’est toi le chef Gabriel, mais là c’est une décision importante que tu as pris seul sans même avoir jugé bon de nous en parler avant. Alors oui, d’une certaine façon je t’en veux un peu pour ça, mais ce ne sera jamais toi le problème. Le problème c’est elle. Depuis Nigel et Josh on s’était mis d’accord pour éviter le recrutement, pour éviter d’avoir d’autres personnes qui pourraient nous trahir. Et du jour au lendemain tu décides de ramener une ennemie à la maison. Alors oui, excuse-moi de ne pas approuver ce choix.

- Jane n’a pas sa place parmi nous.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Lun 16 Jan - 18:34


Prenons les choses en main

Tu aurais sans doute voulu que je trouve un enjeu drôle, j'aurais pu, mais je suis persuadé que cela ne manquera pas d'être drôle, pour moi. Tu n'as jamais apprécié respecter mes ordres, peut-être parce que je suis à tes basques, de manière régulière, mais je ne fais qu'assurer ta sécurité. Alors devoir te plier à ça, une semaine entière ? Cela risque d'être compliqué, non ? Je te connais bien, à force, Effy, et je suis certain que tu auras du mal à te plier à cela, et que l'on risque t'entendre râler, de manière assez régulière, au cour de cette semaine. De toute façon, c'est toi qui a lancé l'idée, alors tu ne peux pas refusé parce que si jamais tu refuses, tu laisses aussi tomber l'idée de me voir déguisé en père noël, au cas où tu gagnerais. Une fois que je me suis assuré que tu ne risquais pas de te défiler au dernier moment, je m'approche d'un des hommes, qui combattra pour moi, et je m'assure d'être assez combattant. Je t'assure que je ne dis pas ça en l'air, si tu ne parviens pas à remporter cette partie, tu reviendras, sous la forme d'un être que tu détestes, et je te ferais subir pire que tous les coups que tu recevras ce soir. Alors peu importe ta douleur, tu as plutôt intérêt à te battre, et à gagner. Parce qu'il est bien hors de question que je me déguise en père noël, j'ai une réputation à garder, si je compte me faire respecter. Et je n'entends pas à ce que cela change d'aussi tôt. Et encore moins, me faire ridiculiser, parce que c'est une femme, qui est parvenu à me faire enfiler un déguisement aussi ridicule que celui-là.

Je m'éloigne, pour les laisser ce batailler tranquille, et si, dans un premier temps, je garde un œil sur eux, je finis vite par m'en lasser. Venant d'eux, je m'attendais quand même à ce qu'il est une meilleure technique, mais après tout, peut-être que la rage de vaincre, leurs fais faire n'importe quoi. Alors, installé au côté d'Effy, je reviens sur sa manière d'agir, un peu plus tôt. Je ne souhaite pas que l'on se dispute, juste que l'on mette les choses au claire, tous les deux. Ce n'est pas le genre de réaction que l'on a pour le plaisir, j'imagine qu'il existe une bonne raison derrière cela, et je veux savoir laquelle. Face à son silence, qui dure, je sais que la réponse ne me plaira pas. Et au vu des différents sujets abordé par ce gars, plus tôt, je sais aussi ce que ça concernera, ou plutôt, qui ça concernera. Alors, entendre qu'elle ne l'aime pas, ne m'étonne pas plus que cela. J'ai bien vu que tu n'étais pas plus ravi que cela, lorsque je l'ai ramené au manoir, que tu n'avais pas l'air de bien accepter son arrivée, j'ai toujours pris ton avis en compte, de manière général, mais pas cette fois. Parce que je sais que tu n'aurais pas voulu d'elle, et il était hors de question que je la laisse partir ailleurs, et se mettre en danger. J'ai toujours tous fais pour ta protection, Effy, laisse moi rendre la pareille à Jane. Je ne cherche pas à reprendre la parole. Je ne me contenterais pas juste d'un « Je ne l'aime pas » Tu as le droit, de ne pas l'aimer, je ne peux pas faire grand chose contre ça, mais je compte bien faire en sorte d'avoir des raisons à cela. Tu veux savoir ce qui me dérange, dans ta façon de voir Jane, Effy ? C'est que tu ne prends en compte qu'une partie de son histoire, sans son passé.

« Refuserais-tu sa place, à Jake, ou Bastien, s'ils s'étaient retrouvé dans la même condition que Jane ? »

Et ne me réponds pas, que ce n'est pas la même chose, parce que c'est pareil. C'est tombé sur Jane, mais ça aurait pu être n'importe lequel d'entre nous. Ça aurait pu être Jake, et Bastien, attrapé par l'unité, modifié, jusqu'à ne plus ce souvenir de son passé, ça aurait pu être l'un d'entre eux, qui nous aurait attaqué. Leur aurais-tu refusé une place parmi nous ? Je ne pense pas, tu les aurais accueilli, tu leurs aurais laissé une chance, tu te serais battu à leur côté, pour qu'ils retrouvent leurs souvenirs. C'est ce que je fais avec Jane. Tu ne l'aimes pas, oui, mais pour de mauvaise raison. Tu peux dire que tu ne l'aimes pas, mais tu ne peux pas dire qu'il s'agit d'une ennemi. Il s'agit de la femme que j'ai connu, à l'époque, il lui manque juste des souvenirs. Je me bats pour Jane, comme je me serais battu pour n'importe lequel d'entre nous, comme je me serais battu pour toi.

« Tu étais un danger pour nous tous, quand je t'ai fais rentré dans cette famille. Tu aurais pu te retourner contre nous, contre moi, à n'importe quel instant, mais je n'ai jamais remis ta bonne volonté en question. Laisse sa chance à Jane »

De toute façon, comme je n'accepterais pas qu'elle prenne le moindre risque. Cela signifie qu'elle ne quittera pas le manoir. Essaie de comprendre, essaie de ne pas répliquer à tord et à travers. Comme tu peux le voir, j'ai fais en sorte de rester assez calme, malgré certains de tes propos déplacé, parce que je ne veux pas que l'on se dispute une énième fois. Mais si tu continues à t'attaquer à Jane ainsi, je ne suis pas certain de pouvoir garder mon calme.

« Tu n'as pas à craindre d'elle. Tu as ta place, elle, la sienne. Tu n'es pas mis sur la touche parce qu'une nouvelle femme arrive. Tu appartiens à cette famille, à ma famille Effy. Je ne t'abandonnerais pas »

Après tout, ce ne serait pas étonnant, que le problème vienne juste de là. Emma n'était pas une ennemi, mais tu m'as quand même fais une scène, à l'époque, une scène qui a bien failli te coûter la vie. Mais si ce n'est que cela qui t'inquiète, je te rassure de suite. Jane ne joue pas dans la même cour que toi. Et je n'ai pas les même attende de toi, et d'elle. Je caresse sa joue, quelques instants, histoire de la rassurer, avant de porter mon regard sur le duel, derrière elle.

« On dirait que ton homme commence à faiblir »

Je la nargue un peu, mais si ça peut rendre cette soirée de nouveau plus joyeuse, ce n'est pas une mauvaise chose.

acidbrain

_________________
I would find you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Dim 22 Jan - 13:29





Prenons les choses en main
Gabriel & Effy

Sommes-nous obligés d’évoquer le sujet Jane ce soir ? Non parce que ça risque probablement de gâcher cette soirée et je n’ai pas envie qu’on se dispute encore. Sauf que tu insistes et comme toujours je cède à ta demande. Ça ne te plaira pas Gabriel, mais je vais te dire ce que je n’aime pas chez elle. Je n’aime pas qu’une ennemie vienne squatter parmi nous. Je n’aime pas que cette fille sortie de nulle part fasse désormais partie de notre famille. Je n’aime pas que vous l’ayez tous connu avant de me connaître. Je n’aime pas que vous l’appréciez tous autant. Oui Gabriel, c’est une question de méfiance et de jalousie. Tu n’as pas le droit de me demander comment j’aurais réagi s’il avait s’agit de Jake ou de Bastien. Evidemment que j’aurais tout fait pour les soutenir, pour les ramener, mais ce n’est pas pareil. Depuis combien d’années n’as-tu pas revu Jane ? Depuis combien de siècles ? Les gens changent Gabriel et je suis sûre que l’unité est bien plus ancrée en elle que tu ne le penses.

Mon silence parle à ma place, tu sais très bien que j’aurais tout fait pour les garçons, mais ne me demande pas de tout faire pour une inconnue, car à mes yeux c’est ce qu’elle est, une étrangère, une ennemie, une menace. Est-ce que tu vas vraiment me comparer à elle ? Je veux bien que tu me fasses réaliser la situation en évoquant les garçons, mais par pitié, évite de comparer cette fille avec moi. J’étais peut-être un danger, mais contrairement à elle vous n’étiez pas mes ennemis, j’attaquais seulement quand je me sentais en danger, et dès lors que j’ai compris que j’avais intégré votre famille, j’ai tout fait pour vous protéger.

- Les autres avaient peut-être un doute, mais toi tu savais que je ne me serais jamais retourné contre vous.

Parce que tu savais que j’avais des sentiments pour toi dès le début. Est-ce que c’est aussi le cas de Jane ? Peut-être. Est-ce pour autant que j’ai envie de lui laisser une chance ? Non, toujours pas, mais évidemment je finirais par accepter pour toi, comme d’habitude. Je m’en veux parfois, d’être aussi faible face à toi, d’accepter tes moindres demandes. Je t’en veux aussi d’en jouer contre moi. Tu sais très bien que je finirais par faire un effort avec Jane pour ne pas te perdre, pour ne pas que tu sois déçu, même si ce n’est pas ce dont j’ai envie. Il essaie de me rassurer, ou peut-être de m’amadouer, il suffit de quelques mots calmes, d’une douce caresse sur la joue, et me voilà prête à céder, même si je n’en ai toujours pas envie.

Je me contente d’acquiescer de la tête et de sourire légèrement, mais au fond je pense différemment. J’ai très bien vu son jeu avec toi Gabriel, cette fille fera tout pour t’avoir et aux vus des regards que tu lui portes, tu finiras par céder. Que se passera-t-il lorsque vous formerez un couple ? On ne s’aimera toujours pas et elle fera tout pour se débarrasser de moi, pour te convaincre que j’ai perdu ma place dans cette famille. Qui écouteras-tu à ce moment-là ? La femme que tu aimes ou celle que tu as juré de ne jamais abandonner ? Réfléchis bien à cette question, car ce n’est pas dit qu’il y ait indéfiniment de la place pour nous deux dans ce manoir.

Je cesse finalement de regarder Gabriel lorsqu’il me reparle du combat. Je les avais presque oublié ces deux-là. C’est vrai, mon homme commence à faiblir, d’ailleurs à peine cinq secondes après que tu aies prononcé cette phrase, mon dhampir se fait décapiter. Le sang gicle jusqu’à ma peau mais je ne réagis pas, je me contente de regarder la tête rouler sur le sol, silencieuse quelques secondes avant d’enfin réagir.

- Apparemment lui faire revivre la mort de sa famille n’était pas une motivation assez suffisante.

Oui, faut croire que le sujet de cette soirée tourne principalement autour de la famille. Qu’allons-nous faire de ce survivant maintenant ? Qu’allons-nous faire de tous ceux qui attendant ? Je repose de nouveau mon regard vers Gabriel, j’ai envie de connaître sa réaction, face à la subtile provocation que je compte lui lancer.

- Encore huit survivants. Alors Gabriel, quel sort comptes-tu réserver aux hommes qui ont torturé Jane ?

Après tout je les ai ramenés pour toi, alors je veux bien participer à tes jeux, mais c’est à toi de décider de leur sort. Je t’en ai déjà volé un, je ne vais pas non plus te voler les autres. Avais-tu réalisé avant que ces hommes avaient probablement torturé la femme que tu protèges ? Et maintenant que tu le sais, que comptes-tu faire d’eux ? J’attends de voir. Oui je veux voir si tu te bats avec autant de rage pour elle que tu ne le ferais pour moi.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Un chef pas très bien traité
Messages : 59
Age : 612
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   Jeu 2 Fév - 21:35


Prenons les choses en main

Pourquoi, est-ce que tu en veux à Jane, Effy ? Pourquoi n'acceptes-tu pas de lui faire confiance ? N'as-tu pas confiance en moi ? Je n'ai pas besoin de te poser la question, je connais déjà cette réponse. Je sais que tu me fais confiance. Alors tu devrais me croire, lorsque je te dis que Jane n'est pas une menace. Je ne renierais pas ces actes, peut-être qu'elle nous a attaqué, d'elle-même, mais elle n'avait pas conscience de qui nous étions. Elle n'en a toujours pas conscience, mais aujourd'hui, ce n'est plus pareille. Elle a conscience, que l'unité n'est pas son allié, qu'ils l'ont manipulé, pour arriver à leur fin. Elle a conscience que nous sommes une partie de son passé, et je sais qu'elle veut s'en souvenir, qu'elle fera le nécessaire pour cela, et que nous n'avons rien à craindre d'elle. Peut-être que tu penseras que je me laisse aveugler par ce que j'ai vécu à ces côtés, par notre passé commun, et d'une certaine façon, peut-être que tu as raison. Mais si tu venais à disparaître, jamais je ne t'abandonnerais, peu importe que tu essaies de nous attaquer, en premier lieu, ou non, alors ne me demande pas de l'abandonner elle. Je t'ai toujours accordé toute mon attention, et ce n'est pas parce que j'ai ouverts ma porte à Jane, que cela sera différent.. La preuve en est que je suis avec toi, ce soir, que je continues à vouloir ces moments privilégier, avec toi, en tête à tête, et c'est une chose qui ne changera pas. Mets toi trente seconde à ma place, et tu comprendras ma manière d'agir. Tu n'aurais jamais abandonné Jake, tu n'aurais jamais abandonné Bastien, comme je sais que tu ne m'aurais pas abandonné moi, alors ne me demande pas d'abandonner Jane, parce que j'en serais incapable, comme je ne pourrais pas t'abandonner toi. Tu as raison, je n'ai jamais douté de toi, même si j'étais sur la réserve, les premiers mois, mais d'avantage par manque de contrôle, que par réelle attaque de toi. Mais je ne doute pas non plus de Jane. Tu ne la connais pas, alors tu doutes peut-être d'elle, mais moi, je la connais, je connais ces valeurs, et je sais qu'elle ne se retournera pas contre nous.

« Je ne te demande pas d'avoir une entière confiance en elle, mais fais-moi au moins confiance à moi »

Ce sera déjà une grande étape, pour que vous n'en arriviez pas au mains toutes les deux. Elle ne s'en prendra pas à toi, parce qu'elle respecte les personnes de cette maison, alors ne la provoque pas, c'est la seule chose que je te demande. Et ne nous disputons pas à ce sujet, je n'en ai aucune envie. D'un, ce serait pas utile, et deux, je pense que ce ne serait agréable pour personne. Nous ne nous sommes jamais vraiment disputer, mais les quelques fois où nous nous sommes pris la tête, pour un bête désaccord, ça n'a déjà rien donner de très bon, alors je ne veux pas voir d'avantage. Tu n'as jamais été du genre à perdre confiance en toi, bien au contraire, alors continues ainsi. Ce n'est pas parce qu'une autre femme, arrive, que cela signifie que je vais te mettre à la porte. Encore une fois, prends la situation à sens inverse, Effy, ce n'est pas parce que ton lien avec Jake, c'est resserré, que vous êtes aujourd'hui ensemble, que tu as renoncé à une amitié avec Bastien, ou avec moi. Et pourtant, Jake c'est très bien que ça n'a pas toujours été que de l'amitié entre nous. Alors vraiment, tu n'as aucune crainte à avoir, avec Jane. Mais soyons honnête, je n'arriverais jamais à faire disparaître tes doutes, pas vrai ? Alors, autant ne pas continuer là-dessus, ou alors, nous verrons lorsque nous serons plus tranquille, parce que tu es déjà une femme compliqué à cerner, mais je sais très bien que tu ne t’ouvriras pas face à ces humains. Alors je préfère détourner la conversation, vers ce combat qui se déroule encore derrière elle, sur son homme, qui commence à flancher. Est-ce lui, qui n'avait pas une bonne motivation, le mien, qui a pris ma menace au sérieux, ou la force, dû à mon sang, qui a fais la différence ? Quelle importance, au bout du compte, je n'aurais pas à porter un costume ridicule de père noël. Je me tourne vers Effy, à l'entente de ces paroles. Vraiment ?

« Ne joues pas à ça, Princesse, ils s'en sont aussi pris à toi »

Peut-être pas de la même manière, peut-être pas en effaçant ta mémoire, mais tu as quand même souffert, à cause d'eux, alors ce n'est pas juste Jane, que je vengerais ce soir. J'attrape un briquet, dans ma poche. Ne me demandez pas ce que je fous avec ça, ça peut toujours être utile, la preuve ce soir. Je n'hésite pas à me rapprocher de l'homme, qui avait combattu pour moi. Je t'avais prévu une mort terrible, si tu échouais, celle que je te réserve, le sera aussi, longue, oui, mais toujours moins que si je t'avais ramener au manoir, tu peux me croire, donc, d'une certaine façon, tu devrais te réjouir de ta chance. C'est l'une des rares méthodes pour nous tuer, la plus douloureuse, aussi. Mais je suis sur que cela doit être très douloureux, pour un humain aussi. Avant d'allumer le feu de joie, je prends plaisir à l'hypnotiser, lui interdisant de bouger, malgré la douleur, et enfin, je mets le feu à son corps, et les premiers hurlement arrive. Bon, je crois que nous avons le temps de passer à un autre, avant que celui-ci soit totalement mort. Je m'approche d'un autre homme, un qui me semble plus vieux. Est-ce que cela signifie plus résistant ? On va voir.

« A ton avis, à combien d’amputation, celui-ci survivra ? »

Une ? Cinq ? Dix ? Qu'en penses-tu ? Ou peut-être qu'il tournera de l’œil, dès la première. Voyons voir. J'attrape l'une de ces mains, et lui arrache un doigt. Il hurle, mais reste bien réveiller. Cela m'aurait déçu, qu'il abandonne la partie aussi vite, de toute façon, surtout pour un soldat.

« Partante pour un jeu, Princesse ? Une amputation, chacun, à tour de rôle. Bien entendu, celui qui offrira l'amputation mortelle, aura un gage »

Oui, d'habitude, c'est à celui qui tue en premier, qui gagne, mais moi, je te propose l'inverse. Après tout, cela nous permettra de prendre encore plus notre temps, et donc de le torturer d'avantage. Alors, que décides-tu, Effy ? Le prochain coup est pour toi.

acidbrain

_________________
I would find you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prenons les choses en main   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prenons les choses en main
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reprendre les choses en main. [RP Bond dans le Futur]
» Prendre les choses en main ! [Solo Hakushi]
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Quartier Sud :: Usines-
Sauter vers: