Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A quelle sorte de jeu céderons-nous ? | Daniel & Ruby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: A quelle sorte de jeu céderons-nous ? | Daniel & Ruby   Jeu 16 Juin - 1:06



A quelle sorte de jeu
céderons-nous ?

Daniel & Ruby
Pour passer l’éternité sans s’ennuyer, il faut savoir se créer des distractions ou se trouver des ennemis qui puissent nous forcer à donner le meilleur de nous-mêmes. Mes ennemis, je les connais tous et il n’y en a que peu en ce lieu. Peut-être devrais-je m’en créer de nouveaux ? Peut-être. Peut-être pas. A quoi cela sert de se faire des ennemis consciemment ? Mieux vaut se laisser porter par la surprise et ensuite, agir sur le tas, laisser à l’autre le choix pour mieux le lui reprendre. Laisser à l’autre le choix de notre future relation pour ensuite, lui donner le coup de grâce en le surprenant. Penses-tu être mon allié ? Alors sache qu’il y a des risques que je te tue… En réalité, ceux qui ont le moins de chances de mourir avec moi, ce sont mes ennemis intellectuels, ceux avec qui je dois rivaliser d’ingéniosité. Mais je ne pense pas que je trouverais cela ce soir… Bien que je me laisse la possibilité d’être surpris.

Je rejette mon téléphone sur le lit derrière moi après lui avoir jeté un dernier coup d’œil. Malia arrivera bientôt mais en attendant, je me distrairais comme je le peux. Les affiches que j’ai aperçues hier soir sur une Rave me paraissent bien plus intéressantes, surtout que ça serait apparemment une rave hors la loi. La musique, ce n’est pas mon truc, tout comme la danse. Par contre un lieu où se regrouperait des dizaines de proies ? Je suis obligé d’aller y jeter un coup d’œil, ne serait-ce que pour les possibilités qui me sont offertes…
J’enfile rapidement un polo noir qui complète ainsi ma tenue, composé d’un jean assez serré et gris, ainsi qu’un débardeur blanc, des baskets blanches aux pieds, je fais couleur locale et c’est exactement mon attention. D’abord observer avant d’agir, c’est toujours ce que j’ai préféré et je ne compte pas changer mes bonnes vieilles habitudes.

Je pousse la comédie humaine jusqu’à utiliser un taxi pour rejoindre le quartier historique et l’une des zones de reconstructions. Apparemment se tenait ici un ancien immeuble qu’ils ont été obligés de raser après qu’ils se soient effondrés. Et maintenant, c’est une grande zone ouverte où se tient, regroupés, des dizaines d’humains dont les corps se meuvent au rythme de la musique que les immenses sono balancent. Choisir un lieu aussi proche des autres habitations n’est certainement pas une bonne idée pour que la fête perdure mais en tout cas, cela aura attiré du monde bien rapidement. Je ne doute pas que cela attirera les flics rapidement également… Mais ils feront très certainement de bons joueurs, dans un jeu d’échec, grandeur nature, où je pourrais semer le trouble.

Je m’enfonce dans le bloc, entrant dans cet univers musical et endiablé. Je ne compte pas me mettre à danser immédiatement alors j’esquive les propositions, avançant jusqu’à la zone que j’ai remarqué en entrant, la zone où la danse est mise de côté au profit des boissons et des discussions. Je ne compte pas non plus me bourrer mais il faut avouer que c’est certainement le meilleur lieu pour observer les joueurs et pour décider de quel sera ma prochaine action.
En prenant un verre de… punch, je crois que c’est le mot, je sens l’odeur d’une de mes comparses, une autre Strigoï dans ces lieux cela n’a rien d’étonnant, nous sommes dans un des meilleurs endroits pour nous nourrir après tout… Mais je ne compte pas laisser passer l’occasion d’avoir une reine dans mon jeu. Alors ma chère, nous risquons de jouer ensemble si tu m’en laisses l’occasion. Je la repère finalement, ne voyant d’elle que ses cheveux bruns, ses vêtements et la courbe de son dos mais je ne doute pas qu’elle soit comme toutes les autres immortelles, attirante et mortelle, voici la raison pour laquelle je tente de ne pas me faire remarquer en m’approchant.

J’attrape mon verre et j’avance jusqu’à elle, me retrouvant dans son dos et laissant uniquement quelques centimètres entre nous deux. Je sais être discret et n’avoir attiré son attention que quand il était trop tard pour qu’elle se retourne, encore plus quand je dépose ma main sur une de ses hanches, mon autre main tenant mon verre. Je ne lui offre pas plus de contact, me tenant prêt à une réaction impulsive, que ce soit une gifle ou juste un demi-tour, allez savoir avec les femmes… Encore plus les immortelles.

« Quelles sont les chances, ma chère, que nous puissions passer une partie de la soirée à semer le trouble dans cette fête en tant que camarades de fortune ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A quelle sorte de jeu céderons-nous ? | Daniel & Ruby   Dim 24 Juil - 13:47



A quelle sorte de jeu céderons-nous ?
Daniel & Ruby
Que faire ce soir ? Je suis allongée dans le lit de John, l’air boudeur, mon repas encore conscient et nu à mes côtés. Un brave jeune homme que je comptais partager ce soir avec mon partenaire préféré, mais puisqu’il se trouve qu’il n’était pas présent à ses appartements, sûrement en train de draguer je ne sais quelle fille, je n’allais pas annuler mes plans juste pour sa gueule d’ange. Alors j’ai forcé sa porte et tâché ses draps, mais uniquement de sang, je ne ressentais même pas l'envie de faire l’amour ce soir, pas à un autre homme en tous cas, mais je me ferais un plaisir de lui laisser croire le contraire en trouvant mon repas entièrement dévêtu dans ses draps. Nous en revenons finalement au sujet principal : que faire ce soir ? Je regarde ennuyeusement le plafond, John ne reviendra probablement pas avant l’aube et je ne compte pas gâcher une soirée aussi bêtement alors que je pourrais trouver autre chose à faire. Je roule sur le lit pour me retrouver allongée sur le ventre, observant mon repas agoniser et planer en même temps.

- Quels étaient tes projets pour ce soir ?

- Une rave... Avec des amis... Au quartier Nord.


Une rave, pourquoi pas après tout ? J’ai toujours aimé faire la fête. Quant à l’adresse exacte je suis sûre qu’il ne me sera pas bien compliqué de la trouver. Bien, j’abandonne mon repas sur les draps de John, lui ordonnant de ne quitter cet endroit sous aucun prétexte, peu importe s’il ne meurt pas et retrouve ses esprits, je tiens à ce que mon beau blond le trouve ainsi. Sur ce je m’éloigne de cet appartement et retourne rapidement à mon chalet, prenant le temps de me refaire une petite beauté avant de me rendre à cette fameuse rave. Etonnamment j’ai décidé de faire dans le soft ce soir, du moins du soft à la Ruby, car je veux toujours être la reine de la soirée. J’ai opté pour une robe patineuse noire avec des découpes sexy comme il le faut et surtout un décolleté plongeant, de quoi faire tourner plus d’une tête. Ajouté à cela une paire d’escarpins de la même couleur, une petite touche de maquillage, des cheveux parfaitement lissés et me voilà fin prête à faire la fête.

Je ne tarde pas à arriver sur les lieux, entendant la musique à plusieurs rues d’ici mais sentant surtout l’odeur de mes futures victimes et elles sont si nombreuses que j’en ai déjà le sourire aux lèvres. Je me glisse sur la foule, appréciant tous ces regards se poser sur moi, ou surtout sur mon décolleté mais toutes ces filles en deviennent si jalouses que s’en est jouissif. Je me dirige directement vers le bar, rien de mieux qu’un bon verre d’alcool avant de débuter la soirée et qui dit alcool avec une Spencer dit forcément du Rhum. Mon verre ne tarde pas à arriver, tout comme une première personne qui se croit apparemment toute permise. Je sens une main se déposer sur ma hanche et je suis déjà prête à faire regretter ce geste à ce petit opportun. C’est moi qui choisis mes partenaires, pas l’inverse. C’est aussi moi qui décide qui a le droit ou non de poser la main sur mon corps. Pourtant au moment où je m’apprête à donner une petite leçon à mon envahisseur, je remarque tout d’abord qu’il appartient à mon espèce et presque en même temps qu’il est tout à fait séduisant. Finalement ce qui s’apprêtait à être une agression de ma part se transforme en un grand sourire à la vue de ce charmant homme devant moi. Ce strigoï a l’air bien sûr de lui, de quoi le rendre d’autant plus intéressant. Voyons voir jusqu’à quel point il saura me plaire.

- Les chances sont mitigées mon bel envahisseur, prouve-moi d’abord ce que tu vaux et peut-être que j’accepterais ensuite d’entrer dans ton jeu.

Je suis une femme après tout, et une femme qui a une éducation d’époque au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, alors il faudra me prouver que tu en vaux le coup si tu veux t’amuser avec moi, peu importe ta manière de t’amuser. Je me mets directement à le tutoyer, après tout il se pourrait bien que nous passions le reste de cette soirée ensemble, alors autant être naturel. Je porte mon verre à mes lèvres sans le quitter des yeux, buvant une petite gorgée alors que je continue à le défier du regard. Alors, qu’as-tu prévu pour ce soir ? Montre-moi, je te regarde. Impressionne-moi, je n’attends que ça.

- Je ne te quitte pas des yeux.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
 
A quelle sorte de jeu céderons-nous ? | Daniel & Ruby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question ouverte: Dans quelle ville se situe l'appartement de Daniel Jackson?
» [Test] Quelle baguette magique vous aurait choisi ?
» LIBRE - un jour viendra nous aurons des rêves à nouveau
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Quelle est la base du développement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: