Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvel habitat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Nouvel habitat   Lun 19 Sep - 3:48


Lucian et Emma

Nouvel habitat

Plongée dans un sommeil profond, une main se baladant dans mes cheveux et un baiser posé au creux de ma poitrine viennent aussitôt me tirer de mon sommeil. J’ouvre les yeux et observe le bel homme brun d’une trentaine d’années qui se trouve devant moi.

- Bonsoir belle endormie. Tu m’avais demandé de te réveiller aussitôt que le soleil se coucherait. J’ai laissé les rideaux fermés toute la journée comme tu l’avais demandé.

L’homme reprend ses caresses et continue de déposer ses baisers tout le long de mon corps, partant du centre de ma poitrine et descendant progressivement. Je le laisse faire, profitant de ses caresses tout en m’étirant tranquillement dans le grand lit de la chambre d’hôtel. La plus grande suite du meilleur hôtel de Missoula, voilà donc à quoi elle ressemble. Je dois bien avouer que le confort est hors catégorie, cela me fait presque de la peine de devoir bientôt quitter ce lit. Quant à la suite, elle est tout simplement majestueuse. Je dépose ma main contre les cheveux de l’homme qui commence désormais à embrasser mon intimité et le ramène vers moi afin qu’il puisse m’observer.

- As-tu pensé à ramener ce que je t’ai demandé ?

- Tout est comme tu l’as demandé princesse, la clé et les papiers se trouvent dans le sac, tout est légué à ton nom d’emprunt et légalement. Personne ne viendra t’embêter. La villa est à toi, c’est un honneur que de te l’offrir.

Un sourire sournois se dessine le long de mes lèvres.

- Evidemment, puisque tu n’as pas le choix.

Je ramène son visage vers moi et viens déposer un long baiser langoureux contre ses lèvres tandis que mes mains descendent le long de son torse musclé. Je le plaque alors contre le lit et lui grimpe dessus.

- Redis moi une dernière fois ce que tu vas faire une fois que je serai partie...

- Je vais attendre quelques minutes et demander à mon chauffeur de me conduire dans la forêt. Sur le chemin je renverserai de l’essence dans la voiture et j’y mettrai le feu pour que tout le monde croit à une explosion due à une fuite de gaz. Ainsi, on ne verra pas toutes les morsures et les blessures que tu vas m’infliger.

- Tu as bien appris la leçon. Je peux donc passer à table.

- Je suis à toi.

Je me rapproche de son cou pour y déposer un dernier baiser, lorsque l’instant d’après mes crocs viennent violemment s’y planter. Toute la douceur dont je faisais preuve jusque là disparaît aussitôt. Je pourrais y aller plus en douceur mais je veux lui faire mal. Il a pourtant été un amant hors pair la nuit dernière et je dois avouer que je me suis bien amusée, mais j’aime encore plus l’idée de faire souffrir mon nouveau jouet. Tout en continuant de le mordre, mes ongles viennent se planter dans son torse et descendent le long de son ventre tout en déchirant sa chair. Mmh, quelle odeur délicieuse. Ma langue vient se délecter de ce doux nectar tandis que je continue de le mordre de part et d’autres. Je continue comme ça encore un moment, jusqu’à le sentir faiblir. Je finis donc par m’arrêter avant qu’il ne perde connaissance, autrement il ne sera plus en mesure de se déplacer. Je me suis bien régalée. Je me lève et pars rapidement me doucher avant de me rhabiller. J’attrape le sac resté sur la table tandis que l’homme commence à s’habiller à son tour.

- Essaie de ne pas mettre du sang partout en partant. Ce fut un plaisir.

Je sors et claque la porte derrière moi avant de quitter l’hôtel en toute légèreté, un sourire sadique ornant mes lèvres. Qui aurait cru qu’une Emma sans coeur puis avec trop d’émotions puisse ainsi se transformer. Il m’aura fallu du temps, mais j’ai eu un excellent professeur. La nuit est à présent tombée, c’est parfait. Sans plus tarder, je passe un coup de téléphone et je me rends à notre repaire avant d’y retrouver Lucian.

- Tu es prêt ? J’ai déjà fait livrer nos affaires. Il est temps de découvrir notre nouveau chez nous.

Nous repartons vers Missoula, pas exactement au centre de la ville mais un peu plus loin pour plus de tranquillité et moins de vis-à-vis. C’est alors que j’ouvre le sac que j’ai en main pour y sortir une clé et ouvre le portail de ce qui se trouve être une immense villa.

- Et si nous allions découvrir d’un peu plus près ce petit bijou ?

Et oui, je n’ai pas fait les choses à moitié. Que voulez-vous, les femmes exigeantes ont parfois quelques caprices. Et après tous les derniers événements, c’était le minimum exigé. Lorsque nous avons découvert que le château des Strigoïs avait été détruit par les Dhampirs peu de temps après l’explosion d’Alistair et d'Arya et notre disparition à Lucian et moi, cela m’avait mise hors de moi. Nous avions une demeure sans pareille et ces êtres nuisibles nous l’ont prise en profitant de affaiblissement des nôtres. Mais c’est bien mal nous connaître que de penser que nous allions vivre dans un taudis ou quelque chose de moins confortable. Et puis, en y réfléchissant bien, ce château commençait à se faire vieux. Il est temps de passer à quelque chose de plus moderne... avec des chambres nettement plus grandes. Après tout, nous l’avons amplement mérité, car il faut dire que ces derniers mois n'ont pas été de tout repos pour Lucian et moi.

Je me rappelle encore de cet instant où je l’ai retrouvé inerte sur le sol, prêt à rendre son dernier soupir. Avec toutes les blessures qu’il avait, c’est un miracle qu’il n’ait pas rendu l’âme en cours de route. J’ai bien attendu trois jours avant qu’il n’ouvre à nouveau les yeux, c’est à peine le temps qu’il fallut pour que ses blessures commencent partiellement à cicatriser. Le reste a pris du temps, mais au moins il était hors de danger. Jamais je n’aurais cru le trouver un jour dans cet état... Lorsqu’il m’apprit ce qu’il s’était passé, j’ai su qu’il me serait désormais impossible de vivre tant que ce crime n’aura pas été payé et que ce monstre sera encore en vie. Comme si ce n’était pas suffisant, voilà qu’il a des alliés. Quelle erreur pour lui que de s’être associé à une Moroï. Il le comprendra bien assez tôt, car non seulement Lucian n’est pas mort, mais désormais nous sommes deux Strigoïs à nous être alliés pour le conduire à sa perte. Penses-tu être en mesure de résister à ça Alistair ? Tu as fait revenir le Lucian sans cœur que je connaissais en le privant de son seul amour. Il n’y aura plus d’échappatoire pour toi. Néanmoins, je sais de quoi cette ordure est capable et pour être en mesure de l’affronter il m’a fallu à mon tour me débarrasser de mes faiblesses. J’ai pendant un temps pensé me priver à nouveau de tout sentiment, mais Lucian m’a enseigné une autre méthode. J’ai donc fini par les accepter et les voir sous un nouvel angle. Désormais je joue, je séduis et je manipule avant d’obtenir ce que je veux et tuer avec toujours plus de plaisir. J’ai également opéré quelques changements pour plus une plus grande discrétion le temps que notre retour soit rendu officiel. J’ai tout d’abord éclairci mes cheveux et changé mes habitudes de tuerie afin d’éviter de remonter jusqu’à nous. Le monstre en moi est non seulement réveillé mais plus présent que jamais.

Nous ne sommes même pas encore rentrés dans la villa que l’immense jardin suffit à me faire penser que l’intérieur n’en sera qu’encore plus captivant. Et oui, nous revoilà à Missoula. Bienvenue au cœur du nouvel habitat des Strigoïs.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 48
Age : 817
MessageSujet: Re: Nouvel habitat   Mer 21 Sep - 15:01

Nouvel habitat
Emma & Lucian
Missoula, ainsi nous revoilà, pour le plus grand malheur de tous et bonheur d’une minorité. Nous ne devions pas revenir si tôt, mais après tout pourquoi pas, je pense que nous sommes tous les deux prêts à rentrer chez nous. Missoula est notre ville et nous comptons bien la récupérer. Chaque chose en son temps néanmoins, pour l’instant en dehors d’Irina tout le monde me croit mort, tout le monde croit Emma disparue et c’est parfait ainsi. Nous jouerons sur l’effet de surprise pour un plus grand spectacle, j’ai toujours aimé le théâtre, même quand c’est surfait. Ce soir Emma et moi nous sommes séparés, je l’ai laissé s’amuser de son côté pendant que j’allais rendre visite à Irina pour son mariage. La strigoï m’a réservé un accueil… bien à elle. Maintenant il ne me reste plus qu’à contacter John et nous serons au complet, quoi que j’ai une hésitation à m’entretenir aussi avec Gabriel, mais j’ai entendu dire qu’il avait déjà de nombreux problèmes à régler de son côté, alors autant ne pas lui en donner d’autres.

J’ai passé la journée dans un hôtel de luxe avec six poches de sang humaines pour jouer en attendant la tombée de la nuit, oui rien que ça, mais rassurez-vous, je sais couvrir mes arrières lorsque je ne veux pas qu’on remonte jusqu’à moi. J’en ai tout de même profiter pour m’amuser, boire jusqu’à plus soif, créer une nouvelle œuvre d’art avec leurs corps selon mon inspiration, coucher avec la dernière survivante avant d’appliquer la petite touche finale à ma toile. Oh oui, Missoula m’avait manqué. Je m’allonge sur le lit, dégustant un bon verre de Rhum alors que j’admire ce beau tableau de corps accrochés et démembrés, d’organes qui font offices de guirlandes et les yeux, les seins de ces dames et les boules de ces messieurs font offices de boules de décoration accrochées aux guirlandes. Oui, je suis déjà prêt pour Noël et j’ai encore de quoi faire des tas de sacrifices humains pour notre petit Jésus. Amusant.

Le soleil se couche enfin, il est temps de quitter cet hôtel mais évidemment je ne peux pas laisser toutes ces traces derrière moi. Une bombe et le tour est joué, Daesh revendiquera probablement l’explosion, au moins ils me couvriront ainsi. Les humains sont ridicules. Je ne tarde pas à arriver au lieu de rendez-vous qu’Emma m’a indiqué, après tout je ne sais pas où se trouve notre futur logement puisque j’ai laissé à Emma le soin de choisir. Mieux vaut que ce soit elle, car si je saurais me contenter d’un simple appartement, je ne suis pas sûr que ce soit son cas et elle me le prouve bien lorsque nous arrivons devant cette gigantesque villa. Pour deux ça risque d’être un peu grand, mais après tout nous avons l’intention d’étendre les rangs par ici, alors ce choix est bien avisé. En tous cas Emma a l’air impatiente de visiter notre nouveau logement.

- Les dames d’abord.

Je pousse la porte en une légère révérence pour la laisser entrer en premier avant de la suivre sur ses pas. Je dois bien reconnaître Emma, que tu n’as pas fait les choses à moitié avec cette villa, rien que le jardin de devant en dit long. On ne perd pas de temps à visiter une à une les pièces et il faut dire qu’il y en a beaucoup. Le salon est immense, la cuisine sans pareille, je ne sais même plus combien il y a de chambres et de salles de bain et n’oublions pas le jardin immense avec sa piscine tout aussi grande. On a même un coin barbecue pour faire cuir des brochettes d’humains. Magnifique. Surtout ce sous-sol suffisamment grand pour accueillir des tonnes et des tonnes de bouteilles d’alcool. Mais la petite touche qui me plaît le plus, ce sont ces vitres anti UV dans toute la maison. Apparemment Emma s’est souvenue de mon goût prononcé pour cet astre lumineux qui me fascine tant, je vais de nouveau pouvoir l’admirer pleinement sans prendre le risque de finir en poussière. Il n’y a pas à dire, cet endroit est parfait pour notre retour. Je me tourne vers Emma après que nous ayons terminé notre petit tour dans notre nouvelle demeure et m’adresse à elle.

- Moi qui appréciais les goûts d’Hélène et Sebastian, je dois reconnaître que tu les as battus à plate couture.

Et rien de mieux qu’un petit verre pour fêter ça, oui, on ne nous change pas. On retourne au salon, là où je débouche une bouteille de Champagne. Ce n’est pas aussi appréciable que le Rhum, mais après tout je connais mes principes et lorsqu’on fête un événement, c’est du Champagne que l’on boit. Je sers les verres dans des coupes puisqu’Emma a aussi pensé a tout faire emménager, il n’y a rien de plus à faire, juste profiter et faire comme chez nous. Je reviens vers Emma, nos deux coupes en main dont une que je lui tends avant de lever mon verre pour trinquer avec elle.

- Il y a aurait des tas de choses pour lesquelles trinquer, à notre retour en ville, à cette splendide demeure, à nous deux, et aux futures souffrances de nos ennemis.

Oui beaucoup de choses à fêter, mais ça tombe bien, nous n’avons pas spécialement d’autres choses de prévues ce soir, alors profitons-en. Qu’en dis-tu Emma ? Je suis sûr que notre dernière soirée à Rome te remémore de bons souvenirs et t’inspire.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouvel habitat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» L'habitat au haut Moyen-Age
» Nouvel organisation du clan
» Habitat for Humanity: Mèsi anpil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Missoula :: Les alentours de Missoula :: Villa de Lucian-
Sauter vers: