Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Family   Mer 14 Sep - 22:45


Family


Irina & Alex


Missoula, te voilà enfin. J’ai mis du temps à arriver jusqu’à toi, devant faire des détours, me cacher quelques jours. Maintenant je suis là. Il ne me reste plus qu’à trouver cet alchimiste, cet Alec Mcdowell. Sauf que j’ignore où je dois chercher. Je ne connais pas grand-chose à ce monde, je suis encore en pleine découverte, forcément puisque je suis libre depuis seulement quelques mois. J’ai encore tout à apprendre, mais personne pour m’expliquer. Je dois faire seule, comme d’habitude. J’avance dans les rues avec ce minable portrait de lui et cette incertitude qu’il s’agisse réellement de la bonne personne. Non, je ne connais pas encore les annuaires si vous vous posez la question, alors j’essaie de le retrouver visuellement. C’est difficile de regarder tous ces visages, difficile de ne pas en manquer plusieurs. J’aurais aimé que Missoula soit une plus petite ville, moins bondée. J’essaye de demander à des passants si quelqu’un a déjà vu cet homme ou si Mcdowell leur dit quelque chose. Rien, à croire que cet homme est un fantôme pour les humains.

La nuit est déjà tombée, rendant le danger bien plus imminent. L’unité est comme les strigoïs, elle aime traquer la nuit, se fondre dans l’ombre pour mieux surprendre. J’ai faim, j’ai soif, je suis fatiguée et je ne sais même pas encore où je vais pouvoir passer la nuit. Il faut que je rentre de toute façon, quelque part à l’abri des regards. J’avance dans les ruelles sans savoir où je vais. Je cherche un squat dans lequel passer la nuit et c’est finalement sur une usine abandonnée que je tombe. Parfait, je crois que je n’aurais pas pu trouver mieux, c’est grand et vide, et avec un peu de chance il ne fera pas trop froid. Je m’aventure à l’intérieur, cherchant s’il y a de quoi faire un semblant de matelas, sinon ce sera à même le sol. En fait je n’ai pas vraiment le temps de chercher, car deux strigoïs finissent par me trouver avant.

- Hey beauté, tu t’es perdue ? N’aies pas peur, on va prendre soin de toi.

Je les regarde approcher, stoïque, impassible. Je ne sais pas ce qu’ils entendent par prendre soin de moi, personne n’a jamais pris soin de moi au cours de mon existence. Ils s’arrêtent juste devant moi, un mauvais sourire aux lèvres. Je m’apprête à les neutraliser lorsque l’un d’entre eux commence à rapprocher sa main de mon épaule, mais quelqu’un d’autre s’en charge à ma place. Deux balles tirées successivement et les deux corps tombent. Je me retourne même si je sais qu’il s’agit d’eux. Des membres de l’unité m’ont encore mis la main dessus. Je devrais leur demander de m’aider à retrouver Alec vu leur facilité à trouver des gens. Je les regarde, silencieuse, toujours à ma place lorsque l’un d’entre eux décide de prendre la parole.

- Aleksandra Kozolv, il est temps pour toi de rentrer, tu es dehors depuis bien trop longtemps.

Je reste toujours silencieuse face à eux, face à leurs armes braquées sur moi. Je sais qu’ils ont autorisation de me tuer si je ne coopère pas. Je sais aussi que je préfère mourir plutôt que de retourner dans une unité. Que vais-je faire de vous, humains ? Est-ce que mes pouvoirs vont au moins coopérer ce soir ? C’est le moment de savoir. L’air, c’est ce que je contrôle le mieux, alors essayons avec ça. Ma main se lève doucement, leurs gorges se serrent, leur air s’échappe. Ils agonisent, ils perdent leurs moyens, essayant de récupérer cet air qu’ils ne contrôlent pas. Mais celui qui a parlé sait comment survivre. Il se concentre, braque et tire. J’en profite pour faire grandir les flammes et les envoyer sur lui. Je n’ai pas le temps en revanche d’esquiver la balle, mais quelqu’un s’en charge à ma place. Je me retrouve éjectée au sol, perdant le contrôle de ce que je faisais, mais ce n’est pas grave, puisque quelques secondes plus tard, tous les soldats tombent au sol, tous morts.

Je relève mon regard vers la personne qui a fait ça, une femme, une brune. Une strigoï, c’est du moins ce que je remarque lorsqu’elle se tourne vers moi. Les humains ont tué les strigoï et la strigoï a tué les humains. Qui tuera donc celle-là ? A moins que nous survivions toutes les deux, peut-être. Je me relève, la regarde, plongeant mon regard dans ses yeux bleus qui me font penser aux miens. Un silence de quelques secondes pèse dans l’usine, et finalement c’est moi qui décide de prendre la parole. Tu es chanceuse, je ne suis pas vraiment bavarde d’habitude. En revanche il faudra faire avec ce ton neutre et fade, je ne suis pas le genre de personne expressif, que ce soit physiquement comme dans mon intonation.

- Je suppose que je suis censée vous remercier, à moins que vous ne soyez là pour finir le boulot. Ce serait dommage d’en arriver là alors que je peux sauver votre espèce.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: Re: Family   Mer 21 Déc - 15:38

Family
Irina & Alex

Est-ce que ces quelques semaines, en tête à tête avec Jessy, loin de Missoula, m'aura fais du bien ? Je ne suis pas certaine de pouvoir l'affirmer de manière aussi claire. Au moins, cela aura eu l'opportunité de me permettre de récupérer mon contrôle, bien qu'au fond, j'ignore si, au vu du mal que cela a pu nous faire, c'est une si bonne chose. Peut-être que juste m'éloigner de lui, le temps que je parviennes à reprendre mon contrôle, même si cela aurait pris du temps, plusieurs semaine sans doute, à supporter la distance, cela aurait été mieux, moins douloureux, pour l'un, comme pour l'autre. Est-ce que je retiendrais quand même de bon souvenir de ce voyage ? Bien entendu, je ne peux pas en oublier tous les efforts que Jessy à fait pour que tous cela puisse quand même être parfait, malgré mes pertes de contrôles, qui s'évertuaient à tous foutre en l'air.. Ce n'est peut-être pas nos meilleurs souvenirs, mais ça en reste quand même des souvenirs inoubliables, à leurs manières – bien que je n'aurais rien contre l'idée d'oublier quelques paroles échangées – Je suis sortie chasser, ce soir.. Si, en temps normal, je n'avais rien contre l'idée qu'il m'accompagne, je préfère encore éviter qu'il se trouve à proximité de moi, lorsque je me nourri, juste par sécurité, je préfère avoir pris du temps pour moi, pour calmer mes pulsions, avant de croiser de nouveau sa route. Je n'aurais rien eu contre l'idée de ne plus toucher une goutte de sang, pendant très longtemps, malheureusement, au vu de ma nature, je n'ai pas beaucoup de choix, pour ne pas mourir assoiffée.. Et ce serait quand même mal vu que je me laisse mourir ainsi, après tout ce que l'on a traversé, pour que je récupère mon contrôle. Je ne dirais pas que mon contrôle est revenu, comme avant, je me nourris de manière bien trop infime, en quantité limité, justement pour ne pas replonger, mais je préfère revenir chasser plus souvent, plutôt que perdre à nouveau le contrôle. Et au moins, j'ai cessé de tuer toutes les personnes qui croisaient mon chemin. Enfin, faut dire aussi que je me rends dans les endroits les moins peuplés, comme ces usines, pour me nourrir. Peuplé en journée, mais jamais la nuit, lorsque tous les employés sont rentrés chez eux.

En temps normal, je ne me préoccupe pas plus que cela, des membres de mon espèce. Je me fiche un peu, de ce qu'ils peuvent faire, mais ces deux hommes, qui sont passés non loin de moi, avait quelque chose d'infiniment mauvais en eux. Est-ce que je les ai suivis pour les empêcher d'agir, ou, au contraire, pour prendre part à la fête avec eux. Je préfère ne pas chercher à répondre à cette question, et me contenter d'observer. Au moins, ils savent choisir leur proie, plutôt mignonne. Mais franchement les gars, on ne vous a jamais appris à aborder une femme ? Vous me feriez presque pitié, avec vos phrases toutes prêtes, pas un grain d'imagination. Je n'ai pas vraiment fais attention à ce groupe d'humain, qui s'est introduit dans l'usine. Humain, à mes yeux, cela signifiait qu'ils n'allaient pas pouvoir faire grand chose, j'ai eu tord, je m'en rends compte, lorsqu'ils abattent les deux strigoïs, comme si rien n'était plus facile. Est-ce que ce ne serait pas le moment pour moi, de déguerpir ? Sans aucune doute, mais les paroles prononcées alors, me retiennent.. Kozolv ? Et bien, voilà bien longtemps que je n'avais pas entendu ce nom, sur une autre personne que moi. Je pensais en être la dernière représentante, après la perte de Kate, puisque nos parents doivent être morts.. Voyons voir, depuis longtemps. D'accord, techniquement, je ne suis plus une Kozolv, mais je n'en reste pas moins une, dans le sang. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que tu es pleine de surprise, ma jolie. En temps normal, je me serais un peu foutu que des humains cherchent à s'abattre entre eux, mais pour le coup, ton nom m'intrigue, alors je compte bien avoir mes réponses, avant que tu ne passes de l'autre côté. Alors, désolée si ma manière de faire est un peu brutal, mais c'était ça, ou te prendre une balle, alors à mon avis, se retrouver un peu trop brutalement par terre, ce n'est pas grand chose. Avant de me poser à ces côtés, pour lui poser mes questions, je me charge de ce groupe d'humain, qui ne s'attendait sans doute pas à me voir débouler, et qui, donc, n'était pas prêt à me barrer la route. J'arrache des têtes, des cœurs, et le tour est joué, nous n'avons plus à nous préoccuper d'eux. Je l'observe un long moment, alors qu'elle reste au sol. Inconsciemment, je cherche une quelconque ressemblance, entre elle, et moi, ou mes sœurs.

« Sauver notre espèce ? Rien que ça ? Et comment comptes-tu procéder, au juste ? »

Je ne sais pas si je suis censé lui faire part de notre nom commun, dès maintenant, ou si je ferais mieux d'attendre d'en savoir un peu plus sur elle. Peut-être n'a-t-elle aucune envie de retrouver sa famille, peut-être ne serait-elle pas heureuse d'apprendre que l'on porte le même nom, alors je ferais sans doute mieux d'attendre. De comprendre ce qu'elle fait ici, comment elle est capable de telle miracle, avec ces pouvoirs. J'ai moi-même été moroï, donc je sais que certaine personne, peuvent être doté de ce genre de capacité, mais je ne pense pas me planter, lorsque j'affirme que tu es humaine, donc c'est un peu compliqué à suivre, pour moi. Oui, je devrais attendre, mais c'est plus fort que moi. Comprenez-moi, vous aussi, j'ai perdu toute ma famille, lorsque j'ai appris le décès de Kate, alors si j'ai une petite chance de retrouver une branche de ma famille, je n'ai pas vraiment à hésiter.

« Kozolv, voilà bien longtemps que je n'avais pas entendu ce nom »

Au moins, ainsi, je ne me trahi pas de suite, si elle n'a aucune envie de retrouver un contact avec sa famille, et bien, j'imagine que je n'aurais plus qu'à partir, s'en qu'elle ne soit obligé de comprendre que je suis un membre de sa famille, en toute logique. Est-ce que tu seras étonné, que quelqu'un connaisse ce nom ? Surtout qu'il n'est pas vraiment originaire d'ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Family   Lun 2 Jan - 1:10


Family


Irina & Alex


A peine arrivée à Missoula et déjà m’ont-ils retrouvé, je ne dois pas être si discrète que ça finalement, pour que ce soit aussi simple pour eux de me mettre la main dessus. Enfin, tant pis pour eux, ils auraient mieux fait de rester chez eux à se prélasser devant un dvd, parce que ce soir je n’ai pas l’intention de les épargner. Je tue mes ennemis, c’est aussi simple que cela. Je ne ressens pas de culpabilité ni même de doutes, alors personne ne pourra m’adoucir, ils savent de toute façon que je ne ressens rien. La mort, c’est tout ce que je vois pour mes ennemis. Les tortures ne m’intéressent pas, mais leur survie non plus. J’ignore combien de soldats ils ont en stock, mais s’il le faut je les décimerais tous, jusqu’à ce que je puisse atteindre mon objectif, car je n’en laisserais aucun se mettre en travers.

Le problème c’est que malgré mes pouvoirs je ne suis pas assez forte. Je ne suis pas une soldate, je ne sais pas me battre, je ne sais pas esquiver, je sais juste contre-attaquer lorsque mes pouvoirs veulent bien fonctionner. Sauf qu’il y a cette balle qui est prête à se loger en moi et je crois bien que si cette strigoï n’était pas intervenue, j’aurais fini soit morte soit prisonnière. C’est à se demander ce qui serait le mieux tout compte fait. Je vois ces corps tomber à tour de rôle, puis cette femme revient vers moi, comme ci de rien n’était. Je plonge mon regard dans le sien, balançant la première idée qui me passe par la tête pour la convaincre de ne pas me tuer. Une promesse de paix et de survie. Je ne suis pas certaine qu’elle me croit, pourtant je ne lui mens pas.

- Avec mes pouvoirs et l’aide d’un alchimiste.

D’accord, ce n’est pas très poussé comme explication, mais tu m’as demandé comment je compte procéder et c’est bien ainsi que je compte faire, si tu veux avoir plus de détails il faudra les demander. Je me relève, ne cherchant pas à me rapprocher d’elle ni à reculer. Je n’ai pas d’intérêt à être plus proche, je n’en ai pas non plus à tenter de m’enfuir. Au final même si tu as tué ces humains, je pense que je serais capable de m’en sortir contre toi, si du moins j’arrive à contrôler mes pouvoirs. C’est étrange en revanche, je ne m’attendais pas à ce qu’elle parle de mon nom. Connais-tu d’autres Kozolv ? Est-ce que j’ai véritablement envie de le savoir ? Non, au final quelle différence ça ferait ? Je n’ai jamais eu de famille, je ne sais même pas ce que c’est, alors pourquoi le découvrir aujourd’hui alors que je suis proche de ma fin ?

- Je ne suis pas sûre que ce soit mon véritable nom, je suppose que oui.

Et toi, en quoi est-ce que ça t’intéresse que je sois ou non une Kozolv ? On ne se connaît pas, on n’a pas besoin de se connaître. Tu m’as sauvé la vie, je sauverais aussi la tienne plus tard, d’une certaine façon, voilà tout, nous n’avons pas besoin d’avoir un lien plus poussé. Ou alors c’est ce que tu souhaites ? Ce n’est pas mon problème à vrai dire.

- Pourquoi m’as-tu sauvé ? Est-ce à cause de mon nom ou de mes pouvoirs ?

Parce qu’il y a toujours une explication et c’est vrai qu’en général j’aime les connaître, même si ça n’apporte rien de précis. Nohlan m’a sauvé pour mes pouvoirs. Quelle est ton excuse ? Il semblerait que ce soit plus pour le nom de famille, mais peut-être que je me trompe. Que me veux-tu au juste ? N’espère pas que nous devenions copines parce que tu m’as sauvé la vie. En réalité la seule chose à laquelle je pense véritablement maintenant, c’est que je vais devoir chercher un autre endroit où dormir, car forcément l’unité enverra des hommes pour venir récupérer leurs soldats qui ne répondent plus à leur radio. Et dire que je pensais cette usine tranquille, on dirait qu’il va falloir que je cherche plus discret.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Family   

Revenir en haut Aller en bas
 
Family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» Montage débile : Family Sim Bower
» Family is all. {Mael - Liora}
» (#15) in time of test, family is best. (cora)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: