Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wedding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Wedding   Lun 12 Sep - 23:50

Wedding

C’est aujourd’hui. Aujourd’hui que nous allons nous marier. Bordel ce que j’ai la pression ! J’avais jamais ressentis ça, je suis pas le genre à me mettre la pression en temps normal faut dire, mais là c’est différent. Je suis seul devant mon miroir en train de réajuster ma cravate alors que je repense à tout ce qui a bien pu m’arriver dans cette ville. Je me souviens être revenu à Missoula sans le moindre souvenir de mon passé. Je me souviens de toutes mes rencontres, de mes délires, de mes emportements, de mes fous rires. Isallys, Anton et Sarah. Mes souvenirs revenus. Puis elle. Surtout elle. Notre fameuse rencontre derrière un bar, là où elle aurait dû chercher à me tuer, là où je l’ai provoqué, là où on a fini par squatter un appartement et faire l’amour pour la première fois. Je me souviens de cette nuit torride, je me souviens qu’elle m’avait marqué, que j’ai essayé de l’oublier parce que je suis le genre de gars à ne pas repenser à une femme. Sauf que ce n’était pas juste une simple femme. Je me souviens avoir pensé à elle, avoir voulu qu’elle revienne, puis l’avoir revu.

Tout est gravé dans ma tête, je pourrais tout vous réciter, tout vous raconter bribe par bribe. Je suis pas le genre d’homme à me souvenir pourtant, mais elle m’a carrément changé. Je me souviens d’Adalrik, de la bague et cette affreuse douleur. J’ai souhaité leur malheur, j’ai souhaité la mort de ce type, parce que je ne la voulais pas heureuse avec un autre homme que moi, même si j’essayais de me convaincre du contraire. Au fond tout le monde sait que je suis un enfoiré, le genre de type à dire "si je ne peux pas l’avoir alors personne ne l’aura", mais c’est comme ça quand on sait ce qu’on veut et je savais que je la voulais. Je me souviens avoir tenté de la remplacer sans y parvenir, aucune ne m’intéressait. Puis il y a eu son retour, son sourire, ces retrouvailles et la redécouverte de son corps. Oui, je vous l’ai dit, je me souviens de tout, de ses mots, de sa tenue, de son expression. Du moment où elle m’a dit je t’aime.

Je me souviens des hauts et des bas. De nos moments d’affection et de nos disputes. La mort de Sarah puis celle d’Anton, ma chute et sa main qui tente de me remonter. Je me souviens de toutes les conneries que j’ai pu faire, que j’ai pu dire. Je me souviens de ma manière étrange de lui avoir dit je t’aime pour la première fois. Je me souviens avoir atteint un point de non-retour. Ouais, j’étais tombé au fond du trou en m’en prenant à elle, en tentant de la tuer. Tellement de choses se sont déjà passées ici, tellement de choses vont encore se produire. Je ne pensais pas que cette ville ferait de moi un homme, cette femme surtout. J’ai su me remettre en question avant qu’il ne soit trop tard, agir, partir, mais pas pour toujours. Non, quelques semaines m’auront suffi à revenir en forme. J’ai fait mon deuil, j’ai grandi et j’ai compris. Maintenant je sais, tout ce qu’il me faut c’est elle, pour toujours. Irina portant mon nom de famille.

Je me suis posé plusieurs fois la question si oui ou non c’était une bonne idée de faire ça, même après lui avoir proposé. Ne soyez pas choqué, je suis humain après tout, et un mariage ce n’est pas rien. De toute façon ce n’est pas de mon amour envers elle dont je doutais mais de ce qui se passait en ce moment. Un gros événement alors que j’ai l’unité aux trousses, c’est pas forcément une bonne chose, mais ce sont surtout ces derniers rêves qui me dérangent. Trop similaires à ceux que j’avais envers Sarah, d'autant que j'ai toujours pensé que Barrymore était un nom maudit. J’essaie de ne pas y penser, de tout ignorer, mais ce n’est pas facile quand votre subconscient vous renvoie ça chaque nuit. Des rêves dont je ne lui parle pas, tout comme ce qu’il s’est passé à l’unité d’ailleurs. Ouais je sais, c’est pas bien d’avoir encore des secrets alors qu’on va se marier, mais c’est quand même des choses que je préfère garder pour moi.

Je descends aux jardins, là où nos invités attendent, on a préféré faire ça en petit comité. Faut dire que côté famille ni elle ni moi n’avons des personnes à inviter, tous morts. Reste plus que les amis maintenant et de mon côté je suis pas le moroï le plus aimé et réputé, du coup ouais, on se retrouve en petit comité, mais tant mieux, je préfère ça au fait de devoir jouer les hypocrites. Puis ça laisse plus de sous pour faire les choses en grand de toute façon, j’aime bien exposer mon fric alors disons que c’est la bonne occasion. D’accord j’arrête, mais admettez-le, le décor est top, la musique est agréable et la bouffe est bonne, surtout qu’on a même pensé aux copains les strigoïs avec un buffet spécial pour eux. J’attends sous la pergola décorée spécialement pour le mariage, une boule à la gorge, n’osant même pas regarder les convives. Je dois paraître con mais tant pis, j’attends. J’attends de voir que la femme que j’aime va apparaître dans sa robe de mariée et venir me rejoindre pour officialiser notre alliance. Et cette attente me paraît être affreusement longue.

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Femme à barbe ici-bas !
Messages : 53
Age : 260
MessageSujet: Re: Wedding   Mar 13 Sep - 21:25


Wedding


A chaque minute de ma vie, je me dis que mes choix auraient pu être différents, que ma vie, aurait pu être différente, je pourrais être mariée à un autre homme, que celui a qui je m'apprête à me livrer corps et âmes. Est-ce que je serais heureuse, si j'avais concrétisé cette relation ? Sans doute, je ne pouvais pas prétendre avoir été malheureuse avec Adalrik, je ne mentirais pas à ce propos, notre dernière rencontre n'avait pas été agréable, loin de là, mais il n'en restait pas moins l'homme que j'avais aimé le temps de plusieurs siècles, celui qui m'avait recueilli lorsque j'étais en proie à mes désirs, à peine transformée, d'une certaine façon, j'étais aujourd'hui, celle que je suis, parce que je l'avais rencontré, et qu'il m'avait appris à être moi-même, et ne pas, juste plaire aux autres.. J'avais de bons souvenirs, avec Adalrik, mais aujourd'hui, j'étais certaine d'une chose, j'aurais été heureuse avec lui, mais pas d'un vrai bonheur, pas le genre de bonheur que je vis au côté de Jessy, je ne prétendrais pas, que c'est facile tous les jours, avec lui, mais je n'ai jamais signée pour une vie simple, sans un peu d'action. Je n'aurais jamais voulu vivre aux côtés d'une personne comme lui, dans le cas inverse.

Quelle femme, à quelques minutes de son mariage, n'a jamais remis ces choix en question ? N'importe quelle femme, avec un peu de jugeote, réfléchirait à la possible connerie qu'elle va peut-être faire, un mariage, c'est loin d'être banal, on n'accepte pas, sur un coup de tête, c'est une signature pour la vie, et pour une femme de mon espèce, une vie longue, et pleine d'encombre, de danger. Sauf que dans mon cas, je ne cherche pas à remettre ce choix en question parce que je sais, avec certitude, que mon choix final, sera identique, au choix actuel. En revanche, je sens un certain stress venir en moi. C'est bien une première, mais, je ne peux m'empêcher de penser à ces propres choix, à lui. Je ne peux pas nier, que ces dernières semaines, notre couple fonctionne sur une bonne base, mais avec Jessy, j'ai appris que rien n'était jamais tous blanc, qu'une partie d'ombre, nous guetter toujours, et c'est celle là, que j'appréhende. J'ai pu être témoin de ces capacités, j'aurais même pu mourir à cause de cela, alors vous comprenez mon appréhension, quand à savoir ce qui pourrait bien se passer si cette partie sombre, venait à revenir aujourd'hui. A défaut de ne pas avoir de doute, j'ai des pensées pas très sympathique en tête.. Enfin, j'imagine que Nastia, ou Isallys, peut-être même Kate, m'indiquerait de ne pas me prendre la tête, avec ce genre d'idée, peut-être auraient-elles raison, mais aucune d'entre elles n'est en vie, pour me dire une chose pareille aujourd'hui.. Je regrette leurs absences, même si, ma relation avec Kate, n'était pas au beau fixe, lors de nos dernières rencontres. Je ne souhaitais pas pour autant, la perdre, encore moins, sans avoir réussi à arranger les choses. Enfin, aussi grande puisse être l'absence de mes sœurs, de ma meilleure amie, ce n'est pas ces absences, qui me pèse au cœur, mais bien celle de Lucian. Parce que je n'ai pas pu le venger ? Parce que je n'étais pas au jus, de ces plans insensés ? Parce que je n'aurais pu trouver plus sincère, et véritable que lui ? Toutes ces raisons à la fois, je crois, ainsi qu'un gros manque, au fond de ma poitrine. Quand je parlais de pensées pas très sympathique..

Je reste de longue seconde, face à mon miroir, comme n'importe quelle femme, alors que sa vie, se joue, dans les prochaines minutes.. Une tonne de question, me tourne dans la tête. Est-ce que j'ai choisi la bonne tenue ? La robe blanche, était à bannir, pour moi, depuis des semaines, je ne voulais pas d'un mariage traditionnel, dans les règles, nous n'avions jamais rien fais dans les règles, pourquoi cela commencerait aujourd'hui ? J'avais opté pour une robe rouge, magnifique, élégante, longue, dans le style d'une robe de mariage banale, quand même. Pourquoi rouge ? Parce que dans notre relation, cette couleur symbolisait pas mal, je crois, autant, au niveau du sang que nous avions sur les mains, solitaire, ou pour nous protéger, l'un, l'autre, mais aussi, face à cette robe, que j'avais portée lors de nôtre rencontre, et qui, au vu de ma tenue, lorsque je l'avais retrouvée, était restée marquée dans sa mémoire. Alors, cette couleur, était de bonne augure, non ? Et puisque mon choix, avait été approuvé par Amaëlle, que j'avais traîné dans les boutiques avec moi, contre son gré, je crois, mais peu importe.. Puisque mon choix avait été approuvé, cela voulait sans doute dire que je ne m'étais pas trompée, et que je n'avais pas à remettre ce choix en compte. Et, d'un côté, cela m'assurer de ne pas me tâcher bêtement.. Un goutte de sang, sur une robe blanche, aurait fichu toute la fête en l'air, sur une robe, déjà rouge à l'origine ? Ni vu, ni connu.. Parce qu'une certitude restait, du sang, on en manquerait pas, à ce mariage.

Une paire d'escarpin noire enfilée, et je dois me rendre à l'évidence, je suis prête, je n'ai aucune raison de m'attarder plus que nécessaire ici, oui, me cacher ne me ressemble pas, mais que voulez-vous, le stress peut parfois faire des choses stupides. Je souffle un grand coup, pour récupérer un peu de mon courage, et sors de la pièce. Au vu de mon propre état, je serais odieuse, de jouer avec ces propres sentiments, et le faire attendre plus que nécessaire. Et je dois bien admettre une chose, je suis plus que pressée de découvrir sa propre tenue. J'avais pu constaté son effort, lors de sa demande en mariage, ce qui était déjà beaucoup, pour lui, alors j'étais pressée de découvrir jusqu'où il avait poussé l'effort, aujourd'hui. J’aperçois Brent, de l'autre côté du couloir, et le rejoins, pour passer mon bras autour du sien, et je me sens de suite mieux. En temps normal, vous me direz que c'est le père, qui accompagne la mariée à l'hôtel, mais je n'ai plus de père depuis longtemps, plus aucune famille, d'ailleurs, et Brent est, ce qui se rapproche le plus d'un membre de ma famille, à mes yeux, alors j'avais tenu à ce qu'il est ce rôle, aujourd'hui, et j'étais plus qu'heureuse de voir qu'il avait fais le déplacement pour moi.

« Je suis heureuse que tu sois à mes côtés, aujourd'hui »

Et sur ces mots, avant qu'il puisse dire quelque chose d'un peu trop émotif pour moi, aujourd'hui, je l'entraîne avec moi. Il est sans doute temps, d'arrêter de faire attendre les invités, ainsi que Jessy, qui doit se demander ce que je fous. Oui, je suis vicieuse, de le faire patienter de la sorte, mais que voulez-vous, j'aime bien faire naître des émotions extrêmes, chez lui, c'est un quotidien. J'apparais enfin dans son champ de vision, ainsi que dans celui des invités, posant le premier pas, dans ce jardin. Je crois que cela rend enfin les choses officielles, Jessy, car au cas où tu ne le saurais pas, si quelqu'un ose s'opposer à ce mariage, il ne fera pas long feu. Je te le promets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wedding   Ven 16 Sep - 16:30



Wedding
A chaque point de chute : de nouvelles rencontres, de nouveaux apprentissages. La vie.

Traîner dans les aéroports n’a jamais été une partie de plaisir à mes yeux. L’attente avait tendance à me faire trop réfléchir. A me faire réfléchir au passé comme au présent. Et surtout aux prochains événements. Et à cette ville, Missoula. Je pensais l’avoir mis derrière moi. Je pensais que j’allais pouvoir vivre sans y remettre les pieds… Mais je m’étais trompé. Je le sais. J’ai l’éternité devant moi et tout autant de temps pour me créer de mauvais souvenirs dans les villes. Surement, dans un siècle, considérais-je finalement cette ville comme un lieu Saint ? Mais ça ne sera pas aujourd’hui. Surtout après la disparition, sans un bruit, de ma famille, que j’avais passé des semaines à rechercher avant de retrouver le couple qui avait guidé ma vie… Mais il y avait aussi eu Alianova ici. Me laisser charmer par une femme… Ce n’est pas dans mes habitudes. Mais je m’étais laissé avoir. Et je ne savais pas si je devais regretter ou pas cette rencontre, au vue de la douceur amère qu’il me restait de sa présence dans ma vie… Mais ce n’était pas le temps de me questionner, de me demander… J’avais d’abord un mariage à célébrer. Déjà que j’avais raté les enterrements de vie de jeune femme d’Irina et de jeune homme de son fiancé… Je ne pense pas qu’être en retard à un mariage soit pardonnable. Pour un peu, je peux entendre le Tic Tac d’une horloge dans ma tête avec une voix aigüe me disant « en retard, toujours en retard »…

Je finis par quitter l’aéroport, retrouvant la voiture que j’avais loué pour une durée indéterminée, la durée de mon séjour. Et maintenant, un petit saut à mon appartement, à croire que j’avais eu un bon pressentiment en ne revendant pas immédiatement mon logement, malgré mon envie… Enfin pressentiment ou nostalgie, je ne savais pas trop. Ce petit saut me permet de prendre une douche et changer de tenue, en portant une, un peu plus de circonstance. Un gilet sans manche et un pantalon bleu nuit, ainsi qu’une chemise blanche et une cravate noire qui allait partir pendant la soirée, c’était assuré… Puis direction Irina et son jules. Que je ne connaissais pas réellement, pas en dehors des conversations téléphoniques que j’avais pu avoir avec Irina, même si celles-ci étaient longues. La situation était vraiment… Etrange. J’avais été invité à venir au mariage d’Irina et Adalrik, et voilà que je me retrouvais au mariage d’Irina et Jessy, avec un rôle encore plus important sur le dos… Enfin, mieux valait ne pas trop y réfléchir. J’espérais juste que son jules n’était pas un idiot fini.
Je sors de la voiture, entrant dans la place et me trouvant face à plusieurs invités qui parlaient des Futurs… Eh bien. Autant les laisser parler. Pour cette fois, je n’avais vraiment pas le temps d’être sociable. J’avance dans la grande salle, puis j’emprunte les portes et les couloirs jusqu’à me retrouver à une porte de distance d’Irina. Est-ce que celle-ci allait avoir l’air aussi sûre d’elle qu’hier, lors de notre conversation ? Je le saurais rapidement. Mais j’espère pour elle que tout allait bien et que tout irait bien. Je l’entends marcher et je la vois enfin apparaître. Toujours aussi radieuse. Peut être même un peu plus. Est-ce que le mariage rend ainsi ? Eh bien, dans ce cas, je veux bien devenir conseiller matrimoniale pour toutes les femmes que je puisse apprécier. Je lui rends son sourire, même si le mien ne peut pas être aussi éclatant. Ni aussi féminin, et heureusement. Ses paroles suivantes valent à mon sourire de s’agrandir et même si nous continuons à marcher, je me penche vers elle pour murmurer à son encontre :

« Comme si j’aurais manqué le moment le plus important de ta vie… Et je compte bien jouer le rôle du chiantissime petit frère et aller emmerder mon beau-frère dès que vous serez définitivement unis. »

Certes, je ne suis pas chiant en temps normal… Tout du moins je crois. Mais je peux bien faire un effort. Après tout, je vais « rencontrer » pour la première fois cet homme qui allait partager bien plus qu’une vie avec celle qui fût et est toujours ma grande sœur. De quoi transformer un homme donc. Mais en attendant, je compte bien profiter du sourire d’Irina. Et même si je ne suis pas pour les morts ou la torture, je ne compte pas laisser à quelqu’un la permission de faire disparaître ce sourire. Je dépose une seconde ma main libre sur la sienne avant que je vois enfin tout ce monde apparaître. Heureusement que les regards sont tournés vers Irina d’ailleurs, parce que tous ses yeux sont… Légèrement flippants. J’ai bien plus l’habitude de l’invisibilité de mon statut de barman… Enfin. Ce n’est que pour une soirée qui ne se répétera surement pas. Alors je conduis Irina à Jessy, la laissant prendre le rythme qu’elle souhaite pour rejoindre l’homme de sa vie. Et je tenterais bien de faire comme dans les films ou les racontars, en lançant un regard qui veut tout dire à Jessy (fait attention à elle, gare à tes fesses si elle est blessée et tout le racontar…) mais dans la réalité… Ce mec ne prête aucune attention à rien d’autre qu’Irina. Mignon. Ou flippant. Ou flignon plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wedding   Mar 20 Sep - 16:30

Wedding

Passe le temps, siffle le vent, laisse l'emprunte. L'emprunte de tes souvenirs, de ta vie, sur le sable fin d'une plage. Puis de nouveau le vent et l'histoire se reconstruit sur un lieu à nouveau immaculé. Ainsi va l'éternité.

Un mariage. Le dernier mariage auquel j’avais assisté avait eu lieu en 1976, autant dire que cela commençait à dater. Et ce n’était pas réellement un mariage d’amour pour le coup. Pas comme celui qu’allait célébrer Irina et Jessy. Deux personnalités que je n’aurais pas vu ensemble avant qu’Irina ne prenne réellement du caractère… Enfin au moins, avec ce nouveau caractère, elle avait également arrêté de me prendre pour une ennemie. Non pas que ce ne soit pas amusant mais j’avais découvert récemment que les ennemis pouvaient être de fins limiers… Et ils peuvent être tenaces quand ils le veulent. Ainsi que douloureux. De quoi me mettre sur mes gardes et légèrement en colère. Alors je n’allais pas cracher contre une ennemie de moins. Même si j’avoue, j’étais surtout présente pour mon cher moroï. Un être intéressant… Quelque chose que je n’aurais pas associé en temps normal à cette espèce si passive. De quoi me décider à aller à ce mariage donc… Et à me tenir tranquille. Tout du moins au début.
Je jette un dernier coup d’œil au miroir. Une robe asymétrique verte, des hauts talons noirs et un chignon. Pour une fois que j’acceptais de me tenir dans les normes et de mettre une robe… C’était déjà un grand pas de mon point de vue. A voir combien de temps je resterais dans les clous. J’attrape un petit sac avec mes affaires à l’intérieur avant de me diriger vers le taxi, jetant un regard envieux à ma moto. J’aurais été bien mieux avec elle… Enfin bref. Il était temps de savoir si mon compagnon avait réellement était jusqu’au bout de son propre défi : venir habillé avec la tenue que je lui avais envoyé. Bien que j’ai tenté de ne pas trop le pousser. Une chemise verte (tant qu’à être en accord), un jean sombre ainsi qu’un blazer. J’aimais le voir dans ce genre de tenue donc autant en profiter, car je n’allais pas le lâcher de la soirée. Après la soirée que la petite humaine nous avait forcé à vivre, j’avais du mal à lâcher Lucas du regard… Tout comme j’avais du mal à me séparer de lui à la fin d’une soirée. Autant pour la femme libre que j’étais auparavant.

J’entends l’humain s’adresser à moi, de quoi me permettre de me reprendre. Je le paye, sans lui jeter un regard, avant de sortir du véhicule. Mon dernier mariage datée mais ce n’était pas dur de reconnaître où j’avais mis les pieds. Le bruit, l’ambiance, les lieux… De quoi mettre Lucas un peu sur ses gardes, je suppose. Je le cherche du regard quelques secondes, le lieu de rendez-vous étant devant la salle des fêtes mais il n’a pas l’air d’être encore arrivé. Peut-être aurions-nous dû faire le trajet ensemble ? Enfin, je me demande ce que Lucie pense de tous ses rebondissements…
Je finis par apercevoir Lucas, ou plutôt par sentir son odeur et reconnaître le bruit de ses pas et je me tourne dans sa direction, l’apercevant pour la première fois de la soirée. Toujours mon bel homme à croquer… Et oui, cette tenue lui allait parfaitement. De quoi me rappeler de faire attention aux mains baladeuses qu’il pourrait y avoir… Bien que dans un mariage, normalement il n’y avait guère ce genre de choses. Mais qui sait, peut être que des personnes se dévoueront pour mettre de l’ambiance. En attendant, je passe mes bras autour de son cou quand il est assez proche de moi, un grand sourire aux lèvres.

« Hey, mon bel ange noir… Tu es superbe. Merci d’être venu. »

Si je ne m’attendais pas à cette invitation, je savais que je n’aurais pas accepté de venir sans sa présence… Ou plutôt si, je serais venue. Mais j’aurais très vite fait des bêtises avant de disparaître. Alors Irina et Jessy devrait remercier Lucas, la soirée sera plus calme… Ou pas. Qui sait après tout ce qui se passe dans la vie d’immortels.
Je profite de notre proximité pour déposer un baiser sur ses lèvres si tentatrices. Je ne pouvais pas me passer de sa proximité, comme une drogue dont j’étais de plus en plus dépendante. Et dans un coin de ma tête, où se trouvait la femme libre que j’étais devenue, celle qui ne voulait plus jamais être enchaînée, il y avait des alarmes qui hurlaient le plus fort possible contre mes sentiments… Mais j’y penserais un autre soir. Comme à chaque fois, je refoule tout cela dans un coin de ma tête, me reculant en lui adressant un sourire avant de l’entraîner à ma suite.

« Viens, on est pile assez en retard là. »

La cérémonie allait commencer mais surtout, la plupart des convives étaient déjà à leurs places, si ce n’est tous, ce qui nous évitera de traverser les foules. Alors marchons jusqu’à rejoindre la petite immortelle et son presque mari, mortel lui… Je me demandais tout de même, pourquoi cette union alors qu’elle paraissait si stérile ? Désirait-elle le voir mourir, puis vieillir ? Je ne comprenais pas Irina… Mais je n’avais jamais compris cette femme de toute façon. Je jette un coup d’œil à Lucas, resserrant la prise de ma main sur la sienne, ne comptant pas lâcher celle-ci de la soirée. Le temps de trouver deux sièges, Irina était présente. Tant mieux, pas d’attente. Par contre cette robe… me rappellerait pour longtemps de mauvais souvenirs, j’en suis sûre. Enfin… Espérons que tout cela ne traîne pas en longueur sinon je risquerais d’avoir de bien vilaines pensées en tête… Quoi que, c’était trop tard, elles sont déjà là. Je commençais à avoir hâte de connaître le déroulement de cette soirée…



Dernière édition par Amaëlle L. Cheverston le Mer 30 Nov - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wedding   Sam 24 Sep - 14:01


Wedding
Commun

Un mariage… Je regarde le carton d’invitation puis Lucie. Nous, invité à un mariage, je crois que c’est une première, j’en suis sûr en fait. Je jette un coup d’œil vers les noms, Jessy Barrymore ne me dit rien, Irina Kozolv en revanche je connais plutôt bien. Qui aurait cru que la strigoï m’aurait invité, après tout nous avons un passé commun, mais nous n’avons jamais pour autant été proches. Je ne suis proche de personne de toute façon, excepté Amaëlle et Lucie. Est-ce que j’ai l’intention de participer à un tel événement ? Non. Hors de question. Aucune raison de m’y rendre. Trop de risques, trop de foule, et voir les autres exprimer ouvertement leurs sentiments ne me mets pas à l’aise. Non, je préfère passer mon tour. C’est en tous cas ce que j’avais l’intention de faire avant de découvrir qu’Amaëlle a aussi eu droit à son invitation et me demande de l’accompagner. A croire que le monde joue contre moi.

Comment est-ce que je suis censé me sortir de cette situation maintenant ? Ce serait généreux de m’aider Lucie. Plusieurs plans se dessinent peu à peu dans ma tête. Plan A : je disparais de la circulation quelques temps, on se demandera simplement où est-ce que j’ai bien pu passer et j’inventerais une excuse qui les émerveillera tous. Plan B : je prétends avoir un autre rendez-vous suffisamment important pour manquer un mariage. Plan C : une explosion, je détruis la salle où est censé avoir lieu le mariage, ainsi tout le monde pourra rester tranquillement chez soi. Plan D : je tue le marié. En fait je pourrais continuer ainsi jusqu’au plan Z, mais Amaëlle a l’air d’avoir envie d’aller à ce mariage. Pourquoi ? Expliquez-moi ce qui peut être attirant dans ce genre phénomène, car je dois bien admettre que c’est quelque chose qui m’échappe.

J’ai essayé de me défiler. J’ai essayé de trouver une bonne excuse pour ne pas m’y rendre, mais j’admets ne pas avoir eu envie d’affronter la déception d’Amaëlle. Enfin ce n’est pas ma seule motivation, apparemment Lucie est curieuse d’assister à son premier mariage finalement, curieuse surtout de voir comment sera habillée Amaëlle à cet événement. Mais je l’admets, ce qui m’a motivé le plus est le défi que ma chère partenaire m’a lancé, elle trouve toujours le moyen de m’avoir de toute façon. Je me demande parfois ce que ces deux-là ne me feront pas faire. Je regarde de loin la tenue qu’Amaëlle m’a fait livrer. Ce genre de vêtements n’est pas ce que je porte habituellement. Quant au vert, et bien disons que j’ai toujours eu une préférence pour le noir, mais je suppose qu’un peu de nouveauté ne me ferait pas de mal, juste une fois en tous cas. Je finis par mettre ces vêtements avant de jeter un coup d’œil à Lucie, apparemment elle aussi avait prévu le coup, une longue robe rouge et noire.

- On dirait que tu te rends à un enterrement.

« Je prévois le coup au cas où, après tout on ne sait pas ce que nous réserve cette soirée. Et puis je préfère prévoir un enterrement plutôt que la Saint-Patrick. »


Classe Lucie, merci, même si je suppose l’avoir mérité. Je lâche un soupire, déjà exaspéré alors que nous ne sommes même pas sur les lieux. On ne perd pas plus de temps avant de s’y rendre, même si j’admets y aller à reculons. Enfin avec un peu de chance plus tôt on ira et plus vite on rentrera. On arrive finalement sur les lieux, un peu trop décorés à mon goût mais après tout chacun sa façon de faire. J’ai oublié de préciser qu’avant de rejoindre la foule, j’ai vérifié deux ou trois fois la sécurité, sait-on jamais si quelqu’un a eu l’idée de poser une bombe. Oui je sais, c’était mon idée. J’ai aussi pris le temps de ramener quelques humains pour les hypnotiser et les poster aux alentours, ainsi nous aurons quelques tours d’observation pour guetter les horizons. Maintenant je peux rejoindre l’assemblée en étant plus serein.

Je ne tarde pas à repérer Amaëlle parmi les invités, esquivant les autres qui se rapprocheraient d’un peu trop près. J’arrive jusqu’à elle, laissant le pouvoir de ses bras me détendre d’un coup alors que je dépose un rapide baiser contre ses lèvres pour l’accueillir. Un baiser plaisant bien que furtif, il faut dire que les démonstrations en public ne sont pas vraiment mon fort. J’en profite néanmoins pour l’admirer dans sa robe du soir dont la couleur est associée à celle de ma chemise. Choix intéressant dont on pourrait débattre longtemps mais je crois que tout le monde s’en fiche. En tous cas je peux aisément dire que la tenue valait le déplacement. Je glisse mes lèvres près de son oreille pour lui murmurer ces quelques mots afin que personne d’autre qu’elle ne les entende.

- Je suis simplement venu contempler une femme dans sa belle robe, et je ne parle pas de la mariée.

Ne m’en voulez pas, mais je ne suis pas du genre à complimenter tout et n’importe quoi, d’ailleurs même Lucie n’a pas le droit aux compliments que je réserve uniquement à Amaëlle. C’est à son tour de déposer un baiser contre mes lèvres, une fois de plus trop court, mais une fois de plus parce que nous sommes en public, quoi que je ne pense pas que ce soit le genre de chose qui lui pose problème. Amaëlle m’entraîne alors à sa suite, affirmant que nous sommes pile assez en retard pour l’occasion, étrangement le genre de phrase qui me plaît bien. On finit par prendre place tous les deux, ou plutôt tous les trois, car Lucie a aussi trouvé sa place même si elle n’est pas à assise côté de moi, mais juste devant. On dirait que le mariage va pouvoir commencer, j’espère qu’ils ne s’attendent pas à de grands sourires ou versement de larmes, car là en revanche je passe vraiment mon tour.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59
Age : 25
MessageSujet: Re: Wedding   Jeu 24 Nov - 16:01

Wedding

Cette attente est terriblement longue, le genre d’attente où on se permet de repenser à toute sa vie, où on se permet de tout remettre en question. Est-ce qu’Irina remet ce mariage en question ? Voilà, c’est le genre d’attente où je me pose des questions pareilles. Pourquoi est-ce que c’est l’homme qui doit attendre ? Non franchement, les femmes ne pensent pas toujours à nous quand on voit qu’elles peuvent nous faire patienter un long moment parfois alors qu’on est déjà sous pression. Je jette un coup d’œil aux invités, rapide, en fait eux aussi me stress, ce qui est con, en général j’aime bien faire mon show, mais là je m’engage dans quelque chose de sentimental, alors c’est différent. Il y a principalement des strigoïs en fait, étant donné que je suis moi-même plus proche de cette espèce que de la mienne. J’ai pensé à inviter Ania et Laora, mais comment dire, non seulement elles n’auraient pas approuvé cette union, mais je n’avais pas non plus envie de mettre leur vie en danger. Evitons les massacres pour une fois, et oui c’est bien moi qui dis ça.

Je sais que la plupart des convives doivent se demander quand est-ce que je vais franchir le cap, devenir un strigoï. Peut-être que ce sera la surprise du jour... Non, ne rêvez pas, je n’ai pas l’intention de faire de ma transformation un événement public. Mais ça viendra, tôt ou tard, ne vous impatientez pas trop. En fait là c’est surtout moi qui m’impatiente, pourtant je n’attends pas depuis si longtemps mais... Mais c’est quand même bien trop. Enfin elle met un terme à mes tortures en apparaissant devant moi. Tout le monde se retourne vers elle et tout comme moi ils la fixent, ils l’admirent, parce que je ne peux clairement pas être le seul à la trouver sublime. Irina a pensé à apporter sa petite touche personnelle à ce mariage, je n’en attendais pas moins et je lui ai toujours dit que le rouge lui allait à merveille.

Je regarde aussi cet homme qui marche à ses côtés, clairement pas son père, un ami dont elle m’a déjà parlé mais que je n’ai jamais rencontré. La fête nous le permettra peut-être. Je suis heureux de voir qu’il a fait tout ce chemin pour elle, revenir à Missoula pour l’accompagner dans cet événement et lui faire plaisir. Un homme bien à ce que j’ai entendu, en général je ne les aime pas trop, mais peut-être que je pourrais faire une exception pour celui-ci. Elle arrive à ma hauteur et Brent me la confie, en quelque sorte. Je lui fais un petit signe amical de la tête et ensuite il n’y a plus qu’elle. Oui, il n’y a plus qu’elle et moi. Le temps s’arrête, je n’entends même pas le type qui parle à côté de nous pour nous marier, je me suis perdu dans son regard et dans sa beauté. J’ai juste envie de dire oui et de l’embrasser, mais je sais que je dois patienter, encore un peu. Un peu trop...

J’attends. Je ne veux pas gâcher le mariage en menaçant le type d’aller plus vite. Pourquoi est-ce qu’on doit compter sur lui pour nous marier d’ailleurs ? Aucun de nous n’est croyant. On pourrait simplement le tuer, se passer la bague aux doigts et ça reviendrait au même. Non allez Jessy, il faut que ce soit officiel, sinon elle ne portera jamais ton nom. Ça y est, on en arrive enfin au moment où il est temps de s’échanger les alliances. Apparemment c’est aussi le moment où il faut s’exprimer, dire devant tout le monde à quel point on aime sa partenaire. Je n’aime pas les discours en public, ni m’exprimer d’ailleurs. Je pense qu’Irina se souvient déjà très bien de ma manière bien étrange de lui avoir dit je t’aime pour la première fois. Non c’est vrai, je n’aime pas que l’on sache ce que je pense vraiment, mais le but d’un mariage, c’est de montrer à tout le monde notre amour, alors quitte à être gnangnan, autant dire des mots que je pense. Je m’empare de la bague que me tend Brent et glisse doucement ma main dans celle d’Irina pour l’amener vers moi.

- Irina Kozolv, tu as pris le risque de me voler mon cœur, alors ce soir je prendrais ma revanche en te volant ton nom.

Je glisse la bague sur son annulaire sans jamais la quitter des yeux. On approche enfin du but. Il est bientôt temps. Bientôt temps de dire oui et de nous embrasser. Bientôt l’heure que tu changes de nom et deviennes Irina Barrymore. Oui, il n’y en a désormais plus pour longtemps avant que toi et moi soyons unis, pour le meilleur et pour le pire.

 
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Wedding   Jeu 5 Jan - 22:58

Wedding

Passe le temps, siffle le vent, laisse l'emprunte. L'emprunte de tes souvenirs, de ta vie, sur le sable fin d'une plage. Puis de nouveau le vent et l'histoire se reconstruit sur un lieu à nouveau immaculé. Ainsi va l'éternité.

Quel est l’intérêt du mariage pour des immortels ? Non, réellement. Irina et Jessy ont-ils à ce point besoin de se rassurer sur le fait de s’appartenir l’un l’autre ? Ou veulent-ils tellement s’enchaîner à l’autre qu’ils ont besoin d’en passer par là ? Les gars, on est au 21e siècle, pire encore, nous sommes immortels, y a pas tant de mariage que cela pour nous et y en a pas besoin. Mais je suis invitée alors je viens. Non, en réalité je viens grâce à la présence de mon ange noir et de ma diablotine préférée, je sais qu’avec eux, le temps passera plus rapidement… Et je laisserais le temps à l’échange de vœux de se faire, avant de m’ennuyer et de faire des bêtises. Enfin, je tenterais en tout cas.

Je finis par rejoindre le lieu de la réception et également Lucas. A partir de maintenant les dés sont lancés. Il faudra que je rappelle à Irina et Jessy que s’il y a un incident, cela sera de leur fait, il ne fallait pas inviter autant de mondes et de joueurs dans le coin. Ce n’est pas comme si les immortels étaient connus pour être des êtres très pondérés…
Je profite du court baiser de Lucas, regrettant qu’il y ait d’autres personnes tout autour de nous, qui m’empêchaient de rendre ce baiser un peu plus long et passionnel. Mais il n’était pas tant de s’y attarder. Je lui adresse un sourire et quelques mots. Sa réponse me surprend, et je ne crois pas que cette surprise disparaîtra totalement un jour. Ses compliments spontanés seront toujours plus surprenant, à mes yeux, que n’importe quel jeu pouvant être inventés. Mais ils sont tout aussi plaisants.

« Un tel compliment de la part d’un tel homme… Fais attention, je pourrais y prendre goût. »

Je dépose un rapide baisé sur ses lèvres. Pourquoi ? Est-ce qu’il y a réellement besoin d’une raison ? J’entends les gens se mettre debout, ainsi la cérémonie va commencer. Tant mieux, nous serons pile assez en retard comme ça. Assez en retard pour ne pas avoir à patienter ni à se retrouver bousculé. J’attrape la main de Lucas avant de l’entraîner à ma suite, nous trouvant des places pile à temps. Et tant mieux, je n’aurais pas aimé patienter après cette petite planification. Je regarde Irina apparaître, dans une robe qui me rappelle des souvenirs et me donne des sueurs froides. Plutôt que de l’observer, je regarde le petit moroï qui a un sourire aux lèvres. Ce grand benêt a l’air heureux de sa place. Eh bien… Ce n’est pas comme si c’était quelque chose que je comprenais mais pas besoin de comprendre pour applaudir au bon moment ou mettre de l’animation. Par contre, Irina, tu pourrais te bouger et marcher un peu plus rapidement, je ne serais pas contre.

Quand ils se rejoignent enfin, j’en profite pour jeter un petit coup d’œil dans la salle, le temps que le prêtre, surement hypnotisé, débite ses paroles habituelles. Des têtes que je connais, d’autres beaucoup moins. Pas forcément d’ennemi dans le coin. Et le problème de cette salle, c’est qu’elle dispose de peu de sorties. Non, décidément, vivement la suite, cela sera plus intéressant, plus amusant et au pire, il sera plus simple de s’esquiver. Je finis par reprendre contact avec le devant de la scène quand je vois Boucle d’or s’approcher des deux mariés. Ah. L’échange d’anneaux. Bientôt la fin. Tant mieux. On va pouvoir passer à un peu plus intéressant. Je recommence à les observer, je n’ai jamais vu ses deux là ainsi, mais il faut dire que Jessy, je l’ai plus souvent vu bourré qu’heureux. Tout comme j’ai plus souvent vu le côté sombre d’Irina que son côté heureuse. Je ne sais pas quelle version je préfère pour ses deux là… Assurément le côté sombre d’Irina, si celui-ci me permet de profiter de sang plutôt que de magasins de chaussures… Je retiens un soupire, c’est que cela commence à être long…

« Je ne comprendrais jamais l’intérêt d’une telle cérémonie… »

Je ne sais pas à quel moment le filtre entre ma tête et mes lèvres a disparu mais j’ai prononcé ses paroles dans un souffle d’air. Les personnes proches de nous, les seuls à m’avoir entendu, me lancent un regard et je leur renvoie un sourire. Non, je n’ai pas honte, merci bien. Je ne fais qu’énoncer mon avis. Je suis bien plus venu pour l’after que pour la partie sentimentale et surtout mariage. Ce mot continue de me hérisser le poil. Là-dessus, ces deux-là sont des crétins, amoureux et heureux, mais crétins. Enfin… A eux de gérer ce truc hein. Moi, faudra juste que je ne loupe pas le moment d’applaudir. Pas gagner si jamais la cérémonie n’avance pas plus…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wedding   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wedding
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» 04. [Pension Preston] The Wedding Trap
» ❧ EVENT n°10 ♣ The Royal Wedding.
» wedding preparations and white dresses | ft. natasha
» Guest Book Wedding

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps communs-
Sauter vers: