Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] C'est toi que j'ai choisi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Mer 15 Juin - 23:58




 
C'est toi que j'ai choisi
Gallen & Effy

Scarlett Brown, tel est mon nouveau nom, ou du moins c’est avec ce faux nom que je suis allée m’inscrire à l’académie. Mon but est d’être une espionne dans le camp des ennemis, mais je sais que je ne pourrais pas m’y rendre souvent et que je devrais être discrète, certaines personnes me connaissent là-bas et pourraient très bien me dénoncer. Je n'ai qu’à faire en sorte de ne jamais les croiser les fois où je serais sur place. Il y a aussi une deuxième raison à cette inscription, à vrai dire c’est cette raison-là qui m’a réellement convaincue de le faire. J’ai entendu dire que Gallen n’avait plus de moroï attitré et comme il se trouve que j’adore lui donner du boulot... C’est lui que j’ai demandé, ou plutôt devrais-je dire exigé à l’administration, refusant de m’y inscrire si on me le refusait alors évidemment ils n’ont pu qu’accepter. Comme je tiens toujours à convaincre le dhampir de changer de camp, quoi de mieux pour cela que de l’avoir déjà à mes côtés. Une fois toute la paperasse remplie et signée, je préviens la direction que je donnerais moi-même rendez-vous au dhampir, car avant de le rencontrer, je dois d’abord mettre au courant Gabriel et Jake, bien qu’ils ne pourront rien changer à ma décision.

Maintenant il ne me reste plus qu’à organiser la rencontre. La direction m’a conseillé de la faire au sein même de leur académie, mais très peu pour moi, comme je leur ai dit, je ne serais pas souvent là-bas. L’idée émerge alors dans mon esprit telle une évidence. J’envoie un message sur le numéro que l’on m’a donné, donnant rendez-vous à Gallen à la fête foraine à 16h précise à la grande roue. Je suis certaine que ce genre d’endroit n’est pas ce dont il raffole, ce qui le rend d’autant plus parfait pour cette rencontre. Je serais bien entrée dans son esprit pour tenter de découvrir tous les à priori qu’il se fait de moi, mais de toute façon s’il me regarde il comprendra tout de suite et je ne pourrais pas capter ses pensées précédentes alors tant pis. Une chose est sûre, j’adore la ponctualité de cet homme, toujours là dans les temps. Je le vois me chercher du regard même si ce sera difficile pour lui de me trouver sans connaître mon identité. Finalement il se retrouve malgré lui poussé à l’intérieur d’une nacelle, merci au don d’influence. Je prends place à ses côtés justes avant qu’on ne ferme la grille et que l’on commence déjà à monter, affichant un grand sourire devant le regard incrédule de Gallen.

- J’espère que tu n’as pas peur du vide et ne me dis pas que tu attendais quelqu’un d’autre parce que Scarlett Brown n’existe que sur papiers.

Je lui laisse quelques secondes pour cogiter à ce que je viens de dire et comprendre la situation. Surprise ! J’espère du moins qu’il ne me demandera pas qui est cette Scarlett Brown et ce qu’elle est devenue, la réponse ne risque pas de lui plaire, mais pour éviter de parler de sujets fâcheux, je m’empresse de reprendre la parole avant qu’il ne le fasse, lui tendant un petit quelque chose.

- Et voici un cadeau pour l’homme qui a accepté de me protéger. Ne t’en fais pas, la tâche ne sera pas bien compliquée, la plupart des strigoïs m'adorent.

Mais ça il le sait déjà, je lui adresse un clin d’œil taquin, espérant que la situation lui convienne. Au moins il ne se retrouvera pas à garder un boulet incapable de se défendre, d’autant que les dhampirs nous protègent des strigoïs, mais moi je n’en ai pas vraiment besoin. A vrai dire c'est plutôt des siens qu'il devra me protéger et de moi-même aussi, je peux être un véritable danger ambulant parfois mais ça il en a pris conscience la dernière fois. Mais finalement je l'ai surtout demandé pour avoir une compagnie que j’apprécie. Je me sens plutôt délaissée ces derniers temps et avec cette histoire de bébé, j’ai vraiment besoin de penser à autre chose. Ajoutez à cela que j’adore passer du temps avec Gallen, et même si je ne le reconnais pas à voix haute, au fond je suis sûre qu’il le sait.

- Allez ouvre-le !

A croire que je suis plus impatiente que lui qu’il découvre ce que je lui ai pris. Il se décide enfin à déballer son cadeau et c’est une magnifique montre pour homme, évidemment, qui s’y trouve. Disons que c’est une petite référence à notre rencontre.

- Promis, je ne l’ai pas volé.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:47

C'est toi que j'ai choisi
Effy & Gallen


Est-ce qu’un seul jour dans ma vie, le choix a été mien ? Je ne sais pas, je suis incapable de me rappeler d’un jour où j’ai pu faire un choix, un vrai choix, l’un de ceux qui impactent le reste de ma vie. Certes, j’ai choisi de me rebeller à ma manière, je choisis de désobéir aux ordres… Mais l’un dans l’autre, je ne choisis pas ce qui est le plus important : mon avenir. Je ne peux qu’atténuer les douleurs que provoquent en moi et pour les autres cet avenir qu’on m’a imposé. Je passe dans le harnais autour de moi mon pieu et une longue lame que j’attache tout le long de ma colonne vertébral, un honorable cadeau que j’ai reçu bien des années auparavant… Si ma sœur se réveillerait, tout serait différent, peut être… J’ai beau me dire ça, je sais que ce n’est pas vrai. Faut se battre pour avoir le choix et je n’ai pas encore toutes les cartes en main pour me permettre de m’ajouter dans la partie que se délivre plusieurs personnes sur mon avenir… Mais le jour où j’arriverais dans la partie, ce jour là, je m’assurerais de les écraser définitivement et de reprendre les rennes de ma vie en main. Pour l’heure, si moi je n’avais pas toutes les cartes dans ma manche, Rick pouvait les avoir… A condition que je retrouve ce gamin brisé qui avait décidé de filer à l’anglaise sans moi, abruti, le jour où je le retrouverais, je l’amènerais par la peau des fesses jusqu’à une maison où se retrouverait sa sœur et où son monstrueux beau-frère serait enchaîné dans la cave. J’attrape mon deuxième pieu, une légère veste et je sors. Tout du moins c’est mon intention quand mon téléphone. Je ne regarde même le correspondant avant de décrocher.

« Oui ? »
« Mr Kostas, félicitation, vous avez une nouvelle protégée. »

… Puis-je dire : quel est ce merdier ? Un, non pardon, une nouvelle protégée ? Eh calmos l’abruti de mes deux de l’Académie, oui toi, j’ai reconnu ta voix, je ne fais pas parti de ses putains de listes, je m’y suis retiré après la disparition de Rick. Il est l’heure de faire entendre mon point de vue.

« Vous devez vous tromper. Je ne suis pas sur les listes des gardiens sans Moroï, mon protégé… »
« Rick Heroland, deux gardiens ont été mis par interim à sa recherche mais nous ne pouvons pas perdre un jeune gardien prometteur à la recherche d’un fantôme. »
« On se calme mon grand, Rick est mon protégé je n’ai pas à… »
« Vous devez faire ce qu’on vous dit monsieur Kostas. Votre protégée s’appelle Scarlett Brown, elle vous contactera dans la soirée. »

Cet abruti raccroche. Cet. Abruti. Raccroche… Avant même que je ne puisse passer mes nerfs dessus. J’avoue que pendant un instant, j’envisage d’envoyer mon téléphone se fracasser sur le mur mais ça serait… Contre-productif si Rick cherchait à me joindre. Alors j’entrepris très calmement de ranger ce fichu téléphone dans la poche de mon jean avant de tout ignorer et de reprendre ma traque de ce gringalet blond.

Sauf que le destin ou je-ne-sais-pas-trop-qui est contre moi parce que… quand le téléphone vibre pour me signaler un message, je me sens obligée de le regarder. Et inconsciemment mes pas me dirigent vers le lieu de rendez-vous. Je dois dire que je suis curieux de savoir qui est cette femme alors j’y vais en dépit du bon sens. Je suis un peu trop curieux et on dit que la curiosité a tué le chat… Espérons donc que je ne suis pas un mignon petit félin.

Quinze heure cinquante-huit, j’arrive juste assez tôt pour observer la fête et me rendre compte que dans cette Académie, les gens sont vraiment idiots… J’aurais beau scruté tous les visages, c’est sur qu’aucun ne m’apparaîtra familier vu que je ne SAIS pas la tête de cette nana… Je dois me perdre dans mes pensées parce que je ne me rends pas compte d’être hanté dans le truc avant qu’il ne soit trop tard et que tout s’enchaîne. Une femme qui monte avec moi et l’engin de l’enfer qui se met en route. J’observe la femme à côté de moi et il me faut à peine quelques secondes pour l’identifier… Effy.

Elle se lance directement dans un discours assez… prenant sans me laisser le temps d’en placer une, pourtant les répliques ne manquent pas.
Peur du vide ? Non, je n’en ai pas peur, mais je n’ai aucune confiance dans une nacelle qui tient par un équilibre miraculeux et quatre boulons miracles sur un engin de l’enfer… Attendre quelqu’un d’autre ? Effectivement, j’aimerais bien retrouver Rick, j’ai un peu de plomb dans la cervelle à lui mettre à ce garçon. Scarlett Brown ? Connaît pas et quelque chose me dit que je ne veux surtout pas en savoir plus… Quand à un cadeau… Je déteste les cadeaux mais bien moins que les ordres. Et au moins quand je le prends en main, je peux enfin en placé une.

« Tu sais, quand une conversation commence, c’est généralement par des banalités du style : "Bonjour, comment ça va ?", "Bien et toi ?", "Très bien, surtout depuis que j’ai vidé de son sang ce voisin trop bruyant dont je te parlais la dernière fois." Ce genre de petites choses toute à fait normales quoi. »

Suis-je un peu trop acide et de mauvaise foi ? Peut-être mais pour ma défense… Je suis dans une position inconfortable avec ma sœur dans le coma, Rick disparu et l’Académie qui fait pression. Si on ajoute qu’à notre dernière rencontre, j’ai du passer des heures à charmer les gens de l’infos pour qu’ils effacent les bandes de vidéos surveillances où Effy et moi figurions… Et c’était le genre de situation que je préférais éviter de voir se renouveler.

Face à la mimique suppliante d’Effy… Et le fait que je me retrouve coincé dans le manège de l’horreur, sans possibilité de partir, j’ouvre la boîte cadeau pour trouver une montre, très belle et de belle facture j’ai l’impression mais je ne m’y connais pas du tout. Ses mots me font comprendre qu’elle a parfaitement saisi à quoi je pensais et le sourire qui me vient aux lèvres est sincère et assez grand comparer à ma tête dernièrement. Je réplique tout de même.

« Tu trouves que je ne suis pas assez à l’heure à nos rendez-vous informels c’est ça ? »

Je relève les yeux vers elle et croise ses yeux pétillants de malice. Elle est de bonne humeur même si je ne comprends pas pourquoi… Mais j’ai abandonné l’idée de comprendre les femmes voilà bien des années. J’esquisse un dernier petit sourire à son encontre en passant la montre froide autour de mon poignet avant de répliquer doucement.

« Merci, elle est très belle. »

Je préfère ne pas lui demander comment elle l’a eu, si je sais qu’elle l’a payé avec une combine de ses Strigoïs ou en tuant une quelconque personne… Je risque fort de péter un boulon et je préfère attendre d’être sur la terre ferme avant d’en arriver là.
Alors je reprends en laissant mon sourire disparaître légèrement pour la regarder avec intensité.

« Je suppose que je ne dois pas m’attendre à voir la vraie Scarlett Brown réapparaître un jour ? Tout comme ce n’est pas elle qui a du convaincre des couillons de me remettre sur la liste des gardiens sans Moroï ? Alors qu’est-ce que tu souhaites exactement Effy ? Pas être scolarisé je suppose, rien ne te fera changer d’avis sur les Strigoïs ni sur le reste de la population surnaturel alors que viens-tu faire au milieu de tes ennemis ? »

Oui, je suis plus méfiant que la dernière fois Effy mais il fallait s’y attendre. J’ai eu le temps de réfléchir, j’ai eu le temps de recevoir ma part de mépris, reproche et autres joyeusetés depuis que je t’ai sauvé… A vrai dire, je préfère zapper une partie de ces moments car pendant l’une de mes absences, si on peut les appeler ainsi, j’aurais plutôt dit lavage de cerveau moi… Bref pendant l’une de ses absences Rick a disparu. Alors oui, la méfiance règne dans mon cœur… Il va falloir composé avec au moins jusqu’à ce que j’ai pu obtenir des réponses…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:50

C'est toi que j'ai choisi
Gallen et Effy



J’admets que je n’ai pas cherché à imaginer la réaction de Gallen lorsqu’il apprendra la vérité à propos de Scarlett Brown et du fait que ce soit mon dhampir. Il ne peut que bien le prendre, non ? Après tout la dernière fois on s’est plutôt bien amusé, enfin on va dire ça comme ça, je l’ai entendu rire à plusieurs reprises en tous cas. J’essaie de faire les choses comme il se doit pour lui annoncer la nouvelle, j’aime faire durer le suspense pour crier "surprise !" au moment où il s’y attend le moins. Alors une fois poussé et enfermé dans la nacelle à mes côtés, c’est le moment où il est censé réaliser sa surprise et avoir un grand sourire. Où est passé ton beau sourire Gallen ? Quoi, ma surprise n’est pas à la hauteur ? Pourtant tu ne semblais pas t’attendre à me voir là et c’est moi la surprise, alors sois en heureux, tu veux ? C’est que je finirais presque par me vexer si tu continues de tirer cette mine, mais lorsque je lui laisse enfin le temps d’en placer une, mon sourire ne quitte pas mon visage. Toujours ce même répondant que j’aime, au moins nos rencontres promettent d’être toujours bien amusantes, voilà pourquoi je t’ai choisi mon beau.

- Sauf que comme tu l’as dit l’autrefois, nous on ne fait jamais rien normalement, alors autant poursuivre sur cette voie.

J’espère tout de même que tu as quelque chose de mieux à me dire, comme : oh mais je suis plus que ravi d’être ton gardien ma beauté, j’attendais ça avec impatience. Le genre de remarque que j’apprécie entendre. Enfin, peut-être qu’il se rattrapera après, mon cadeau devrait aider. On dirait bien que j’avais raison puisqu’il sourit enfin. Premier sourire de la journée ! Finalement il m’aura vite cédé.

- Mon chou, aujourd’hui les gens ne portent plus de montres pour voir l’heure, ils le font parce qu’une merveille hors de prix c’est toujours classe à avoir sur soi. Quoi ? Tout le monde sait que j’aime les belles choses.

Et tu n’as pas intérêt de critiquer le surnom que je viens de te donner ! Puisque tu n’as pas aimé mon mignon l’autrefois, alors tu devras supporter mon chou, et tant pis pour toi si tu préférais l’autre. En tous cas la montre lui plaît et j’en suis plus que ravie, d’autant qu’avec un si beau cadeau on ne cherche pas vraiment à comprendre les choses, on accepte et on sourit. Sauf que Gallen est toujours fidèle à lui-même, malheureusement il perd un peu trop vite le sourire à mon goût. Allons Gallen, ne viens pas tout gâcher, on pourrait passer une bonne journée ici ou même ailleurs, mais si tu commences à te méfier de moi alors on ne risque pas de s’amuser. Je perds aussi mon sourire lorsqu’il termine de poser ses questions et maintenant j’ai bien hâte que la nacelle retourne enfin en bas.

- C’est si compliqué d’accepter la situation sans chercher à comprendre ? Et puis tu aurais pu tomber sur pire que moi à protéger. D’autant que ce n’est pas pour moi directement que je t’ai demandé.

Il paraît qu’il faut toujours être honnête avec son dhampir afin qu’il puisse nous protéger au mieux. C’est en tous cas ce qu’ils préconisaient à l’époque et j’imagine que ça n’a pas changé. Je ferais donc mieux de lui dire que je suis enceinte, d’autant que maintenant que les garçons sont au courant, je n’ai pas d’utilité à le lui cacher. Sauf que pour l’heure, je n’apprécie pas beaucoup ses accusations.

- Puisque tu veux tout savoir, je m’infiltre pour avoir le plus d’informations possibles, parce que si je peux protéger les miens de cette façon alors je le ferais. Mais puisque qu’être mon gardien ne semble pas te convenir, tu n’as qu’à te dire que ce n’est pas moi que tu protèges mais l’enfant que je porte. Lui est innocent contrairement à la mère, ça devrait convenir à ta moralité.

Et voilà, je me suis vexée, en même temps il fallait bien s’y attendre, j’étais toute heureuse de lui annoncer la nouvelle et Gallen vient de gâcher la surprise avec ses questions et son mauvais air. La nacelle se rapproche enfin du sol mais je n’attends même pas que l’un des hommes viennent nous en libérer pour faire sauter la porte et atterrir sur le sol. Je laisse en plan le dhampir pour me diriger vers une quelconque attraction. Il devrait bien y en avoir une pour me redonner le sourire. Quoi que non, je suis trop en colère maintenant, je ne sais même pas pourquoi je m’emporte autant, mais au moins ça le fera réfléchir.

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:52

C'est toi que j'ai choisi
Effy & Gallen

S’il y a bien une chose à laquelle je n’attendais pas, c’est que Scarlett Brown soit Effy. Pourtant, c’est le genre de choses qu’elle fait, je le sais, une soirée avec elle m’a permis d’en apprendre pas mal sur son caractère mais… On peut dire que je me suis laissé surprendre, fallait que je sorte la tête de mon cul et que je recommence à regarder correctement ce qui se passait. Ah et si on se posait la question, non, je n’étais, physiquement, pas capable de mettre ma tête dans mon cul, je n’étais pas aussi élastique, j’avais mes limites tout de même. Mais bref, Effy, parole, grande roue instable, fallait que je me reconcentre sur l’instant présent, surtout qu’elle venait de me répondre et elle avait raison en plus… Mais bon, faire les choses normalement ne serait pas dangereux non plus alors une fois, on pourrait le faire…

« Je suis sûr qu’à ce rythme, une rencontre normale entre nous deux devrait me surprendre bien plus qu’une autre rencontre atypique comme celles qui nous caractérisent. »

Ouais, maintenant l’ordinaire va me surprendre avec cette nana. Quand je disais que notre relation devenait vraiment du n’importe quoi, je ne plaisantais pas… Mais je ne voudrais pas de notre relation autrement. Même si parfois, un peu de calme pourrait être appréciable…
Elle me présente finalement son cadeau et je comprends mieux son enthousiasme et la raison de son sourire légèrement psychopathe. A retenir, le sourire qui dévore la moitié de son visage signifie qu’elle a hâte de voir la réaction des autres. Faut que je le note à côté des répliques sarcastiques, de son désintérêt avec les princesses et de tous les trucs totalement Effy… Je pourrais carrément écrire un bouquin sur cette femme, enfin si j’aimais écrire, ce qui n’est pas le cas donc on s’en fout et on se renconcentre sur ce qui se passe, on remercie la beauté et tout le tralala. Et une réplique à la Effy, une de plus… Enfin c’est pas comme si Effy pouvait sortir un autre type de réplique mais je m’égare… Encore.

« Mon chou ? Vraiment ? J’espère au moins que tu ne penses pas au légume parce que sinon, je vais t’en faire manger jusqu’à l’indigestion et tu n’oseras plus m’appeler ainsi. Et ta montre classe, je risque de la casser si je me bats contre quelqu’un, voilà pourquoi les belles choses, ce sont pour les Moroïs… »

Et je parie que pour mes fesses, il allait mieux valoir que je fasse gaffe à cette montre, sinon j’allais me les faire botter. Et si y a bien un truc que je ne souhaitais pas faire, c’était énerver une dame, pour ma sécurité et mon intégrité physique, j’évitais ce genre de situation comme la peste et le choléra réunis…
Enfin, il était l’heure d’oublier l’amusement pour entrer directement dans le vif du sujet. Pourquoi Effy ? Pourquoi ici ? Pourquoi cette identité ? Pourquoi moi ? Des questions, tant de questions sans réponse, je les aurais. Je peux être tout aussi plaisantin que je peux être sérieux. Je ne peux pas devenir ton Dhampir ainsi Effy, j’ai besoin de comprendre pour protéger, je ne protège personne, je ne suis même pas sur la liste, je ne pourrais peut-être pas gagner contre l’Académie, mais je pourrais de nouveau revenir à mon pays et on t’affecterait quelqu’un d’autre. Dis-moi pourquoi je ne ferais pas ça. Explique-moi…

Elle commence enfin à m’expliquer et je dois dire que je ne m’attends pas à ces propos. Ne pas chercher à comprendre ne fait pas parti de mes attributions. Je parais peut-être légèrement crédule, le fait de t’avoir protégé dès notre rencontre alors que j’étais ton ennemi n’a pas du t’aider à te faire une bonne vision de ma personnalité mais tout de même. Je ne vais pas passer ma vie avec une personne sans chercher à comprendre ce qu’elle pense, c’est normal, c’est logique, c’est ce que ferait tout être humain et aux dernières nouvelles, c’est ce que je suis. Je ne suis pas encore devenu un robot, bien que je suis sûr que la plupart des moroïs aimeraient être protégés par des robots plutôt que par des Dhampirs… Mais on n’en est pas encore là. Enfin, ce à quoi je ne m’attends pas du tout, c’est cette histoire de gosse. Comme un con, je baisse les yeux vers son ventre et je me dis après que je suis vraiment idiot, c’est pas comme si un têtard pouvait se voir de suite, surtout si la date de conception datait de très peu de temps… Mais voilà, j’agis parfois de façon un peu conne. Bon okay, assez souvent, mais on est pas obligée de le préciser non plus. Pendant que je me perds dans mes pensées, Effy se barre de la nacelle alors que le truc n’est même pas à l’arrêt. Suicidaire cette femme. Je paye nos places, parce que ces cons viennent de se rendre compte que j’ai pas payé ma place et je me lance à la poursuite d’Effy. Je la rattrape devant la queue d’un… Truc à sensation. Je sais pas trop ce que c’est, c’est pas un grand huit mais définitivement un truc de vitesse. J’attrape le bras d’Effy pour la retenir et qu’elle tourne son attention vers moi, affrontant ainsi une mine renfrognée… Hum d’accord, elle n’est pas contente, je suppose que je l’ai mérité mais bon… Un petit sourire, c’est bien également beauté.

« T’es sûr que tu veux amener le têtard là dedans ? Ca secoue un peu tout de même. »

Enfin, je suppose qu’il faut que je m’explique avant d’avoir à affronter sa mine en colère tout le reste de la soirée… Je détestais me justifier mais je détestais encore plus voir une femme en colère, bien que je préfère la colère aux larmes… Enfin, passons, explication maintenant.

« Ce n’est pas contre toi Effy, même si c’est contraire à tout ce qu’on m’a enseigné, je te protégerais avec plaisir parce que je t’apprécie. Mais tu es mon ennemie par le choix de ton clan, tu vas te mettre en danger pour peut-être rien, tu veux me faire confiance sur le fait de te protéger mais même moi, je ne sais pas si je peux me faire confiance. Mon premier moroï est mort, mon deuxième a disparu, je ne tiens pas à te voir suivre le même chemin, alors excuse-moi d’être légèrement sec avec toi mais je ne sais pas quoi penser. »

Est-ce que je saurais vraiment protéger quelqu’un ? Je n’en suis pas si sûr. Tu n’as pas à aller dans ce lieu, tu as l’air d’être très bien avec les Strigoïs alors pourquoi ne pas continuer avec eux ? Pourquoi ne pas me laisser continuer à chercher Rick ? Je pense que je ne récupérerais ma confiance que quand je pourrais le confronter, en attendant je me demanderais toujours pourquoi… Et je ne veux pas hésiter au mauvais moment, cela pourrait te coûter la vie Effy. Alors, comprends-tu mon dilemme maintenant ou toujours pas, beauté ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:54

C'est toi que j'ai choisi
Gallen et Effy



C’est vrai Gallen, nous avons toujours eu droit à des rencontres assez atypiques, mais je n’aime pas réellement les rencontres chiantes et banales, alors il faudra t’y habituer. C’est toujours plus amusant lorsqu’il y a des surprises et on peut dire que j’en ai pas mal pour toi aujourd’hui. Première surprise, je suis Scarlett Brown. Deuxième surprise, je suis ta nouvelle protégée. Troisième surprise, cette merveilleuse montre. Quatrième surprise, je suis enceinte. Oui ça fait beaucoup, alors essayons de faire les choses en douceur. J’ai bien dit essayons, il ne faut pas m’en vouloir si je n’y arrive pas. Après tout ce que je lui ai dit, ce qui semble retenir le plus son attention est cette appellation. C’est vraiment sur ça que tu veux réagir Gallen ? Pourquoi est-ce que tu n’aimes pas mon chou ? Je trouve ça bien moi. Quant à cette montre, autant te dire que tu n’as pas intérêt de la casser.

- Le chou c’est bon pour la santé, tout comme toi, alors j’ai le droit de t’appeler comme ça. Et s’il y a une fissure sur cette montre, toi et celui avec qui tu t’es battu avez plutôt intérêt de bien vous cacher.

Oui Gallen, je viens bien de te comparer à un légume, mais après tout c’est toi qui l’as cherché, et cette menace, c’est juste pour te dire d’être vigilant. Je ne fais pas des cadeaux à tout le monde alors ce serait quand même bien que tu la portes de temps en temps et que tu en prennes soin. Au pire tu n’auras qu’à la sortir que pour les grandes occasions. Bon je l’admets, je m’étais dit qu’avec un cadeau comme celui-là, Gallen serait ravi d’être mon gardien et ne pourrait pas refuser. On dirait que je me faisais des idées. Pourquoi est-ce que tu poses autant de questions ? J’ai l’impression d’être passée du statut de la protégée à celui de l’ennemie, ou pire, celui de l’accusée qui doit trouver les bons arguments pour se défendre. Je déteste ça. Alors oui, je m’emporte parce que j’ai du mal à contrôler mes émotions, surtout dernièrement.

Tu viens de me faire perdre le sourire Gallen, tant pis pour toi, maintenant bonne chance à toi pour me le faire retrouver car tu viens de me vexer. Tu ne veux pas être mon gardien ? Alors tu n’as qu’à être celui de mon bébé. Il est innocent, il mérite bien ta protection, non ? Car on dirait que moi je ne la mérite pas. Après lui avoir balancé en pleine face que je suis enceinte, je ne reste même pas pour voir sa réaction, quittant l’attraction alors qu’elle n’est même pas encore arrêtée et que je n’en ai pas le droit, mais je m’en moque bien. J’avance entre les passants, une envie folle d’en tuer un ou deux au passage, mais ça n’aiderait pas à calmer la situation entre Gallen et moi alors je me contiens, optant plus pour trouver une attraction qui me ferait un minimum plaisir. Je me rapproche d’une quelconque queue mais Gallen me rejoint et m’arrête en m’attrapant par le bras. Quoi encore ? Oui, je suis énervée, alors laisse-moi tranquille maintenant puisque tu ne veux pas de moi.

- Parce que tu t’en fais pour lui finalement ?

J’ai lâché cette remarque d’un ton froid. Je ne m’excuserai pas de te parler sur ce ton Gallen, même si je n’aime pas ça, mais c’est toi qui l’as cherché. Ou peut-être est-ce moi qui prends les choses trop à cœur, allez savoir. Il finit par reprendre la parole, expliquant sa réaction, son ressenti. C’est vrai Gallen, on est censé être des ennemis, mais comme tu l’as dit tous les deux on s’apprécie, alors pourquoi est-ce que ça ne serait pas différent ? Les garçons l’ont accepté et l’académie n’en saura rien. Au final c’est juste entre toi et moi, mon choix, ta décision. Pourquoi as-tu si peu confiance en toi ? D’accord, tu as peut-être merdé dans le passé, mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. On a tous fauté un jour, ce n’est pas pour autant que le monde s’arrête de tourner et qu’on doit tout abandonner.

- Dans ce cas prends le comme une chance de pouvoir recommencer autrement. J’ai confiance en toi, tu m’as déjà prouvé que tu savais me protéger et je suis sûre que ton nombre de réussites est bien plus élevé que ton nombre d’échecs. Je ne veux pas d’un autre dhampir que toi Gallen, alors si tu refuses je retirerai ma candidature.

Est-ce que tu comprends ? Je me fiche d’être à l’académie, c’est passer du temps avec toi qui me plait, cette inscription n’était qu’un prétexte. Je ne pense pas que tu en prendras conscience, les hommes ont tendance à ne pas comprendre les choses cachées derrière les actes des femmes. Je ne comprends pas pourquoi tu doutes autant de toi Gallen, tu es un bon gardien et je n’en voudrais pas un autre que toi. Il est temps d’arrêter de laisser ton passé te hanter et prouver au destin que tu t’es relevé et que cette fois tu as l’intention de gagner. J’attrape sa main dans la mienne pour le pousser à me regarder dans les yeux.

- Je sais que je ne suis pas la moroï idéale à protéger, alors si tu refuses je l’accepterai. Mais puisqu’on est là autant au moins passer la soirée ensemble non ?

Car plus que d’un gardien c’est de compagnie dont j’ai besoin. Avoir ce bébé me fout les jetons et j’ai besoin de penser à autre chose, il faut bien reconnaître que tu es assez doué pour ça. Alors ce serait généreux de rester et d’en profiter pour passer une bonne soirée plutôt que de nous disputer et flipper sur l’avenir.

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:54

C'est toi que j'ai choisi
Effy & Gallen

Perdre le contrôle de mon esprit, je détestais ça mais perdre mes moyens encore plus. Alors bon, disons que contrôler mon esprit pour me faire aller sur une grande roue alors que j’ai un léger problème avec les hauteurs… C’est pas le meilleur des choix. Tu ne dois pas t’en rendre compte mais je suis trèèès légèrement agrippé à mon siège et je ne compte pas le lâcher. Il est cool. Il est tout doux entre mes mains, le meilleur endroit où les poser… Enfin sauf quand je dois agripper le cadeau que tu me tends, là je suis obligée de lâcher le siège. Une montre, cool, pas cool par contre pour les bagarres. Y a une raison pour que ma montre coûte que 5 dollars beauté. Et mon chou…. Vraiment ? Le pire, c’est qu’elle se justifie la petite dame…

« Le chou est la pire daube de l’univers. Steak frites c’est bon pour la santé, pas du chou. Et pour la montre, s’il y a une fissure, j’irais changer discrétos le verre, mais ça ne signifie pas qu’elle ne finira pas cabosser un jour. »

De toute façon, fallait t’en douter, tu choisis d’offrir une montre à un des mecs les plus casse-cous de l’histoire alors forcément…
Enfin bref, la montre c’est bien mais ça serait encore mieux de savoir dans quel binze je me suis fourré. Sauf que visiblement mes questions ne plaisent pas à la demoiselle. Eh bien désolée Effy, mais j’ai besoin de savoir ce que je fous là, pourquoi on m’a attribué quelqu’un de force… Et t’es enceinte. Arrêt sur image. Un têtard dans ton ventre ? Depuis quand ? Bon, je vais pas poser la question conne du comment, je tiens pas à avoir les détails mais… Merde, il s’est passé quoi depuis quelques temps pour que tu es un têtard dans le ventre ? Enfin bref, elle s’est cassée donc faut que je la rattrape et c’est ce que je fais une fois descendu de cet engin de malheur. La retrouver est un peu dur parmi toutes ses têtes mais suffit de suivre l’aura de fureur et elle est facile à trouver… Dans un manège à sensation forte. Pas sûr que le têtard apprécie d’être secoué dans tous les sens. Pas sûr que j’apprécie non plus, les entraînements sont bien assez remuant comme ça, j’ai vraiment pas besoin d’aller dans un truc qui secoue. On pourrait peut-être se casser du coup, non ?
Enfin bref, parler du têtard n’est pas une bonne idée parce qu’elle montre directe les crocs. Je m’en fais pour lui ? Euh pas vraiment. Enfin je veux dire, c’est un têtard, il ressent pas encore grand-chose. Mais je pense pas que t’es envie de le perdre donc on peut dire que c’est pour que je m’en fais le plus… Mais bref, répondre ne servirait à rien, si ce n’est à t’énerver un peu plus donc je ne fais qu’expliquer ce que je ressens et pourquoi j’agis ainsi… Je suis sur que tu trouveras une ou deux répliques bien sentis à me faire entendre mais bon, fallait quand même que je m’explique. Et maintenant, je suis prêt à entendre la tornade Effy… Enfin prêt… Disons surtout que je sais que j’ai pas le choix donc on va dire que je suis prêt à serrer les fesses pour tout entendre. Sauf qu’apparemment, ses paroles sont bien moins acides que je ne le pensais… Elles sont même sympas et encourageantes et du coup, je me retrouve un peu con parce que je sais pas trop comment réagir.
Je ne réagis pas à temps de toute façon car elle prend la parole de nouveau, m’assommant décidemment avec beaucoup trop de mots à la minute pour mon cerveau. Franchement, beauté, t’as surement déjà fait preuve de plus d’intelligence qu’en ne voulant que moi pour te protéger… Et te protéger de quoi de toute façon ? T’es pas sensée avoir d’ennemi alors je servirais à quoi ? Je ferais la décoration ? Non mais vraiment, c’est la question à se poser mine de rien… Mais je ne peux pas la laisser dans le doute, ça serait salaud de ma part, surtout quand je peux lui fournir au moins une réponse…

« Si pour toi, un moroï idéal, ça signifie quelqu’un de la haute société qui pète plus haut que son cul, alors ouais, t’es pas idéale… Mais te protéger sera un honneur… Enfin si t’arrives à te faire des ennemis parce que t’as l’air de charmer les plus dangereux. »

Certes, elle se mettait à dos quelques personnes mais elle pouvait facilement botter le cul de ses personnes donc ce n’était pas important… Ca ne nécessitait pas vraiment ma présence. Mais encore une fois, tant pis, j’allais juste profiter de moments tranquilles, je suppose.
Je finis par esquisser un sourire à son attention, décidé à laisser quelque peu mes emmerdes de côtés… Même si je ne doute pas que la mauvaise odeur reviendra bien vite avant le cataclysme…

« Mais je ne suis pas contre une soirée ensemble, simplement t’es toujours sûre de vouloir rester dans le sensa ? Tu ne trouves pas que notre vie est déjà bien assez mouvementée comme ça, sans qu’on en rajoute ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:57

C'est toi que j'ai choisi
Gallen et Effy



Et si tu arrêtais de me provoquer Gallen ? Tu sais très bien que j’aurais toujours le dernier mot, en tous cas je trouverais toujours le moyen de redire quelque chose et à ce rythme-là on ne s’en sortira jamais. Enfin en tous cas tu m’offres la réponse typique d’un mec, donc à ce niveau-là j’imagine que je ne peux pas douter de ta masculinité, même si ce n’était déjà pas le cas avant. Steak frites bon pour la santé ? J’ai l’impression d’entendre parler un enfant. Est-ce qu’on va vraiment débattre à propos de nourriture juste parce que je t’ai appelé mon chou ? Nos conversations sont décidément de plus en plus étranges Gallen, mais ça ne me dérange pas, au contraire, au fond elles me donnent le sourire.

- Tu ne diras plus ça quand tu auras du cholestérol ! Et je t’ai prévenu, celui qui abîmera cette montre finira tout aussi cabossé, j’espère que ce ne sera pas toi.

Oui je suis tout à fait sérieuse lorsque je dis ces mots, je pense que ça s’entend à mon ton, alors maintenant tu devras être vigilant, aussi bien pour ce que tu manges que pour cette montre. Enfin tu devrais aussi faire un peu plus attention à tes mots, car une Effy vexée ce n’est jamais bon signe. Plutôt que d’exprimer durement mon mécontentement sur lui comme je pourrais le faire, je me résigne à simplement bouder et partir dans mon coin, mais Gallen finit bien rapidement par me retrouver. On dirait que la conversation va finalement devenir beaucoup plus sérieuse, ce n’est pas plus mal. Je ne comprends pas pourquoi tu doutes autant de toi Gallen, vraiment, j’ai vu de quoi tu es capable lors de notre rencontre et ce ne sont pas tous les dhampirs qui peuvent se vanter d’avoir un tel niveau. Alors de quoi as-tu peur au juste ? De ne pas être à la hauteur ? C’est sûr que si tu ne tentes pas tu ne le seras jamais. J’ai toujours détesté les personnes qui se sous-estiment Gallen, alors s’il te plaît, n’en fais pas partis car tu es bien plus doué que tu ne veux l’imaginer.

J’essaie vraiment de le convaincre que c’est lui que je veux et personne d’autre, que j’ai confiance en lui et que je préfère voir ses réussites bien plus que ses échecs. Je ne te forcerai pas la main Gallen, mais j’aimerais vraiment que tu acceptes, d’autant que pouvoir compter sur ta protection maintenant que je suis enceinte serait un véritable soulagement. Il finit par se résigner et accepter, disant même que ce serait un honneur de me protéger, de quoi m’arracher un beau sourire. C’est vrai que je n’ai pas tellement d’ennemis, mais n’est-ce pas mieux au fond ? Ce sera moins fatiguant, quoi que j’ai bien l’intention de t’épuiser un peu à ma façon. Enfin avant de lui faire regretter son choix, je ne peux pas m’empêcher de lui sauter au cou pour le prendre dans mes bras telle une petite fille à qui on vient d’annoncer une excellente nouvelle. Je finis par me reculer, non sans déposer un baiser contre sa joue avant, mais au moins ma bonne humeur est revenue donc il peut s’en estimer heureux.

- Je peux te promettre de me faire des ennemis de temps en temps si tu veux, comme ça on s’amusera un peu !

Bon je suis peut-être devenue un peu trop enthousiaste mais tant pis. Je suis d’autant plus ravie lorsqu’il accepte de passer la soirée ensemble, finalement je n’ai pas perdu mon temps à venir ici. Quoi que, il ne semble pas très enthousiaste à l'idée de tester l’une de ces attractions à sensation et je ne pense pas que l’attraction d’horreur le tente non plus. Je regarde autour de moi, cherchant quelque chose d’intéressant à faire et je finis par trouver. Je m’empare de la main de Gallen et l’entraîne avec moi pour nous arrêter devant un stand de tir. Est-ce que ça te tente plus ? C’est l’occasion de me prouver de quoi tu es capable dans ce domaine.

- Pas de sensations, mais je veux le tigre en peluche. A ton avis, qui l’emportera en premier ?

A vrai dire si je me mets à jouer ce ne serait pas très fairplay étant donné que j’userai de mon pouvoir de télékinésie pour avoir toutes les cibles, mais après tout Gallen est un dhampir alors peut-être y arrivera-t-il du premier coup et sans triche. J’attends de voir, je te mets au défi.

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:57

C'est toi que j'ai choisi
Effy & Gallen

Aux rencontres étranges, il faut, en plus, que nous ajoutons des conversations totalement hors des normes. Qui trouverait amusant, à des dizaines de mètres du sol, de parler de chou ? Non mais réellement… On ne pourrait pas être un peu plus normal parfois ? Déjà se parler en étant les pieds sur terre, ça serait le premier des bons points. Ouais, disons que je tiens un tableau des scores depuis… Trente secondes.
Bref, se renvoyer la balle avec des petites répliques, ça peut durer jusqu’à ce que les vampires perdent leurs crocs donc autant s’arrêter là. Surtout que j’aurais plombé l’ambiance avec un truc du genre : Je serais six pieds sous terre avant d’avoir du cholestérol donc bon… Je préfère m’abstenir d’affronter la colère d’une femme, encore plus celle d’Effy… Elle me paraît être le niveau au-dessus dans la dangerosité. Même un mec comme moi, avec peu d’instinct de survie, peu s’en rendre compte.

Enfin bref, la prudence ne rime pas vraiment avec la franchise et je privilégie cette dernière, ce qui provoque la colère de la dame. De la Dame Enceinte. Avec des majuscules s’vous plait ! Et c’est plutôt merdique comme situation parce que je ne sais pas trop comment m’en dépétrer. Première des choses, je retrouve la dame après avoir payé ma place dans la machine infernale. D’ailleurs, faudra que je lui demande des comptes pour le fait de m’être approché de l’engin du diable… Et faut surtout pas qu’elle soit au courant de ma phobie. Mon petit doigt me dit que ça serait la pire des choses. Pas que mon petit doigt d’ailleurs !

Je finis par lui mettre la main dessus et par prendre la parole. Je suis sincère et je me retrouve comme un con parce que les mots, ça n’a jamais été mon truc. Je déteste parler, surtout de mes sentiments. Sur le registre de la taquinerie, je peux tout dire mais dès que ça devient concret, je déteste ses moments. Mais Effy en vaut le coup. Enfin, me reste plus qu’à espérer ne pas me prendre un vent… Heureusement, elle est assez gentille pour m’éviter cette humiliation. J’ai même le droit à des mots d’encouragement que je ne sais pas trop comment prendre. Mais je finis par me résigner, de toute façon, ce que la femme veut…
Bref, lui sortir ses mots amène un beau sourire sur son visage, de quoi me donner la force d’endurer le mélange de frayeur et taquinerie qui m’attend avec elle. Parce que je sens que malgré tout, je ne vais pas m’ennuyer. La miss n’a peut-être que peu d’ennemis mais une chose est sûre, la vie n’en est pas moins mouvementée pour autant. Par contre sa promesse arrache une légère grimace d’horreur sur mon visage. Ennemi ? Bordel, je veux même pas savoir à quelle race tu penses en me disant ça ! Que ce soit des ennemis Dhampirs, Moroïs ou Strigoïs, j’en veux pas. Je sais déjà que je ne m’ennuierais pas alors pitié, ne m’oblige plus à courir comme un cinglé pour rester en vie pendant que tu t’amuses comme une folle en faisant joujou avec ton pouvoir.

« Je m’en passerais. Mais c’est gentil de penser à moi. »

T’as vu ? Tu n’es pas la seule à pouvoir jouer de l’ironie, mais en même temps : j’apprends de la meilleure. Vous voyez la lassitude sur mon visage mélangé à l’amusement ? Bah je sens que c’est une gueule que je vais avoir souvent avec elle.
Bref, poursuivre la soirée, je veux bien mais certainement pas dans le truc de sensa’. Y a un têtard qui aimerait surement vivre un jour de plus donc on va éviter.
Du coup je me laisse traîner vers la direction qu’Effy a semblé choisir pour arriver devant un stand de tir. Avec des arbalètes ou des carabines. Surement détraqués. Faut même pas chercher. Et bien sur, Effy veut le gros lot. Le mec nous sort son discours d’une voix monotone, doit être lassé de tout le temps répéter la même chose le con.

« Il faut détruire dix ballons pour avoir le grand tigre, cinq pour le miniature. Pour avoir dix cartouches de fusil, ça vous coûtera… »
« Ouais ouais, on en prend vingt. Filez-moi mes dix carreaux d’arbalètes et on laissera la demoiselle décider pour ses dix cartouches à elle. »

Je le vois sur le point de protester, surement ne faisons nous pas ce qu’il faut, on ne suit pas les règles ou je ne sais quoi… Mais bon, vu le nombre de clients qu’il doit avoir, il ne peut pas se le permettre.
Je prends l’arme en main, la soupesant. De la camelote. Et je le sais pour avoir déjà touché à une arbalète. C’est pas mon truc mais j’ai bien plus magné ses machins que des carabines. Encore, avec les pistolets je me débrouille mais comptez pas sur moi pour toucher à un fusil, je serais capable de finir unijambiste.

Je tends la corde, accroche le carreau et tire. Mon premier tire vire trop à gauche, mon deuxième tir est presque dans la cage avec les ballons. Et finalement, j’arrive à ajuster mon tir pour aller dans la cage. Après, faut enlever les fois où le tir n’est pas assez puissant pour percer un trou, ou les fois où le carreau évite tous les ballons, comme par enchantement. Y a un couillon qui a du me maudire. Enfin bref, je pète six des ballons, en laissant donc quatre à l’entière charge d’Effy. Déposant mon arbalète, je me tourne vers elle avec un léger sourire, pour lui dire mes prochains mots.

« Prouves-moi que tu te débrouilles mieux que moi, beauté. »


Dernière édition par Gallen A. Kostas le Dim 28 Aoû - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Jeu 16 Juin - 19:57

C'est toi que j'ai choisi
Gallen et Effy



Est-ce que cette soirée va finir par prendre une tournure normale ? Avec nous rien n’est jamais sûr, mais essayons d’y aller progressivement. Et si on passait la soirée à s’amuser, à faire des jeux, comme des gens normaux ? Qu’en dis-tu ? L’idée semble te plaire, à condition d’éviter les attractions à sensation, et je me demande si tu le conseilles réellement plus pour moi ou pour toi, mais soit, on peut s’amuser autrement. Pourquoi pas ce jeu de tir par exemple ? En plus je sais déjà quel lot je veux, le grand tigre blanc, évidemment. La dernière fois que je suis venue à une fête foraine, j’en avais gagné un similaire mais plus petit que j’ai ensuite offert à Jake, sauf que ce n’est pas vraiment le cadeau qu’il met le plus en évidence dans sa chambre. Peut-être que si je lui offre celui-ci on le verra beaucoup plus, il ne pourra pas vraiment le cacher derrière d’autres choses, d’autant que je suis sûr que ça l’embarrasserait, de quoi lui retirer toute crédibilité, voilà pourquoi je le veux d’autant plus.

J’attire donc Gallen avec moi vers le stand, terminé les piques et remarques sarcastiques, place à l’action et au jeu ! Le type se met à nous faire tout son pitch lorsqu’il m’entend parler du grand tigre mais heureusement Gallen l’arrête avant que je ne le fasse, car sérieusement, cet homme est à mourir d’ennui, même dans sa façon d’expliquer les règles. Tout ce qu’il y a à savoir, c’est qu’il nous faut détruire dix ballons. Gallen nous prend dix cartouches chacun et je le laisse commencer, voulant voir combien de cibles est-ce qu’il parviendra à avoir. La partie commence et je suis enjouée telle une gosse alors qu’il n’y a rien de si extraordinaire, mais que voulez-vous, j’ai tendance à toujours trop m’exciter sur un rien. Gallen termine son tour avec six ballons sur dix éclatés et je l’applaudis, sourire aux lèvres.

- Ça c’est du bon boulot ! Et tu verras que je peux avoir les derniers !

Est-ce je le peux vraiment ? Oui, si j’use de mon pouvoir je n’aurais même pas besoin à une cartouche de plus, mais après tout c’est un jeu, alors jouons, j’ai six cartouches à pouvoir gâcher avant de réellement me concentrer. Contrairement à Gallen je ne choisis pas l’arbalète mais le fusil. Est-ce que je sais me servir de ce truc ? Absolument pas, je pense que je réussirai mieux à conduire une voiture, pour vous dire... Enfin bref, je vise, ferme un œil même si je ne suis pas sûre que ce soit utile, et tire. Je crois que mon tire n’aurait pas pu être plus loin du ballon, quoi que si, j’aurais encore pu viser le standardiste avec. Deuxième coup loupé mais déjà plus proche. Troisième coup encore loupé mais je crois que je commence à comprendre le truc. Pourtant lorsque je rate encore le quatrième et cinquième tire, je crois que je commence à perdre patience, surtout que le sourire mesquin sur les lèvres du standardiste est très agaçant.

Est-ce que quelqu’un a dit qu’il est interdit d’user de télékinésie durant la partie ? Non ? Je ne vois pas de panneau l’indiquant en tous cas. Dans ce cas... Je fais mine de me reprendre en main, de me concentrer un peu mieux et mes trois prochains coups touchent bien évidemment les ballons. C’est toujours plus facile avec un peu de magie. Je loupe le neuvième tir, histoire de mettre un peu plus de suspens pour le dernier coup, mais je crois que Gallen a compris ce que je faisais, alors il doit se douter que je vais forcément l’avoir et effectivement, ça ne loupe pas. Je repose le fusil, sautant en l’air comme si je venais de remporter un super cadeau.

- Et voilà comment on remporte le gros lot !

Bon je sais, ce n’est pas fairplay, mais on s’en fiche, à part nous personne d’autre ne le sait. Je me tourne vers le standardiste et pose ma main sur le grand tigre blanc pour le prendre, sauf que le type m’arrête dans mon élan, posant sa main sur la mienne pour m’empêcher de le prendre. D’une je n’aime pas qu’on me touche sans raison, sauf s’il s’agit d’un beau garçon, ou du groupe, ou de Gallen, de deux pourquoi est-ce qu’il me refuse mon lot ?

- Désolé ma petite dame, mais il fallait éclater dix ballons à la suite, vous auriez dû me laisser expliquer les règles jusqu’au bout.

Est-ce qu’il se moque de moi Gallen ? Dis-moi qu’il se moque de moi. Je sais que ce n’est qu’une peluche, je sais qu’on s’en fiche, je sais que j’ai triché, mais j’ai horreur qu’on me mente et c’est ce que ce type est en train de faire, n’est-ce pas ? Si Jake ou Gabriel avaient été avec moi, nous l’aurions remis en place d’une façon bien sanguinaire. Sauf que c’est Gallen qui m’accompagne ce soir, alors je vais devoir adapter. Mon regard plongé dans le sien, j’use de ma contrainte sur lui.

- Tu vas nous donner cette peluche, tu vas même offrir toutes celles que tu possèdes aux enfants qui sont présents ici. Allez, dépêche-toi avant que je ne t’ordonne de te planter un couteau dans la jambe jusqu’à ce que tu ne la sentes plus.

Il acquiesce sans rien dire et lorsque sa main relâche la mienne et que la peluche atterrit finalement dans mes bras, un sourire revient illuminer mon visage. Oh ne me prends pas pour une folle Gallen, tu sais déjà très bien comment je suis maintenant. Je me tourne face à lui, espérant ne pas me faire réprimander, j’ai toujours eu horreur de ça, à la place j’essaie plutôt de réfléchir à ce que nous allons faire maintenant.

- Une idée du prochain jeu ?

code par slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   Dim 28 Aoû - 1:24

C'est toi que j'ai choisi
Effy & Gallen

Têtard. Tê-tart. Nan, y a pas à dire, même en le décomposant, c’est toujours surréaliste. Y a un gosse dans le ventre d’Effy. On m’aurait dit que le père Noël existait, ça m’aurait moins surpris. Enfin faut dire en même temps que sa façon de m’annoncer le truc… Elle était prête à m’assommer avec la nacelle, j’en suis persuadé. Et je suis toujours en train de penser à ça alors qu’on est pourtant plus loin dans la soirée. Mais je crois que je serais encore poursuivi par ses rêves ce soir… Euh ce matin. Bref, quand j’irais dormir. Ça me fera faire des cauchemars très certainement. Tant que le têtard ne prend pas vie dans ce rêve… Je sens un frisson très trèèèèès désagréable me parcourir le dos à cette idée. Pitié, pitié, pitié, que quelqu’un ait pitié de moi là-haut, je veux pas faire ce genre de rêves…

On se retrouve devant le stand de tir et je me reconcentre. Enfin j’essaie. On a, après tout, une peluche à gagner. Avec des outils de merde. Attends, je suis sur que même si on me forçait à avoir un bandeau, qu’on me faisait tournoyer vingt fois sur moi-même puis qu’on me filait une vraie arme, bien calibrée, j’arriverais mieux à viser qu’avec ça ! Mais bon, j’arrive quand même à toucher 6 fois sur dix. Par contre, je me demande vraiment comment Effy va pouvoir s’en tirer. Je crois pas qu’elle ait appris à tirer avec ça. Enfin en même temps, vu que même avec ma formation, je tirais à côté, peut être qu’une novice s’en sortira comme une chef ? Les premiers tirs me font comprendre que nan, je prends mes rêveries pour des vérités. Ou un truc du genre. Bref, dans la réalité, on se fait lamentablement écrasé… Quand tout d’un coup, Effy semble avoir une chance de cocu. Ouais, ouais, Effy a vraiment beaucoup de chances, je l’ai déjà remarqué. Mais là, ça défie toutes les lois de la physique ! Même moi qui n’ait pas suivi de cours dans ces matières depuis longtemps, je le sais ! Je le remarque.
Bref, je peux pas vraiment en vouloir à Effy quand elle se retrouve avec cette face de Joker sur la figure. Je suis sûr que son sourire va découper son visage en deux, à ce rythme. Du coup, je réponds juste par un sourire à son commentaire et ensuite, j’en profite pour prendre un peu mon devoir à cœur… Nan en fait, je me sens un peu trop exposé donc bon, je fais le tour du site du regard. Et quand je suis rassuré, je tourne de nouveau mon regard vers le stand, pour voir que le mec a posé la main sur Effy. De quoi me faire froncer les sourcils. Surtout face à ses propos. Mais en même temps, je peux pas m’empêcher d’halluciner. Mec, t’es cinglé. Et t’as strictement aucun instinct de survie. Cette fille est totalement crazy. Et en plus, enceinte. T’as jamais entendu dire qu’il fallait pas contrarier les femmes enceintes ? Ni les fous ? Nan parce que là, t’es en plein dedans et tu te jettes à pieds joints dans les emmerdes. Rip à toi mec, je boirais à ton enterrement.  

Sans plaisanter, je l’avoue, je me tends un peu et je me rapproche d’Effy. Pour l’éloigner ? Pour sauver ce mec ? Pour la protéger ? Va savoir. Même moi, je comprends pas mon propre corps. Parfois il agit tout seul. Si si, je le jure. C’est pour ça par exemple que je suis obligé d’effacer mon sourire de mon visage face aux actions d’Effy. Foutre un peu la trouille à ce mec lui fera du bien. Et bon, faire plaisir aux gosses, c’est cool. Finalement, y a un petit cœur sous cette carapace de voleuse, chtarbée et sanglante bout de femme. Plutôt sympathique de le redécouvrir encore une fois.
Je vois sa petite mine se tourner vers moi et heureusement, j’ai réussi à effacer mon sourire parce que sinon, je crois que je n’aurais pas pu m’empêcher de rire face à son visage tout innocent. Ouais, on y croit. Toi et moi, on sait que t’es aussi innocente que le diable de Tasmanie !

« Tant qu’à faire, un jeu qui ne serait pas trop… Sanglant. Mais c’est sympa de penser à ces pauvres gosses qui se font également arnaquer. »

Je passe mon bras autour de son épaule et je l’entraîne en marchant vers un petit stand de confiserie. Disons que je veux dépenser mon argent dans une noble cause… Le têtard peut en être une. Tant qu’à être là, autant profiter à fond de tout ça. Histoire de ne pas avoir de regret. Et comme ça, on pourra observer ducon devenir sympa sous la compulsion. Un superbe show à regarder mine de rien, surtout sa mine constipée pendant qu’il offre toutes ses peluches… Perfect. Super sympa à observer.

« Dis-moi ce qui te fait envie, on l’achète et après on aura qu’à se promener jusqu’à trouver un jeu amusant. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] C'est toi que j'ai choisi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] C'est toi que j'ai choisi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Liora-
Sauter vers: