Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vie en noire et blanc | Lilith & Lyana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: La vie en noire et blanc | Lilith & Lyana   Jeu 18 Aoû - 2:22



La vie en noir et blanc
Lilith & Lyana

Putain de hiérarchie. Comme si j’étais le genre à obéir aux règles et aux demandes en tout temps. J’ai accepté de prendre un moroï à ma charge, c’est déjà bien. J’accepte aussi quelques missions, c’est du bonus, ça ne veut pas dire que je les accepterais tous. Et penser qu’on me menacera assez pour que j’ai ensuite envie d’obéir ? Encore faudrait-il avoir un moyen de pression. Pourquoi vous croyez que je n’ai pas essayé de renouer le contact avec les autres ? C’est bien parce que je sais qu’on a tous une faiblesse. Sauf que pas de chance, ma faiblesse, c’est mes démons du passé et ils sont pas dispo ce soir, les connards.

J’attrape mon arme, je quitte la salle, sans faire gaffe à leurs braillements. J’ai passé l’âge de me faire passer un savon. J’ai encore plus passé l’âge de me sentir honteuse à chacune de mes actions. Je tuais des gens, des « non-monstres » selon vos critères, avant même que vous n’ayez atteint vos postes. Ça ne veut pas dire que je ne regrette pas ses morts mais je préfère m’attarder sur le fait que tous ceux qui sont morts le mériter. Le jour où les autres gardiens comprendront que les monstres ne sont pas que des immortels… Alors ils deviendront réellement efficaces. Je jette un coup d’œil sur mon téléphone. Personne. Ni appel, ni texto. Tant mieux, je ne suis pas sociable, encore moins ce soir. Ce soir, je fête la mort de Morganna. Ouais, un anniversaire morbide, j’ai jamais dit que ça serait joyeux. Mais du coup, c’est non aux conneries. Si j’ai demandé à Adrian ma journée, c’est pas pour rien. Et certainement pas pour aller me battre au nom d’une sacro-sainte justice, pourrie jusqu’à la moelle.

Je monte dans ma jeep, sans faire attention à leurs regards accusateurs, préférant plutôt me barrer de là au plus vite. J’accélère en voyant apparaître le maître des énuclées, tout rouge à courir derrière moi. Je m’étais même pas rendu compte qu’il m’avait suivi… Je crois qu’il faut que je prête un peu plus d’attention au monde extérieur. A peine. Juste un chouia.
Je finis par me garer. Où ? Je ne sais pas. Je suis toujours à Missoula, c’est sur. Y a quelques bars mais certainement pas ce que je souhaite. Nan, ce que je souhaite est en face de moi. Une petite boutique, sans prétention. Mais qui apparemment, ferait de bons tatous. Un autre jour, je n’y aurais même pas été, jamais même. Mais ce soir, les circonstances font que… Je me laisse porter par la vague, je réfléchirais demain. Ou peut être quand l’aiguille transperça ma peau…

Au final non, je ressors de là, ma veste en cuir rouge recouvrant le tatouage d’une hirondelle noire sur la peau de mon poignet. Une hirondelle ayant perdue une de ses plumes, sur laquelle se trouve la lettre M. C’est un peu l’impression que cette histoire me fait. Cet oiseau innocent s’est envolé loin de moi en ne me laissant rien, juste une minuscule part de moi-même. Juste une faible part de mon âme… Et là, je suis trop cohérente par rapport à ce que je souhaite être. Donc, il est temps de se diriger vers la deuxième partie du plan… Je vais dans le quartier sud, on y trouve toujours de quoi boire et oublier. Et c’est ce que je compte faire ce soir. Tout du moins juste de quoi oublier mon présent, prétendre une fois que cette journée ne sera pas un gouffre pour ce qui reste de mon âme. Presque rien. Plus rien. Plus qu’un fil…

Je gare ma voiture et je continue le chemin à pieds. Je suis en fait un groupe d’adolescents. Pas besoin de se demander ce qu’ils veulent, donc je sais que c’est eux que je dois suivre. Et j’ai raison. Car après être passé par une entrée dans le sol, on se trouve dans une espèce de gigantesque grotte. Une cave naturelle. Dans laquelle a lieu une party. Pour fuir et se cacher, c’est parfait. Pour boire et oublier aussi, donc je ne m’en priverais pas.
Je croise des regards mais aucun ne retient mon attention, par contre je trouve le bar, et c’est tant mieux. Ce soir, j’oublie toutes mes responsabilités, je deviens une abrutie, abrutie par l’alcool. Bon programme non ?

« A la tienne, Morganna. »

Et j’ai pleins d’autres noms qui nécessitent de boire un shoot. Je vais m’éclater ce soir. On la sent l’ambiance, avec la musique et tout ? Ouais, on le sent que je suis totalement dans le bain… On y croit.
Revenir en haut Aller en bas
 
La vie en noire et blanc | Lilith & Lyana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Marie & Laure-
Sauter vers: