Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lyana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 20
Age : 24
MessageSujet: Lyana   Mer 17 Aoû - 16:14


Lyana Cheverston
Feat.  Taylor Momsen

Date de naissance 30 mai
Lieu de naissance : États-Unis.
Age : 23 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Humaine
Éphémère : Non
175*280



Caractère & Physique

Le caractère d'une personne, s'affirme, en temps normal, à l'adolescence, moi, j'ai dû apprendre à me forger une personnalité dès mon plus jeune âge. Lorsque vous êtes petite, fine, qu'une simple pression, un peu forte, pourrait vous casser en deux, et que vous êtes mis en maison d'accueil, avec de véritable brute, vous devez trouver une autre manière de défense, et, de mon côté, je me suis réfugiée dans ma solitude. A chaque approche, un peu proche, je prenais plaisir à effrayer ces personnes, pour qu'elles me foutent la paix, si bien, que l'on m'a vite considérée comme une folle, comme une associable, mais je m'en fiche, j'étais bien dans ma solitude, personne ne venait me chercher des noises.. Je ne me suis jamais faite d'ami(e), je n'en voulais pas, à quoi cela aurait-il servi, ce genre d'attache ? A chaque nouvelle famille, j'en aurais été séparé, alors ma solitude valait mieux. Je ne me suis liée qu'à une personne, une unique femme, je crois qu'elle, et moi, nous comprenions bien, elle aussi, avait besoin de sa solitude, et c'est ce qui nous a rapproché, nous comprenions l'autre, nous laissions l'espace vital à l'autre. Je n'ai appris que, bien des années suivantes, à quel point, j'avais fais erreur sur cette personne, mais vous vous en rendrez compte, lorsque vous connaîtrez mon histoire. D'une manière ou d'une autre, cela m'a mené à revoir mes positions, et me renfermer un peu plus dans ma solitude. J'ai appris à me différencier des autres, nous ne faisions pas parti du même monde, j'étais différente, plus farouche, plus téméraire, aussi, je crois..  



Histoire

Est-ce que vous avez un souvenir précis, de vous premiers instants, ces premières minutes, après votre naissance ? Ces instants, où le visage radieux, de vos parents apparaît devant vos yeux innocents ? Oui ? Non ? Moi, oui, j'ai de vagues souvenirs, de cette journée, de vagues souvenirs, de ma mère, de précieux souvenirs, puisque je n'ai pas eu l'occasion de profiter d'elle, lors de ma jeunesse.. Mon père ? J'ignore même son nom, je crois que ce type n'a pas été foutu d'accepter la grossesse de ma mère, d'accepter ces responsabilités, même lorsque ma mère, a fini par tomber dans le coma, quelques années plus tard, alors que j'étais à peine âgé de six ans, cet enfoiré n'est pas revenu me chercher.. Un bâtard, juste capable d'engrosser une femme, et de ce tirer, à l'anglaise.. Je n'avais aucune famille, pour m'élever, pas de grand-parents, pas de tante, pas d'oncle, pas de cousin(e)s lointain(e)s, alors j'ai été placé en famille d'accueil, et l'enfer à commencer. J'ai passé quelques années, en maison d'accueil, je faisais peur, disait-on, un couple cherchait un gosse chaleureux, amical, joyeux, j'étais l'exact opposée, je m'enfermais, dans ma solitude, je menaçais les autres enfants, je menaçais toute personne s'approchant de moi, je faisais peur, je terrifiais, pour être tranquille. Je ne voulais pas d'une autre famille, je ne voulais pas d'une autre mère. Lors des premiers mois, j'ai bien été victime de quelques bizutages d'enfants, gentils, en apparence, mais j'ai fais en sorte que jamais personne, ne vienne s'approcher de moi une nouvelle fois. J'ai été enfermée, pour cela, d'ailleurs.. Pourquoi ? Je ne le comprends toujours pas, je n'ai rien fais de grave, des cheveux, ça repousse, non ? J'étais crains, j'étais seule, une vie que j'aimais, jusqu'à ce que cette famille m'adopte, enfin, ce n'était pas officiel, les premiers mois, puis, cela l'est devenu.. Je n'ai pas compris, je ne comprends toujours pas ce que ce couple pouvait me trouver, mais ils s'adaptaient à mes limites, à ma solitude, c'était la seule chose que j'avais besoin. Une seconde fille, est arrivée, au début, je craignais le pire, je pensais que les ennuies allaient commencer, mais je me suis trompée, cette femme c'est avéré aussi solitaire que moi, et c'est ce qui nous à lié, nous nous comprenions, et respections l'autre, Kya est devenu ma plus proche amie, pourtant, je n'ai eu aucune honte, à tourner le dos à ma famille, lorsque cette association, c'est présenté à moi.

Enfin, une association, c'est ce qu'ils prétendaient être, pour attirer les gens, au début, c'était bien, j'étais heureuse, ces personnes m'avaient donné une raison de vivre, une raison de me battre. « Nous rendons le monde meilleur » J'ai cru en ces paroles, j'ai cru que c'était possible, jusqu'à ce que je me rende compte de l'envers du décor, de toutes ces personnes, qu'ils dépouillaient, de toutes ces personnes, qu'ils laissaient mourir.. Même leurs propres membres, n'étaient pas autorisé à rejoindre l'hôpital, pour se soigner, ils étaient condamnés à souffrir, et à mourir, lentement.. C'est à cet instant, que j'ai décidé d'agir, j'ai tenté de prendre la fuite, j'ai tenté de joindre des personnes influentes, pour démanteler cette secte, parce que, maintenant, j'en avais conscience, j'appartenais à une secte, et je ne voulais plus en faire partie. Mais je n'ai pas eu de chance, j'ai été rattrapé, à peine avions nous regagner la secte, que j'ai été attaché, maintenu à une table. Pour la première fois, j'avais peur.. J'avais raison, j'ai du faire face à des tortures, plus terribles les unes que les autres, des heures durant « pour me faire passer l'envie de recommencer » disaient-ils.. Comme si j'allais rester à ma place, après ça.. Ils m'ont injecté un produit, alors que je sombrais dans l'inconscience, du moins, c'est ce que je croyais, les premiers jours, puis, je me suis rendu compte qu'à chacune de mes sorties, ils parvenaient à me retrouver, alors j'ai compris, j'ai compris que ce n'était pas un produit, mais une puce, que l'on m'avait injecté. Cela ne m'a pas empêché de sortir, jour après jour, de les fuir, au moins quelques heures, pour apprendre à me battre.. Cette période a duré un an, peut-être un peu plus, c'est durant cette période, que j'ai compris toute la vérité, sur ces créatures surnaturels, sur ma mère, sur la raison de son coma, une attaque de Strigoï, mal déroulée.. Je me suis entraînée plus dure encore, me promettant de rendre vengeance à ma mère. Les recherches ont commencé, en parallèle, sur ma mère, sur ces Strigoïs, j'ai découverts que je n'étais pas la seule, dans cette secte, à vouloir me tirer, Aaron, semblait avoir les même projets, je lui ai promis de l'amener avec moi, s'il m'aidait à trouver les informations dont j'avais besoin. Il s'est avéré que cet Aaron, était un as en informatique, très utile. Des informations, des tas d'informations, j'ai du faire le tri, prendre l'utile, et jeté le reste, je ne pouvais pas prendre le risque de laisser des traces. J'ai découverts une nouvelle identité, celle de la mère de ma mère, une certaine Amaëlle Cheverston. Je n'ai jamais entendu parlé d'elle, je ne l'ai jamais rencontré, mais je n'ai pas hésité à reprendre son nom de famille, lorsqu'il m'a fallu fuir la secte. Quelques heures avant ma fuite, Aaron a réussi à trouver le dernier nom qu'il me fallait, celui de ce Strigoï, responsable du coma de ma mère, un certain monsieur Gordon J'avais toutes les informations que je voulais, je pouvais enfin mener ma quête.

Alors je me suis tirée, j'ai amené Aaron avec moi, mais nous nous sommes vite séparé.. je ne pouvais pas resté à ces côtés, j'étais une véritable balise, pour ces personnes, j'allais déjà devoir me montrer intelligente, pour les fuir, je n'avais pas besoin d'avoir Aaron dans les pieds. Je m'acharnais à fuir la secte, à chaque instant, et, dans un même temps, je tentais de remonté jusqu'à ce montre.. Je n'y suis pas parvenu, je suis tombée sur un autre monstre, peut-être pire que celui que je cherchais, Bastian.. Je sais que j'aurais du mourir, ce soir là, c'est sans doute pour cette raison, que je connaissais son nom, parce qu'il ne pensait pas que je pourrais me jeter à ces trousses, un jour. J'aurais dû mourir, il m'a laissé pour morte, au milieu d'une ruelle. Pourtant, je ne suis pas morte.. Je me suis réveillé dans une chambre, mais j'étais seule, j'avais mal, très mal, mais, mes plus grosses blessures avaient été guéri, alors je n'ai pas réfléchi, j'ai sauté par la fenêtre, avant que mon sauveur (Gallen) ne revienne. Je ne pouvais pas rester, ils étaient sans doute déjà à mes trousses, et cela risquait de mettre en danger cette fameuse personne, venu à mon secours, cela aurait été égoïste. Je suis reparti dans ma course, dans ma traque, avec un nouveau nom en tête. Deux noms, deux Strigoïs à abattre. Deux Strigoïs, qui semblent s'être rassemblé à Missoula, pour ma plus grande chance.



Derrière le personnage
180*102

Qui se cache derrière ? ... Prénom / Pseudo Laure Age : 19 ans Comment es-tu arrivé ici ? ... Un avis sur le forum ? ...
Tes petits hobbies ? ...

Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l

_________________
we're meant to be
mais lorsque nous sommes perdues, lorsque la terreur, l'horreur, vous abreuve de son sang, qui sommes nous..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lyana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lyana 30 octobre
» Captivité ... [Crochet & Lyana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Fiches de présentation-
Sauter vers: