Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rencontre inattendue   Sam 13 Aoû - 22:51

Rencontre inattendue
Reyes ✧ Mélis

~Leïa~

On a fait la fête toute la nuit, il faut dire que je n’en pouvais plus de voir toutes les autres déprimer, à croire qu’il n’y a que Grace et moi qui avons gardé une étincelle de vie et de bonheur en nous. Les autres ne savent que se battre ou se plaindre, sauf Anna qui continue encore et toujours d’avoir peur de tout. On a toutes besoin d’une pause je crois. En fait j’en suis sûre, sinon je ne serais pas là. Alors ce soir je sors la robe sexy et les talons pour aller danser. J’entends déjà Riley et Skaï se plaindre de la tenue, de quoi me donner encore plus envie de la porter, espérant bien que ce sera l’une des deux qui me succèdera ensuite, quoi que Mélis pourrait être tout autant amusante dans cette tenue. Bref, ne parlons pas des autres et profitons simplement autant qu’on le peut. La nuit va être longue, folle et amusante, je peux vous l’assurer.

Je n’ai pas hésité à enchaîner les verres d’alcool, me mettant dans un état second que chacune de nous aimera, ou presque. Je me fiche de leur avis de leur avis de toute façon, je profite c’est tout, je ne les empêche pas de déprimer après tout, alors personne ne m’empêchera de m’amuser. Je danse dans cette boite de nuit où la foule s’est accumulée, collée serrée avec toutes les personnes autour de moi, hommes, femmes, je n’ai pas de préférence. Vous ai-je déjà dit que je suis la plus libérée des six ? Vous avez bien dû le remarquer de toute façon. Ma tête tourne mais je me sens bien, pas de nausée, pas de maux de tête, juste la béatitude et l’amusement. J’ai retiré mes talons au bout de quelques heures pour ne plus avoir mal aux pieds, ça ne m’empêche pas d’être séduisante et séductrice. J’embrasse un homme, puis un autre, ainsi qu'une femme un peu plus tard. Je m’amuse, je me libère. J’aurais pu aller plus loin avec l’un d’entre eux, mais pas ce soir, peut-être une prochaine fois.

Finalement je quitte la boite, seule et complètement ivre, tanguant mais heureuse, dansant toute seule dans cette rue déserte alors qu’il n’y a même pas de musique. Le peu de passants présents me lancent un regard louche, au moins personne ne vient m’aborder. Je chante à tue-tête, mal peut-être, mais je m’en moque, je veux juste continuer de profiter. Laissez-moi encore m’amuser, je ne sais pas à quand sera la prochaine fois. Je me dis alors que j’ai faim, vraiment faim, ce qui me pousse à faire un détour pour trouver quelque chose d’ouvert. Il n’y a donc aucun fastfood ouvert la nuit ici ? Je ne serais pas contre un bon sandwich, ou pourquoi pas une pizza ! Oui, l’ivresse donne faim et rarement de légumes.

Je continue de chercher, me perdant finalement dans les rues. Où est le quartier nord déjà ? Je n’ai pas vraiment le temps de chercher qu’un type louche s’approche de moi. Il est étonnamment flippant, habillé tout de noir, crâne rasé, on dirait un type tout droit sorti de prison, mais je dois dire qu’il est tout à fait séduisant. Quoi ? Je ne suis pas folle, je sais simplement reconnaître le potentiel où il y en a. Quitte à ne pas croquer dans une pizza ce soir, je pourrais très bien croquer cet homme à la place. Comme je m’en doutais l’homme se rapproche de moi, ce qui me fait sourire et me plaît au début, jusqu’à ce que j’aperçoive ses yeux rouges et sa peau blanchâtre. Ou alors je vois mal ? Non, l’alcool ne m’empêche pas de reconnaître son espèce. Il ne manquait plus que ça...

~Anna~

On s’attendait toutes à ce que ce soit Skaï ou Riley qui prenne la place. On espérait toutes. Pourquoi moi ? Bon dieu pourquoi moi ?! Qu’est-ce que je dois faire ? Je crie ? Je cours ? Je déteste Leïa d’avoir bu autant d’alcool, ça me réussit bien moins qu’à elle. Je vais tomber dans les pommes... Forcément. Le strigoï arrive devant moi et me plaque contre le mur alors que j’écarquille grand les yeux. J’ai l’impression d’être l’agneau piégé par le loup, c'est exactement ça en fait. Je vais mourir. On va mourir. Je n’attends pas qu’il fasse quoi que ce soit avant de me mettre à hurler de vive voix. Autant dire qu’avec un tel cri je risque de réveiller tout le quartier, mais c’est bien l’intention, du moins ça l’était avant qu’il ne me fasse taire en plaquant sa main contre ma bouche pour ensuite venir rapprocher dangereusement ses canines de ma gorge. Adieu beau monde. Adieu la vie. J’aurais préféré partir dans de meilleures conditions...
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue   Mar 16 Aoû - 15:11


Rencontre inattendu


Cette ville est étrange, ou peut-être était-ce ma ville, ma cité, qui n'était pas comme les autres, je ne comprends pas, non, je n'arrivais pas à comprendre pour quelle raison nos supérieurs, ces imbéciles, ont jugé bon de nous cacher l'existence de vie humaine, à l'extérieur de notre île.. Je ne comprends pas pour quelle raison, nous avons été tenu dans l'ignorance, de ces montres, et de toutes ces races, qui peuplent notre monde. Sans doute avaient-ils prévu qu'aucun de nous ne quitte cette prison, dommage pour eux, puisque je suis parvenu à le faire, mais aujourd'hui, c'est moi, qui me retrouve dans la merde jusqu'au cou, parce que j'ignore tous de ces montres, j'ignore même de quelle manière je dois me battre contre eux. A vrai dire, je préférais même éviter toute confrontation avec eux, c'était préférable, ma première rencontre avec eux, ne c'était pas déroulé de la meilleure des manières, et sans cette gardienne, je ne m'en serais pas sorti en vie. J'avais sans doute eu bien de la chance qu'elle se trouve sur mon chemin, et qu'elle se trouve aussi, être assez courageuse pour me venir en aide, malgré la menace, je pense que tous n'en aurais pas fais de même. Enfin, j'étais en vie, en bonne santé, et malgré cette impression, perpétuelle, d'être suivi, ma vie se déroulait de la meilleure des manières depuis que j'étais là.. Oui, même s'il me fallait bosser, pour comprendre toutes ces choses, que j'ignorais jusqu'à mon arrivée ici. Je crois, au fond, que l'espèce que j'arrive le moins à cerner, est celle des humains. A quoi peuvent-ils bien servir, au juste ? Strigoïs, Moroïs, Dhampirs, Alchimistes,  de ce que j'en avais appris, nous avions tous notre importance dans le sicle de la vie, mais alors, les humains, non, c'était encore flou pour moi. J'allais sans doute devoir faire de nouvelle recherche, mais cela attendrait le lendemain, le soleil c'était couché depuis un certain temps, et j'étais déjà entré clandestinement dans cette librairie, valait peut-être mieux que je parte, sans tenter le diable, et revienne lorsqu'il ferait un peu plus jour. Je n'avais plus qu'à rentrer chez moi.. Enfin, chez moi, c'était beaucoup dire, pour une usine abandonnée, mais à défaut de trouver mieux, j'avais un toit sur ma tête, et lorsque j'en serais un peu plus sur toutes ces espèces, peut-être que je pourrais tenter de trouver un moyen pour me faire un peu d'argent, et me trouver un lieu de vie bien plus propre, et chaud, surtout chaud, parce qu'il suffisait d'aller faire un petit plongeon sur la plage, pour me débarrasser de toute cette crasse, alors que le froid, qui persiste toutes les nuits, c'était un peu plus compliqué.

J'étais sur le chemin du retour, à quelques pas de l'usine où je réside, lorsque j'entends un cri, bref, mais un cri quand même. Quelqu'un en danger, c'est certain, mais est-ce que je suis en mesure de l'aider ? Est-ce que je ne ferais pas qu'aggraver les choses, en venant mettre mon grain de sable ? De toute façon, je ne vois pas qui d'autre, en dehors de moi, pourrait venir aider cette femme, car il me semblait qu'il s'agissait bien d'une femme. Les rues semblent désertes, je suis donc le seul en mesure de lui venir en aide, et, bien que je risque de perdre ce duel, quel qu'il puisse être, je m'élance quand même vers ce cri. Je n'étais pas un lâche, je ne le serais jamais, jamais. J'attrape mon pieu, dans l'une de mes proches, c'est bête, comme une toute petite arme peut être réconfortante, mais depuis ma rencontre avec Freya, et ma compréhension face à l'existence de ces monstres, j'avais fais en sorte de m'en procurer un – j'avais d'ailleurs dû bataillé dur, soit disant, que seul les gardiens, avaient besoin d'arme de ce genre – et aujourd'hui, il ne me quittait plus, pour vous dire, je le cachais même sous mon oreiller, lorsque je me couchais, sait-on jamais, une usine n'était pas le lieu le plus sécurisé de la terre. J'ignore si cette jeune femme à perçu mon approche, peut-être que c'est une bonne chose, qu'elle ne m'ait pas aperçu, cela aurait sans doute prévenu ce monstre de mon arrivée, alors que là, ce n'est pas le cas, sans doute est-il trop concentré sur le repas sous ces yeux, peu importe, cela me donne toute l'occasion pour frapper un grand coup dans son dos, et enfoncer mon pieu jusqu'à son cœur. Cette fois, c'est bien de lui, que provient le cri, et cela m'offre une certaine satisfaction. Peut-être que je ne suis pas mauvais, en combat, en fin de compte, enfin, pour le coup, il n'était pas vraiment question de combat, mais juste d'attaque surprise.

« Vous allez bien ? »

Je repousse le corps du montre d'un coup d'épaule, et m'adresse cette fois-ci à la jeune femme, apercevant son visage pour la première fois. Une jolie fille, aucun doute, cela aurait été dommage qu'elle quitte notre monde d'aussitôt. Pendant une seconde, je me demande ce qu'il se serait passé, si je ne m'étais pas décidé à agir, et la réponse s'impose à moi aussi vite : elle serait morte. Non, j'avais décidément pris la meilleure des décisions.

« Vous n'êtes pas blessée ? »

Je ne vois pas de blessures apparentes, mais peut-être en a-t-elle ailleurs, et j'étais bien placé pour savoir que les blessures n'étaient pas toujours apparentes, mais qu'elles pouvaient aussi être psychologique. Je range mon pieu dans ma poche, précieusement, sait-on jamais, je pourrais en avoir besoin de nouveau.

« Je n'habite pas très loin, je vous amène ? Cela vous permettra de vous reposer un peu, et vous serez plus en sécurité qu'au beau milieu de la rue »

Bon, ce n'était pas le grand luxe, il n'y faisait pas très chaud, mais comme je venais de le dire, c'était toujours mieux que de rester au beau milieu de la rue, et d'attendre une deuxième attaque non ? Surtout qu'elle n'avait aucun moyen de savoir où je l'amenais, alors j'avais une petite chance qu'elle accepte, en espérant qu'elle me foutrait pas une dérouillée, lorsqu'elle comprendrait que nous allons dans une usine, et pas dans une maison bien douillette.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue   Mar 30 Aoû - 11:37

Rencontre inattendue
Reyes ✧ Mélis

~ Anna ~

Je vais mourir. On va mourir. C’est fini. Je ne veux pas mourir ! Pourquoi est-ce que c’est moi qui ai pris la place de Leïa et pas Skaï ou Riley ? Je les déteste pour ça ! Que suis-ce censée faire ? Je ne suis douée que pour fuir, sauf que courir n’aura aucune utilité face à l’un de ces montres. C’est la fin, adieu monde cruel. Je me mets à hurler car c’est tout ce que je trouve de mieux à faire. Le monstre étouffe rapidement mon hurlement, laissant le silence envahir les lieux et son sourire sadique me ferait presque avoir un malaise. J’espère au moins qu’il me tuera rapidement, que ce ne sera pas trop douloureux en tous cas. Je ferme les yeux, prête à laisser la mort m’accueillir.

~ Riley ~

Idiote. Inutile. Faible. Parfois je me demande vraiment à quoi nous sert Anna excepté précipiter notre mort. Incapable de se battre, incapable de trouver une stratégie pour nous sortir de là. C’est un fardeau pour nous toutes, mais évidemment je suis la seule à dire tout haut ce que toutes les autres pensent tout bas. Il faut la protéger disent-elles. Non ! Il faudrait s’en débarrasser ! Je suis énervée qu’elle ait laissé ce monstre se rapprocher autant, maintenant ce ne sera pas une partie de plaisir de se dégager de sa prise pour pouvoir l’affronter. Sauf qu’apparemment je n’aurais pas à le faire, puisque quelqu’un d’autre décide de s’en charger à ma place. La bonne surprise dans cette histoire, c’est qu’il s’agit d’un membre de mon espèce. Etonnant. Quoi que rien ne m’étonne dans ce monde.

Je regarde le strigoï tomber raide mort devant moi, bien fait pour lui. Je regarde ensuite le moroï qui semble apparemment s’inquiéter pour moi. Ridicule, comme si j’avais besoin qu’on s’inquiète ! Je reste silencieuse face à lui, me contentant de le regarder, peut-être qu’à force de ne pas répondre il va finir par me lâcher. J’ai trop d’espoir apparemment. Il finit par me proposer d’aller chez lui, de plus en plus étrange ce type. Que croit-il au juste ? Que je vais lui sauter dessus pour m’avoir sauvé la vie ? Ridicule ! Ce type est encore plus désespéré que le strigoï apparemment. Cette technique aurait peut-être marché avec Leïa, mais pas avec moi. D’ailleurs en parlant de Leïa, je la déteste pour avoir choisis une robe ! Mon regard est toujours planté dans celui du moroï et je finis par prendre la parole avant qu’il ne pense que je suis devenue muette.

- Je ne suis pas une demoiselle en détresse comme Anna, merci pour le coup de main mais je saurais me débrouiller.

J’ai au moins la bonne éducation de le remercier, alors arrêtez de vous plaindre les filles, vous n’aurez pas droit à mieux de ma part ! Le moroï continue de me fixer, continue de rester là. Que veut-il au juste ?! Je lui ai dit que c’était bon, alors pourquoi ne rentre-il pas chez lui ? Certains hommes sont exaspérants. D’accord j’ai compris, arrêtez un peu de vous plaindre les filles, je vais faire un effort, mais juste cette fois ! Et s’il continue de me paraître louche, alors je lui mettrais une raclée, que vous le vouliez ou non.

- Je suppose que tu ne vis pas à l’académie avec tous les autres moroïs. Tu devrais, tu ne m’as pas l’air si costaud que ça.

Oui c’est l’hôpital qui se fou de la charité, ce moroï vient de nous sauver et moi je le critique, mais que voulez-vous, c’est ainsi que je fonctionne. Je sens que Leïa aurait bien envie de reprendre le dessus pour le draguer un peu, sauf que non, c’est moi qui gère à partir de maintenant et coucher avec ce type ne fait pas partis de mes projets. Me battre avec lui à la limite pourrait être intéressant, mais faisons preuve d’un peu de tenue pour ce soir, autrement je risque de me mettre encore plus les filles à dos.

- Enfin je ne suis pas la mieux placée pour juger, je n’aime pas non plus cette académie, mais Anna et Grace s’y sentent bien alors on reste pour elles.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre inattendue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre inattendue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Une visite inattendue [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: