Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle cible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 34
Age : 305
MessageSujet: Nouvelle cible   Ven 12 Aoû - 20:08

Nouvelle cible

   

On m’a donné une nouvelle cible, un nouveau nom à rayer. Pourquoi ? Je ne suis même pas encore venue à bout des premiers noms, alors pourquoi m’en donner un autre ? Je ne comprends pas l’unité, je ne comprends pas toujours leur raisonnement. J’ai la nuit pour étudier le dossier, voir à quel nouveau cas est-ce que j’ai à faire. Une strigoï plus jeune que ceux qu’on m’a envoyé tuer, je devrais avoir plus de chances d’y parvenir. Peut-être pour cette raison qu’ils me l’ont confié. Je vois sur le dossier que Promesse était prisonnière de l’unité et est récemment parvenue à s’échapper grâce à un complice resté sur place. Ils veulent la récupérer, morte ou vivante d’après les ordres, tout leur convient. Je m’occuperai d’elle dès demain, je la tuerai probablement, je n’apprécie pas spécialement ramener des prisonniers, encore moins s’ils font partis de mon espèce.

J’ai rêvé cette nuit. L’un de ces fameux rêves prémonitoires. J’ai vu ma rencontre avec Promesse, mon combat avec elle, mes erreurs et ma mort lente et douloureuse. Je me réveille en sueur, prenant une longue douche, me remémorant tout ce que je viens de voir. Ma technique d’approche est donc mauvaise, je ne dois pas faire les mêmes erreurs ce soir car cette fois ce ne sera pas juste un rêve mais bien la réalité. Promesse m’a l’air d’une femme sauvage, agressive, impulsive, donc moins réfléchie. Je dois l’avoir sur ses défauts si je veux remporter ce combat. Je regarde ma montre, la nuit ne pas plus tarder à tomber. Je m’équipe, principalement de lames à lancer et de poison. La manière la plus efficace de l’avoir est de la tuer à longue distance. Il faut donc que j’évite le corps à corps ce soir.

Je me dirige vers les lieux apparus dans mon rêve, là où je suis normalement censée la rencontrer, une usine abandonnée. J’aurais peut-être mieux fait de me renseigner sur ce qu’elle vient faire ici, mais si je l’achève rapidement je n’aurais pas besoin de me poser la question. J’attends, perchée sur une poutre dans l’ombre, là où elle ne me verra pas. J’attends encore, elle ne devrait plus tarder je pense. J’entends du bruit, c’est elle. Je sors ma première lame d’argent que je trempe dans du poison, sait-on jamais si elle pare l’attaque. Elle referme la porte de l’usine puis se retourne. Je n’attends pas plus. Je vise. Je lance, tout droit vers son cœur. Elle a de bons réflexes puisqu’elle parvient à parer, mais elle a de toute façon touché le poison qu’il y avait sur la lame, alors ce n’est plus qu’une question de temps pour elle. Je lance trois autres couteaux, déchirant sa veste des deux côtés pour la planter contre le mur, un autre se plante dans sa jambe. Plus qu’un dernier coup et elle est morte. Ou alors je peux laisser le poison la rendre folle, lui faire perdre ses sens, lui donner la sensation d’être droguée et d’agoniser puis la ramener ainsi à l’unité.

Je descends de ma poutre, atterrissant souplement sur le sol avant de me rapprocher d’elle, assez proche pour mieux l’observer, assez éloignée pour ne pas la laisser me toucher ou me surprendre. Je vois déjà une première goutte de sueur perler sur son front, signe que le poison commence déjà à agir sur elle. C’est étrange pourtant, mais maintenant que je me tiens debout devant elle, je n’ai pas envie de la tuer, je n’ai pas envie non plus de la ramener à l’unité. Pourtant je n’ai pas le choix, je sais, j’ai envie de pouvoir gagner leur confiance, j’ai envie qu’ils arrêtent... Je plante mon regard dans le sien, sortant une autre lame que je suis prête à lancer tout droit vers son cœur si elle fait un mouvement de trop.

- Avant que je n’abrège tes souffrances, j’aimerais savoir. Pourquoi est-ce que l’unité te désire autant ? En général, les jeunes strigoïs, ils se contentent de les tuer.

Oui je ne me cache pas des personnes pour qui je travaille, c’est ce que je suis après tout. Maintenant réponds à ma question. Qu’as-tu de si spécial pour eux ? Qu’as-tu de si particulier par rapport à un autre de ton âge ? Tu n’as même pas dépassé les cent ans et pourtant on ne parle plus que de toi là-bas. Dis-moi pourquoi avant que je ne te tue.

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mignonne petite poupée blonde
Messages : 58
Age : 27
MessageSujet: Re: Nouvelle cible   Sam 13 Aoû - 23:11




Nouvelle cible
Jane & Promesse

Peu à peu, j'avais repris des forces, je m'étais refaite une santé, et j'étais prête à détruire.. Détruire n'importe qui, ou n'importe quoi, en travers de mon chemin.. J'étais dehors grâce à lui, je n'allais pas juste tournée la page, et le laisser là-bas, alors que ces enfoirés étaient s'en doute en train de le torturer, de le battre, peut-être jusqu'à mettre sa vie en péril, pour savoir où est-ce que je pourrais bien me cacher. J'avais rejoins le studio, que j'occupais des mois plus tôt, avec Adalrik, pas par nostalgie, mais parce que je savais qu'aucun d'entre eux, n'irait me chercher là, et que, dans le doute où ils parviendraient à le faire parler – ce qui m'étonnerait – lui non plus, n'aura pas l'idée de me penser là-bas. J'étais donc en sécurité, dans ce studio, et je pouvais d'avantage me concentrer sur ma quête de vengeance, plutôt que passer mon temps, à surveiller mes arrières. Vous voulez connaître mon problème ? Je n'ai jamais été connu pour mes plans hors du commun, qui permettent de sauver des milliers de personnes, je suis le genre de femme, qui fonce dans le tas, et après, pense à la manière de s'en sortir sans dommage collatéraux.. Les tortures, je connais, les plans, beaucoup moins. Pour le coup, j'aurais bien eu besoin des plans de génies d'Emma, ou de l'intelligence d'Hector, mais l'un comme l'autre était introuvable, c'était bien ma veine.. C'est deux là, qui prétendaient être là, pour moi, si j'avais le moindre soucis, n'étaient pas là, pour la seule occasion, où j'aurais eu besoin de leurs aides. J'allais pouvoir compter que sur moi, et cela risquait d'être périlleux.

J'avais appris, lors de mon évasion, que malgré notre force, notre rapidité, et tous les avantages, que nous avions sur les humains, des armes à feu, pouvaient toujours être utile, pour blesser à distance, et éviter de se prendre soi-même une balle. Et puis, une balle dans le cœur, ou dans la tête, mettait un terme assez radicale à leurs vies, et un combattant de moins, qui voulait votre peau, c'était déjà cela de gagner. Puisque j'allais être seule, à m'infiltrer dans cette unité, à faire sortir Bastian, et repartir en vie, tous les deux, j'allais avoir besoin de mon cota d'arme, mais j'avais besoin que ces derniers soient bien plus pratiques, et bien plus petits que ce que j'avais eu lors de mon évasion, que cela ne m'empêche pas de combattre, pour autant. C'était pour cette raison, que pour la seconde fois, depuis mon évasion, je prenais le risque de sortir de ma cachette, la première ayant été pour me nourrir, et reprendre des forces, parce que je faisais sacrément peur, je peux vous le promettre, à peu de chose prêt, je ne me serais même pas reconnu moi-même, dans un miroir, tellement je faisais peine à voir. J'avais du mal à croire que Bastian m'avait promis de m'accorder toutes ces soirées, avec une tête pareille. Enfin bon, de toute façon, il n'avait pas eu cette occasion, puisque à mon contraire, il était resté enfermé à l'unité, et chaque seconde qui s'écoulait, était une seconde de plus où ces tortures devaient être plus terrible.

Je devais rejoindre mon fournisseur d'arme, dans une usine, un peu en retrait de la ville, ce n'était pas plus mal, je serais moins repérable qu'en plein centre ville. J'avais fais le maximum pour me rendre discrète, mais au vu de l'accueil que j'ai reçu, dès que j'ai eu un pied posé dans cette usine, peut-être que je ne me suis pas montrée aussi discrète que je le pensais. Enfin, peu importe, mon fournisseur n'est pas là, et je dois faire face à une nouvelle attaque. Merde, c'était pas fini à la fin ? Je commençais à en avoir ras la casquette, sérieusement. J'avais mieux à faire que devoir me battre pour sauver ma peau, à chaque coin de rue. Je crois que ma paranoïa des derniers jours, à avoir l'impression d'être surveillée à chaque instant, m'aura sauvée la vie, c'est cette raison, qui me permet de réagir aussi vite, et d'éviter un maximum l'attaque, bien que son arme m'effleure le bras, déchirant mon manteau, et laissant une traînée de sang sur celui-ci, traînée qui disparaîtra bien vite, de toute façon. Mon attaquante est rapide, elle ne se laisse pas déstabilisée par son échec, et attaque  à nouveau, presque aussitôt, et cette fois-ci, je ne parviens pas à éviter les lames, me retrouvant bloquée contre le mur, une des lames enfoncée dans ma jambe, ce qui est loin d'être agréable.. Après les quantités de sang que j'avais perdu à l'unité, je n'aurais rien eu contre l'idée d'avoir un peu plus de répit, avant d'en perdre de nouveau, enfin bref, je devrais peut-être penser à sauver ma vie, au lieu de réfléchir à cela. J'avoue que je ne m'attendais pas à me retrouver face à une Strigoï, même si, après avoir combattu contre Nathaniel, je ne devrais plus vraiment être étonné, en fin de compte. Sa phrase me fait rire, presque aux larmes, littéralement.. Je ne sais pas vraiment pourquoi je ris, au vu de ma situation, je ne pense pas que j'ai de quoi me marrer, pourtant, je mets une bonne minute à retrouver mon souffle.

« Tu es donc l'une de ces pétasses, au service de l'unité ? Pourquoi est-ce que je ne suis pas étonné ? »

Non, cela ne m'étonne pas, de toute façon, en dehors de l'unité, je ne vois pas qui pourrait en avoir après moi, aux dernières nouvelles, je n'avais mis personne en rogne, alors ces attaques ne pouvaient venir que d'eux, et encore une fois, aucun d'entre eux était venu de lui-même, ils avaient encore envoyé l'un de leurs Strigoïs faire le sale boulot.

 « Tu veux savoir ce que j'ai de particulier ? Ce que j'ai, que les vieux Strigoïs n'ont pas ? J'ai déjoué leurs plans, voilà ce que j'ai de si particulier, j'ai réussi à me tirer de leur trou, alors qu'ils pensaient cela impossible »

Jeune, mais pas idiote pour autant, même si, sans Bastian, je ne serais sans doute plus de ce monde, aujourd'hui. Et une chose est certaine, je ne mettrais plus jamais un pied là-bas, pas en étant contrainte, en tout cas, juste de mon plein gré.

« Tu peux être certaine d'une chose, je ne retournerais pas là-bas, jamais, alors tues-moi, ou laisses-moi partir, parce que, peu importe ce que je devrais faire, je ne te laisserais pas me ramener à eux »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Age : 305
MessageSujet: Re: Nouvelle cible   Dim 14 Aoû - 18:54

Nouvelle cible

   

La cible est arrivée dans la ligne de mire, je ne dois pas la manquer, je ne dois pas la laisser s’échapper. A peine a-t-elle mis un pied dans l’usine que je l’attaque, ne lui laissant pas le temps de comprendre ce qui lui arrive, trop surprise pour esquiver, pas assez rapide pour attaquer. Elle est déjà blessée de toute façon, bloquée et empoisonnée. Enfin bloquée pas vraiment, elle se défera bien rapidement de ces couteaux qui ont déchirés sa veste pour la coller au mur, mais maintenant que le poison est entré dans son organisme, elle n’arrivera pas à contre-attaquer. Au moins tu n’auras pas été une cible trop compliquée à avoir, contrairement à Connor et Gordon, je devrais même te remercier, grâce à toi je vais remonter dans l’estime de l’unité.

Qu’est-ce que j’attends pour la tuer ? J’ai envie de savoir. Vile curiosité je sais, mais après tout elle se meurt alors j’ai bien droit de poser ma question, ça ne changera rien à son sort. Pourquoi l’unité s’intéresse autant à ton cas ? Toi qui es si jeune, ton nom ne devrait figurer sur aucune liste et pourtant... Pourtant ils m’ont envoyé spécialement pour toi. Alors pourquoi ? Elle se met à rire, rire face auquel je me contente de rester stoïque. Sa réponse ne tarde plus. Pas une réponse qui me convient. D’ailleurs il s’agit plus de questions qui n’en sont pas. En gros des paroles inutiles. Apparemment l’unité ne lui a pas appris à aller directement à l’essentiel lors de son séjour là-bas. Je reste silencieuse, j’attends qu’elle réponde enfin, une vraie réponse cette fois, ce qui ne tarde pas à arriver.

Voilà donc la raison de leur grand intérêt pour toi. Tu es le sujet 164, celle qui a tentée de s’échapper avec 167, qui a réussi d’ailleurs, contrairement à lui. C’est donc toi qui as mis la pagaille à l’unité, toi qui les as rendus fou. Je comprends mieux maintenant, pourquoi ils veulent tant te récupérer, vivante ou morte. Je continue de faire tourner ma lame dans ma main, réfléchissant un peu plus attentivement à la situation. Finalement peut-être que cette gamine pourrait m’être utile, peut-être... Elle reprend de nouveau la parole, me coupant dans mes pensées. Tu dis que tu ne retourneras pas là-bas ? Détrompe-toi, c’est exactement là où tu iras et tu le feras même de ton plein gré.

- Tu retourneras à l’unité, mais pas en tant que prisonnière ni en tant que cadavre.

Est-ce que mes paroles t’intriguent ? J’en ai bien l’impression. Vais-je regretter ce choix ? Peut-être, nous verrons bien. Je risque de me mettre l’unité à dos après ça, s’ils savent ce à quoi je pense, s’ils savent ce que je compte faire, ils n’hésiteront pas à m’envoyer au laboratoire pour me réparer, comme ils disent si bien. Je range ma lame et retire celles qui sont plantées dans sa veste pour la libérer. Je ne la sauve pas encore du poison, pas maintenant, pas tant que je n’aurais pas sa parole.

- Je peux t’aider à t’infiltrer à l’unité et faire échapper ton ami, mais il y a deux conditions à respecter.

Je sens que je commence à avoir de plus en plus son attention. Bien, nous allons pouvoir discuter des choses sérieuses dans ce cas. Je plante mon regard dans le sien, ne perdant pas plus de temps avant de reprendre la parole.

- La première condition est que cette conversation est strictement confidentielle. Pour la deuxième, je vais avoir besoin que tu fasses un détour pour voler un dossier, celui du sujet 48, ou peut-être trouveras-tu avec Jane mais je ne connais pas son nom. Voles-en d’autres au hasard pour ne pas qu’ils fassent le rapprochement. Si tu me trahis, si tu me dénonces, si tu te joues de moi, je vous retrouverais tous les deux et cette fois je n’hésiterais pas à vous tuer. Est-ce qu’on a un marché ?

Puis-je compter sur toi pour cette mission ? Je n’en suis pas sûre mais il le faudra bien, car tu es concrètement la seule personne à qui je puisse le demander. Je t’aide à récupérer ton ami et tu m’aides à avoir des réponses. Tu ferais mieux de saisir ta chance, autrement tu mourras ce soir et ton ami continuera de souffrir, j’espère que tu en prends conscience.

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nouvelle cible   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle cible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event]Les ailes infernales se referment sur leur nouvelle cible
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Archive :: Rps Laure & Liora-
Sauter vers: