Forum d'écriture privé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Effy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tout ce qui n'est pas pris est à prendre
Messages : 105
Age : 30
MessageSujet: Effy   Jeu 16 Juin - 21:26




Effy  Hawkins


feat. Elizabeth Olsen

Date de Naissance : 08.01.1987 ~ Lieu de Naissance : Missoula
Âge : 28 ans ~ Statut : Célibataire ~ Groupe désiré : Moroï
Elément (pour les Moroï) : Esprit


Caractère, Laissez-moi vous regarder, laissez-moi vous toucher, laissez-moi entrer dans votre esprit. Il y a tant de choses à exploiter là-dedans, tant d’idées sombres, tant de douleurs, tant de rage. Laissez-moi manipuler votre esprit, cessez donc de lutter, ce sera moins douloureux. Vous êtes mes poupées, de belles petites âmes que je fais danser. Perdez-vous dans ce que je vous montre. Perdez-vous dans mes propres folies. Ecoute ma voix petit avorton et saute de ce toit. Tu n’as pas envie de mourir ? Maintenant c’est le cas. Et toi, ma belle princesse, tu souffres le martyre, le mur en piques se resserre de plus en plus autour de toi et te transperce la peau. Tu as peur, tu as mal, la douleur t’assaille. C’est si beau de te voir te débattre dans le vent. N’as-tu pas encore compris ? Il n’y a rien, pas de murs, pas de piques, tout est dans ton esprit. Tu n’en peux plus, ton cœur lâche et c’est un arrêt cardiaque. Tu es bien plus belle dans la mort. Cela vous donne-t-il une brève idée de qui je suis ?

Je ne ressemble pas à aux moroïs que l’on pourrait croiser habituellement. Je suis une moroï dans le sang mais une strigoï dans le cœur. Froide, distante, inaccessible. J’ai connu la mort, je l’ai vu, je l’ai offerte, je l’ai observé de près. Je pense que si j’avais été une simple humaine, j’aurais pu être une bonne actrice, pas très souriante certes, mais je sais me mettre dans la peau du personnage que je veux être en fonction de la personne que je côtoie. Je n’ai pas toujours besoin d’utiliser mon pouvoir pour vous manipuler, je me débrouille très bien sans, certains esprits sont parfois si faibles. Laissez-moi jouer avec vous. Pour moi. Pour lui. Pour mon plaisir et pour ses projets. Ne lui résistez pas. Ne me résistez pas. Il a la force physique et j’ai la force mentale, il pourra écraser votre corps aussi facilement que j’écraserai votre esprit.
Son physique Une apparence froide et sans peur, bien représentative de la femme que je suis. De longs cheveux bruns qui me donnent un air rebelle. De profonds yeux bleus qui vous transcendent, il n’y a qu’à travers eux que vous pourrez y trouver une quelconque émotion. Des lèvres douces, une bouche de femme dont plus d’un homme aimerait pouvoir goûter. Grande sans l’être trop. Fine sans être anorexique. J’aurais pu être comédienne ou encore top model. Une vie simple qui pourrait plaire à plus d’une, mais pas à moi. La mode, la beauté, ce ne sont pas les choses qui m’intéressent. Ce que j’aime c’est être sur le terrain, c’est contrôler les esprits, les voir souffrir, les voir mourir.
Certains disent aussi que j’aurais pu être une danseuse, mes mouvements sont fluides, légers, souples. C’est ce qu’ils disent lorsque je manipule les objets et que je les fais danser autour de moi. Une danseuse, peut-être que ce métier aurait pu me plaire finalement. La musique, les sensations qu’un son peut produire, les souvenirs que cela peut faire surgir. La musique touche bien plus l’esprit que vous ne pourriez le penser. Vous l’aurez vite compris, ce qui m’intéresse n’est pas l’apparence physique, ce qui m’intéresse, c’est ce que l’on peut trouver à l’intérieur.



Son Histoire

Racontez nous sa vie, Une nouvelle année, un froid glacial, un nouveau-né, c’est un 8 janvier que j’ai vu le jour. J’ai eu des parents aimants, du moins aimant comme ils le pouvaient. Deux moroïs au pouvoir de l’esprit, on ne peut pas vraiment dire que j’ai eu les parents les plus saints d’esprit qui soit, mais à travers eux j’ai pu avoir cet héritage, ce pouvoir.

La période de mon enfance n’a rien de très intéressante, la seule chose à savoir est que mon aura était apparemment bien particulière et que l’on devait me garder à l’œil. Plus je grandis, plus mon pouvoir évolue avec et plus je deviens incontrôlable. Je ne suis qu’une enfant, je ne sais pas comment tous ces pouvoirs fonctionnent, mais mes capacités ne semblent pas plaire à l’académie. Je suis nuisible. Au départ j’agissais contre eux sans m’en rendre compte, plus tard je le faisais volontairement, pour tester mes capacités, voir jusqu’où cela pouvait aller. On m’a rapidement qualifié de dangereuse et alors plus personne ne m’approchait. J’ai subi les moqueries, j’ai subi les mauvaises blagues, j’ai subi la solitude et j’ai subi les passages à tabac. Je ne les aimais pas, mais je ne les détestais pas non plus. Mon monde me suffisait, mon univers intérieur, celui que je m’étais forgé dans mon propre esprit.

Puis comme vous tous j’ai continué de grandir, continué de me renfermer, continué d’évoluer. J’ai cessé d’être la victime, je suis devenue le bourreau. C’était à mon tour de m’amuser, de jouer avec eux, avec leurs petits esprits. Vous avez voulu rire de moi ? C’est à mon tour de rire de vous. Mais je ne m’arrêtais pas seulement à ceux qui m’avaient fait du mal, je poursuivais avec les autres, même avec les plus innocents. Tout se déroulait dans leurs esprits, alors les moroïs n’avaient aucune preuve contre moi pour me dénoncer à l’académie. Sauf que j’ai encore continué, toujours plus, toujours plus loin. Je m’en suis prise aux dhampirs, je m’en suis prise aux membres de sang royal, je m’en suis prise aux plus intouchables. Je ne me rendais pas compte que je leur faisais du mal, pour moi ce n’était qu’un jeu d’esprit, une façon comme une autre de m’entraîner. Sauf que ma manière de faire n’a pas plu et plutôt que de me mettre en garde, ils ont pris cette décision irrévocable : le bannissement.

Sur le moment je n’ai pas vraiment compris, je n’étais qu’une fille comme une autre avec un pouvoir que j’avais besoin d’exploiter. Personne n’est mort de mes jeux, personne n’a subi de blessures physiques. Je n’ai pas supporté ce rejet, je ne l’ai pas compris et aujourd’hui je ne le comprends toujours pas. Ils n’ont pas cherché à m’aider, aucun d’entre eux, ils se sont simplement contenté de m’expulser, sûrement sous les ordres des plus riches. Mes propres parents m’ont tourné le dos, moi qui suis leur chair et leur sang, ils m’ont abandonné. Je n’ai pas voulu quitter l’académie, sachant pertinemment que dehors, je ne serais rien de plus qu’une cible facile. J’ai résisté puis je me suis fait avoir. J’avais encore un cœur à l’époque, alors lorsque mes parents se sont excusés et m’ont promis un voyage juste tous les trois pour se faire pardonner, je les ai cru. On a effectivement voyagé, on a roulé longtemps, très longtemps. On a passé ce merveilleux week-end ensemble, le tout dernier de ma vie à leurs côtés. Ils sont repartis, sans me réveiller, sans moi, m’abandonnant dans cette contrée inconnue, seule avec moi-même.

Je n’avais plus rien, plus personne. Les sous que mes parents m’avaient laissés ont été dépensés dans la nourriture. Je n’ai pas trouvé de travail pour gagner ma vie, on me disait trop jeune et sans expérience, alors j’ai fini par errer dans les rues. Je me suis protégée comme j’ai pu de ceux qui m’ont voulu du mal, humains comme strigoïs, j’ai anéanti leurs esprits pour pouvoir m’en sortir, pour pouvoir juste fuir. Je n’avais plus rien, je n’attendais plus rien de la vie, mais je ne voulais pas mourir. Puis il est apparu, lui, cet homme, beau, grand, puissant. Ce strigoï. Il a changé ma vie. C’est pour moi qu’il est venu, c’est en tous cas ce que je me dis. Il ne m’a pas tué, il n’a d’ailleurs jamais cherché à me faire du mal. Il m’a prise sous son aile sans même me connaître et depuis je ne vis que pour lui. Gabriel Connor.

J’ai évolué à ses côtés, je me suis entraînée pour lui. Il m’offrait un toit et la sécurité, je lui offrais le reste. J’ai manipulé des esprits pour lui, des centaines, juste pour qu’il obtienne ce qu’il voulait, juste pour mener à bien ses projets ou parfois même pour son unique plaisir. Je suis devenue son arme de guerre, cette compagne qui le suit partout où il va. Je lui ai offert des pions. Je lui ai offert des armes. Je lui ai offert mon corps. Comment résister au charme de Gabriel ? Si beau et arrogant à la fois. Je l’ai aimé dès l’instant où il m’a recueilli. Je lui ai offert tout ce qu’il voulait de moi, la seule chose que je demandais en retour, c’est qu’il ne m’abandonne pas. Je savais qu’il ne m’aimait pas vraiment, pas comme moi je l’aimais, il y a toujours eu une fille dans ses pensées, mais je savais aussi me contenter de ce que j’avais.

Si les strigoïs apprennent à se fondre dans la masse pour passer inaperçu, Gabriel m’a appris à me fondre parmi les strigoïs pour une meilleure protection. Un maquillage pour rendre la peau blanche, un peu de rouge pour avoir les mêmes yeux qu’eux, il disait que la beauté, je l’avais déjà. Je ne sais pas s’il le pensait vraiment ou s’il disait cela pour me rassurer, mais avec lui je prends tous les compliments qu’il pourrait bien m’offrir. Je lui ai sauvé la vie une fois, une seule, ce n’est pas grand-chose en comparaison de toutes les fois où il l’aura fait pour moi, mais j’ai l’impression qu’il m’estime encore plus depuis cette nuit-là. Je continue de m’entraîner, je continue de grandir, je continue d’évoluer. Je deviens plus forte, je me rapproche doucement de cette arme qu’il attend de moi. J’ai oublié mon passé, mon lien avec ma propre espèce, mon lien avec les dhampirs. Je suis une strigoï, ou en tous cas je me considère comme tel. Je vis avec eux, je mange avec eux, je couche avec eux et je me bats avec eux.


Aujourd'hui,, Retour à la case départ, Gabriel a décidé de se rendre à Missoula alors je l’ai suivi. Il ne m’a pas encore parlé de ses projets ici mais j’imagine qu’il ne tardera pas à le faire. Peut-être me réserve-t-il une surprise ? J’aime toujours lorsqu’il m’en fait. J’appréhende mon retour à Missoula, cet endroit dans lequel j’ai grandi. Vais-je y retrouver des personnes de mon passé ? Je n’avais pas d’amis de toute façon, pas vraiment. Je me demande à quel point les lieux ont pu changer depuis toutes ces années, peut-être que Missoula est restée intacte, telle que dans mes souvenirs. Je l’ignore. J’ignore tout de ce que je trouverai ici. Je sais simplement que tant que je suis avec lui, alors je suis prête à affronter tout ce qui se confrontera à moi.



Qui se cache derrière ?
Un pokemon
Prénom/Pseudo : Pika Chu
Age : 20 ans
Comment es-tu arrivé ici ? C'est mon... 9ème compte...
Un avis sur le forum ? Il déchire tout
Tes petits hobbies ? Me jouer de vos esprits
Avatar : Elizabeth Olsen





Codage par Slana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Effy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Effy(Serp)
» Présentation Effy Stonem [Validée]
» Présentation de Effy Stonem
» Présentation de Elizabeth Peverell, dites Effy
» Skins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp Academy :: Administration :: Présentations :: Moroïs-
Sauter vers: